ModĂ©rateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: ketzal et 7 invitĂ©s

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD3D & BD] (L') Extravagant voyage du jeune ... T.S. Spivet

Message » 15 Juin 2014 19:21

L'Extravagant Voyage du Jeune et prodigieux T.S.SPIVET

Edition Collector 3D (+5DISQUES : 3 blu-rays, 2 DVD) + STORYBOARD (160p)

Image Image
Image
Image Image

Synopsis jaquette : T.S.SPIVET vit dans un ranch isolé du Montana avec ses parents, sa soeur Gracie et son frêre Layton. Petit garçon surdoué et passionné de science, il a inventé la machine à mouvement perpetuel, ce qui lui vaut de recevoir le très prestigieux Prix Baird du Musée Smithsonian de Washington. Sans rien dire à sa famille, il part, seul, chercher sa récompense et traverse les Etats-Unis sur un train de marchandises. Mais personne là-bas n'imagine que l'heureux lauréat n'a que dix ans et qu'il porte un bien lourd secret.


-Durée: 1h45, 1080p, Format 2.40, VF & VO DTSHDMA 5.1/2.0 ST FR
-BONUS, "Au train ou vont les choses" (DVD et blu-ray) : 1h19
-Bonus présent sur 2D,3D et DVD : comment audio de JP Jeunet, scènes coupées : 6min, dans les coulisses de T.S.SPIVET : 15min, BA VO/VF


J'avais vu ce film au cinéma, et je l'avais trouvé un peu trop simpliste et attendu, mais j'avais été tellement subjugué par la prestation technique, paysages, plans, couleur et notament aussi par la 3D (que je n'ai pas chez moi) avec les petites animations qui ponctuent le film que j'ai décidé de remettre le couvert (ne serait-ce que pour la V.O. et en 2D) avec cette belle édition, et on est à nouveau pas déçu par la prestation technique:

les images sont tout simplement reversantes de précision et de profondeur. Les couleurs explosent littéralement à l'écran. Le voyage en train avec celui-ci traversant de vertes contrées en est le parfait exemple.
La VO est également de très bonne facture et saura également restituer à merveille toute une pallette sonore offrant une belle immersion, (vol d'insecte, vrombrissement du train).

A voir en famille.
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2072
Inscription: 04 AoĂ» 2009 9:18
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Juin 2014 19:21

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Juin 2014 22:26

Je me suis pris le même coffret, vu en 3D, j'ai adoré.

La 3D est impressionnante et le film lui même est très plaisant.
Un bon moment et n'est ce pas ce que j'espérais? OUI !

je recommande.
fullscreen
 
Messages: 748
Inscription: 09 Jan 2012 18:42
  • offline

Message » 23 Juin 2014 23:42

Image

♦ Année : 2013
♦ Durée : 105 min
♦ Réalisateur : Jean-Pierre Jeunet
♦ Acteurs : Kyle Catlett, Helena Bonham Carter, Callum Keith Rennie, Judy Davis, Niamh Wilson


Le Blu-ray Disc : Image /// Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1. Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 2.0.
- Sous-titres : Français. Français pour malentendants

• Image : Un transfert HD d'une perfection absolue qui délivre une définition somptueuse, un piqué redoutable, une profondeur de champ prononcée, des couleurs éclatantes et des contrastes léchés.
• Audio : Des pistes sonores 5.1 (2.0 non testées) merveilleuses à la finesse rare et à la richesse évidente, qui restituent astucieusement l'impact des dialogues, la profondeur des ambiances, l'activité malicieuse de la scène arrière et la pétillance de la musique.
• La 3D : D'une maîtrise presque insolente, l'expérience 3D proposée par notre Jean-Pierre Jeunet national est simplement époustouflante. La fenêtre de profondeur est excellente dans toutes les scènes et ne souffre jamais (ou si peu) de flou sur les arrière-plans, les détachements comme la sensation de volume sont stupéfiants, les débordements sont permanents (bustes et têtes des personnages, décors) et s'il n'y a aucune projection (le récit ne s'y prête guère), les effets de jaillissement de fortes intensités sont pourtant bien de la fête avec des armes (carabine et sabre) qui sont pointées vers le spectateur, des inventions ou des particules (comme du pollen) qui envahissent la pièce, et surtout des fenêtres incrustées sur l'image qui flottent hors de l'écran. Voilà donc une 3D terriblement immersive et inventive qui parvient à se classer sans peine dans le haut du classement.

- RĂ©gion : B (France)
- Éditeur : Gaumont
- Date de sortie : 04 juin 2014

>>> Critique complète <<<
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Ĺ’uvres
Staff Ĺ’uvres
 
Messages: 4767
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 24 Juin 2014 21:34

Quelqu'un a t-il remarqué sur le début du film quelques aberrations de 3D ?
Lors des écrans titres (générique) avant que n'apparaisse la première image, les titres sont dédoublés comme dans une très mauvaise salle où la 3D passive est projetée sur écran métallisé. Je me demande si c'est un effet voulu, car si c'est le cas, c'est une mauvaise idée (vouloir reproduire les effets du ghosting sur un film 3D, fallait y penser...). Je présice que mon projo DLP n'a normalement aucun dédoublement.
Sinon, toujours au début, j'ai eu la désagréable impression de voir du gris foncé avec l’œil gauche et du noir avec le droit. Une sorte de déphasage entre les deux yeux assez désagréable.
Dès que le film commence vraiment, c’est magnifique, mais comme entrée en matière c'est assez déplaisant...
misterme
 
Messages: 1500
Inscription: 06 Sep 2007 13:20
Localisation: Val d'Oise
  • offline

Message » 24 Juin 2014 22:00

misterme a écrit:Quelqu'un a t-il remarqué sur le début du film quelques aberrations de 3D ?
Lors des écrans titres (générique) avant que n'apparaisse la première image, les titres sont dédoublés comme dans une très mauvaise salle où la 3D passive est projetée sur écran métallisé. Je me demande si c'est un effet voulu, car si c'est le cas, c'est une mauvaise idée (vouloir reproduire les effets du ghosting sur un film 3D, fallait y penser...). Je présice que mon projo DLP n'a normalement aucun dédoublement.
Sinon, toujours au début, j'ai eu la désagréable impression de voir du gris foncé avec l’œil gauche et du noir avec le droit. Une sorte de déphasage entre les deux yeux assez désagréable.
Dès que le film commence vraiment, c’est magnifique, mais comme entrée en matière c'est assez déplaisant...


Bien vu ! Ce problème nous a interpellés aussi, mais nous n'y avons pas trouvé d'explications. On en parle en début de section "profondeur 3D" et on a constaté exactement les mêmes symptômes :mdr:
Heureusement qu'il disparait dès le début du film, et que l'expérience 3D est assez exceptionnelle sur la durée !

http://parodiesaffichesfilms.blogspot.f ... ne-et.html
Alex322
 
Messages: 446
Inscription: 23 AoĂ» 2011 15:16

Message » 25 Juin 2014 9:54

Alex322 a Ă©crit:
misterme a écrit:Quelqu'un a t-il remarqué sur le début du film quelques aberrations de 3D ?
Lors des écrans titres (générique) avant que n'apparaisse la première image, les titres sont dédoublés comme dans une très mauvaise salle où la 3D passive est projetée sur écran métallisé. Je me demande si c'est un effet voulu, car si c'est le cas, c'est une mauvaise idée (vouloir reproduire les effets du ghosting sur un film 3D, fallait y penser...). Je présice que mon projo DLP n'a normalement aucun dédoublement.
Sinon, toujours au début, j'ai eu la désagréable impression de voir du gris foncé avec l’œil gauche et du noir avec le droit. Une sorte de déphasage entre les deux yeux assez désagréable.
Dès que le film commence vraiment, c’est magnifique, mais comme entrée en matière c'est assez déplaisant...


Bien vu ! Ce problème nous a interpellés aussi, mais nous n'y avons pas trouvé d'explications. On en parle en début de section "profondeur 3D" et on a constaté exactement les mêmes symptômes :mdr:
Heureusement qu'il disparait dès le début du film, et que l'expérience 3D est assez exceptionnelle sur la durée !

http://parodiesaffichesfilms.blogspot.f ... ne-et.html


+1 mais comme cela n'est plus visible dès le début du film je n'en ai pas parlé.
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Ĺ’uvres
Staff Ĺ’uvres
 
Messages: 4767
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 26 Juin 2014 19:40

merci pour votre retour
misterme
 
Messages: 1500
Inscription: 06 Sep 2007 13:20
Localisation: Val d'Oise
  • offline

Message » 26 Juin 2014 20:58

J'ai vu la même chose, mais après c'est assez exceptionnel alors bon, je ferai avec...
fullscreen
 
Messages: 748
Inscription: 09 Jan 2012 18:42
  • offline

Message » 21 Juil 2014 17:41

Vu en 2D.
La plus belle image depuis le début de l'année pour moi, une qualité à tomber par terre.
Le film est un astucieux mélange franco-américain avec quelques clichés quand-même mais des prestations d'acteurs formidables!
Ha-DĂŞ
 
Messages: 5413
Inscription: 23 Avr 2007 16:11
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message