Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: eustache53, flash41, Gug42, Rampa, vdl1 et 43 invités

Toutes les enceintes HiFi

Pourquoi les enceintes de studio....

Message » 13 Déc 2005 22:10

PAT 94 a écrit:
Pour moi ils ont un peu vendu leur âme en faisant plutot une production de masse. :evil:


Oui, on peut dire cela comme ça :D
Seulement, je pense que si c'est fort visible chez eux, ils sont loins d'êtres les seuls.

Je reste persuadé que les contraintes du transport ( généralement en provenance d'Asie ) et du stockage entrent fortement en compte dans le cahier des charges lors de la création d'une enceinte. Je pense que le WAF et la superficie que l'on évoque toujours pour justifier la généralisation des biblio/colonnes ont bon dos. Si on avait demandé à des designer de revoir un peu les formes des"vielles armoires" on aurait certainement eu droit à de superbes choses :lol:
Je ne suis pas non plus convaincu que 2 biblios sur pieds et un sub prennent beaucoup moins de place ( en volume occupé, pas réel ). Quant aux voisins, la généralisation des subwoofers à certainement fait plus de dégâts que les doubles 38 cm :wink:
latsa
 
Messages: 178
Inscription: 22 Fév 2005 1:31
Localisation: Belgique
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Déc 2005 22:10

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Déc 2005 22:13

LAURENT85 a écrit:
C'est un peu dommage de les limiter sur du classique car ça doit plutôt bien cracher :mdr: :
300watts en classe d par hp, 1200watts donc par enceintes :o
Image


Si même chez Dynaudio ils deviennent raisonnables, cela conforte ma pensée :mdr: :mdr: :mdr:
latsa
 
Messages: 178
Inscription: 22 Fév 2005 1:31
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 13 Déc 2005 22:27

les enceintes de monitoring des ingénieurs du son ne doivent pas être terribles
car les bonnes prises de son sont vraiment rares
jeanluc79
 
Messages: 543
Inscription: 13 Fév 2005 0:27
Localisation: 79
  • offline

Message » 14 Déc 2005 9:10

latsa a écrit: MAIS c'est justement pour cela qu'avant que les corrections soient effectuées l'enceinte doit être le plus neutre possible et coller à la réalité pour déceler et essayer d'aider les musiciens à corriger les éventuels défauts avant les retoucher au montage.


latsa a écrit:
Digeridont a écrit:Pour ceux qui comprennent l'anglais, voici un lien très intérressant. Il répond à la question intitiale du topic: pourquoi les gros HP ?
http://www.audioheritage.org/vbulletin/ ... php?t=3747

assez intéressant en effet :D


:o
Ca dit juste le contraire de ce que tu affirme

One of the most common misconceptions about the origins of studio monitors is that they were initially designed for absolute accuracy. While accuracy is a critical issue, it is not the only one and historically it has not even been the most important issue. In its simplest terms, it is arguably more important that a monitor be predictable than neutral.


The NS10 started out as a monitor to check out mixes in "real world" applications. In other words, it mimicked the inexpensive speakers found in most homes and car stereos. After recording, engineers checked the mix on these speakers to ensure they would sound reasonable on the lowest common denominator. However, the advantages of using these speakers as nearfield monitors during recording resulted in the NS10 becoming a standard session monitor ( NB: une NS10 n'est pas équippé de hp de 38 cm à a connaissance !! ).

By the 80’s, most large studios had two sets of monitors – the large soffet mounted main monitors such as the previously mentioned JBL’s, and nearfield monitors mounted on the consoles. Most monitoring was done on the nearfields, for the reasons cited above. The main monitors were relegated to a secondary role. They were only fired up to do bass checks (since the nearfields are bass restricted) and to "impress the clients". Nothing matches the high level, dynamic output of the mains to impress the artists on how their session went. However, they played a minimal role in actually monitoring and mixing the recording
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48681
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 14 Déc 2005 10:13

latsa a écrit:
ogobert a écrit:Ca tombe mal, Dynaudio est très réputé pour sa gamme "pro" justement...


Ah bon ? en musique classique alors :mdr:


Aurais-tu deja ecoute un modele de la gamme Air ?

A+
shacard
 
Messages: 5140
Inscription: 16 Oct 2000 2:00
Localisation: limousin
  • offline

Message » 14 Déc 2005 10:32

latsa a écrit:
le touriste a écrit:les grosses enceintes c'est comme les grosses voitures;ça sert à rien,ça pollue,ça fait du bruit,ça fait chier les voisins mais qu'est ce que c'est bon! :mdr:

Oui, mais les membranes étaient en papier....donc recyclables :mdr: :mdr: :mdr:


C'est vrai, je dirais l'inverse même, les petites enceintes comme les Yamaha NS 10 ont été retirées de la production car leurs membranes blanches étaient trop polluantes à produire... :mdr:
Digeridont
 
Messages: 611
Inscription: 08 Avr 2005 15:43
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 14 Déc 2005 10:39

ogobert a écrit:
latsa a écrit: MAIS c'est justement pour cela qu'avant que les corrections soient effectuées l'enceinte doit être le plus neutre possible et coller à la réalité pour déceler et essayer d'aider les musiciens à corriger les éventuels défauts avant les retoucher au montage.


latsa a écrit:
Digeridont a écrit:Pour ceux qui comprennent l'anglais, voici un lien très intérressant. Il répond à la question intitiale du topic: pourquoi les gros HP ?
http://www.audioheritage.org/vbulletin/ ... php?t=3747

assez intéressant en effet :D


:o
Ca dit juste le contraire de ce que tu affirme

One of the most common misconceptions about the origins of studio monitors is that they were initially designed for absolute accuracy. While accuracy is a critical issue, it is not the only one and historically it has not even been the most important issue. In its simplest terms, it is arguably more important that a monitor be predictable than neutral.


The NS10 started out as a monitor to check out mixes in "real world" applications. In other words, it mimicked the inexpensive speakers found in most homes and car stereos. After recording, engineers checked the mix on these speakers to ensure they would sound reasonable on the lowest common denominator. However, the advantages of using these speakers as nearfield monitors during recording resulted in the NS10 becoming a standard session monitor ( NB: une NS10 n'est pas équippé de hp de 38 cm à a connaissance !! ).

By the 80’s, most large studios had two sets of monitors – the large soffet mounted main monitors such as the previously mentioned JBL’s, and nearfield monitors mounted on the consoles. Most monitoring was done on the nearfields, for the reasons cited above. The main monitors were relegated to a secondary role. They were only fired up to do bass checks (since the nearfields are bass restricted) and to "impress the clients". Nothing matches the high level, dynamic output of the mains to impress the artists on how their session went. However, they played a minimal role in actually monitoring and mixing the recording


C'est vrai que les moniteurs "vintage" les plus célèbres ne sont pas un modèle de neutralité, contrairement à des modèles plus récents... Mais les enregistrements récents ne sont pas forcéments meilleurs que de les vieux... :-?
Digeridont
 
Messages: 611
Inscription: 08 Avr 2005 15:43
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 14 Déc 2005 10:57

Souvent dans le studio il y a aussi la présence producteur du disque qui veut que ça sonne , il faut alors lui en mettre plein la vue pour qu'il soit content et rassurer, donc on fait des écoutes sur de groses enceintes ,c'est alors un son plus flatteur que les écoutes de proximité(généralement plus petites).
THié
 
Messages: 312
Inscription: 22 Nov 2005 14:20
  • offline

Message » 14 Déc 2005 11:21

ogobert a écrit::o
Ca dit juste le contraire de ce que tu affirme


One of the most common misconceptions about the origins of studio monitors is that they were initially designed for absolute accuracy. While accuracy is a critical issue, it is not the only one and historically it has not even been the most important issue. In its simplest terms, it is arguably more important that a monitor be predictable than neutral.


Pas tout à fait. Voici la traduction :

Une des erreurs les plus fréquentes concernant l'origine des studio monitors consiste à penser qu'ils étaient conçus pour être extrêmement précis (neutres ). Si la la précision était importante, ce n'était pas le seul critère et d'un point de vue historique on peut même avancer qu'il n'a pas été le plus important. En résumé, on pourrait dire qu'il était plus important qu'un moniteur soit prévisible que neutre.

Si l'on se replace dans un contexte historique, il me semble en effet qu'une totale transparence n'était pas techniquement chose aisée il y a 50-60 ans ( voir même aujourd'hui ). Le fait que les ingénieurs accordent autant d'importance à la "prévisibilité" d'un moniteur montre indirectement que le point de départ de l'analyse est bien la neutralité puisque les ingénieurs ayant cerné les bosses d'un moniteur rectifient mentalement pour leur mixages. Tu le disais d'ailleurs aussi :


un ingé son qui a l'habitude de travailler sur du Génélec appréciera de trouver des Génélec dans tous les studios où il passe... Il a ses repère, il sais que si ca sonne "comme ca" dans le studio ca sonnera aussi "comme ca" sur le CD...


Quant aux Yamaha NS-10, en proximité je veux bien mais faut pas pousser non plus, j'écoute en ce moment le sacd de Groove Armada " Goodbye country" si il a été mixé avec des NS-10 ( sans sub ) je veux bien manger mes woofer JBL de 38 cm :mdr: :mdr:

Je pense que mon erreur est effectivement d'avoir voulu généraliser un peu trop vite. Il y a sans doute autant d'approches et de philosophies différentes chez les pro.

Et après tout c'est tant mieux ! Vive la diversité.............. et les 38 cm :lol: :lol:
latsa
 
Messages: 178
Inscription: 22 Fév 2005 1:31
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 14 Déc 2005 11:57

perso, ces soi-disant "grosses" enceintes de studio, je les trouve plutot compactes à coté,par exemple, des voix du théatre de chez altec. je parles des grands modèles de sono genre chateau
qui me faisait glisser les chaussettes le long des mollets à certains concerts! :wink:
le touriste
 
Messages: 7675
Inscription: 31 Juil 2005 13:13
Localisation: rp 77
  • offline

Message » 14 Déc 2005 13:28

latsa a écrit:Si l'on se replace dans un contexte historique, il me semble en effet qu'une totale transparence n'était pas techniquement chose aisée il y a 50-60 ans ( voir même aujourd'hui ).


Ca n'a pas grand chose à voir avec le faite que ce soit "aisé", c'est juste que ce n'est pas ce qui est recherché en priorité...


Le fait que les ingénieurs accordent autant d'importance à la "prévisibilité" d'un moniteur montre indirectement que le point de départ de l'analyse est bien la neutralité puisque les ingénieurs ayant cerné les bosses d'un moniteur rectifient mentalement pour leur mixages.


Tu fais erreur sur le "rectifie", il ne rectifie pas pour rétablir une sorte de neutralité, il trafique le son pour que ca "sonne" comme le souhaite l'artiste et/ou le producteur pour que ca impressionne le client moyen pour qu'il achéte... Et la neutralité en géénral, c'est tout sauf impressionnant...

Je pense que mon erreur est effectivement d'avoir voulu généraliser un peu trop vite. Il y a sans doute autant d'approches et de philosophies différentes chez les pro.


Entre le monde hifi audiophile et le monde pro, il y a des contraintes différentes au départ et effectivement aussi des "philosophies" différentes dans la réalisation...
Je ne crois pas que ce soit comparable...
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48681
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 14 Déc 2005 15:02

Il faut bien préciser (et certains messages vont dans ce sens) qu'en monitoring il faut lier "enceinte" et "méthode". Il y a sûrement des ingés sons qui ne jurent que par un modèle et ne travaillent qu'avec lui, mais ça demande beaucoup d'habitude et généralement jeter une oreille sur plusieurs écoutes est indispensable.

Si on ne travaille qu'avec des NS-10, soit on coupe tout entre 100Hz et 10kHz, soit on laisse baver sans savoir ce qui se passe aux extrèmes (et on bride la dynamique au passage). Si on ne travaille qu'avec des énormes monitors blindés de 38cm et de tweeters, on risque d'avoir quelque chose proche de l'ultra plat une fois sur une minichaîne.

Passer de l'un à l'autre ça permet de faire une "répartition" des fréquences qui assure, en théorie, que chacun profite de son système, petit ou gros. Il n'est pas ridicule pour un ingé son de ramener une copie de son boulot sur un cd à la fin de la journée pour l'écouter sur sa petite chaîne. Moi c'est plutôt l'audiovisuel, et même quand je fais un documentaire pas payé je m'arrange pour qu'on l'écoute ailleurs que sur les HR824 ou les 1030 qu'on a utilisé pour mixer avant de faire des rectifs.

Faut se dire aussi que les ingés sons/mixeurs ne travaillent pas toujours au même endroit. Donc ils se renseignent sur l'écoute, ils viennent écouter, et ils vérifient leur boulot dans un autre studio/salle de projo etc.
A l'importance du choix de l'écoute s'ajoutent donc l'expérience des écoutes et la rigueur de la méthode.
Richton
 
Messages: 117
Inscription: 03 Mar 2003 10:31
Localisation: Paris
  • offline

Message » 14 Déc 2005 21:56

latsa a écrit:
ogobert a écrit::o
Ca dit juste le contraire de ce que tu affirme


One of the most common misconceptions about the origins of studio monitors is that they were initially designed for absolute accuracy. While accuracy is a critical issue, it is not the only one and historically it has not even been the most important issue. In its simplest terms, it is arguably more important that a monitor be predictable than neutral.


Pas tout à fait. Voici la traduction :

Une des erreurs les plus fréquentes concernant l'origine des studio monitors consiste à penser qu'ils étaient conçus pour être extrêmement précis (neutres ). Si la la précision était importante, ce n'était pas le seul critère et d'un point de vue historique on peut même avancer qu'il n'a pas été le plus important. En résumé, on pourrait dire qu'il était plus important qu'un moniteur soit prévisible que neutre.


Voilà UNE traduction.

A mon avis elle est erronnée. Accuracy peut vouloir dire précision, mais là c'est surtout à prendre dans le sens d'exactitude, donc de fidélité à l'original.

Je propose une autre traduction :
" Une des idées erronnées les plus fréquentes concernant les moniteurs de studio est qu'ils ont été initialement conçus pour être le plus fidèles possibles. Bien que la fidélité soit un critère essentiel, ce n'est qu'un critère parmi d'autres, et, historiquement, il n'a pas été le plus important. Pour faire simple, on peut dire qu'il est plus important qu'un moniteur soit prévisible que neutre."

On ne comprend pas exactement la même chose avec cette traduction, n'est-ce pas?

It's very hard to produce an accurate translation... :wink:

Bref, si ce n'est pas le contraire exact de ce que tu dis, c'en est quand même bien différent! :wink:
vincent128
 
Messages: 6312
Inscription: 05 Déc 2001 2:00
Localisation: France
  • offline

Message » 15 Déc 2005 0:02

vincent128 a écrit:Voilà UNE traduction.

A mon avis elle est erronnée. Accuracy peut vouloir dire précision, mais là c'est surtout à prendre dans le sens d'exactitude, donc de fidélité à l'original.

Je propose une autre traduction :
" Une des idées erronnées les plus fréquentes concernant les moniteurs de studio est qu'ils ont été initialement conçus pour être le plus fidèles possibles. Bien que la fidélité soit un critère essentiel, ce n'est qu'un critère parmi d'autres, et, historiquement, il n'a pas été le plus important. Pour faire simple, on peut dire qu'il est plus important qu'un moniteur soit prévisible que neutre."

On ne comprend pas exactement la même chose avec cette traduction, n'est-ce pas?

It's very hard to produce an accurate translation... :wink:

Bref, si ce n'est pas le contraire exact de ce que tu dis, c'en est quand même bien différent! :wink:


Oui, en effet c'est UNE traduction que j'avais réalisée rapidement et je suis d'accord que "fidèle" convient mieux dans ce cas-ci que "neutre et précis".

Mais en quoi conçus pour être le plus fidèles possibles est-il bien différent de conçus pour être extrêmement précis (neutres ) ??

Et la suite me laisse perplexe..

Bien que la fidélité soit un critère essentiel, ce n'est qu'un critère parmi d'autres,et, historiquement, il n'a pas été le plus important.


Là, il faut savoir, soit il est essentiel soit ce n'est qu'un critère parmi d'autres et pas plus important....mais pas les 2 à la fois :wink:
latsa
 
Messages: 178
Inscription: 22 Fév 2005 1:31
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 15 Déc 2005 0:17

Richton a écrit:Il faut bien préciser (et certains messages vont dans ce sens) qu'en monitoring il faut lier "enceinte" et "méthode". Il y a sûrement des ingés sons qui ne jurent que par un modèle et ne travaillent qu'avec lui, mais ça demande beaucoup d'habitude et généralement jeter une oreille sur plusieurs écoutes est indispensable.

Si on ne travaille qu'avec des NS-10, soit on coupe tout entre 100Hz et 10kHz, soit on laisse baver sans savoir ce qui se passe aux extrèmes (et on bride la dynamique au passage). Si on ne travaille qu'avec des énormes monitors blindés de 38cm et de tweeters, on risque d'avoir quelque chose proche de l'ultra plat une fois sur une minichaîne.

Passer de l'un à l'autre ça permet de faire une "répartition" des fréquences qui assure, en théorie, que chacun profite de son système, petit ou gros. Il n'est pas ridicule pour un ingé son de ramener une copie de son boulot sur un cd à la fin de la journée pour l'écouter sur sa petite chaîne. Moi c'est plutôt l'audiovisuel, et même quand je fais un documentaire pas payé je m'arrange pour qu'on l'écoute ailleurs que sur les HR824 ou les 1030 qu'on a utilisé pour mixer avant de faire des rectifs.

Faut se dire aussi que les ingés sons/mixeurs ne travaillent pas toujours au même endroit. Donc ils se renseignent sur l'écoute, ils viennent écouter, et ils vérifient leur boulot dans un autre studio/salle de projo etc.
A l'importance du choix de l'écoute s'ajoutent donc l'expérience des écoutes et la rigueur de la méthode.


Cela correspond assez à l'idée que je me faisais du travail des ingénieurs du son.

J'ajoute simplement qu'au départ de ce post je parlais de ce que les ingénieurs du son écoutent avant d'effectuer les mixages et les corrections pour que cela soit écoutable sur tous les systèmes voir même sur les téléphones portables :lol: car bien sûr tout cela dépend des contraintes exigées par la production...

L'idée de départ est que cela me paraissait difficile en utilisant QUE des enceintes avec petits hp....ce que personne ne me semble avoir contredit :mdr:
latsa
 
Messages: 178
Inscription: 22 Fév 2005 1:31
Localisation: Belgique
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message