Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: indiana7557, placo et 7 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] Interstellar (Edition Spéciale Coffret FNAC)

Message » 21 Avr 2015 16:57

la vache, ils ont un peu exagéré sur la dynamique :hein:
Fre.Mo
 
Messages: 3176
Inscription: 19 Déc 2002 10:42
Localisation: Corse
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Avr 2015 16:57

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Avr 2015 21:14

Fre.Mo a écrit:la vache, ils ont un peu exagéré sur la dynamique :hein:


... mais non c'est tranché 1 page avant.... Un avis d'un côté, et plusieurs d'un autre... la dynamique est parfaite. arrête donc de discuter :roll:
chicken run
 
Messages: 2527
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • online

Message » 22 Avr 2015 0:55

Ça y est Chicken, tu l'as vu?
Nival
 
Messages: 3859
Inscription: 14 Nov 2011 20:24
Localisation: 78
  • offline

Message » 22 Avr 2015 18:15

Si vous n'avez pas vu ce film en bluray, inutile de venir en parler ici.

:thks:
JVC X70RB + Panasonic DMP-UB900 ou Oppo 103 Audicom Signature + ISCANDUO.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 42683
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 22 Avr 2015 20:45

chicken run a écrit:
Fre.Mo a écrit:la vache, ils ont un peu exagéré sur la dynamique :hein:


... mais non c'est tranché 1 page avant.... Un avis d'un côté, et plusieurs d'un autre... la dynamique est parfaite. arrête donc de discuter :roll:


C'est vrai qu'elle est parfaite pour un sourd et puis en VOST, c'est excellent, comme on entend très peu la voie centrale, au moins on peut lire et comprendre ce qu'il se raconte, le texte est en DTS-MA, c'est fabuleux.
bermudatatooine
 
Messages: 219
Inscription: 17 Mai 2009 19:41
  • offline

Message » 22 Avr 2015 21:45

Perso RIEN constaté de tel, alors qu'en plus j'ai même pas de centrale... :hehe:
(vu en VOSTF)

(je précise qu'en 4.1 la voie centrale, et donc les voix, est bien sûr reportée sur la paire de frontale, je vois d'ici venir les petits plaisantins :wink: )
Nival
 
Messages: 3859
Inscription: 14 Nov 2011 20:24
Localisation: 78
  • offline

Message » 23 Avr 2015 19:48

Pas du tout aimer cette histoire je me suis ennuyer comme pas possible il ne va pas rester dans ma collection de Blu-ray alors que GRAVITY ouiiiiiii
corail 86
 
Messages: 399
Inscription: 18 Nov 2013 20:15
Localisation: Chatellerault 86
  • offline

Message » 24 Avr 2015 11:06

De toute façon pas comparables du tout... (si ce n'est l'espace le point commun...).

Je me suis fait à nouveau Gravity, il faut reconnaître que la bande son (VO pour ma part) est plus élaborée qu' Interstellar, mais ce film se regarde en mode "brain off", alors qu'Interstellar demande un minimum d'effort "intellectuel" pour rentrer dedans, mais avec une VO moins spectaculaire.
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2074
Inscription: 04 Aoû 2009 9:18
  • offline

Test : Interstellar (vf)

Message » 25 Avr 2015 18:58

Le test du jour :


:o INTERSTELLAR (Warner Bros 2015) : (AVC) Format 2.40:1 & 1.78:1 pour les scènes IMAX Très belle image si ce n'est quelques rares plans où la mise au point laisse à désirer : Les changements de format passent inaperçus.
oe-blu-ray-dvd-et-programmes-3d/bd-interstellar-edition-speciale-coffret-fnac-t30059595.html

Image
IMAGE A+
-Piqué/ Précision : Bon à très bon la plupart du temps.
-Définition : Bonne à très bonne : Un peu meilleure en IMAX.
-Niveau des noirs : Excellents la plupart du temps.
-Colorimétrie : RAS.
-Grain : très discret et quasi homogène.
-Compression : Invisible.
-DNR/EE : 0.
-Banding : Pas vu ! (test en deep color off et dithering on, scaler DC 36 bits, projecteur en 12 bits).
-Flicker : 0.
-Homogénéité : Très bonne dans l'ensemble même si les scènes IMAX sont la plupart du temps un poil plus limpides.

Échelle de notation principale de l'image : A++ > A+ > A > A- > B+ > B > B- > C+ > C > C- > D

JVC X70RB + ISCANDUO + OPPO 103 AUDIOCOM SIGNATURE MZ sur 2m03 de base.
post171813274.html#p171813274

SON VF 4.8/5
Totalement immersif, un seul bémol : les voix qui sont par moment un peu en retrait.
- Dynamique : 5/5
- Voix (clarté) : 4/5
- Spatialisation : 5/5
- Effets surround (latéraux et/ou arrières) : 5/5
- Basses : 5/5

Denon AVR-3808 / caisson de basses Sunfire HRS12 / enceinte centrale Yamaha NS-C515F / 2 paires d'enceintes Yamaha NS-M515 et NS-515F


Le film : :love: :love: :love: :love: :love: :love:
On en parle ici : oe-7eme-art/film-interstellar-nolan-t30044190.html

Image


Genre: SF
Durée: 169 minutes
Zone:
Doublage: oui
Langues: anglais, français DTS HD MA 5.1,...
Sous-titres: français...
Images:
Son:
J'ai Aimé:
/


Images :

Image

Image


--------------------------------------------------------------------------------------------------------
-Notation :

- A : l'excellence en HD mais avec des nuances : A+ > A > A-
- B : Bon B+ à moyen pour B et B-
- C : Ça ressemble plus à du DVD qu'à de la HD, avec des nuances : C+ > C > C-
- D : comme détritus, de la merd;e quoi !

A++ pour les images exceptionnelles

Les tests techniques post177575955.html#p177575955
JVC X70RB + Panasonic DMP-UB900 ou Oppo 103 Audicom Signature + ISCANDUO.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 42683
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 26 Avr 2015 13:24

opbilbo a écrit: Très belle image si ce n'est quelques rares plans où la mise au point laisse à désirer...

Peut-être un choix purement esthétique ?
Mais tu me rassures, car j'ai également constaté des plans flous en me disant que mes yeux faiblissaient...
HC : JVC X3 - Oppo 203 - DVDO Edge - Arcam AVR400+P7 - B&W (av:3xHTM4D2 arr:2x685 sub:ASW10CM).
Salon HiFi : LG 50PK950 - Oppo 105D - B&W 804D2 - Advance Acoustic (X-PREAMP + X-A160 + X-CD1000) - Cocktail Audio X40.
mirak
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1440
Inscription: 25 Déc 2006 0:09
Localisation: Alsace
  • online

Message » 07 Juin 2015 17:34

A la suite d’un visionnage vendredi soir chez un ami sur un écran de 2m70 de base en scope (sans lentille, je précise car on a eu droit du coup à des dépassements incessants de l’image hors du cadre) je lui ai emprunté sa galette et j’ai re-visionné des extraits à la maison sur mon installation pour être certain de mon impression technique désastreuse.
Le projecteur est le même chez mon ami et chez moi, un Panasonic PT-AT5000, il utilise un Oppo 105 avec processeur Darbee intégré et moi un Oppo 93 avec un boitier Darbee déporté.
L'écran est sensiblement plus grand chez moi.
Il utilise des Cabasse Sloops M5 en enceintes principales (HP de grave de 30cm) et un caisson YamahaNS-SW700 (HP de 26cm) avec un traitement combiné des enceintes et du caisson pour le grave. Chez moi c'est enceintes principales avec HP de 26cm et caisson avec HP de 38cm.
Son caisson comme le mien sont réglé en mode "mise en veille automatique" lorsqu'ils ne reçoivent plus de message.

Image :

Sur les plans en Cinémascope on a droit à une colorimétrie fantaisiste (les personnages sont parfois fluos et notamment les couleurs de peau). Même si c'était moins flagrant sur le petit écran on a également droit à un grain permanent et parfois même carrément en proportions carrément caricaturales !!! Sur certaines scènes à l’intérieur de la navette c’est tellement granuleux qu’on a l’impression de regarder un film tourné en 1995..… même le Bluray de USS Alabama est moins marqué…
Une image médiocre dont on peine à croire qu’elle est lue depuis un lecteur Bluray quand on sait les possibilités de définition et de stockage...
Parce qu’en fait quand on regarde ce que le cinéma moderne produit comme images magnifiques de définition sur ce support on a du mal à croire que ce film vient de sortir, on ne peut juste pas croire que ce Bluray sort du magasin et qu’il a été tourné l’année dernière. J’ai regardé « Gone Girl » quelques jours auparavant, ouch la comparaison est cruelle, j’ai eu l’impression de regarder un DVD en regardant ce Interstellar !! Incompréhensible… :o
Donc la seule conclusion que je tire de ce non-sens visuel (on ne peut pas en 2015 voir une image aussi vilaine sur 3m de base), c’est que c’est une manière fort peu élégante de mettre l’imax en avant pour inciter les spectateurs à souhaiter ne plus voir que des films tournés dans ce format si joli, étourdissant et spectaculaire lorsqu’il est mis en valeur de la sorte, surtout quand on le même côte à côte avec des plans filmés dans ce vilain format 2.35 granuleux, dépassé et pas du tout adapté à la télévision sur laquelle désormais sont exploitées les séries…
Je suis peut être parano mais si le film est restitué de cette manière et si Nolan exploite le support au maximum de ses capacités c'est bien qu'il a été échantillonné de cette manière. Le Bluray ne dégrade pas l'image, preuve en est que de nombreux films offrent une image magnifique...
C'est quoi le but de cette démonstration ? Une caméra moderne sort une image aussi pourrie ??... on est obligé d’avoir une caméra Imax pour avoir une colorimétrie équilibrée ?....
Si c'est pas organiser la dé-crédibilisation du format Cinemascope en projetant à l’écran de façon alternative ces images baveuses et dégueulasses en Cinemascope puis subitement des images en 16.9ème impeccables de finesse, de lumière et de définition. Il conforte les amoureux de la modernité dans leur idée que le Scope c’est dépassé et que l’imax c’est l’avenir… espérant ainsi que peut être son prochain film soit financé à hauteur suffisante pour lui permettre de surmonter les contraintes techniques qu’impose la prise de vue en imax….

C’est du pure foutage de gueule d’acheter un Bluray en 2015 et d’avoir droit à ça…

Son :

Le film aurait pu se rattraper et faire oublier son horrible facture technique visuelle en proposant une voyage sonore digne des images de fusées, et autres appareils volants, qu’il donne à voir… mais là encore… c’est une véritable catastrophe industrielle !!! :-?

Ce n’est même plus ce qu’on pourrait appeler un écart de dynamique à ce stade, c’est carrément le « Space Mountain » sonore avec une bande son qui alterne des passages d’une platitude totale (j’ai cru que le caisson était coupé) et des passages d’une violence soudainement et subitement absolument incontrôlable (j’ai cru que le caisson avait traversé le grenier).
Heureusement, j’ai lu l’article posté précédemment sur le forum dans la partie 7ème art (celui qui raconte n’importe quoi…) qui émettait des réserves quant aux soudaines et inexplicables hausses de volume sur certains passages et j’en ai prévenu mon ami, notamment pour des raisons de protection de son matériel…

A la maison c’est idem, j’aurais pu penser, au choix que mon caisson était défaillant ou qu’il avait littéralement pété les plombs. Je n’ai malheureusement pas un caisson qui peut encaisser sans broncher de forts volumes de grave, et plus d’une fois il s’est montré totalement saturé et débordé par ce qu’il devait traiter. Sûr que si j’avais les moyens de prendre un Velodyne DD15 mon verdict serait moins tranché mais j’ai un doute…
En effet j’ai refait une configuration du caisson avec mon boitier antimode avant de lancer le film. Et habituellement ce petit boitier magique contrôle fort bien les débordements du caisson. Mais là j’ai cru qu’il était shunté parce que notamment, lorsque le vaisseau en perdition apparait dans les toutes premières secondes du film, à un niveau d’écoute pourtant normal, là le caisson s’est subitement mis à talonner et j’ai cru voir le fauteuil à côté de moi bouger…. J’avais prévu le coup donc la télécommande à la main prête pour baisser le son du préampli….
J’ai donc remis le film au début avec le volume adapté au craquage du caisson entendu précédemment… problème, à cette position qui était désormais en dessous du niveau auquel j’écoute normalement mes films, les dialogues semblaient trop indistincts, pour ne pas dire inaudible…
Alors j’ai remonté le son au niveau ou je pouvais les entendre clairement et là, apparition du vaisseau en perdition (en imax if course, on s'est posé la question de la pertinence de ce passage en 16/9 plutôt qu'en Scope...), et craaaaaaac… J’ai une nouvelle fois cru que mon caisson se brisait en deux…

Alors j’ai dû me résoudre à faire défiler le film avec la télécommande à portée de main, fébrile et inquiet de ne pas réagir suffisamment vite pour baisser le son à chaque morceau de bravoure de peur de bousiller mon caisson et mes enceintes principales pourtant habituées à en prendre plein la tronche. Heureusement que je ne regardais pas le film en entier parce que ça m'aurait gonflé.
J’aime beaucoup le grave, sans mesure, immodérément et j’ai la faiblesse d’avouer que j’ai choisi mes enceintes principales pour leur capacité à le reproduire. Je n’ai jamais entendu d’autres enceintes que mes Electra, aucune autre capable de reproduire le grave avec autant de véracité et de puissance et si c’était le cas elles auraient sans doute pas été dans mes moyens… j’ai cherché longtemps des enceintes avec des HP de grave de 26cm dans mon budget et je n’en ai pas trouvé beaucoup et je ne pense pas qu’elles pourraient les remplacer dans mon cœur. Donc c’est peu dire que le grave me fait vibrer et que mes enceintes ont été choisies sur la base de ce critère-là. Les Sloops me plaisent beaucoup mais je préfère l’aigüe JmLab.

Mais là c’est carrément inécoutable, On a eu l’impression collégiale d’avoir affaire subitement à un déferlement non contrôlé de basses fréquences pour chatouiller le spectateur qui regarde ça sur sa télé avec sa barre de son… La bande son de ce film me fait penser au mode loudness qu’on trouve sur les chaines « hifi » bas de gamme en fait…
Encore une fois, lorsqu’on compare aux explosions de basses produites par les films contemporains (Elyseum qui est une pure démo), la bande son ici fait office de véritable « cafarnaum » sonore soudain et absolument incontrôlé quand le reste du film lui semble être sous-mixé en grave.
En effet sur les scènes classiques c’est juste carrément l’opposé avec une bande son globalement faible et anémique qui rend tout ceci bien plat… Un désastre.

Le film :

Bavard et prétentieux, le film fait trop souvent passer son envie irrépressible de nous expliquer en position haute des concepts ultra complexes, faisant passer ce discours pompeux au premier plan d’émotions simples, prenantes et pourtant bien mises en images (notamment la scène ou Cooper père découvre les images de 20 ans d’appels en réponse à son silence forcé). Dommage car à trop vouloir prendre le spectateur de haut (qu’on se sent petit et idiot face à toutes ces théories bien compliquées et pas vulgarisées une seule seconde), le film le perd en chemin celui comme moi qui n'a pas eu la chance de suivre des études brillantes pour avoir accès à ce discours totalement opaque.
En somme on a le choix aujourd’hui entre des robots qui se tapent sur la tronche dans des films produits pour être compris par les 5 à 10 ans et des films tellement complexes dans leur discours (j’ai juste totalement rien compris à certains moments…) qu’il faut un doctorat pour les suivre, ben il va pas rester grand-chose…

Ce n’est même pas un film à grand spectacle : la séquence du décollage, symbole suprême de la conquête spatiale est expédiée à grande vitesse, les scènes dans l’espace sont ennuyeuses et soporifiques (la navette sur fond d’étoile, puis la navette sur fond d’étoiles etc…).
Avec son budget SFX délirant le plus gros potentiel du film qui se donne justement les moyens d’aller explorer d’autres planètes (interstellaire quoi…) est une vraie fausse promesse non tenue (3 pauvres images d’un vaisseau sur une planète océan et puis sur une planète façon glacier du Mont Blanc et pis cé tout…).
Il faut aussi et surtout se fader sans broncher les non sens du scénario (il faut 3 propulseurs à poudre pour faire décoller la navette depuis la Terre par contre pour repartir d’une navette à la gravité 1fois et demi supérieur un coup de cul sur une vague et en voiture Simone on en repart comme on y est arrivé ??!!... et le carburant ?...) et un final absolument ni queue ni tête, comme cette phrase ! On croit comprendre ce qu'il veut nous dire mais on voit pas trop comment il s'y est pris et ça file des migraines de chercher à remettre les morceaux manquants….

Intestellar... Interminable !
chicken run
 
Messages: 2527
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • online

Message » 07 Juin 2015 18:15

ton compte rendu me parait totalement caricatural, il n'est tout simplement pas crédible !
laurent martiarena
 
Messages: 1142
Inscription: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline

[BD] Interstellar (Edition Spéciale Coffret FNAC)

Message » 07 Juin 2015 18:52

Sur 2m03 je n'ai pas eu du tout la même impression que notre poulet qui court : Maintenant sur une base 50% plus grande... :siffle:

Et pour le son :siffle: ...
JVC X70RB + Panasonic DMP-UB900 ou Oppo 103 Audicom Signature + ISCANDUO.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 42683
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 07 Juin 2015 19:49

laurent martiarena a écrit:ton compte rendu me parait totalement caricatural, il n'est tout simplement pas crédible !


Image

Tu en es à la 1ere étape... bon courage !!!

Je veux bien admettre que j'ai un problème avec mon installation, au delà du fait que j'ai pas les moyens de me payer mieux et je veux bien croire qu'avec du bon matos c'est audible...... mais j'ai revu Elysium quelques jours auparavant et il me conforte dans l'idée qu'il y a un véritable problème avec le mixage de ce Interstellar.

Si le son de tous les films sur mon matos ressemblait à ce que j'entends en visionnant ce film je me poserais de vrais questions sur la nécessité de changer de matos et je t'accorderais volontiers le droit de dire que je raconte n'importe quoi... Mais ce n'est pas le cas... ca faisait longtemps que j'avais pas entendu une telle inégalité entre sons faibles et ce que j'appelle vulgairement du bruit....
chicken run
 
Messages: 2527
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • online

Message » 07 Juin 2015 20:24

ce soir je suis d'humeur joyeuse ! alors je vais plutôt en rire ! merci chicken ! :bravo:
laurent martiarena
 
Messages: 1142
Inscription: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message