Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Le Blu-Ray est-il le dernier format physique ?

Message » 26 Nov 2011 14:15

Pio2001 a écrit:
Fafa a écrit:La dématérialisation n'a qu'à pas exister et le problème est réglé. :idee:
Le public ne la demande pas spécialement, ce sont les industriels qui veulent nous l'imposer...


Je n'en suis pas sûr.
D'abord distingons bien deux types de dématérialisation.
La dématérialisation avec les données sur des serveurs distants. Elle est représentée par Deezer, Youtube, Daylimotion, Picasa etc. Ces services, gratuits, de dématérialisation totale, ont un très gros succès. Mais pour l'instant, la qualité est médiocre. Ils ne remplacent pas l'équivalent matériel, tout au moins en image (photos ou vidéos), je ne connais pas Deezer.
Et lorsqu'il faudra payer (par exemple pour avoir la qualité), on peut se demander si les gens franchiront le pas. Moi pas. Mais je ne suis pas un bon exemple. Je suis le seul dans mon entourage à sauvegarder correctement mes données.
Je connais une personne dans mon entourage plus ou moins proche qui paye pour pirater ! Les gens s'abonnent à un certain site de téléchargement où se trouvent principalement des fichiers illégaux.
Cela montre que la gratuité n'est pas nécessaire, pourvu que le prix à payer soit dérisoire.
Ce qui revient, de facto, au même.
Un prix dérisoire est proche de la gratuité.
Ayant des connaissances dans le milieu de l'ingénierie informatique, je sais qu'ils ont tous leur abonnement à des newsgroup.
Et l'autre type de dématérialisation, c'est simplement l'utilisation de support de stockage de masse. On a toujours le lecteur et le support chez soi, en toute autonomie pourvu qu'il y ait du courant électrique pour les faire fonctionner. Le support est simplement un disque dur rempli de fichiers vidéo, et le lecteur est un ordinateur. Ce type de dématérialisation a aussi du succès. J'ai vu des jeunes s'échanger une centaine de films d'un seul coup de cette façon, en une heure ou deux de transfert USB. Il est très difficile de lutter contre cette forme de piratage, car les gens ne voient pas ce qu'ils font de mal.
En fait, ce partage part même de l'idée inverse : rendre service, faire plaisir... Pour le meilleur ou pour le pire, je crois qu'il n'y a rien à faire contre ce rouleau compresseur.

Pour le moment, la qualité est du côté du support matériel. Le rip de Blu-ray existe, mais est encore trop contraignant pour gagner du terrain en raison de la taille énorme des fichiers. Mais il ne s'agit que d'une simple contingence. L'audio, du simple fait de la quantité de données moindre, a dépassé cette contingence, et les fichiers flac sans pertes peuvent transiter d'un support à l'autre par centaines. Ce n'est qu'une question de temps pour que la vidéo fasse de même. Les graveurs de Blu-ray existent.
Je vois pas trop où tu veux en venir en fait.
Quand on parle de démat, au sens de l'industrie, il s'agit bien pour elle de nous vendre du transfert de fichiers... Et à terme, on est plusieurs à craindre que cela entraine la fin du support physique.

Fafa a écrit:La seule chose dont je suis sûr, c'est que le piratage existera toujours, et cela a pour corolaire que la lutte contre le piratage existera toujours également.
Seul souci : cette dernière devient de plus en plus handicapante pour l'acheteur honnête.


Tout le fond du problème est que l'ordinateur a été inventé. Avec un magnétophone, le piratage était infiniment plus lent, et de qualité moindre, si bien qu'il a pu être légalisé en taxant les supports vierges et en autorisant les copies privées. Le propriétaire d'une cassette n'était jamais bien loin de celui qui possédait l'original.

Aujourd'hui, les disques durs sont taxés, la copie privée est toujours autorisée, mais l'échelle n'est plus la même. D'ailleurs, si les disques durs étaient taxés à hauteur du nombre de mp3 128 kbps qu'ils peuvent contenir, je n'ose imaginer le prix de vente.

L'ordinateur est un appareil permettant de traiter les données binaires. Une très grande quantité de données, et extrêment vite. Cette seule fonction démolit entièrement la simple notion de "disque".
Le livre ? Il n'est pas touché parce que l'interface visuelle de l'ordinateur, l'écran, est loin derrière celle du papier : lourd, de résolution limité, et électrique. En audio et vidéo, en revanche, ses interfaces (sorties ligne et sorties vidéo) n'ont que des avantages par rapport aux interfaces qui existaient auparavant.
Je ne crois pas qu'il existe de solution pour vendre de l'audio ou de la vidéo aujourd'hui (et pourtant, je ne pirate jamais). Les données que l'ordinateur peut traiter sont devenues de fait immatérielles.

Si on fait le rapprochement, il existe un autre domaine où des professionnels produisent des données immatérielles : la recherche scientifique.
Cela voudrait dire, pour fonctionner de façon similaire, qu'il y faudrait que l'état consacre un budget à la création musicale et cinématographique. Les musiciens et professionnels seraient salariés de l'état et travailleraient au CSCA, le Centre National de Création Artistique, et leur carrière seraient déterminée par le volume de diffusion de leurs oeuvres, par exemple. L'accès à ces oeuvres serait gratuite, outre les frais de diffusion (sous forme d'un abonnement à une médiathèque où les créations seraient copiables en lossless), et les fichiers copiables à volonté, comme le théorème de pythagore...

L'audiovisuel est largement subventionné par l'Etat.
Fafa
 
Messages: 70922
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Annonce

Message par Google » 26 Nov 2011 14:15

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Nov 2011 14:17

maxbond a écrit:
misterme a écrit:
maxbond a écrit:Avec une différence de 25 GO qui est non négligeable quand même pour la compression des films.

Au début la plupart des blu-rays sortis étaient en simple couche de 25GO, alors que le HD-DVD, lui, a été double couche (2X15GO) dès le départ. Donc 5GO de plus que le blu-ray... :mdr:

Je parle des Blu rays de films commercialisés ex : Casino royale, Spiderman 3... qui font partis des premiers films à sortir en Blu ray.

Tu es arrivé sur le tard...
Le bluray existait bien avant.
Fafa
 
Messages: 70922
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 26 Nov 2011 14:18

si tu prends l'exemple du film "Les 4 Fantastiques", blu-ray sorti en simple couche avec codec mpeg2, ça illustre bien la phrase de Fafa "Et ce format était "mieux" né que ne l'a été le bluray, une catastrophe à sa sortie."
misterme
 
Messages: 1500
Inscription: 06 Sep 2007 13:20
Localisation: Val d'Oise
  • offline

Message » 26 Nov 2011 14:18

Fafa a écrit:
maxbond a écrit:
misterme a écrit:
maxbond a écrit:Avec une différence de 25 GO qui est non négligeable quand même pour la compression des films.

Au début la plupart des blu-rays sortis étaient en simple couche de 25GO, alors que le HD-DVD, lui, a été double couche (2X15GO) dès le départ. Donc 5GO de plus que le blu-ray... :mdr:

Je parle des Blu rays de films commercialisés ex : Casino royale, Spiderman 3... qui font partis des premiers films à sortir en Blu ray.

Tu es arrivé sur le tard...
Le bluray existait bien avant.

Je parles des Blu rays films vendus au public que nous sommes, pas des disques Blu ray pour des besoins industriels et de sauvegardes des studios et autres...(pourtant mon message précédent était clair)
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 26 Nov 2011 14:21

misterme a écrit:si tu prends l'exemple du film "Les 4 Fantastiques", blu-ray sorti en simple couche avec codec mpeg2, ça illustre bien la phrase de Fafa "Et ce format était "mieux" né que ne l'a été le bluray, une catastrophe à sa sortie."

Je parles en général. Si on commence à prendre des exemples isolés, on ne va pas s'en sortir, parce que maintenant il existe toujours des éditeurs qui éditent certains titres en Blu ray simple couche,( ça prouve quoi au final).

P.S: ce topic devrait être rebaptiser "Tout ce que vous avez toujours voulu dire sur les supports audio/vidéo destinés au grand public sans jamais pouvoir le dire". :lol:
Dernière édition par maxbond le 26 Nov 2011 14:27, édité 1 fois.
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 26 Nov 2011 14:25

Je parles des Blu rays films vendus au public que nous sommes, pas des disques Blu ray pour des besoins industriels et de sauvegardes des studios et autres...(pourtant mon message précédent était clair)
Il était clair mais imprécis. Les blurays de films accessibles au public existaient bien avant Casino Royal.
Le bluray est sorti, pour le public, fin 2005 et s'est fait reconnaitre pleinement en 2006, certainement grâce à toute la communication autour de la PS3, arrivée en fin de cette année-là. Le bluray de Casino Royal est sorti l'année d'après.
Je parles en général. Si on commence à prendre des exemples isolés, on ne va pas s'en sortir, parce que maintenant il existe toujours des éditeurs qui éditent certains titres en Blu ray simple couche,( ça prouve quoi au final).
Toute cette première année du bluray n'est pas un exemple isolé.
Durant tout le début de la bataille HD DVD / bluray, le HD DVD était techniquement au dessus. Ce n'est qu'à la seconde moitié de la bataille que le bluray s'est aligné (ce qui a certainement conquis Warner).
Fafa
 
Messages: 70922
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 26 Nov 2011 14:34

Fafa a écrit:
Je parles des Blu rays films vendus au public que nous sommes, pas des disques Blu ray pour des besoins industriels et de sauvegardes des studios et autres...(pourtant mon message précédent était clair)
Il était clair mais faux. Le bluray de films existait bien avant Casino Royal.
Le bluray est sorti, pour le public, fin 2005 et s'est fait reconnaitre pleinement en 2006, avec l'arrivée de la PS3. Le bluray de Casino Royal est sorti l'année d'après.
Je parles en général. Si on commence à prendre des exemples isolés, on ne va pas s'en sortir, parce que maintenant il existe toujours des éditeurs qui éditent certains titres en Blu ray simple couche,( ça prouve quoi au final).
Toute cette première année du bluray n'est pas un exemple isolé.
Durant tout le début de la bataille HD DVD / bluray, le HD DVD était techniquement au dessus. Ce n'est qu'à la seconde moitié de la bataille que le bluray s'est aligné (ce qui a certainement conquis Warner).

Ben, il y a eu et il y a toujours des Blu rays en simple couche et ??
Et de toute façon, ce qui compte c'est quand il y a eu suffisamment de films sortis aux yeux du public qui compte...
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 26 Nov 2011 14:57

Le public, il veut tous les films, toute la musique, tous les jeux vidéos pour 5 euros par mois ou gratuit.

Bref, c'est pas gagné ...

La qualité est loin de ses préoccupations ...
Han_Shot_First
 
Messages: 731
Inscription: 24 Juin 2009 16:37
  • offline

Message » 26 Nov 2011 17:02

J'en discutais ce matin même avec mon frangin. Pour lui, il ne comprend pas qu'un vieux film soit au même prix qu'un film plus récent.
Je lui ai expliqué qu'il était bien plus facile et moins cher pour Paramount de faire un BR de Transformers 3 que pour Gaumont d'absorber sur le seul marché français (soit 1000 BRs vendus en moyenne) une restauration à 150k€.

Sa question spontanée fut alors : "donc, en gros, vu que la majorité des éditeurs ne s'entre-aident pas en étant zone all avec plein de ST, et en se filant les masters, ils se tirent tous une balle dans le pied ?"

Bah oui... :mdr:
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 26 Nov 2011 19:15

Heu... Il a quel âge ton frère? Il est encore au collège? :mdr:
Fafa
 
Messages: 70922
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 26 Nov 2011 21:54

Fafa a écrit:Heu... Il a quel âge ton frère? Il est encore au collège? :mdr:


19 ans. D'un autre côté, c'est assez représentatif de tous les discours que j'ai pu entendre autour de moi. On peut aisément remplacer "mon frangin" par "mes collègues", "mes parents" ou "un quidam à la FNAC". :idee:

On en revient toujours à la même chose : le grand public n'y connait rien, et personne n'a jamais pris la peine de lui expliquer. Aujourd'hui, alors que des études très sérieuses ont démontré qu'un négatif original 35mm a une définition proche d'un master 2K, tout le monde continue de penser "pellicule = vieux = HD inutile", et personne ne comprend qu'il est difficile de rembourser une restauration à 150k€ pour un indépendant là où il sera très facile pour Paramount d'appuyer sur un bouton et pondre un disque de démo pour la totalité de la planète.

Aujourd'hui, qui sait qu'un film comme La mélodie du bonheur, restauré en 8K, est donc en meilleur état que les 1ers films tournés en HD comme L'attaque des Clones ou le Che de Soderbergh, car limités définitivement à du 2K ?

Une poignée d'aficionados.

Pour (tous) les autres, seule la date de tournage fait foi, alors qu'on sait tous ici (preuve par le contre-exemple) que le BR de L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford (2007 tout de même) se fait éclater par n'importe quelle restauration honnête (soit quasiment n'importe quel BR Gaumont, Criterion ou MoC).

Allez expliquer aux gens que Ben Hur sera plus beau qu'un film sorti en 2007. :mdr:
Aller aussi leur expliquer que les prix de ces films anciens sont le fait de la mauvaise volonté des acteurs indépendants d'oeuvrer chacun dans leur petit marché sur-cloisonné plutôt que d'oeuvrer ensemble.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 26 Nov 2011 21:57

tenia54 a écrit:
Fafa a écrit:Heu... Il a quel âge ton frère? Il est encore au collège? :mdr:


19 ans. D'un autre côté, c'est assez représentatif de tous les discours que j'ai pu entendre autour de moi. On peut aisément remplacer "mon frangin" par "mes collègues", "mes parents" ou "un quidam à la RNAC". :idee:


19 ans et encore au collège, il a redoublé plus de fois que moi. :ane: :ane:
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 26 Nov 2011 22:03

On en revient toujours à la même chose : le grand public n'y connait rien, et personne n'a jamais pris la peine de lui expliquer.
Le grand public se fout des explications. Il veut que ce soit simple et rapide.
Donc, les seules explications que les fabricants ont à fournir, c'est celles qui vont permettre de faire vendre (on en revient toujours à ça).


On est "prisonnier" du grand public.
D'un autre coté, sans le grand public, pas mal de nos matos n'auraient pas pu être développés et d'autres couteraient bien plus chers.


Cela dit, on touche aussi à un marché un peu passionnel dont certains acteurs sont également passionnés.
D'où la présence de très belles restaurations alors que potentiellement, ça n'intéresse pas beaucoup de monde.
Fafa
 
Messages: 70922
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 27 Nov 2011 12:54

Fafa a écrit:
On en revient toujours à la même chose : le grand public n'y connait rien, et personne n'a jamais pris la peine de lui expliquer.
Le grand public se fout des explications. Il veut que ce soit simple et rapide.
Donc, les seules explications que les fabricants ont à fournir, c'est celles qui vont permettre de faire vendre (on en revient toujours à ça).

On est "prisonnier" du grand public.
D'un autre coté, sans le grand public, pas mal de nos matos n'auraient pas pu être développés et d'autres couteraient bien plus chers.

Cela dit, on touche aussi à un marché un peu passionnel dont certains acteurs sont également passionnés.
D'où la présence de très belles restaurations alors que potentiellement, ça n'intéresse pas beaucoup de monde.


Il est évident qu'il faut vendre, et que ça la vente de masse qui fait baisser les coûts de production, et finance les développements futurs.

D'un autre, il y a un paquet de flyers et de posters qui existent pour expliquer la différence entre la SD et la HD.
Pis encore, est-ce en déréglant volontairement les TVs de démo que l'on va vendre la HD (vu en FNAC) ?
Est-ce en mettant des DVDs et non des BRs sur un 50" Full HD Sony qu'on va vendre du BR (vu dans un Cora) ?

Et à nouveau, tant que les éditeurs indépendants ne travailleront pas main dans la main, les prix ne chuteront pas, et les clients n'achèteront pas.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 27 Nov 2011 13:05

Le grand public n'y connait rien... Les vendeurs de grand public n'ont pas de raison de s'y connaitre plus.

De toute façon, ce n'est certainement pas en supermarché qu'il faut tester une TV.
Entre l'éclairage très puissant et les réglages pourris, ça ne donnera rien.

Toujours pour rester sur le grand public, je déteste les dalles brillantes. Ca fait joli une fois éteint mais c'est une calamité quand c'est allumé.
Pour le plasma, hélas, pas le choix. La dalle en verre fait partie de la technologie.
En revanche, pour le LCD, c'est d'une connerie sans nom, sur le plan technique.
Fafa
 
Messages: 70922
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message