Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: ketzal et 7 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] Obsession

Message » 15 Mai 2012 16:37

muse92 a écrit:
kepassa a écrit:
Dans ces deux dernières scènes, ce qui permet à tant de vulgarité d'émerger est l'argent. Dans la scène de "Scarface", on est au-delà de ça, on baigne dans la barbarie motivée par l'argent.

Chez Hitchcock, il n'y a pas cette corrélation entre l'argent et la vulgarité ou entre l'argent et la décadence voire la barbarie. Il faut dissocier les mouvements de caméra de ce qui est filmé dans un premier temps pour analyser correctement ce que l'on voit. Sinon on est dans la mauvaise interprétation à chaque fois.


entièrement d'accord mais en l'occurrence on parlait de De Palma en tant qu'héritier d'Hitchcock et des films de De Palma donc qui y font "clairement" référence : Obsession en premier c'est le titre du thread, Body double, Dressed to kill, Sisters (?), ... ...

les films que tu cites ont (effectivement) peu de rapport avec Hitchcock ou tout du moins la période hitchcockienne de De Palma et ont donc une signification différente.


C'est vrai, je voulais juste montrer que De Palma a d'autres obsessions. Quant à sa fascination présupposée pour Hitchcock, elle est réelle mais surtout au niveau de la construction dramatique d'une histoire. D'ailleurs De Palma a affirmé plusieurs fois que cette mécanique était efficace certes mais trop automatique, parfois simpliste et manquant souvent de réalisme. Il a surtout voulu la déconstruire pour se la réapproprier par la suite.

Je pourrai appuyer cet argumentaire sur de nombreux exemples parmi les films que tu as cité mais ce serait long.
Un seul quand même: "Dressed to kill" est clairement un clin d'œil à "Psychose". Cependant le profil psychologique du personnage de Michael Cain est complètement différent de celui de Anthony Perkins. L'idée de travestissement est présente dans les deux films, mais dans le premier l'adultère est le thème principal alors que dans le second c'est la pseudo jalousie d'une mère autoritaire.

Très souvent, De Palma prend des idées ou des thèmes abordés par Hitchcock pour les dépasser, les approfondir et en révéler toute leur complexité. L'élève veut dépasser le maître en modernisant au passage le langage cinématographique.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Mai 2012 16:37

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Mai 2012 1:56

kepassa a écrit:

3-Dans "Snake Eyes", la longue scène "sans coupure" au début a le même objectif: nous donner un maximum d'infos en un minimum de temps. Cette absence de respiration dans le montage asphyxie en plus le spectateur qui voit tout. C'est une réalité que tout un chacun a fantasmé au moins une fois dans sa vie, à savoir être le témoin numéro d'un grand événement. Les montres, les chaines en or et les costumes ringards sont un aspect vulgaire dénoncé par De Palma car très présent dans le monde de la boxe.

.


Je crois que dans Le bûcher des vanités il y a le même genre de travelling,c'est carrément pris a Kubrick ou il y a ce genre de travelling dans les Sentiers de la gloire,Orange mécanique et 2001,peut être même qu' il a inventé le travelling arrière,peu de réalisateur l'ont repris car trop connoté Kubrick


Ils ont bien compris que ce genre de plan doit étre assez unique dans un film,contrairement a certains réalisateurs a esbroufe qui essayent d'en mettre le plus possible dans un film

Un de plans séquence qu'il m'a le plus impressionné récemment c'est celui final de CARANCHO avec Ricardo Darrin,on ne s'en rend pas compte au début que ça va étre casiment un plan séquence de 10 minutes ,glaçant !
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8159
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 17 Mai 2012 21:27

Je l'ai déjà écrit ailleurs, mais la référence à Vertigo dans Obsession est d'autant plus marquée que Vertigo a été pendant une dizaine d'années un film invisible car retiré de la circulation.

De Palma a toujours aimé joué avec les prédispositions de ses spectateurs. Dans ses meilleurs films comme Body Double, quand il utilisait la grammaire et les procédés propres à Hitchcock, c'était aussi pour entraîner le spectateur sur une piste et mieux le mener en bateau.

Au moment du Bûcher des vanités et de Mission : Impossible, il était plutôt passé du côté Kubrick. Mais bon, depuis une décennie, c'est surtout devenu du n'importe quoi. Il y a une scène à sauver du Dahlia noir (un grand classique de De Palma : la scène où tout converge et où le héros assiste impuissant à la mort d'un proche, avec moults ralentis) mais le reste... À un moment, il a dû se retrouver à citer du De Palma, et là, naturellement, ça s'est moins bien passé.
Sledge Hammer
 
Messages: 3051
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 18 Mai 2012 5:57

Sledge Hammer a écrit:Je l'ai déjà écrit ailleurs, mais la référence à Vertigo dans Obsession est d'autant plus marquée que Vertigo a été pendant une dizaine d'années un film invisible car retiré de la circulation.

De Palma a toujours aimé joué avec les prédispositions de ses spectateurs. Dans ses meilleurs films comme Body Double, quand il utilisait la grammaire et les procédés propres à Hitchcock, c'était aussi pour entraîner le spectateur sur une piste et mieux le mener en bateau.

Au moment du Bûcher des vanités et de Mission : Impossible, il était plutôt passé du côté Kubrick. Mais bon, depuis une décennie, c'est surtout devenu du n'importe quoi. Il y a une scène à sauver du Dahlia noir (un grand classique de De Palma : la scène où tout converge et où le héros assiste impuissant à la mort d'un proche, avec moults ralentis) mais le reste... À un moment, il a dû se retrouver à citer du De Palma, et là, naturellement, ça s'est moins bien passé.


C'est vrai certain de ses derniers films comme Femme fatale c'est vraiment moyen ,avec de l'érotisme a 2 balles indigne de lui,sans parler de l'histoire ou il essaye en vain de faire ce qu'il faisait si bien dans le passé

Il ne pourrait plus de nos jours filmer les scénes érotiques comme dans le passé, un remake de son Carrie est en court,la scène de la douche va passer a la trappe a coup sur !

Il tourne de moins en moins,je n'ai même pas vu Redacted ,mais le film a reçu des critiques bien mitigés

Vu que pas mal de réalisateurs talentueux dans le passé ne font plus rien de bien de nos jours, soit ils ont perdu leur talent soit les producteurs leur mettent la bride sous le cou pour les empêcher de déranger le public même avec des films R rated,car DEPALMA a toujours aimer déranger son public même dans ses tout premiers films peu connus d'ailleurs et peu diffusé a la TV,on oublie que De niro a fait ses premiers films avec lui !

Redacted c'est un ultra low budget 5 millions de dollars ca en dit long,obliger de tourner a bas prix pour avoir de la liberté !

Son prochain film est Passion un remake du dernier film d'Alain Corneau,un film inutile de plus ,ce n'est même pas un films us mais une co pro européenne pour le marché US ! :hein:
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8159
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message