Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Les tests Blu-ray 2D/3D

Message » 29 Avr 2012 12:59

City Island(FR)
ImageImage
Configuration---> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre-----------> Comédie
Durée-----------> 1h40
Zone------------> B
Editeur---------> Métropolitan Vidéo
Langues--------> Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres-----> Français
Images--------->Image
Son------------->Image
Scénario------->Image
Plaisir Ciné---->Image

Réalisé par Raymond De Felitta

Résumé: Les secrets d'une famille nucléaire à City Island
Dans la famille Rizzo, chacun cultive son petit jardin secret. Vince Rizzo joué par Andy Garcia (prononcer "RiiiZZô") est un père de famille qui rêve de ne plus travailler comme gardien de prison pour devenir acteur. Les difficultés sont nombreuses: il a plus de 50 ans, il n'a jamais fait de casting, il craint les réactions de son épouse (Julianna Margulies) dont il cache même son addiction à la clope. Pour couronner le tout, il découvre que son fils est en prison, alors qu'il l'a abandonné une vingtaine d'années auparavant.

Le film:
C'est une comédie sans prétention mais plus complexe qu'elle n'en a l'air. Andy Garcia est en grande forme et prouve qu'il peut être aussi un acteur de comédie. L'histoire comporte quelques maladresses mais un vent de fraicheur (maritime) se dégage de notre écran grâce à un casting qui joue juste et de façon subtile.


Le BD:
C'est un très beau transfert HD. L'image est très détaillée. Les couleurs sont soignées et naturelles. La fréquence 24p est respectée, à savoir 23.976Hz. Ce qui procure une image fluide et stable. Le contraste est d'un bon niveau sauf dans une scène en extérieur où la lumière est basse. L'image ressort avec un beau cachet cinéma sans bruit vidéo apparent.
La piste audio en VO est sage dans son ensemble avec une scène sonore portée essentiellement sur les enceintes avant. Elle est cependant efficace quand il le faut, notamment quand l'action se déroule dans un strip club où les graves vrombissent puissamment.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 16:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Avr 2012 12:59

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Avr 2012 10:42

Captain America : First Avenger3D(FR)
ImageImage

Configuration---> Panasonic PT5000 + Oppo 93 + Écran de 2.40m
Genre-----------> Action
Durée-----------> 2h04
Zone------------> B
Editeur---------> Paramount
Langues--------> Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DD 5.1, Espagnol DD 5.1
Sous-titres-----> Français, Anglais

Images--------->Image
Son------------->Image
Histoire------->Image
Plaisir Ciné--->Image

Effets 3D IN--->Image
Effets 3D OUT->Image
Parallaxe------>Image

Explications de la légende 3D
Les effets 3D IN sont les effets de profondeur de la 3D. Plus la note est haute, plus les effets sont nombreux avec une impression de "point de fuite" (d'infini) à l'horizon.
Les effets 3D Out sont tous les effets qui sortent de l'écran. Plus la note est haute, plus les effets sont nombreux et plus ils sortent de l'écran. Je mets la note maximale quand on a eu au moins 3 fois cet effet avec la sensation de pouvoir toucher un objet ou l'impression que quelque chose arrive vers le spectateur.
Le parallaxe regroupe la gestion de la 3D dans son ensemble. Plus la note est haute et moins il y a d'effets de "ghosting" (dédoublement de l'image).


Réalisé par Joe Johnston

Résumé:
Steve Rogers, frêle et timide, se porte volontaire pour participer à un programme expérimental qui va le transformer en un Super Soldat connu sous le nom de Captain America. Allié à Bucky Barnes et Peggy Carter, il sera confronté à la diabolique organisation HYDRA dirigée par le redoutable Red Skull.

Le Film:
Le challenge était dur à relever: moderniser l'histoire d'un super-héros conçu pendant la Seconde Guerre Mondiale pour mobiliser les américains et raviver le sentiment patriotique qui sommeille en chacun d'eux. Avant de devenir Captain America, Steve Rogers est déjà un héros. Mais il est rejeté par l'armée sur des critères physiques.
Ce n'est pas Mr Nobody. Le film retranscrit très bien cela. C'est après que ça se gâte. Le scénario est d'une bêtise sans nom. L'intrigue est linéaire, on dirait du Disney des années 50. L'interprétation est moyenne. Le jeu de Tommy Lee Jones est répétitif et ressemble un peu trop à R. Lee Ermey dans "Full metal jacket". Chris Evans est aussi charismatique qu'une palourde. Le méchant verse dans le grandiloquent et un peu dans le ridicule qui tue.
Bref, c'est un plantage complet pour cette super-production Marvel. Pour moi c'est aussi nul que les "4 fantastiques", c'est dire...

Le Blu-Ray 3D:
C'est un très bon transfert HD 3D. Les décors et les effets spéciaux bénéficient d'un beau rendu tridimensionnel.
La profondeur de l'image nous donne le vertige tout au long du film. L'ambiance fantastique qu'affectionne Joe Johnston (qui appartient plus à l'école Harryhausen qu'à celle de Spielberg, ses films en témoignent) est captivante.
Il démontre qu'il est bien plus qu'un faiseur. Il a une âme d'artiste qui ne demande qu'à s'exprimer (vous me direz à 62 ans il serait temps). Il lui manque juste une exigence scénaristique équivalente à celle de Guillermo del Toro par exemple.
Les jaillissements de l'image ne sont pas aussi impressionnants que la profondeur et c'est dommage. J'ai aussi noté un peu de dédoublements d'images ici et là (pas plus de 5), mais c'est anecdotique.
La piste audio en VO est étourdissante. Les bruits des moteurs d'avions, les tirs et les explosions se propagent partout dans la pièce avec une rare furie. Les dialogues sont parfaitement restitués, les voix sont naturelles et à un bon niveau même dans les temps morts.

Avis ultime: un reboot s'il vous plait, si possible avec Nolan?
Dernière édition par kepassa le 02 Mai 2012 17:21, édité 1 fois.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 16:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 30 Avr 2012 13:05

Très bon CR, merci :)
LED Samsung 55HU8500, platine Blu-Ray 3D Panasonic BDT-320, PS4,
ampli Denon AVR-2113, enceintes Eltax, caisson de basses Focal Cub 2
manuxs
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 13762
Inscription: 23 Mai 2005 17:28
Localisation: Paris, France
  • offline

Message » 30 Avr 2012 13:38

Payback(UK)
ImageImage
Configuration---> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre-----------> Polar
Durée-----------> 1h37
Zone------------> B (UK)
Editeur---------> Métropolitan Vidéo
Langues--------> Anglais DD True-HD 5.1, Anglais DD 5.1, Espagnol DD 5.1 et Allemand DD 5.1
Sous-titres-----> Anglais, Allemand, Espagnol, PAS de sous-titres Français
Images--------->Image
Son------------->Image
Scénario------->Image Pour la version cinéma
Scénario------->Image Pour la version "director's cut"
Plaisir Ciné---->Image

Réalisé par Brian Helgeland

Résumé: "Seul contre tous"
Après un hold-up réussi, Porter, voleur professionnel, se fait doubler par son complice Val et tirer dessus par Lynn, sa femme. Une fois remis sur pied, il n'a qu'une idée en tête : retrouver ceux qui l'ont trahi et récupérer sa part du butin, à savoir 70 000$.

Le film:
Quand je vois ce film,le plaisir est à chaque fois le même: une sorte de jubilation primaire mêlée à un profond respect pour l'exécution technique de l'ensemble. L'histoire est "simple" et efficace. Elle est en plus servi sur un plateau par un casting impeccable. La réalisation est classique avec quelques trouvailles ici et là. Je préfère la version "director's cut" qui fout à la poubelle la voix off superflue. Le début et la fin subissent aussi quelques modifications fort appréciables.
Je ne connais pas l'original mais je dois dire que c'est un des rares remakes, si ce n'est le seul, que j'apprécie à ce point. Et puis il y a Lucy Liu post "Ally mcBeal": "Hubba, Hubba, Hubba"! Et Greg Henry. Et Maria Bello. Et David Paymer.
Et James Coburn. Un film pour ceux qui aiment les grands numéros d'acteurs et le cinéma tout court.

Le BD:
Je reste sur un sentiment mitigé. Je pense qu'il était possible de faire mieux pour un film sorti en 1999, notamment au niveau de la propreté de l'image. Mais je suis quand même satisfait du rendu de l'image HD. Elle est sombre, assez marquée par un "grain cinéma" qui lui sied parfaitement. La température des couleurs varie entre les tons chauds et froids avec des couleurs légèrement dessaturées. Les noirs sont magnifiques, le contraste est splendide, générant de superbes scènes intérieures comme extérieures. On oscille habilement entre des scènes surexposées (extérieur) et des scènes sous exposées (intérieur). Les gros plans des acteurs sont des paysages dont aucun détail ne nous échappe.
Il y a quelques courts passages où la qualité baisse un peu mais je considère que c'est un très bon transfert HD dans son ensemble.
La piste audio en VO est très bonne. Il manque un peu de spatialisation dans les effets mais les coups de feux vous arrivent comme des coups de poing. La restitution des dialogues est également correcte.

L'avis ultime:
"Man, that's just mean. That's mean, man."
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 16:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 30 Avr 2012 21:15

Topic à jour
Fabi
Rédac' Chef HCFR l'Hebdo
Rédac' Chef HCFR l'Hebdo
 
Messages: 3956
Inscription: 21 Nov 2010 22:39
Localisation: Pays Noir
  • offline

Message » 01 Mai 2012 7:46

The next three days(UK)
ImageImage
Configuration---> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre-----------> Policier, Thriller
Durée-----------> 2h14
Zone------------> B (UK)
Editeur---------> Fact
Langues--------> Anglais DTS-HD 7.1
Sous-titres-----> Anglais, Anglais pour malentendant PAS de sous-titres Français
Images--------->Image
Son------------->écouté au casque
Scénario------->Image
Plaisir Ciné---->Image

Réalisé par Brian Paul Haggis

Résumé: "Jamais sans ma femme"
John Brennan, sa femme Lara et leur enfant vivent un bonheur sans nuage, jusqu'au jour où elle est arrêtée pour un meurtre qu'elle nie avoir commis. Trois ans après sa condamnation, John se débat pour préserver l'unité de sa famille, élevant seul leur fils, tout en se démenant pour prouver l'innocence de sa femme. Lorsque leur dernière tentative d'appel échoue, Lara s'enfonce dans la dépression au risque de mettre fin à ses jours. John n'a plus qu'une seule solution pour sauver sa femme : la faire évader. Malgré son inexpérience, John plonge dans les eaux troubles et dangereuses de l'illégalité et se lance dans l'opération de la dernière chance...

Le film:
D'abord, au lieu de faire ce film, j'aurai aimé que Paul Haggis réalise le dernier James Bond car il démontre ici qu'il sait filmer les scènes d'action avec un vrai réalisme et mettre en place un certain suspense dans une histoire.
Pour en revenir à "The next three days", le film aurait gagné en densité en ne dépassant pas les 1h50.
L'histoire ne nécessite pas un si long développement que ça. Sinon j'ai trouvé que ce film était aussi réaliste que
"Une journée en enfer". Sauf que ici, le sujet n'est pas fun et ne comporte aucun moment léger. Sortir d'une prison américaine de haute sécurité est une chose quasi impossible aujourd'hui. Le mythe "Alcatraz" n'a jamais été aussi loin. J'aimerais connaitre les probabilités de ce que l'on voit dans les vingt dernières minutes. Russell Crowe a peut-être autant de chance qu'un gagnant des 6 numéros du loto...

Le BD:
L'image HD est tout simplement superbe. Les noirs sont profonds. Le contraste nous procure une belle profondeur.
Les textures ressortent avec un détail impressionnant. J'ai noté un peu de bruit vidéo dans les scènes très sombres,
c'est pratiquement le seul défaut.

L'avis ultime:
Belle exécution technique pour un thriller peu crédible dans son dénouement...
Dernière édition par kepassa le 01 Mai 2012 22:10, édité 2 fois.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 16:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 01 Mai 2012 10:50

INSOMNIA (FR)

Image


Genre-----------> Thriller
Durée-----------> 118 minutes
Zone------------> B
Editeur---------> Warner Bros
Langues--------> DTS HD Master : Anglais - Dolby Digital 5.1 : Allemand, Français - LPCM 2.0 : Espagnol.
Sous-titres-----> Français
Images---------> Image
Son-------------> Image
Scénario-------> Image
Plaisir Ciné----> Image

"" Will Dormer, un as de la Crim' de L.A., part en compagnie de son coéquipier pour l'Alaska, là où le soleil ne se couche jamais, afin d'aider les policiers locaux à résoudre le meurtre d'une jeune fille. Cela lui permet aussi de prendre le large au moment où la police des polices s'intéresse de près à ses méthodes dans certaines enquêtes. Épuisé par le manque de sommeil et se trouvant dans un épais brouillard, Will commet une tragique erreur : poursuivant l'assassin, il abat accidentellement son coéquipier. Mais le meurtrier l'a vu ... ""

Vu hier soir. Images frisant la perfection (2.40:1 - VC-1 - 1080p 24hz), naturelles, piquées, colorées, noirs abyssaux et nuancés bref sublimes. Aucun défaut majeur, aucun grain malgré le brouillard, fluidité exemplaire, aucun défaut de compression. Un ou deux "pompages" de lumière sur les premiers plans aériens des paysages mais anecdotique, je chipote ....

Son DD 5.1 (VF) très bon, mais film essentiellement basé sur des dialogues donc ne vous attendez pas à des effets surround spectaculaires. Le bruit des feuilles et de la nature dans les surrounds est néanmoins magistral. Dialogues un poil faiblards, il faut bien monter le son de votre ampli.

Côté film, excellent thriller, qui prend une tournure inattendue dès le départ et dont l'énigme et l'issue finale vous tiendront en haleine jusqu’au bout. Film injustement méconnu et dont le support BR mérite amplement d'être acheté. Paysages de l'Alaska superbes, ambiance garantie ! La griffe de Christopher Nolan est bien présente. La pochette résume toute l'énigme et le film ..... A posséder !

Fred :zen:
...
FREDO83
 
Messages: 1140
Inscription: 07 Juil 2004 9:32
  • offline

Message » 01 Mai 2012 11:47

J'ai trouvé que ce film était un peu la caricature d'Al Pacino... Un peu comme si on essayait de réunir sa gestuelle, ses mimiques, en les accentuant... Donc à voir si on n'est pas irrité par son jeu de scène habituel car là c'est encore pire, moi j'ai pas pu... (c'est un acteur qui tourne ou qu'on fait un peu tourner en rond, toujours dans le même type de personnage je trouve)
.
Fabricant d'écrans, toiles et vente d'équipement pour salle Home-Cinéma (fauteuils, tissu, molleton, baguettes Swal, etc.)
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 15970
Inscription: 13 Jan 2004 2:44
Localisation: Dordogne (24)

Message » 01 Mai 2012 18:58

Merci d'arrêter de faire ta campagne! Non mais! :mdr:
Après la Haute Définition, bientôt la Haute Animation ! Merci Cameron et Jackson !
Fafa
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 66837
Inscription: 14 Aoû 2003 8:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse
  • offline

Message » 01 Mai 2012 19:18

Fafa a écrit:Merci d'arrêter de faire ta campagne! Non mais! :mdr:


Quoi dont ? :o :lol:

:wink:
JVC X70RB + Oppo 103 Audicom Signature ou Pana BT500B ou Pana BD85A + ISCANDUO. Tests BD (p13 à 20) Le Hobbit..................La désolation de Smaug.................Vive le home cinéma !
"The Ghost Voice"
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 38457
Inscription: 12 Juil 2006 10:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 02 Mai 2012 17:14

TT3D: Closer to the edge3D(UK)
ImageImage

Configuration---> Panasonic PT5000 + Oppo 93 + Écran de 2.40m
Genre-----------> Documentaire sportif
Durée-----------> 1h44
Zone------------> B (Version UK)
Editeur---------> Entertainmentone
Langues--------> Anglais DTS-HD MA 5.1
Sous-titres-----> Anglais

Images--------->Image
Son------------->Image
Histoire------->Image
Plaisir Ciné--->Image

Effets 3D IN--->Image
Effets 3D OUT->Image
Parallaxe------>Image

Explications de la légende 3D
Les effets 3D IN sont les effets de profondeur de la 3D. Plus la note est haute, plus les effets sont nombreux avec une impression de "point de fuite" (d'infini) à l'horizon.
Les effets 3D Out sont tous les effets qui sortent de l'écran. Plus la note est haute, plus les effets sont nombreux et plus ils sortent de l'écran. Je mets la note maximale quand on a eu au moins 3 fois cet effet avec la sensation de pouvoir toucher un objet ou l'impression que quelque chose arrive vers le spectateur.
Le parallaxe regroupe la gestion de la 3D dans son ensemble. Plus la note est haute et moins il y a d'effets de "ghosting" (dédoublement de l'image).


Réalisé par Richard De Aragues

Résumé:
Le "Tourist Trophy" de l'île de Man est la plus grande course de moto de route dans le monde, le défi ultime pour le pilote et la machine. Il s'agit d'un engagement qui va bien au-delà de la simple course. Beaucoup ont fait le sacrifice ultime dans leur quête pour la victoire. "TT: Closer to the Edge" est une histoire sur la liberté de choix, la force de l'esprit humain et la volonté de gagner. C'est aussi le test ultime pour ce groupe d'élite de frères qui risquent tout pour gagner.

Le Film:
Je ne connaissais absolument pas l'univers de la course de moto sur route. Assez curieux par nature, je me suis dis pourquoi pas? En plus c'est en 3D, on verra bien...Mais plus les minutes passent et moins je suis emballé par le principe. Je deviens vraiment sceptique quand le narrateur (Jared Leto) explique qu'il y a 4 morts tous les 5 miles sur le parcours. Dès lors j'associe plus ce défi sportif à un délire collectif dont les risques encourus sont démesurés et absurdes. Dans le film, on considère que c'est un acte héroïque. Chacun se fera son propre avis.

Le Blu-Ray 3D:
Le transfert HD tridimensionnel est très moyen. J'ai vu au moins 20 plans où j'ai noté un problème de parallaxe, c'est à dire un léger dédoublement de l'image sur les contours. Un plan de 5 secondes, un zoom sur un camion en réparation, m'a aussi fait un peu loucher. Quelques photos d'archives et quelques plans en rase-motte sur le bitume sont en 2D. La luminosité est bonne et les couleurs ressortent bien.
La piste audio est un vrai régal pour tous ceux qui aiment entendre rugir les moteurs. Les motos traversent la pièce de part en part et sans le moindre commentaire. Les rares passages musicaux sont bons. L'ambiance du paddock et les clameurs de la foule sont très bien restituées.

Avis ultime: Une 3D pas top pour un sujet qui m'a laissé perplexe
Dernière édition par kepassa le 02 Mai 2012 17:19, édité 1 fois.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 16:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 02 Mai 2012 17:17

J'ai failli l'acheté étant motard mais comme il s'agit de course que je qualifierai d'imbécile, j'ai fait la passe et d'après ton avis, je pense avoir bien fait.

De plus, les courses doivent se dérouler sur circuits et nulle part ailleurs (avis perso of course :mdr: )
Inscription Réelle: Bandit... le 24 Déc 2003 0:37
Mes Films
BanditFrane
 
Messages: 4494
Inscription: 05 Sep 2008 9:40
Localisation: Haussynéma

Message » 02 Mai 2012 18:22

Les Immortels3D(FR)
ImageImage

Configuration---> Panasonic PT5000 + Oppo 93 + Écran de 2.40m
Genre-----------> Aventure, Épopée, Fantastique
Durée-----------> 1h50
Zone------------> B
Editeur---------> Métropolitan Vidéo
Langues--------> Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres-----> Français

Images--------->Image
Son------------->Image
Scénario------->Image
Plaisir Ciné--->Image

Effets 3D IN--->Image
Effets 3D OUT->Image
Parallaxe------>Image

Explications de la légende 3D
Les effets 3D IN sont les effets de profondeur de la 3D. Plus la note est haute, plus les effets sont nombreux avec une impression de "point de fuite" (d'infini) à l'horizon.
Les effets 3D Out sont tous les effets qui sortent de l'écran. Plus la note est haute, plus les effets sont nombreux et plus ils sortent de l'écran. Je mets la note maximale quand on a eu au moins 3 fois cet effet avec la sensation de pouvoir toucher un objet ou l'impression que quelque chose arrive vers le spectateur.
Le parallaxe regroupe la gestion de la 3D dans son ensemble. Plus la note est haute et moins il y a d'effets de "ghosting" (dédoublement de l'image).


Réalisé par Tarsem Singh

Résumé:
Les armées du roi Hypérion ravagent la Grèce, détruisant chaque village sur leur passage. Le roi sanguinaire ne laissera personne l'empêcher d'atteindre son but : libérer le pouvoir des Titans endormis afin d'anéantir les dieux de l'Olympe et l'humanité tout entière. Rien ni personne ne semble pouvoir arrêter la folie destructrice d'Hypérion, jusqu'à ce qu'un jeune tailleur de pierre, Thésée, jure de venger sa mère tuée par ses soldats. Lorsque le jeune homme rencontre Phèdre, l'oracle, celle-ci est assaillie de troublantes visions. La jeune femme est désormais convaincue que Thésée est le seul qui pourra arrêter la destruction. Avec l'aide de Phèdre, Thésée rassemble une petite troupe de fidèles, et part affronter son destin dans une lutte désespérée pour préserver l'avenir de l'humanité...

Le Film: "les mythes sont des métaphores, pas la réalité"
Dans la lignée de "300" mais sans les ralentis en long, en large et en travers, "Les Immortels" est un film fantastico-épique sur la mythologie grecque qui fera date. D'abord, les ralentis sont situés au bon endroit, à savoir au moment de l'impact lors de mouvements très rapides. Ensuite, j'adhère complètement à la direction artistique choisie par Tarsem Singh en ce qui concerne les acteurs, le scénario, les décors ou les effets spéciaux. Ce film est beau, intelligent, palpitant et intriguant jusqu'à la dernière seconde. Une vraie belle surprise pour ma part...

Le Blu-Ray 3D:
Le film a été pensé pour la 3D et cela se voit. Les contrastes accentuent les effets tridimensionnels et fixent correctement les rares couleurs à l'image (le rouge essentiellement). Le film est sombre mais la luminosité permet une vision immersive. Le piqué de l'image est superbe et les noirs sont abyssaux. La grande bataille finale est tout simplement sublime.
La piste audio en VO est très efficace. Les temps forts ne présentent pas de saturation. Les dialogues dans les temps faibles sont parfaitement audibles. Le caisson est souvent actif et renforce habilement cette atmosphère très sombre et très glauque.

Avis ultime: La Grèce mythique filmée admirablement
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 16:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 02 Mai 2012 21:50

ImageHollywoo de Frédéric Berthe et Pascal Serieis:

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur: StudioCanal.


- Pistes sonores: Français DTS-HD Master Audio 5.1 et piste Audiodescriptive Française en Dolby Digital 2.0.
- Sous-titres: Français.


Critique support: BBBBB
-Image: Rien à reprocher à ce transfert HD où la définition, le piqué, la palette colorimétrique, les contrastes, les noirs et la compression sont un vrai plaisir pour les yeux.
-Audio: Une piste sonore HD qui fait la part belle aux dialogues (clairs) écrits sur mesure par / pour Florence Foresti, mais on peut aussi compter sur un soutien musical limpide et sur des effets "de la vie de tous les jours" pour une immersion convaincante à défaut d'être spectaculaire. De toute façon ce n'est pas le sujet d'une comédie.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-hollywoo-104474595.html
Mon Blog : Le cinéma du loup
- Diffuseur vidéo 4K : Samsung UE55HU8500 (138 cm) - Sources : Oppo BDP-103D (région B) / Oppo BDP-93EU (multi-régions) / Xbox One / Wii U
- Ampli : Onkyo TX-SR608 - Enceintes : Focal Sib XL, Sib & Cub 2 (7.1)
le loup celeste
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4030
Inscription: 17 Mai 2009 17:35
Localisation: Dans un monde et des temps immémoriaux

Message » 03 Mai 2012 9:33

OPPO bdp-93eu/ampli DENON avr2310/colonnes CABASSE mt30/surround DAVIS/caisson bw asw610/centrale JBL ec25/vp acer h9500bd/ tv SONY z4500.
uniden
 
Messages: 208
Inscription: 31 Déc 2009 9:34
Localisation: morbihan 56800 breizh
  • offline


Retourner vers Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message