ModĂ©rateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistrĂ© et 7 invitĂ©s

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] IP MAN

Message » 30 Mar 2010 19:20

IP MAN

Image

Sites: http://xframe.free.fr/?ip-man" onclick="window.open(this.href);return false;
Bande annonce: http://www.dailymotion.com/video/x7t0sk ... shortfilms" onclick="window.open(this.href);return false;
20 min de film: http://www.dailymotion.com/video/x89ewh_ip-man-partie-1" onclick="window.open(this.href);return false;

PAYS:Hong-Kong
ANNÉE DE PRODUCTION:2008
DATE DE SORTIE: 13 février 2009
GENRE:Action, Biographie, Drame
DURÉE:106 MIN
REALISATEUR: Wilson Yip
ACTEURS:Donnie Yen, Simon Yam, Siu-Wong Fan, Ka Tung Lam, Xing Yu
Format de tournage: 35 mm
Ratio d'image: 2.35 Couleur


Histoire:
La vie de Ip Man, un maître de Kung-Fu spécialisé dans le style Wing Chun, qui fut le maitre de Bruce Lee. Dans les années 30, Ip Man vit à Foshan dans le sud de la Chine, lors de l'occupation japonaise. Face à ses indéniables talents en matière d'arts martiaux, les japonais lui demandent d'entraîner les soldats, ce qu'il refuse catégoriquement. Il va alors devoir lutter pour sa survie.



Personnellement j'ai pris une claque en regardant ce film, pour les amateurs d'arts martiaux c'est le summum :o
Vu en VO ss/titré FR (Mandarin DTS-HD), grandiose = de toute facon pas de FR ou US mais il n'y a pas d'interêt sur ce genre de film !

Je recommande pour les fans de Bruce Lee qui reconnaitront son style de combat dans ce film, normal c'est son Maitre qui figure dans cette biographie. :wink:
Ecran: 3m 2.35 transonore Reference 4K+WB / VP: HC6000 / Préamp: Nakamichi 7.1 / Amplis: Yamaha 2*P2500S-P5000S-P7000S/ Source: PCHC
/ Egaliseur: Behringer DCX2496 / Enceintes: 7 GKF Eva-Sat avec surrounds doublées/ Caissons: 2*JBL 4645C
kbil69
Staff Installations
Staff Installations
 
Messages: 37773
Inscription: 09 Nov 2003 1:52
Localisation: 69
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Mar 2010 19:20

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Mar 2010 21:32

Bonjour,

Justement, je voulais acheter ce film mais j'ai vu sur le site amazon.com qu'il n'était pas sous titré FR
Peux-tu confirmer qu'il est bien sous titré FR et sur quel site l'as tu pris ?

Merci,
ringu
 
Messages: 160
Inscription: 18 Juin 2006 17:39
  • offline

Message » 30 Mar 2010 21:37

C'est celui d'un collègue de travail qui aime ce genre de film, un fou le gars :mdr:

Il y a les ss/titres francais mais je ne sais pas où il l'a pris, je lui demande dès que je le vois :wink:
Ecran: 3m 2.35 transonore Reference 4K+WB / VP: HC6000 / Préamp: Nakamichi 7.1 / Amplis: Yamaha 2*P2500S-P5000S-P7000S/ Source: PCHC
/ Egaliseur: Behringer DCX2496 / Enceintes: 7 GKF Eva-Sat avec surrounds doublées/ Caissons: 2*JBL 4645C
kbil69
Staff Installations
Staff Installations
 
Messages: 37773
Inscription: 09 Nov 2003 1:52
Localisation: 69
  • offline

Message » 31 Mar 2010 1:19

IP Man ? L'homme qui peut changer d'adresse IP plus vite que son ombre ? Le super-héros que même le pare-feu d'Open Office ne peut détecter ? Le grand, l'unique IP Man ?
...


Désolé. ----->[]
Cylon
Staff Ĺ’uvres
Staff Ĺ’uvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 31 Mar 2010 2:11

L'image de ce BR est bien pourrie...
Pour les sous titres je n'ai pas vu si le BR zone B Ă©tait sortie, un dvd peut ĂŞtre... oĂą bien les sous titres sont les sous titres amateurs (qui sont eux aussi vraiment pas terribles).
A part 2 scènes de baston assez impressionnantes, le film est assez moyen...
jubei1
 
Messages: 2196
Inscription: 19 Juin 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 31 Mar 2010 13:47

excellent film, le meilleur film d'arts martiaux depuis bruce lee !
l'histoire est bien narrée, ip man superbement interpreté et le film pourrais se suivre meme sans les combats !
les combats justement.....juste superbe, le vrai kung fu wing chun et pas les combats desolants facon jet lee !
pratiquant le wing chun, je peut vous dire qu'ici hormis un ou deux cables, les combats sont realistes, les prises superbes, realistes

quand a l'image je l'ai trouvé bonne sur ma tv
vivement les 2 puis le 3 vu qu'il s'agis d'une trilogie
a se demander comment on peut sortir des chinoiseries a la noix avec des faux combats en salle et faire l'impasse en france sur un film pareil !! honteux
tout simplement le meilleur film d'art martiaux depuis bruce lee et les chinois ne s'y sont pas trompés, ce film est un phenomene las bas
zaltman
 
Messages: 693
Inscription: 06 DĂ©c 2007 1:47
Localisation: paris
  • offline

Message » 31 Mar 2010 14:08

zaltman a Ă©crit:excellent film, le meilleur film d'arts martiaux depuis bruce lee !
l'histoire est bien narrée, ip man superbement interpreté et le film pourrais se suivre meme sans les combats !
les combats justement.....juste superbe, le vrai kung fu wing chun et pas les combats desolants facon jet lee !
pratiquant le wing chun, je peut vous dire qu'ici hormis un ou deux cables, les combats sont realistes, les prises superbes, realistes

quand a l'image je l'ai trouvé bonne sur ma tv
vivement les 2 puis le 3 vu qu'il s'agis d'une trilogie
a se demander comment on peut sortir des chinoiseries a la noix avec des faux combats en salle et faire l'impasse en france sur un film pareil !! honteux
tout simplement le meilleur film d'art martiaux depuis bruce lee et les chinois ne s'y sont pas trompés, ce film est un phenomene las bas


Pour le cote technique, le master de bluray UK est quand meme d'un qualite moindre par rapport a la version Hk ( pas mal de bruit sur les scenes tres sombres par ex)
Niveau art martiaux rien a redire, des combats courts mais intenses. Par contre si tu es pratiquant du wing chun tu dois quand meme savoir que l'on a droit au niveau scenario a une enorme entreprise de FALSIFICATION historique a grande echelle :evil:
A part le nom du hero, il n'y a pas un seul information qui soit vrai dans l'histoire de yip, tout est faux et est transforme a grand coup de relants nationalistes nauzeabonds pour faire plaisir aux autorites => Yip etait flic dans la vie, durant la 2nd guerre mondiale, il s'est enfui a la campagne et n'a jamais creer une espece d'armee populaire proletaire, ensuite il s'enfuit a Hk parce que c'etait un membre du Kuomingtan et qu'il a fui devant l'armee de MAO et ses sbires, alors en faire en hero de la chine communiste, c'est du grand n'importe quoi. :evil:
En tout cas cela reflete bien, je trouve la pensee chinoise qui utilise frequement le cinema comme une arme de propagande pour son nationalisme.
En film qui vaut le coup d'etre vu mais en ayant bien en tete ce qu'il est avant tout
zodd
 
Messages: 469
Inscription: 10 FĂ©v 2009 20:49
  • offline

Message » 31 Mar 2010 14:44

comme pour toute bio il y'a toujours des ajouts pour un film et c'est pas necessairement nationaliste !
ses années ou il a aussi servi dans l'armée n'on pas été traitées ! pas plus que le fait qu'il se soit probablement adonner un temps de sa vie a la drogue...
mais il s'agis avant tout d'un simple film, d'un heros dans la conscience chinoise d'ou l'interet d'un film quand meme heroique et non d'une bio stricte qui fouillerais le coter plus sombre de l'homme

rappel toi dragon, la bio de bruce lee par rob cohen.....bruce lee paraplegique suite a une combat...et bien on, en realité c'etais a la suite d'un entrainement de muscu ! pas plus qu'on a parler d bruce lee qui se droguais ou du personnage en realité tres arrogant qu'il etais mais la aussi, ce n'etais pas le but de montrer ca de lui mais plutot de lui rendre hommage a travers ses bons coter, son art et ce qu'il a apporter !



mais s'agissant d'un seul homme parler de "entreprise de FALSIFICATION historique a grande echelle" est un peu n'importe quoi... pour cela c'est plutot du coter des western ou autres films ricains sur la guerre du vietnam qu'il faut aller voir !
zaltman
 
Messages: 693
Inscription: 06 DĂ©c 2007 1:47
Localisation: paris
  • offline

Message » 31 Mar 2010 15:03

zaltman a Ă©crit:comme pour toute bio il y'a toujours des ajouts pour un film et c'est pas necessairement nationaliste !
ses années ou il a aussi servi dans l'armée n'on pas été traitées ! pas plus que le fait qu'il se soit probablement adonner un temps de sa vie a la drogue...
mais il s'agis avant tout d'un simple film, d'un heros dans la conscience chinoise d'ou l'interet d'un film quand meme heroique et non d'une bio stricte qui fouillerais le coter plus sombre de l'homme

rappel toi dragon, la bio de bruce lee par rob cohen.....bruce lee paraplegique suite a une combat...et bien on, en realité c'etais a la suite d'un entrainement de muscu ! pas plus qu'on a parler d bruce lee qui se droguais ou du personnage en realité tres arrogant qu'il etais mais la aussi, ce n'etais pas le but de montrer ca de lui mais plutot de lui rendre hommage a travers ses bons coter, son art et ce qu'il a apporter !



mais s'agissant d'un seul homme parler de "entreprise de FALSIFICATION historique a grande echelle" est un peu n'importe quoi... pour cela c'est plutot du coter des western ou autres films ricains sur la guerre du vietnam qu'il faut aller voir !


Que l'on modifie quelques elements de la vie du personnage pour le scenario, je peux le comprendre mais la excuse moi, a part son nom et le fait qu'il pratique le wing chun il y a RIEN de vrai, on peut pas appeler ca un biopic.
ensuite je comprends pas trop ta comparaison entre biopic et western, les westerns ont jamais eut vocation a raconter des histoires vraies en general, pour un biopic si, donc c'est plutot ta comparaison que je trouve finalement peu oportune. Si tu regardes les biopics us comme ray, walk the line par ex, il y a peut etre des modifications mais absoilument pas de cette ampleur CQFD.
Ensuite concernant le nationalisme, c'est pas la premiere fois qu'un film chinois se trimballe un philosophie plus que douteuse ( suffit de repenser a Hero par ex).
Enfin je comprends pas trop l'interet de vendre le film comme un biopic si on ne garde rien de la vie du personnage, enfin si tu peux m'expliquer....
Apres ca n'en reste pas moins un bon film d'art martiaux mais je pense qu'un avertissement avant le film signalant que rien de cette histoire n'est vrai en dehors de son nom et de son kung-fu aurait pas ete du luxe.
zodd
 
Messages: 469
Inscription: 10 FĂ©v 2009 20:49
  • offline

Message » 31 Mar 2010 15:45

merci Zodd pour tes remarques

c'est clair que les chinois ont eu tout le temps d'analyser Holliwood, arme de destruction/convertion massive de culture :wink:
oldboyzz
 
Messages: 861
Inscription: 27 FĂ©v 2008 13:30
  • online

Message » 31 Mar 2010 16:46

"c'est pas la premiere fois qu'un film chinois se trimballe un philosophie plus que douteuse"
oui, on peut en dire autant de nombreux films et seies ricaines ( comandées par l'etat, fbi , cia etc........)

a ce moment la, le meme avertissement aurais été neccessaire sur dragon qui est une bio plus qu'arranger et pas un film chinois la !

deuxiemement, concernant le nationalisme, la fureur de vaincre de bruce lee etais percu par beaucoup comme raciste mais n'oublions que comme ip man , il traire de l'occupation japonaise qui a été une monstruosité son nom passée sous silence par l'histoire et donc un peu normal que les chinois en rajoute une couche sur ce sujet !
ce que font tout les pays de cinema lors d'un film qui aborde leur histoire

pour les western, pas des bios non mais le principe est le meme !
vive les beaux cowboys et morts a ces sauvages d'indiens ou vietnamien dont le seul but dans la vie est de se cacher derriere un buisson pour egorger subitement un gentil americain

la propagande pour ré ecrire l'histoire au ciné, ce n'est pas nouveau, pas plus que le nationalisme

la plus grande falsification de l'histoire et notre joli jesus au physique de brad pitt pour que l'occidental s'y reconnaisse, la oui on peut parler de " grande falsification de l'histoire "
zaltman
 
Messages: 693
Inscription: 06 DĂ©c 2007 1:47
Localisation: paris
  • offline

Message » 31 Mar 2010 18:01

zaltman a Ă©crit:"c'est pas la premiere fois qu'un film chinois se trimballe un philosophie plus que douteuse"
oui, on peut en dire autant de nombreux films et seies ricaines ( comandées par l'etat, fbi , cia etc........)

a ce moment la, le meme avertissement aurais été neccessaire sur dragon qui est une bio plus qu'arranger et pas un film chinois la !

deuxiemement, concernant le nationalisme, la fureur de vaincre de bruce lee etais percu par beaucoup comme raciste mais n'oublions que comme ip man , il traire de l'occupation japonaise qui a été une monstruosité son nom passée sous silence par l'histoire et donc un peu normal que les chinois en rajoute une couche sur ce sujet !
ce que font tout les pays de cinema lors d'un film qui aborde leur histoire

pour les western, pas des bios non mais le principe est le meme !
vive les beaux cowboys et morts a ces sauvages d'indiens ou vietnamien dont le seul but dans la vie est de se cacher derriere un buisson pour egorger subitement un gentil americain

la propagande pour ré ecrire l'histoire au ciné, ce n'est pas nouveau, pas plus que le nationalisme

la plus grande falsification de l'histoire et notre joli jesus au physique de brad pitt pour que l'occidental s'y reconnaisse, la oui on peut parler de " grande falsification de l'histoire "


tu as des exemples concrets de film serie commande par le fbi ou la cia???
Ah mais pour le biopic de bruce lee en effet un petit mot genre " tres librement inspire de la vie de bruce lee" ca aurait pas ete du luxe :wink:
Ensuite pour le coup de la seconde guerre mondiale, on peut traiter de l'occupation et de la resistance sans forcement faire passer tous les japs pour des assoiffes de sang sanguinaire c'est comme dire que tous les allemands etaient des SS, c'est juste faux, regarde comment Clint eastwood a su traiter avec intelligence cette dichotomie dans son film Lettres d'Iwo Jima, ou on peut traiter de la rencontre des arts martiaux chinois et japonais comme a su le faire liu chia liang dans son superbe Shaolin challenges Ninja.
Enfin pour finir avec le HS, tu ne peux pas comparer le systeme de production occidentale ou nous sommes libre de produire sans aucune censure de l'etat, et celui de la chine ou les realisateurs doivent passer devant une commission du parti qui decidera si oui ou non en fonction du scenario le film est "acceptable ou pas"
Bref tout ca pour dire que mis a part que c'est un biopic qui n'en est pas un pour moi, ca reste un bon film de kung fu
zodd
 
Messages: 469
Inscription: 10 FĂ©v 2009 20:49
  • offline

Message » 31 Mar 2010 18:14

un paquet d'ouvrage traite le sujet des rapports entre la cia ou le pentagone et le cinema
petit exemple des années 50 sur les ovnis et le grand public"
"Il y eut des efforts officiels pour déboulonner les ovnis en utilisant les médias dés 1953, efforts organisés par la Commission Robertson (sponsorisée par la CIA) qui décida que "l’engouement du public pour les soucoupes volantes devait être activement découragé.''
La Commission recommanda que "la NSA prenne des mesures immédiates pour effacer l’aura de mystère dont les objets volants non identifiés étaient malheureusement entourés" et que ceci "devait être accompli par les médias de masse tels que la télévision et le cinéma…’’ avec des références particulières envers Walt Disney." (1)"

de meme que le cinema au etats unis sur certains sujet sur l'armée a été bien censuré

"Les films de guerre américains, comme "La Somme de toutes les peurs", où des terroristes font exploser une bombe nucléaire, font apparaître les liens étroits et renforcés, depuis le 11 septembre, entre l'industrie cinématographique et des autorités soucieuses d'améliorer leur image.
Depuis le 11 septembre, près d'un tiers des films arrivés en tête du box-office américain sont des films de guerre. La Chute du faucon noir, de Ridley Scott, reconstituait la débâcle américaine en Somalie, Nous étions soldats, de Randall Wallace, renouait avec la guerre du Vietnam, tandis que La Somme de toutes les peurs, de Phil Alden Robinson, ressuscite le spectre d'une guerre nucléaire. Jamais le cinéma de guerre n'a connu une telle résurgence depuis les films sur le Vietnam de la deuxième moitié des années 1980 (Platoon, Outrages, Hamburger Hill...).

Un retour qui ne s'explique pas tant par l'effet 11 septembre que par le succès d'Il faut sauver le soldat Ryan, de Steven Spielberg, en 1998. Mais surtout, comme le fait remarquer Jim Hoberman dans un article paru le 28 juin dans le Village Voice et titré How Hollywood Learned to Stop Worrying and Love the Bomb (en référence au sous-titre de Dr Folamour), jamais depuis la grande époque des films de guerre reaganiens comme Rambo, Top Gun et Portés disparus Hollywood n'a semblé aussi proche de Washington.

On a récemment pu voir le vice-président américain, Dick Cheney, rejoindre le secrétaire d'Etat à la défense, Donald Rumsfeld, à la première de La Chute du faucon noir à Washington. Lorsque la sortie du film fut avancée en décembre 2001, pour profiter de l'effet 11 septembre, des cassettes du film furent envoyées aux bases américaines à l'étranger. Nous étions soldats et La Somme de toutes les peurs ont eu droit au même traitement officiel. Le film de Wallace a été montré en projection privée à George W. Bush, Donald Rumsfeld, Condoleezza Rice et plusieurs cadres du Pentagone. La première mondiale de La Somme de toutes les peurs s'est déroulée à Washington. Paramount a bien pris soin d'alerter les médias sur le concours exceptionnel de la CIA et du Pentagone dont avait bénéficié son film. L'équipe du film a eu accès à des données classées "confidentiel" pour une somme symbolique. L'échange est de bonne guerre. Les producteurs de La Somme de toutes les peurs ont donné à leur ! film un degré de réalisme inédit, tandis que la CIA et le Pentagone, en contrôlant étroitement son contenu, peuvent l'utiliser pour leur recrutement à une période où le service militaire n'est plus obligatoire alors que le pays mène une guerre en Afghanistan.

Cette lune de miel entre Hollywood et le Pentagone n'est pas nouvelle. Elle s'inscrit dans une longue histoire que l'historien militaire Lawrence D. Suid retrace dans son livre Guts and Glory : the Making of the American Military Image in Film (University Press of Kentucky, 2002). Il y montre que les liens entre Hollywood et le Pentagone ont toujours été étroits, et remontent à 1915 et Naissance d'une nation, de D.W. Griffith, où des ingénieurs de West Point avaient apporté une aide logistique sur les séquences situées durant la guerre civile.
PUBLIC DEMANDEUR

Pourtant, cette alliance entre Hollywood et le Pentagone semblait impensable dans la foulée du 11 septembre. Les studios hollywoodiens repoussaient la sortie de leurs productions où apparaissaient des terroristes ­ dont Collateral Damage avec Arnold Schwarzenegger. Ils remisaient sur leurs étagères tous leurs projets liés à cette question, comme World War III, produit par Jerry Bruckheimer (Top Gun, Pearl Harbor, La Chute du faucon noir), où les villes de San Diego et Seattle sont détruites par une bombe nucléaire, et Nose Bleed, où Jackie Chan devait interpréter un laveur de carreaux qui démasque un complot visant à détruire le World Trade Center. Hollywood semblait prêt à courber l'échine après le 11 septembre, comme pour anticiper une punition amplement méritée. Le Los Angeles Times signalait que le goût de l'industrie du film pour les films-catastrophes, ou mettant en scène des terroristes, avait simplement disparu. Un producteur chez DreamWorks expliquait que l'époque o! ù le studio produisait des films comme Le Pacificateur (New York menacé d'une bombe atomique) ou Deep Impact était révolue.

Le public en a décidé autrement. Le Washington Post du 3 octobre 2001 signalait ainsi que Rambo et Piège de cristal faisaient partie des titres les plus demandés dans les vidéoclubs. Au lieu d'être puni, Hollywood a été enrôlé. Peu après le 11 septembre, l'Institute for Creative Technologies de l'université de Californie du Sud, sponsorisé par le Pentagone, organisait plusieurs meetings avec le scénariste Steven De Souza (Piège de cristal, 58 minutes pour vivre), et les réalisateurs Joseph Zito (Delta Force, Invasion USA, Portés disparus), David Fincher et Spike Jonze. L'objet de ces réunions, dirigées par le général Kenneth Bergquist, était d'imaginer des scénarios d'attaques terroristes et de mettre au point une éventuelle réplique.

Lawrence H. Suid raconte comment Washington se rapproche systématiquement de Hollywood en période de guerre. Ainsi, durant les années 1960, après les sorties de Point limite zéro de Sydney Lumet, Dr Folamour de Stanley Kubrick et Sept jours en mai de John Frankenheimer, qui offraient une image critique et ironique de Washington et du Pentagone, le général Curtis LeMay intervint auprès du producteur Sy Bartlett à Universal pour lancer la production d'un film à la gloire de l'armée de l'air, Le Téléphone rouge, avec Rock Hudson. La nouveauté aujourd'hui ne se situe pas tant à un niveau de collaboration inédit entre le Pentagone, la CIA et l'industrie du film que dans la manière dont Washington semble élaborer sa stratégie de communication en fonction de certains films hollywoodiens.

L'attorney général John Ashcroft a ainsi attendu le lundi suivant le deuxième week-end d'exploitation de La Somme de toutes les peurs pour annoncer l'arrestation du terroriste Abdullah Al-Mujahir, de son vrai nom José Padilla, lié à Al-Qaida, qui fomentait un attentat proche de celui qui se produit dans le film de Phil Alden Robinson. Plus étrange encore, John Ashcroft se trouvait à Moscou au moment de cette annonce, comme pour faire écho au dénouement de La Somme de toutes les peurs, où la coopération russo-américaine sauve le monde du chaos. Faudra-t-il désormais, pour savoir si les Etats-Unis vont intervenir en Irak, regarder attentivement les calendriers de sortie des films ?

Copyright © Le Monde 2002. Pour usage équitable seulement


depuis toujours hollywood est censurer et manipuler pour manipuler les opinions et pour se faire il on imiter hitler et le regime nazi premier a s'etre servis de la propagande par le cinema et a voir compris la puissance de ce medium pour ce media

de meme qu'a l'age d'or hollywoodien, on sait que gary grant , erol flynn et d'autre faisais partis de la cia
desolé pour la longueur......
zaltman
 
Messages: 693
Inscription: 06 DĂ©c 2007 1:47
Localisation: paris
  • offline

Message » 31 Mar 2010 18:17

"Enfin pour finir avec le HS, tu ne peux pas comparer le systeme de production occidentale ou nous sommes libre de produire sans aucune censure de l'etat"
la tu reve un peu avec la soi disant liberte occidantale !
il y'a plusieurs maniere de censuré dont la connivence et la france par exemple et plus mal classée que des pays sous devellopé et que l'on juge totalitaire au niveau de la liberté de la presse !!!
rensigne toi, lis les rapports d'amnesty et tu verras que les pays libre en matiere d'art et presse ne sont pas ceux qu'on croient
zaltman
 
Messages: 693
Inscription: 06 DĂ©c 2007 1:47
Localisation: paris
  • offline

Message » 31 Mar 2010 18:38

pfiouuuu, j'ai fait fort coter HS la lol
zaltman
 
Messages: 693
Inscription: 06 DĂ©c 2007 1:47
Localisation: paris
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message