Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: HAKEM et 14 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

pourquoi les BR de Warner en 1:85 sont-ils recadrés en 1:77

Message » 05 Juil 2010 20:14

maxbond a écrit:Apparemment jusqu'à présent, ça marche bien pour eux cette solution de faire le minimum pour une rentabilité maximale, sinon ils ne continueraient pas.


à moins qu'ils ne soient c... tout simplement! :idee: :lol:
mynameisfedo
 
Messages: 12012
Inscription: 24 Nov 2001 2:00
Localisation: somewhere...
  • offline

Message » 06 Juil 2010 1:01

mynameisfedo a écrit:
maxbond a écrit:Apparemment jusqu'à présent, ça marche bien pour eux cette solution de faire le minimum pour une rentabilité maximale, sinon ils ne continueraient pas.


à moins qu'ils ne soient c... tout simplement! :idee: :lol:

symptomatique des grosses boites: plusieurs procédures à suivre, çà prend du temps, il faut valider, réunion sur réunion puis après faut budgéter, marketer, cibler, déployer .... pour je ne sais trop quoi faire, bien évidemment il y a parfois qq. miracles mais de façon général il ne faut pas en attendre de trop....... :roll:
muse92
 
Messages: 1835
Inscription: 19 Sep 2007 0:26
  • online

Message » 11 Juil 2010 10:42

Sh@dow a écrit:Entre le recadrage de leurs titres 1.85,


Bon, encore un "expert" malgré ce qui a été dit et redit...
Le "recadrage" est qu'on en voit un peu plus en haut et en bas de l'image que sur le même film projeté en salles en 1.85:1. En fait, ces films sont tournés en 4/3 mais composés pour du 1.85:1 et c'est avec un cache sur le projecteur au cinéma ou en cadrant une zone spécifique de la pellicule lors de la numérisation pour le transfert vidéo qu'on sélectionne la zone de l'image qui sera affichée. Paramount a aussi l'habitude d'ouvrir ses films 1.85:1 lors du transfert en 16/9ème.

l'absence de sous-titrage des commentaires audio (alors qu'au début des format hd, ils se gargarisaient que grâce à la place disponible sur ces nouveaux disques, il en était finis de cet état de fait... Laissez-moi rire... Ou pleurer)


Ça y est, le mouchoir est trempé ?

Les sous-titres des commentaires audio ne prennent qu'une place ridicule sur un disque. Ce qui taxe, ce sont les frais de traduction. Une amie traduisait des interviews faites en anglais pour une émission qui passait sur le câble et elle gagnait facilement quelques centaines d'euros par mois pour un boulot où il n'y avait pas plus de cinq ou six minutes d'anglais à traduire par semaine. Applique de tels tarifs à des films d'une heure et demie, deux heures, multiplie ça par le nombre de grandes langues européennes et mets ça en rapport avec le nombre concret de personnes qui regarderont le film en mettant le commentaire audio. Certains studios font l'investissement, d'autre pas.

Là où on peut concrètement critiquer Warner, c'est qu'ils pourraient au moins faire l'effort de mettre des sous-titres anglais sur le commentaire audio, vu que le public qui met les commentaire audio est presque toujours anglophone et que ça pourrait les aider à comprendre bien mieux certains passages.

et le mépris des consommateurs francophones par l'absence continuelle et injustifiée de v.f hd (alors que cela leur est tout à fait possible puisque, par exemple, BATMAN BEGINS version hd-dvd est bien pourvue d'une v.f Dolby TrueHD.), personne ne peut décemment soutenir ce genre de démarche, à l'exception des amateurs d'un monde à la 1984 de Orwell.


Warner, Paramount, Fox, Disney et Universal n'ont qu'un nombre limité de variantes du même disque pour les différents pays, histoire de diminuer les frais (entre autres ceux de pressage) et de limiter les risques de confusion entre les références. Du coup, un disque commercialisé en France est généralement le même que l'on retrouve au Benelux, parfois en Espagne, parfois en République Tchèque, etc. et pour chaque grand pays, le doublage prend une place importante. Il est beaucoup plus facile de trouver la place sur le disque et de faire une édition avec VF en lossless (pitié, ne parlons pas de "hd" pour les bandes-son) quand on est un éditeur qui n'a les droits sur le titre que sur le territoire français. Mais en termes d'authoring et de frais de fabrication, c'est comparativement plus cher que quand on a les droits sur plein de pays et qu'on se limite à faire deux ou trois versions du même disque pour couvrir tous les doublages dans les limites des 50 Go de capacité, quitte à sacrifier les bandes-son autre que l'originale dans un format lossless.

L'édition de disques relève du business, pas du sacerdoce. C'est clair que pour les amateurs de la VF, la chute est rude depuis la VHS, quand on ne trouvait les films qu'en version doublée, et aujourd'hui où la VF est une bande son comparativement sacrifiée à la VO.
Pour les amateurs de VO, en revanche...

Chaque gros groupe a une stratégie particulière au niveau américain et ensuite il y a des décisions prises à la direction européenne (généralement installée à Londres) pour toute l'Europe. Et si on fait le bilan, Warner, ce ne sont pas forcément les pires :
- Warner ne fait que du multizone pour le Blu-ray, ne réédite pas ses titres phares tous les six mois (en dehors de 300, Je suis une légende et Very Bad Trip, ils ne nous refont pas le coup de la version remastérisée un an après ou des bonus inédits) et ils ont une excellente politique de réédition de leurs titres classiques. Personnellement, entre ça et le lossless sur le doublage français, je préfère ce qu'ils font
- Universal fait le même coup sur les bandes son que Warner. Leur politique sur les classiques est un joli foutoir avec des titres complètement bâclés à côté de réussites. Mais tout est zone free chez eux.
- Disney joue la carte du "Ce titre ne sera disponible que deux ans, après il repart dans les archives", zone à qui mieux mieux mais fait un gros effort de traduction sur les bonus.
Etc.

Le pompon, c'est quand un éditeur sort aux USA le film avec commentaire audio (parfois, le même disque constitue l'édition anglaise) et que ce dernier le sucre des éditions pour l'Europe continentale, comme ça personne n'a l'occasion de se plaindre.
Sledge Hammer
 
Messages: 3043
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message