Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: dark.side, thierrybzh et 11 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Mozart: dernières symphonies

Message » 10 Sep 2010 22:34

Je recherche une version des dernières symphonies sur instruments d'époque ; j'ai trouvé Jacobs, Pinnock, Minkowski et aussi un coffret par le mozarteum orchester de Salzbourg par Bolton chez Oehms. Je ne recherche pas forcément un coffret.

Si en plus l'enregistrement était de qualité , ce serait parfait.

Avez-vous un avis sur les noms cités ou bien d'autres versions à me proposer ?

Merci d'avance.

-
fab1
 
Messages: 218
Inscription: 01 Jan 2006 23:42
Localisation: nord
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Sep 2010 22:34

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Sep 2010 13:21

personne pour me renseigner ?!!!

Allez, un petit effort :D
fab1
 
Messages: 218
Inscription: 01 Jan 2006 23:42
Localisation: nord
  • offline

Message » 14 Sep 2010 14:32

Harnoncourt !

Oublie Minkowski : :-?

Jacobs : vraiment étrange.

Pinnock : un peu mal enregistré trop de révérbération
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 14 Sep 2010 22:13

Y'a pas aussi quelqu'un qui a enregistré ça chez Philips ? Brüggen, peut-être ?
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10122
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 15 Sep 2010 0:17

Minkowski et Jacobs sont très intéressants je trouve, mais à part, en versions de complément. Ils ont beau nous proposer des lectures baroqueuses, le premier fait penser à un Furtwängler sous amphétamines, et Jacobs, avec ses rallentandos et accelerandos incessants, nous rappelle les grandes heures de Mengelberg ! :lol:
En tout cas, l'intérêt principal de Minkowski c'est l'âpreté et l'énergie avec lesquelles ils propulsent ces symphonies (son orchestre n'est pas particulièrement beau) tandis que Jacobs joue davantage sur le chatoiement des timbres et le théâtre (excellentes prises de son HM).

Chez les Anglais, Pinnock s'impose presque naturellement, malgré l'enregistrement en effet un peu trop "bourgeois" pour être honnête. Hogwood est un rival de poids mais je ne pense pas que ça se trouve hors coffret.

Harnoncourt a fait les dernières symphonies avec le Concertgebouw (c'est la référence pour moi) puis avec le COE mais je ne sais même pas s'il a eu l'occasion d'y revenir sur instruments d'époque, avec son Concentus Musicus Wien.

Chez Philips, il y a deux chefs à qui on avait confié les symphonies de Mozart sur instruments d'époque: Brüggen (qui, si on songe à ses formidables Haydn, fait très envie) et Gardiner.
Malheureusement, pour les deux, les disques originaux commencent à disparaître de la circulation et il n'y pas de rééditions en vue. :-?
adriaticoboy
 
Messages: 478
Inscription: 26 Sep 2003 13:52
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 15 Sep 2010 13:18

Haskil, j'avais vu Harnoncourt mais il me semblait que c'était avec le Concertgebouw. A-t-il enregistrer ces symphonies sur instruments d'époque? Si oui , chez qui ?

Scytales et adriaticoboy ,pour Brüggen , je vais chercher. J'aime beaucoup ses Haydn chez Philips.

Merci.
fab1
 
Messages: 218
Inscription: 01 Jan 2006 23:42
Localisation: nord
  • offline

Message » 15 Sep 2010 21:55

Les 40 et 41e par Brüggen m'ont laissé un très agréable souvenir. Et c'est sur instruments anciens. Maintenant, je ne sais pas s'il a enregistré les autres symphonies ultimes de Mozart.

Par contre, je ne connais pas Harnoncourt dans Mozart. Je dois dire que je serais curieux d'entendre ça !
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10122
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 16 Sep 2010 12:00

Brüggen chez Philips dans la 40e : génial ! a n'en pas douter. Instruments d'époque.

Harnoncourt avec Amsterdam : remuant, articulé, vif, sculpté dans le son. Instruments modernes.

Minkowski : pour moi, vulgaire, pas très précis, appuyé, copie de... Instruments modernes et d'époques mélangés.

Jacobs : très particulier, dansant, très contrasté, avec mise en avant, comme des coups de projecteurs, de certains pupitres : original mais peut ne pas plaire du tout. Instruments d'époque.

Hogwood : pas possible, enregistré au kilomètre, prise de son noyée dans la réverbération, inintéressant au possible. instruments modernes et anciens mélangés, plus d'archets baroques distribués à l'entrée du studio que de violons montés à l'ancienne...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 16 Sep 2010 18:34

Merci Haskil .

Je vais donc opter pour Harnoncourt avec le Concertgebouw et faire quelques doublons avec Brüggen et son orchestre du 18e. Décidemment, ils sont partout ces Hollandais !! :mdr:

Scytales , tu pourras venir à la maison pour satisfaire ta curiosité concernant Harnoncourt dans Mozart. :wink:

Merci encore de vos conseils.
fab1
 
Messages: 218
Inscription: 01 Jan 2006 23:42
Localisation: nord
  • offline

Message » 30 Sep 2010 19:02

adriaticoboy a écrit:Minkowski et Jacobs sont très intéressants je trouve, mais à part, en versions de complément. Ils ont beau nous proposer des lectures baroqueuses, le premier fait penser à un Furtwängler sous amphétamines, et Jacobs, avec ses rallentandos et accelerandos incessants, nous rappelle les grandes heures de Mengelberg ! :lol:
En tout cas, l'intérêt principal de Minkowski c'est l'âpreté et l'énergie avec lesquelles ils propulsent ces symphonies (son orchestre n'est pas particulièrement beau) tandis que Jacobs joue davantage sur le chatoiement des timbres et le théâtre (excellentes prises de son HM).

Chez les Anglais, Pinnock s'impose presque naturellement, malgré l'enregistrement en effet un peu trop "bourgeois" pour être honnête. Hogwood est un rival de poids mais je ne pense pas que ça se trouve hors coffret.

Harnoncourt a fait les dernières symphonies avec le Concertgebouw (c'est la référence pour moi) puis avec le COE mais je ne sais même pas s'il a eu l'occasion d'y revenir sur instruments d'époque, avec son Concentus Musicus Wien.

Chez Philips, il y a deux chefs à qui on avait confié les symphonies de Mozart sur instruments d'époque: Brüggen (qui, si on songe à ses formidables Haydn, fait très envie) et Gardiner.
Malheureusement, pour les deux, les disques originaux commencent à disparaître de la circulation et il n'y pas de rééditions en vue. :-?


Je suis assez d'accord dans l'ensemble, Harnoncourt est incontournable (dans la 25eme aussi!) ;
Jacobs, c'est décoiffant dans les 38eme et 41eme, presque (trop) sage à mon goût dans le dernier disque avec les 39 et 40eme!

Ah oui, j'aime bien aussi le dernier Mackerras décrié avec un orchestre écossais!
HOLLIGER
 
Messages: 1774
Inscription: 31 Jan 2005 8:38
  • offline

Message » 29 Oct 2010 17:32

Bonjour,

Il y a aussi le méconnu et mésestimé Bruno Weil à la tête de Tafelmusik pour les 40 et 41...

http://www.classicstodayfrance.com/revi ... ewNum=1820
Odax
 
Messages: 99
Inscription: 10 Sep 2005 17:56
  • offline

Message » 12 Déc 2010 18:00

Fab1, Mahler et moi-même nous sommes livrés à une petite écoute comparative de l'andante cantabile et du début de l'allegro vivace de la symphonie n°41 « Jupiter » dans quatre versions différentes.

Les versions écoutées étaient, par ordre chronologique de publication :

1er version : Joseph Krips, Philips, début des années 70 ;
2e version : Nicolaus Harnoncourt, Teldec, fin des années 80 ;
3e version : Franz Brüggen, Philips, début des années 90 ;
4e version : Jaap ter Linden, Brillant Classics, début des années 2000.

A mon avis, les deux versions les plus intéressantes sont celles de Krips et, surtout, celle d'Harnoncourt, mais pour des raisons tout à fait différentes.

Harnoncourt : contrairement à la réputation d'homme pressé qu'on lui colle parfois, c'est lui qui prend le plus son temps dans l'andante. C'est une interprétation très travaillée, avec beaucoup de variété ; on retrouve bien ce qu'en a dit haskil plus haut : c'est très imaginatif. C'est aussi la version qui, je trouve, a le plus de caractère. On retrouve les mêmes qualités au début du premier mouvement, avec des épisodes très caractérisés et une superbe sonnerie de cuivres en majesté. 8) Personnellement, j'ai trouvé une certaine similitude avec la façon dont Harnoncourt a abordé les symphonies de Beethoven dans son intégrale très connue et aussi très discutée.

Krips : c'est le plus rapide (à l'exception de Linden, peut-être), avec une approche plus mélodique et un caractère un peu romantique. C'est moins intéressant qu'Harnoncourt, mais aussi moins intellectuel et plus communicatif.

Brüggen : c'est aussi une interprétation très travaillée, mais finalement moins réussie, moins intéressante, que celle d'Harnoncourt, à mon avis. En effet, elle semble ne pas aller à fond dans son propos ; de se retenir. L'orchestre est aussi moins beau.

Enfin, difficile, au terme de cette comparaison, de trouver de l'intérêt pour la version Jaap ter Linden, qui m'a paru plate et linéaire dès les premières mesures.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10122
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 13 Déc 2010 2:27

+1 :wink:

ps : Le coffret Krips est dans mon panier Amazon (j'aime l'interprétation mais surtout la prise de son plus chaude), la fugue des Lindsays aussi (7 euros ..). :mdr: ps2 : Ton caisson est un peu plus gros que le svs pb13u en fait. ps3 : je pense avoir oublié la telco de l'ugs chez toi, il va falloir passer à la maison! :mdr: ps4 : merci pour l'invit. :wink:
Dernière édition par Mahler le 13 Déc 2010 2:48, édité 1 fois.
Mahler
 
Messages: 12951
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 13 Déc 2010 2:30

Dernier ps : le scytales possède uen chaine hifi, ma foi, très performante. Lui manque plus qu'une égalisation douce et mesurée. :mdr: :mdr:
Mahler
 
Messages: 12951
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 13 Déc 2010 22:37

Pas de quoi pour l'invitation. Ce fût un plaisir !

C'est vrai, tu as oublié la télécommande de l'UGS ! Je te la ramènerai à la première occasion. :wink:
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10122
Inscription: 31 Mar 2002 2:00


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message