Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] 2012

Message » 04 Avr 2010 13:37

TELLOUCK a écrit:Etes vous au courant d'un problème sur 2012?
Amazon l'a retiré de la vente, ce qui est extrèmement rare.

http://www.amazon.fr/2012-limit%C3%A9e- ... HF7DFTVYMF

J'ai aucun problème sur le mien.
Peut être certains doivent se plaindre parce qu'ils n'aiment pas les boitiers métal et s'attendaient à trouver un boitier plastique. Ou alors leurs lecteurs ne sont pas mise à jour et qu'ils n'arrivent pas à regarder le film. Ou alors les boitiers sont mal emballés et arrivent cassés. :D
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Avr 2010 13:37

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 04 Avr 2010 15:49

Petit CR de 2012 :

Vidéo : 4.5/5
Le transfert de Sony est d'une robustesse enchanteresse : aucun artefact de compression ne vient gâcher le spectacle, et la fluidité est au rendez-vous. Quelques noirs auraient pu gagner en profondeur et le piqué pourrait être parfois supérieur, mais ces maigres tergiversations ne l'éloignent jamais vraiment du top démo. A noter que le rendu semble dépendre du matériel (vu les forums), et qu'avec certains diffuseurs (ou sources) l'image peut paraître défaillante avec une accentuation extrême des 2 défauts signalés juste au-dessus. Enfin, il est regrettable que certains effets visuels soient encore visibles sur ce type de production en 2010 (Yelowstone!), mais ce n'est nullement la faute du blu-ray.

Audio : 5/5
Au menu, deux encodages DTS HD, en VO et VF. Autant dire qu'en VF le spectacle est démentiel, et surperforme même la VO et ses débits réduits (2 mbps contre 4 mbps), en dynamisme et puissance des basses (même conclusion que HDNumérique ). Mais au final ça pète comme il faut (dans tous les sens !), quelque soit la version choisie. Boum.

Film : 2/5
Oui aux blockbusters délirants et funs, non aux élucubrations pseudo-scientifiques barbantes qui empêchent toute implication du spectateur : dans un sens, Independence Day est largement plus immersif (et crédible) que cette chose. Emmerich porte sa démesure à des niveaux stratosphériques, ce qui rend certaines scènes d'actions plus risibles qu'impressionnantes (quel dommage !). Notre cinéaste teuton demeure néanmoins un habile faiseur en offrant quelques plans/scènes sympathiques qui permettent de passer un moment un minimum divertissant. Espérons qu'il ait enfin fini sa période bourrine pour s'engager dans un cinéma qualitatif, avec sa prochaine adaptation de la monumentale saga Fondation d'Asimov.
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 05 Avr 2010 14:42

Bonjour Cylon mais les notes que tu attributs a 2012 sont de toi ou des différents magazines qui travail avec les pressions de la publicité qui les accompagnent car mettre 18/20 à 2012 alors combien mettre à des films comme baraka, grand canyon, transformer 2, etc. etc. (contrastes couleurs netteté sensation de profondeur ) 22/20 les films la valent de 18 à 19,5 sur 20 à +ou- 1/2 point prés suivant la sévérité, donc 18 à 2012 tout de même s'est royal !!!
danbach
 
Messages: 73
Inscription: 19 Avr 2006 10:42
Localisation: vosges
  • offline

Message » 05 Avr 2010 14:48

danbach a écrit:Bonjour Cylon mais les notes que tu attributs a 2012 sont de toi ou des différents magazines qui travail avec les pressions de la publicité qui les accompagnent car mettre 18/20 à 2012 alors combien mettre à des films comme baraka, grand canyon, transformer 2, etc. etc. (contrastes couleurs netteté sensation de profondeur ) 22/20 les films la valent de 18 à 19,5 sur 20 à +ou- 1/2 point prés suivant la sévérité, donc 18 à 2012 tout de même s'est royal !!!


Je mettrai plus ou moins la même note à "2012" que Cylon, et je suis un particulier. POur ma part je mettrai un 16 à "2012"(pour la note image aussi, ce n'est pas "Baraka" mais c'est pas filmé avec les mêmes caméra aussi) car je le prend comme il est un film de catastrophe, fun...qui ne peut être dans la même catégorie de "Baraka", ce n'est pas le même genre de film. "Grand canyon" non plus puisque c'est un doc, et "BAraka" n'est pas un docu, et encore moins "2012" :)

Quant à "Transformers" et sa suite c'est des bouz intergalactiques qui peuvent concourir dans la même catégorie que "2012", mais désolé de dire mais je me suis moins ennuyé sur "2012" que sur les Transformers. Je leur mettrai un 7 /20.
Dernière édition par maxbond le 05 Avr 2010 15:05, édité 1 fois.
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 05 Avr 2010 15:03

Bonjour Cylon mais les notes que tu attributs a 2012 sont de toi ou des différents magazines


De moi et ma cylonette. :wink: 8)
Je fais partie des satisfaits du transfert vidéo de 2012, comme beaucoup (et pourtant maxbond est exigeant de ce point de vue là :mdr:). On s'est aussi amusé à mettre des extraits de Baraka après ceux de 2012 (vu le débat à la page précédente), et sur PTAE-2000/PS3/2m40 de base, le niveau de détail et de profondeur est (relativement et globalement) dans le même ordre. On partage à peu près les tests de Les Num' et DVDrama (ce qui est loin d'être systématique :lol:).

Bref, de là à dire que le transfert de 2012 est une catastrophe... Le Seigneur des Anneaux serait sous terre et pire qu'un divX à ce moment là. :lol: Mais je ne conteste pas les problèmes que vous avez pu constater. :wink:
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 05 Avr 2010 15:12

Je reviens sur le jugement que j'avais énoncé à propos de 2012 à l'intérieur de mon message concernant SDA : depuis mon premier visionnage, j'ai recalibré mon nouveau projo (un JVC HD550) en obtenant un gamma linéaire à 2,30 de 20 à 100 IRES (2,28 à 10 IRES ) et je dois dire que le niveau de noir est finalement pas mal dans l'ensemble (à part dans quelques scènes) sans rien perdre de ses nuances (mais je découvre qu'un JVC est excellent même dans ce domaine). En revanche, je confirme que quelques scènes en plan panoramique manquent de piqué. Ce qui m'a le plus surpris, c'est l'effet 3D sur de nombreuses scènes (CMD désactivé je le précise), comme 'il s'agissait d'une vidéo avec interpolation de trames et non d'un film... Bizarre et bluffant !

Concernant le film lui-même, il s'agit bien sûr d'un film de "genre" (fantastique), qui a ses détracteurs, mais il est toujours intéressant d'analyser de quelles façons le réalisateur est parvenu à intégrer un petit quelque chose de réflexion dans sa grosse machine à sensation. J'ai donc été plutôt agréablement surpris du traitement réaliste, voire cynique, qui est fait de la "matière" humaine dans ce qui reste, il ne faut pas l'oublier, un film catastrophe : on ne compte plus les formes humaines victimes du cataclysme, traitées par la nature avec une désinvolture qui n'a d'égale que l'indifférence et le mépris des politiques surtout intéressés par le projet secret de sauver ce que l'arbitraire des hommes de pouvoir décide de sauver ! La totalité est et sera toujours la négation de la singularité humaine. Mais c'est l'individu qui fait l'histoire (la petite et la grande) et les "héros" réussissent à se sortir des pires situations, à vaincre tous les obstacles : comme dans la "Guerre des mondes" de Spielberg, le héros est un perdant, un raté, en mal d'identité et de respectabilité (face au médecin - chirurgien esthétique, le comble du futile, métier qui rapporte gros - amant de la mère de ses enfants), qui trouve dans le caractère exceptionnel (révélateur des pouvoirs de notre humanité), voire improbable des circonstances, la force de reconquérir ce qui fait le sens même de la vie : la donation, l'amour, le sens du sacrifice (lui qui avait d'abord sacrifié sa famille au plaisir "facile" de l'écriture d'un roman dans lequel s'exprimait pourtant son sens du sacrifice : étonnant paradoxe d'un homme qui, comme tout homme, vise un idéal qui était à sa portée dans le quotidien. Il en ira de même pour la petite amie de l'homme d'affaire soviétique qui, après s'être fait refaire les seins pour plaire à son amant, se sacrifiera, non pour son "chienchien", mais pour des enfants). La morale économique et normative ("la fin justifie les moyens") devra finalement s'effacer devant l'impératif, le prescriptif éthique absolu qui caractérise notre humanité, justement à l'occasion d'événements hors du commun ("nous n'avons jamais été plus libre qu'en temps de guerre", ici guerre contre la nature). Dans ce film, on peut donc voir une critique plutôt subtile de la condition "économique" de l'existence humaine : face à l'inévitable, les politiques ne peuvent que s'enfermer dans la répétition (ce que le film dénonce à la fin) de la logique fondatrice de la civilisation qui, par delà l'anéantissement, menace plus gravement encore l'humanité en l'homme. Ainsi, le financement des "arches" par l'argent des "nouveaux riches" (l'argent sale de la mafia soviétique...) sauve la civilisation, civilisation malade, arrivée au terme de son développement et qui doit disparaître, puisqu'elle est capable de sacrifier ses forces vives, les forces créatrices (le chercheur indien découvreur de la terrible menace et abandonné par la société occidentale...) qui lui ont pourtant permis de sauver ses membres les plus "influents", ou comment privilégier les moyens sur la fin, le légal (sans conscience) sur le légitime (le juste), le fait (et l'habileté qui l'accompagne) sur le droit (et ses valeurs humaines)...
dionysos 1
 
Messages: 440
Inscription: 22 Aoû 2008 6:35
  • offline

Message » 08 Avr 2010 15:58

A la 58min35 sec jai un probleme d'image qui dure environ 5 sec ca se situe au niveaux des antennes radios du gars illuminé qui se dédoublent pendant le travelling. Avez vs remarqué ?
pnc31
 
Messages: 15
Inscription: 03 Avr 2010 2:03
  • offline

Message » 09 Avr 2010 17:42

Personne alors pr rep à mon post ci dessus ?
pnc31
 
Messages: 15
Inscription: 03 Avr 2010 2:03
  • offline

Message » 09 Avr 2010 20:21

Je viens de regarder ce passage exprès et j'ai pas remarqué ce phénomène... :roll:
Kristo13
 
Messages: 4441
Inscription: 12 Mai 2006 20:56
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 10 Avr 2010 8:06

Hier chez darty il etait en démo sur des ecrans lcd et plasma et jsuis resté exprés pr voir ce passage et sur 8 ecrans sur 10 le probleme est apparu.
pnc31
 
Messages: 15
Inscription: 03 Avr 2010 2:03
  • offline

Message » 10 Avr 2010 9:41

Peut être une histoire de réglage... :roll:
Pour ma part je l'ai vue 2 fois d'affilé et franchement c'était nickel. :wink:
Kristo13
 
Messages: 4441
Inscription: 12 Mai 2006 20:56
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 10 Avr 2010 12:48

Sur ma télé, ça ne le fait pas que sur les antennes, dès qu'il y a un mouvement de travelling, ou un déplacement latéral rapide de personnage, ça fait une "trainée" et ça dédouble ou "détriple" ...
jans
 
Messages: 93
Inscription: 23 Oct 2007 15:48
  • offline

Message » 10 Avr 2010 14:06

jans a écrit:Sur ma télé, ça ne le fait pas que sur les antennes, dès qu'il y a un mouvement de travelling, ou un déplacement latéral rapide de personnage, ça fait une "trainée" et ça dédouble ou "détriple" ...

Tu le regardes sur quel type de télé et lecteur ? peut etre que le matos n'est pas compatible avec du 24i/s
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 10 Avr 2010 20:45

maxbond a écrit:
jans a écrit:Sur ma télé, ça ne le fait pas que sur les antennes, dès qu'il y a un mouvement de travelling, ou un déplacement latéral rapide de personnage, ça fait une "trainée" et ça dédouble ou "détriple" ...

Tu le regardes sur quel type de télé et lecteur ? peut etre que le matos n'est pas compatible avec du 24i/s


Avec ce qui est ds ma signature :wink:
jans
 
Messages: 93
Inscription: 23 Oct 2007 15:48
  • offline

Message » 10 Avr 2010 21:16

jans a écrit:
maxbond a écrit:
jans a écrit:Sur ma télé, ça ne le fait pas que sur les antennes, dès qu'il y a un mouvement de travelling, ou un déplacement latéral rapide de personnage, ça fait une "trainée" et ça dédouble ou "détriple" ...

Tu le regardes sur quel type de télé et lecteur ? peut etre que le matos n'est pas compatible avec du 24i/s


Avec ce qui est ds ma signature :wink:

Tu relis au lecteur de blu ray en HDMI ou analogique ?
Et as tu mis ton lecteur à jour?
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message