Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] (Le) Journal d'une fille perdue

Message » 27 Nov 2014 22:17

Bonsoir à tous,

Je vois que l'on parle avec passion de certains classique du cinéma (le faucon maltais par exemple), mais peu de très ancien films tout court . Je vais de ce pas vous faire part d'un film plutôt proche de la période muette , avec "Le journal d'une fille perdue".

Image

Pourquoi ce film ? Suis-je un bobo, qui ne fierait qu'à l'image offerte par l'influence d'historien du cinéma qui n'ont que des coup de tempo à mettre sur ce qu'ils décident de ce qui doit être un chef d'oeuvre ou non ? Un pauvre étudient ?

Ni çi, ni ça, en fait. En me penchant sur la carrière, et ce, depuis des lustres, de Louise Brooks, quelle ne fut pas ma surprise quand je vis enfin, un Blu ray d'un des films phare de sa filmographie.

L'édition est allemande et sous titré (inter-titré) en anglais. Cela ne pose pas trop de problème, il y peu à commenter sur ce film muet. Les phrases sont simples et courtes.

Qualité du support:
- Que dire en premier lieu? Films connu sous plusieurs aspects (surtout pour certains), à la fois tinté de jaune, rogné sur les côtés, en haut en bas, très contrasté, lissé, durci... Je ne saurai presque pas jugé de la qualité de l'image !

En tout cas elle fascine clairement, lumineuse et au grain prononcé annoncant le maximum syndical que cette pellicule d'époque puisse offrir. Quelques scratches, comme des lignes verticales apparentes. mais aucunes brulures, par exemple !

Le rendu est terriblement séduisant, la photo prend probablement une dimension différente telle qu'elle est présenter aujourd'hui, pour le peu que j'en sait, elle est belle et riche, et c'est très bien comme ça.

Le son, par contre, est, semble t-il, une nouvel bande, rejoué. Le ton est excellent, la partition est très belle, on dirait du Ravel, les grosses cordes du piano se ressentent, et c'est pénétrant.

Pas encore vu les Bonus, je pense en tout cas que ce n'est guerre assez riche comparé aux différents documents que l'on peu trouver de droite à gauche ou en fouillant bien sur le net.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Parlons ciné:

Pourquoi du comment du qui c'est celui là... bref!

Louise Brooks, c'est une passion munie d'une fascination. Une passion parce que son parcoure et sa pierre apportée au cinéma est absolument unique et terriblement riche. Et fascinante parce que c'était une des femmes les plus intelligente (indépendante) et des plus doué qui soit. Force d'étude sur son cas, je finis par trouver sa beauté sidérante (bah oui!), dont beaucoup de mes proches et amis ont grandement du mal à me comprendre.

Le film ne va pas vraiment dans le sens que l'on pense (et vive la femme libre, vive le cul même quand t'es malheureux...), la conclusion, plutôt clair et simple, en est la preuve.

Il manque peut être d'élipses, car elle passe du malheur absolue à la joie de vivre en 5.5, se fait belle, n'accepte pas sa nouvelle condition, et continue comme si de rien n'était... moralement troublant!

Mais pourtant la mise en scène ne manque point d'intérêt, les portrait sont superbement bien dessiné, l'ensemble est soigné.

Louise brooks porte le film sur ses belles petites épaules, on croirait presque qu'il n'a été fait que pour elle. Bien évidement il s'agit plus d'une propagande pseudo féministe... discutable, méritant aussi le débat, mais cinématographiquement non dénué d'intérêt .

Prenez un moment pour admirer la classe et le soin du cinéma d'antan, admirez l'inimitable Louise Brooks au moins une fois dans votre vie si vous ne l'avez jamais regarder autrement que dans quelques bouquin cinéphile.

Bon film à tous et vive le ciné de 1929 en 1080p en 24 im/ sec
smiths
 
Messages: 185
Inscription: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message