Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD3D & BD] Gravity

Message » 19 Mar 2014 1:56

Je n'ai pas de 3D, j'ai quand-même apprécié! :D
Ha-Dê
 
Messages: 5413
Inscription: 23 Avr 2007 16:11
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Mar 2014 1:56

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Mar 2014 0:23

Je n'étais pas repassé. :oops: Pour dire MERCI. :D

Parce que le film est particulièrement génial, et qu'en effet, même si je ne doute pas qu'il puisse s'apprécier en 2D, c'est en 3D qu'on profite le plus de ce travail incroyable sur la richesse, la profondeur, et les sensations de micro-gravité de cette image sidérante.

J'avais cru comprendre que la 3D n'était pas des plus démonstratives, et pourtant, j'ai été bluffé par tant de perfection et par la générosité des effets. Au moins autant que Pacific Rim justement. Nouveau disque démo 3D pour ma part. :wink:

Regret pour le son, les voix en VF sont mixées à un volume bien bas.... Problème récurrent j'ai l'impression chez Warner. :-?
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 30 Mar 2014 13:24

Image

Année : 2013
Durée : 91 min
Réalisateur : Alfonso Cuarón
Acteurs : Sandra Bullock, George Clooney

Le Blu-ray Disc : Image /// Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1, Anglais (Audio Description) Dolby Digital 5.1, Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

• Image : Un transfert HD d'une profonde perfection qui délivre une définition chirurgicale, une quantité de détails remarquable, une profondeur de champ vertigineuse, des couleurs d'une richesse délectable, des contrastes en béton armé, des noirs abyssaux et un (léger) grain très élégant. C'est divin !
• Audio : Des pistes sonores bien enveloppantes qui restituent l'incroyable subtilité et efficacité du mixage. Les voix sont naturelles (un peu plus en VO) et se déplacent régulièrement de gauche à droite, les effets sonores sont d'une grande singularité (le souffle et la respiration de l’héroïne) et la directivité de ces derniers impressionnante, les silences sont assourdissants, la musique est d'une étouffante ampleur et les basses sont profondes à souhait (les battements de cœur). Acoustiquement prodigieux !
• La 3D : Une 3D à ne rater sous aucun prétexte car servant plus que jamais l'histoire avec un rendu hyper-réaliste et jamais outrancier qui mise tout sur l'immersion. La fenêtre de profondeur est prodigieuse et permet de ressentir les distances avec un naturel désarmant, la sensation de volume est inouïe, les effets de transparence lors des scènes à la 1ère personne (les vues à travers le casque) sont scotchants, les débordements sont très nombreux (personnages et décors) et les jaillissements (objets en apesanteur, fumée, eau) ne sont vraiment pas oubliés surtout lors d'une séquence anthologique où des dizaines de débris sont violemment projetés hors de l'écran.

- Région : B (France)
- Éditeur : Warner Bros.
- Date de sortie : 26 février 2014

>>> Critique complète <<<
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 04 Avr 2014 23:30

Personnellement j'ai trouvé ce film superbe. Comme un peu un huit clos. Juste un peu agacé par Clooney de ne pas arrêter de bouger dans tout les sens sur le début du film.
Mais. J'ai trouvé génial au début de ne pas avoir fait de plans coupés et de filmer en continu. Un tour de force technique fabuleux.
Les effets de destructions lors des impacts des débris des satellites sont purement et tout simplement ÉNORME.
On n'imagine pas le t'avail et le niveau de maîtrise pour arriver à ce résultat. Même James Cameron a dit que techniquement c'est a tomber des prises de vue dans l'espace.

Regardez le documentaire raconter par Ed Harris sur les satellites qui sont au dessus de nos têtes. Ça fait vraiment peur. Surtout ce qui peut se passer lors d'une collision de 2 satellites. Impressionnant.

Bref un pure moment de bonheur et je vais le revoir en 3D car je viens de passer sur un hw55es
foxneil
 
Messages: 5193
Inscription: 27 Oct 2008 10:28
  • offline

Message » 07 Avr 2014 8:31

Regardé ce weekend et agréablement surpris, je m'attendais à un film planplan et ennuyant; et bien non un film qui sort des sentiers battus ça c'est sur. Très belles images et superbe performance de S. BULLOCK.
A regarder imperativement en 3D, comme quoi une 3D bien faite et surtout bien pensée apporte au cinéma.
CRS
 
Messages: 1121
Inscription: 30 Sep 2006 14:54
  • offline

Message » 08 Avr 2014 21:34

C'est bon j'ai prévu ma scéance le 18 en 3D avec mes voisins lol.

Un petit mot sur les CR du Loup Celeste, je trouve les écrits vraiment superbes, très bon boulot (Son site est à voir).
Bravo.
foxneil
 
Messages: 5193
Inscription: 27 Oct 2008 10:28
  • offline

Message » 08 Avr 2014 22:37

Tes voisins seront dans la même pièce ou entendront-ils le film depuis chez eux ? :mdr: :mdr: :mdr:

C'est sympa pour le Loup :D :wink: !!!
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 08 Avr 2014 23:28

foxneil a écrit:(...)Un petit mot sur les CR du Loup Celeste, je trouve les écrits vraiment superbes, très bon boulot (Son site est à voir).
Bravo.


Merci beaucoup. :D
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 12 Avr 2014 23:18

Cylon a écrit:Tes voisins seront dans la même pièce ou entendront-ils le film depuis chez eux ? :mdr: :mdr: :mdr:

C'est sympa pour le Loup :D :wink: !!!


Il vaut mieux qu'ils viennent chez moi, mon sub de type sono se fait déjà entendre chez mon plus proche voisin ...ImageImageImage
foxneil
 
Messages: 5193
Inscription: 27 Oct 2008 10:28
  • offline

Message » 14 Avr 2014 18:29

Le Film : ICI (5/5)

Le Blu-ray : Image 5/5 - Son 4.5/5 - Et il fallait bien une édition de référence à la hauteur du contenu. C'est chose faite par Warner et un transfert vidéo absolument parfait, un encodage en DTS HD Master Audio en VO et VF - même si le niveau des voix est un peu faible en VF, et un joli digipack.

Le mot de la fin pour la 3D, qui, encore une fois augure le meilleur pour les années à venir : points d'effets exubérants, mais un équilibre incroyable pour un rendu absolument naturel. Le film doit être tout aussi bon en 2D, mais c'est en 3D que l'expérience se vit au mieux.
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 28 Avr 2014 22:43

Vous n'avez pas trouvé que les graves étaient trop mis en avant? Je pense notemment au debut quand ils "bricolent", ca m'a donné l'impression qu'ils été dans l'eau (basses qui se propagent pour un simple boulot vissé) plutot que dans l'espace. J'ai été surpris car tous ces graves je ne les ai pas entendu au ciné.
Dawid
 
Messages: 17302
Inscription: 07 Sep 2000 2:00
Localisation: Bordeaux

Message » 29 Avr 2014 8:30

C'est "les basses" ressenties par eux même dans la combinaison, de leur point de vue, c'est justement ça qui est intéressant, vu que le son ne se propage pas dans l'espace, un point de vue extérieur aurait été trop 'plat' ?.
D'ailleurs ces effets sonores ont étés certainement produit sous l'eau,non ?
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2072
Inscription: 04 Aoû 2009 9:18
  • offline

Message » 18 Mai 2014 11:30

Dawid a écrit:Vous n'avez pas trouvé que les graves étaient trop mis en avant? Je pense notemment au debut quand ils "bricolent", ca m'a donné l'impression qu'ils été dans l'eau (basses qui se propagent pour un simple boulot vissé) plutot que dans l'espace. J'ai été surpris car tous ces graves je ne les ai pas entendu au ciné.


Remarque intéressante
foxneil
 
Messages: 5193
Inscription: 27 Oct 2008 10:28
  • offline

Message » 18 Mai 2014 13:35

je dois être le seul vraiment trés déçu du mixage des voix.
Ca passe de quasiment inaudible à étouffé ou criard.
En général le volume de mon ampli est sur -25, là pendant tout le film, je passe sans arrêt de -21 à franchement trés fort -11.
Mon ampli est pas HD, mais je doute que ça vienne du fait qu'il downsample en DTS.
L'acoustique déplorable de mon salon accentue le probléme mais n'est responsable de tout.

Ca m'a un peu gaché la projection. C'est bien dommage car le reste des effets sonores, l'image et le film sont excellents.
pilatus
 
Messages: 199
Inscription: 02 Avr 2010 11:39
Localisation: I live in L.A. (Loire Atlantique!)
  • offline

Message » 22 Déc 2014 12:12

le loup celeste a écrit:Une 3D à ne rater sous aucun prétexte


:roll: :roll: :roll:
et pourtant.... :roll:

Image

Image ■■■■■■■■■■
Magnifique de définition, c'est quasi chirurgical, au point parfois de trop dévoiler les trucages dans les placages de visages.
Vue en 2D. J'ai lancé le film en 3D mais j'ai vite arrêté tant elle n'apporte pas grand chose et sort même le spectateur de l'histoire pour lui donner l'impression d'être dans un manège du parc Disneyland. La 3D sur ce film c'est un peu comme le becquet rajouté sur le coffre de la voiture tuning, c'est l'accessoire qui ne sert pas à grand chose mais qui fera toujours plaisir à son propriétaire.

Critique son : ■■■■■■■■■■
Une musique envoutante, tout à tour angoissante et vibrante, des bruitages à la foix étouffés (le bruit des visseuses qui se transmet par vibration dans les combinaisons des cosmonautes), c'est du très grand art, l'étalon de mesure de ce que le support peut produire.

Critique film : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Bien plus un « essai » qu'un film traditionnel dans le sens classique du terme puisqu’il n’y a pas véritablement de scénario (en tout cas ses enjeux et péripéties à venir semblent pliés du début :roll: ), Gravity met en fait le spectateur, en état de ressentir physiologiquement dans son fauteuil les conditions de la « gravité zéro » pendant 1h30 d'un film expérimental, qui au-delà d'être un superbe exercice de style est aussi et surtout l'équivalent d'un 100 mètres aux Jeux Olympiques. Aucun temps mort, aucune relâche, la construction du film est un sprint qui enchaine les morceaux de bravoure et les plans vertigineux dans le plus bel endroit qui ait jamais été porté à l'écran. :love: :love:

En dépensant intelligemment les 100 millions de Dollars qu’il a mis de côté, Alfonso Cuaron s’est en effet payé un jouet qui lui a permis de tourner dans le plus beau décor du monde :
600kms sous les pieds de ses comédiens stars, la vraie vedette du film, ce n'est pas George Clooney, ce n’est pas Sandra « Miss Detective » Bullock qui revient de loin… (Gloups… :-? l’a-t-il embauché parce qu’il avait plus un rond après avoir payé les geeks du département infographie ?...et pourtant, quelle renaissance artistique !)...

Non ! Filmée en plongée, la vraie vedette du film c'est la planète Terre vue de l'espace puisque vous y êtes et vous allez en prendre plein les yeux pendant 90 minutes... et dans les yeux seulement... 8)
Cuaron va en effet vous faire voyager 90 minutes dans l’espace, là où le silence règle toutes les choses !! L'univers sonore du film est époustouflant, sans précédent depuis un bon moment car si le sous-titre d'Alien en 1976 déclarait : "dans l'espace personne ne vous entendra crier"... et bien malgré tout, cela fait bientôt 45 ans, depuis un certain Kubrick, que sous prétexte d'amuser la galerie la totalité des films de science-fiction enfreignent cette loi physique élémentaire : Dans l'espace, pas d'air, sans air pas de vibration, sans vibration... pas de son !!! (Ca c’est comme ça que les crétins comme moi comprennent le truc, mais je me doute que je vais avoir la ligue des scientifiques sur le dos pour emprunter un tel raccourci… :ko: )
Il fallait certainement avoir le culot, enfin, pour produire un film à grand spectacle dans lequel lorsqu'une navette spatiale se fait déchiqueter par une pluie de déchets stellaires, scène ahurissante dont chaque minute de conception a du couter la bagatelle du PNB d'un état de l’Afrique subsaharienne, il ne se passe absolument rien d'audible pour le spectateur !!! Et pourtant le spectacle explose à la tronche dans tous les sens du terme. Etonnant et d'un réalisme terrifiant. :o

Au-delà des effets pernicieux du zéro-g déroulé dans des scènes à l'issue parfois prévisible et aux cliff-hanger répétitifs (a va pas y arriver.. mais finalement si… mais finalement non… mais finalement si… mais finalement non… etc…), c'est surtout le travail de reconstitution méticuleux et l'ambiance dans laquelle le spectateur est plongé qui frappe les esprits.
Le seul reproche que je peux faire au film ? Avoir du me contenter de mon écran à domicile car c’est clairement un film qui se découvre au cinéma et lui redonne même jusqu'à ses lettres de noblesses. Voilà comment on peut espérer endiguer le téléchargement, avec l’ambition de faire des films qui n’ont de raison d’être que sur un écran de 30m de base… n’en déplaise à ceux qui attendent de la littérature filmée…

Et même, au-delà de son enveloppe technique impossible à prendre en défaut (le blu ray s'impose d'ores et déjà comme un véritable mètre étalon de la restitution des noirs), le film est surtout un chef d’œuvre à bien des égards notamment puisqu’il retrace en quelques plans d’une poésie absolue l’évolution de l’être humain… Un plan somptueux sur une spationaute qui se recroqueville en position fœtale dans une capsule spatiale (une prouesse de technologie en coulisse d'ailleurs...), elle flotte dans l’air telle la vie qui grandit dans le ventre de la mère et subitement le film accède à une véritable conscience, il passe de l’odyssée de l’Espace à l’odyssée de l’Espèce. C’est l’histoire de l’être humain depuis sa naissance sortant des eaux, auparavant il se déplaçait à 4 pattes, désormais il se tient sur ses 2 jambes, il titube, il avance….
C’est une pierre fondamentale apportée au cinéma de divertissement contemporain, c’est le film sur l’espace que j’ai toujours attendu de voir et le film sur la terre que j’ai toujours voulu voir. C’est une énorme, une colossale claque dans la tronche. Et comme l’a dit quelqu’un, je suis prêt à tendre l’autre joue tout de suite !!
Il y avait le cinéma, maintenant il y a Gravity.
chicken run
 
Messages: 2525
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message