Modérateurs: Staff Son, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 38 invités

Toutes les enceintes HiFi

Le topic des amateurs de JM Reynaud

Message » 16 Oct 2006 21:24

Mister Moon a écrit:
jbpfrance Posté le: 16 Oct 2006 15:41 Sujet du message:

--------------------------------------------------------------------------------

Personne ne dit rien sur les ORFEO ?

Aucune bonne, ni mauvaise critique


C'est vrai quoi ! Je suis encore et toujours étonné que personne ne s'exprime au sujet de ces enceintes, même pas ses possesseurs ! :roll: :cry:
Pourtant, bien drivées, elles font des merveilles et ce n'est que du pur bonheur ! 8) :o

Alors prenons le temps de nous arrêter un peu sur elles et laissons un peu tranquille ces nouvelles Offrande ! :wink:

Mister Moon (un heureux possesseur d'Orféo !)


Bon, puisqu'il faut un peu critiquer les Orféo je m'y colle (c'est du réchauffé, voir qq. pages plus haut).
J'ai utilisé une paire d'Orféo en prêt ayant environ une centaine d'heures de fonctionnement. Ecoute faite avec de la musique classique, principalement baroque et musique de chambre. Un peu de rock bien sûr, même si j'apprécie de temps à autre ce n'est un message musical d'une grande subtilité (aucun jugement de valeur dans cette remarque).

Globalement elles manquent un peu de transparence ce qui fait qu'un certain nombre de micro intonations sont éliminées purement et simplement. Pas de chance, la fine perception du jeu des musiciens est la qualité principale que je recherche avant tout autre dans une enceinte.
Paradoxalement, les Evolution3, inférieures en gamme, sont sensiblement meilleures dans ce domaine, c'est d'ailleurs grâce à elles que je me suis rendu compte du phénomène. J'ai été soulagé de les retrouver après avoir rendu les Orféo.
On peut dire que c'est un problème de rodage, mais en comparaison les Mulidine Harmonie (concurrentes directes) n'ont pas du tout ce défaut particulier même insuffisamment rodées, alors...

Petit détail cosmétique, l'énorme bornier arrière est de qualité médiocre (serrage imprécis) et un peu ridicule. Pourquoi tant de métal ?

Pas de remarque négative à faire sur la qualité des timbres (piano somptueux) et la dynamique générale très bonne grâce au tweeter à ruban (marre de tous ces tweeter à dôme trop timides).

Vite, je cours m'abriter derrière un rideau anti-canettes.

Jean
jeandl
 
Messages: 825
Inscription: 17 Fév 2005 0:53
Localisation: Nantes
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Oct 2006 21:24

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Oct 2006 21:26

jeandl a écrit:Vite, je cours m'abriter derrière un rideau anti-canettes.


Tu veux dire que les "Fans de JMR" ne sont que des gros pleins de bière ? :mdr:
fgero
 
Messages: 3815
Inscription: 23 Oct 2004 22:44
Localisation: 92
  • offline

Message » 16 Oct 2006 21:31

fgero a écrit:
jeandl a écrit:Vite, je cours m'abriter derrière un rideau anti-canettes.


Tu veux dire que les "Fans de JMR" ne sont que des gros pleins de bière ? :mdr:


Ce n'est pas du tout le ton général du post, très irénique habituellement, mais on ne sait jamais...
jeandl
 
Messages: 825
Inscription: 17 Fév 2005 0:53
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 16 Oct 2006 21:34

jeandl a écrit:
fgero a écrit:
jeandl a écrit:Vite, je cours m'abriter derrière un rideau anti-canettes.


Tu veux dire que les "Fans de JMR" ne sont que des gros pleins de bière ? :mdr:


Ce n'est pas du tout le ton général du post, très irénique habituellement, mais on ne sait jamais...


L'offrande et la concorde sont en effet des valeurs empreintes d'irénisme :mdr:
(Google fut mon ami sur ce coup là :oops:)
fgero
 
Messages: 3815
Inscription: 23 Oct 2004 22:44
Localisation: 92
  • offline

Message » 16 Oct 2006 22:00

Globalement elles manquent un peu de transparence ce qui fait qu'un certain nombre de micro intonations sont éliminées purement et simplement. Pas de chance, la fine perception du jeu des musiciens est la qualité principale que je recherche avant tout autre dans une enceinte.
Paradoxalement, les Evolution3, inférieures en gamme, sont sensiblement meilleures dans ce domaine, c'est d'ailleurs grâce à elles que je me suis rendu compte du phénomène. J'ai été soulagé de les retrouver après avoir rendu les Orféo.
On peut dire que c'est un problème de rodage, mais en comparaison les Mulidine Harmonie (concurrentes directes) n'ont pas du tout ce défaut particulier même insuffisamment rodées, alors...


Bonsoir,

j'aimerais bien savoir ce que tu entends par "micro intonations" et "fine perception"... ? :roll: Car, pour avoir écouté pas mal de CD de musiques diverses et variées mais toutes interprétées par des instruments acoustiques, je ne vois aucune perte du message originel et de l'émotion suscitée. Etant un ancien bassiste, je le vois d'autant plus sur les lignes de basses et contrebasses qui me servent (déformation musicale oblige !) de "référence", au moins sur cette partie du registre.

Cette perte d'information, ne viendrait-elle pas de la source, voire même de la capacité de l'ampli à transmettre et "respecter" ces "micro informations" ?

Etant donné le développement des Orféo calqué sur celui des Concorde, hormis un médium un peu plus en retrait et un grave qui descend un peu moins, j'ai tout de même beaucoup de mal à comprendre cette "réserve" sur ces Orféo...
Le grave, bien tenu par le Récital, s'avère somptueux et très tendu : parole de bassiste ! ;-)

D'autres partagent-ils cet avis ? Il serait très intéressant d'avoir des témoignages croisés.

Mister Moon
HIFI : dCS Puccini - ALEF/Delta Sigma North Pole SE - Audio Physic Avanti V - Câbles ALEF/Delta Sigma - Meubles JS Audio et Boltz
HC : Pioneer KRP-500A - Pioneer BDP-LX91 - Sunfire HRS-10
Mister Moon
 
Messages: 1310
Inscription: 24 Juin 2006 12:18
Localisation: Orléans
  • offline

Message » 16 Oct 2006 22:12

Comme dit precedement, j'estime pour ma part que les Orféo sont plus de grosses Cantabile que de petites Concorde.

Les Orféo sont loin d'apporter le naturel, la présence, le coffre des Concorde. Bref, Concorde est la seule enceinte JMR (et la seule que j'ai entendu) capable de donner l'impression que l'orchestre/le groupe/le chanteur est devant nous.

Pour autant, Orféo ne démérite pas, apportant une certaine assise et une certains aisance en sus de ce que la Cantabile sait déjà faire.


M'enfin je n'ai pas fait d'écoute comparative directe. Ce sont juste des remarques suscitées par divers auditions faites chez Sonatine, en tout amateurisme et sans volonté d'analyser scrupuleusement ce que chaque enceinte était en mesure de sortir. ça n'a donc, convenons-en, pas grande valeur ;)
/!\ L'audiophilie nuit gravement à la mélomanie. A consommer avec modération. /!\
CD => Philips CD 723 => TaraLabs Prism 100i => NAD c320 BEE => QED Qudos => Mulidine Bagatelle => Oreilles => Auditeur comblé
Aga3tis
 
Messages: 215
Inscription: 19 Jan 2005 18:33
Localisation: LYON

Message » 16 Oct 2006 22:41

Aga3tis a écrit:Comme dit precedement, j'estime pour ma part que les Orféo sont plus de grosses Cantabile que de petites Concorde.


j'en pense tout l'inverse : les Orféo sont beaucoup plus de petites concordes que de grosse cantabile.

Bien alimentées, elles ont cette capacité à dépeindre une scéne de concert réaliste, que peu d'enceintes ont.

La plus grosse différence avec les concorde, c'est d'après mes écoutes, cette présence unique que je n'ai pour l'instant ressentie que sur les Concorde S, probablement imputable au medium.

Et inutile de chercher à se faire une idée sur un Orféo qui n'a pas déjà 2-3 mois de vol, minimum, ca ne serait pas représentatif...

Pour revenir au cantabile S, les Orfeo sont bien au dessus, sur tous les plans, pour peu qu'on leur donne le jus qui va bien : ampli asthmatique s'abstenir. Quant à savoir si cela justifie un prix multiplé par 2,5, c'est une question éminemment personnelle ...
Laurent69
 
Messages: 2835
Inscription: 01 Jan 2002 1:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 16 Oct 2006 23:01

Mister Moon a écrit:j'aimerais bien savoir ce que tu entends par "micro intonations" et "fine perception"... ? :roll: Car, pour avoir écouté pas mal de CD de musiques diverses et variées mais toutes interprétées par des instruments acoustiques, je ne vois aucune perte du message originel et de l'émotion suscitée. Etant un ancien bassiste, je le vois d'autant plus sur les lignes de basses et contrebasses qui me servent (déformation musicale oblige !) de "référence", au moins sur cette partie du registre.

Cette perte d'information, ne viendrait-elle pas de la source, voire même de la capacité de l'ampli à transmettre et "respecter" ces "micro informations" ?



Ben, je ne sais pas comment l'expliquer. C'est ce qui fait l'âme même d'une interprétation et non des notes émisent machinalement les unes après les autres.
La perception de ce manque ne se fait qu'à la longue, comme une gêne qui grandit petit à petit à l'écoute d'enregistrements bien connus, car on est quand même à un très bon niveau. C'est en repassant aux Evolution3 qu'on se rend compte immédiatement de ce manque.

Pour ce qui est des sources ce fut les miennes durant l'écoute, AudioAéro SACD Prestige SE et Linn LP12/Ekos/Akiva. On peut trouver pire.
En amplification, Sphinx Project18 (transistors) et surtout Art Audio Jota (SET 300BXLS). Le Jota est absolument redoutable en restitution de ces nuances infimes mais tellement réalistes.

Jean
jeandl
 
Messages: 825
Inscription: 17 Fév 2005 0:53
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 16 Oct 2006 23:06

Laurent69 a écrit:
Et inutile de chercher à se faire une idée sur un Orféo qui n'a pas déjà 2-3 mois de vol, minimum, ca ne serait pas représentatif...



Il est également vrai que je n'ai pour ma part que peu écouté ces 3 paires d'enceintes ;)

Toutefois, ce que je voulais dire en remettant quelque peu en cause la filiation Orféo / Concorde, c'est qu'à l'écoute, ces dernières m'ont paru completement différentes de tout ce qui m'avait été donné d'écouter jusque là, et ce immédiatement.

ça n'a pas été le cas avec Orféo. A la longue et plus en détail, elle enterrent peut-etre les Cantabile (j'ai tout d emême relevé de nombreux points sur lesquels Orféo est superieure à Cantabile), mais elles ne parviennent pas à transcender l'écoute comme les Concorde le font. Il n'y a pas de "petite magie", de "petite impression que l'orchestre est devant soit", de "petite impression qu'il n'ya plus d'enceintes". Ces impressions obéissent in fine à la loi du tout ou rien AMHA. Avec Concorde, c'est tout, avec Orféo c'est rien, comme avec toutes les autres enceintes que je connaisse. C'est en ce sens qu'Orféo, je le répete, ne démérite pas à mes yeux.

M'enfin je n'ai que peu d'experience dans le domaine, c'est simplement l'expression d'un ressenti "brut". J'imagine que tu as beaucoup plus d'ancieneté dans le monde de la hi-fi...donc tout le monde les gens, prenez mon avis avec de grosses pincettes ;)

;)
/!\ L'audiophilie nuit gravement à la mélomanie. A consommer avec modération. /!\
CD => Philips CD 723 => TaraLabs Prism 100i => NAD c320 BEE => QED Qudos => Mulidine Bagatelle => Oreilles => Auditeur comblé
Aga3tis
 
Messages: 215
Inscription: 19 Jan 2005 18:33
Localisation: LYON

Message » 17 Oct 2006 6:40

jeandl a écrit:Ben, je ne sais pas comment l'expliquer. C'est ce qui fait l'âme même d'une interprétation et non des notes émisent machinalement les unes après les autres.
Jean


Bonjour jean, les as tu réécoutées après l'insoutenable période de rodage nécessaire pour "débourrer" ses 2*18 cm ?

Moi, oui, 4-5 mois après leur sortie et le changement est radical !
Laurent69
 
Messages: 2835
Inscription: 01 Jan 2002 1:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 17 Oct 2006 6:49

Aga3tis a écrit: A la longue et plus en détail, elle enterrent peut-etre les Cantabile (j'ai tout d emême relevé de nombreux points sur lesquels Orféo est superieure à Cantabile), mais elles ne parviennent pas à transcender l'écoute comme les Concorde le font. Il n'y a pas de "petite magie", de "petite impression que l'orchestre est devant soit", de "petite impression qu'il n'ya plus d'enceintes".


je vois que ce que tu veux dire et cela rejoint la sensation de "présence" unique que j'ai eu avec les Concorde S. Il est vrai que l'Orfeo ne l'a pas.
Mais cite moi une seule autre enceinte qui l'ai :? :roll:
Peut-être des panneaux Quad bien mis en oeuvre ?

Par contre, à mes oreilles, la "disparition d'enceintes" est un phénomène qui a bien lieu avec les Orfeo.
Du moins sur mes écoutes de septembre.
Et pas celles du début d'année ...

Aga3tis a écrit:J'imagine que tu as beaucoup plus d'ancieneté dans le monde de la hi-fi...donc tout le monde les gens, prenez mon avis avec de grosses pincettes ;)

;)

Non, non, mais disons qu'en tant que possesseur d'Offrande, ces nouveautés JMR m'intéressent diablement et que la dernière écoute des Offrande S au salon de ce WE m'a encore plus donné envie d'aller les réécouter .. Et puis comme je suis amateur de musique acoustique et écoute très peu de musique électronique, il faut aussi prendre mes avis avec 45000 pincettes ... :wink:
Laurent69
 
Messages: 2835
Inscription: 01 Jan 2002 1:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 17 Oct 2006 8:08

Laurent69 a écrit:
jeandl a écrit:Ben, je ne sais pas comment l'expliquer. C'est ce qui fait l'âme même d'une interprétation et non des notes émisent machinalement les unes après les autres.
Jean


Bonjour jean, les as tu réécoutées après l'insoutenable période de rodage nécessaire pour "débourrer" ses 2*18 cm ?

Moi, oui, 4-5 mois après leur sortie et le changement est radical !


Non je ne les ai pas écouté à nouveau. Ce besoin d'un rodage très long est semble t'il une caractéristique Reynaud. Je me souviens avoir eu un passage à vide avec les Evolution3 au début, sans doute ce qui m'est arrivé avec les Orféo. Pourtant certains fabricants parviennent à atténuer fortement cette phase pénible, Mulidine par exemple.
Je me sens pas le courage d'attendre 6 mois pour voir, sans garantie absolue à l'arrivée.
Chacun a sa propre perception de la musique avec des exigences différentes, pour moi ça ne fonctionne pas bien avec elles, ça n'empêche que ce sont de spendides enceintes avec une qualité de timbres, une sensation de vie (autre caractéristique Reynaud) et une homogénéité remarquable.

Jean
jeandl
 
Messages: 825
Inscription: 17 Fév 2005 0:53
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 17 Oct 2006 9:07

Hé bien ! Comblé pour comblé, je le suis.
Les possesseurs ou les auditeurs de ces enceintes sont sortis de leur cachette. C'est sûr que quand tu as trouvé un "grand plaisir", tu ne "perds" pas de temps sur un forum...

Remarque 1: C'est vrai, y en a marre de ceux qui disent qu'il faut des cables spéciaux, des amplis "péchus" (expression de LaurentV qui nous fait tous rigoler), des rodages, etc... Nous, on travaille dans autre chose que de la HIFI, on a besoin que cela marche bien et tout de suite... !!!!!!!!!!
Hé bien, non, moi le dernier, je suis obligé de reconnaître que c'est vrai. Dès que tu vas dans les hautes sphères, y a pas "photo" et cela s'entend vraiment.
La HIFI a quand même de gros progrès à faire dans ce domaine, pour conquérir encore plus de consommateurs. Il y a même quelques années, j'avais revendu toute ma chaîne, les amplis, les enceintes, les cables, tout était mauvais par rapport un ampli et un bon casque... Depuis, je suis revenu sur ma position, mais quand même, quel dédale pour arriver à un plaisir raffiné...
Tout est vrai dans ce qui est dit plus haut... malheureusement dirais-je, car ce dont j'ai le plus envie, c'est en fin de compte que ces fichus équipements disparaissent au profit de la musique

Remarque 2: On voit bien l'approche de certains très liés aux basses, d'autres aux aigus, d'autres à ceci, d'autres à cela. Chacun a son spectre de prédilection... avant d'attaquer les autres, car l'oreille s'éduque petit à petit, on s'ouvre et on comprend mieux les remarques des autres. Je suis aux premières loges, mon frère étant "basse - Regretté Barry White" et moi "haut (?) médium Paul Esswood", vous voyez le mélange ? jamais d'accord sur rien...
Ce forum est donc plus qu'utile ici à toutes ces approches différentes.

Remarque 3: L'ampli a vraiment une importance primordiale (même deux "bons" amplis peuvent donner des choses totalement différentes. La preuve par 9 d'ici quelques semaines...)

Remarque 4: Mon Sauternes n'attire personne... ils préfèrent leurs oreilles et leurs enceintes... ah! ces fadas de musique...

Continuez, continuez, on se régale à vous lire, on a l'impression d'écouter vos enceintes quand on vous lit (il faut avoir au moins une enceinte JMR pour commencer ce voyage).
jbpfrance
 
Messages: 6199
Inscription: 07 Fév 2006 9:25
  • offline

Message » 17 Oct 2006 9:27

Ton Sauternes m'intéresse.
Raisonnablement, faudrait le laisser vieillir encore 2 mois. :wink:
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 7295
Inscription: 28 Juin 2005 7:50
Localisation: Paris 12°

Message » 17 Oct 2006 10:35

JPG - Hifissimo a écrit:
haskil a écrit:Aucune enceinte n'est universellement appréciée. Si un gars adore ACDC ou du jazz rock écouté à fond les ballons, il vaut mieux qu'il passe son chemin ! :wink:


Même pas sûr ! Mais je testerai. Si je me mets un gros Gun's n Roses ça va aussi ?!



Je parlais de l'Offrande ! Ni de l'Orfeo que j'ai pu écouter hier lundi, ni de la Concorde...

Et l'Orfeo m'a paru, longuement écoutée à deux reprises dans l'après midi, une enceinte exceptionnelle a bien des égards...

J'ai rarement entendu une telle transparence au message musical, une telle capacité à faire passer la moindre inflexion du jeu d'un musicien.

J'ai été scotché par les premières pièces des Etudes symphoniques de Schumann jouées en public à Carneggie Hall par Mikhail Pletnev qu'un forumeur avait apporté et a fait passer par J.-C. Reynaud...

La plénitude du piano, la rapidité d'établissement des notes, la longueur infinie des résonnances, le fait que quand le pianiste fait un fortissimo soudain on entende à la fois le bois du piano, les cordes, le souffle harmonique et le retour de la résonnance excitée par le fortissimo de la salle de concert est une signe qui ne trompe pas sur la transparence et la qualité des timbres d'une enceinte.

Puis on a écouté du jazz rock (j'appellerais ça comme ça...) sur les Orfeo :o Grave profond ET sans trainage, ça cogne et ça cogne bien !

Et plein d'autres choses : tout passe sur les Orfeo qui ont en plus une sorte de capacité rare à être vivantes en toute circonstances... sans la ramener au point d'être comme ces amis qu'on adore... mais qu'on est aussi content de voir partir qu'arriver tant ils prennent de la place :lol:

Chais même pas... si les Orfeo sont pas mes préférées :wink: d'une certaine manière pour leur rapport encombrement/restitution/universalité d'utilisation.

Mais... les Offrandes sont un sacré petit miracle quand même...

Et les Concorde sont idéales pour écouter en grand de l'Opéra, du symphonique, du rock...


A une autre chose : chez Reynaud le volume des écoutes était élevé (bouton de volum du préampli Hovland à 3 heures !) mais jamais on n'avait mal aux esgourdes... au contraire en on redemandait :wink:


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Staff Son
Staff Son
 
Messages: 49431
Inscription: 06 Déc 2001 1:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Enceintes Haute-Fidélité

 
  • Articles en relation
    Dernier message