Modérateurs: Staff Son, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: MrAcoustat et 34 invités

Toutes les enceintes HiFi

enceintes hifi: nombre de voies et technologie???

Message » 28 Fév 2012 16:53

syber a écrit:Merci pour ton topo très accessible, Denis ! :D

Tu pourrais, STP, nous donner une explication sur pourquoi les HP de grave de grand diamètre sont meilleurs que ceux de petits diamètres (en supposant que le petit HP ait un débattement lui permettant de compenser son plus petit diamètre).

J'ai l'intuition que cela a à voir avec quelque chose que j'appelerai bien "impédance de l'air", mais je suis persuadé que tu sauras nous l'expliquer de manière didactique.

L'adaptation d'impédance entre le cône et l'air ambiant est une chose, mais il y a aussi un truc tout simple qui veut que la distorsion d'un HP augmente très vite, dès qu'il y a un peu de débattement. La cause principale est le fait que le flux d'entrefer varie avec la position, ce qui donne un BL variable. C'est l'origine du débat bobines courtes vs bobines longues. Aussi et dans une moindre mesure la non linéarité des suspensions. Pour un même niveau Spl, ce qui implique des "volumes d'air brassé" (Sd x X) égaux, les débattements seront en rapport inverse du carré des diamètres. D'où des niveaux de distorsion très différents.
A+
Robert
"Quand on n'a pour seul outil qu'un marteau, tous les problèmes prennent la forme d'un clou "
Robert64.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3354
Inscription: 12 Sep 2006 14:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Fév 2012 16:53

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Fév 2012 17:10

Robert64 a écrit:Pour un même niveau Spl, ce qui implique des "volumes d'air brassé" (Sd x X) égaux, les débattements seront en rapport inverse du carré des diamètres. D'où des niveaux de distorsion très différents.
A+

d'où l'idée simple de mettre autant de petit HP qu'il faut pour produire la même surface émissive qu'un gros HP.
Ce qui permet de garder un débattement réduit sur des petits HP, souvent plus léger, donc un meilleur rendement, pour un niveau SPL équivalent.
U-Macs-Unique Member of Alpha Centuri Star
WhyHey.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11928
Inscription: 29 Avr 2002 11:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 28 Fév 2012 17:19

WhyHey a écrit:
Robert64 a écrit:Pour un même niveau Spl, ce qui implique des "volumes d'air brassé" (Sd x X) égaux, les débattements seront en rapport inverse du carré des diamètres. D'où des niveaux de distorsion très différents.
A+

d'où l'idée simple de mettre autant de petit HP qu'il faut pour produire la même surface émissive qu'un gros HP.
Ce qui permet de garder un débattement réduit sur des petits HP, souvent plus léger, donc un meilleur rendement, pour un niveau SPL équivalent.

Certes, à la condition que l'espacement soit toujours très petit devant la longueur d'onde. Pour ce qui est de la légèreté, je ne suis pas certain, il faudrait vérifier sur un cas précis (pour les cônes, je pense que c'est vrai, mais pour les BM, j'ai un doute )
A+
Robert
"Quand on n'a pour seul outil qu'un marteau, tous les problèmes prennent la forme d'un clou "
Robert64.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3354
Inscription: 12 Sep 2006 14:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 28 Fév 2012 17:36

oui, un des pb est dans l'écartement, pour ne pas avoir trop de sources qui , obligatoirement interfèrent.
sauf ... si on veut obtenir une onde quasi-plane et non sphérique, dans ce cas on cherche à reproduire un modèle en ondelette à partir d'une multitude de HP- pas trop petit non plus pour pouvoir descendre vers 10Hz avec encore assez de conviction.
l'autre pb est dans l'impédance qui chute drastiquement en fonction du nbr de HP choisi.
mon mur de grave est à 2 Ohms max, pas loin de 0.5 min, faut l'ampli qui sache encaisser le choc !

un petit lien sur un HP particulier (à base de rohacell) et une vidéo qui en parle avec conviction :
http://www.bowers-wilkins.fr/Découverte/Découverte/Technologies/rohacell.html
Dernière édition par WhyHey le 28 Fév 2012 17:48, édité 1 fois.
U-Macs-Unique Member of Alpha Centuri Star
WhyHey.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11928
Inscription: 29 Avr 2002 11:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 28 Fév 2012 17:47

WhyHey a écrit:...
l'autre pb est dans l'impédance qui chute drastiquement en fonction du nbr de HP choisi.
mon mur de grave est à 2 Ohms max, pas loin de 0.5 min, faut l'ampli qui sache encaisser le choc !

Qu'est-ce qui empêche de faire des câblages série/parallèle pour conserver une impédance acceptable ?
A+
Robert
"Quand on n'a pour seul outil qu'un marteau, tous les problèmes prennent la forme d'un clou "
Robert64.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3354
Inscription: 12 Sep 2006 14:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 28 Fév 2012 17:49

:)
le fait qu'en série le signal que reçoit chaque enceinte n'a rien à voire avec le signal que recevrait une seule enceinte.
Seul le cablage en // conserve la même forme du signal.
U-Macs-Unique Member of Alpha Centuri Star
WhyHey.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11928
Inscription: 29 Avr 2002 11:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 28 Fév 2012 17:53

WhyHey a écrit::)
le fait qu'en série le signal que reçoit chaque enceinte n'a rien à voire avec le signal que recevrait une seulle enceinte.
Seule le cablage en // conserve la même forme du signal.

Pourquoi ? Si les HP sont identiques, le point milieu est à chaque instant à U/2, non ?
A+
Robert
"Quand on n'a pour seul outil qu'un marteau, tous les problèmes prennent la forme d'un clou "
Robert64.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3354
Inscription: 12 Sep 2006 14:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 28 Fév 2012 18:22

Denis31 a écrit:
syber a écrit:Merci pour ton topo très accessible, Denis ! :D
De rien ;)
Tu pourrais, STP, nous donner une explication sur pourquoi les HP de grave de grand diamètre sont meilleurs que ceux de petits diamètres (en supposant que le petit HP ait un débattement lui permettant de compenser son plus petit diamètre).

J'ai l'intuition que cela a à voir avec quelque chose que j'appelerai bien "impédance de l'air", mais je suis persuadé que tu sauras nous l'expliquer de manière didactique.

Il y a en effet une désadaptation d'impédance à l'interface entre les deux milieux membrane / air. Je ne sais pas dire si à Vd égal cela change significativement quelque chose. Pas en première approximation en tous cas.
Par contre il y a d'autres facteurs, j'en vois au moins deux:
- directivité supérieure du grand HP dans le bas-medium (l'effet est sans aucun doute important, encore plus pour les solutions à 2 38 couplés...)
- psychoacoustique (évidemment :wink: ).


Vd = Sd x Xmax, c'est bien ça ?

Mes interrogations sur ce sujet datent de l'écoute des GT3 de Atohm. Atohm a développé un 23 cm qui est d'après eux linéaire sur un déplacement Xmax de 20 mm (+/- 10 mm). Traduit avec mon vocabulaire de non technicien : pinaise à l'écoute, y dépote grave le bougre !

On avait discuté avec le représentant d'Atohm (ce n'était pas Thierry Comte) lors d'un salon et on lui expliquait que nous avions généralement une préférence pour les membranes de grand diamètre qui donnent un grave souvent meilleur que celles de diamètre inférieur. Lui nous soutenait que pour lui deux HP de diamètre différents donnent un grave équivalent tant que le HP de plus petit diamètre possède une excursion linéaire suffisante pour que les Vd soient équivalents. Vd serait donc le seul paramètre qui compte.

Et moi j'ai un doute. Mon entendement fait de la résistance et ne ne sais pas pourquoi. Psychoacoustique, c'est possible.
« Quand j’étais en Afrique, j’ai tué un éléphant en pyjama. Comment un éléphant a-t-il fait pour mettre un pyjama... Je ne saurai jamais ! »" - Groucho Marx
syber.
 
Messages: 9163
Inscription: 30 Juil 2005 14:07
Localisation: Ici.
  • offline

Message » 28 Fév 2012 18:28

Robert64 a écrit:
syber a écrit:Merci pour ton topo très accessible, Denis ! :D

Tu pourrais, STP, nous donner une explication sur pourquoi les HP de grave de grand diamètre sont meilleurs que ceux de petits diamètres (en supposant que le petit HP ait un débattement lui permettant de compenser son plus petit diamètre).

J'ai l'intuition que cela a à voir avec quelque chose que j'appelerai bien "impédance de l'air", mais je suis persuadé que tu sauras nous l'expliquer de manière didactique.

L'adaptation d'impédance entre le cône et l'air ambiant est une chose, mais il y a aussi un truc tout simple qui veut que la distorsion d'un HP augmente très vite, dès qu'il y a un peu de débattement. La cause principale est le fait que le flux d'entrefer varie avec la position, ce qui donne un BL variable. C'est l'origine du débat bobines courtes vs bobines longues. Aussi et dans une moindre mesure la non linéarité des suspensions. Pour un même niveau Spl, ce qui implique des "volumes d'air brassé" (Sd x X) égaux, les débattements seront en rapport inverse du carré des diamètres. D'où des niveaux de distorsion très différents.
A+


Je comprends.

Comment savoir dans quelles proportions le BL d'un HP varie en fonction du déplacement de la membrane ?

Par exemple, ce HP : http://www.atohm.com/images/plaquettes/ ... 30CR04.pdf , est annoncé pour avoir un déplacement linéaire de +/- 10 mm. Est-ce que cela veut dire que son BL est constant sur cette excursion ?
« Quand j’étais en Afrique, j’ai tué un éléphant en pyjama. Comment un éléphant a-t-il fait pour mettre un pyjama... Je ne saurai jamais ! »" - Groucho Marx
syber.
 
Messages: 9163
Inscription: 30 Juil 2005 14:07
Localisation: Ici.
  • offline

Message » 28 Fév 2012 18:31

Robert64 a écrit:Pourquoi ? Si les HP sont identiques, le point milieu est à chaque instant à U/2, non ?
A+

U/2, en théorie oui.
Dans la pratique pas vraiment: une enceinte n'est pas un composant électronique, la partie mécanique la rend plus difficile à modéliser qu'une self ou une capa et très rarement vraiment identique d'un HP à l'autre, in fine tu as du bruit d'un HP à l'autre.
cela dit en première aproximation, tu as raison, U/2, ce qui demande à doubler U en sorti d'ampli.
pour mieux comprendre, il faut par exemple regarder le lien que j'ai donné ci dessus, on y voit quelques courbes et une modélisation du comportement d'un HP qui permettent de bien saisir l'aspect "aléatoire" d'un HP.

le mieux est de faire les mesures directement en position d'écoute:
avec chaque HP puis avec tous les HP monté en série ou en //.
et comparer pour tomber dans la zone où l'ampli et les enceintes vont bien s'entendre, sans trop tirer ni pousser pour ne pas déformer la courbe plus que ce que ferait un seul gros HP.
en // chez moi c'est bien, mieux qu'en série où l'ampli ne pourra plus me donner les mêmes décibels.

l'autre interet du multi HP est justement une meilleure gestion du retour de la membrane, moins de "trainage".
Dernière édition par WhyHey le 28 Fév 2012 18:36, édité 1 fois.
U-Macs-Unique Member of Alpha Centuri Star
WhyHey.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11928
Inscription: 29 Avr 2002 11:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 28 Fév 2012 18:35

D'après ton lien il est linéaire pour 10mm mais l'excursion peut aller jusqu'à 18mm.

La courbe de linearite est hallucinante de 500 à 80hz.
STRA.
Staff Son
Staff Son
 
Messages: 5806
Inscription: 28 Jan 2010 2:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 28 Fév 2012 18:42

Un constructeur d'enceintes m'a indiqué la qualité des HP Athom, particulièrement certains de ceux dédiés au grave.

Pour la taille des HP et le grave, pour ce que je constate, des petits HP peuvent faire du bon grave qualitatif, rapide, ne demandant pas trop de courant, ils seront par contre limités en énergie acoustique rendue par rapport à de grands diamètres, à moins de les multiplier comme indiqué.
Avec des amplifications pas très puissantes, les petits HP peuvent donner des bas graves de qualité, sans trainage, et avec de belles qualités de timbres, loin des vagues boum-boum que produisent certaines grosses gamelles qui n'ont que la taille à faire valoir.
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x.
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 7295
Inscription: 28 Juin 2005 7:50
Localisation: Paris 12°

Message » 28 Fév 2012 19:38

les petits HP peuvent donner des bas graves de qualité, sans trainage, et avec de belles qualités de timbres, loin des vagues boum-boum que produisent certaines grosses gamelles qui n'ont que la taille à faire valoir.


Ça c’est un cliché assez grossier parce que tous les HP sont capables de produire du Boom-boom-boom, les gros comme les petits :-?

Pour compléter ce qui a déjà été dit et répondre à Syber, dans les basses fréquences la puissance rayonnée par un HP est proportionnelle à sa résistance de rayonnement qui est elle-même proportionnelle au rayon de la membrane élevé à la puissance 4. Ce qui signifie que lorsque l’on double la diamètre d’un HP, il rayonne 16 fois plus de puissance dans les basses fréquences. Mais, comme l’a déjà évoqué Denis31 un HP de grand diamètre devient vite directif et on se retrouve avec incompatibilité entre la nécessité de rayonner de la puissance dans les basses et une directivité maîtrisée dans les hautes fréquences. La parade consiste alors utiliser une enceinte multivoie. Évidemment, le nombre de voies est en rapport avec la dimension des HP :oldy:
:) :-? 8)
Bachi
Vds panneaux stéréos Texaa à suspendre verticalement
Bachibousouk.
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 1092
Inscription: 06 Juin 2009 12:25
Localisation: Besançon

réduire drastiquement le débattement du boomer

Message » 28 Fév 2012 20:43

Robert64 a écrit:
syber a écrit:Merci pour ton topo très accessible, Denis ! :D

Tu pourrais, STP, nous donner une explication sur pourquoi les HP de grave de grand diamètre sont meilleurs que ceux de petits diamètres (en supposant que le petit HP ait un débattement lui permettant de compenser son plus petit diamètre).

J'ai l'intuition que cela a à voir avec quelque chose que j'appelerai bien "impédance de l'air", mais je suis persuadé que tu sauras nous l'expliquer de manière didactique.

L'adaptation d'impédance entre le cône et l'air ambiant est une chose, mais il y a aussi un truc tout simple qui veut que la distorsion d'un HP augmente très vite, dès qu'il y a un peu de débattement. La cause principale est le fait que le flux d'entrefer varie avec la position, ce qui donne un BL variable. C'est l'origine du débat bobines courtes vs bobines longues. Aussi et dans une moindre mesure la non linéarité des suspensions. Pour un même niveau Spl, ce qui implique des "volumes d'air brassé" (Sd x X) égaux, les débattements seront en rapport inverse du carré des diamètres. D'où des niveaux de distorsion très différents.
A+

Une façon élégante d'éviter de grands déplacements de membranes dans le grave c'est de coupler celui ci avec un super caisson (vers 80 a 100Hz avec une forte pente).
Afin d'éviter des problèmes de directivité on peut aussi éviter au boomer de monter trop haut (coupure vers 400 Hz avec une très forte pente).
Le boomer restant quasiment stationnaire, la bobine se déplace très peu et de façon optimale.
La différence en Xcm est phénoménale....la qualité du grave aussi :idee: .
Dernière édition par Igor Kirkwood le 28 Fév 2012 20:51, édité 2 fois.
Igor Kirkwood.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5441
Inscription: 30 Nov 2007 10:17
Localisation: Champ de Courses d' Enghien (Val d'Oise, Région Parisienne)

Message » 28 Fév 2012 20:44

syber a écrit:
Robert64 a écrit:
syber a écrit:Merci pour ton topo très accessible, Denis ! :D

Tu pourrais, STP, nous donner une explication sur pourquoi les HP de grave de grand diamètre sont meilleurs que ceux de petits diamètres (en supposant que le petit HP ait un débattement lui permettant de compenser son plus petit diamètre).

J'ai l'intuition que cela a à voir avec quelque chose que j'appelerai bien "impédance de l'air", mais je suis persuadé que tu sauras nous l'expliquer de manière didactique.

L'adaptation d'impédance entre le cône et l'air ambiant est une chose, mais il y a aussi un truc tout simple qui veut que la distorsion d'un HP augmente très vite, dès qu'il y a un peu de débattement. La cause principale est le fait que le flux d'entrefer varie avec la position, ce qui donne un BL variable. C'est l'origine du débat bobines courtes vs bobines longues. Aussi et dans une moindre mesure la non linéarité des suspensions. Pour un même niveau Spl, ce qui implique des "volumes d'air brassé" (Sd x X) égaux, les débattements seront en rapport inverse du carré des diamètres. D'où des niveaux de distorsion très différents.
A+


Je comprends.

Comment savoir dans quelles proportions le BL d'un HP varie en fonction du déplacement de la membrane ?

Par exemple, ce HP : http://www.atohm.com/images/plaquettes/ ... 30CR04.pdf , est annoncé pour avoir un déplacement linéaire de +/- 10 mm. Est-ce que cela veut dire que son BL est constant sur cette excursion ?

La définition de "déplacement linéaire" n'est pas très bien normalisée. Certains constructeurs font simplement un calcul à partir de la hauteur de la bobine et de l'épaisseur des plaques de champ; d'autres prennent en compte la distorsion effective du HP; certains n'hésitent pas à indiquer une valeur crête-crête (donc doublée) alors que la définition de Xmax pour Thiele & Small est dans une seule direction. D'autres enfin confondent avec Xmech (limite de destruction mécanique).

Dans le cas du Atohm c'est visiblement une valeur calculée (29-8) / 2 =~ 10mm, la disto est faible dans cette plage si la suspension est linéaire (comme il s'agit d'une bobine longue la linéarité du champ doit moins rentrer en jeu, Robert ?).
SO-Audio: une façon neuve de concevoir notre passion commune
Denis31.
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4361
Inscription: 16 Sep 2005 8:50
Localisation: Toulouse


Retourner vers Enceintes Haute-Fidélité

 
  • Articles en relation
    Dernier message