Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD3D & BD] Fright Night (2011) et New Blood

Message » 15 Fév 2012 12:44

-critique en avant-première en partenariat avec Cinetrafic-

ImageFright Night de Craig Gillespie:

Alerté par un ami spécialiste des vampires, un lycéen soupçonne le voisin qui vient d'emménager à côté de sa maison d'en être un, mais personne ne le croit...

Ne laissant que peu de répit aux spectateurs (un rythme effréné) et marquant (enfin) le retour d'un vampire sanguinaire sur le devant de la scène (Colin Farrell vampirise l'écran) bien loin des vampires bien pensants de la saga "Twilight", ce remake qui a du mordant de "Vampire, vous avez dit vampire ?" se démarque intelligemment de son modèle avec une intrigue qui prend une toute autre tournure tout en conservant l'essentiel et l'esprit des films d'horreur des années 80. Et lorsque l'ensemble du casting, les scènes d'actions, la violence, les pics de tension et les effets spéciaux sont à la hauteur, nous obtenons avec ce "Fright Night" un spectacle hautement recommandable pour les fans de cinéma fantastique qui s'assume comme tel.

*****
Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur: Touchstone Home Video.
Date de sortie: 22 février 2012.


- Pistes sonores: Anglais DTS-HD Master Audio 7.1 et Français (VFF) DTS-HD High Resolution Audio 7.1.
- Sous-titres: Anglais et Français.


Bonus: Peter Vincent: Vampirologue; Le guide de "Comment faire un film de vampires mordant"; Scènes coupées et rallongées; Squid Man: Scène rallongée et intégrale; Bêtisier; "No One Believe Me" par Kid Cudi - Clip.

Critique support: BBBBB
-Image: Rien à dire sur le piqué, la définition, la profondeur de champ, la palette colorimétrique et la compression qui sont remarquables, mais certains noirs virent au gris foncé et les contrastes ne sont pas toujours assez tranchants.
-Audio: Des pistes sonores HD mixées nativement en 7.1 mais qui sollicitent finalement bien peu l'espace surround si ce n'est lors de la séquence d'ouverture, lors de la course-poursuite ou lors du final. En dehors de cette constatation, les dialogues sont toujours clairs et discernables, la dynamique est imposante et le tout est mixé avec une grande précision.


Qualité de la 3D: ImageImageImageImageImage
Une 3D native (utilisation de caméras numériques Red One MX 4.5k) de haute volée avec une profondeur impressionnante, un découpage des éléments (tout en volume) saisissant (les plans aériens des différentes villes) et de nombreux effets de jaillissement naturels (une main avec un couteau qui dépasse du cadre), très spectaculaires (des éclats de verre ou divers objets qui traversent l'écran avec violence) ou carrément immersifs (les particules incandescentes après la mort d'un vampire semblent voltiger dans toute la pièce). Tout aurait été parfait si les scènes sombres n'étaient encore plus sombre en 3D (il est parfois difficile de tout distinguer) et si une légère diaphonie n'avait fait son apparition par intermittence. Cette 3D reste néanmoins exceptionnelle à bien des égards.

© 2012 DREAMWORKS II DISTRIBUTION CO., LLC.
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Annonce

Message par Google » 15 Fév 2012 12:44

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 20 Fév 2012 12:32

Alex322 a écrit:FRIGHT NIGHT 3D :

Image

Verdict 3D : MOYEN
Voilà, certains vont enfin peut-être refaire des économies ;)

Profondeur :
Alors si on prend en compte la qualité de la profondeur des derniers films visionnés, tels que Les 3 mousquetaires 3D, Voyage centre 3D, Transformers 3D ou même Shark, l'appréciation de la profondeur de Fright Night est plutôt très moyenne.
Expliquons cela : tout d'abord le film commence au générique par un travelling dans les nuages au dessus de la ville plutôt excellent, donnant un avant-goût très positif au métrage.
Ensuite l'excitation retombe d'un coup car on enchaine dans la semi obscurité avec une profondeur qui se retrouve un peu taillée à la serpe. Heureusement que la moindre source lumineuse dans les intérieurs (TV, lampe de chevet) permet de relever la profondeur. On peut ensuite juger d'une séquence de jour, qui là est plutôt bonne sur la profondeur. Mais ensuite on repart dans d'interminables scènes dans l'obscurité, où cette fois, on n'arrive plus rien à distinguer : d'ailleurs que ce soit 2D ou 3D, le transfert est réellement minable et tous les détails sont écrasés avec un contraste et un rendu des gris/noirs misérable qui avale tout détail tel un trou noir. Autant dire que déja on peine pour suivre le film, et dans ces longs moments, la 3D n'est plus la priorité du réalisateur. C'est très dommage mais je m'y attendais après avoir lu quelques critiques et warning des sites US.
Autant savoir tout de suite : 80% minimum du film est dans le noir, dont 30% dans le grand noir avec très peu de sources lumineuses. Dommage car dès que la luminosité remonte, la profondeur est plus convaincante sur certains plans. Cela rappellera certainement en 'moins pire', le syndrome de Priest 3D.

Jaillissement :
Alors dans l'ensemble, autant le savoir tout de suite : ce film est comme la majorité des live action, un film sans focus sur le jaillissement. Il faut attendre 20 minutes de mémoire pour voir un pieu qui traverse en express l'écran, et une autre bricole avant.
Ce qui est rageur, c'est qu'on découvre plus tard que le film est capable d'exceller en matière de jaillissement quand il s'en donne les moyens. Ainsi la destruction de chaque vampire est par contre magnifique, de trop rares séquences top démo car elles mettent en scène un maximum d'effets 3D. On dénote ainsi la combustion, l'explosion et projection de morceaux vers le spectateur, puis surtout un jaillissement permanent pendant 10 secondes de particules incandescentes qui flottent dans la pièce, avec un niveau de réalisation quasi similaire à cette séquence culte dans Avatar, après que l'arbre ancien soit abattu, et que la cendre vole au gré du vent dans toute la pièce, en jaillissement permanent.
Alors là oui, autant la profondeur n'excelle jamais dans le film pendant toute la projection autant le jaillissement arrive à générer du plaisir et surprendre à de rares moments. A noter un final de 20 secondes en apothéose, avec un jaillissement bonus d'un visage au complet, sortant d'un bon mètre du mur, séquence qui me rappelle celle de Clu dans Tron dans le final.

Au final on rage, car la 3D dans l'ensemble est moyenne, mais sur 3 séquences de jaillissements sur tout le film, on prend beaucoup de plaisir. Alors certes ils ne justifient peut être pas l'achat, mais méritent d'être vus si quelqu'un vous le prête peut-être.
Concernant le film en lui même, étant un grand fan quand j'étais ado de l'opus original, j'ai trouvé celui fade et sans grande inspiration, ayant zappé toutes les meilleures séquences de l'original, l'intérêt étant de le redécouvrir sur un angle nouveau, mais superficiel... :-?

Nb : dans le générique de fin, j'ai trouvé une petite innovation à la mode que j'avais déjà constatée à la fin de Voyage centre 3D : une compilation revisitée des meilleures séquences du film, pratique si on vous prête le blu-ray 3D 10 minutes chez vous :mdr: :mdr:
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 24 Juin 2012 10:32

Hello!

Vu hier (enregistré sur Sky 3D), le film en lui même est sympa, un divertissement qui se regarde sans prise de tête, pas le film du siècle, mais on passe un bon moment.

Niveau 3D, mon verdict est "BOF", les scènes dans le noir sont limite catastrophiques et pas agréable à regarder ! Surtout celle du début du film (première visite d'une maison avec les 2 jeunes), j'ai presque cru que ma TV avait un problème...Première fois que je vois ça dans un film 3D (sur une quinzaine que j'ai regardé)
Au delà de ça, il y a de bons moments 3Desque, destruction de vampires qui comme dit plus haut éclatent en milliers de particules incandescentes, et les 20 dernières minutes qui offres d'autres bons jaillissements.
Niveau profondeur, rien de spectaculaire du tout.

Au final, si on vous donne le BR, ou s'il est à €10 ou si vous avez possibilité de le regarder sur une chaine 3D, c'est un bon divertissement, au delà de ça je ne mettrai pas 25 ou 30€ dans ce BR3D :)

-Eban
Eban
 
Messages: 155
Inscription: 22 Sep 2011 2:03
  • offline

Message » 10 Juil 2012 21:07

Enfin visionner, depuis le temps que je l'avais dans ma bluraythèque 3D !!

alors le verdict pour ma part est loin d’être catastrophique, comme certains ont pu le laisser comprendre (sans que se soit médiocre biensur ^^).

dans un premier temps je tiens à dire que j'ai bien aimé le film, de l'action, de l'humour, du sang et une bonne petite histoire ^^

Dans un second temps je dirais que la 3D est pas mal, certe je relève tout de même, les défauts qui ont déjà soulevés dans les précédentes critiques, c'est à dire des scènes sombres, vraiment sombres ^^

Après j'ai trouvé qu'il y'avais une bonne profondeur de champs, quand les scènes sont beaucoup plus éclairés. les scènes de jaillissement, car il y' en a, sont vraiment de toute beauté, la scène final est juste une pure merveille, Merci la 3D ^^

Donc pour moi ce bluray 3D est pas un TOP démo, mais reste en n'est pas moins bon ;)

Mon avis est trés proche de celui de "le loup celeste"
666dvdvore
 
Messages: 418
Inscription: 30 Déc 2010 15:43
  • offline

Message » 07 Jan 2013 1:59

Visionné il y a peu :

Le film : Un remake qui s'avère correcte bien qu'il perde son côté hommage à la Hammer Film et son humour.

Visionnage plus plaisant en 2D pour moi qu'en 3D même si les effets de particules sont magnifiques le reste se noie dans la pénombre... dommage.
Lincoln Hawk
 
Messages: 160
Inscription: 29 Juil 2012 18:46
  • offline

Message » 15 Oct 2013 23:42

Image

Année : 2013
Durée : 100 min
Réalisateur : Eduardo Rodriguez
Acteurs : Will Payne, Jaime Murray, Sean Power, Sacha Parkinson, Chris Waller

Le synopsis :

Aux yeux de tous, Gerri Dandridge est une prof sexy, mais Charley Brewster, un étudiant, s'aperçoit qu'il s'agit en fait d'une vampire assoiffée de sang et plus précisément de la comtesse Élisabeth Bathory...

Le film : ♥♥♥♥♥

Cette fausse suite du remake de 2011 de "Fright Night" (vous suivez ?) est un direct-to-vidéo fantastico-horrifique ni bon ni mauvais mais clairement inutile ... lire la suite

Le Blu-ray DIsc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [1.78]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français. Anglais pour malentendants

• Image : Un transfert HD qui offre d'excellents détails même lors des nombreuses scènes sombres, une finesse des textures bienvenue, des couleurs "sans vie" qui se prêtent bien à l'exercice, des contrastes forts et des noirs abyssaux.
• Audio : Une piste sonore HD à la dynamique importante, aux voix claires, à la spatialisation des sons efficace (les grognements des vampires qui se déplacent d'une enceinte à l'autre) et aux basses bien présentes.

- Région : A (États-Unis)
- Éditeur : 20th Century Fox
- Date de sortie : 01 octobre 2013

Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message