ModĂ©rateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistrĂ© et 4 invitĂ©s

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD3D & BD] Sector 7

Message » 17 Oct 2012 17:48

Test copyright © http://www.halluciner.fr/
Image

Titre Blu-ray 3D : Sector 7 Blu-ray 3D
Type de 3D : 3D native et Conversion
Date de sortie : 17/10/12
Format : 1.85
Version testée : Française
RĂ©gion : B
Audio : Français DTS 5.1 HDMA
Appréciation Globale 3D SATISFAISANT

Introduction :
Plateforme pétrolière offshore Eclipse. Profondeur du forage : 2 700 m. Alors que l’équipage tente de redémarrer le secteur 7 après plusieurs disparitions mystérieuses, une forme de vie inconnue massacre impitoyablement ses membres. La traque peut commencer…

-Image & Profondeur : ImageImageImageImageImage
>DĂ©tails : voir TEST COMPLET

-DĂ©bordements & Jaillissements :
ImageImageImageImageImage
>DĂ©tails : voir TEST COMPLET

Image

BILAN 3D :
Divertissement de série B très appréciable qui rend hommage au genre survival horror des meilleures productions nippones de jeu vidéo, avec un scénario qui repompe généreusement tous les clichés scénaristiques qui vont de pair, Sector 7 blu-ray 3D s'affiche avec une 3D relativement agréable dans l'ensemble, mais très hétérogène car l'alternance de plans filmés en caméra 35mm et en digital HD engendre des séquences tantôt bénéficiant d'une très belle profondeur malgré l'obscurité ambiante, tantôt d'une profondeur trop faible et insuffisante. Une fois de plus on reste assez loin de la profondeur forte et constante affichée dans les derniers hits techniques 3D que sont Avengers 3D, Titanic 3D, mais on ne peut contester le fait que les quelques meilleures séquences de profondeur de Sector 7 3D ne sont pas ridicules par rapport à la concurrence. La bonne surprise demeure néanmoins l'excellente représentation des séquences sous-marines qui se hissent parmi les meilleures du genre, séquences marginales à l'échelle du film, mais jubilatoires techniquement. Elles mettent en scène des top effets de jaillissements de mini poissons luminescents flottant au milieu de la pièce, ainsi que des effets de bulles, particules et autres sillons plongeant la pièce dans l'eau. En parlant du registre des jaillissements, top pendant les 5 premières minutes, il devient inexistant pendant 1 heure, pour revenir en force dans les 25 dernières minutes avec un cocktail de petits effets de jaillissements très bien intégrés dans la narration et qui flattent la rétine. On se réjouira d'un final en apothéose avec un boss impossible à exterminer durant 20 minutes ! Difficile de noter une fois de plus un film au contenu 3D hétérogène à la fois sur l'aspect profondeur et jaillissement : pendant la moitié du film, on pense à un généreux 3/5, et si on regarde sur l'ensemble un 3,5/5 en note globale me semblerait équitable sur la durée.


LE TEST COMPLET DE SECTOR 7 3D BD3D :
http://parodiesaffichesfilms.blogspot.fr/2012/10/test-sector-7-blu-ray-3d-review.html
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
>MES 100 TESTS DE BLU-RAY 3D ici :
http://parodiesaffichesfilms.blogspot.com/2012/08/tests-blu-ray-3d.html
Dernière édition par Alex322 le 18 Oct 2012 11:46, édité 3 fois.
Alex322
 
Messages: 446
Inscription: 23 AoĂ» 2011 15:16

Annonce

Message par Google » 17 Oct 2012 17:48

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Oct 2012 19:12

Merci encore pour ton test,

je donnerai mon avis demain, je l'ai reçu aujourd'hui et je compte le visionné se soir ;)
666dvdvore
 
Messages: 418
Inscription: 30 DĂ©c 2010 15:43
  • offline

Message » 18 Oct 2012 11:29

Voilà vu ce matin même, hier soir j'étais trop fatigué ^^

Bon pour ce qui est de la 3D :

Le film a une profondeur qui reste moyenne, avec malgré tout des passages qui se démarques de l'ensemble du film, notamment l'opening du film qui se déroule dans l'eau est vraiment pas mal du tout, on approche pour ce passage la qualité 3D d'un SANCTUM. Mais la majorité des plans sont tout de même moyens en profondeur.

Pour ce qui est du jaillissement, et bien je dirais que c'est nettement meilleur, il y'a quelques passages bien fortement sympathique, mais ce n'est pas non plus présent en abondance.

Donc pour la 3D de ce film je dirais que l’ensemble est moyen avec de bon passage par ci par là ;)

Pour le film, bon bah sa reste un film de seconde zone dans un style coréen, ce n'est pas le genre de film que je reverrais d'aussi tôt même si j'ai passé un bon moment.

Pour la 3D 6.5/10
Pour le film 6.5/10

VoilĂ 
666dvdvore
 
Messages: 418
Inscription: 30 DĂ©c 2010 15:43
  • offline

Message » 19 Oct 2012 13:53

ImageSector 7 de Kim Ji-hun :

Le synopsis :

Plateforme pétrolière offshore Eclipse. Profondeur du forage : 2700m. Alors que l’équipage tente de redémarrer le secteur 7 après plusieurs disparitions mystérieuses, une forme de vie inconnue massacre impitoyablement ses membres. La traque peut commencer...

Le film : ♥♥♥♥♥

Après le très remarqué The Host, le cinéma coréen s'essaye à nouveau au film de monstre avec Sector 7, mais le résultat est catastrophique.

Sur le papier, cette production horrifique semblait pourtant dotée de nombreux atouts comme son cadre atypique (une plateforme pétrolière isolée) propice à créer du suspense, sa créature tentaculaire amphibie terrifiante, ses nombreuses références au genre (Alien et The Thing en tête) et son budget confortable, mais à l'image tout ou presque est raté. Le début est long à démarrer, la fin traîne en longueur, le reste n'est pas bien rythmé non plus, la mise en scène est approximative, le scénario est d'une idiotie rare (l'origine du monstre est à mourir de rire), le suspense et l'horreur sont inexistants, les personnages sont inintéressants, les acteurs sur-jouent à l'excès et passent leurs temps à crier, les très nombreuses scènes d'action sont molles et les effets spéciaux souvent ratés (les scènes avec les motos sont horribles) en dehors des CGI plutôt réussis qui donnent vie au monstre.

Vous l'aurez-donc compris, Sector 7 est un film d'horreur jamais terrifiant qui semble durer des heures (alors qu'il ne dure que 90 minutes) et qui ne passionne guère. Une purge même pas drôle.

Le Blu-ray Disc : BBBBB

- Format vidéo : 1080p AVC (2D) MVC (3D) [1.85].
- Pistes sonores : Coréen et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFF) audio-3D.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO et Français pour malentendants.
• Image : Globalement magnifique (les couleurs, les contrastes, les noirs, la définition et la profondeur de champ sont au top) même si le piqué souffre de quelques baisses de régime.
• Audio : Des pistes sonores enveloppantes (frontale solide et activité surround omniprésente), précises et assez chargées en basses, qui ne parviennent pourtant pas à rendre attrayant le mixage d'origine peu dynamique et pas très soigné qui omet parfois certains bruitages.

La 3D : ImageImageImageImageImage
Cette première production horrifique coréenne présentée en 3D est trop hétérogène pour convaincre totalement car la différence entre les scènes tournées nativement en 3D (40%) et celles converties (60%) sautent beaucoup trop aux yeux. La 3D native est de la sorte une réussite avec une très belle profondeur, un détachement optimal des éléments et des effets de jaillissement qui en mettent plein la vue (les séquences sous-marines peuvent facilement servir de démonstration dans ce domaine avec entre autres des poissons luminescents et des bulles qui semblent littéralement flotter au milieu de la pièce) comme la main d'un membre d'équipage et la tentacule de la créature qui essayent d'atteindre le spectateur. La 3D convertie est par contre relativement ratée avec une profondeur peu perceptible, une sensation de volume écrasée, un détourage des contours négligé et des effets bizarres (comme l'arrière plan qui se floute quelques microsecondes juste après le passage d'un personnages au premier plan) qui sont clairement synonymes de conversion peu appliquée. Le résultat final souffle donc le chaud et le froid.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : TF1 Vidéo.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Ĺ’uvres
Staff Ĺ’uvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message