Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] (The) Lunch box

Message » 11 Mar 2015 10:06

Un film indien avec un acteur que l'on retrouve dans l'Odyssée de Pi, Slumdog...

Le film est dépaysant mais un peu lent.
Il raconte une histoire c'est déjà ça!

L'image est naturelle mais pas hyper précise par contre le son rend des ambiances incroyables, on se croirait là-bas!
Ha-Dê
 
Messages: 5413
Inscription: 23 Avr 2007 16:11
  • offline

Message » 20 Aoû 2015 11:38

L'image : ■■■■■■□□□□
Ce n'est pas le Bluray de démo de l'année mais la restitution est suffisamment fidèle et sérieuse pour donner envie de découvrir les couleurs chamarrées et chatoyantes de ce pays magnifique.

Le son : ■■■■■■■■□□
Une véritable plongée dans l'ambiance du pays, musique en multicanal sobre, ce n'est clairement pas le film démonstratif mais le parfait compagnon d'une soirée d'immersion après une journée passée à subir les agressions sonores du quotidien

Le film : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

The Lunchbox, en français dans le texte : "le casse dalle à emporter"... véritable curiosité culturelle indienne puisque, à Mumbai, chaque employé de bureau a recours à ce service de livraison du repas sur le lieu de son travail. Et ainsi chaque jour circulent dans la ville des millions de boites à repas, logistique huilée comme une mécanique Suisse... Saajan, comptable d'une grande entreprise publique, personnage hirsute (on dit de lui qu'il aurait poussé un chat sous les roues d'un bus...), nonchalant avec ses collègues, un homme solitaire après le décès brutal de son épouse qui voit ainsi arriver un jour un panier repas qui ne lui était pas destiné... Cette erreur de livraison va alors être le déclencheur d'une correspondance épistolaire avec la jeune femme qui avait adressé ce panier à son mari, un homme distant, froid et détaché...
Au fil de leurs échanges des sentiments forts vont se créer entre eux. Est-ce de l'amour, une profonde amitié....? C'est puissant, ça soulèverait des océans, le réalisateur nous embarque totalement dans cette histoire, corps et âmes.

Plus de 50 ans qu'Hollywood s'est auto-proclamé le faiseur de rêves du monde entier et rares sont les comédies romantiques (...souvent étiquetée un peu gnangnan dès qu'on évoque le genre) arrivant à la cheville de cette belle romance épicée aux saveurs indiennes (financée à majorité par des capitaux européens et américains cela dit...) portée par de magnifiques comédiens...
Parce qu'ils sont beaux les indiens, raffinés jusqu'à l'extrême, une élégance dans chaque geste, chaque réplique, un jeu extrêmement pointu et fouillé, on sent qu'on est face à une grande nation de cinéma que je ne connais que très peu car je n'ai jamais été un gros fana du délire burlesque et outrancier sauce "bollywoodiene" un brin kitsch pour moi...
Le film joue énormément sur la face visible des gens, celle qui cède dès qu'on gratte un peu, le fardeau qu'ils s'infligent à porter, ceux qui s'interdisent d'être heureux et ceux qui vivent comme si demain n'arriverait jamais et tous ces gens se frôlent, se croisent, s'entrechoquent et le jeu des comédiens sublime tout ça.
L'interprète principale du film est belle comme un soleil d'orient, face à elle c'est une pléthore de comédiens qui composent des personnages complexes à plusieurs couches comme un mille feuilles.

Le film c'est aussi un voyage dans une culture très lointaine pour moi qui suis un voyageur de canapé, la pellicule transpire les odeurs d'épices, on déguste chaque image de ce film comme un plat exotique. Les paniers se succèdent, les plats, les tableaux, on salive à chaque réplique... Faut que j'aille me taper un curry...

Nous étions allés voir le film au cinéma à 3, dont un ami pas du tout habitué à la V.O. (en fait un mélange de Marathi prépondérant et de quelques répliques échangées dans un anglais très coloré subsistance d'une époque lointaine) et pourtant lui aussi a reconnu qu'en le découvrant en version doublée nous serions passés à côté d'une grosse partie du film et pas seulement parce que ça fait des années que je fais preuve, auprès de lui y compris, d'un militantisme linguistique sans tolérance aucune....
A la fin de la séance, lui qui est parti 3 fois en Inde n'avait qu'une envie, y retourner illico... et nous n'avions qu'une envie, sauter dans l'avion avec lui.

Une histoire touchante, des interprètes parfaits, une maitrise technique qui renvoie dans leur panier tous les films tarte à la crême qui aborde ce genre sous l'angle habituel étriqué (la séquence d'ouverture sur le ballet des paniers repas qui circulent dans la ville est un modèle de lisibilité et de composition), une sobriété dans la mise en scène qui n'exclue pas des moments d'éclats visuels (la scène des ventilateurs...), une réalisation dépouillée, débarrassée du sempiternel superflu dont nous abreuvent les innombrables films à l'eau de rose sur le sujet, sirupeux, nunuches, dégoulinants de sentiments niveau cour d'école.
Le réalisateur a choisi de nous épargner les poncifs du genre, la musique tonitruante par exemple ou encore un charcutage plan par plan épileptiques lui préférant des plans séquences qui se déroulent comme une étole sur la table d'un couturier. Et de la même manière dans le découpage des sentiments il y est allé avec beaucoup de finesse.

Un vrai beau film sincère, rare, touchant. Mon vrai coup de ♥ de l'année....

नमस्कार
chicken run
 
Messages: 2521
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message