Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: nonocnonoc et 18 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CR Amateur: Jefferson-Hifi, près de Belfort (2)

Message » 25 Avr 2005 19:31

Lundi passé (oui, oui: Lundi…), le 19 donc, comme j’étais ne vacances dans le coin, et qu’Alain nous avait goupillé ça, nous sommes allés, avec Michel Barbier, écouter des jouets comme on les aime tous, à Pérouse chez Jefferson Torno. Comme j’étais passé chez Alain avant, j’avais déjà écoute quelques CD (en particulier la chanson: «les Nains de Jardins», du groupe Merzhin (CD «Pleine Lune», BMG/RCA 74321 766422), que son système a littéralement trans-cen-dé!!:wink: J’avais aussi ramené quelques 33t et on s’en est écouté un petit peu. Et d’autres, à Alain. Nous sommes ensuite allés à Pérouse.
Encore une fois, le petit papier que j’en écris ne rendra pas l’atmosphère chaleureuse qui règne là-bas, ni la gentillesse extrême avec laquelle Jefferson répond aux questions qu’on lui pose, ou explique ses préférences, ses expériences et ses manières de faire.

I. Le casque Ergo

Autant donc raconter ce que j’ai écouté. J’ai essayé d’abord, avec le CD des quatuors de Janacek par les Prazak (Harmonia Mundi/ Praga Digitals PRD 250108, plages 1 et 9), un casque Ergo (branché sur un prémpli/ampli casque Projekt).
Ça pourra paraître bizarre à d’aucun, mais j’ai l’habitude d’utiliser ce CD pour faire le tour rapidement d’un maillon: comme je le connais très bien, les traits principaux me sautent aux oreilles.
L’Ergo qui est le successeur du Jeklin Float est un casque tout à fait intéressant — si je n’en avais pas déjà plusieurs, je crois que j’aurais craqué (et d’ailleurs, je n’écarte pas l’idée: les casques, on n’en a jamais trop!). Certes, il faut faire des concessions sur la précision des micro-détails, qui n’est pas tout à fait au rendez-vous. Disons qu’un Beyer, ou un Sony (2000/3000), peut-être même un Sennheiser (600/650) font sans doute mieux sur ce critère.
Mais…
Mais seulement sur celui-là (Sennheiser y compris je le souligne).
La beauté des timbres est tout à fait hors du commun! très exactement ce qui m’a fait apprécier des maillons de chez Rega (oui! je sais: mais je le dis comme je le dis…:wink:) — et puis gros point fort: la restitution de la dynamique — c’est très très beau et on peut monter le son sans se faire mal, ce qui est gage (je suis très sensible sur ce point) de la possibilité d’écoute longue sans fatigue. Le casque est ouvert et très confortable. Avis donc aux amateurs!!
N.B. J’ai proposé de faire écouter mon jouet de poche: l’AKG K1000 — qui semble avoir intéressé son monde. Mais je laisse les autres en causer: se pourrait-il que Jefferson tente de le distribuer?

II Qu’est-ce qui passe sur la première chaîne?

On s’était mis d’accord avec Jefferson pour éviter les système totalement hors d’accès. Exit donc le genre: CD+ drive d’Orpheus / ampli Audia Flight / Wilson Audio Watt7Puppy7 avec les câbles à 12 millions de dollars… :wink: S’il est clair que les maillons ensuite écouté ne sont pas des entrées de gamme d’un prix directement accessible, et s’il est évident que le système final qui aurait ma préférence (lecteur Cyrus CD8+ alim, platine Clearaudio (+ un préampli du genre de l’Audiofolia), préamplificateur Goldmund (ou mon Cyrus AV8), deux blocs mono Roksan + Focus Audio F788 (ou mes propres 1.5)) n’est pas financièrement aisé à acheter (y’en a quand même pour 17000 zoros!!), chacun de ces maillons présente àmha la double qualité de n’être pas financièrement inaccessible, et de proposer une écoute ne demandant pas au reste du système d’adaptation particulière du genre des «défauts à compenser les uns par les autres».
La première composition proposée fut:
- le lecteur CD8 de Cyrus (avec son alimentation) — qui m’avais fait un très gros effet l’été passé et même que… 8)
- l’intégré de chez Roksan
- les enceintes colonnes de Focus Audio F788

À l’écoute, j’avoue que j’ai été un peu déçu sur le coup au point de départ parce que, si je retrouvais bien le son Cyrus — que ce soit l’AV8, le drive et le préampli d’Alain, ou le CD8, que c’est mélodieux!!! — en écoutant la plage 1 du quatuor «Sonate à Kreuzer», j’ai trouvé ça coloré: l’alto présente une sonorité détimbrée («nasalité», pour reprendre le terme employé par Jefferson) qui n’est pas propre à cet instrument. Un changement de câble proposé par Jefferson atténue considérablement ce problème et, si vous avez la patience de lire jusqu’au bout, vous verrez que ce problème avait en fait une origine tout à fait déterminée…
Alors en revanche, la surprise vient pour moi des Focus Audio. C’est vraiment une paire d’enceintes exceptionnelles. La transparence, la précision des informations, évidemment, mais surtout: une image stéréophonique parfaite sur les deux points de l’étagement des plans et de la localisation, d’une part, et de la cohérence des registres sonores. La ligne de violoncelle est à la fois réaliste (timbre, localisation) et facile à suivre en même temps que l’alto et le premier violon (lequel ne «bouge pas de place» quand il monte dans l’aigu, si on voit ce que je veux dire). Mon point de comparaison étant mes Thiel: les Focus présentent des qualités très proches en faisant mieux sur de nombreux points, la dynamique n’étant pas la moindre. Bref, bref…
Si je pouvais me fier à des souvenirs d’écoute qui commencent à vieillir, j’aurais tendance à croire que les Focus font mieux que les 2.3, voire que les CS6! Si vous envisagez d’acheter des enceintes de haut niveau, il faudra y penser.
Les deux seules limites — si l’on veut y voir des limites — est de disposer d’une quantité de watts (du courant!) suffisante, et sur la partie ampli Roksan est à envisager, et d’une pièce de taille suffisante (je dirais 25/30 m2 mini et non pas comme moi 18,74 m2…:lol:)

III. Ça tourne!

Emmener des 33t entraîne de brancher une platine 33t: une Clearaudio Champion Limited très jolie, avec sa cellule d’aide phonique. Et là gag! — Jefferson qui nous dit qu’il n’a plus de préampli phono… Heureusement qu’en entrant dans un intégré Sugden et en en ressortant par la tape out pour retourner vers le Roksan ça marche (un câble de plus et une sortie tape de plus, mais bon, faute de pré, on écoute quand même — la multiplication des paramètres en gênera sans doute, mais dans les écoutes comparatives, il est très difficile d’éviter ce point).
En plus Alain avait demandé à ce qu’on passe de l’intégré Roksan au couple préampli + deux blocs mono du même constructeur.
Nous passâmes donc deux ou trois 33t. Et tout d’abord: Division Bell des Pink Floyd. Quoique cet album ne soit pas celui que je préfère — j’ai une très nette préférence pour The Piper at the Gates of Dawn qu’on venait d’écouter sur le système d’Alain (un couple platine/préampli Projekt et une cellule Ortofon — ça permet de juger tout de suite des qualités de cette platine:
Une très belle image, bien localisée et très détaillée. La transparence est tout à fait au rendez-vous ainsi que la dynamique. Evidemment il faut pousser le potentiomètre qui passe directement de 11 heures à 13 heures — mais c’est toujours le cas quand on écoute du 33t. Le plus frappant, par rapport à l’écoute CD à laquelle je suis habitué sur mon système et à celle qu’on venait de faire sur le système d’Alain, c’est l’élargissement de la bande passante (je cause pour moi!) et un sentiment d’espace et de délié supplémentaire. Il est difficile d’expliquer le pourquoi. Je pense que ça doit tenir à plusieurs facteurs:
- d’une part les Focus Audio répondent de façon plus vivante que mes Thiel ou que les Tanagra (ou d’ailleurs de la quasi totalité de ce que j’ai entendu jusqu’à maintenant). Le mot vivant ne veut pas dire que la cohérence des registres serait plus naturelle, ou que la bande passante serait plus étendue ou plus linéraire. Ça signifie à mes yeux que l’ensemble est plus chantant sans coloration. Ainsi les Sonus Faber que j’avais écoutées dans des conditions très proches l’été passé, fournissent une écoute très vivante, mais avec un poil de coloration: une rondeur très séduisante dans le haut médium qui rend l’écoute très attachantes sans la rendre désagréable. Ici: rien de tel. Et comme j’ai retrouvé ce sentiment durant tout le temps de l’écoute avec tous les matériels essayé ce jour, il s’agit bien des enceintes, qui furent le seul point fixe de ce lundi. Je suppose que c’est dans la conception du filtre qu’il faut rechercher cet effet de dynamique.
- D’autre part, il est évident que la capacité des amplificateurs Roksan à piloter des enceintes est tout à fait remarquables; je resterai infiniment plus réservé sur le préamplificateur, comme je l’expliquerai tout à l’heure — mais ces amplificateurs, tant celui de l’intégré que les blocs mono, et donc probablement le bloc stéréophonique, qui est plus accessible et que j’essaierais bien un jour sur mes propres joujoux, produisent une musique exceptionnelle:
le grave est tenu comme sans effort — ainsi la basse de Waters reste une ligne musicale facile à suivre même lorsque s’y joignent guitares, voix, écho, batterie et synthétiseur…
Ça me donnerait presque envie d’apprécier ce disque! :lol:
- et puis je pense surtout que la cellule Clearaudio fait des merveilles: la transparence en même temps que le «poids» des notes — en témoigne un passage situe sur le premier morceau de Division Bell (vers 3’->4’30): quand les notes du piano et de la guitare se répondent dans des tessitures proches. Ici on entend directement l’effet sans doute recherché de la distinction progressive des deux instruments. Le côté cristallin des notes est bien rendu sans le côté appuyé et artificiel qu’on peut avoir. Le piano — qui est en fait un synthé — sonne comme il doit sonner: un synthé qui fait semblant d’être un piano. Et l’entrée en scène de la batterie et de la basse au tout début du morceau de la plage 2 qui enchaîne directement avec le précédent donne ce petit choc que j’apprécie toujours: «on s’y croirait»… Bref, pour ceux qui cherchent une platine 33t, cette Clearaudio, ou du moins cette cellule mérite qu’on y réfléchisse.

On retrouve tout à fait les mêmes caractéristique sur l’écoute et la comparaison suivantes (voir §IV) ainsi que sur un autre 33t d’Alain: Les jours meilleurs de Maxime le Forestier. On a la très belle voix bien timbrée et très chaleureuse de Maxime, qui chante toujours juste, avec l’effet de proximité dû à la prise de son. Bref, c’est vraiment très beau et dans ces tarifs là (comptez dans les 2500€ quand même…), les amateurs de 33t, dont je fais partie, peuvent penser à faire un détour — pour ma part, peut-être dans longtemps, après tellement de choses que mieux vaut ne pas y penser:lol:

IV. Jacques Brel: Marquises, vos beaux yeux d’amour…

On s’était aussi dit que ça serait pas mal de comparer CD/33t et SACD, ne serait-ce que pour achever de convaincre Alain des qualités de ce format! :wink: Comme j’avais emmené les Marquises de Brel en 33t, et en SACD (et aussi le CD acheté vers 85/86), la comparaison était très possible. Donc dans l’ordre:

- on a écouté le 33t, que je me rappelle avoir acheté en pré-commande à la sortie du disque quand j’étais gosse (en 1977), c’était un événement ce disque! — les Marquises sont sur la face B: c’est le dernier morceau comme on le sait
- puis la couche CD du SACD (Universal 980 907) plage 7 du SACD 1
- puis la couche SACD stéréo du même SACD même plage
- puis, mais alors vraiment pour se rappeler de ce que c’était, la plage du CD sorti vers 85/86: Barclay 810 537-2: mais que cet enregistrement CD est mauvais!! — et désolé: je n’ai pas le CD de la nouvelle intégrale en boîte «Bonbon»…

a) L’écoute du 33t achève de me convaincre du bien fondé de la platine Clearaudio! La justesse de timbre de la voix en même que l’effet de proximité dû à l’enregistrement de proximité (Brel manquait tragiquement de souffle à ce moment là!) sont très émouvants. L’entrée des violons, puis celle de la harpe un peu plus loin, donnent une impression aérienne très marquée.
Et rien que pour le fun: voir Jefferson régler l’anti skating de sa platine à l’oreille pour centrer la voix est un spectacle de choix («le métier, petit! le métier…»).

b) L’écoute de la couche CD du SACD a été faite d’abord sur le CD8 de Cyrus accompagné de son alimentation: c’est presque aussi bien que le 33t à mon sens. Même si les sifflantes («les femmes sont lascives au soleil redouté»…) sont peut-être un peu plus appuyées qu’en 33t, mais il m’est assez difficile d’en être sûr, d’autant que sur la bande passante et la transparence, le CD l’emporte selon moi: on peut monter le son autant qu’on veut sans le prendre en défaut ce qui est dans mon opinion l’un des signes auxquels on reconnaît la cohérence des registres (grave/médium/aigu) et la neutralité dans leur plus simple expression. Comme ça m’étonnait et que j’en parlais à Jefferson, il m’a rétorqué un point dont j’avais déjà entendu parlé mais que j’avais mis de côté. Le 33t engendre toujours une distorsion dans le haut médium, qu’on corrige plus ou moins, mais jamais entièrement («eh oui! c’est ça le métier petit; non ne dis rien, tu me remercieras plus tard!…»). Vous l’avez tous deviné: ce lecteur de CD de chez Cyrus continue à me faire une très grosse impression.

c) L’écoute des couches CD puis SACD sur lecteur multi-plateformes ont ensuite été faites sur le Linn 1.1 (dont le tarif ne correspond absolument pas à la règle qu’on s’était fixé), puis sur le Linn SC, puis sur le lecteur Goldmund SR DVD (Jefferson nous a conseillé d’éviter le Marantz, le Primare que j’avais écouté l’été passé ne m’avait pas totalement convaincu et le lecteur Onkyo n’était pas disponible en magasin). Voilà le détail de ce que j’ai entendu en comparaison:

c-1) pour ce qui est de la lecture en CD: il faut tout de suite oublier le lecteur de CD Linn SCS: c’est vraiment mauvais (et je pèse mes mots!) même si je suis vraiment désolé de dire ça. La voix est détimbrée et les sifflantes sont très agressives – je dirais: «comme d’habitude chez Linn» si je n’avais pas peur que ça passe pour une provocation inacceptable. Alors je vais le formuler comme ça: selon mes goûts et mon oreille, qui valent ce qu’ils valent, les lecteurs de chez Linn (Genki, Ikémi — et là j’y ajoute le SCS) proposent une écoute détimbrée, agressives, avec un aigu proéminent autant qu’artificiel et un médium manquant de finesse.
Pour tout dire: on obtient sur ce lecteur, la même chose qu’en se passant le CD de 1986: un son aigrelet et désagréable qui rappelle le lecteur de CD Philips que mon père avait acheté au début des années 80 (et qui l’avait conduit à me revendre sa platine 33t:lol:) — ce qui n’est pas flatteur, mais ne reflète peut-être qu’un goût dépravé de ma part, ainsi que de graves défauts d’audition dont je suis affligé… En tout cas, j’aime pas! Voilà, c’est dit, et au tarif auquel le Linn SCS est proposé, c’est encore plus inacceptable que d’habitude!

c-2) Le Linn 1.1 propose une lecture CD plus équilibrée (même si continue à lui préférer à la fois celle du CD8, qui est quatre fois moins cher, et du Golmund qui est deux fois moins cher et lit aussi tout le reste!). Disons qu’avec le 1.1, ça «rentre dans l’ordre». En revanche, la lecture SACD nous remonte directement d’un cran — ce qui me fait dire, pour ma part, que le SACD (idem le DVD-audio selon moi) rattrape le 33t. Il y a peut-être des différences en faveur du 33t, mais au prix d’une maniabilité et d’un entretien plus difficiles. Une ou deux restrictions, toutefois:
- et d’abord qu’en lecture CD je continue à préférer l’écoute au CD8 de Cyrus, même si je peux admettre que c’est une question de goût (et, pour être clair, je précise qu’évidemment la lecture SACD laisse sur place la lecture CD du Cyrus CD8) -
- et qu’ensuite il y a le prix du Linn (dans les 12 000€…): à ce tarif là, on peut s’offrir un CD9 ou un convertisseur et un bon lecteur de DVD vidéo et une platine de lecture SACD (il y en a chez Sony qui chantent bien), et les câbles: il restera encore des sous pour s’acheter des disques!
- sans compter qu’il faudrait avoir la certitude que le SACD va durer pour investir dans cette machine.
Mais bon, c’est surtout que je trouve que le lecteur suivant est encore meilleur.

c-3) La lecture SACD sur le Goldmund me cloue le bec! Littéralement… Ça m’a arraché un «Ah! m**** alors» (et encore plus après qu’on ai eu changé de préampli: voir ci-dessous le §V). On a une voix superbement timbrée et un grave d’une profondeur abyssale (et je ne veux pas dire par là que «ça descend bas: mais que ça sonne juste et ample), qui donne tout de suite une dimension totalement différente à l’écoute. Ainsi, par rapport aux Linn, non seulement ça ne détimbre plus, mais en plus de cela, certaines des duretés sur les sifflantes dans la voix ont totalement disparu. Et, si la différence est évidente par rapport au Linn SC, ici la comparaison 33t/CD/SACD est tout à fait pertinente:
- la lecture du 33t de Brel sur la Clearaudio donne une voix bien timbrée et bien posée et un grave bien tendu (c’est plus transparent que chez Alain: je pense que la cellule est en cause, et bien mieux que chez moi, mais là, y’a pas que la cellule…:lol:)
- la lecture de la couche CD du SACD donne une voix presqu’aussi agréable qu’à l’écoute du 33t, mais un poil en dessous quand même je trouve (et aussi un cran en dessous du CD8 qui s’avère plus mélodieux et plus fluide)
- la lecture de la couche SACD (en stéréo: faut pas demander ce que ça donnerait en 5.1 — mieux encore sur le sentiment d’aération et d’espace) laisse sur collé au fauteuil.

J’en tire pour ma part une conclusion mitigée:
D’une part, en effet, à 5450€ (neuf et directement chiffré), on dispose ici d’un lecteur CD de compétition et d’un lecteur de DVD-vidéo plus qu’honorable (l’équivalent d’un Pionner 868 dopé comme on va le voir) et d’un lecteur de SACD hors du commun (& aussi, probablement mais je n’ai pas essayé d’un lecteur de DVD-audio). Je tiens à le souligner vu ce que j’ajoute juste après: le Goldmund SR DVD est au-dessus du Primare, au dessus du Linn 1.1 et SC (le 2 je ne sais pas), et au-dessus d’un bon nombre de lecteurs de CD (exception faite du Cyrus). Il offrira tout cela en simplifiant le câblage qui plus est. Si vous cherchez un multi-plateformes d’exception, il ne faut donc pas hésiter à aller l’écouter!
Mais d’autre part, cependant, on peut encore se poser la question si l’on considère le prix d’un bon lecteur de CD intégré ajouté à un lecteur de SACD et à un lecteur de DVD-vidéo, et qu’on persiste à se demander si le SACD va prendre et perdurer, ou si…
Enfin, en dehors de tout, quand j’entends ça je me dis qu’il est vraiment dommage pour le mélomane que les standards de type SACD et/ou DVD-audio aient tant de mal à se stabiliser. Car le gain à l’oreille me semble tellement flagrant! À ce point de vue, l’écart entre le CD Cyrus et le SACD Goldmund ne fait que répéter l’écart que j’avais déjà constaté sur ma propre installation qui est pourtant beaucoup moins ambitieuse (eh oui…:win:)…
Un ou deux détails pour finir sur ce point:
Lorsque Jefferson a branché le Goldmund, et que j’ai vu MichelB s’emparer de la télécommande, j’avoue avoir souri — et plus encore quand Jefferson a connecté l’appareil à un écran LCD pour consulter le menu de set up de l’appareil: car c’est la même commande et le même menu que ceux de mon petit gadget Pioneer 656! Eh oui m’explique Jefferson: Pioneer vend la licence d’exploitation et ses cartes filles multi-plate-formes aux autres constructeurs qui dope ce bébé (alimentation, convertisseurs, etc…). Bref, Pioneer se réserve le créneau de prix de «l’achetable-sans-trop-de-problèmes-de-conscience», mais en y appliquant le son Pioneer (et là, il faut aimer…:wink:) et vend à des marques sa carte, mais le prix change réellement. Si on y ajoute le fait que, pour des raison évidentes, Sony ne va certainement pas développer un lecteur susceptible d’accueillir en son sein les DVD-audio, on se dit que c’est pas demain que cette guéguerre prendra fin et qu’elle ne peut se terminer qu’en victoire à la Pyrrhus. Ce qui est navrant…

V. D’un préampli à l’autre

Désolé pour la longueur — mais ça n’est pas tout.

Sur la photo de pile de trucs les uns sur les autres que j’ai placée après, vous pouvez voir:
- dans la pile de gauche, tout en dessous, le Cyrus 8 et son alim, juste au dessus le lecteur Goldmund SR DVD, et juste au-dessus encore, le Linn 1.1 et (en noir) le SC
- dans la pile de droite, on distingue bien de bas en haut: les deux blocs mono, le préampli et l’intégré Roksan — tous de la série Caspian
Mais on se demande pourquoi il y a un préampli AudioResearch SP16: Jefferson voulait comparer cet appareil avec le préampli Roksan Caspian, et deux autres préamplificateurs Goldmund, dont l’un intègre un convertisseur et l’autre non.
J’avoue ma bêtise :ooops: — j’ai été tellement impressionné par le préampli Goldmund sans convertisseur que non seulement je n’ai pas noté la référence de l’appareil (c’est une occasion à environ 2000€ — mais qui semble intéresser déjà l’un de ses écouteurs… :lol: — m*** j’ai encore kafté! :lol:)…
C’est pareil que pour les câbles que je n’ai pas noté ce que c’était tellement je suis en dessous de tout. Donc, je lance un appel:

[Mode "MichelB si tu m’entends": on]
Michel tu te souviens des références de câbles de modulation, de HP et en numérique, vu que tu les as branchés et que tu les connais bien?
[Mode "MichelB si tu m’entends": off]

et pis un deuxième:
[Mode "Alain tu saurais pas…": on]
Alain tu saurais pas ce que c’était les références des deux préamplis Goldmund? Pis si que t’aurais une photo?… ou deux?…
[Mode "Alain tu saurais pas…": off]

Bon Aller, sans rire maintenant. On a donc branché: le Cyrus 8 sur les différents préamplis, eux-mêmes connectés aux blocs mono Roksan Caspian et toujours sur les Focus Audio.
J’ai demandé à ce qu’on se repasse la plage 1 du quatuor 1 de Janacek:

1) et d’abord avec l’Audio Research SP16. Et là: bing! la coloration dont j’avais parlé tout à l’heure (vous vous souvenez? non? pt1 faudrait voir à noter aussi! j’avais prévu que j’en recauserais…:mdr:) — l’effet de cornet ou nasalité très sensible dans le médium, en particulier quand l’alto joue disparaît totalement.
Ce n’était donc ni un problème de câbles (désolé mais non, c’est pas en changeant le câble qu’on efface cela…:wink:) ni un problème de lecteur. Je pousse donc un «ouf!» de soulagement: le CD8 de Cyrus n’est pas en cause et je peux à titre perso-égoïste-qui-pense-rien-qu’à-lui continuer à y réfléchir. C’est aussi pourquoi, dans les parties précédentes du CR, j’ai tenu compte de ce paramètre.
Avec le préampli Audio Research, la dynamique et la transparence sont au rendez-vous. Cela dit, je lui trouve un manque de filé dans l’aigu que je n’aime pas beaucoup, d’autant qu’à mon sens, si on écoutait au casque, cela engendrerait assez vite de la fatigue. Je me connais: obsessionnel comme je suis, en quelques heures, je finirais par ne plus entendre que cela. Exactement comme la petite coloration du Roksan qui m’a gêné pendant toute l’écoute avant le changement de préampli.
Si je veux essayer d’être plus précis, ce que j’entends par léger manque de filé dans l’aigu c’est ceci: je trouve que le violon manque un poil de naturel et qu’il sonne un zest agressif (disons qu’il y a entre lui et le Goldmund qu’on a écouté après, une différence analogue à celle qui sépare mon pr200 de chez Atoll et le Cyrus AV8 écouté en stéréo…). Et je sais très bien que dans la réalité, un violon ne sonne pas comme ça. Cela signifie que, quand on monte dans les fréquences en même temps qu’on appuie sur l’archet pour sortir plus de son, le rendu sonore est un peu détimbré. Le fait que la note perde ses harmoniques donne un sentiment subjectif de puissance sonore, mais au détriment de sa beauté et de sa richesse. Du coup, ça a tendance à perdre de son naturel, les legato paraissent moins proches de ce qu’ils devraient être. Pour mes goûts et dans mon opinion – et je souligne le côté subjectif tant qu’on veut, ce type d’écoute n’est pas «réaliste» et se fait au détriment de la musique. Et donc, à ce tarif là (dans les 3000 si je me souviens bien), il serait hors de question que j’achète cet appareil – vu qu’il y a mieux.

2) en troisième lieu, on a réécouté le Roksan Caspian en troisième lieu: et la coloration reparaît tout de suite (au passage: le Focus Audio sont donc un modèle d’enceintes!!)… Mais, mais, mais, mais… C’est plus naturel et plus réaliste que l’Audio Research. Bref, s’il fallait choisir entre ces deux appareils, je choisirais volontiers le préampli d’Alain — à part que j’ai aussi un Cyrus à la maison…

3) Mais en second lieu, Jefferson nous a fait écouter un Goldmund qui m’a franchement laissé sur place (surtout à ce prix, même si c’est une occasion) — au point que, je le dis tout net, si je ne venais pas d’acheter le Cyrus AV5 (qui est en cours de transformation en AV8 et que j’attends…), et si je n’avais pas décidé de passer au 5.1, je serais sans doute rentré à la maison avec! Et je pense que je ne suis pas tout seul a avoir eu cette impression-là. On a la même dynamique et la même transparence que l’Audio Research (pas de trace de coloration ici: ça sonne vraiment «juste», comme sonnent les violons, l’alto et le violoncelle quand je vais au concert) et la même force que celle du Roksan: ça respire le naturel et la fluidité. L’Audio Research, ai-je noté, me donne un sentiment de bande passante plus large, mais en même temps de quelque chose d’un poil plus crispé. Et le Goldmund écouté en stéréo, me paraît même plus dynamique qu’un préampli Cyrus AV5/8 (si je me réfère à ce que je connais et en imaginant que les Focus Audio sonnent comme les enceintes que je connais le mieux, les miennes), et peut-être aussi que le couple Cyrus/Tanagra d’Alain: mais là, il faudrait voir dans le détail. Bref, j’ai été enthousiasmé par cet appareil, exactement comme par le multi-plateformes dont je viens de parler (trop) longtemps. Et pour les mêmes raisons.
Car j’avoue franchement que ni l’esthétique ni la technique ne m’intéressent. Ça pourrait être moche à pleurer, ça peut être à tubes ou à transistors —ou même à galènes ou à pédalier à dérailleur intégré — la seule chose qui m’importe, quand j’écoute un CD de quatuor à cordes et plus généralement de la musique (classique), c’est de retrouver le type d’impression que j’ai quand je vais au concert ou que j’écoute jouer des copains musiciens professionnels. Le reste en fait m’intéresse assez modérément… Tout ça pour dire qu’il ne s’agit nullement pour moi d’entrer dans une controverse tubes/transistors, ou Goldmund et le reste. Et ce d’autant que, comme je l’ai dit, j’ai déjà fait mon choix: ça ne sera ni une écoute 2.0, ni Goldmund, ni Focus Audio…
Bref, si vous cherchez un préampli stéréo de grande classe, ça me semble à écouter.

4) Ensuite et pour finir, Jefferson voulait nous faire écouter un autre préampli Goldmund, cette fois-ci doté d’un convertisseur intégré au préampli. Le Cyrus CD8 a donc été connecté en numérique à ce préampli, puis, pour pouvoir comparer le convertisseur du Cyrus à celui du Goldmund, il a été connecté à la fois en analogique et en numérique.
J’avoue avoir été moins convaincu. C’est la même esthétique sonore que le préampli précédent, mais la section grave m’a paru moins nette et moins propre, la ligne musicale du violoncelle m’a paru moins naturelle et plus difficile à suivre, c’est-à-dire que la cohérence des registres me paraît moins bonne qu’avec le convertisseur intégré du Cyrus. Jefferson a proposé de changer le câble numérique et d’utiliser un Goldmund: c’était mieux, c’est vrai, c’est-à-dire plus transparent et avec un aigu plus fin et plus délié et un grave plus tendu, mais sans atteindre la cohérence des registres proposée par le Cyrus. J’ajoute que ça ne m’a pas donné le choc provoqué par l’autre préampli Goldmund, celui sans convertisseur.

Et donc voilà.
Alain, Michel: à vous de corriger et de préciser mon propos.

Cdlt:wink:
Dernière édition par dub le 15 Nov 2005 7:14, édité 2 fois.
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28615
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Avr 2005 19:31

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Avr 2005 19:34

et encore une ou deux photos
Fichiers joints
Cyrus& Linn1.jpg
c'est beau tous ces appareils…
Cyrus& Linn1.jpg (66.68 Kio) Vu 4070 fois
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28615
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 25 Avr 2005 19:35

et hop!
Fichiers joints
PILDETRUCS.jpg
PILDETRUCS.jpg (59.19 Kio) Vu 4067 fois
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28615
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 25 Avr 2005 19:38

et hop!
Fichiers joints
ONTOURNE.jpg
mais qu'elle est bêêêêêlllle cette platine 33t…
ONTOURNE.jpg (58.41 Kio) Vu 4063 fois
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28615
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 25 Avr 2005 19:43

et hop! encore plus fort!!…
Fichiers joints
Jeff&TheK1000.jpg
Le maître des lieux, coiffé d'un casque: en fait, au naturel, il est encore plus sympathique…
Jeff&TheK1000.jpg (68.67 Kio) Vu 4057 fois
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28615
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 25 Avr 2005 19:49

le plafond de l'auditorium de Pérouse a été traité — et de façon efficace (j'ai fait attention à comment sonnaient les voix quand nous parlions et j'ai fait deux ou trois bruits — mais sans oser pousser les cris comme je fais d'habitude… :lol: :lol: un autre jour peut-être… :mdr: et on vous fera un CR des câbles qu'on m'aura branchés, promis! :wink: )
Fichiers joints
PLAFOND2.jpg
c'est des sortes de genre de films microperforés tendus sur des suspensoirs
PLAFOND2.jpg (34 Kio) Vu 4047 fois
PLAFOND1.jpg
et y'en a aussi dans le fond de la pièce!
(46.37 Kio) Téléchargé 36 fois
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28615
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 25 Avr 2005 19:51

Pour les cables d'haut-parleur il s'agissait de Tara-Labs RSC 500, pour les cables de modulation il y a eu des Tara-Labs Axiom et Rsc 3 air. Pour le numérique comme tu as indiqué c'était du Goldmund.
michelba
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 430
Inscription: 11 Mai 2004 22:55
Localisation: Belfort
  • offline

Message » 25 Avr 2005 19:51

A la demande de certains habitants du 70, je signale que, contrairement à ce que j'ai écrit, Lundi passé, nous étions le 18! et pas le 19! :oops:
Allez croire après ça que ce CR est sérieux… :mdr:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28615
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 25 Avr 2005 19:57

michelba a écrit:Pour les cables d'haut-parleur il s'agissait de Tara-Labs RSC 500, pour les cables de modulation il y a eu des Tara-Labs Axiom et Rsc 3 air. Pour le numérique comme tu as indiqué c'était du Goldmund.


et voilà: merci Michel, heureusement que t'es là… :wink:

Mais y'a pas eu les petits crystal, ceux que tu m'as montrés dans une sorte d'écrin à bijoux et qu'on avait envie de se passer autour du coup, façon collier de Van Cleef et Harpel?
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28615
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 25 Avr 2005 19:59

Si mais le branchement n'a pas été effectuer car il fallait rester calme au point de vue prix.
michelba
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 430
Inscription: 11 Mai 2004 22:55
Localisation: Belfort
  • offline

Message » 25 Avr 2005 19:59

Dub : ça c'est du compte-rendu ! :o

Détaillé, imagé, rigolo, à rebondissements !

Ce que tu as entendu dans ton comparo de formats et ce que tu en déduis, d'une certaine façon me rassure. :wink:

Alain :wink:
haskil
 
Messages: 49528
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 25 Avr 2005 19:59

michelba a écrit:Pour les cables d'haut-parleur il s'agissait de Tara-Labs RSC 500, pour les cables de modulation il y a eu des Tara-Labs Axiom et Rsc 3 air. Pour le numérique comme tu as indiqué c'était du Goldmund.


Michel: comme tu parais bien lancé, donnes-nous, s'il te plait, les références des engins hélvètes :lol:
alain70
 
Messages: 6591
Inscription: 16 Juil 2004 10:23
Localisation: Mouvance Goldmund Dissidente
  • offline

Message » 25 Avr 2005 20:02

Tu veux parler des Orphéus. Il y a le drive ONE ainsi que le convertisseur ZERO D
michelba
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 430
Inscription: 11 Mai 2004 22:55
Localisation: Belfort
  • offline

Message » 25 Avr 2005 20:03

haskil a écrit:Dub : ça c'est du compte-rendu ! :o

Détaillé, imagé, rigolo, à rebondissements !

Ce que tu as entendu dans ton comparo de formats et ce que tu en déduis, d'une certaine façon me rassure. :wink:

Alain :wink:

Il en est toujours ainsi dans...l'est! :mdr:
Dernière édition par alain70 le 25 Avr 2005 20:49, édité 1 fois.
alain70
 
Messages: 6591
Inscription: 16 Juil 2004 10:23
Localisation: Mouvance Goldmund Dissidente
  • offline

Message » 25 Avr 2005 20:04

michelba a écrit:Tu veux parler des Orphéus. Il y a le drive ONE ainsi que le convertisseur ZERO D

Non, les Goldmund...Je me souviens étrangement d'un Mimesis 7.5.... :oops:
alain70
 
Messages: 6591
Inscription: 16 Juil 2004 10:23
Localisation: Mouvance Goldmund Dissidente
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message