Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] Zodiac : Director's Cut only ?

Message » 05 Fév 2014 17:41

Bonjour,

Je m’apprête à passer commande de plusieurs blu-ray et dans ma liste il y a zodiac, et j'ai été surpris de voir que l'on ne trouve que la version director cut's, est-ce normal ? Y'a t-il quand même intégré la version ciné ou il faut que j'achète le DVD en plus ?

Merci d'avance.
renaud07
 
Messages: 165
Inscription: 30 Avr 2013 20:06
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Fév 2014 17:41

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Fév 2014 19:16

La director's cut fait cinq minutes de plus et elle est surtout notable (en dehors d'une scène inédite) pour une sorte d'entr'acte entre les deux grandes époques couvertes par le film, avec une minute pendant laquelle l'image est noire et on entend des extraits sonores de ce qui s'est produit dans l'intervalle (Watergate, etc.)

Fincher était tenu par son contrat de ne pas dépasser une certaine durée et l'interlude a dû être jugé trop surprenant par le studio, mais la version qu'il préfère ne change absolument pas la vision que l'on peut avoir du film. Elle est d'ailleurs plus fluide que la version cinéma et il n'y a aucune raison de vouloir cette version en complément de la director's cut, qui me semble la version de référence. La version cinéma est sortie séparément en DVD histoire d'avoir quelque chose à vendre le temps que les bonus de la director's cut soient prêts et tu peux donc faire l'impasse sans problème sur le montage cinéma.
Sledge Hammer
 
Messages: 3051
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 05 Fév 2014 22:40

Merci pour la réponse. Tant mieux si ce n'est que des scènes rajoutées, car j'avais peur que les musiques ou autres soient modifiées comme j'ai pu le lire pour le director cut's de Donnie Darko par exemple.
renaud07
 
Messages: 165
Inscription: 30 Avr 2013 20:06
  • offline

Message » 10 Fév 2014 0:58

Il existe surtout une édition 2 blu ray ,donc un entier de Bonus qui n'est Disponible qu'aux USA, apparemment les bonus ont été repris sur la version européenne mais " Zodiac déchiffré" passe en SD ,car ils étaient tous en HD sur le 2iéme blu ray

Deplus seule la version US a une VO en Dolby True HD ,vu que le disc français est archi rempli des différentes langues et de Bonus, il ne restait plus de place !


Image
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8154
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • online

Message » 10 Fév 2014 8:47

C'est une question de droits.

Aux USA, c'est Paramount qui édite le film, et ils avaient choisi, en d'inclure les bonus en HD, sur un 2e BR. La 1ere édition US (Paramount, donc) a longtemps été épuisée, et Warner (qui a depuis récupéré les droits US du film) a ressorti ,en janvier 2013 une édition sur 2 disques. En France, Warner a choisi de tout caser sur un unique BR, certains bonus passant en SD si nécessaire afin de ne pas trop impacter le film. C'est l'unique édition française du film en BR, ce depuis 2008.

Quant au montage, comme l'expliquer Sledge, aujourd'hui, la version cinéma ne fait plus particulièrement sens, et ça se voit dans les bacs car c'est le montage cinéma qu'on ne trouve plus. Il me semble d'ailleurs qu'il n'est jamais sorti en France en BR, BR qui était d'ailleurs fort pourri techniquement.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 10 Fév 2014 11:58

Les droits US appartiennent toujours à Paramount, mais Paramount a confié à Warner la distribution en vidéo de la plus grande partie de son catalogue, dont Zodiac.

Paramount avait de fait été l'éditeur qui avait le moins su saisir le virage de la HD et qui avait commis quelques grosses erreurs stratégiques (ils avaient d'abord un pied dans les deux camps, puis ils étaient passés exclusifs HD-DVD quelques mois avant que Warner n'abandonne le support de son côté). Au bout de quelques années, leurs titres catalogue étaient toujours réduits à la portion congrue et les gens du marketing ignoraient visiblement le concept du lot ou du coffret (Y a-t-il un pilote dans l'avion ? ou Y a-t-il un flic pour sauver la reine ?, mais pas leurs suites, un ou deux titres avec Audrey Hepburn, mais pas les deux ou trois autres qui leur étaient communément associés du temps du DVD, etc.).
Du coup, Paramount était marginalisé dans les bacs, les titres disponibles restaient toujours au prix fort, et leur part de marché était très basse. Même leur campagne pour le centenaire du studio était restée embryonnaire avec une ou deux sorties prestigieuses (Wings dans une très belle restauration) et une absence totale de com par la suite.
Enfin, Paramount a pratiquement le catalogue le plus maigre du côté des gros studios, vu qu'ils avaient été aux abois à la fin des années 60 (avant que Robert Evans n'aligne les succès) et qu'ils ont alors revendu à MCA (en se faisant d'ailleurs arnaquer) presque tous leurs titres antérieurs à 1950 en plus de perdre leurs droits par la suite sur tous leurs Hitchcock (hors La Main au collet).

Du coup, Paramount a signé aux USA avec Warner un accord sur 2013-2015 qui prévoit que Warner va distribuer et éventuellement faire l'authoring de 650 de leurs films, ce qui exclut les titres que même Paramount arriverait à vendre en solo (Indiana Jones, Star Trek, Transformers) ou ceux qui font l'objet de contrats séparés avec Olive ou Criterion. Et de fait, depuis l'an dernier, leurs rééditions ont enfin pris une cadence normale, ce qui se répercute même sur les sorties européennes.
Zodiac faisait partie des titres dont le tirage était déjà pratiquement épuisé début 2013 et que Warner a fait represser en rajoutant son logo sur la jaquette. Mais ça reste une édition et un mastering exclusifs à Paramount pour le marché nord-américain, les droits pour le reste du monde appartenant toujours à Warner (c'était une coproduction) et correspondant à l'édition simple Blu-ray disponible en France.
Y a-t-il un pilote dans l'avion ?, School of Rock (Rock Academy) et Y a-t-il un flic pour sauver la reine ? avaient toujours du stock, donc ils ont eu droit à un sticker pour le nouveau code-barres et la nouvelle référence et ils sont revenus en magasin.

Pour terminer, Paramount a la manie de rééditer pratiquement tous ses titres catalogue en Europe en en virant les divers suppléments. Sur des titres comme Chinatown, Sunset Boulevard ou La Main au collet, vous avez vraiment intérêt à commander plutôt la version U.S., surtout que la VF y figure, que les bonus y sont sous-titrés en français et qu'elles sont disponibles pour une bouchée de pain (10 dollars...). C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je n'ai toujours pas craqué sur Zoolander (dispo en Angleterre), Team America : Police du monde ou L'Homme qui tua Liberty Valance, dont les éditions US devraient comporter les excellents bonus qui étaient sur la version DVD.

Pour Zodiac, si l'on peut vivre sans le doublage français, c'est là aussi l'édition US que je recommanderais sans hésiter, parce que le Blu-ray international Warner est assez ancien (audio lossy, débit étriqué) alors que la version Paramount tirait mieux avantage du support. Le débit vidéo est ainsi le double :

http://www.dvdbeaver.com/film2/DVDRevie ... lu-ray.htm
Sledge Hammer
 
Messages: 3051
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 10 Fév 2014 16:20

Oui quand un film ne sort qu'en Europe ,c'est souvent zéro bonus, comme Sabrina , Funny face (j'ai vu que ça sort bientôt aux USA,on verra s'ils vont mettre des bonus ou non)
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8154
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • online

Message » 10 Fév 2014 21:49

Sledge Hammer a écrit:C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je n'ai toujours pas craqué sur Zoolander (dispo en Angleterre), Team America : Police du monde ou L'Homme qui tua Liberty Valance, dont les éditions US devraient comporter les excellents bonus qui étaient sur la version DVD.


Pour les 3 titres là, j'aurais tendance à ne pas avoir beaucoup d'espoir. Si les DVDs avaient du matos qui pourraient être repris, j'ai de gros doutes sur un plus côté éditorial. Et il faut bien avouer que depuis le temps que ces titres sont dispos en Europe, les éditions US commencent à se faire sérieusement attendre. Seul Zoolander est annoncé pour Juin 2014, mais permettra, du coup, de voir ce qu'il en est.

Sledge Hammer a écrit:Pour Zodiac, si l'on peut vivre sans le doublage français, c'est là aussi l'édition US que je recommanderais sans hésiter, parce que le Blu-ray international Warner est assez ancien (audio lossy, débit étriqué) alors que la version Paramount tirait mieux avantage du support. Le débit vidéo est ainsi le double.


Le comparo de caps-a-holic montre quand même comme les bases sont identiques, générant une différence quasi invisible sur captures. Cependant, encodé en VC-1 avec un débit vidéo moyen anémique de 14184 kbps, l'encodage Warner tient de la rigolade face à celui de Paramount (rarement des radins côté espace disque, tout le contraire de Warner sur ce point).
Et en plus, comme tu l'as souligné, si on perd la VF, on garde les STF et on upgrade la VO en Dolby TrueHD.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 11 Fév 2014 4:45

C'est les films de Jerry Lewis qui a permis a la Paramount de s'enrichir ,sans lui le studio aurait coulé !
Mais vu que l'acteur a maintenant très mauvaise presse aux USA ou il est quasiment méprisé, aucun de ses films n'est disponible en Blu ray (a ma connaissance ) ,alors que la plupart sont remastérisés en HD (malheureusement la qualité de la remastérisation est assez aléatoire suivant les films)

Ca passe en boucle sur Paramount Channel

Je suis sur que les 3 stooges sont plus considérés aux USA que Jerry Lewis, il y a visiblement un truc qui cloche et une franche injustice de renier un acteur/réalisateur qui a été encensé a une époque par le public !
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8154
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • online

Message » 11 Fév 2014 15:08

Je m'étais en fait trompé sur la chronologie.
En 1948, les studios se sont pris un gros coup dans la poire avec l'interdiction de détenir des chaînes de cinéma. MGM diffusait en majorité ses films dans des salles MGM, Paramount dans des Paramount, etc. Et ils magouillaient avec les exploitants indépendants, en les obligeant à acheter des courts métrages d'accompagnement ou des longs métrages en "pack" sans avoir eu le droit de les visionner avant achat. C'est tout un modèle économique qui s'est écroulé. Avant, on pouvait tourner des films de série B à la chaîne, avec l'assurance qu'ils seraient diffusés et qu'ils seraient à peu près rentables.
Du coup, pour retrouver du cash, Paramount a revendu en 1957 (et non au milieu des années 60) une bonne partie de son catalogue d'avant 1949 à Lew Wasserman, le patron du label de musique MCA qui se diversifiait dans la production télé. Paramount a vendu 750 films pour une bouchée de pain (50 millions de dollars) vu qu'ils pensaient que les films auraient eux aussi une exploitation courte à la télé.
Les droits ont été transférés dans une société écran, EMKA, qui fait maintenant partie du groupe Universal. D'après Wikipedia, ce catalogue aurait rapporté à la longue un milliard de dollars...

En 1957, Paramount venait aussi de subir la fin du tandem Dean Martin - Jerry Lewis et la retraite de Cecil B. DeMille, qui avait aligné les blockbusters pour eux. Dans les années qui ont suivi, Jerry Lewis (qui avait renouvelé son contrat) a eu des succès commerciaux, mais c'était une des rares éclaircies pour le studio avec les Audrey Hepburn. Et Lewis commençait déjà à décliner commercialement au début des années 60, ce qui fait que les Américains étaient perplexes de le voir à ce point célébré en France.
Tout ça a culminé avec des fiascos coûteux dans les années 60, comme La Kermesse de l'ouest, après quoi les propriétaires ont mis en place une nouvelle équipe, qui a alors monté Love Story, Drôle de couple, Rosemary's Baby, Le Parrain...

Les Trois Stooges, c'est très différent. Ils étaient chez Columbia et surtout ils se limitaient à des courts métrages (ils n'ont fait que quelques longs, et surtout à la fin de leur carrière). Quand les courts ont commencé à être diffusés à la télé (c'était le format idéal), ils ont retrouvé une célébrité qui a perduré, mais ils n'ont jamais fait l'objet de la même attention que Jerry Lewis, époque Le Zinzin d'Hollywood ou Le Dingue du palace.
Sledge Hammer
 
Messages: 3051
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message