Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] Cleopatra (Taylor-Burton 1963)

Message » 08 Mar 2012 19:37

Je conseille à tous de regarder ce film en VO avec STF : avec la VF, les voix dans les nombreuses scènes ajoutées, sont différentes : je trouve que c'est moche. :grad: :thks:
JVC X70RB + Panasonic DMP-UB900 ou Oppo 103 Audicom Signature + ISCANDUO.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 42677
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Annonce

Message par Google » 08 Mar 2012 19:37

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

[BD] Cléopâtre

Message » 22 Mai 2012 20:37

Cléopâtre(FR)

Image

Configuration---> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre-----------> Aventure, Romance, Histoire
Durée-----------> 4h09
Zone------------> B
Editeur---------> Fox
Langues--------> Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS 5.1
Sous-titres-----> Français, Anglais
Images--------->Image
Son------------->Image
Scénario------->Image
Plaisir Ciné---->Image

ImageImage

Réalisé par Joseph L. Mankiewicz

Résumé: Quand la grande histoire se mêle aux histoires d'amour
Dans une lutte de pouvoir pour la prise de Rome, César défait Pompée qui réussit in extremis à s'échapper pour se réfugier en Égypte. Ptolémée XIII, jeune roi d'Égypte, capture le fuyard et lui coupe la tête. Il veut montrer à César sa servitude pour l'éloigner au plus vite de son royaume et de ses richesses. César entre dans une colère sourde et établit ses quartiers à Alexandrie. Un soir, un étranger apporte un grand tapis: c'est un cadeau de la part de la Reine Cléopâtre affirme-t-il. L'Imperator le déroule devant lui: une femme en sort. C'est Cléopâtre, la Reine d'Égypte...

Le film:Un film monumental
"Cléopâtre" est bien plus qu'un péplum. Il comporte de la stratégie politique, militaire et deux histoires d'amour légendaires. Presque 50 ans après sa sortie originale (1963), le film peut enfin être apprécié à sa juste valeur.

"César et Cléopâtre"

Cette première partie est riche, drôle et tragique en même temps. La scène d'ouverture est spectaculaire: des milliers de figurants et des centaines de chevaux reconstituent la dernière grande victoire de César. C'est littéralement à vous couper le souffle.
Rex Harrison ne ressemble pas physiquement à César mais il délivre une superbe prestation comme seuls les acteurs shakespeariens savent le faire. Élizabeth Taylor joue à merveille la jeune Reine de vingt ans jusqu'au timbre de la voix qui est clair et léger. Elle est d'une rare beauté dans presque toutes les scènes. Il est difficile de se concentrer sur l'histoire quand elle est à l'écran.
La grande scène de cette première partie est peut-être la scène la plus célèbre du cinéma. C'est l'entrée de Cléopâtre dans le forum romain devant César assis sur son trône. Le spectacle est grandiose, démesuré et historique dans tous les sens du terme. L'ampleur de cette scène n'a pas du tout été altéré avec le temps. Au contraire, elle a gardé toute sa force et son caractère exceptionnel par rapport aux productions modernes remplies de trucages numériques.
Les deux premières heures passent très vite et s'achèvent sur la mort de César, laissant Cléopâtre seule sentimentalement et fragilisée politiquement.

"Cléopâtre et Antoine"

Cléopâtre veut reprendre son destin en main. Elle devient enfin le premier rôle du film.
Mais l'ombre de César plane encore sur elle. Antoine doit chasser ce fantôme s'il veut conquérir le cœur de la Reine. Cette histoire d'amour doit sceller un pacte politique déterminant pour l'Égypte qui n'a pas les mêmes forces militaires que Rome. Cette seconde partie souffre de scènes répétitives entre Burton et Taylor sans qu'il y ait de réelle progression dramatique. Il y a peu de mouvements dans le cadre et hors du cadre de l'image. Burton se montre brillant dans son interprétation de Marc-Antoine. Il joue avec conviction un homme faible qui hésite à entrer en conflit avec Octave pour prendre Rome. Mais la grande bataille navale de la fin est ratée dans sa réalisation. Les combats manquent de réalisme. On ne sent pas qu'il y avait des centaines de navires et des dizaines de milliers de soldats engagés dans ce conflit.

"Techniquement parlant"
La réalisation est peut-être le point faible de cette gigantesque épopée. Rarement, la caméra bouge. Cela manque de dynamisme. On a un seul vrai et grand travelling à la fin quand Antoine attaque seul les légions d' Octave.
C'est une scène forte et magnifique mais beaucoup trop courte pour combler nos appétits de spectateur moderne en terme de mouvements.

Les dialogues sont dans un registre plus théâtral que cinématographique. Chaque acteur veut délivrer la performance qui va marquer son auditoire. C'est parfois grandiloquent et la longueur des répliques ralentit un peu le récit. Je pense que c'est l'aspect du film qui a le plus vieilli. Je parle surtout des scènes entre Taylor et Burton.

En ce qui concerne l'aspect esthétique du film, mes yeux n'ont pas cessé de se balader sur les premiers et seconds plans de l'image. Le travail est tout simplement remarquable en la matière avec un rare souci du détail. Là aussi, le temps a passé et la mode des sixties n'est pas celle d'aujourd'hui. Mais la beauté émane de ces décors, accessoires et costumes dans chaque scène, en intérieur comme en extérieur.

Le BD: La Haute-Défintion à l'état pur
La Fox a réussi le passage de "Cléopâtre" en HD de la plus belle des manières. Le film est présenté sur 2 galettes en 2 parties à peu près égales. L'aspect "livre" du coffret est du plus bel effet. Cinq textes nous racontent les conditions de tournage. Ils sont accompagnés d'une filmographie sélective de Burton et de Taylor. De superbes photos en couleurs et en noir et blanc dont une en double page agrémentent les textes. Dommage que le format ne soit pas plus grand!

L'image de ces deux Blu-Rays présente ce semblant de relief que j'affectionne tant. Les textures, à savoir la peau des acteurs, des chevaux, les costumes, les objets et décors sautent à nos yeux avec moult détails. Le contraste est constamment à un très beau niveau étant donné l'âge du film. La première heure comporte quelques plans flous (5 à 6 maxi). Ils ne durent pas plus de 2 à 3 secondes. Les couleurs sont justes. La qualité technique de ce Blu-Ray est à un très haut niveau et rend justice à ce film hors du commun. C'est un film qui gagne à être vu sur la plus grande surface possible, chez soi ou en salle. C'est une évidence. Le système "Todd-AO" des caméras n'est pas étranger à un résultat si brillant de même que la pellicule 70mm (le système a été mis au point par le mari d'Élizabeth Taylor, Mike Todd, juste avant sa mort tragique dans un accident d'avion).

La partie audio est aussi une très belle réussite. La piste anglaise DTS Master Audio est d'une incroyable vivacité et fraîcheur. Dans certaines scènes en plan large, les voix présentent un peu de réverbération mais c'est très léger.
La musique symphonique dominée pas les cuivres, comme il se doit, est vraiment diffusée par les cinq enceintes.
Le caisson des graves intervient quand la légion fait retentir le tambour annonciateur d'un défilé victorieux ou d'une bataille. Un point de détail mais qui dénote du caractère méticuleux une fois de plus: je n'ai pas remarqué beaucoup de postsynchronisation (dialogues rajoutés après le tournage). On doit être autour des 5 à 6 répliques tout au plus.
Sur plus de quatre heures de film, c'est un véritable exploit.

Avis ultime: un film comme on n'en fait plus
Si vous avez une installation home-ciné, alors vous devez vous procurez ce film en haute définition. Vous verrez un spectacle inoubliable et inégalé à ce jour.
Dernière édition par kepassa le 23 Mai 2012 6:02, édité 2 fois.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 22 Mai 2012 20:37

le documentaire de "Cléopâtre": "le film qui changea Hollywood"

Les protagonistes:

ImageImageImage
ImageImageImage

Le contexte:

La Cour Suprême américaine casse en 1948 la situation monopolistique verticale des studios. Le studio producteur, distributeur et exploitant de ses propres films va disparaitre. Cette décision entre en application en 1960 après que tous les voies de recours ait été rejetées. Cela change profondément la nature même du studio hollywoodien concurrencé en plus par un nouvel arrivant. En effet, les américains s'équipent de plus en plus de poste de télévision et passent leur soirée en famille devant les films conçus par les Majors. Cette seconde vie des films n'empêche pas une diminution inexorable des profits des studios.

Ils doivent rationaliser leur coût (déjà!) et se démarquer du petit écran en 4 par 3 et en noir et blanc. Ils décident de généraliser les films en couleurs et d'agrandir les écrans de projection. Le Cinémascope, le format VistaVision font faire écarquiller les yeux des spectateurs. Moins de films et des plus gros budgets est le nouveau crédo des grands producteurs. Les risques deviennent de plus en plus importants. Un studio va symboliser cette époque et ce système jusqu'à son paroxysme: la 20th Century Fox. Un film deviendra l'exemple à ne pas suivre à Hollywood: "Cléopâtre".

Le premier "Cléopâtre"

L'histoire du tournage de "Cléopâtre" commence par un film qui ne verra jamais le jour. Il s'agit de "Cléopâtre" réalisé par Robert Mamoulian, avec Stephen Boyd, Peter Finch et Élizabeth Taylor dans le rôle titre. Le producteur et nouveau patron de la Fox, Spyros Skouras, cherche un titre phare dans son catalogue dont il pourrait faire un remake et qui aurait eu un certain succès en son temps. Walter Wanger, un producteur plutôt en fin de carrière, lui soumet "Cléopâtre" dont la version en muet eut une belle carrière au box office à sa sortie en 1917 .

Image
"Cléopâtre", film muet de 1917.

Skouras demande aux propriétaires de salles du monde entier la star qu'ils veulent voir incarner Cléopâtre: Audrey Hepburn ou Élizabeth Taylor? Une très grosse majorité des suffrages se porte sur "Liz" qui décrochera le premier cachet de 1 million de dollars. Un premier record est battu par "Cléopâtre" et ce n'est que le début.
Pour bénéficier de réduction de taxes grâce au plan "Eady", Skouras décide de tourner à Pinewood, en Angleterre. Les conditions climatiques sont exécrables, il pleut sans arrêt. Pour éviter une dégradation trop rapide des décors, on construit en ciment.

ImageImage
les plateaux de tournage en Angleterre.

Dans le même temps, la santé d'Élizabeth se détériore. Elle attrape une sévère pneumonie et frôle la mort. Elle est sauvée de son comas par un spécialiste en réanimation qui était présent à une soirée d'étudiants en médecine dans le même hôtel, un coup de chance inouï!
Désormais, on doit tourner sans l'actrice principale en convalescence pendant 6 mois, or elle est présente dans presque toutes les scènes du film. Très vite, il n' y a plus rien à tourner, le budget atteint les 8 millions de dollars (62 millions en 2012) et on a aucun film, que des bribes de scènes avec César et des prises de vue en extérieur. C'est un vrai désastre.

Le second "Cléopâtre"

Le plus sage serait de tout arrêter mais Skouras s'entête et décide de tout reprendre à zéro avec Joseph L. Mankiewcz voulu par Élizabeth Taylor, qui a un droit de regard sur le nom du réalisateur, une première à Hollywood. Il est décidé de quitter l'Angleterre pour des cieux plus cléments. "Cléopâtre" atterrit en Italie, dans les studios de la Cinecitta à Rome.

Image
Vue d'Alexandrie

Pendant la construction des nouveaux décors, Mankiewicz choisit de changer de César et de Marc-Antoine. Exit Peter Finch et Stephen Boyd, font leur entrée Rex Harrison (un habitué de Mankiewicz) et Richard Burton. Il veut reprendre le script en s'inspirant de la pièce de théâtre de George Bernard Shaw "César et Cléopâtre". 50 pages sont écrites quand le tournage reprend en Septembre 1961. Le budget du film est à 13 millions de dollars. C'est le début d'une gigantesque course contre la montre aux enjeux colossaux pour le studio. Tout le film doit être tourner dans l'ordre chronologique faute de scénario complet. Cela va avoir une énorme incidence pour les acteurs et le réalisateur.

ImageImageImage
"A love affair"

Richard Burton tourne 2 petits bouts de scène au début puis se trouve sans travail pendant plusieurs semaines. L'acteur, qui se vante d'avoir couché avec toutes ses partenaires féminines au cinéma excepté Julie Andrews, cherche à s'amuser et à passer le temps. Il imagine des stratagèmes complexes pour approcher Élizabeth Taylor et attirer son attention. La belle succombe au charme de l'intrigant. Les deux acteurs sont mariés. Le scandale est sans précédent dans l'Amérique puritaine du début des années 60. L'histoire fait le tour du monde. Rome devient le cœur du cinéma, tous veulent visiter les 60 plateaux de tournage et toucher du regard le couple le plus mythique du moment.


ImageImageImage
le Thalamegos et le faste de "Cléopâtre"

Le tournage s'enlise. Personne n'est vraiment à la barre de cette énorme entreprise. Walter Wanger, du fait de son âgé avancé, a fait long feu et se contente d'être le porte-voix des derniers gossips en date. Chaque semaine, la production dépense 25 000 dollars en eau minérale, soit l'équivalent de 200 000 dollars en 2012. On construit le "Thalamegos", le bateau de Cléopâtre, en grandeur nature, coût: 277 000 dollars (=2 millions en 2012). Chaque semaine de dépassement est facturée 52 000 dollars pour l'actrice principale. Son cachet atteindra les 7 millions de dollars à la fin (soit 54 millions en 2012). Mankiewicz, qui mène de front la production, la réalisation et l'écriture du scénario, reçoit 3 piqures par jour: une le matin et le midi pour le booster, et une le soir pour l'aider à dormir.

Image
Les Zanuck, fils et père.

Le film engloutit littéralement tout l'argent de la Fox. Richard Zanuck, l'un des fondateurs du studio, tourne "le jour le plus long" en même temps. Il demande une rallonge pour son film pour le sortir dans de bonnes conditions. On la lui refuse. Raison invoquée: les caisses son vides. Inquiet de voir la Fox au bord de la faillite, il convainc le conseil d'administration de lui redonner les commandes du studio et du film "Cléopâtre", aidé de son fils. Il faut terminer au plus vite toutes les scènes d' Élizabeth Taylor. On supprime des scènes de bataille. Le tournage en Italie prend fin en Août 1962. Après un premier montage, "Cléopâtre" dure 5h20. C'est beaucoup trop juge Zanuck qui veut une version plus commerciale et donc plus courte. Mankiewicz refuse et souhaite sortir 2 films de 3 heures pour le prix d'un ticket avec une durée de 6 mois entre chaque film pour se donner le temps de faire le montage du second film.

ImageImageImage
Affiche et bande-annonce du film

Finalement, après avoir été brièvement viré, Mankiewicz accepte de sortir un seul film d'une durée de 4 heures et retourne des scènes de bataille à Almeria (en Espagne). Le film atteint le budget record de 44 millions de dollars, soit l'équivalent de 330 millions de dollars en 2012! Étranglée par les dettes, pendant le montage du film, le studio est fermé: plus rien n'est en production. Tout l'avenir du studio dépend d'un seul film, "Cléopâtre". Le public manifeste un intérêt certain. Les salles sont réservées jusqu'à 4 mois à l'avance. Un exploitant donne un chèque de 1,5 million pour montrer sa confiance au projet. La chaine américaine "abc" achète sa diffusion télé pour 7 millions.

Si l'on tient compte de sa carrière complète en salle dans le monde et des retombées de merchandising et des droits télé, "Cléopâtre" est un succès. La Fox ne souhaite pas l'ébruiter car elle a demandé à beaucoup de monde de renoncer à certains paiements. Pour accélérer les rentrées d'argent, une nouvelle version de 3h14 est montée, ce qui permet d'ajouter une séance par jour. On est loin du rêve de Mankiewicz et de son film de 6h. "Cléopâtre" est nommé 9 fois aux oscars et remporte 4 statuettes dont celle de meilleure actrice pour la performance d' Élizabeth Taylor.

"Le film qui changea Hollywood" (2000): 120 minutes, présenté en version standard, pas de HD, grrrr.
Dernière édition par kepassa le 23 Mai 2012 15:42, édité 1 fois.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 22 Mai 2012 20:38

le commentaire audio de "Cléopâtre"

Le commentaire audio est un exercice délicat dans lequel les intervenants ont vite fait de paraphraser ce qu'ils voient à l'écran, en répétant sans s'en rendre compte les mêmes anecdotes. Celui de "Cléopâtre" tombe un peu dans ce travers mais nous apporte aussi de précieuses informations tantôt sérieuses, tantôt légères.

Image
Martin Landau, interprète de Rufio, lieutenant de César

Martin Landau nous livre une info importante dès les premières secondes: Claude Renoir était le chef-op pour la scène d'ouverture filmée à Almeria (Espagne) 6 mois après la fin du tournage officiel. Puis il nous dit à maintes reprises ses regrets concernant la version de 6H jamais montée, où tant de scènes avec Rufio (son personnage) et Octavius ont été coupées. Il doit le répéter une bonne dizaine de fois. J'ai noté une anecdote amusante: Rex Harrison porte des cuissardes en cuir pour cacher ses jambes qui étaient d'une maigreur légendaire. Il raconte qu'il fût le premier témoin de l'histoire d'amour entre Burton et Taylor et que ce fût un sacré choc pour lui car il connaissait les époux de chacun.


Image
Tom Mankiewicz, fils de Joseph L. Mankiewicz
et assistant réalisateur de "Cléopâtre"


Tom Mankiewicz apporte plus de précision quant à l'ambiance qui régnait autour de l'équipe de tournage. Il se rappelle que 200 personnes étaient en permanence en bas de l'hôtel de Burton et Taylor. Il sortait à l'époque avec la doublure de Taylor, Marie Devereaux. Et il arrivait qu'ils soient pourchassés dans les rues de Rome par des badauds qui criaient "Liz! Liz!". Pour le contenu du film, il regrette lui aussi que la version de 6H n'ait jamais vu le jour. Une partie du tournage prévu en Égypte fut presque annulée quand le gouvernement de Nasser décréta que les juifs étaient interdits de séjour dans leur pays. Élizabeth Taylor était une juive convertie et le tournage risquait de tomber à l'eau. Après de multiples palabres, les autorités conclurent qu'elle n'était pas une vraie juive et que par conséquent elle pouvait fouler le sol égyptien. Ouf!


Christopher Mankiewicz, fils de Joseph L. Mankiewicz
et second assistant réalisateur de "Cléopâtre".


Chris Mankiewicz se montre plus volubile que son frère. Il avait 20 ans à l'époque et s'occupait de positionner les extras dans les grandes scènes. Il sortait avec une danseuse qui joue dans le film. Il ne porte pas spécialement dans son cœur les acteurs qu'il juge imbus de leur personne. Il nous révèle le gaspillage incessant qui régnait. Il rapporte qu'un producteur designer italien est parti vivre en Suisse avec un petit pactole, de 1 ou 2 millions de dollars grâce aux dépassements et au système D. Pour lui, "Cléopâtre" est un film de première main, il manque plusieurs réécritures nécessaires pour rendre les personnages plus complexes avec des lignes de dialogues plus affutées.


Image
Jack Brodsky, publiciste de "Cléopâtre"
et auteur de "The papers of Cleopatra"


Jack Brodsky regrette lui aussi l'abandon de la version de 6H. Il rapporte que la raison invoquée était que Zanuck, le patron de la Fox, redoutait que le couple Burton-Taylor ne tienne pas jusqu'à la sortie du second film et qu'il perde par conséquent tout intérêt aux yeux du public. Il vénérait Burton. Il lui annonce que sa femme est enceinte avant même que cette dernière ne soit au courant. Burton lui promet d'en être le parrain s'il l'appelle Richard. Ce qu'il va faire. Mais quelques mois plus tard, sort le livre "The papers of Cleopatra" qui contient les échanges épistolaires entre Jack et le publiciste du studio basé à New-York. Tous les dessous de la relation entre Burton et Taylor sont révélés au grand jour. Burton ne lui pardonnera pas et ne lui reparlera jamais.
Dernière édition par kepassa le 23 Mai 2012 0:00, édité 1 fois.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 22 Mai 2012 20:38

Le fact-checking de Cléopâtre


Avant-propos:

D'abord un préambule accablant mais indispensable à propos de l'auteur du livre "Cléopâtre ou le rêve évanoui", Benoist-Méchin. Il était un collaborateur du gouvernement de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale. Il épousa même avec zèle les théories du nazisme, dépassant les directives de Vichy. Il a été condamné à mort le 6 Juin 1947. Il sera gracié en 1954 et remis en liberté. Il va s'en dire que je dissocie l'œuvre de l'auteur tout en prenant la distance nécessaire qui s'impose sur l'homme qui l'initia.

Revenons à "Cléopâtre". Je ne vais pas énumérer ici les oublis ou les raccourcis qui sont le lot commun de tout film qui couvre une longue période historique. Mankiewicz, aussi talentueux soit-il, ne pouvait écrire sur la vie de Cléopâtre sans faire des impasses sur de nombreux moments importants. J'ai juste voulu vérifier l'authenticité du scénario écrit de 1961 à 1963. Les archéologues et historiens continuent de découvrir la richesse et la complexité des événements de l'Égypte ancienne. Jusqu'à quel point le film est fidèle à la vérité historique telle qu'on la connaissait en 1963 ? C'est ce que nous allons voir ensemble...


Image

Dans cette scène, César découvre que Pompée, son ennemi juré soutenu par le Sénat, a été décapité par Ptolémée XIV. La tête lui est présentée sur ordre du Roi. Celui-ci voulait ainsi manifester une alliance objective afin d'éloigner au plus vite l'Imperator d'Alexandrie et de ses richesses. Cela aura l'effet inverse, César entre dans une colère froide et pense qu'on lui a volé sa victoire totale sur Pompée et le Sénat.
En fait, un légionnaire remet la tête de Pompée à César sur sa galère, enveloppé d'un tissu, pour lui prouver qu'il est bien mort. Après plusieurs mois de guerre et de chasse à l'homme, César parachève son grand dessein, celui d'être l'unique chef des armées de Rome. Pompée a été assassiné à Péluse sur ordre du Roi d' Égypte en lui faisant croire qu'il serait protégé par les autorités égyptiennes (Péluse est situé au Nord-Est du delta du Nil).



Image

Dans le film, César décide de mettre le feu à la flotte égyptienne pour éviter une maîtrise des mers de l'Égypte.
Le feu se propage jusque dans la ville et atteint la fameuse Bibliothèque d'Alexandrie. Des écrits d'Aristote, de Platon et d'Héraclite (entre autre) sont perdus à jamais.
Historiquement, la Bibliothèque a bien été détruite par les flammes. Mais le pyromane était Ganymède, un eunuque du palais et "nutritus" (serviteur) d'Arsinoé, sœur de Cléopâtre. Il est un adversaire coriace de César. Il va imposer un long siège à Alexandrie. César essuiera des défaites importantes presque fatales. Le Roi Mithridate arrivera en renfort pour l'aider à retourner la situation. Au cours de la bataille du Nil remportée par César et Mithridate, Ptolémée XIV meurt au combat tout comme 20 000 soldats. 12 000 autres sont faits prisonniers.



Image

Dans cette scène, Cléopâtre amène César devant le tombeau d'Alexandre le Grand en espérant lui insuffler un désir de conquête pour réunir à nouveau l'Orient et l'Occident. La Reine, d'origine grecque, est une descendante fictive des Pharaons de la XVIIIe dynastie. Elle voit en César le conquérant et l'architecte parfait pour accomplir cette tâche divine. Une fois mariée avec l'Imperator, elle achèverait de mettre ses descendants au cœur du pouvoir militaire et politique de Rome et donc du monde.
En réalité, Cléopâtre a pillé le tombeau quelques années auparavant pour combler ses caisses vides. César visite bien la sépulture de l'Empereur défunt. Il dépose même une couronne en or pour lui rendre hommage. La Reine pousse effectivement César à devenir Roi pour vaincre les Parthes (peuple d'Asie) et asseoir plus facilement son autorité.
En effet, l'Orient a une tradition théocratique et monarchique depuis plus de mille ans.
César s'est lui-même autoproclamé descendant direct de la Déesse Vénus. Cléopâtre se réclame de la descendance divine d'Isis. La Déesse Isis a eu un fils avec Horus qu'elle a réanimé. La divinité est une femme isolée et abandonnée de tous en forme d'oiseau avec de grandes ailes. Elle cherche à venger la mort de son père. Elle peut prendre l'apparence d'une jeune et jolie femme pour séduire.
Si César devient Roi, il dirigera la destinée des hommes avec les pleins pouvoirs à vie. Fini les mandats reconductibles de Proconsul, il sera un autocrate immortel.



Image

Là, c'est une vision entièrement Hollywoodienne. Cléopâtre se rend bien à Rome mais sans pareil attelage. Elle a une escorte resserrée et discrète. Même s'il a été séparé de la Reine pendant 3 ans, César est toujours marié avec Calpurnia. Cléopâtre ne se manifeste pas publiquement à Rome mais elle continue de manœuvrer en coulisses pour pousser César à devenir un "rex autocrator", un Roi qui soit un vrai chef politique et militaire de droit divin.
Les romains pensent que Cléopâtre a ensorcelé leur leader. Ils la qualifient même de prostituée. Ils ne sont pas du tout conquis par elle, contrairement à ce que l'on voit dans le film où la foule est carrément extatique.



Image

Dans le film, Cléopâtre voit la mort de César sous forme de mirage, d'apparition mystique. En réalité, elle n'a pas pensé que César était fragile politiquement. Au contraire, elle le croyait intouchable, maître d'un peuple sans contestation possible. Elle a sous-estimé l'influence néfaste du Sénat car elle maitrisait peu toutes les subtilités de la vie politique romaine. Elle quitte Rome dans la précipitation. Elle prend la fuite en empruntant le Tibre sous les clameurs de la foule qui crie "à mort le serpent du Nil!". C'est un échec cuisant qui fragilise encore plus le Royaume d'Égypte.



Image

Cléopâtre retrouve Antoine sur son bateau pour sceller une nouvelle alliance et accomplir ce que César a été empêché de faire quelques années plus tôt: la reconstitution d'un Empire de l'Orient et de l'Occident dont Cléopâtre serait le trait d'union. Dans le film, on voit un collier autour du cou de la Reine. Il est constitué de pièces d'or frappées de la tête de César. Celles-ci ont été fabriquées sous l'impulsion d'Antoine à titre posthume.
En fait, la Reine a tourné la page plus facilement et ne s'est pas livré à ce genre d'artifice pour attiser la jalousie d'Antoine. Elle s'est vite remise de la disparition de César car elle n'avait pas le choix. Elle ne devait laisser rien transparaitre devant sa cour et son peuple, pour éviter que naissent des doutes sur ses capacités de dirigeante visionnaire.



Image

Lors de la grande bataille navale d'Actium, les gros bateaux d'Antoine sont rapidement surclassés par les nombreux petits navires d'Octave. Ces derniers attaquent à 4 contre 1 et finissent par décimer en 4 heures la quasi totalité de la flotte d'Antoine. Dans le film, Cléopâtre apprend la mort de Marc-Antoine. Ce qui motive par la suite son départ en Égypte alors que les combats font encore rage.
En réalité, Cléopâtre estime que la partie est perdue en fin de journée et décide de partir avant l'écrasement totale des armée d'Antoine. Elle espère ainsi s'attirer la mansuétude du vainqueur et sauver son Royaume ainsi que son trône.



Image

Dans le film, Antoine demande à Apollodorus de l'aider à mourir alors que ce dernier vient de lui annoncer la mort de Cléopâtre. Il refuse. Antoine décide donc de se suicider en se donnant un coup de glaive dans l'abdomen.
En fait, il appelle son esclave Éros qui prends l'épée et préfère se donner la mort plutôt que de tuer son maître.
Devant tant de courage, il se sent dans l'obligation d'en faire de même et se transperce le ventre profondément d'un coup d'épée rapide et fort, puis s'écroule sur le corps inerte d'Éros.



Image

Dans cette scène, Cléopâtre semble accepter la victoire d'Octave qui lui demande de la suivre à Rome.
Mais dans son for intérieur, elle espère que son fils, conscient de sa lignée, vienne la délivrer un jour. Quand Octave s'approche un peu plus, la Reine découvre qu'il porte la bague de son fils Césarion. C'est la fameuse bague de Pompée qui fut cédée à César après sa mort. Pour elle, cela signifie que son fils a été tué et qu'elle n'a plus aucune raison de vivre.
En réalité, Césarion décède quelques semaines après la mort de Cléopâtre. Elle comprît qu'Octave ne désirait pas la marier mais plutôt l’exhiber comme une prisonnière enchainée lors de son retour triomphal à Rome.
La fierté d'une Reine et l'abandon de tout espoir de reconquête de l'Empire d'Alexandre le Grand vont la pousser à mettre fin à ses jours. Son règne aura duré 21 ans.

Quant aux décors, costumes et objets, ils sont influencés par les années 60. On a laissé libre cours à l'inspiration dans chaque département avec comme objectif d'accentuer le côté spectaculaire du film. On peut quand même noté qu'on se préoccupe de la véracité historique à maintes reprises. Le trône de César sur lequel il siégeait au Sénat était bien en or. Marc-Antoine arrive à Alexandrie en toge romaine puis en repart habillé comme un grec (toge blanche), ce qui souligne l'influence et l'emprise de Cléopâtre sur le Triumvir. Le forum romain est reconstruit presque à l'identique avec une différence importante: il est 3 fois plus grand que l'original.

À propos des dialogues et des rapports humains tels qu'ils sont décrits dans le film, on y retrouve certaines phrases réellement prononcées par César, Cléopâtre, Marc-Antoine et Octave. On a voulu estomper un peu le côté calculateur de Cléopâtre et sa propension à se servir des sentiments pour manipuler son entourage. Elle ira, par exemple, jusqu'à faire croire à Antoine qu'elle a perdu l'appétit par dépit amoureux en maigrissant volontairement, quand celui-ci décide de quitter Alexandrie.

Un grand merci à Maxbond qui a produit les photos du film

Sources: "Cléopâtre ou le rêve évanoui" de Benoist-Méchin, "Histoire de l'Égypte ancienne" de Grimal et "La Mythologie égyptienne" de Guilhou et Peyré.
Dernière édition par kepassa le 23 Mai 2012 15:47, édité 1 fois.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 22 Mai 2012 20:38

les versions de "Cléopâtre"


Après avoir vu le documentaire "le film qui changea Hollywood" et entendu les commentaires audio, on est obligé de penser à la fameuse version longue de "Cléopâtre". Tous l'évoque, sans exception et à maintes reprises.
Nous avons actuellement 4H09 comme durée maximum disponible à ce jour. Nous voyons le film tel qu'il a été montré le soir de son avant-première à New-York, le 12 Juin 1963. Il fut exploité quelques semaines dans cette version, conformément à la volonté du réalisateur, monteur et scénariste Joseph L. Mankiewicz. Mais Darryl Zanuck, patron de la Fox, est pressé de récupérer les recettes de son film. Il veut redémarrer au plus vite son studio qui est en stand-by forcé. Six semaines plus tard, il décide donc d'enlever 20 minutes de métrage pour ajouter une séance par jour.
Au moment de sa sortie dans les salles de cinéma en banlieue, "Cléopâtre" dure 3H et augmente son potentiel commercial.

Quand Mankiewicz s'occupe du montage, il coupe de nombreuses scènes où figurent Roddy McDowall (dans le rôle d'Octave) et Martin Landau (dans celui de Rufio). Ce dernier nous rapporte qu'il reçut un jour un appel du réalisateur lui annonçant que la plupart de ses scènes n'apparaitraient pas dans le montage final. Mankiewicz ajouta: "j'ai assez de chutes pour faire un autre film qui s'intitulerait les aventures d'Octave et Rufio en Égypte".
Beaucoup de scènes de dialogues explicatives ont été coupées au cours de ce processus. En revanche, on ne toucha pas aux grandes scènes de batailles qui n'étaient pas si nombreuses que ça et qui ont coûté très cher à la Fox. Élizabeth Taylor détestait la version de 4H et n'hésitait pas à le faire savoir y compris le soir de l'avant-première à Londres. Mankiewicz avait pourtant essayé de faire comprendre à Zanuck l'intérêt d'une telle version longue, en vain. Zanuck le licencia (brièvement) devant le refus du réalisateur de faire un film de 3H maximum.

ImageImageImage

Personne n'a jamais vu la version de 6H. Le premier montage connu de "Cléopâtre" fait 5H20. Il n'y a que Mankiewicz et Zanuck qui ont eu le privilège de le voir ainsi lors d'une projection privée à Paris. Il existe une copie de travail de 8H30 en noir et blanc. La Fox a envisagé, un temps, un travail de recherche en vu d'entreprendre une restauration du film puis abandonnera le projet sans donner d'explications. Peut-être que le studio croit que c'est une cause perdue d'autant plus qu'on se débarrassa en 1977 de toutes les chutes des films produits par la Fox pour faire des économies sur les frais de stockage. Personne, à l'époque, ne pensait que cela aurait de la valeur des années après et qu'on pourrait, un jour, s'en servir pour rajouter des scènes inédites sur des DVDs ou des Blu-Rays. La carrière d'un film n'avait pas de seconde chance une fois son exploitation en salle terminée.

Chris Mankiewicz, fils du réalisateur et second assistant du film, pense que la version de 6H est comme une chimère.
Il doute quelque part de son existence. Il avance même qu'on l'évoque pour se rassurer et se dire: "Attendez, il y a mieux encore, il manque 2H de métrage!". Pour lui, les 4H09 de "Cléopâtre" sont un spectacle magnifique. Elles remplissent amplement leur mission de divertissement avec une qualité rare que personne aujourd'hui ne pourrait reproduire.
Et vous, aimeriez-vous voir un jour "Cléopâtre" dans cette version longue inédite ou les 4H09 vous conviennent-elles parfaitement ? Pensez-vous qu'un collectionneur l'a possède et la garde jalousement dans son coffre-fort ?
Dernière édition par kepassa le 23 Mai 2012 17:58, édité 4 fois.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 22 Mai 2012 21:07

Bravo ! Et merci. :thks:
JVC X70RB + Panasonic DMP-UB900 ou Oppo 103 Audicom Signature + ISCANDUO.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 42677
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 22 Mai 2012 21:07

Petit lien vers la page de Kepassa dans L'Hebdo n°5 : là!
Fabi
Membre d'Honneur Contributeur
Membre d'Honneur Contributeur
 
Messages: 4232
Inscription: 21 Nov 2010 23:39
Localisation: Pays Noir
  • offline

Message » 03 Juin 2012 19:37

MAGNIFIQUE :o :o :o


8) :love:
Gandalflux
 
Messages: 44101
Inscription: 07 Avr 2008 23:03
Localisation: Luxembourg
  • offline

Message » 05 Juin 2012 16:15

très intéressant, merci et bravo! :)
Cedricman
 
Messages: 234
Inscription: 19 Nov 2010 18:16
  • offline


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message