ModĂ©rateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistrĂ© et 9 invitĂ©s

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD3D & BD] Night of the Living Dead 3D: Re-Animation (2012)

Message » 07 Sep 2012 16:19

Image

-Titre : Night of the Living Dead 3D: Re-Animation (2012) blu-ray 3D
-Audio : DTS HD Master Audio English
-Version : UK / Region B
-Sous-titres : aucun
-Format : 1.78:1
Appréciation globale : MOYEN


Image

Critique du film :
Prequel du film remake et hommage "Night of the Living Dead 3D (2006)", ce nouvel opus nous offre l'occasion de remettre en scène l'excellent Jeffrey Combs (Re-Animator) et Andrew Divoff (Wishmaster) dans un épisode insolite qui prend place dans une morgue. Un des héros hérite à la mort de son père de la direction d'une morgue, et celui-ci se livre à des expériences particulières dans le but de traquer le retour à la vie des cadavres. Son frère débarque à l'improviste pour récupérer de l'argent. Le rythme du film est très (trop) lent. Après une séquence d'introduction très plaisante, on assiste à une bonne heure de montée en pression progressive, de découverte des personnages et du personnel de la morgue, dans une teinte assez humoristique. On a droit à des scènes délirantes de drogues, nécrophilie, ainsi que beaucoup de clichés aux films du genre (Romero) ainsi que de nombreux pics politiques américains bien ciblés (intervention d'un sosie de Sarah Palin). La pièce stratégique du film distille une magnifique odeur pestilentielle tandis que la 3D souffle chaud et froid à plusieurs reprises. Ma mention spéciale va à l'acteur qui n'arrive pas à retenir sa respiration lorsque la caméra zoome sur son cadavre allongé sur une table d'autopsie, le vrai charme des films d’antan !

Image

Image & profondeur : ImageImageImageImageImage
Pour une série B, voire C, on s'attend à une qualité d'images inférieure, et pourtant les couleurs sont assez bien restituées, mention spéciale aux environnements extérieurs de jour qui sont assez impressionnants. Même les scènes d'obscurité tiennent bon au niveau luminosité, ce qui demeure une bonne surprise. Le problème du film se situe principalement au niveau du traitement de sa profondeur. Curieusement, c'est un peu comme si plusieurs films et technologies se mêlaient à ce long-métrage : on a aussi bien des scènes de jour en extérieur avec une belle profondeur et relief assez proche d'un Destination Finale 3D, des scènes en intérieur avec une profondeur agréable dans la norme, et des courtes séquences avec un rendu chaotique, faux et artificiel comme celui calamiteux de Piranha 3D. C'est dommage car sur la majorité du film, la profondeur est plutôt bonne (3/5), sur de nombreux plans on monte même à 4/5, mais au final la note est plombée par quelques problèmes de synchronisations gauche/droite, artefacts et autres bugs visuels (exemple : un élément du décor qui apparait devant un autre, alors que c'est l'inverse que l'on devrait voir...). J'aurais pu sanctionner l'inconstance dans la qualité de la profondeur, mais après un 2e visionnage, je fais montre d'indulgence pour saluer les plans très réussis et non floutés en arrière-plans, et pour encourager ce genre horreur 'vintage' en voie de disparition. Dommage pour la présence de ces petits bugs visuels qui viennent dégrader la qualité générale très positive, à l'image du dernier plan sur la ville, complétement loupé dans sa profondeur artificielle. A noter aussi 2 CGI d'effets spéciaux kitsh et loupés (bidon d'acide versé sur un corps, et trou au shotgun dans un ventre) !

Image

Jaillissements : ImageImageImageImageImage
L'aspect technique des jaillissements est celui qu'on attend le plus sur un film de zombie. On reste sur notre faim jusqu'à présent quand on regarde le peu de films d'horreur disponibles en blu-ray 3D et sur l'utilisation des jaillissements pour nous faire bondir. Autant le rappeler dans ce film, sur 1h20, il ne se passe rien pendant 1H, donc amateurs d'action, passez votre chemin. Par contre la 1ère séquence, et les 15 dernières minutes sont très plaisantes pour le fan de comico-gore. Concernant les jaillissements, on assiste à un superbe effet dans les premières minutes, avec une pelle qui jaillit d'1m50 du mur à 3 reprises, et ce pendant 5 bonnes secondes, ce qui permet de bien l'admirer et de voir de manière surprenante qu'elle est parfaitement détaillée et criante de vérité, alors que sur la majorité des films 3D, les objets qui jaillissent sont très souvent floutés, sous prétexte qu'ils sont en mouvement pour le spectateur. Juste après on assiste à un top effet 3D, avec une bougie placée en débordement sur un bureau, avec une fumée excellente qui traverse pendant 15 secondes toute votre pièce hors du mur, et ce dans un niveau technique équivalent à la séquence homologue dans l'excellent Harold & Kumar 3D (lorsque les 2 héros fument de l'herbe en début de film). Ensuite plus grand chose avant que les morts se réveillent. On trouve quand même de nombreux débordements de têtes de personnages pendant les discussions. Un dernier élément a été rajouté en post-production et fait véritablement son petit effet : les panneaux et autres pancartes numérisées à posteriori, sont placées de biais dans un jaillissement permanent assez jouissif pour qu'on en profite. Ensuite on accède à la fin du film, où les morts stockés dans le crématorium décident de semer calmement la zizanie, et on trouve 2-3 scènes très réussies, très gore, avec notamment de rapides jaillissements complets (enfin) de bras de zombies qui sortent du mur, de tête qui explose avec sang projeté vers le spectateur (comme dans Saw 3d), le canon du shotgun du héros qui pointent très souvent hors de l'écran, et quelques dizaines de mouches qui tournent par-ci par-là.

Image

Bilan : ImageImageImageImageImage
Film très inégal au niveau technique, avec une profondeur qui passe par tous les états, mais qui reste assez bonne en général, film d'ambiance au rythme rampant qui va vous endormir si vous êtes en proie à une fatigue passagère au moment du visionnage, mais film à petit budget qui s'en sort quand même avec les honneurs grâce à 2-3 effets qui fonctionnent bien, des effets spéciaux de make-ups plutôt réussis, un ton humoristique, des héros symboliques sur le retour. Mi-Nanar, mi-film hommage au genre zombie, on regrette l'absence d'un vrai scénario, rythmé, et d'un peu plus de budget pour mieux exploiter les bonnes idées intrinsèques. L'expérience reste intéressante si vous êtes un inconditionnel des films de genre, même si elle ne se vit que via l'anglais, et ce, sans aucun sous-titre. Assez rare pour le signaler, le blu-ray propose un excellent bonus, en 3D, sur les trucages et effets spéciaux de post-production. Enfin, mention spéciale au crématorium, un espace de stockage dont la puanteur visuelle et olfactive va s’immiscer malgré vous dans votre pièce. N'oubliez pas d'ouvrir la fenêtre en partant !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
>VOIR TOUS MES TESTS DE BLU-RAY 3D ici : (30 tests complets + 60 tests Flash)
http://parodiesaffichesfilms.blogspot.com/2012/08/tests-blu-ray-3d.html
Alex322
 
Messages: 446
Inscription: 23 AoĂ» 2011 15:16


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message