Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: opbilbo et 10 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Ma petite expérience dans l'achat de films

Message » 06 Aoû 2009 9:35

En Belgique, on a une double culture. Une culture anglophone (cf notre humour et le surréalisme) et une culture française plus orientée pop et variété.
Nos films sont diffusés avec les doublages français. L'ère du dvd a apporté un vent nouveau puisqu'on pouvait enfin voir un film en vo.
Perso je ne vais plus au cinéma parce que les films sont doublés. Il faut aller à bruxelles pour voir un film en vost. Du coup j'attends les sorties en blu ray pour visionner les films.

Pour en revenir au doublage, je n'ai pas dit que le doubleur de De Niro était mauvais. Je dis juste que les gens qui regardent ses films doublés ne connaissent pas sa voix et ne savent même pas comment il joue. Ca n'empêche pas d'entendre qu'il joue trop bien (!!???). Je regarde beaucoup de séries et de films et matter une série doublée sur TF1 ça me rend malade. Je re-regardais encore Fringe doublé hier. Je suis désolé mais on perd l'essence même de la série. Les personnages sont devenus fades et leur personnalité en ressort moins évidente. Quelle que soit la manière dont les pro vf (qui savent "pas lire pendant qu'ils regardent l'image") perçoivent mes mots, je ne connais aucun cinéphile avéré et passionné qui matte un film doublé. Ces derniers temps le dernier film qui m'a fait quitter la salle dès le premier quart d'heure est Dark Knight. Pourtant Dieu sait que j'adore ce film et que je me laisse pas de le matter en blu ray.
Autre exemple, les films d'animation. Souvent doublés par des amateurs (chanteurs, télé réalité, présentateurs télé). Ca donne une cacophonie de mauvais acteurs qui ont l'air de s'amuser et qui agressent pourtant mon cerveau.
Dernière chose. Les pistes son en VO sont denses avec des niveaux de détails et des effets qui disparaissent sur les pistes françaises. Pourquoi? Parce que les sons sont remixés et applatis. Donc on perd en spacialité et en clarté. D'autant plus que les vois doublées sont souvent plus fortes que les voix vo. Ce qui fait que les détails de l'environnement sont quasi inaudibles. Par exemlpe un film tourné en extérieur qui serait doublé donne un son sec de studio. On perd l'environnement et l'espace.

Le doublage enlève l'essence d'un film et des types comme Kieffer Sutherland qui ont une voix très particulière se retrouvent avec une voix lisse de diplomate. Je campe sur mes positions, ne prétendez pas être cinéphil en regardant des films doublés. Vous aimez matter des films. Point barre.
theencounter
 
Messages: 1065
Inscription: 03 Nov 2008 0:33
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Aoû 2009 9:35

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Aoû 2009 10:00

theencounter a écrit:Le doublage enlève l'essence d'un film et des types comme Kieffer Sutherland qui ont une voix très particulière se retrouvent avec une voix lisse de diplomate. Je campe sur mes positions, ne prétendez pas être cinéphil en regardant des films doublés. Vous aimez matter des films. Point barre.


Non,non,non,non et re-non. Tu fais d'un cas une généralité, mais il ne faut pas oublier que certains acteurs étrangers sont devenus ultra-populaires chez nous également grâce à la voix si particulière de leur doubleur, des exemples, il y en a à la pelle: Alain Dorval qui double Stallone...Patrick Poivey qui double Bruce Willis (dans le 5ème élément ce n'est pas lui, et ça gâche tout...), Jacques Franz pour DeNiro et Mel Gibson, José Lucciani pour Al Paccino...
Ensuite, il ne faut pas mélanger série TV et films, le double d'un série ne dispose pas des mêmes conditions qu'un film, que ce soit au niveau du temps alloué, ou du budget qui lui est attribué, mais de là à dire que toutes les séries sont mal doublées, faut enlever le miel que t'as dans les oreilles...A l'époque de la découverte de X-Files, le doublage de Duchovny et Anderson a euh un énorme impact. Et les Simpson ou South Park ? Pour ces deux séries, impossible de déballer le prétexte du jeu d'acteur, ce sont des dessins, et le doublage français écrabouille littérallement l'immonde double du Québec, à tel point que lorsque l'on compare VO et VF, c'est du quasi-mimétisme...Et plus loin dans le passé, les doublage de Magnum ou l'Agence Tous Risques ont rendu ces séries cultissimes (Merci Francis Lax).

Ensuite,en suivant ton raisonnement totalitaire et rétrogade, le cinéphile n'aime que les films en VO. Avant le DVD, il n'y avait que la VHS, et très rarement en Vo, alors à cette époque il n'y avait pas de cinéphile ? J'ai autant la VF que la VO, j'ai plus de 2000 DVD et 300 blu-ray, je ne peut pas être cinéphile si j'aime la VF ?
nono54
 
Messages: 230
Inscription: 20 Juin 2008 16:01
Localisation: Nancy, citée des Ducs.
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 10:01

WAAAAAHHHH, super, je m'apprêtais à faire partager mon expérience, mais là, vu que vous pourrissez tous le sujet avec des interventions qui n'ont rien à faire là, je me casse... :evil: :evil: :evil:
Columbo
 
Messages: 2208
Inscription: 14 Juin 2006 10:16
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 10:54

nono54 a écrit:
theencounter a écrit:Le doublage enlève l'essence d'un film et des types comme Kieffer Sutherland qui ont une voix très particulière se retrouvent avec une voix lisse de diplomate. Je campe sur mes positions, ne prétendez pas être cinéphil en regardant des films doublés. Vous aimez matter des films. Point barre.


Non,non,non,non et re-non. Tu fais d'un cas une généralité, mais il ne faut pas oublier que certains acteurs étrangers sont devenus ultra-populaires chez nous également grâce à la voix si particulière de leur doubleur, des exemples, il y en a à la pelle: Alain Dorval qui double Stallone...Patrick Poivey qui double Bruce Willis (dans le 5ème élément ce n'est pas lui, et ça gâche tout...), Jacques Franz pour DeNiro et Mel Gibson, José Lucciani pour Al Paccino...
Ensuite, il ne faut pas mélanger série TV et films, le double d'un série ne dispose pas des mêmes conditions qu'un film, que ce soit au niveau du temps alloué, ou du budget qui lui est attribué, mais de là à dire que toutes les séries sont mal doublées, faut enlever le miel que t'as dans les oreilles...A l'époque de la découverte de X-Files, le doublage de Duchovny et Anderson a euh un énorme impact. Et les Simpson ou South Park ? Pour ces deux séries, impossible de déballer le prétexte du jeu d'acteur, ce sont des dessins, et le doublage français écrabouille littérallement l'immonde double du Québec, à tel point que lorsque l'on compare VO et VF, c'est du quasi-mimétisme...Et plus loin dans le passé, les doublage de Magnum ou l'Agence Tous Risques ont rendu ces séries cultissimes (Merci Francis Lax).

Ensuite,en suivant ton raisonnement totalitaire et rétrogade, le cinéphile n'aime que les films en VO. Avant le DVD, il n'y avait que la VHS, et très rarement en Vo, alors à cette époque il n'y avait pas de cinéphile ? J'ai autant la VF que la VO, j'ai plus de 2000 DVD et 300 blu-ray, je ne peut pas être cinéphile si j'aime la VF ?


Relis les interventions précédentes. Les doubleurs peuvent être les meilleurs professionnels de leur branche, ils ne pourront jamais être l'acteur et ressentir ce qu'il a vécu sur le tournage, être dirigé par le metteur en scène. Il n'est pas l'acteur, il ne fait pas partie du film. C'est un greffon.
Coxwell
 
Messages: 3636
Inscription: 19 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 12:31

C'est vrai qu'on est très loin du sujet original du topic.
theencounter
 
Messages: 1065
Inscription: 03 Nov 2008 0:33
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 17:03

Je ne connais aucun cinéphile avéré et passionné qui matte un film doublé [...] ne prétendez pas être cinéphile en regardant des films doublés


Bon, ok, je ne suis pas cinéphile. Première nouvelle.
Je vais de ce pas jeter ma collec de Kubrick, d'Eisenstein, de Lang, mes 1300 DVD et 250 Blu-ray, mes nombreux livres sur le montage, la photographie, les biographies de réal...
'tain, je viens d'apprendre que ce que je pensais être la plus grosse passion de mon existence n'était qu'un mirage.
Promis, je ne regarderai plus que du Michael Bay et du Roland Emmerich.

Merci, maître encounter pour ta sagesse, ton ouverture d'esprit et ta sagacité.

ET POUR INFORMATION: Je suis quasiment bilingue, je regarde toutes les saisons de 24 en VO non sous-titrée (ou ss-titrée anglais) quand elles sortent au Royaume-uni, pour les REVOIR en VF quand elles sont éditées chez nous, car je trouve la VF très bonne.
Donc essayer de faire passer les pro-VF pour des demeurés qui ne savent pas lire des sous-titres, c'est pitoyable.
Dernière édition par Cylon le 06 Aoû 2009 17:22, édité 6 fois.
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 17:12

Cylon a écrit:
Je ne connais aucun cinéphile avéré et passionné qui matte un film doublé [...] ne prétendez pas être cinéphile en regardant des films doublés


Bon, ok, je ne suis pas cinéphile. Première nouvelle.
Je vais de ce pas jeter ma collec de Kubrick, d'Eisenstein, de Lang, mes 1300 DVD et 250 Blu-ray, mes nombreux livres sur le montage, la photographie, les biographies de réal... 'tain, je viens d'apprendre que ce que je pensai être la plus grosse passion de ma misérable existence n'était qu'un mirage.
Promis, je ne regarderai plus que tu Michael Bay.

Merci, maître encounter pour ta sagesse, ton ouverture d'esprit et ta sagacité.


Bienvenu au club :roll:
nono54
 
Messages: 230
Inscription: 20 Juin 2008 16:01
Localisation: Nancy, citée des Ducs.
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 17:14

Image
Columbo
 
Messages: 2208
Inscription: 14 Juin 2006 10:16
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 17:24

Cylon a écrit:
Je ne connais aucun cinéphile avéré et passionné qui matte un film doublé [...] ne prétendez pas être cinéphile en regardant des films doublés


Bon, ok, je ne suis pas cinéphile. Première nouvelle.
Je vais de ce pas jeter ma collec de Kubrick, d'Eisenstein, de Lang, mes 1300 DVD et 250 Blu-ray, mes nombreux livres sur le montage, la photographie, les biographies de réal...
'tain, je viens d'apprendre que ce que je pensais être la plus grosse passion de ma misérable existence n'était qu'un mirage.
Promis, je ne regarderai plus que tu Michael Bay et du Roland Emmerich.

Merci, maître encounter pour ta sagesse, ton ouverture d'esprit et ta sagacité.

ET POUR INFORMATION: Je suis quasiment bilingue, je regarde toutes les saisons de 24 en VO non sous-titrée (ou ss-titrée anglais) quand elles sortent au Royaume-uni, pour les REVOIR en VF quand elles sont éditées chez nous, car je trouve la VF très bonne.
Donc essayer de faire passer les pro-VF pour des demeurés qui ne savent pas lire des sous-titres, c'est pitoyable.


C'est encore pire si t'es bilingue... Et acheteur compulsif ne veut pas dire connaisseur. Ca fait beaucoup d'amalgames. Par contre, je connais beaucoup de personnes qui supportent pas la vo pcq ils savent pas lire et regarder l'image. Tu peux très bien prendre les gens pour des imbéciles mais c'est la raison majeure qui fait que la vo ne sera jamais imposée. Compare les audiences d'Arte quand ils passent un film étranger et quand ils passent un film francophone. C'est assez lamentable mais c'est un fait.
theencounter
 
Messages: 1065
Inscription: 03 Nov 2008 0:33
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 18:01

Encounter, dernière chose (je ne répondrai même pas à ta provoc' qui me traite de non-cinéphile acheteur compulsif.) :

Les pistes son en VO sont denses avec des niveaux de détails et des effets qui disparaissent sur les pistes françaises. Pourquoi? Parce que les sons sont remixés et applatis. Donc on perd en spacialité et en clarté. D'autant plus que les vois doublées sont souvent plus fortes que les voix vo. Ce qui fait que les détails de l'environnement sont quasi inaudibles. Par exemlpe un film tourné en extérieur qui serait doublé donne un son sec de studio. On perd l'environnement et l'espace.


Comme ce que tu dis n'est pas très clair, j'aimerais que tu me confirmes que tu sais bien que 95% des voix des films US sont réenregistrées en studio (en postprod) et jamais conservées en prise de son directe ? Et tu sais aussi que techniquement il n'y a aucune différence de qualité de mixage ni de perte, (à part ce qu'en fait le studio de doublage au niveau de l'echantillonage): je ne vois vraiment pas de quoi tu parles quand tu dis "un son sec" ou "applati", c'est exactement le même matériau qui est réutilisé.

Enfin, passons...
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 19:29

Cylon a écrit:
Comme ce que tu dis n'est pas très clair, j'aimerais que tu me confirmes que tu sais bien que 95% des voix des films US sont réenregistrées en studio (en postprod) et jamais conservées en prise de son directe ? Et tu sais aussi que techniquement il n'y a aucune différence de qualité de mixage ni de perte, (à part ce qu'en fait le studio de doublage au niveau de l'echantillonage): je ne vois vraiment pas de quoi tu parles quand tu dis "un son sec" ou "applati", c'est exactement le même matériau qui est réutilisé.

Enfin, passons...


Remixé en studio ne veut pas dire que tu jettes tes épreuves son. Ca veut juste dire que tu remplaces des voix par d'autres ou que tu utilises ton master comme base au mixage des voix. T'es trop fort de sortir des % de ton chapeau comme ça. Je vais pas te faire l'affront de demander des preuves...
Si tu le dis. Mais c'est vrai que tu regardes pas les films en vo. Tu peux pas comprendre. En tout cas dans le cas de doublages français, les sont sont rééquilibrés. Tu perds bcp en détails. Mais au delà de ces qualités ça reste un sacrilège de regarder une oeuvre doublée. Mais t'es cinéphile, tu dois avoir trop raison.
theencounter
 
Messages: 1065
Inscription: 03 Nov 2008 0:33
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 8:40

Vous parlez systématiquement de VO pour version anglaise. Mais que faites vous des films asiatiques ? Si les amateurs de VF sont de vrais cinéphiles, ils ont donc une ouverture vers le cinéma international, celui en dehors du carcan anglo-saxon. Ne me dites pas que vous regardez un film de Kitano, de Kim Kim Duk en Vf ? Quoi de pire que des coréens, japonais doublés ? Toutes la richesse des voix est massacré par le doublage de la nôtre qui sonne très différemment.
Il n'est pas nécessaire de connaître la langue pour regarder un film dans sa langue d'origine. La VO propose simplement le film tel qu'il a été voulu par le metteur en scène, avec le maximum de fidélité par rapport à la source de départ.
Coxwell
 
Messages: 3636
Inscription: 19 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 9:23

Coxwell a écrit:Vous parlez systématiquement de VO pour version anglaise. Mais que faites vous des films asiatiques ? Si les amateurs de VF sont de vrais cinéphiles, ils ont donc une ouverture vers le cinéma international, celui en dehors du carcan anglo-saxon. Ne me dites pas que vous regardez un film de Kitano, de Kim Kim Duk en Vf ? Quoi de pire que des coréens, japonais doublés ? Toutes la richesse des voix est massacré par le doublage de la nôtre qui sonne très différemment.
Il n'est pas nécessaire de connaître la langue pour regarder un film dans sa langue d'origine. La VO propose simplement le film tel qu'il a été voulu par le metteur en scène, avec le maximum de fidélité par rapport à la source de départ.


Ben si il m'arrive de regarder des films asiatiques doublés, quelques fois par paresse, ou quelques fois tout simplement parce que le dialogue n'a que peu d'importance, dans un film de baston comme Ong Bak ou autre rien à péter des dialogues. Si l'on veut que certains films étranger soit plus largement connus en France par le spectateur lambda (ce qui permettra de-facto au cinéphile d'accèder à plus de films), il est nécessaire qu'ils soient accessibles au plus grand nombre, diffuser les films Thaïs, coréens sans VF serait totalement ridicule.

Je trouve tout de me détestables ce complexe de supériorité qu'affichent certains en dénigrant le fait de pour voir apprécier un film doublé. Je vous rappelle qu'il y a 30 ans, quasiment aucun mode de diffusion ne permettait d'apprécier le ciné en VOST. A part quelques salles surtout dans la capitale, ce qui signifierait selon votre analyse que les spectateurs de l'époque ne pouvaient être cinéphiles car ils regardaient les films en VF.....argument absolument irrecevable...
nono54
 
Messages: 230
Inscription: 20 Juin 2008 16:01
Localisation: Nancy, citée des Ducs.
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 9:51

Il y a une différence de moyen. Et ce n'est pas de la supériorité de dire que regarder un film doublé est un sacrilège et pour certains, dont moi, une vraie douleur.

L'exemple des films asiatiques est encore plus judicieux parce que ces films sont encore plus mal doublés que les grosses productions américaines.

Je trouve quand même que dire "les films doublés c'est aussi bien si pas mieux que la vo" est une honte. Et signe d'amateurisme. Pour terminer je dirais également que 5 acteurs avec le même doubleur c'est vraiment difficile à digérer. Steve Martin qui a la même voix que Robert de Niro, Mel Gibson, John Goodman et Nick Nolte ça vous choque pas? C'est pas le même registre d'acteurs et pourtant c'est la même voix (et les mêmes intonations). Pour moi ça rend l'oeuvre insipide et ôte toutes les qualités de l'acting original et par là son essence. Si tu penses que t'es cinéphile, grand bien te fasse mais tu ne leurres que toi !
theencounter
 
Messages: 1065
Inscription: 03 Nov 2008 0:33
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 12:20

Coxwell a écrit:Professionnels ou pas, les doubleurs ne peuvent pas remplacer le travail originel de l'acteur sur le plateau, la prise en extérieur. Chaque personne est unique, et les émotions que ressentent les acteurs ne peuvent pas être reproduites. Il y a un nombre incalculable de petites choses qui passent par la voix. Regarder un film dans sa langue d'origine, c'est respecter l'intégrité artistique du metteur en scène, du directeur d'acteur.
C'est exactement la même chose que pour la musique. Pourrait-on écouter du Pink Floyd doublé ? L'analogie est du même ordre, car pour la majorité de la population, personne ne comprend les textes musicaux.


Petite remarque: que dire dans ce cas des dessins animés et des films de Sergio Leone? (et de très nombreux films italiens, voire films avec des acteurs étrangers doublés)
mynameisfedo
 
Messages: 12012
Inscription: 24 Nov 2001 2:00
Localisation: somewhere...
  • offline


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message