Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Good et 7 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] Ponyo sur la falaise

Message » 26 Déc 2009 2:16

pio2001 a écrit:Image

Image : 5/5
Impeccable. Aussi bien en termes de piqué (les Ghost in the Shell et Akira sont enterrés !) que de contraste. La technique semble réduite à néant, et on admire directement le travail des animateurs et des coloristes !
Les décors sont dessinés avec le grain (naturel ou artificiel ?) d'un crayon de couleur ou d'un fusain sur du papier à dessin, tandis que les personnages sont dans un style cellulo d'une propreté parfaite.

Son : écouté en stéréo, rien à signaler. C'est très bon.

Film : 4/5

Pour ceux qui connaissent les autres Miyazaki, celui-ci s'adresse plutôt aux enfants, avec un ton entre Totoro et Kiki. Moins universel que Totoro, je trouve, en raison d'un design parfois un peu kitsch. Mais très beau si on le regarde avec des yeux d'enfant émerveillé.
Le scénario manque de suspense. D'autant que les doubleurs peinent à investir leurs personnages dans l'action (pour les adultes), aussi bien en VF qu'en VO.
Les points forts ? Les jeunes personnages sont criants de vérité, comme toujours chez Miyazaki, et la mise en scène est brillante. Le passage avec la chevauchée des Walkyries de Wagner, réarrangée par Joe Hisaishi, est dément :D !
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Déc 2009 2:16

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Déc 2009 16:53

En effet, le blu-ray et parfait. Les traits et les lignes sont d'une finesse et d'une pureté telles que j'avais parfois l'impression d'être devant du 4K ou du 8K.
Côté son, le mixage est excellent (et l'encodage en DTS HD Master Audio 6.1 lui rend bien service).

Niveau film, c'est l'enchantement. Moins adulte que le château ambulant ou mononoké, c'est clair, mais le film reste magique, les enfants sont plus vrais que nature... Chapeau au doublage des enfants en VF, qui est excellentissime (pour une fois...). Bravo à Miya-san pour ce pur moment de bonheur.

Ah oui, le film est particulièrement émouvant aussi, surtout :

Spoiler : cliquer pour lire

La scène finale, qui restera pour moi le plus beau baiser de l'année au cinéma (mais sans la musique d'Hisaishi dessus, ça perd un peu de sa force...) :

Image
Image
Image
Image
Image

c'est le moment du film où on sent des frissons partout :oops: . Et dire que c'est une histoire d'amour entre 2 enfants de 5 ans. :o



Bref, chef-d'oeuvre. 8)
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 26 Déc 2009 18:46

En parlant de Walkyries, il y a pas mal de références aux opéras de Wagner.
Je ne connais pas le conte de la Petite Sirène, encore que s'il est assez ancien on doit pouvoir en trouver des versions libres sur le web. Je ne doute pas qu'il y ait aussi des références à cela.

Spoiler : cliquer pour lire

D'ailleurs, le thème du Tsunami, qu'on retrouve dans le manga Kaikisen, de Satoshi Kon, par exemple, est-il tiré de la Petite Sirène ?

Voici les parallèles que j'ai remarqués entre la tétralogie de Wagner et Ponyo sur la falaise (en dehors de la musique) :

L'un des personnages principaux s'appelle Brünnhilde (le premier nom de Ponyo)
Son père a de grands pouvoirs (Wotan), et sa mère encore plus (Erda est une déesse d'une caste supérieure à celle de Wotan).
Elle est celle de ses soeurs qui osera braver la loi du père, sous le regard effrayé des autres.
Elle désobéit à son père, qui l'aimera malgré tout, pour l'amour d'un humain.
Elle perdra tous ses pouvoirs en devenant humaine.
Son père est obsédé par la fin du monde toute proche (le Crépuscule des Dieux) et cherche un moyen de l'éviter. Désemparé, il invoque la déesse avec qui il a enfanté Brünnhilde pour chercher conseil.

Pio2001
 
Messages: 5521
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 26 Déc 2009 18:53

Au fait, il y a une chose que je n'ai pas comprise :

Spoiler : cliquer pour lire

A un moment, Ponyo tombre endormie, et il ne faut surtout pas qu'elle se réveille. Pourquoi ?

Il y a bien un vague parallèle avec Brünnhilde : pour la punir d'avoir enfreint sa loi, son père Wotan la condamne à perdre son immortalité, et à demeurer endormie jusqu'à ce ce qu'un homme la réveille, qu'elle devra épouser. Mais il lui accorde la grâce de n'être épousée que par un héros : il la place sur une montagne et l'entoure de flammes que seul "celui-qui-ne-connaît-pas-la-peur" pourra franchir.

Pio2001
 
Messages: 5521
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 26 Déc 2009 19:13

Pour les parallèles à Wagner, ça m'a en effet bien amusé les références au nibelungen. Entre Brünnhilde, la chevauchée d'Hisaishi et tous les élements que tu cites...

Mais les parallèles entre Miyazaki et des oeuvres européennes sont une constante de son cinéma (comme celui d'Otomo d'ailleurs), et ses films regorgent de références à la culture européenne fin XIXème/début XXème, des éléments des nationalismes (souvent Italien : Porco Rosso, Kiki...), beaucoup de steampunk et une adoration pour la révolution industrielle et les gros rouages...

Quelque chose que j'adore aussi chez Miyazaki, c'est le jeu perpétuel qu'il fait entre les échelles (de temps, de taille, d'époque). Exemples :

Spoiler : cliquer pour lire

-La femme-déesse de Fujimoto qui change en permanence de taille. Tout comme le bateau grossi par Ponyo, qui paraît petit dans le salon, et bien plus grand une fois dehors..
-Fujimoto qui rajeunit avec son elixir, qui rappelle les nombreux changement d'âge de Sophie dans le Château Ambulant.
-Le film qui donne la sensation de se dérouler à plusieurs époques : parfois on est projeté dans les années 50 (comme dans Totoro), mais des élements (voitures ?) prouvent que le film se déroule à notre époque...



Et pour les parallèles avec la Petite Sirène d'Andersen, je ne connais pas le conte original, mais en tous cas on sent des proximités scénaristiques avec l'adaptation de Disney.

Bref, vu la richesse, l'intelligence, la pureté et la poésie qui se dégagent de ce Ponyo, je ne peux pas lui mettre une note inférieure à un 4.5/5... :mdr:

(Sans parler du blu-ray qui est :o :o :o :o :o )
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 27 Déc 2009 22:12

C'et un très joli film (à la hauteur que quelques films naïf de Miyazaki) mais le design m'a dérangé... moins inspiré que d'habitude.
Powered_by_HK
 
Messages: 2960
Inscription: 07 Aoû 2002 22:53
Localisation: Bayeux (grosso modo)
  • offline

Message » 28 Déc 2009 21:07

Plutôt déçu du résultat :(
L'ambition est à la baisse depuis "le voyage de Chihiro" à tout point de vue largement au dessus, ou bien "Princesse Mononoké"

Où est passé la fraicheur et l'inventivité de "mon voisin Totoro" un peu dans le même style.

Un Miyasaki mineur, la retraite est proche pour le vieux maitre.
TELLOUCK
 
Messages: 5183
Inscription: 05 Nov 2005 15:00
  • offline

Message » 30 Déc 2009 21:17

oui c'est sur ca ne vaut pas chihiro ou mononoké ou même le chateau ambulant au fait quand sortiront-ils en bluray .?

mais ponyo c'est sympa quand même
jojo32a
 
Messages: 42
Inscription: 06 Aoû 2008 2:42
  • offline

Message » 02 Jan 2010 1:05

Notre CR "définitif", après 2 visionnages (+ plein de petits bouts avec notre mini-cylon de 3 ans :mdr: )

Edition Française - Disney
Encodage: MPEG-4 AVC
VF - DTS HD Master Audio 6.1 EX
VO - DTS HD High Resolution Audio 6.1 EX
Sous-titres: Français


Vidéo: 5/5
L'animation de Ponyo est dénuée de tout artifice ou effet 'photographique' superflu : ni flou, ni effet bloom, ni jeu poussé sur les différentes focales. Le bénéfice principal de ce traitement minimaliste est le choc que l'on peut ressentir devant la finesse des traits en HD : l'impression d'être devant une projection 4K ou 8K est sidérante. La somptueuse animation de Miyazaki, entre aquarelle et pastel, déploie ses couleurs chatoyantes et la beauté de ses décors. Vous aurez remarqué que nous parlons ici beaucoup de l'aspect artistique, le blu-ray étant absolument parfait.

Audio: 5/5
Disney, qui reste à nos yeux l'éditeur le plus sérieux et le plus soigneux, ne se fout pas de la tête de ses clients. C'est donc un encodage DTS HD Master Audio 6.1 EX qu'il nous propose en VF, et un équivalent à l'intitulé tout aussi long pour la VO. Le doublage constitue une excellente surprise en VF : les enfants (pour une fois) sont d'une justesse et d'un naturel incroyables. Le mixage, sans être dans les plus dantesques de l'année, accompagne à merveille la pureté de l'animation : les surrounds sont sollicités à la perfection, aussi bien pour les voix que pour les ambiances, les effets sont d'une précision exemplaire, et le sublime score de Joe Hisaishi sort idéalement de l'écran.

Film: 4.5/5
Après son envoûtant Château Ambulant et les deux précédentes clés de voûte de sa filmographie (le gigantesque Chihiro et l'in-con-tour-nable Mononoke), Miyazaki retrouve les tonalités de Totoro avec cette fable destinée aux enfants... sans laisser de côté leurs parents. On ne peut être qu'émerveillé devant le réalisme des personnages, la qualité des dialogues, la construction de son récit et ses nombreux niveaux de lecture. Aussi inspiré par le Ring des Nibelungen Wagnerien que par La Petite Sirène d'Andersen, il recompose avec les thèmes qui lui sont chers (la nature, le shinto, les personnages féminins forts) pour aboutir à cette fable d'une poésie et d'une innocence phénoménales. Loin d'être un film mineur, ce Ponyo confirme une fois de plus le statut de maître suprême du cinéma de Miya-san.
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 02 Jan 2010 11:32

jojo32a a écrit:oui c'est sur ca ne vaut pas chihiro ou mononoké ou même le chateau ambulant au fait quand sortiront-ils en bluray .?

mais ponyo c'est sympa quand même


Mon fils de 5 ans a refusé que je vende ce film donc pour les enfants c'est pas mal :wink:
J'ai revu hier "Kiki la petite sorcière" et c'est bien meilleur.
TELLOUCK
 
Messages: 5183
Inscription: 05 Nov 2005 15:00
  • offline

Message » 03 Jan 2010 0:14

Marrant, je l'ai revu également hier.
Je l'avais vu au ciné et c'est toujours aussi bien, bcp de charme ce DA.
Guts59
 
Messages: 1425
Inscription: 01 Sep 2008 23:18
  • offline

Message » 09 Fév 2010 10:51

vu l' autre soir ... en un seul mot ... magik !!! :)
bon il manque l' imagination du voyage de chihiro ... :cry:
mais bon cela reste un très très bon D.A :wink:
et quelles images en BR ... :o
Stefan74
 
Messages: 1857
Inscription: 18 Jan 2009 21:31
Localisation: Genève Suisse
  • offline

Message » 09 Fév 2010 15:46

Superbe film! Miyasaki est le maître incontesté du DA.
Pour info, je l'ai "seulement" en DVD, et tout comme ses autres films que je possède (Chihiro, Mononoke, Chateau ambulant....) l'image est extra.
Jimoul
 
Messages: 728
Inscription: 30 Juil 2008 11:43
Localisation: Nancy
  • offline

Message » 10 Fév 2010 10:37

J'ai vu ce film hier par curiosité, je ne suis pas un fan de DA.

Et bien c'est pas ce genre de film qui me fera changer d'avis.

J'ai du avancer en accéléré les 40 dernières minutes car la vision m'était devenue pénible :-?
Le Fresh
 
Messages: 2010
Inscription: 19 Nov 2002 12:13
Localisation: Nancy
  • offline

Message » 10 Fév 2010 10:42

Vache ! La poésie t'es étrangère toi :wink:

PS : je t'ai mis un mot sur le post de ta très jolie salle...
M9-P, M8, M6 TTL, Fuji 6x9, Graflex Crown Graphic & Travelwide 4x5
Mon site photo
MOZ
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7823
Inscription: 03 Juin 2004 17:22
Localisation: Essentiellement sur Paname :-)
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message