Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] Caligula

Message » 21 Aoû 2011 14:23

Rusepoix a écrit:Le film tient du porno parce qu'il a été produit par Penthouse. La comparaison avec "Salo ou les 120 journées de Sodome" se tient en effet, parce que c'est vraiment très malsain pour les gens qui ne sont pas sadiques, mais j'ai tenu jusqu'à la fin devant le Pasolini, la main devant la bouche et les yeux exorbités, mais fasciné tout de même, tandis que celui-ci m'est "tombé des yeux" au bout d'une trentaine de minutes.


Il y a quand même une grande différence de fond entre une critique de la société chez Pasolini, et un film mal foutu et devenu racoleur comme Caligula.
Ca me choque que l'on puisse mettre en comparaison ces 2 films qui n'ont, dans le fond comme dans la forme, absolument rien à voir.

D'un côté, on a Salo, tourné alors que les néo nazis marchaient au pas dans Rome, qui dénonce une société italienne voyeuriste, qui, à l'époque, n'avait pas bronché, et qui, si cela devait se reproduire, ne broncherait probablement pas beaucoup plus, et se contenterait de regarder. La critique de Pasolini est forte sur l'indifférence de ses compatriotes autour d'une page noire du régime mussolinien. De plus, le voyeurisme des personnages met en abyme celui du spectateur, vu qu'il faut bien avouer qu'on regarde rarement Salo par hasard. Là, Pasolini semble nous demander à travers la scène finale "Alors ? Ca va ? Tu aimes ? T'as ton compte ?"

Caligula, lui, devait être un peplum olé olé qui s'est retrouvé avec des inserts de scènes pornos tournées un peu à côté du film, parce que ça plaisait à l'un des 3 mecs derrière la caméra. La production et post-prod' houleuse ont eu raison d'un semblant de cohérence, et les idées de départ du film se sont envolées. Ce n'est pas pour rien qu'il existe aujourd'hui au moins 4 montages du film. Et ce qui me fait rire, c'est que l'on se souvient surtout du montage long de 3h, blindé de scènes pornos, alors qu'il existe un montage de 2h bien plus classique.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 31 Aoû 2011 14:00

opbilbo a écrit:La version longue comporte des scènes pornographiques. :thks:


M6 video se lance dans le X!

TINTO Brass est un réalisateur Trés lourd dans le genre érotique,il aime surtout filmer le bas sans le bas ,de ses actrices

C'est les acteurs anglais qui sauvent GALIGULA
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8153
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 31 Aoû 2011 14:13

tenia54 a écrit:
Rusepoix a écrit:Le film tient du porno parce qu'il a été produit par Penthouse. La comparaison avec "Salo ou les 120 journées de Sodome" se tient en effet, parce que c'est vraiment très malsain pour les gens qui ne sont pas sadiques, mais j'ai tenu jusqu'à la fin devant le Pasolini, la main devant la bouche et les yeux exorbités, mais fasciné tout de même, tandis que celui-ci m'est "tombé des yeux" au bout d'une trentaine de minutes.


Il y a quand même une grande différence de fond entre une critique de la société chez Pasolini, et un film mal foutu et devenu racoleur comme Caligula.
Ca me choque que l'on puisse mettre en comparaison ces 2 films qui n'ont, dans le fond comme dans la forme, absolument rien à voir.

D'un côté, on a Salo, tourné alors que les néo nazis marchaient au pas dans Rome, qui dénonce une société italienne voyeuriste, qui, à l'époque, n'avait pas bronché, et qui, si cela devait se reproduire, ne broncherait probablement pas beaucoup plus, et se contenterait de regarder. La critique de Pasolini est forte sur l'indifférence de ses compatriotes autour d'une page noire du régime mussolinien. De plus, le voyeurisme des personnages met en abyme celui du spectateur, vu qu'il faut bien avouer qu'on regarde rarement Salo par hasard. Là, Pasolini semble nous demander à travers la scène finale "Alors ? Ca va ? Tu aimes ? T'as ton compte ?"

Caligula, lui, devait être un peplum olé olé qui s'est retrouvé avec des inserts de scènes pornos tournées un peu à côté du film, parce que ça plaisait à l'un des 3 mecs derrière la caméra. La production et post-prod' houleuse ont eu raison d'un semblant de cohérence, et les idées de départ du film se sont envolées. Ce n'est pas pour rien qu'il existe aujourd'hui au moins 4 montages du film. Et ce qui me fait rire, c'est que l'on se souvient surtout du montage long de 3h, blindé de scènes pornos, alors qu'il existe un montage de 2h bien plus classique.


le probléme avec SAlo et encore pire avec ce naveton de Canibal holocost,ils deviennent ce qu'il dénoncent d'un Voyeurisme malsain !

Amenabar avec TESIS lui avait réussi en ne montrant rien,d'ailleurs quand un éditeur francais va éditer ses films,alors qu'on sort pas mal de film sans intéret en blu ray!

Tout ses films sont des réussites

De trés bon films même récent n'ont pas cet honneur,car considéré comme pas assez commercial!
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8153
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message