Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Opération Reproche envers Warner

Message » 19 Mar 2013 12:36

tenia54 a écrit:
21stcentury a écrit:La différence entre Warnaquer et Metropolitan ? Le respect du consommateur.


NON.

La différence, ce sont les marchés. La Warner a le monde entier à s'occuper. Metropolitan est un éditeur français qui ne s'occupe que des français (et à la rigueur, mais pas toujours, du Benelux), et n'a que les français à contenter. C'est donc très facile pour eux. C'est un peu comme dire "Carlotta ou Wild Side, ils sont trop forts". Ils n'ont que nous, c'est fastoche. Ca n'a rien à voir avec du respect du consommateur. Rien.


C'est quoi cette argumentation, en quoi c'est plus facile, un éditeur Français n'a que le marché français donc n'a que le potentiel du marché français, les ventes sont donc potentiellement plus réduites, alors si le modèle économique et si les résultats sont bénéficiaires, c'est que le modèle est bon et applicable par un éditeur plus important. Par contre effectivement ils ne peuvent pas se louper et ils ont donc la contrainte de satisfaire le maximum de client potentiel, d'où le fait qu'ils misent sur la meilleures qualité, c'est un respect indirect, mais un respect tout de même du consommateur cible.
Warner à le monde entier à s'occuper, ils ont donc un plus fort potentiel de vente, d'autant qu'ils ont des titres porteurs. La facilité c'est surtout de ne pas se casser l'oignon pour satisfaire l’ensemble des clients potentiels et de sortir une édition "généralisée" avec 7 à 10 langues......
Ton argumentation c'est un peu porter la fainéantise de Warner à ne pas adapter le produit au marché cible en qualité éditoriale.......je ne sais pas si c'est une blague ou du simplisme....
D'autant que tu sais très bien que c'est pour des raisons de "profit" max qu'ils font ce choix......la preuve Sony qui est dans le même ordre d’échelle éditoriale le fait.....mais peut être que les financiers de "Sony" sont des "amateurs"....

tenia54 a écrit:Attention, je ne dis pas que la Warner, c'est bien, au contraire. Mais quand je lis des blagues sur "Le BR, c'est le progrès" tout ça, ça me fait doucement rire parce que je n'ose même pas imaginer le gap en qualité visuelle entre le DVD et le BR de The Hobbit. Le son, c'est une autre histoire, mais je vous en prie, aussi parce que la discussion date et est ô combien redondante (et j'en sais quelque chose :mdr: ), ne prenez pas la partie pour le tout. :idee:

Ce qu'il faudrait intégrer, c'est qu'il y a des personnes qui sont intéressées par le "tout" justement et pas comme d'autres par juste "une partie" (l'image), considéré le blu ray comme étant un support HD uniquement pour l'image serait une bonne argumentation pour avoir une VO en "Lossy". Arrête avec les arguments qui fleurent bon la position "la VF c'est le mal"......On sait très bien que techniquement c'est possible (sans dégrader la VO et l'image) avec un bon authoring, financièrement c'est possible puisque Sony et Disney le font et même des structures plus petites avec moins de potentiel (éditeurs nationaux).... :thks:
JCL83
 
Messages: 1012
Inscription: 26 Sep 2006 19:00
Localisation: Var
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Mar 2013 12:36

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Mar 2013 14:44

manuxs a écrit:
Adhara a écrit:
Adhara a écrit:Savez vous si la version du Hobbit au cinéma (que nous sommes à peu près tous allé voir ici) et la version Blu-ray partagent la même bande son ?


Personne ?


On ne peut pas répondre à ta question.
Personnellement, j'ai vu The Hobbit en son Dolby Atmos. Evidemment que le Blu Ray ne propose pas de Dolby Atmos.
C'est du DTS-HD Master Audio sur le Blu-Ray.


Le Dolby Atmos équipe une poignée de salles en France, ce n'est pas légion...
Reste à savoir sur la bande son cinéma est identique au Dolby bas débit qu'on trouve dans les Blu-ray.
C'est une possibilité car je vois mal Warner faire 2X le travail de mixage ...
Sony 65ZD9 / PCHC (Pink Faun I2S / entièrement filtré et optimisé) / Audio-gd NOS 19 + entrée I2S / Heed Obelisk SI 3 / M-Monitors M1 (Fostex FW208n, ScanSpeak Illuminator D3004, Filtrage premium) / Filtre Secteur DIY "Francis Ibre"
Adhara
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5443
Inscription: 12 Jan 2009 22:29
Localisation: 26
  • offline

Message » 19 Mar 2013 17:36

wookie a écrit:Ce que j'en retient, c'est qu'une partie des consommateurs "hardcore" veut une meilleure qualité dans le produit qu'ils vont acheter, du même niveau que leur voisin allemand ou anglais, étant donné qu'ils payent le même prix. Si Warner France ne tient pas à briser son image auprès d'une partie non négligeable de ses consommateurs "hardcore" ils ont intérêt à réagir dans un futur proche.
tout cela est lié à la satisfaction de leur clientèle, et à l'image de leur compagnie.


Et c'est normal et compréhensible. On ne devrait avoir des BRs qu'avec une VF, une VO, des STF, et si le film est anglophone, des transcripts anglais. Point. Pour tout ce qui sort, chez tous les éditeurs, en France. Imagine que demain, on te vende des voitures avec le volant à droite parce que "mon bon m'sieur, nous, on fait aussi le marché anglais et comme il est plus important en volume que le vôtre, c'est plus facile comme ça que de faire des voitures avec le volant à gauche et d'autres à droite de façon localisée". Ah bah oui, mais ça, ça m'arrange pas trop...

Mais on sait que ce n'est pas le cas pour la vidéo, parce que les structures des éditeurs et des majors font que. C'est moche, et c'est comme ça, même si on ne devrait pas s'en satisfaire. Mais perso, je préfère que ça sorte comme ça plutôt que pas du tout, ou du moins que ces économies là permettent de financer des projets autrement plus casse gueule ou la disponibilité de certains titres en France plutôt que d'avoir à m'embêter à importer. C'est aussi cette structure qui permet à un titre comme Le chanteur de Jazz de sortir en France dans une jolie édition alors que ça va faire 1000 ventes.
Un mal pour un bien. Un compromis. Le Mal donc, diront certains. :mdr:

JCL83 a écrit:C'est quoi cette argumentation, en quoi c'est plus facile, un éditeur Français n'a que le marché français donc n'a que le potentiel du marché français, les ventes sont donc potentiellement plus réduites, alors si le modèle économique et si les résultats sont bénéficiaires, c'est que le modèle est bon et applicable par un éditeur plus important.
Par contre effectivement ils ne peuvent pas se louper et ils ont donc la contrainte de satisfaire le maximum de client potentiel, d'où le fait qu'ils misent sur la meilleure qualité, c'est un respect indirect, mais un respect tout de même du consommateur cible.


« Mais, si mon boucher local, il arrive à faire son beurre avec de la bonne viande bien traçable, pourquoi les grosses boîtes mondiales ne fonctionnent pas sur son modèle local ? » Bah, parce que ça n’a rien pas grand-chose à voir, en fait. :idee:

Un marché unique, un doublage unique, une clientèle unique, une référence unique, c'est tout le contraire de la Warner donc, qui sort un film partout dans le monde parce que le volume concerné est fortement différent.

Je doute donc fortement que ce modèle, composé pour un marché réduit à besoin de références uniques, puisse être upscalé à l’échelle mondiale pour un major qui lui a besoin d'un système permettant de gérer une multiplicité des clients, tout en limitant au maximum le nombre de références.

On a des éditeurs français qui n’ont que nous à gérer et se viandent sur la plupart de leurs sorties sans les empêcher de continuer à sortir des trucs (Aventi, par exemple, c’est loin d’être des champions, Sidonis/Calysta, leurs westerns, ça tire une tronche ultra datée).

Metropolitan, il faut le rappeler, se contente de prendre ce qu’on leur donne (à 99% du matériel vidéo de qualité car récent), et d’encoder les 2 pauvres pistes qu’ils ont à gérer. Ca, c’est du boulot facile, pas une question de respect du client ou de contrôle qualité. Quand t’as 1 seul client à gérer, c’est facile de le contenter : sa référence change, t'en as toujours qu'une, au finale. Quand t’en as 200 clients qui veulent chacun leur truc, c'est un tout autre combat… Et crois moi, les tailles de lot et la réduction des références, c’est littéralement mon boulot.
Alors oui, au final, il y a un respect indirect, mais soyons honnêtes, il n’est pas tant indirect qu’involontaire. Metropolitan n’a simplement pas grand-chose à faire, point.

D’un autre côté, ça ne les a pas empêché d’avoir aucun scrupule à sortir les VC du SdA en BR dans les mêmes éditions techniquement pas top que partout ailleurs, ni de faire 4 éditions des films en DVD, ni d’avoir leur fameux problèmes de pitch sur les pistes audio des DVDs des VL. Ce qu'on reproche à la Warner sur The Hobbit, c'est des problèmes qui n'ont pas été reproché à Metropolitan pour les DVDs du SdA. Les 4 éditions ? Check. Le son à problème ? Check. La qualité borderline synonyme d'un manque de respect ? Check. Et c'est des mecs qui n'ont que nous à gérer, hein. :mdr:

JCL83 a écrit:Warner à le monde entier à s'occuper, ils ont donc un plus fort potentiel de vente, d'autant qu'ils ont des titres porteurs. La facilité c'est surtout de ne pas se casser l'oignon pour satisfaire l’ensemble des clients potentiels et de sortir une édition "généralisée" avec 7 à 10 langues...


Là, par contre, oui. C’est une facilité indéniable à tous les niveaux : logistique, financière et technique.

JCL83 a écrit:Ton argumentation c'est un peu porter la fainéantise de Warner à ne pas adapter le produit au marché cible en qualité éditoriale.......je ne sais pas si c'est une blague ou du simplisme....
D'autant que tu sais très bien que c'est pour des raisons de "profit" max qu'ils font ce choix......la preuve Sony qui est dans le même ordre d’échelle éditoriale le fait.....mais peut être que les financiers de "Sony" sont des "amateurs"....


Je ne dis pas que cela est une qualité. Pas du tout et je crois ne l’avoir même jamais fait. Je demande juste de comprendre la structure nécessaire pour gérer 50 éditions différentes au lieu de 5 ou 8. C’est donc ni une blague ni du simplisme. Juste une volonté de comprendre le status quo actuel au lieu d’adopter une position ferme sans aucune flexibilité. :wink:

Je ne dis pas qu’ils ont raison, loin de là. Juste qu’il faudrait aussi qu’à un moment, il y ait une part de compréhension de notre côté dans leurs impératifs de fabrication. A nouveau, la vidéo, c’est aussi et avant tout une industrie. Des mecs comme Metropolitan, je ne suis pas sûr que la Warner envient leur compte en banque (mais je me trompe peut être). Et à nouveau, faut pas oublier que Warner sort en 2 mois ce que Sony et Disney réunis sortent en 2 ans (et je suis ptet pas loin des vrais chiffres). Pour rappel. :mdr:

JCL83 a écrit:Ce qu'il faudrait intégrer, c'est qu'il y a des personnes qui sont intéressées par le "tout" justement et pas comme d'autres par juste "une partie" (l'image), considéré le blu ray comme étant un support HD uniquement pour l'image serait une bonne argumentation pour avoir une VO en "Lossy". Arrête avec les arguments qui fleurent bon la position "la VF c'est le mal"......On sait très bien que techniquement c'est possible (sans dégrader la VO et l'image) avec un bon authoring, financièrement c'est possible puisque Sony et Disney le font et même des structures plus petites avec moins de potentiel (éditeurs nationaux).... :thks:


Ne me fais pas non plus dire ce que je n’ai pas dit, car tu te situes à la limite de déformer mes propos. Je n’aborde aucunement le débat VO / VF, ni de près, ni de loin. :thks:

Oui, on sait que techniquement, c’est possible, et que c’est légitime de réclamer cette qualité, cf plus haut. Je rappelle simplement que tout n’est jamais blanc ou noir, qu’il y a probablement un compromis à trouver, et que celui-ci passe certainement par une prise de recul et une compréhension des impératifs de chacun, ainsi que des les échelles de volume de chacun. Warner, c’est bien plus de titres à gérer que Sony ou Disney et financièrement, ça n’a donc pas grand chose à voir, même si Disney et Sony ne sont pas des éditeurs plus nationaux que Warner. On pourrait ressortir Studio Canal du chapeau aussi :mdr: : droits mondiaux, mais fonctionnement en filiale via rachat d'Optimum en Angleterre et de je ne sais plus qui en Allemagne. Mais aussi un nombre de titres ridicules à l'année comparé à la FOX ou Warner.

Je trouve simplement dommage que les positions de certains soient aussi tranchées, en mode "c'est moi qui paie, donc moi y en a vouloir la perfection tout le temps !". Il faudrait aussi que ce soit une demande réaliste et cherchant à comprendre les raisons de la situation actuelle. Et proposer aussi des solutions. Se plaindre, c'est une chose, mais qu'est ce qui pourrait permettre de changer cela (et je ne parle pas de boycotts, hein, mais de solutions pratiques d'un point de vue de l'éditeur) ? Une prise en main par des éditeurs locaux, façon M6 Video ? Une augmentation des prix pour répercuter les tailles de lots plus faibles, les royalties pour les codecs, les coûts logistiques ? :idee:

Adhara a écrit:Le Dolby Atmos équipe une poignée de salles en France, ce n'est pas légion...
Reste à savoir sur la bande son cinéma est identique au Dolby bas débit qu'on trouve dans les Blu-ray.
C'est une possibilité car je vois mal Warner faire 2X le travail de mixage ...


La VO et la VF de Rebelle, aussi mixé en Dolby Atmos, sont très différentes sur le BR. :idee:
Et de ce que j'ai lu de la part d'un mixeur son cinéma, les pistes sons seraient souvent remixées pour la vidéo afin de tenir compte du placement beaucoup plus rapproché du spectateur-auditeur chez lui qu'en salles (le Near Field). Ca peut toucher la dynamique (le plus souvent) mais aussi la directivité / spatialisation et les basses.
De là à dire que le mixage est systématiquement refait, il n'y aurait qu'un pas.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 19 Mar 2013 17:39

tenia54 a écrit:Et de ce que j'ai lu de la part d'un mixeur son cinéma, les pistes sons seraient souvent remixées pour la vidéo afin de tenir compte du placement beaucoup plus rapproché du spectateur-auditeur chez lui qu'en salles (le Near Field). Ca peut toucher la dynamique (le plus souvent) mais aussi la directivité / spatialisation et les basses.
De là à dire que le mixage est systématiquement refait, il n'y aurait qu'un pas.


Déjà la plupart des pistes 7.1 sur BR sont remixés car n'existant quasiment qu'en 5.1 au ciné ...
wookie
 
Messages: 5106
Inscription: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • offline

Message » 19 Mar 2013 18:53

Donc pour faire la synthèse de façon concise de tes explications, il faut que l'on acceptent (les amateurs de VF Lossless) que Warner sacrifie la qualité qu'ils pourraient offrir sur des éditions "localisées" pour faire plus de bénéfices afin de pouvoir éditer une plus grande quantité de titres et notamment des titres classiques qui te contentent....
Le principe donc de la quantité des titres plutôt que la qualité de chaque édition......il est donc normal que les consommateurs de France (par exemple) paient cher des éditions sans la qualité sur leur langue pour que Warner puisse éditer rapidement des titres "classiques"....
Faire un maximum de profit sur "The Hobbit" en France mal édité pour pouvoir sortir "Le chanteur de Jazz"....
Rien n'oblige Warner à éditer rapidement tous leur films de fond de catalogue ou leurs "classiques", personne ne leur impose un rythme effréné...
Donc tu es plus pour la quantité que la qualité et plus pour vite fait mal fait......

PS : Sur les films récents, comme pour Metropolitan, Warner se contente de prendre du matériel vidéo de qualité car récent, et d’encoder les pistes qu’ils ont à gérer. Ça aussi, ça devrait être du boulot facile pour eux, et s'ils avaient le respect du client ils le feraient. Sur les films récents toutes les pistes audio sont au format numériques!!!
JCL83
 
Messages: 1012
Inscription: 26 Sep 2006 19:00
Localisation: Var
  • offline

Message » 19 Mar 2013 19:55

tenia54 a écrit:
« Mais, si mon boucher local, il arrive à faire son beurre avec de la bonne viande bien traçable, pourquoi les grosses boîtes mondiales ne fonctionnent pas sur son modèle local ? » Bah, parce que ça n’a rien pas grand-chose à voir, en fait. :idee:


Ou peut être parce que les multi nationales qque soit le domaine dans lequel elles travaillent veulent faire un max de bénéfices, plus que le boucher du coin et donc commande de la viande n'importe ou à n'importe qui (voir l'actu récente encore aujourd'hui)

tenia54 a écrit:Je ne dis pas que cela est une qualité. Pas du tout et je crois ne l’avoir même jamais fait. Je demande juste de comprendre la structure nécessaire pour gérer 50 éditions différentes au lieu de 5 ou 8. C’est donc ni une blague ni du simplisme. Juste une volonté de comprendre le status quo actuel au lieu d’adopter une position ferme sans aucune flexibilité. :wink:

Je ne dis pas qu’ils ont raison, loin de là. Juste qu’il faudrait aussi qu’à un moment, il y ait une part de compréhension de notre côté dans leurs impératifs de fabrication. A nouveau, la vidéo, c’est aussi et avant tout une industrie. Des mecs comme Metropolitan, je ne suis pas sûr que la Warner envient leur compte en banque (mais je me trompe peut être). Et à nouveau, faut pas oublier que Warner sort en 2 mois ce que Sony et Disney réunis sortent en 2 ans (et je suis ptet pas loin des vrais chiffres). Pour rappel. :mdr:

...

Je trouve simplement dommage que les positions de certains soient aussi tranchées, en mode "c'est moi qui paie, donc moi y en a vouloir la perfection tout le temps !". ...


Donc tu nous demande d'être plus souple afin que warner puisse continuer dans sa position ferme sans aucune flexibilité ??? :o

bah non c'est encore le client qui est "roi" et surtout pour un BD vendu à 35€ quand on voit le prix moyen lors de la sortie d'un BD, si c'est pas se moquer du client ? c'est quoi ?
portenawak
 
Messages: 7028
Inscription: 07 Aoû 2005 12:16
Localisation: 28

Message » 19 Mar 2013 21:46

portenawak a écrit:
tenia54 a écrit:
« Mais, si mon boucher local, il arrive à faire son beurre avec de la bonne viande bien traçable, pourquoi les grosses boîtes mondiales ne fonctionnent pas sur son modèle local ? » Bah, parce que ça n’a rien pas grand-chose à voir, en fait. :idee:


Ou peut être parce que les multi nationales qque soit le domaine dans lequel elles travaillent veulent faire un max de bénéfices, plus que le boucher du coin et donc commande de la viande n'importe ou à n'importe qui (voir l'actu récente encore aujourd'hui)

tenia54 a écrit:Je ne dis pas que cela est une qualité. Pas du tout et je crois ne l’avoir même jamais fait. Je demande juste de comprendre la structure nécessaire pour gérer 50 éditions différentes au lieu de 5 ou 8. C’est donc ni une blague ni du simplisme. Juste une volonté de comprendre le status quo actuel au lieu d’adopter une position ferme sans aucune flexibilité. :wink:

Je ne dis pas qu’ils ont raison, loin de là. Juste qu’il faudrait aussi qu’à un moment, il y ait une part de compréhension de notre côté dans leurs impératifs de fabrication. A nouveau, la vidéo, c’est aussi et avant tout une industrie. Des mecs comme Metropolitan, je ne suis pas sûr que la Warner envient leur compte en banque (mais je me trompe peut être). Et à nouveau, faut pas oublier que Warner sort en 2 mois ce que Sony et Disney réunis sortent en 2 ans (et je suis ptet pas loin des vrais chiffres). Pour rappel. :mdr:

...

Je trouve simplement dommage que les positions de certains soient aussi tranchées, en mode "c'est moi qui paie, donc moi y en a vouloir la perfection tout le temps !". ...


Donc tu nous demande d'être plus souple afin que warner puisse continuer dans sa position ferme sans aucune flexibilité ??? :o

bah non c'est encore le client qui est "roi" et surtout pour un BD vendu à 35€ quand on voit le prix moyen lors de la sortie d'un BD, si c'est pas se moquer du client ? c'est quoi ?


+1 Comme toute entreprise de commerce c'est à l'entreprise de s'adapter au client et pas l'inverse. En tant que consommateur je ne suis pas là pour me poser des questions sur leurs problèmes logistique. Le client est roi, le client exige et c'est normal car c'est lui qui achète. En tout cas, la fronde menée sur leur page Facebook les aura empèchèe de vendre leur édition limitée (celle avec une jaquette spécifique) dont la production était assurée avec un minimum de 750 commandes. Opération terminée et échec cuisant. Bien fait !
Et c'est pas fini avec les critiques sur Mamazone...
Parce que c'est le client qui décide !
21stcentury
 
Messages: 122
Inscription: 11 Aoû 2012 11:20
  • offline

Message » 19 Mar 2013 22:30

En intro, plutôt que ce soit perdu dans tout mon pavé interminable (pour changer) : je ne dis pas que ce n'est pas possible d'avoir tout ça. Juste que ça n'a rien à voir avec une quelconque mentalité, mais la nécessité de changer en profondeur un outil de conception et de découpage des marchés, avec ce que ça implique en référencement, en logistique et en surcoût, ce de manière profonde. A nouveau, les méthodes Toyota, c'est 30 ans d'implémentation.

Et à nouveau, je fais de mon mieux pour être le plus nuancé possible. Il y a 2 mondes de Bisounours qui ne peuvent cohabiter : l'édition unique pas chère, et l'édition ultra localisée pas chère. Pour autant, ça n'implique pas l'absence d'un point de rencontre au milieu.

JCL83 a écrit:Donc pour faire la synthèse de façon concise de tes explications, il faut que l'on acceptent (les amateurs de VF Lossless) que Warner sacrifie la qualité qu'ils pourraient offrir sur des éditions "localisées" pour faire plus de bénéfices afin de pouvoir éditer une plus grande quantité de titres et notamment des titres classiques qui te contentent....
Le principe donc de la quantité des titres plutôt que la qualité de chaque édition... il est donc normal que les consommateurs de France (par exemple) paient cher des éditions sans la qualité sur leur langue pour que Warner puisse éditer rapidement des titres "classiques"...
Faire un maximum de profit sur "The Hobbit" en France mal édité pour pouvoir sortir "Le chanteur de Jazz"...
Rien n'oblige Warner à éditer rapidement tous leur films de fond de catalogue ou leurs "classiques", personne ne leur impose un rythme effréné...
Donc tu es plus pour la quantité que la qualité et plus pour vite fait mal fait...


Non. Je ne parle pas de sortir rapidement les titres. Je parle de les sortir en France tout court. Ce qui sort chez nous, c'est parfois 2 ans de retard, quand ça sort un jour. Pourquoi ? Parce que la France, en HD, c'est rikiki, minuscule, que dalle. On aimerait avoir la qualité d'un marché important en étant des cacahuètes et en rapportant autant.
Et d'un autre côté, Lawrence d'Arabie, il a bien été demandé à corps et à cris, hein. :idee:

L'économie de marché, c'est ça : tu traites bien ton client principal, et si ta structure te le permet, tu fais pareil avec les clients mineurs.
Pour reprendre l'automobile, y a bien des mecs comme Toyota, mais le TPM, les Kaizen, c'est des trucs qui ont mis 30 ans à être mis en place. Ca veut dire qu'aujourd'hui, on en serait à finir de peaufiner le DVD au lieu d'essayer d'avoir de la HD partout.

A nouveau, je le redis : le monde idéal serait la qualité ET la quantité, partout, tout le temps. Faut juste revenir sur terre dans l'industrie d'aujourd'hui et les contraintes qu'elles possèdent. Cf juste en dessous :

portenawak a écrit:
tenia54 a écrit:« Mais, si mon boucher local, il arrive à faire son beurre avec de la bonne viande bien traçable, pourquoi les grosses boîtes mondiales ne fonctionnent pas sur son modèle local ? » Bah, parce que ça n’a rien pas grand-chose à voir, en fait. :idee:

Ou peut être parce que les multi nationales qque soit le domaine dans lequel elles travaillent veulent faire un max de bénéfices, plus que le boucher du coin et donc commande de la viande n'importe ou à n'importe qui (voir l'actu récente encore aujourd'hui)


Plutôt parce que des consommateurs ont voulu un marché avec de la viande mal contrôlée mais pas chère.
Je taffe dans l'industrie de la détergence. La qualité merdique de certains produits qu'on sort, elle provient pas toujours de marge de folie du client (et certainement de nous, vu nos commerciaux :mdr: ), elle provient du prix en magasin. Et quand tu dois rogner ta formule parce que l'autre en face a baissé son prix en magasin, que toi, tu vends déjà à perte, et que le client ne fait déjà plus que 10% de marge pour un produit censé en faire 30, c'est le consommateur qui morfle.

A nouveau, après, si ça se vend, c'est que ça s'achète.

JCL83 a écrit:PS : Sur les films récents, comme pour Metropolitan, Warner se contente de prendre du matériel vidéo de qualité car récent, et d’encoder les pistes qu’ils ont à gérer. Ça aussi, ça devrait être du boulot facile pour eux, et s'ils avaient le respect du client ils le feraient. Sur les films récents toutes les pistes audio sont au format numériques!!!


Non, Warner fait le boulot, Metropolitan ne fait que, la plupart du temps, payer les droits d'utiliser le boulot des autres. C'est comme Criterion quand ils sortent Benjamin Button par exemple. A peu de choses près, ils font la jaquette et changent le logo, pis hop.

portenawak a écrit:Donc tu nous demande d'être plus souple afin que warner puisse continuer dans sa position ferme sans aucune flexibilité ??? :o

bah non c'est encore le client qui est "roi" et surtout pour un BD vendu à 35€ quand on voit le prix moyen lors de la sortie d'un BD, si c'est pas se moquer du client ? c'est quoi ?


Mais personne n'oblige qui que ce soit à l'acheter à ce prix là. Jamais je n'ai payé un BR Warner à un prix pareil, jamais je ne me suis farci un Steelbook G1 chez eux, jamais je n'ai acheté un combo Ultimate Big Mac.

Maintenant, je refuse de tomber dans un extrêmisme comme celui ci. Rester sur ses positions façon CGT, ça ne m'intéresse pas. Le conflit ouvert, c'est une chose, mais sans jamais chercher pourquoi on en est là sauf de rejeter en bloc la faute, c'est un débat qui dure depuis trop longtemps sans que personne n'ait jamais pu donner d'autres arguments que "lui là bas, il peut", même si ça n'a rien à voir. La Warner, les seuls en face capables de rivaliser en terme de titres et de volume de sorties, c'est Universal et FOX, et ils sont dans le même système. Ca ne fait tilter personne.

21stcentury a écrit:+1 Comme toute entreprise de commerce c'est à l'entreprise de s'adapter au client et pas l'inverse. En tant que consommateur je ne suis pas là pour me poser des questions sur leurs problèmes logistique. Le client est roi, le client exige et c'est normal car c'est lui qui achète.


Oui, le client est roi, jusqu'à ce qu'on lui demande des comptes, hein.

Et puis un jour, tu te dis "ptain, c'est bizarre, je trouve plus rien dans mon magasin !"
Ah bah oui dis donc, l'usine s'est embourbée dans les références à gérer et n'arrive pas à gérer dans les temps les commandes... Ou alors, soudainement, tes coûts explosent du fait de la multiplicité des références obligeant des tailles de lots plus faibles. Chez moi, on dit toujours "on fait tout, tant que le client paye." Un jour, on vous demandera de payer, et on verra si y aura du monde pour dire "Logique, avec ce qu'on a demandé, et ce que ça implique, y a un surcoût, on veut bien mettre de notre poche pour compléter". :idee:

A nouveau, il y a des usines derrière la Warner. Des références, une logistique. Tout le monde s'en fout, bien, mais faut pas alors s'étonner que personne ne réponde à vos demandes forcenées vu que, visiblement, vous ne seriez peut être pas ouverts à les entendre.

J'ai eu le cas d'un client cette aprem. Le client me dit "Mon produit, je le veux vert et bleu". Pourquoi ? Comme ça. Le 1er était blanc et vert, comme tout le monde, et maintenant il veut du vert et du bleu. Sauf que nous, les changements de couleurs génèrent des références supplémentaires. Bah je l'ai envoyé copieusement se faire voir. Il a dit quoi ? "Oui, bon, blanc et vert, ça va aussi, si ça vous arrange, c'est pas grave, hein". Pourquoi ? Parce que la limitation de références permet une meilleure efficacité et une minimisation des coûts de fabrication en réduisant les temps de changement d'une référence à une autre.
Lean, TPM, Kaizen, MRP, etc. N'importe qui travaillent dans une industrie connait probablement ces choses là.

Bah là, c'est pareil.
C'est aussi ce qui fait que Spanghero confond veau, vache, mouton. Ca ne m'étonne pas. Y a des consommateurs tout en bas qui ont voulu du Michelin 3 étoiles au prix du McDo. En réalité, ça donne ça.
Un jour, on vous écoutera. Vous aurez du mp3 encodé en lossless. Et puis, un beau matin, on entendra à la radio que c'était n'imp.

21stcentury a écrit:En tout cas, la fronde menée sur leur page Facebook les aura empêchés de vendre leur édition limitée (celle avec une jaquette spécifique) dont la production était assurée avec un minimum de 750 commandes. Opération terminée et échec cuisant. Bien fait ! Parce que c'est le client qui décide !


Si c'est le cas (ce n'est pas l'impression que j'ai), je ne sais pas s'il faut en rire et s'en réjouir, ou pleurer pour ces clients qui ne vous avaient rien demander. Eux n'ont visiblement pas décider. D'autres ont décidé pour eux. Vive la démocratie.

JCL83 a écrit:Ben non c'est pas bien, moins de subventions françaises c'est moins d'édition de film de patrimoine par Warner... :ane: :ane:


Faudra pas s'étonner si les Cagney ne sortent pas en France. :idee: :mdr:

Adhara a écrit:Ce ne serait pas plutôt les DSP dans les machines qui gèrent la spatialisation ? ... Bref cette question me turlupine :mdr:


Des dires du mecs, il y a supervisation manuelle pour la sortie vidéo. Cela étant, je me suis trompé en disant "souvent remixés". Dans son cas, il parlait de 30 films sur 140.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 19 Mar 2013 23:34

Ci joint le bout de conversation du Hobbit.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 19 Mar 2013 23:45

Salut :mdr:
21stcentury
 
Messages: 122
Inscription: 11 Aoû 2012 11:20
  • offline

Message » 20 Mar 2013 9:16

tenia54 a écrit:Maintenant, je refuse de tomber dans un extrêmisme comme celui ci. Rester sur ses positions façon CGT, ça ne m'intéresse pas.


:lol: :lol: Je le prends comme une blague, parce que je ne veux pas croire que tu serais capable d'un tel amalgame primaire..... :mdr:
JCL83
 
Messages: 1012
Inscription: 26 Sep 2006 19:00
Localisation: Var
  • offline

Message » 20 Mar 2013 14:09

Bon allez, que ce qui n'achete plus de Warner lève la main :oldy:

:mdr: :mdr: :mdr:
avenger 3
 
Messages: 1954
Inscription: 25 Aoû 2011 16:39
Localisation: 57000 (Metz)
  • offline

Message » 20 Mar 2013 14:22

JCL83 a écrit:
tenia54 a écrit:Maintenant, je refuse de tomber dans un extrêmisme comme celui ci. Rester sur ses positions façon CGT, ça ne m'intéresse pas.


:lol: :lol: Je le prends comme une blague, parce que je ne veux pas croire que tu serais capable d'un tel amalgame primaire..... :mdr:


C'est une image évidemment de comptoir. Ce que je veux dire, simplement, c'est que j'essaie tant bien que mal d'avoir une position nuancée, parce que c'est pas avece 2 camps qui campent sur leurs positions, les pieds dans le béton jusqu'aux genoux, qui fait avancer le schmilblik. Evidemment, on me répondra "c'est pas à nous à faire le 1er pas", c'est vrai, la Warner a aussi des acheteurs potentiels en train de déserter.

Tout ce que je dis, c'est d'essayer d'avoir une discussion moins poing sur la table. Ca n'implique pas pour autant que je cautionne le résultat actuel d'un point de vue technique. Je me suis déjà assez exprimé sur ce sujet, assez clairement ces derniers jours, sur ce que le BR idéal devrait contenir pour moi. Mais être complètement imperméable à toute explication, je trouve ça dommage(able) parce que ça ne fait rien avancer. Je ne parle même pas d'être d'accord ou compréhensif, ça n'a rien à voir. Mais juste visualiser les contraintes du fabricant.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 20 Mar 2013 14:44

avenger 3 a écrit:Bon allez, que ce qui n'achete plus de Warner lève la main :oldy:

:mdr: :mdr: :mdr:


Faut pas déconner ! :hein: :grr: :ko: :mdr:

:oops: :oops: :oops: :adieu:
JVC X70RB + Panasonic DMP-UB900 ou Oppo 103 Audicom Signature + ISCANDUO.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 42669
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 20 Mar 2013 15:08

Tenia, je suis beaucoup plus nuancé lorsqu'il s'agit d'édition ou de réédition de film de patrimoine ou des "classique" pour les raisons des matériaux d'origines, du fait que les technologie de l'époque n'étaient pas celles d'aujourd'hui....
D'ailleurs je m'interroge sur l’intérêt de spatialiser des œuvres qui sont en mono ou stéréo à l'origine.....je serai plus porté sur un maintient du format d'origine, restauré/nettoyé proposé dans un format Lossless, mais je suis plus tolérant et accepte sans problème un encodage "losy"....
Par contre je suis intransigeant (je le reconnais) sur les films actuels, tournés et post-produits avec les technologies actuelles, il y a là une formidable escroquerie....

j'en suis à un stade où je trouve bien évidement plus de fond dans les films d'un certain age que dans les produits formatés que nous offre aujourd'hui les productions actuelles, il me semble que lorsque ces produits misent plus sur la forme (le spectaculaire, les SFX vidéo et audio, l'entertermaint quoi..), il est anormal que je ne retrouve pas sur le BR les atouts de ces produits....
Visualiser les contraintes du fabricant sur de la restauration, réédition, d'accord, sur les films récents NON...
JCL83
 
Messages: 1012
Inscription: 26 Sep 2006 19:00
Localisation: Var
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message