Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD3D & BD] Coin des DTV et téléfilms

Message » 16 Déc 2012 9:39

Tout est dans le titre. :wink:

Cela va surtout me permettre de poster des critiques de DTV (les vrais, pas des films sortis au cinéma à l'étranger et qui paraissent chez nous en DTV) et téléfilms sans créer à chaque fois un topic dédié qui n'est de toute façon que trop rarement visité. :mdr:

Bienvenue aux curieux et curieuses.
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Annonce

Message par Google » 16 Déc 2012 9:39

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Paladin - Le dernier chasseur de Dragons

Message » 16 Déc 2012 9:39

ImagePaladin - Le dernier chasseur de Dragons (Dawn of the Dragonslayer) de Anne K. Black :

Le synopsis :

Alors qu’il se lance sur les traces d'un dragon qui a tué son père, Will trouve refuge chez Lord Sterling où il tombe sous le charme de sa fille, la ravissante Kate...

Le film : ♥♥♥♥♥

Cette modeste production d'Héroïc-Fantasy tournée dans de magnifiques paysages irlandais n'est pas vraiment une épopée fantastique malgré la présence de magies et d'un dragon, mais plutôt une romance assez touchante entre une belle jeune fille et un homme des montagnes voué à devenir un grand chevalier.

D'un côté, la mise en scène est ordinaire, le décor de l'action limité (un château qui tombe en ruine), l'intrigue simpliste, les scènes d'action mollassonnes, les personnages caricaturaux et sur les dix acteurs seulement trois peuvent se targuer d'avoir un minimum de talent. Mais d'un autre côté, l'alchimie du couple vedette fonctionne, la musique transporte, les effets spéciaux sont convaincants (surtout pour un si petit budget) et il n'est pas difficile de se laisser entraîner par cette mignonnette histoire d'amour.

Paladin - Le dernier chasseur de Dragons divertira donc convenablement les amoureux de romance (au moyen-âge) ou d'Héroïc-Fantasy le temps d'un après-midi pluvieux.

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p AVC [1.77].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : Un transfert HD très lumineux, coloré et bien défini qui souffre pourtant d'artefacts de compression visibles dans les arrières plans.
• Audio : Des pistes sonores correctes qui retranscrivent un mixage à la base peu démonstratif si ce n'est lors des attaques du dragon où son souffle brûlant envahit les cinq enceintes et fait gronder le caisson de basses avec pas mal de puissance. Le reste du temps le spectacle est plus posé. Il délivre des voix claires et des ambiances frontales, et ventile la musique sur l'ensemble des enceintes.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Seven7.
Date de sortie : 1er mars 2012.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Outpost : Black Sun

Message » 16 Déc 2012 9:40

ImageOutpost : Black Sun de Steve Barker :

Le synopsis :

1945. Fin de la 2nde Guerre Mondiale, Klausener, un scientifique allemand, développe une nouvelle technologie terrifiante qui a le pouvoir de créer une armée de Nazis immortels. De nos jours, une force de l’OTAN est déployée en Europe de l’Est où un ennemi cruel massacre sans pitié chaque personne qu’il trouve sur son passage. Lena et Wallace, des chasseurs de nazis, ont pour mission d'empêcher la montée apparemment inévitable du 4ème Reich...

Le film : ♥♥♥♥♥

Paru sans crier gare en 2008, le premier Outpost avait surpris son monde en s'imposant comme une petite perle d'horreur atmosphérique dont l'approche unique du nazisme ne pouvait que surprendre. Aujourd'hui, ce second opus qui débute là où le premier s'était arrêté, est assez décevant même s'il reste suffisamment accrocheur et soigné pour susciter de l'intérêt. Explications.

Comme pour le premier opus, la direction artistique est vraiment soignée (photographie, décors, costumes et maquillages) et il parait évident que le réalisateur à su tirer le meilleur de son petit budget pour faire ressembler son film à une grosse production. Le scénario (plus poussé que par le passé) est accrocheur et lève les zones d'ombre de son aîné mais il y a trop d'idées qui ne sont pas toujours bien exploitées. La terreur et l'angoisse procurées par les fantômes nazis du premier sont ici laissées de côté pour faire place aux gores avec des morts-vivants beaucoup plus banals (quel dommage de n'avoir pas gardé l'idée des fantômes). Les soldats de la première aventure étaient bien plus charismatiques que les personnages présents ici. Les scènes d'action sont nombreuses mais peu palpitantes et n'égalent jamais la tension de celles distillées dans le premier opus. Pour finir, le terrain de jeu est plus imposant mais le huis-clos de l'ancien épisode avait un côté beaucoup plus cauchemardesque.

En gros, Outpost : Black Sun est une suite décevante même si le plaisir de retrouver l'univers atypique de cette saga reste intact. En espérant que les deux suites à venir retrouve l'efficacité simple (un huis-clos, des soldats, de l'angoisse) et l'ambiance du premier opus.

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080i AVC [2.35].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français.
• Image : Un transfert HD qui retranscrit de façon conforme les choix artistiques particuliers du film avec son léger grain, sa palette colorimétrique désaturée aux teintes brunes et ses contrastes un peu anémiques. Toutefois, la définition et le piqué sont ponctuellement hésitants.
• Audio : Des pistes sonores basiques mais efficaces qui utilisent l'ensemble des canaux à la moindre occasion et plus particulièrement lors des fusillades. Les explosions manquent néanmoins de puissance et M6 Vidéo oblige, il ne faut pas hésiter à monter le volume de son ampli pour pleinement profiter du mixage.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : M6 Vidéo.
Date de sortie : 02 novembre 2012.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Faces

Message » 07 Jan 2013 20:05

ImageFaces (Faces in the Crowd) de Julien Magnat :

Le synopsis :

Une femme survit à la tentative de meurtre d’un serial killer, qui lui laisse cependant d’importantes séquelles. Elle souffre désormais de prosopagnosie, un trouble de la reconnaissance et de l’identification. Elle ne reconnaît plus les visages et doit refaire sa vie au milieu d’un monde devenu indiscernable. Pendant qu’elle essaye avec l’aide de la police d’identifier son agresseur, ce dernier s’efforce d’éliminer l’unique témoin de ses crimes…

Le film : ♥♥♥♥♥

Ce thriller paranoïaque est un DTV de bonne facture porté par un concept de base original (les personnages changent continuellement de visage) et par une Milla Jovovich sympathique et séduisante, mais la mise en scène est trop classique et il est dommage que l'intrigue, qui s'évertue à brouiller les pistes artificiellement, s'intéresse plus aux doutes et aux angoisses de l'héroïne (loin d'être inintéressants) plutôt qu'à l'enquête policière et à l'aura de son criminel. Un bon petit moment néanmoins.

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080i AVC [2.40].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : Un transfert HD au rendu plaisant à défaut d'être vraiment convaincant. La définition est bonne mais un peu plate, le piqué manque légèrement de mordant et du bruit vient parfois parasiter les noirs, mais rien de vraiment handicapant au final.
• Audio : Des pistes sonores basiques et peu enveloppantes (scène arrière très/trop discrète) mais la frontale est aussi solide que puissante.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Seven7.
Date de sortie : 29 juin 2012.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Deep Water

Message » 14 Jan 2013 14:45

ImageDeep Water (Amphibious 3D) de Brian Yuzna :

Le synopsis :

La biologiste Skylar Shane engage Jack Bowman, capitaine de bateau, pour l’aider à trouver des échantillons de vie préhistorique au large des cotes de Sumatra. Ils ne savent pas qu’ils vont être confrontés à une créature géante et extrêmement agressive remontée des abysses…

Le film : ♥♥♥♥

Cette toute petite série B horrifique (le Z n'est vraiment pas loin) que l'on doit à Brian Yuzna après une longue absence de sept ans derrière une caméra, pèche par un scénario déjà vu qui multiplie les clichés, par des dialogues ridicules, par l'absence totale de tension, par l'interprétation calamiteuse des comédiens et par l'approximation des effets spéciaux. Mais à coté de cela, la mise en scène est judicieuse et parvient à masquer comme elle peut le très faible budget alloué à la production, les scènes gores sont nombreuses (même si Brian Yuzna est plus sage qu'à l'accoutumé) et la créature est plutôt réussie. Ce monster movie est donc supérieur aux films du même genre qui pullulent sur la chaîne Syfy, mais n'est rien de plus qu'une toute petite production horrifique à réserver exclusivement aux amateurs.

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p MVC [1.85].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : De jour, les contrastes et les noirs sont riches, alors que de nuit les premiers s'affaiblissent et les seconds sont délavés. C'est bien dommage car la définition, le piqué et les couleurs sont solides de jour comme de nuit.
• Audio : La dynamique de la frontale, la présence des surrounds, la spatialisation des effets et la clarté des dialogues sont étonnants pour une production aussi modeste.

La 3D : ImageImageImageImageImage

Le début façon tournage amateur, qui semble avoir été très clairement converti à l'arrache (textures qui se chevauchent, problèmes de volumes et de distances) laisse craindre le pire, pourtant et même si plusieurs plans sont visuellement inconfortables, la faute à des arrière plans qui semblent parfois truqués et à des artefacts lumineux visibles deux-trois fois d'un œil et pas de l'autre, cette 3D en grande partie native est plaisante. La luminosité est toujours satisfaisante, l'absence quasi-totale de ghosting est appréciable, la fenêtre de profondeur oscille entre le moyen + (de nuit surtout) et le bon (les vues lointaines de la plate-forme de pêche et le final sur le ponton), la perception des volumes comme les détachements entre les personnages sont réussies et les débordements (éléments des décors et personnages) / jaillissements (bras tendus, armes/objets pointés vers le spectateur, dard et pinces du monstre géant) sont bien présents et souvent intenses (la lame du couteau qui traverse la flamme). Une mention spéciale à la toute fin du film, où le format change à la volée pour donner l'impression qu'une petite créature saute directement du bord de l'écran en passant par dessus la bande noire. L'effet est garanti et fait froid dans le dos. Cette 3D est donc hétérogène mais reste globalement immersive.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Seven7.
Date de sortie : 02 janvier 2013.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Age of Heroes

Message » 27 Jan 2013 20:31

ImageAge of Heroes de Adrian Vitoria :

Le synopsis :

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la véritable histoire de l'unité de Ian Fleming, commando précurseur des troupes d'élites britanniques, source d'inspiration du Special Air Service (SAS). Ce récit retrace les combats de ces héros, des plages de Dunkerque aux montagnes de Norvège dans une mission périlleuse en territoire ennemi dont le dénouement changera le cours de la guerre...

Le film : ♥♥♥♥♥

Ce film de guerre biographique britannico-norvégien est un DTV au budget restreint qui souffre d'un scénario bâclé comportant des ellipses dérangeantes, mais aussi d'une réalisation trop plan plan et de scènes d'action sans intensité. Néanmoins et même si le film est loin d'être une réussite, le fait qu'il s'inspire d'une histoire vraie, le jeu correct des acteurs (Sean Bean, Danny Dyer et Izabella Miko) et la beauté des paysages norvégien font passer un petit moment pas forcément désagréable.

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080i AVC [2.35].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : Un master qui souffle le chaud et le froid. De jour, nous avons une image lumineuse à la définition pointue, à la profondeur de champ appréciable et à la palette colorimétrique correctement restituée. Mais de nuit, nous avons une image terriblement fade et bruitée aux contrastes faibles et aux noirs sans aucune profondeur. Heureusement pour nous, les scènes bien éclairées sont plus présentes que les scènes sombres.
• Audio : Des pistes sonores assez peu démonstratives dont la dynamique en retrait et la proéminence de la scène avant (en dehors des scènes de fusillade où la scène arrière se réveille) trahissent un mixage à faible budget.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : SND - Groupe M6.
Date de sortie : 17 juillet 2012.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Universal Soldier : Le jour du jugement

Message » 01 Fév 2013 8:43

ImageUniversal Soldier : Le jour du jugement de John Hyams :

Le synopsis :

L’anarchie règne sur le monde, les Unisols (Universal Soldiers) Luc Devereaux et Andrew Scott, affranchis des ordres du gouvernement, veulent créer un nouvel ordre. Pour y parvenir, ils doivent éliminer les plus faibles parmi leurs rangs afin de constituer une armée invincible...

Le film : ♥♥♥♥♥

Cette suite très différente des premiers opus est une série B extrêmement violente et crue à la mise en scène admirable (les séquences en vues subjectives) et aux scènes d'action brutales, qui s'apparente à un film d'horreur expérimental, viscéral et hypnotique où le scénario s'intéresse aux questionnements existentiels des Unisols que Scott Adkins, Jean-Claude Van Damme (impressionnant en espèce de gourou halluciné) et Dolph Lundgren interprètent avec conviction. En dehors des âmes sensibles, ce film assurément étonnant est à découvrir au plus vite.

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français.
• Image : Le film a été capté à l'aide de la Red Epic (5K) et c'est donc sans surprise que ce transfert HD en met plein la vue. La définition est d'une grande précision, le piqué est très poussé, la palette colorimétrique est exemplaire, les contrastes sont performants et les noirs sont profonds. Attention, les effets stroboscopiques de certaines séquences sont agressifs et ne conviendront pas aux épileptiques.
• Audio : Même si la scène arrière n'est pas très présente, ces deux pistes sonores atmosphériques à l'ouverture frontale tonitruante et aux basses très lourdes sont expressives comme il faut.

Région B (France).
Éditeur : Wild Side Vidéo.
Date de sortie : 23 janvier 2013.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 02 Fév 2013 12:56

Le précédent Universal Soldier Regeneration du même John Hyams était une série Z avec un Dolph Lundgren HALLUCINE ,et un scénario idem !

On sentait que Van Damme faisait acte de présence pour payer ses impôts ,n'étant pas le personnage principal

Je me demande quand les personnages vont enfin mourir qu'ils puissent enfin se reposer, depuis 1992 ils le mériteraient bien ,mais vu le sujet du film et l'avidité des producteurs, ça ne risque pas !

Stop contre l'exploitation immorale des cyborgs!!!
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8144
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

The Day

Message » 12 Fév 2013 13:59

ImageThe Day de Douglas Aarniokoski :

Le synopsis :

Dans un futur post-apocalyptique, un groupe de 5 personnes erre sur la route. Affamés, ils luttent pour survivre. Lorsqu'ils découvrent ce qu'ils pensent être une maison abandonnée où se réfugier, le piège se referme brutalement sur eux : un gang assoiffé de sang les prend en chasse...

Le film : ♥♥♥♥♥

Cette série B post-nuke qui décrit la tentative de survie d'un petit groupe d'individus pris au piège par un gang de cannibales dans une maison reculée n'est pas vraiment originale et pâtit d'un casting rarement à la hauteur, d'un scénario hésitant, d'un rythme en dents de scie et d'effets spéciaux qui trahissent le faible budget de l'entreprise. Pourtant, la mise en scène efficace, la photographie aux couleurs dé-saturées, l'ambiance triste et morbide, et le dernier quart d'heure extrêmement violent évitent au film l'apocalypse et permettent de se divertir convenablement.

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [1.85].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français.
• Image : Une définition plutôt généreuse (le film a quand même été capté à l'aide de la Red One Mx), un étalonnage des couleurs qui pourra plaire comme déplaire mais qui retranscrit parfaitement la vision du réalisateur (en dehors des flashbacks tout est monochrome) et des contrastes riches. Néanmoins, le transfert souffre de noirs trop doux (volontaire ou pas c'est difficile à dire) et surtout d'un bruit vidéo trop prononcé (et pas volontaire pour le coup) lors des scènes sous exposées et c'est bien dommage.
• Audio : Des pistes sonores qui manquent de richesses et de puissances mais pour une petite production le résultat reste d'un bon niveau. La dynamique fait correctement son travail, toutes les enceintes sont bien sollicitées lors des scènes d'action (coups de feu) et/ou des moments plus posés (le vent et la pluie), et les dialogues sont d'une grande clarté.

Région B (France).
Éditeur : Wild Side Vidéo.
Date de sortie : 16 janvier 2013.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Six Bullets

Message » 12 Fév 2013 22:59

ImageSix Bullets de Ernie Barbarash :

Le synopsis :

Samson Gaul est un ancien mercenaire à la retraite, depuis que ses actions ont conduit à la mort d’innocentes victimes. Mais lorsqu’un père désespéré fait appel à lui pour retrouver sa fille, il ne peut refuser. Lui et son équipier expert en kidnapping ne reculeront devant rien pour démanteler ce réseau de malfaiteurs...

Le film : ♥♥♥♥♥

Ce rape and revenge qui n'est pas sans évoquer Taken, est un direct to vidéo de qualité qui bénéficie, malgré une bonne dose de clichés, d'un scénario tenant la route qui prend le temps d'installer son histoire morbide et ses personnages consistants, mais aussi d'une mise en scène carrée et de scènes d'action nerveuses (la première est excellente) où l'on retrouve un Jean-Claude Van Damme en forme qui marque les esprits dans un rôle torturé. Voilà donc un petit film noir bien trempé qui remplit sa mission haut la main.

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080i50 (AVC) / [1.77].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : Tourné en numérique avec la caméra Red One Mx, le film affiche une image sublime que le présent Blu-ray Disc restitue à la perfection ou presque. Car en dehors d'un peu de bruit en de rares occasions, les détails sont affolants, la palette colorimétrique est respectée, les contrastes sont magnifiques et les noirs profonds.
• Audio : Des pistes sonores basiques (il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un DTV) mais efficaces et généreuses où les balles, les explosions, les ambiances et (surtout) la musique envahissent l'ensemble des enceintes avec une dynamique et une précision appréciables.

Région B (France).
Éditeur : France Télévisions Distribution.
Date de sortie : 03 décembre 2012.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

B-17, la forteresse volante

Message » 13 Fév 2013 22:06

ImageB-17, la forteresse volante (Fortress) de Mike Phillips :

Le synopsis :

En 1943, suite au décès du pilote d'un B-17 pendant le bombardement aérien contre les troupes italiennes, une nouvelle personne est désignée pour le remplacer. Alors que le nouveau pilote tente de se mettre en valeur, Rome est frappée...

Le film : ♥♥♥♥

Après une première bataille aérienne qui ne vole déjà pas bien haut, ce film de guerre se crash misérablement dans la médiocrité la plus complète. La réalisation est pitoyable, les nombreuses images de synthèse comme les incrustations sont catastrophiques (le film a été tourné à 90% en studio sur fond vert alors je vous laisse imaginer le désastre), les acteurs sont fades, les dialogues sont pompeux, le scénario qui ne décolle jamais est inintéressant au possible, les scènes d'action n'ont aucune tension et ne sont jamais réalistes (un B-17 qui fait un looping !) et le réalisateur arrive à confondre des Curtiss P-40 Warhawk avec des Spitfire (il faut le faire quand même). Memphis Belle peut dormir tranquille.

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080i50 (AVC) / [2.35].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : En dehors des plans sur les escadrilles qui font indéniablement HD, tous les autres sont d'une piètre qualité. La définition est plus qu'insuffisante, le piqué est déficient, la palette chromatique souffre de dérives colorimétriques et d'instabilité, les contrastes sont faibles et les noirs peu profonds. De plus, le transfert laisse apparaître des traces de compression sur les aplats (des pixels et du bruit) en basse lumière. Vraiment pas fameux !
• Audio : Il y a certes quelques entrées et sorties de champ sympathiques lors des combats aériens, mais le volume est trop bas (encore une fois merci M6 Vidéo !), les effets multicanaux sont brouillons et le mixage semble comme étouffé avec un manque flagrant de dynamisme et de puissance. C'est pas fameux non plus !

Région B (France).
Éditeur : M6 Vidéo.
Date de sortie : 03 juillet 2012.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 13 Fév 2013 23:06

le loup celeste a écrit: (un B-17 qui fait un looping !)


:mdr: :lol:
Darkhan
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
 
Messages: 15327
Inscription: 25 Mai 2008 9:32
Localisation: Toulouse

A Haunting in Salem

Message » 14 Fév 2013 14:24

ImageA Haunting in Salem de Shane Van Dyke :

Le synopsis :

Le nouveau shérif de la ville de Salem, dans le Massachusetts, accompagné de sa famille emménagent dans une maison qui semble victime d''une malédiction vieille de plusieurs siècles...

Le film : ♥♥♥♥♥

Cette production The Asylum n'est pas un nanar ni une catastrophe cinématographique (les spécialités de cette boîte de prod) et ressemble même à un véritable film (sans aucun doute leur meilleur) et plus précisément à un film d'épouvante dont l'action prend place dans une maison hantée.

Il ne s'agit bien évidemment pas d'un grand film, la faute à une mise en scène impersonnelle et trop fonctionnelle, à un scénario prévisible et dépourvu d'originalité qui omet d'expliquer clairement les enjeux, aux acteurs peu talentueux (aucune alchimie ne se dégage du couple vedette) et au manque de soin apporté aux détails (les bips de l'ordinateur de l'adolescente semblent sortir d'un PC des années 80 et l'intérieur de la Honda VUS correspond à une Dodge !), mais le suspense comme les jump scares fonctionnent plutôt bien et c'est déjà pas si mal.

A Haunting in Salem se laisse donc suivre sans aucun problème et ne ressemble jamais à une production minable digne d'être mise à la poubelle. Il s'agit d'un exploit pour un film estampillé The Asylum !

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [1.85].
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Dolby Digital 2.0.
- Sous-titres : Aucun.
• Image : L'aspect général est fade et sans vie, ce qui est souvent le cas des productions à faible budget tournées en numérique, mais le transfert est solide et ne souffre d'aucun défaut rédhibitoire. La finesse des détails est évidente et révèle une définition et des textures agréables, les couleurs sont stables et bien restituées même si quelconques, les contrastes sont bien nuancés et les noirs sont d'un bon niveau quoiqu'un peu brillants parfois.
• Audio : Une piste sonore HD basique mais d'une bonne clarté, qui bénéficie d'une ouverture centrale correcte malheureusement peu soutenue par les surrounds.

La 3D : ImageImageImageImageImage

Une 3D native consciencieuse qui manque pourtant un peu de saveur et qui souffre d'une diaphonie bien trop présente. C'est dommage car la profondeur est naturelle, la sensation d'espace est indiscutable, la perception des distances est facilement mesurable, les effets de volume sont très bons et les débordements sont immersifs avec pour les plus réussis des piliers, des rampes d'escalier, les rebords d'une baignoire, une casserole d'eau bouillante et de la végétation (il n'y a pas de jaillissement mais le sujet ne s'y prête pas).

Multi-régions (États-Unis).
Éditeur : The Asylum Home Entertainment.
Date de sortie : 04 octobre 2011.


Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Julia X

Message » 09 Mar 2013 12:31

Image

Année : 2011
Durée : 90 min
Réalisateur : P.J. Pettiette
Acteurs : Valerie Azlynn, Kevin Sorbo, Alicia Leigh Willis

Le synopsis :

Julia, jeune femme sexy et énigmatique qui cherche l’amour sur Internet, se fait kidnapper à la suite d’un blind date par un serial-killer nommé « The Stranger » qui la marque d’un « X » au fer rouge. Les apparences sont pourtant souvent trompeuses car Julia et sa sœur s’avèrent être en fait deux femmes au passé trouble qui feront tout pour mener à bien leur désir de vengeance en attirant des hommes rencontrés sur Internet pour leur infliger d’atroces souffrances...

Le film : ♥♥♥♥♥

Quelque part entre le slasher, le rape and revenge et le torture-porn, "Julia X" et son casting féminin sexy en diable nous proposent du sexe (soft), de la torture (gentillette), de la tripaille (raisonnable) et du second degré (décapant) à travers un script amusant et assez novateur où les protagonistes (complètement barrés) deviennent tour à tour bourreaux puis victimes. Cela ne vole pas bien haut mais le côté bête et méchant de cette petite bobine est réjouissant et bien sympathique.

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo: 1080p24 (MVC) / [1.85]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.

• Image : La définition, les couleurs, les contrastes et les noirs sont globalement solides, mais le transfert souffre d'une compression un peu limite qui laisse apparaître pas mal de fourmillements lors des scènes en basse lumière.
• Audio : Des pistes sonores efficaces (grosse dynamique, belle clarté et bonne spatialisation) qui ne trahissent jamais le faible budget de l'entreprise même si le mixage n'abuse pas vraiment d'effets en tous genres.
• La 3D : Malgré quelques dédoublements, voilà une 3D native de qualité proposée au format 1.85 où l'on retrouve une luminosité exemplaire (même de nuit), une très bonne fenêtre de profondeur (surtout lors des 30 premières minutes), une excellente représentation des volumes, de nombreux débordements bien expressifs (les décors s'étendent toujours hors de l'écran comme les capots de voitures) et quelques effets de projection bien sentis (armes, éclats de verre, jaillissement de sang). Le résultat est très efficace (surtout pour une si petite production) car le tournage a clairement été pensé pour la 3D. Image

- Région : B (France)
- Éditeur : First International Production
- Date de sortie : 20 février 2013

Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Hirokin

Message » 31 Mar 2013 12:16

Image

Année : 2012
Durée : 101 min
Réalisateur : Alejo Mo-Sun
Acteurs : Wes Bentley, Jessica Szohr, Angus McFadyen, Julian Sands

Le synopsis :

La planète Aradius est devenue un désert stérile. Ses habitants, les Arides, sont sous le joug du Griffon, un sanguinaire tyran humain. Hirokin, guerrier solitaire au passé sombre, est laissé pour mort au milieu de l’étendue désertique après avoir tenté de sauver sa femme et son fils des mains des sbires du Griffon. Secouru par une tribu Aride, il fait la connaissance de Moss, leader de la rébellion. En suivant les enseignements de ce dernier, Hirokin va choisir d’accomplir sa destinée en combattant pour la liberté des opprimés...

Le film : ♥♥♥♥

Même s'il flatte la rétine avec ses magnifiques paysages désertiques et ses nombreux couchers de soleil, ce film de science-fiction qui pille des éléments de "John Carter", "Dune" et "Star Wars" manque cruellement de souffle (à l'inverse de la musique qui est aussi épique que lyrique) et souffre d'une mise en scène too much, d'acteurs peu impliqués, d'un scénario tout sauf original où il ne se passe finalement pas grand chose, de dialogues qui se prennent trop au sérieux, de scènes d'action d'une grande platitude et de décors/costumes cheaps. Un naufrage presque total !

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080i50 (AVC) / [1.78]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français imposés sur la VO

• Image : Le master est immaculé, la luminosité est presque aveuglante, le piqué et la précision sont d'une belle netteté, la palette colorimétrique est variée, mais le taux de contraste est trop variable.
• Audio : Malgré un dialogue localisé sur les arrières et la présence multicanal de la BO, ces deux pistes sonores qui manquent d'ampleur (comme le film) sont plutôt frontales et laissent malheureusement de côté le caisson de basses.

- Région : B (France)
- Éditeur : France Télévisions Distribution
- Date de sortie : 11 février 2013

Image
Le cinéma du loup
Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Sources : Panasonic DMP-UB900 / Oppo UDP-203EU MRZ
Amplification : Pioneer SC-LX901 Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4765
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message