Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: chicken run et 21 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD3D & BD] (Les) Gardiens de la galaxie

Message » 15 Déc 2014 15:24

+1 avec misterme
Ce qui compte, c'est que la dynamique et l'équilibrage de chaque sortie soit respectée.
manuxs
 
Messages: 15406
Inscription: 23 Mai 2005 18:28
Localisation: Paris, France
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Déc 2014 15:24

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Déc 2014 21:07

Critique image : ■■■■■■■■□□

C'est une explosion de couleurs qui sert la palette du film. Textures et "matières", si j'ose dire, sont presque réalistes et notamment le corps de Zoe Soldana lors de la scène du slow. Les scènes, pourtant dans des intérieurs pas évidents (la prison) restent très lisibles avec une bonne gestion de la lumière indirecte de sorte qu'on ne distingue pas un recul de clarté (comme c'est le cas dans ces films très sombres) entre les quelques scènes diurnes et la quasi totalité du film qui se tient dans des décors sombres ou plongés dans une obscurité naturelle ou artificielle.
La palette de couleur est riche et chaude et donne l'occasion d'explorer la douceur de restitution des projecteurs exigeants mais fidèles. La contrepartie de cette définition au couteau sera de mettre en exergue les effets spéciaux qui sur le personnage du Racoon sont autant fidèles que parfois artificiels par moments.


Critique son : ■■■■■■■■■□

Une bande son exemplaire exploitée en 5.1 à la maison qui offre une immersion à 360° dans l'action avec une exploitation permanente mais judicieuse des enceintes surround. Elle permet notamment d'explorer tout un pan de la culture musicale pop en multicanal. Etonnant et mixé avec beaucoup de délicatesse. C'est démonstratif mais jamais agressif, ça se joue beaucoup sur les détails et les nuances. Je ne dispose pas d'une installation haut de gamme qui me permette de saisir les subtilités du mixage mais sur mon ensemble c'est déjà très équilibré et agréable, et surtout ça évite la tarte à la crème du mixage farfelue "à la façon parc d'attractions" mais ça joue plutôt sur les ambiances et les environnements sonores. Les dialogues sont clairs et ne prennent pas l'ascendant sur la bande son.
Un modèle du genre qui donne envie de s'équiper.
C'est extrêmement équilibré, et une fois que le potentiomètre de volume est calibré au niveau d'écoute le plus confortable (le gros bouton rond sur le côté de l'ampli) il ne m'a pas été nécessaire d'y retoucher pendant toute la séance. Contrairement à certains films ou la moindre scène d'action est mixée avec les pieds et oblige à se saisir de la télécommande pour éviter un effondrement du plafond. Un top demo pour les installations pointues.

Critique film : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

C'est puissant. Ça s'avale d'une traite et ça met en forme pour la journée comme un bon café. C'est drôle, enlevé, c'est inspiré (je connais pas les bd mais apparemment ils se sont chargés de fournir la matière première en abondance). Le film construit son propre rythme au fur et à mesure résistant à la tyrannie de la rapidité et de l'action immédiate.... Bon sang mais qu'est ce que c'est que ce truc ??!!... un blockbuster réfléchi ?... Ca existe donc encore ?

C'est le film qui explique pourquoi je ne peux pas tenir plus de 15mn devant un Captain America ou un Iron Man 3 décérébrés... :roll:
C'est un amusement de tous les instants, c'est du cinéma pop corn et pourtant c'est formidablement bien écrit (dès le début on se dit qu'on va pas assister à un film tout à fait ordinaire), ça met tantôt la larme à l'oeil sans emphase, tantôt la minute d'après ça fait rire aux éclats (le raton laveur qui émerge de son sommeil avec la bouille à moitié frippée) ça met de bonne humeur, ça a juste un seul défaut, celui d'être trop court. A une époque ou des films navrants de stupidité estiment utile d'étaler leur bêtise sur 2h40, à une époque où on déroule des trilogies totalisant 9h de film à partir d'un maigre bouquin de 80 pages écrit pour les gosses, j'aurais bien aimé en avoir un peu plus de ces Super Héros quand le générique de fin sonne trop tôt la fin de la récréation.

Ce film, c'est juste un OVNI dans la galaxie des productions Marvel formatées. C'est comme un mille-feuille, délicieux à dévorer et assemblé en plusieurs couches. Une première couche d'histoire très commune et sans grande originalité mais par dessus ce terreau plusieurs couches successives d'une écriture narrative très complexe qui arrive à faire comprendre un univers à part entière (une nouvelle galaxie, de nouvelles races extra terrestres et de nouvelles luttes de pouvoir) en un seul épisode (là ou Georges Lucas a eu 6 films pour tenter de l'expliquer en radotant), pour, finalement, faire adhérer à ses enjeux et ses dénouements. Il donne aussi l'occasion de donner à découvrir des lieux insolites et magnifiques (les restes de la tête d'une créature galactico-chimerique !!!) qui constituent le théâtre d'un décor spatial somptueux et jamais vu. Ca change des cailloux de Star Wars.
Encore une couche. Les personnages sont riches et complexes, ils traînent derrière eux des casseroles pleines d'état d'âmes, de fantômes du passés et de problèmes qu'ils ont oubliés de résoudre dans leur fuite en avant. Et puis surtout c'est un assemblage bigarré de gueules totalement improbables et variées dans leur représentation. Fallait quand même oser faire venir Vin Diesel pour lui faire parler 3 mots de vocabulaires dans le rôle d'un arbre et pourtant son personnage est absolument indispensable au récit. Je craignais qu'un personnage soit mis en valeur au détriment d'un autre (syndrome Jennifer Lawrence dans Xmen). Mais chacun a pris sa place et l'occupe. Chaque personnage a son rôle à jouer et sa valeur ajoutée dans l'histoire.
Etonnante scène ou une brute épaisse console un raton laveur en lui carressant la tête comme on le ferait avec un animal de compagnie alors que ce dernier revendiquait précédemment qu'on le reconnaisse comme un individu à part entière. On assiste médusé à la naissance de l'équipe émergente. Chacun dépend de l'autre. Un but commun et une énergie mise au service de l'équipe.

C'est puissant. On sent que ça n'a pas été écrit sur le bureau du banquier qui demande un retour rapide sur investissement en prêtant 200 millions de dollars pour voir des robots se taper sur la gueule, une sombre connerie qu'il vendra ensuite en jouets dérivés dans les rayons des supermarchés. On sent juste qu'il y a l'envie de dire d'autre choses que de vendre des poupées dans les rayons jouets à Noël.
Le personnage féminin (très divers dans ses interventions depuis la mercenaire jusqu'à la chancelière de tout un ordre politique) n'est pas reléguée au rang de poufiasse tout juste bonne à se balader en mini short. Elles sont ou les féministes quand des films comme Transformers sappent des années d'émancipation et donnent le signal à des cohortes d'adolescent de ne considérer la femme que comme un vulgaire faire-valoir sexuel ???!!!
Ici, changement de ton et d'écriture, la femme est forte, elle ne reste pas en retrait et s'impose, elle fait ses choix, elle n'est pas à la disposition du mâle en rut. C'est carrément dissident et anti conformiste de parler dans ces termes des rapports dans notre société, dont le film se veut aussi être une allégorie, c'est juste pas habituel. Et ça fait du bien.
Car derrière l'enveloppe de film d'action qui offre son lot de scènes carrément magnifiques à contempler (la scène finale avec ses combats de vaisseaux dans la haute atmosphère), il y a un second niveau de lecture et une proposition de réflexion sur des thèmes forts, à savoir le choix que peut opérer toute personne entre l'individualisme poussé à son paroxysme (je n'ai besoin de personne en Harley Davidson...) ou l'acceptation de l'autre dans sa différence. Ça envoit du lourd, ça pète dans tous les sens, c'est collosal pour la rétine et un régal multicanal mais ça propose autre chose en filligrane, ça propose de parler aussi de l'homme, de ses zones de rigidités et de friction, de l'endroit ou il est prêt à aller pour rester bien ancré dans ses certitudes.

C'est étonnant de voir un tel niveau de second degré à un tel niveau de divertissement car vu le coût global de l'objet les réalisateurs n'ont pas le droit à l'erreur lorsqu'ils se voient confier le budget de ces nouvelles machines économiques. Ce qui rend d'autant plus surprenant le niveau de maturité de l'écriture ici qui peut avoir un effet excluant (et risquer au final de diminuer les recettes !).. Certaines blagues risquent en effet de passer carrément "au dessus de la tête" des mioches que leurs parents blasés emmèneront voir ça en ayant juste pour enjeux qu'ils leur foutront la paix au moins pendant 1h30 et en ayant oublié qu'ils possèdent chez eux une parcelle d'émerveillement, de recul et de discernement qui leur ferait apprécier ce spectacle qui leur est pourtant destiné, ceux qui sont passé à côté du film en sautant à pied joint au dessus de son histoire simple qui n'était que le prétexte pour leur parler d'autre choses.
Ca parle au gamin qui a pas oublié d'être un gamin et qui n'a pas renoncé devant le cynisme, la crasse idiotie et le premier degré du monde actuel.

... à la fin du film je me suis fait la réflexion suivante : Lorsqu'il s'agit de "nourriture", le consommateur considère tout à fait normal de payer plus cher pour des produits de qualité. Il estime aussi qu'un produit ne remplissant pas les mêmes critères gustatifs et qualitatifs doit être proposé à un prix moindre. Il a alors le choix pour faire son marché entre de la nourriture « discount » et des produits bien meilleurs (bio ou pas) qu'il doit et qu'il accepte de payer au prix fort.
Et bien pour le cinéma il devrait en être autant, les films de mer*%@? devraient être proposé à un prix moindre... et les films de qualité devrait se payer au prix qu'ils méritent !!!
Car 14,99€ pour subir le racisme, la misogynie, le fascisme, la violence des images et la bêtise absolue d'un Transformers c'est toujours trop cher et 24,99€ (prix public généralement constaté) pour découvrir le spectacle offert par ce Gardiens de la Galaxie c'est presque trop peu pour financer de nouveaux projets qui ont le courage de proposer un contre modèle aussi assumé. Car ce film c'est bien une véritable contre proposition à la norme du cinéma d'action actuel qui cale son niveau d'exigence sur le fait qu'il suffira que ça amuse les gamins. Ce film c'est une contre proposition au modèle du cinéma d'action actuel bas de plafond parce qu'il suffit de faire du mauvais pour faire du pognon alors pourquoi faire mieux. Ben y en a qui continuent à faire du mieux....

C'est puissant, vivement la suite.... pour une fois, vivement la suite !!!!
chicken run
 
Messages: 2518
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • online

Message » 16 Déc 2014 0:38

Excellente analyse, + 1000 :bravo:
LVB
 
Messages: 969
Inscription: 22 Mai 2005 11:12
Localisation: South Town
  • offline

Message » 16 Déc 2014 11:09

Enfin vu et d'accord : c'est juste excellent. De loin le meilleur film de SF sorti ces dernières années.
Et que de clins d'oeil et références à toutes une culture geek !!!

Pour apporter ma maigre contribution au débat ci-dessus : je l'ai vu en VO 7.1 (bluray français) et je confirme qu'il est mixé un peu bas, donc nécessité de pousser le volume par rapport à d'habitude, en revanche, ça claque bien comme il faut une fois le potard mieux réglé !

Quant à l'image, pour une fois je trouve la 3D vraiment réussie ! Je suis plutôt très critique avec les films 3D (la plupart du temps ça n'apporte pas grand chose je trouve), cette fois la profondeur ressort vraiment bien. Quelques séquences top démo !

Et pour finir, ne manquez pas d'aller au bout du générique, en tout cas pour celles et ceux qui ont grandi avec le cinéma des 80's ! Enorme clin d'oeil à un film SF de l'époque… Moi j'ai bien ri.
Un peu de matos pour se faire plaisir... Oppo203 Ultimate, Amp&Préamp Onkyo, Klipsch THX Ultra2 en Atmos, Velodyne, JVC Z1... dans la salle qui va bien.
ketzal
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1020
Inscription: 01 Déc 2003 1:01
Localisation: Mon antre.
  • offline

Message » 16 Déc 2014 11:24

ketzal a écrit:Et pour finir, ne manquez pas d'aller au bout du générique, en tout cas pour celles et ceux qui ont grandi avec le cinéma des 80's ! Enorme clin d'oeil à un film SF de l'époque… Moi j'ai bien ri.


C'est surtout un teaser pour un nouveau Marvel à venir ... ;)
manuxs
 
Messages: 15406
Inscription: 23 Mai 2005 18:28
Localisation: Paris, France
  • offline

Message » 16 Déc 2014 16:55

ketzal a écrit:Et pour finir, ne manquez pas d'aller au bout du générique, en tout cas pour celles et ceux qui ont grandi avec le cinéma des 80's ! Enorme clin d'oeil à un film SF de l'époque… Moi j'ai bien ri.


Voir le film avec les commentaires du realisateur pour avoir l'explication.
Celui-ci ne fait pas référence au film.
yoyo138
 
Messages: 1607
Inscription: 13 Jan 2003 22:02
Localisation: lyon mais MLB aussi
  • offline

Message » 21 Déc 2014 19:14

Bonsoir
Ce soir k ai visionné les gardien de la galaxie en 3d

Et j ai un problème bizarre

Quand je lancé le bluray après le choix de la langue
J ai un écran noir avec un message qui dit que mon matériel n est pas compatible 3d

J ai essayé sur un lecteur pionner lx40 et sur un Sony s790 et meme résultat

A note que j ai du regarder une trentaine de film 3d sans souci

J ai cependant trouvé une solution je choisi au démarrage anglais et pas de message
J ai donc les menus du Blu-ray en 3d je choisis ensuite la langue en français donc aucun souci
Un Blu-ray buggé ?
Espone TW9300,,Panasonic UB900 THX,Xbox ONE,SONY BDPCX960 mega chargeur 400 CD,toshiba XE1,Jamo THX 6.1,systeme DBOX 4 sieges + , salle dédiée,ampli Marantz 6011.
tomara80
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1236
Inscription: 01 Mar 2004 12:51

Message » 22 Déc 2014 11:55

Allez le commentaire du jour qui ne sert à rien : Ma copine a revu le film samedi soir.
Pour ma part je les ai laissé devant pour aller voir un concert de Gospel en ville et surtout pour éviter la purge de le voir en VF avec les voix de l'agence tous risques ou de Omar et Fred en guest-star au hasard...
De son point de vue de personne qui n'y connait rien à la technique et qui s'en fiche comme de l'an 40, elle m'a dit à mon retour que "la VO offrait plus de profondeur"... Ce sont ses propres termes. Elle a dit que la VO était plus ample.
Au delà du fait qu'elle ne supportait pas de voir un film en VO quand on s'est rencontré et que désormais elle la réclame j'ai trouvé son jugement un peu étonnant au vu de la fiche technique au dos du boitier...
"Etrange..." lui ai-je dit, "le film est AUSSI en DTS haute définition en VF...."

Faut croire que ça sert pas à grand chose de réclamer de la haute définition quand de toute façon le passage à la VF dégrade le matériau de base.
Bien évidemment tout le monde va tester chez lui sur son matos de foire et dire que je raconte de la mer%*=@ :roll: :roll: :roll:

Le commentaire inutile du jour.....
chicken run
 
Messages: 2518
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • online

Message » 22 Déc 2014 12:06

chicken run a écrit:Allez le commentaire du jour qui ne sert à rien : Ma copine a revu le film samedi soir.
Pour ma part je les ai laissé devant pour aller voir un concert de Gospel en ville et surtout pour éviter la purge de le voir en VF avec les voix de l'agence tous risques ou de Omar et Fred en guest-star au hasard...
De son point de vue de personne qui n'y connait rien à la technique et qui s'en fiche comme de l'an 40, elle m'a dit à mon retour que "la VO offrait plus de profondeur"... Ce sont ses propres termes. Elle a dit que la VO était plus ample.
Au delà du fait qu'elle ne supportait pas de voir un film en VO quand on s'est rencontré et que désormais elle la réclame j'ai trouvé son jugement un peu étonnant au vu de la fiche technique au dos du boitier...
"Etrange..." lui ai-je dit, "le film est AUSSI en DTS haute définition en VF...."

Faut croire que ça sert pas à grand chose de réclamer de la haute définition quand de toute façon le passage à la VF dégrade le matériau de base.
Bien évidemment tout le monde va tester chez lui sur son matos de foire et dire que je raconte de la mer%*=@ :roll: :roll: :roll:

Le commentaire inutile du jour.....


Sur la jaquette, il est écrit que la VF est en DTS-HD High Resolution (HR) alors que la VO est en DTS-HD Master Audio (MA).

DTS-HD High Resolution Audio, along with DTS-HD Master Audio, comprise the DTS-HD extension to the original DTS audio format. It delivers up to 7.1 channels of sound at a 96 kHz sampling frequency and 24-bit depth resolution. DTS-HD High Resolution Audio is selected as an optional surround sound format for Blu-ray Disc and HD DVD, with constant bit rates up to 6.0 Mbit/s and 3.0 Mbit/s, respectively. It is intended to be an alternative for DTS-HD Master Audio where disc space may not allow it. DTS-HD High Resolution Audio is implemented as a core DTS stream plus an extension containing the two additional channels plus deltas to enable 96/24 sound reproduction.



DTS-HD Master Audio, previously known as DTS++,[5] is the second of two DTS-HD audio formats.[6] It supports a virtually unlimited number of surround sound channels, can downmix to 5.1 and two-channel, and can deliver audio quality at bit rates extending from DTS Digital Surround up to lossless (24-bit, 192 kHz).

DTS-HD Master Audio is selected as an optional surround sound format for Blu-ray and HD DVD, where it has been limited to a maximum of 8 discrete channels. DTS-HD MA supports variable bit rates up to 24.5 Mbit/s on a Blu-ray Disc and up to 18.0 Mbit/s for HD DVD, with up to 6 channels encoded at up to 192 kHz or 8 channels encoded at 96 kHz/24 bit. If more than two channels are used, a "channel remapping" function allows for remixing the soundtrack to compensate for a different channel layout in the playback system compared to the original mix.

All Blu-ray and HD DVD players can decode the DTS "core" resolution soundtrack at 1.5 Mbit/s, however, as DTS-HD Master Audio is also implemented as a standard DTS core plus extensions. DTS-HD Master Audio and Dolby TrueHD are the only technologies that deliver compressed lossless surround sound for these new disc formats, ensuring the highest quality audio performance available in the new standards. (DTS Coherent Acoustics' coding system has been selected as mandatory audio technology for both the Blu-ray Disc [BD] and HD DVD).[7]


source : http://en.wikipedia.org/wiki/DTS_(sound_system)#DTS-HD_Master_Audio

Donc dire que la VO est plus ample que la VF sur ce film, c'est pas faux.
Dernière édition par manuxs le 23 Déc 2014 12:55, édité 1 fois.
manuxs
 
Messages: 15406
Inscription: 23 Mai 2005 18:28
Localisation: Paris, France
  • offline

Message » 23 Déc 2014 9:47

Bon... retour au sujet, un lien intéressant puisque ma copine, qui s'y connait mieux en HC que moi, m'a fait remarquer que en VF le "je suis Groot" devient "je s'appelle Groot"...

http://www.crushover.com/les-erreurs-de-la-vf-des-gardiens-de-la-galaxie

je s'appelle Groot ??!!!... :ko: :ko:

On prend vraiment le spectateur pour une andouille. Enfin bon tant que le son est en DTS HD il ne dira rien.... :roll:
Étonnant les changements de traduction qui ne suscitent pas plus de réaction que ça. Par contre si le son n'est pas DTS HD machin chose alors là c'est levé de bouclier... :lol: :lol: :lol:
chicken run
 
Messages: 2518
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • online

Message » 23 Déc 2014 10:34

En même temps vu "l'impact" de la traduction dont tu parles sur le sens de ces 3 mots, il est pour 99,99% des forumeurs effectivement plus intéressant d'échanger sur les pistes sonores, qui plus est sur un topic technique...
Sans vouloir prendre la place des modos, merci à toi de ne plus polluer ce topic avec des HS récurrents, car si chacun d'entre nous raconte la vie de sa copine sur ces topics il n'y aura bientôt plus personne pour les lire et les alimenter...
jack slater 69
 
Messages: 421
Inscription: 04 Juin 2008 23:31
Localisation: 69
  • offline

Message » 23 Déc 2014 11:14

ça devient pitoyable cette section dvd/bluray.
Chicken donne ton avis une fois puis passe à autre chose, les modos faites aussi des efforts car parfois ça ne vole pas bien haut non plus...
ce forum sombre de plus en plus, il ne restait que cette section d'intéressante, déjà que que la section matérielle tourne en rond depuis des années...
désolé du hs mais j'en ai assez des gué-guerres stériles, de ceux qui dérivent sans arrêt, de ceux qui ne supportent pas un avis différent du leur, de ceux qui se prennent trop au sérieux, de cette agressivité ...
mais où sont passées la convivialité et l'envie d'échanger qui régnaient ici?
christophed83
 
Messages: 2018
Inscription: 27 Aoû 2006 13:49
Localisation: Eyguières (13)
  • offline

Message » 23 Déc 2014 14:51

Réouverture après quelques éditions : Merci de rester cool et courtois, afin de m'éviter une modération plus radicale.

Je rappelle qu'il y a un topic dédié au film dans 7ème Art, et un topic dédié au débat VF vs VO...

opbilbo, pour le staff.
JVC X70RB + Panasonic DMP-UB900 ou Oppo 103 Audicom Signature + ISCANDUO.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 42663
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 24 Déc 2014 11:13

Le topic VF/VO justement il est impossible à débusquer.... sinon j'aurais posté dedans !
Et ce n'est pas la première fois que je le cherche...

Ca me semblerait judicieux de l'épingler en Post'it parce que c'est un grief qui revient encore et toujours et particulièrement sur de bons films comme celui là où la VF ampute d'une grosse partie de la charge émotionnelle.

Merci pour le recadrage.
chicken run
 
Messages: 2518
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • online

Message » 24 Déc 2014 12:25

C'est pas celui-ci : post171503333.html#p171503333

:idee:
JVC X70RB + Panasonic DMP-UB900 ou Oppo 103 Audicom Signature + ISCANDUO.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 42663
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message