Modérateurs: Staff Image, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Tout sur les projecteurs vidéo à matrices ( LCD, DMD, DILA, ... ) 1080i/1080P

[VP_3D] EPSON EH-TW6000 & EH-TW6000W- Full HD 3D Transmissif

Message » 24 Mai 2012 16:01

As tu essayé de passer les mires de gris qui servent a calibrer voir si de 0 a 100%, tes gris sont neutres? Ca pourrez déjà donner un aperçu.

As tu essayé d'augmenter ou de baisser la température de couleur ou la nuance de ton voir si ça provient pas de là.
videoprojecteur:Epson tw 3200, ampli:onkyo577, enceinte: pack jamo s 606, sub:jm lab chorus sw700, télé:sony 40w5500,lecteur blu ray:ps3
jeanraconte.
 
Messages: 1320
Inscription: 16 Aoû 2009 7:14
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Mai 2012 16:01

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Mai 2012 18:26

Non pas essayé de mires pour l'instant. Et j'ai tripoté tous les réglages : aucune incidence sur les bandes noires.

Par contre, suite à un commentaire, j'ai testé le projecteur sans source en désactivant l'écran bleu de démarrage. Ainsi, en écran noir neutre (sans source), j'ai bien du gris !!!! Et cela confirme mes impressions lorsque je lance un DVD avec ma PS3 : lorsqu'elle commute de la partie système d'exploitation au mode lecture DVD/bluray, elle passe par un succession d'ecran noir (que jusque la je percevais très légèrement). Et bien là, je les distingue parfaitement car ça oscille de gris foncé puis noir bleuté puis gris foncé puis noir bleuté. Vraiment très étrange. Idem sur les deux entrée hdmi, idem quelque soit le câble, idem avec autre source.

Je vais faire une vidéo ce soir que je posterai en ligne.
Epson TW6000 (avant : TW3200 et Z5), Denon AVR-3312, PS3, 6.1 : JMLAB 2 x 736S, 4 x 706S (en série), centrale CC700S, surround back CC70S et caisson Velodyne CHT-8R. Ma salle : http://www.digital16-9.com/install/520a ... dbb79.html
jacquob7.
 
Messages: 952
Inscription: 11 Jan 2006 21:39
  • offline

Message » 24 Mai 2012 20:20

J ai trouvé !!!!! :oldy:
J'ai regardé mes paramètres de "format de sortie vidéo". J étais en RGB !! :grr: (mais comment cela etait il possible ???? :o) Le mode était donc forcé par la PS3. J ai fait plusieurs tests en commutant entre RGB et Y Pb/Cr Pr/Cr (ou automatique : la PS3 choisit ce mode), et là, finit le ton bleuté !!! Je me sens mieux d'un coup, et les bandes noires "grisâtres" s oublient carrément !!! :hehe: Je l'avais un peu mauvaise, vous l aviez compris, car je ne supportais pas cette coloration... ;-)

Je vais pouvoir commencer mes tests un peu plus poussés ! :P Mais après 10 minutes dans le bon "mode", je n'ai déjà plus de doute : le 6000 surpasse le 3200 sur 3m de base ! Trop content !!!!
Epson TW6000 (avant : TW3200 et Z5), Denon AVR-3312, PS3, 6.1 : JMLAB 2 x 736S, 4 x 706S (en série), centrale CC700S, surround back CC70S et caisson Velodyne CHT-8R. Ma salle : http://www.digital16-9.com/install/520a ... dbb79.html
jacquob7.
 
Messages: 952
Inscription: 11 Jan 2006 21:39
  • offline

Message » 24 Mai 2012 22:58

interessant
Ataru.
 
Messages: 142
Inscription: 11 Fév 2011 21:07
Localisation: Suisse
  • offline

Message » 25 Mai 2012 19:43

Voici mon compte rendu détaillé après quelques heures d’utilisation. J’espère ne pas être trop long dans le discours. Volontairement, je le comparerai avec le TW3200 que j’ai récemment rendu (défaut récurrent de poussières, même après plusieurs nettoyage…). Pourquoi ? Car beaucoup hésitent entre ces deux modèles. Ainsi, en fonction de vos exigences, cela vous aidera peut-être à faire votre choix.

1) Coup d’œil rapide à l’aspect extérieur

Le TW6000 est moins imposant que le TW3200 et aussi légèrement plus léger (ça reste quand même un gros vidéoprojecteur par rapport à d’autres marques et modèles…). Très belle finition laquée noire, formes arrondis : je le trouve plus adapté pour une salle dédiée.
La télécommande est très différente de celle du 3200. De couleur noire, elle permet un accès direct à beaucoup d’items des menus : cette fonctionnalité est extrêmement pratique. D’ailleurs, peut-être que la télécommande du 3200 faisait pareil, je ne m’en souviens plus…
Les lunettes fournies ne sont pas trop lourdes (mais plus lourdes que des lunettes passives bien sûr), relativement douces pour le nez grâce au revêtement molletonné et utilisables avec des lunettes de vue (pas de souci pour porter les deux simultanément).

2) L’installation / Le placement

De ce côté-là, je dois dire que ce n’est pas pratique du tout. Habitué au Lens Shift, s’en passer fait appel à l’anticipation et au calcul d’apothicaire. J’avais créé une niche pour le TW3200 à 7m70 de l’écran et 2m30 de hauteur (voir mon installation précédente en suivant le lien de ma signature). Le zoom du 3200 (x2.1) et son Lens Shift me permettaient de le placer tout en haut et m’assurer une image de 3m de base. Autant dire qu’avec le TW6000, on perd sur le facteur de zoom (x1.6) et sans Lens Shift, le placer à l’endroit à 2m30 de hauteur est parfaitement impossible.
Pas de lens Shift donc mais un keystone. Je ne l’ai pas beaucoup utilisé (seulement avant installation, durant 3 heures environ). Je n’ai pas vu de détérioration d’image sur le keystone vertical (keystone horizontal non testé). Par contre, et j’ai trouvé cela gênant, la correction de trapèze récupère la géométrie de l’image en faisant apparaître des bandes noires (grises…) sur le côté. Du coup, vidéoprojecteur à distance égale de la toile, l’image est donc plus petite. J’avais lu cette information sur la notice mais je ne comprenais pas l’astuce ; maintenant, c’est plus clair.
Bilan :
a) Pour trois mètres de base, la distance maximale de l’écran est de 6m45. Afin d’accrocher mon support dans l’un des bastaings de mon plancher supérieur, j’ai dû placer l’objectif à 6m50. L’image déborde très légèrement d’environ 1cm de chaque côté et 3cm au dessus de l’écran (mais pour le dessus, ça ne se voit pas en position assise). Enfin, ceci n’est qu’un petit détail personnel. Passons…
b) Ne pouvant plus utiliser ma niche et devant retourner le vidéoprojecteur, j’ai acheté un support « premier prix » sur Amazon. Au final, j’en suis content même si j’ai eu quelques mésaventures au montage (voir mes messages précédents sur ce même topic).

3) L’image en 2D

Pour ceux qui auraient suivi mes premières impressions, j’ai été très surpris par la couleur bleutée des noirs (visible sur écran totalement noir ou dans les bandes 2.35 lors des scènes d’obscurité). Ma PS3 était réglé sur RGB. En Y Pb/Cr Pr/Cr, plus de souci. Voici donc mes impressions, maintenant que ce « bleuté » a disparu :

a) La luminosité en fonction des différents modes :
Précision : je n’ai utilisé que les modes lampe en éco. J’ai essayé en mode lampe normal, quelque soit le mode, ça déchire (au sens propre !) les deux rétines dans une salle dédiée…
Etrangement, en changeant de mode pour 3m de base, on ne remarque pas d’importantes différences de luminosité comme sur le TW3200, où les modes dynamique et Salle de séjour étaient beaucoup plus lumineux que les autres (il m’était impossible d’utiliser les modes naturels, cinéma et X.V. color pour la taille de mon écran car ces modes étaient trop « délavées »). Le TW6000 présente une luminosité bien plus équilibrée. La différence entre les modes se situe plutôt au niveau du contraste et de la colorimétrie. Il est clair qu’en dynamique et Salle de séjour, les réglages cherchent à compenser une éventuelle lumière ambiante qui entrerait dans la pièce, permettant aux couleurs d’apparaître suffisamment percutantes. Bien sûr, en salle dédiée, c’est bien trop appuyé (sauf si l’on apprécie les couleurs ultra vives et dénaturées).
Côté ventilation (car c’est un élément primordial pour moi), le TW3200 faisait évoluer sa ventilation en fonction du mode. Ainsi, les modes Salle de séjour et Dynamique étaient forcément plus bruyants que les autres, même en éco. Sur le TW6000, tous les modes 2D ventilent de la même manière en éco (à vérifier sur le mode dynamique tout de même, et en fonction de la durée d’utilisation peut-être ?). Il me semble que, par rapport au TW3200, le TW6000 est plus silencieux en mode éco, pourtant la luminosité est supérieure. En effet, le mode TW6000-Cinéma est aussi (voire plus) lumineux que le mode TW3200-Salle de séjour, et ce pour un bruit de ventilation bien inférieur. Autant dire qu’avec une bande son, même discrète, le TW6000 sait se faire totalement oublier (et pourtant, il est maintenant plus près de mes oreilles).

b) Profondeur des noirs : voilà qui pêche, mais je ne vous apprends rien. Comparé au TW3200, le TW6000 présente des noirs « gris foncés », mais légèrement plus bouchés. Je pense que l’on n’est pas loin d’égaliser les performances du TW3200, même s’il me semble que ce dernier est très légèrement supérieur de ce côté-là. Après, le gain sur les autres plans compensent amplement cette perte.

c) Le traitement des couleurs : en sortie de carton, les modes Salle de séjour et Dynamique sont à l’ouest. Après test rapide, à l’œil toujours, les couleurs du mode cinéma semblent les plus fidèles. Comme l’indiquaient les tests, c’est ce mode qui m’apparaît être le plus appréciable.

d) Netteté : Alors là, c’est le jour et la nuit par rapport au TW3200 !!! Sans rire, y a pas photo ! Le TW3200 était plutôt « flou » ; il aurait donc été cruel de faire pire… Cependant, réussir à marquer la différence à ce point (dans le bon sens), on en reste franchement sur le c.l (désolé pour l’expression mais, ici, elle mérite d’être utilisée !) Je revois en écrivant ces lignes la bataille au dessus de Coruscant où tout se détache : explosion, vaisseaux en premier et arrière plan, fumées sur fond de ciel bleu foncé, etc. Sincèrement magnifique !

e) La fluidité : je dirais identique au TW3200. En mode 24p, cela me convient très bien ; on constate quelques saccades très discrètes lorsqu’on les cherche, mais incomparable par rapport à du pulldown 3.2 (lors d’un affichage 50 ou 60 i/s d’une source 24p). Ayant possédé un Z5 durant 4 ans, ce pulldown était pour moi parfaitement indigeste, me faisant même parfois regretter le passage à la HD ! Depuis, le 24p fait mon bonheur !
Pendant les travellings, la netteté en prend un léger coup : quand on chipote, on voit qu’on y perd, mais faut vraiment être très très regardant. Cela doit pouvoir se régler en changeant de source car n’oublions pas que l’on parle d’une PS3. J’essayerai, à l’occasion, avec le Denon d’un ami lors des prochaines vacances. 

f) L’iris dynamique : bruit effectivement insupportable… Mais on observe tout de même un léger gain au niveau du contraste. Bizarrement, en mode naturel, l’iris s’active en direct et fait monter ou chuter violemment la luminosité, provoquant des fluctuations de lumière, sous forme de jaillissement. Horrible ! Par contre, très surprenant : en essayant les mêmes scènes avec le mode salle de séjour et cinéma, l’iris adapte son ouverture progressivement et c’est totalement transparent !!! Pour ceux qui ont le vp et le film, essayez le travelling vertical au début de Star Wars III, juste après le texte d’introduction : au moment où le soleil apparait. J’utiliserai l’iris dynamique pendant mes prochains films pour vérifier qu’il continue de s’adapter correctement et pour confirmer ce que j’ai pu lire récemment : il paraît qu’au bout d’environ 30h, le bruit s’atténue.

4) Avant la 3D, le son intégré : oui, j’ose en parler ! Option pratique dans le cas d’une utilisation d’appoint, c’est tout bonnement inutile dans la majorité des cas (salle dédiée ou salon muni d’un ampli HC). D’ailleurs, il faut veiller à baisser le volume au maximum sinon un souffle s’entend à travers les haut-parleurs. Côté performance, le son qui en sort est à l’image de la taille : plat et sans contenance.

5) La 3D :
Il s’agit de mon premier vidéoprojecteur 3D. Mes expériences 3D se résument donc au cinéma (3D passive) et aux tests en magasin (3D active et passive sur TV). N’ayant qu’un seul bluray 3D, je n’ai pas pu me faire une idée bien précise de la HD 3D. Sur Raiponce, l’effet de profondeur est intéressant, il n’y a pas de perte de définition (contrairement à des MKV 3D, où l’on voit la baisse de résolution ou par rapport à de la 3D passive sur TV, réduisant considérablement la définition). La luminosité est parfaite pour 2m de base (testé durant environ 3 heures). Pour 3m, je trouve que l’on est juste à la limite : il n’aurait pas fallu moins de lumens. Entre la 2D et la 3D, on voit la différence et comme j’aime les images très lumineuses, je resterais presque sur ma faim… Mais bon, ce que l’on perd en luminosité, on le gagne en profondeur. Je n’ai pas vu d’images fantômes pour l’instant. Lors des travellings, on remarque quelques saccades comme en 2D, mais pas davantage.
Bilan : pour la 3D, je n’ai pas assez de recul pour me faire une idée extrêmement précise. J’éditerai mon message après avoir fait quelques emplettes et quelques tests supplémentaires. ;-)
Côté ventilation, c’est bruyant mais pour un spectacle 3D, je pense que la bande son couvrira le bruit du vidéoprojecteur.

Conclusion :
Le placement est bien moins aisé que pour le TW3200, ceci est une certitude. Mais avec un peu de patience, on finit par y arriver. L’image est fabuleuse au niveau de la netteté, des couleurs ; mais si lumineuse que les noirs en souffrent. L’iris dynamique corrige très légèrement la chose, mais rien de miraculeux.
Pour l’instant, et après une petite frayeur concernant des noirs bleutés, je suis content de l’évolution TW3200 vers TW6000 principalement par rapport au gain en netteté. Avec le TW3200, un défocus régulier avait lieu régulièrement, m’obligeant à ajuster la bague de netteté. Et malgré cela, il y avait toujours un flou persistant, particulièrement gênant.
Pour le prix, et en comptant les 3 paires de lunettes 3D offertes en ce moment, le rapport qualité/prix est tout de même très avantageux.
Les plus :
- la forte luminosité pour une très grande base,
- le bruit de fonctionnement très réduit,
- la garantie sur la lampe (3 ans),
- le SAV très performant (l’ayant en effet testé 2 fois avec mon TW3200),
- une image ultra nette,
- une 3D surprenante.
Les moins :
- placement délicat,
- noirs gris foncés et peu profonds,
- drôle de comportement via une source RGB en hdmi (à creuser…),
- réglage de la 3D en side by side non automatique (le paramétrage fait un peu loucher :P),
Pour terminer, n’oublions pas le pourquoi de mon changement : les poussières m’avaient vacciné du TW3200. J’espère ne pas rencontrer cette même mauvaise surprise sur le TW6000.
Epson TW6000 (avant : TW3200 et Z5), Denon AVR-3312, PS3, 6.1 : JMLAB 2 x 736S, 4 x 706S (en série), centrale CC700S, surround back CC70S et caisson Velodyne CHT-8R. Ma salle : http://www.digital16-9.com/install/520a ... dbb79.html
jacquob7.
 
Messages: 952
Inscription: 11 Jan 2006 21:39
  • offline

Message » 25 Mai 2012 23:18

Bon ben voila
aujourd"hui, j'ai voulu faire plaisir à ma fille, et j'ai acheté raiponce.

(je n'avais pas encore regardé de film, juste tester que la connectique fonctionnait)

Je lui met raiponce et au bout de 1heure, elle me dit : "papa , y a un problème"

Je vais voir et la bizarre l'oeil gauche avait le film qui déroulé, et à droite l'image figé d'une scene avant (je donne l'impression que donne l'image à l'écran)

Et tout d'un coups le tw6000 s'arrete avec les lampes LAMP TEMP qui clignote rouge !!!!

pourtant il ne fait pas chaud dans la salle et le ventilo soufflait du "frais".

Je regarde la doc, ils marquent déranger le projo et rebrancher, ce que je fais, et le film repart. (vu que c'etait l'heure de diner on a arreté la chose)

Il indique aussi retour vendeur !!!

Je vais essayer un film complet demain soir, mais meme pas au bout de 1h dejà des soucis :(
et bien sur j'ai découpé la boite pour envoyé à Epson le code/serial pour avoir mes lunettes en cadeaux.
zesteph.
 
Messages: 63
Inscription: 07 Déc 2001 1:00
Localisation: Toulouse (à coté au Lherm)

Message » 26 Mai 2012 2:36

jacquob7 a écrit:Voici mon compte rendu détaillé après quelques heures d’utilisation. J’espère ne pas être trop long dans le discours. Volontairement, je le comparerai avec le TW3200 que j’ai récemment rendu (défaut récurrent de poussières, même après plusieurs nettoyage…). Pourquoi ? Car beaucoup hésitent entre ces deux modèles. Ainsi, en fonction de vos exigences, cela vous aidera peut-être à faire votre choix.

1) Coup d’œil rapide à l’aspect extérieur

Le TW6000 est moins imposant que le TW3200 et aussi légèrement plus léger (ça reste quand même un gros vidéoprojecteur par rapport à d’autres marques et modèles…). Très belle finition laquée noire, formes arrondis : je le trouve plus adapté pour une salle dédiée.
La télécommande est très différente de celle du 3200. De couleur noire, elle permet un accès direct à beaucoup d’items des menus : cette fonctionnalité est extrêmement pratique. D’ailleurs, peut-être que la télécommande du 3200 faisait pareil, je ne m’en souviens plus…
Les lunettes fournies ne sont pas trop lourdes (mais plus lourdes que des lunettes passives bien sûr), relativement douces pour le nez grâce au revêtement molletonné et utilisables avec des lunettes de vue (pas de souci pour porter les deux simultanément).

2) L’installation / Le placement

De ce côté-là, je dois dire que ce n’est pas pratique du tout. Habitué au Lens Shift, s’en passer fait appel à l’anticipation et au calcul d’apothicaire. J’avais créé une niche pour le TW3200 à 7m70 de l’écran et 2m30 de hauteur (voir mon installation précédente en suivant le lien de ma signature). Le zoom du 3200 (x2.1) et son Lens Shift me permettaient de le placer tout en haut et m’assurer une image de 3m de base. Autant dire qu’avec le TW6000, on perd sur le facteur de zoom (x1.6) et sans Lens Shift, le placer à l’endroit à 2m30 de hauteur est parfaitement impossible.
Pas de lens Shift donc mais un keystone. Je ne l’ai pas beaucoup utilisé (seulement avant installation, durant 3 heures environ). Je n’ai pas vu de détérioration d’image sur le keystone vertical (keystone horizontal non testé). Par contre, et j’ai trouvé cela gênant, la correction de trapèze récupère la géométrie de l’image en faisant apparaître des bandes noires (grises…) sur le côté. Du coup, vidéoprojecteur à distance égale de la toile, l’image est donc plus petite. J’avais lu cette information sur la notice mais je ne comprenais pas l’astuce ; maintenant, c’est plus clair.
Bilan :
a) Pour trois mètres de base, la distance maximale de l’écran est de 6m45. Afin d’accrocher mon support dans l’un des bastaings de mon plancher supérieur, j’ai dû placer l’objectif à 6m50. L’image déborde très légèrement d’environ 1cm de chaque côté et 3cm au dessus de l’écran (mais pour le dessus, ça ne se voit pas en position assise). Enfin, ceci n’est qu’un petit détail personnel. Passons…
b) Ne pouvant plus utiliser ma niche et devant retourner le vidéoprojecteur, j’ai acheté un support « premier prix » sur Amazon. Au final, j’en suis content même si j’ai eu quelques mésaventures au montage (voir mes messages précédents sur ce même topic).

3) L’image en 2D

Pour ceux qui auraient suivi mes premières impressions, j’ai été très surpris par la couleur bleutée des noirs (visible sur écran totalement noir ou dans les bandes 2.35 lors des scènes d’obscurité). Ma PS3 était réglé sur RGB. En Y Pb/Cr Pr/Cr, plus de souci. Voici donc mes impressions, maintenant que ce « bleuté » a disparu :

a) La luminosité en fonction des différents modes :
Précision : je n’ai utilisé que les modes lampe en éco. J’ai essayé en mode lampe normal, quelque soit le mode, ça déchire (au sens propre !) les deux rétines dans une salle dédiée…
Etrangement, en changeant de mode pour 3m de base, on ne remarque pas d’importantes différences de luminosité comme sur le TW3200, où les modes dynamique et Salle de séjour étaient beaucoup plus lumineux que les autres (il m’était impossible d’utiliser les modes naturels, cinéma et X.V. color pour la taille de mon écran car ces modes étaient trop « délavées »). Le TW6000 présente une luminosité bien plus équilibrée. La différence entre les modes se situe plutôt au niveau du contraste et de la colorimétrie. Il est clair qu’en dynamique et Salle de séjour, les réglages cherchent à compenser une éventuelle lumière ambiante qui entrerait dans la pièce, permettant aux couleurs d’apparaître suffisamment percutantes. Bien sûr, en salle dédiée, c’est bien trop appuyé (sauf si l’on apprécie les couleurs ultra vives et dénaturées).
Côté ventilation (car c’est un élément primordial pour moi), le TW3200 faisait évoluer sa ventilation en fonction du mode. Ainsi, les modes Salle de séjour et Dynamique étaient forcément plus bruyants que les autres, même en éco. Sur le TW6000, tous les modes 2D ventilent de la même manière en éco (à vérifier sur le mode dynamique tout de même, et en fonction de la durée d’utilisation peut-être ?). Il me semble que, par rapport au TW3200, le TW6000 est plus silencieux en mode éco, pourtant la luminosité est supérieure. En effet, le mode TW6000-Cinéma est aussi (voire plus) lumineux que le mode TW3200-Salle de séjour, et ce pour un bruit de ventilation bien inférieur. Autant dire qu’avec une bande son, même discrète, le TW6000 sait se faire totalement oublier (et pourtant, il est maintenant plus près de mes oreilles).

b) Profondeur des noirs : voilà qui pêche, mais je ne vous apprends rien. Comparé au TW3200, le TW6000 présente des noirs « gris foncés », mais légèrement plus bouchés. Je pense que l’on n’est pas loin d’égaliser les performances du TW3200, même s’il me semble que ce dernier est très légèrement supérieur de ce côté-là. Après, le gain sur les autres plans compensent amplement cette perte.

c) Le traitement des couleurs : en sortie de carton, les modes Salle de séjour et Dynamique sont à l’ouest. Après test rapide, à l’œil toujours, les couleurs du mode cinéma semblent les plus fidèles. Comme l’indiquaient les tests, c’est ce mode qui m’apparaît être le plus appréciable.

d) Netteté : Alors là, c’est le jour et la nuit par rapport au TW3200 !!! Sans rire, y a pas photo ! Le TW3200 était plutôt « flou » ; il aurait donc été cruel de faire pire… Cependant, réussir à marquer la différence à ce point (dans le bon sens), on en reste franchement sur le c.l (désolé pour l’expression mais, ici, elle mérite d’être utilisée !) Je revois en écrivant ces lignes la bataille au dessus de Coruscant où tout se détache : explosion, vaisseaux en premier et arrière plan, fumées sur fond de ciel bleu foncé, etc. Sincèrement magnifique !

e) La fluidité : je dirais identique au TW3200. En mode 24p, cela me convient très bien ; on constate quelques saccades très discrètes lorsqu’on les cherche, mais incomparable par rapport à du pulldown 3.2 (lors d’un affichage 50 ou 60 i/s d’une source 24p). Ayant possédé un Z5 durant 4 ans, ce pulldown était pour moi parfaitement indigeste, me faisant même parfois regretter le passage à la HD ! Depuis, le 24p fait mon bonheur !
Pendant les travellings, la netteté en prend un léger coup : quand on chipote, on voit qu’on y perd, mais faut vraiment être très très regardant. Cela doit pouvoir se régler en changeant de source car n’oublions pas que l’on parle d’une PS3. J’essayerai, à l’occasion, avec le Denon d’un ami lors des prochaines vacances. 

f) L’iris dynamique : bruit effectivement insupportable… Mais on observe tout de même un léger gain au niveau du contraste. Bizarrement, en mode naturel, l’iris s’active en direct et fait monter ou chuter violemment la luminosité, provoquant des fluctuations de lumière, sous forme de jaillissement. Horrible ! Par contre, très surprenant : en essayant les mêmes scènes avec le mode salle de séjour et cinéma, l’iris adapte son ouverture progressivement et c’est totalement transparent !!! Pour ceux qui ont le vp et le film, essayez le travelling vertical au début de Star Wars III, juste après le texte d’introduction : au moment où le soleil apparait. J’utiliserai l’iris dynamique pendant mes prochains films pour vérifier qu’il continue de s’adapter correctement et pour confirmer ce que j’ai pu lire récemment : il paraît qu’au bout d’environ 30h, le bruit s’atténue.

4) Avant la 3D, le son intégré : oui, j’ose en parler ! Option pratique dans le cas d’une utilisation d’appoint, c’est tout bonnement inutile dans la majorité des cas (salle dédiée ou salon muni d’un ampli HC). D’ailleurs, il faut veiller à baisser le volume au maximum sinon un souffle s’entend à travers les haut-parleurs. Côté performance, le son qui en sort est à l’image de la taille : plat et sans contenance.

5) La 3D :
Il s’agit de mon premier vidéoprojecteur 3D. Mes expériences 3D se résument donc au cinéma (3D passive) et aux tests en magasin (3D active et passive sur TV). N’ayant qu’un seul bluray 3D, je n’ai pas pu me faire une idée bien précise de la HD 3D. Sur Raiponce, l’effet de profondeur est intéressant, il n’y a pas de perte de définition (contrairement à des MKV 3D, où l’on voit la baisse de résolution ou par rapport à de la 3D passive sur TV, réduisant considérablement la définition). La luminosité est parfaite pour 2m de base (testé durant environ 3 heures). Pour 3m, je trouve que l’on est juste à la limite : il n’aurait pas fallu moins de lumens. Entre la 2D et la 3D, on voit la différence et comme j’aime les images très lumineuses, je resterais presque sur ma faim… Mais bon, ce que l’on perd en luminosité, on le gagne en profondeur. Je n’ai pas vu d’images fantômes pour l’instant. Lors des travellings, on remarque quelques saccades comme en 2D, mais pas davantage.
Bilan : pour la 3D, je n’ai pas assez de recul pour me faire une idée extrêmement précise. J’éditerai mon message après avoir fait quelques emplettes et quelques tests supplémentaires. ;-)
Côté ventilation, c’est bruyant mais pour un spectacle 3D, je pense que la bande son couvrira le bruit du vidéoprojecteur.

Conclusion :
Le placement est bien moins aisé que pour le TW3200, ceci est une certitude. Mais avec un peu de patience, on finit par y arriver. L’image est fabuleuse au niveau de la netteté, des couleurs ; mais si lumineuse que les noirs en souffrent. L’iris dynamique corrige très légèrement la chose, mais rien de miraculeux.
Pour l’instant, et après une petite frayeur concernant des noirs bleutés, je suis content de l’évolution TW3200 vers TW6000 principalement par rapport au gain en netteté. Avec le TW3200, un défocus régulier avait lieu régulièrement, m’obligeant à ajuster la bague de netteté. Et malgré cela, il y avait toujours un flou persistant, particulièrement gênant.
Pour le prix, et en comptant les 3 paires de lunettes 3D offertes en ce moment, le rapport qualité/prix est tout de même très avantageux.
Les plus :
- la forte luminosité pour une très grande base,
- le bruit de fonctionnement très réduit,
- la garantie sur la lampe (3 ans),
- le SAV très performant (l’ayant en effet testé 2 fois avec mon TW3200),
- une image ultra nette,
- une 3D surprenante.
Les moins :
- placement délicat,
- noirs gris foncés et peu profonds,
- drôle de comportement via une source RGB en hdmi (à creuser…),
- réglage de la 3D en side by side non automatique (le paramétrage fait un peu loucher :P),
Pour terminer, n’oublions pas le pourquoi de mon changement : les poussières m’avaient vacciné du TW3200. J’espère ne pas rencontrer cette même mauvaise surprise sur le TW6000.

merci pour ton cr qui nous apportent bcp de reponses et qui peu aider certain a choisir entre le 3200 et le 6000.
a ton avis le 6000 passerais bien sur un ecran de 2m de base avec pour recul(vp et ecran)4m?
merci
lacoste.
 
Messages: 162
Inscription: 15 Mai 2012 15:56
Localisation: cholet 49
  • offline

Message » 26 Mai 2012 6:09

Selon le calculateur, je crois que c'est bon pour la distance (à vérifier sur videoprojecteur24). Par contre, pour 2m de base, la luminosité piquera les yeux en 2D si c'est dans une salle dédiée, avec obscurité et murs peints en noir. Après, il faut penser que la lampe va faiblir avec l'usure. Et si on aime quand ça pète, tu seras servi ! ;-)
Concernant la 3D, j'ai découvert hier qu une option luminosité 3D existait bas, normal et haut. Pour les grandes bases, ça pousse les lumens ! Sympa ! Vu hier soir Transformers 3 en 3D : pas de ghosting mais toujours pas d'effet de jaillissement non plus. :wtf: Personne n aurait trouvé une vidéo test 3D sur le net, bourrée d effet pour tester toutes les inventivités de la 3D ?

[EDIT] J'ai trouvé la pub 3D Haribo (sur la lune) : ok pour les effets de jaillissement !! Les chamalows nous arrivent vraiment dessus ! :o
Epson TW6000 (avant : TW3200 et Z5), Denon AVR-3312, PS3, 6.1 : JMLAB 2 x 736S, 4 x 706S (en série), centrale CC700S, surround back CC70S et caisson Velodyne CHT-8R. Ma salle : http://www.digital16-9.com/install/520a ... dbb79.html
jacquob7.
 
Messages: 952
Inscription: 11 Jan 2006 21:39
  • offline

Message » 26 Mai 2012 8:27

Ca m'interesse ton histoire de reglage 3D side by side, on fait comment ?
Merci !
Hifi : Marantz CD 6000 KI + DAC Teac UD-H01 + Yamaha AX-596 + JMR Bliss
HC : Yamaha BD-A1010 + Yamaha RX-A3030 + Wharfedale EM97 X 2 + Wharfedale EM93 X 2 + Wharfedale EM-Centre + Caisson Magnat Omega 300/Eq Antimode 8033. Epson TW6000
FunkyMatsch.
 
Messages: 17
Inscription: 05 Jan 2010 14:36
Localisation: Saint-Cloud
  • offline

Message » 26 Mai 2012 8:56

Merci pour ton super CR.

la morale de l'histoire : on ne peux pas poser un TW6000 en hauteur à l'endroit.

C'est la réponse que je cherchais.

Merci
Onkyo TX-NR616, Davis acoustics Kendall (avant, arrière et centrale), caisson boston acoustics hps 10, Lcd Samsung 46C630, Epson tw6000 , Box numericable , Xtreamer Sidewinder 3, Egreat R6s, Blu-ray Sony BDP-S490, PS3 slim, télécommande harmony one
speedyj.
 
Messages: 168
Inscription: 08 Mai 2005 23:27
  • offline

Message » 26 Mai 2012 9:40

Non, car rien qu au sol, à 60cm sous la base de l écran, le trapèze est déjà très important (corrigible mais on voit alors d'épaisses bandes noires de chaque côté). En mettant le projo à l'endroit en hauteur, il faudrait rattraper (pour moi) 1m70 en l'inclinant vers l avant : totalement impossible selon moi !
Epson TW6000 (avant : TW3200 et Z5), Denon AVR-3312, PS3, 6.1 : JMLAB 2 x 736S, 4 x 706S (en série), centrale CC700S, surround back CC70S et caisson Velodyne CHT-8R. Ma salle : http://www.digital16-9.com/install/520a ... dbb79.html
jacquob7.
 
Messages: 952
Inscription: 11 Jan 2006 21:39
  • offline

Message » 26 Mai 2012 15:39

Bonjour,

pour ma part avec mon 6000w je suis à 4m de recul ainsi que l'objectif à la toile.J'ai une base de 2m40 et j'aurai pu remplir 2m80 sans problème.
L'image projetée démarre à 70 cm du sol sachant que le vp est fixé au plafond à 2m50,et le support fait 15cm (support quelconque orientable à 30°).
Et bien j'ai à peine eu besoin de corriger le trapèze. Très légèrement.

L'iris fait du bruit c'est bien vrai mais essentiellement quand l'appareil est neuf.Le bruit est atténué avec quelques heures sans que ce soit le jour et la nuit non plus.

Sur ce que j'ai pu voir en 3d pour le moment, 3 titres incontournables sur l'epson 6000 en 3d :)

Avatar
Samy
Les bonus de this is it de michael jackson
murmur2000.
 
Messages: 22
Inscription: 25 Déc 2011 1:16
  • offline

Message » 26 Mai 2012 19:58

Dommage, j'aurais bien aimé profiter des paires de lunettes en plus... je ne tombe jamais au bon moment moi pour acheter... :-?
Denon 1803, Wharfedale Diamond 8.4, 8.C et 8.1, caisson Audience CGA 25, Dvd Pioneer DV-575A-S, WDTV, VP Epson TW6000, TV Panasonic TX-P50ST50, Ampli-Bluray LG HX806SH, Harmony 555, Wii...
Visitez le forum dédié à Wharfedale http://hcr2lorme.free.fr/forum
Salle dédiée terminée !
r2lorme.
 
Messages: 6453
Inscription: 11 Déc 2002 8:59
Localisation: Rouen

Message » 26 Mai 2012 20:37

jacquob7 a écrit:Selon le calculateur, je crois que c'est bon pour la distance (à vérifier sur videoprojecteur24). Par contre, pour 2m de base, la luminosité piquera les yeux en 2D si c'est dans une salle dédiée, avec obscurité et murs peints en noir. Après, il faut penser que la lampe va faiblir avec l'usure. Et si on aime quand ça pète, tu seras servi ! ;-)
Concernant la 3D, j'ai découvert hier qu une option luminosité 3D existait bas, normal et haut. Pour les grandes bases, ça pousse les lumens ! Sympa ! Vu hier soir Transformers 3 en 3D : pas de ghosting mais toujours pas d'effet de jaillissement non plus. :wtf: Personne n aurait trouvé une vidéo test 3D sur le net, bourrée d effet pour tester toutes les inventivités de la 3D ?

[EDIT] J'ai trouvé la pub 3D Haribo (sur la lune) : ok pour les effets de jaillissement !! Les chamalows nous arrivent vraiment dessus ! :o

j'ai la video 3d de lg qui tourne dans les magasins,si tu la veux je la up
lacoste.
 
Messages: 162
Inscription: 15 Mai 2012 15:56
Localisation: cholet 49
  • offline

Message » 26 Mai 2012 22:40

Trouvée ! ;-) merci. Cependant, je ne la trouve pas exceptionnelle.
Epson TW6000 (avant : TW3200 et Z5), Denon AVR-3312, PS3, 6.1 : JMLAB 2 x 736S, 4 x 706S (en série), centrale CC700S, surround back CC70S et caisson Velodyne CHT-8R. Ma salle : http://www.digital16-9.com/install/520a ... dbb79.html
jacquob7.
 
Messages: 952
Inscription: 11 Jan 2006 21:39
  • offline


Retourner vers Projecteurs Full HD

 
  • Articles en relation
    Dernier message