Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Détails sur les éditions, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Les Tests Blu-ray 2D

Message » 25 Mai 2012 3:03

La Vengeance Dans La Peau (The Bourne Ultimatum) (viewtopic.php?f=1382&t=30020596)

Image

Audio : Français : DTS 5.1, Italien DTS 5.1, Allemand DTS 5.1, Espagnol DTS 5.1, Japonais DTS 5.1 et Anglais DTS HD Master Audio 5.1

Sous-titres : Anglais, Anglais SDH, Français, Italien, Allemand, Espagnol, Japonais, Danois, Hollandais, Finnois, Coréen, Norvégien, Portugais et Suédois.

Visionné l'édition FR en VF.


3ème et dernier (pour l'instant... lol) opus de la trilogie Jason Bourne, et là, c'est la consécration. L'image est parfaite, tous les défauts des 2 premiers épisodes sont gommés, on se retrouve avec un transfert idéal, précis, avec des couleurs chatoyantes, des contrastes parfaits... Super !
DTS 5.1 en VF quand tu nous tiens... Ici on s'améliore aussi ! Du début à la fin, ça rugit de partout, c'est beau, immersif à souhait. Un mixage vraiment topissime ! La poursuite dans Tanger notamment est excellente.

Image pour l'image.

Image pour le son.


Un superbe finish pour cette trilogie (qui aura une suite bientôt, mais sans Matt Damon, donc rien à voir...) que j'aime beaucoup. Dès les premières secondes, on est en pleine action en Russie, et cela ne s'arrêtera jamais ! On découvre le passé via ls souvenirs de Bourne petit à petit, tout est bien orchestré et colle avec le fondement de cette saga. Le final est excellent, même si forcément, on s'y attend quand même... Mais c'est un pur plaisir de se caler devant sa télévision et d'en prendre plein les mirettes et les oreilles de la sorte !

Image pour le film.
Téléviseur : LED Samsung UE40B6000
Lecteurs : PS3 Slim 240 Go - DVD Toshiba (HDMI) - TV HD SFR par satellite (HDMI)
Audio : Onkyo TX-SR 508 + kit Boston Soundwave XS 5.1
TitiAien.
 
Messages: 1241
Inscription: 06 Nov 2010 2:52
Localisation: Seine-Maritime (76)
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Mai 2012 3:03

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Mai 2012 10:58

ImageHaywire (Piégée) de Steven Soderbergh:

Blu-ray Disc Région A Canadien.
Éditeur: Alliance Vivafilm.


- Pistes sonores: Anglais et Français (VFQ) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres: Anglais et Anglais pour malentendants.


Critique support: BBBBB
-Image: Ce transfert HD propre, détaillé et d'une grande clarté offre des plans rapprochés d'une finesse stupéfiante, une profondeur de champ concluante, des contrastes solides (heureusement car le film est très sombre et il y énormément de scènes tournées en contre-jour) et une palette colorimétrique radieuse qui restitue parfaitement les magnifiques teintes ambres du long-métrage. Les bords du cadre sont par contre souvent floutés mais il ne s'agit pas d'un problème du master mais bien d'un choix esthétique.
-Audio: Des pistes sonores puissantes et nuancées qui peuvent compter sur une dynamique remarquable, sur la bonne spatialisation des effets (d'ambiances ou rentre-dedans), sur l'enveloppement de la bande son délicieusement rétro de David Holmes et sur les explosions très travaillées du canal LFE.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-haywire-105783955.html
Mon Blog : Le cinéma du loup
- Diffuseur vidéo 4K : Samsung UE55HU8500 (138 cm) - Sources : Oppo BDP-103D (région B) / Oppo BDP-93EU (multi-régions) / Xbox One / Wii U
- Ampli : Onkyo TX-SR608 - Enceintes : Focal Sib XL, Sib & Cub 2 (7.1)
le loup celeste.
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 3668
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Dans un monde et des temps immémoriaux

Message » 27 Mai 2012 8:43

ImageRetreat de Carl Tibbetts:

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur: E1 Entertainment.


- Pistes sonores: Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres: Français.


Critique support: BBBBB
-Image: Un niveau de détails particulièrement avantageux et une profondeur de champ époustouflante qui mettent en valeur les sublimes paysages gallois, des noirs profonds et des couleurs d'une belle richesse, mais la définition accuse une petite faiblesse lors de rares occasions, du grain fait son apparition lors des scènes sombres et les contrastes ne sont pas toujours assez soutenus.
-Audio: Pas d'esbroufe ici mais des pistes sonores harmonieuses et travaillées aux dialogues clairs, à l'environnement sonore excellent, aux effets surround immersifs et à la musique lyrique aérée avec efficacité.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-retreat-105784468.html
Mon Blog : Le cinéma du loup
- Diffuseur vidéo 4K : Samsung UE55HU8500 (138 cm) - Sources : Oppo BDP-103D (région B) / Oppo BDP-93EU (multi-régions) / Xbox One / Wii U
- Ampli : Onkyo TX-SR608 - Enceintes : Focal Sib XL, Sib & Cub 2 (7.1)
le loup celeste.
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 3668
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Dans un monde et des temps immémoriaux

Message » 29 Mai 2012 22:01

ImageIntruders de Juan Carlos Fresnadillo:

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur: Universal Pictures.


- Pistes sonores: Anglais DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFF), Italien, Espagnol, Allemand et Japonais DTS 5.1.
- Sous-titres: Français, Allemand, Italien, Espagnol, Danois, Néerlandais, Finlandais, Grec, Norvégien, Portugais, Suédois, Islandais, Japonais, Coréen, Cantonais et Mandarin. Anglais pour malentendants.


Critique support: BBBBB
-Image: En plein jour, l'image est lumineuse, nette, bien définie, bien contrastée et possède une bonne profondeur de champ. De nuit ou lors des scènes intérieures, le résultat est par contre bien moins concluant. En effet, les contours perdent en finesse, la définition s'affaiblie, les couleurs deviennent ternes, les contrastes ne sont plus assez solides et les noirs tirent sur le gris foncé. Voilà donc un transfert HD quelque peu décevant pour un film aussi récent.
-Audio: Des pistes sonores dynamiques et immersives aux effets bien spatialisés et très réalistes (le miaulement des chats), aux dialogues limpides et à la musique pêchue aux tonalités stridentes bien mises en avant.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-intruders-105947874.html
Mon Blog : Le cinéma du loup
- Diffuseur vidéo 4K : Samsung UE55HU8500 (138 cm) - Sources : Oppo BDP-103D (région B) / Oppo BDP-93EU (multi-régions) / Xbox One / Wii U
- Ampli : Onkyo TX-SR608 - Enceintes : Focal Sib XL, Sib & Cub 2 (7.1)
le loup celeste.
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 3668
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Dans un monde et des temps immémoriaux

Message » 31 Mai 2012 7:19

To catch a thief (la main au collet)(US)

ImageImage

Configuration---> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre-----------> Comédie, Policier
Durée-----------> 1h46
Zone------------> A & B
Editeur---------> Paramount
Langues--------> Anglais DTrue HD 2.0, Français DTrue HD 1.0, Espagnol DD 1.0
Sous-titres-----> Français, Anglais, Espagnol
Images--------->Image
Son------------->Image
Scénario------->Image
Plaisir Ciné---->Image

Réalisé par Alfred Hitchcock

Résumé: John Robie-the-cat is back !
Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, John Robie (Cary Grant) vit paisiblement dans sa villa non loin de Vintimille, Italie. Sa carrière de cambrioleur est derrière lui depuis qu'il s'est fait prendre, lui et son équipe, et condamner pour vols de bijoux. En liberté surveillée, celui qu'on surnomme "John Robie the cat", doit se tenir à carreau. Un beau jour, les forfaits reprennent et portent sa signature. La police le soupçonne et tente de l'arrêter. Il réussit à fuir. Pour laver son honneur et ne pas retourner en prison, il doit mener l'enquête lui-même et découvrir qui est ce mystérieux imposteur...


Le film:Quand le maitre du suspense n'en fait plus
Surfant sur la vague du succès de "Rear window" (Fenêtre sur cours), Hitchcock choisit un sujet plus léger: le cambriolage. Conservant son approche sophistiquée, l'histoire se focalise sur le vol de bijoux dans les milieux huppés de la "Riviera". Le réalisateur délaisse pour un instant le thriller mais pas les spectateurs. Nous avons droit à une des premières scènes filmées en hélicoptère. Il tourne "To catch a thief" en VistaVision (grand format de l'image et réponse de la Paramount au Cinémascope) et délivre un spectacle grandiose. L'histoire est plus simple qu'à l'accoutumée (pense-t-on). Les clichés sont nombreux concernant la Côte d'Azur et les français. Mais ne boudons pas notre plaisir, il s'agit d'un classique du maitre, savourons-le comme il se doit...

Le BD: Un classique sublimé par la HD
Paramount ne s'est pas dérobé et nous délivre un transfert en haute-définition somptueux. Aucun détail ne nous échappe. Les couleur sont vives et ne bavent pas. Ce qui démontre une fois de plus les grandes qualités du Technicolor.
Le contraste est parfait et confère à l'image une superbe profondeur. Les scènes en basse lumière ressortent impeccablement. Je n'ai pas noté de traits forcis ou dédoublés (EE), excepté pour la scène du ponton ( Grant est dans l'eau et discute avec Brigitte Aubert allongée sur le ponton de l'hôtel Carlton). J'ai vérifié, on a le même défaut dans le DVD de la zone 2.
J'ai remarqué aussi quelques plans flous en extérieur comme la scène où Grant et Aubert quitte le port de Vintimille sur un petit bateau. Même chose le DVD présente aussi ce manque de définition. Si on a appliqué un filtre pour nettoyer l'image de tout bruit vidéo (DNR), alors cela a été fait sur des passages très courts de 1 à 2 secondes et de façon subtile.
Je pense à la scène où Kelly embrasse Grant sur le pas de la porte de sa chambre d'hôtel. Il faut vraiment scruter l'image pour le voir.
La piste audio Anglaise en Dolby True HD 2.0 est d'une clarté et d'un dynamisme remarquable étant donné l'âge du film.
La spatialisation des voix et des effets est faible. Mais l'ensemble est riche en détails sonores. Le fait d'avoir les enceintes arrières éteintes ne m'a pas empêché d'être plongé dans l'ambiance du film.

Avis ultime: Une séance en home-cinéma mémorable !
kepassa.
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 31 Mai 2012 7:41

ImageRed Tails de Anthony M. Hemingway:

Blu-ray Disc Région A Canadien.
Éditeur: 20th Century Fox.


- Pistes sonores: Anglais DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFQ) et Espagnol Dolby Digital 5.1.
- Sous-titres: Anglais et Espagnol.


Critique support: BBBBB
-Vidéo: Un transfert HD fantastique qui met en valeur à chaque instant les magnifiques images captées à l'aide de la Sony CineAlta F35. Les images d'une grande clarté sont lumineuses, extrêmement détaillées (la finesse des textures sur les avions créés numériquement ou sur les vestes en cuir des pilotes est exceptionnelle) et jamais bruitées, la profondeur de champ sur terre comme dans les airs est incroyable, les contrastes et les noirs sont fabuleux, les couleurs sont dynamiques et brillantes, et il n'y a vraiment aucune trace de compression. C'est tout simplement magnifique.
-Audio: Des pistes sonores jubilatoires qui procurent une sensation d'ouragan multicanal comme aucune autre auparavant (surtout la piste HD anglaise labellisée THX). Lors des moments calmes, les ambiances de l'environnement, en plus d'être nombreuses et permanentes, sont d'une subtilité épatante. Lors des combats aériens, la spatialisation et la directivité des effets sonores sont stupéfiantes, j'en veux pour preuve le réalisme des balles qui fusent de tous les côtés à travers l'espace sonore (préparez-vous à vouloir les éviter) ou encore la trajectoire qu'il est possible de suivre à la trace des divers avions qui sortent et entrent dans le champ visuel de toutes les directions possibles. Dans tous les cas de figure, les dialogues sont parfaitement audibles et intégrés, le caisson de basse a du punch (les explosions sont puissantes et les vrombissements des moteurs font vibrer) et le score entraînant composé par Blanchard Terrence est mixé sur l'ensemble des enceintes avec beaucoup de talent. Un tourbillon multicanal jouissif au possible.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-red-tails-106101403.html
Mon Blog : Le cinéma du loup
- Diffuseur vidéo 4K : Samsung UE55HU8500 (138 cm) - Sources : Oppo BDP-103D (région B) / Oppo BDP-93EU (multi-régions) / Xbox One / Wii U
- Ampli : Onkyo TX-SR608 - Enceintes : Focal Sib XL, Sib & Cub 2 (7.1)
le loup celeste.
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 3668
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Dans un monde et des temps immémoriaux

Test coffret Batman 2/2 : The Dark Knight VO

Message » 03 Juin 2012 22:53

Rappel de l'échelle de notation principale : A++ > A+ > A > A- > B+ > B > B- > C+ > C > C- > D

Test en VO

HD1 + CII + BD85 sur 2m03 de base

The Dark Knight (WB 2011) : IMAX A / Non IMAX B (VC1) Format 2.40:1 et scènes IMAX 1.78:1 Si les scènes IMAX sont de bonne facture, l'image le reste du temps n'est pas complètement homogène : il semble qu'elle soit plus ou moins "boostée" pas une accentuation des contours et du DNR qui parfois lui donne un aspect manquant de naturel. Sinon la compression est quasi invisible et les noirs d'un très bon niveau la plupart du temps (très légèrement bruités à de rares occasions). (nouveau test): Une remasterisation sans artifices serait la bienvenue...
viewtopic.php?f=1349&t=29899079

ImageImage

-Piqué/ Précision : variable
-Définition : variable
-Niveau des noirs : très bon la plupart du temps
-Colorimétrie : ras
-Grain : quasi nul
-Compression : quasi invisible mais pas parfaite (quelques tremblements de lignes)
-DNR/EE : DNR et EE sont malheureusement au rendez-vous des scènes non-IMAX.
-Banding : 0
-Homogénéité : moyenne


Genre: Comics
Durée: 153 minutes
Zone:
Doublage: oui
Langues: anglais Dolby True HD 5.1, français Dolby Digital 5.1...
Sous-titres: anglais, français...
Images: Image
Son: Image
J'ai Aimé: Image
/

Image

--------------------------------------------------------------------------------------------------------
-Notation :

- A : l'excellence en HD mais avec des nuances : A+ > A > A-
- B : Bon B+ à moyen pour B et B-
- C : Ça ressemble plus à du DVD qu'à de la HD, avec des nuances : C+ > C > C-
- D : comme détritus, de la merd;e quoi !

viewtopic.php?p=177111500#p177111500
JVC X70RB + Oppo 103 Audicom Signature ou Pana BT500B ou Pana BD85A + ISCANDUO. Tests BD (p13 à 20) Le Hobbit..................La désolation de Smaug.................Vive le home cinéma !
"The Ghost Voice"
opbilbo.
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 37417
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Test Underworld Awakening (version US en VFQ)

Message » 03 Juin 2012 23:09

Test en VFQ sans accent

HD1 + ISCANDUO + LX91

:o Underworld Awakening** (US-ALL-VFQ) : (Sony 2012) A+ (MPEG4/AVC) Format 2.40:1 Une très belle image, avec des noirs abyssaux et une belle profondeur de champs. La définition est également au rendez-vous : Seule la compression est très rarement mise en défaut par un banding la plupart du temps à la limite du visible (notamment dans les très rares scènes aquatiques) au chapitres 2 et 3, sans quoi la note était un A++.
viewtopic.php?p=176983281#p176983281
viewtopic.php?p=173736611#p173736611

Image

Genre: Fantastique
Durée: 89 minutes
Zone: ABC
Doublage: oui
Langues: anglais DTS HD MA 7.1 et français québécois (sans accent) DTS HD MA 5.1
Sous-titres: anglais, anglais SDH, français et espagnol
Images: Image
Son: Image
J'ai Aimé: Image
/


--------------------------------------------------------------------------------------------------------
-Notation :

- A : l'excellence en HD mais avec des nuances : A+ > A > A-
- B : Bon B+ à moyen pour B et B-
- C : Ça ressemble plus à du DVD qu'à de la HD, avec des nuances : C+ > C > C-
- D : comme détritus, de la merd;e quoi !

viewtopic.php?p=176811720#p176811720
JVC X70RB + Oppo 103 Audicom Signature ou Pana BT500B ou Pana BD85A + ISCANDUO. Tests BD (p13 à 20) Le Hobbit..................La désolation de Smaug.................Vive le home cinéma !
"The Ghost Voice"
opbilbo.
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 37417
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 04 Juin 2012 15:23

ImageKing Kong de Peter Jackson:

Blu-ray Disc Région B Allemand.
Éditeur: Universal Pictures.


- Pistes sonores: Anglais DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFF), Allemand, Italien, Espagnol et Japonais DTS 5.1.
- Sous-titres: Français, Japonais, Italien, Allemand, Espagnol, Néerlandais, Danois, Finlandais, Grec, Coréen, Norvégien, Portugais, Suédois et Chinois. Anglais pour malentendants.


Critique support: BBBBB
Le Blu-ray Disc propose sur le même disque la version cinéma (187') et la version longue (200') qui propose trois séquences inédites (dont une attaque de tricératops et une séquence de massacre en radeau) et cinq rallongées.
-Image: Difficile de reprocher quoi que ce soit à ce transfert HD qui délivre une définition d'une belle netteté, un piqué d'une précision redoutable, une profondeur de champ incroyable qui met en valeur les paysages fantastiques de Skull Island, des contrastes fabuleux et une palette colorimétrique raffinée entre les couleurs grises de la ville de New-York et les couleurs primaires explosives de l'île mystérieuse.
-Audio: Des pistes sonores immersives et dynamiques où les voies surround s'en donnent à cœur joie (les ambiances de la jungle new-yorkaise et de la vraie jungle) comme le canal LFE (les hurlements de King Kong, les pas lourds des reptiles, les moteurs du SS Venturer).


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-king-kong-106371136.html
Mon Blog : Le cinéma du loup
- Diffuseur vidéo 4K : Samsung UE55HU8500 (138 cm) - Sources : Oppo BDP-103D (région B) / Oppo BDP-93EU (multi-régions) / Xbox One / Wii U
- Ampli : Onkyo TX-SR608 - Enceintes : Focal Sib XL, Sib & Cub 2 (7.1)
le loup celeste.
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 3668
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Dans un monde et des temps immémoriaux

Message » 04 Juin 2012 16:03

ImageLe Pacte (Seeking Justice) de Roger Donaldson:

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur: M6 Vidéo.


- Pistes sonores: Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres: Français.


Critique support: BBBBB
-Image: La définition, le piqué, la profondeur de champ, la colorimétrie et les noirs s'inscrivent dans la bonne moyenne du support, mais les contrastes sont moyens surtout lors des scènes en basse lumière qui laissent aussi apparaître du fourmillement.
-Audio: Le volume des deux pistes sonores est excessivement bas (ne pas hésiter à augmenter son ampli d'au moins 15dB par rapport à nos habitudes) et le mixage n'est ni vraiment pêchu ni immersif (des surrounds très peu sollicités), mais les dialogues ont du mordant, les impacts des quelques coups de feux ont de la présence et la Bande Originale est bien aérée sur l'ensemble des canaux.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-le-pacte-106375309.html
Mon Blog : Le cinéma du loup
- Diffuseur vidéo 4K : Samsung UE55HU8500 (138 cm) - Sources : Oppo BDP-103D (région B) / Oppo BDP-93EU (multi-régions) / Xbox One / Wii U
- Ampli : Onkyo TX-SR608 - Enceintes : Focal Sib XL, Sib & Cub 2 (7.1)
le loup celeste.
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 3668
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Dans un monde et des temps immémoriaux

Message » 06 Juin 2012 1:22

The Unjust (FR)

Image


Configuration-----> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre-------------> Policier, Thriller
Durée-------------> 1h59
Zone--------------> Toutes régions
Editeur-----------> Elephant Films
Langues----------> Coréen DTS 5.1, Français DTS 5.1
Sous-titres-------> Français
Encodage---------> AVC
Fréquence 24p---> 23.976 (la norme)
Images----------->Image
Son--------------->Image
Scénario--------->Image
Plaisir Ciné------>Image


Image

Réalisé par Ryoo Seung-wan

Résumé: Un coupable à tout prix
Un tueur en série sévit à Séoul. De jeunes étudiantes coréennes sont kidnappées et retrouvées mortes.
L'opinion publique est choquée. Les médias dénoncent l'inefficacité des services de police et poussent le pouvoir à agir dans l'urgence. Un commissaire de quartier confie une mission spéciale à un officier de sa brigade, le capitaine Cho.
Il lui demande de trouver à tout prix le responsable de ces meurtres, même si c'est un innocent.
Il lui promet en échange une promotion dans la "maison bleue", la catégorie des officiers supérieurs.
Une guerre larvée entre Cho et le procureur Joo va entraver ce processus. La corruption sera le vecteur de cette lutte.

Le film: La Corée su Sud, temple du polar
Je ne suis pas un spécialiste du cinéma coréen. J'ai vu une petite douzaine de films en BD et quelques titres supplémentaires en DVD, encore inédits sur le support HD. Je ne vois donc que le "meilleur". Mais je pense malgré tout qu'il surclasse le reste du cinéma mondial dans le domaine du polar. "The unjust" en est le plus parfait exemple.
Les qualités de mise en scène, de scénario et de jeux d'acteurs sont manifestes. J'ai éprouvé un plaisir infini en suivant cette histoire. Quelle invention ! Il y a ni temps mort, ni scène baclée alors que le film dure 2 heures.
Le réalisateur, Ryoo Seung-wan, ose s'attaquer au sujet de la corruption avec une rare intelligence. Il évite le piège du populisme et ne sombre pas non plus dans le moralisme. Brillant. Je le recommande vivement à tout amateur de polars ou de bons films en règle générale.

Le BD: Superbe image, audio en DTS (Grrr)
L'image HD possède une splendide définition. On peut voir les pores de la peau des acteurs quand ils sont filmés en gros plan. Mais l'encodage présente un petit défaut. J'ai observé une légère instabilité en arrière-plan. Cela concerne les objets de très petite taille. Il faut arrêter de suivre l'action pour pouvoir le remarquer. Le contraste m'a paru un poil trop fort. Cependant, je n'ai pas vu de blancs brûlés. Les couleurs sont justes, les noirs sont profonds. La copie est propre et très nette sur toute la longueur du film.
La piste audio coréenne en DTS 5.1 fait bonne figure. Mais il s'agit d'un Blu-Ray. Je crois qu'on est en droit d'attendre un son HD aussi. Ce n'est pas une catastrophe, mais c'est quand même moins dynamique et moins précis qu'une piste DTS-HD MA.

Avis ultime: Un classique du polar à posséder
kepassa.
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 06 Juin 2012 1:23

The apartment (La garçonnière)(US)

Image

Configuration---> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre-----------> Comédie
Durée-----------> 2h05
Zone------------> A & B
Editeur---------> Fox-MGM
Langues--------> Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DD 1.0, Espagnol DD 1.0
Sous-titres-----> Français, Anglais, Espagnol
Images--------->Image
Son------------->Image
Scénario------->Image
Plaisir Ciné---->Image

Image

Réalisé par Billy Wilder

Résumé:
CC Baxter (Jack Lemmon) est un expert en assurances-vie d'une grosse boîte de Manhattan.
Il quitte rarement son travail avant 6h. Ses supérieurs ne tarissent pas d'éloges sur lui mais pour une autre raison. L'employé modèle prête son appartement pour des escapades extra-conjugales. En échange, ces messieurs de la direction lui promettent une promotion imminente. Un jour, le big boss (Fre MacMurray) a vent de ce petit business et veut s'arroger le droit de disposer de cette garçonnière comme bon lui semble.

Le film: Un classique signé Wilder
Je l'ai découvert pour la première fois sur Arte en VF dans les années 90. J'avais aimé l'histoire, moins les dialogues qui avaient pas mal vieilli. Et puis grâce au DVD, j'ai enfin pu le (re)voir en VO et ce n'était plus la même chose.
J'ai découvert l'incroyable tempo de ce film. Jack Lemmon est génial en "Mr. Nobody". À mon humble avis, c'est son plus beau rôle au cinéma. Shirley MacLaine est d'une classe folle et d'un charme irrésistible. Jack Kruschen marque les esprits grâce à son personnage de doc. Humain et philosophe: un vrai "mensch" quoi!
2 petites anecdotes:
-la scène où Lemmon se prépare un Martini dry avec une olive est un petit clin d'œil de Wilder à sa femme qui aimait beaucoup ce cocktail. Tout comme le réalisateur.
-Lors du tournage, MacLaine demandait souvent à Wilder si ce film allait plaire. Ce n'était pas une grosse production hollywoodien et l'histoire était trop intime selon elle.

Le BD: Pas à la hauteur du film
Ce titre MGM ressorti par la Fox est un événement pour les amoureux du film. Pour l'instant c'est la seconde réalisation de Wilder dispo en HD (après "Some like it hot", Certains l'aiment chaud). Une fois de plus, la Fox fait le minimum du minimum. Sauf pour le prix de la galette. Je ne crois pas que cette politique éditoriale soit gagnante sur du long terme. Mon principal reproche concerne la netteté de l'image. C'est rarement précis et détaillé.
Les plans présentent un léger flou qui interdit toute exploration contemplative de la très belle mise en scène de Wilder. Le contraste est bon, sans plus. D'habitude le 1080@24p surclasse le 1080i50 d'une chaine HD de la TNT.
Ce Blu-Ray est supérieur au 1080i mais de peu. La copie est sujette à un fourmillement persistant qui s'apparente plus à du bruit vidéo qu'au grain d'une pellicule cinématographique.
La piste audio anglais DTS-HD MA 5.1 est en 5.1 que dans l'intitulé. Quelle drôle d'idée de réaliser un 5.1 dans lequel les enceintes arrières sont le plus souvent silencieuses. Pour le .1, à savoir le caisson, quel est son apport dans une comédie de 1960? Un meilleur "pop" quand le bouchon de champagne saute?


Avis ultime: Une HD peu convaincante
kepassa.
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 06 Juin 2012 1:26

Red Tails(US)

Image

Configuration---> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre-----------> Action, Guerre
Durée-----------> 2h05
Zone------------> A Uniquement
Editeur---------> Fox
Langues--------> Anglais DTS-HD MA 5.1, Français (Canada) DD 5.1, Espagnol DD 5.1
Sous-titres-----> Anglais pour sourds et malentendants, Espagnol
Images--------->Image
Son------------->Image
Scénario------->Image
Plaisir Ciné---->Image

Réalisé par Anthony Hemingway

Résumé: De vraies têtes brûlées
Ils appartiennent à la première formation de pilotes noirs américains de l'Air force. Mais qui sont-ils?
Ce sont les "Red Tails"! (c'est le titre du film...) De véritables têtes brûlées dont le but commun est d'abattre le maximum de pilotes nazis. Mais être noir en 1940, c'est connaitre la ségrégation, les brimades et l'humiliation au quotidien.
Easy, Lightning, Deke, Junior et le reste de la compagnie doivent se battre contre le fascisme et le racisme.
Mission impossible vous avez dit?

Le film: De bonnes intentions pour un résultat décevant
C'était au départ un projet alléchant. On avait la force de frappe d'ILM pour les effets spéciaux, le réalisateur de "The wire" (Sur écoute) et un casting de jeunes acteurs qu'on imagine très motivés pour un film de cette envergure.
Et ben tout ça fait pschiiit et j'en suis le premier déçu. Je pense que le tandem producteur-réalisateur a été tiraillé entre l'approche "Band of Brothers", des faits historiques fidèlement retranscris avec de l'action crédible, et celle d'un film d'action décomplexé genre "popcorn movie" qui s'affranchit de cette contrainte pour privilégier avant tout le plaisir du spectateur.
Tourné en République Tchèque pour limiter les coûts de production, "Red Tails" démarre sur les chapeaux de roue avec une pré-séquence à la James Bond. Les combats aériens sont fantastiques. Les avions font des piqués vers le spectateur par rafales de trois, le bruit des moteurs pétarade comme dans la séquence des pods de SW I. On a l'impression d'avoir un escadron dans le salon. C'est très jouissif. Les dialogues et l'intrigue sont sans surprise et d'un niveau assez moyen.
Il y a peu d'introspection de la part des personnages. On s'identifie insuffisamment à leur lutte, à leur histoire.
J'ai senti qu'on avait coupé ici et là des scènes de dialogues. Malheureusement il n'y aucune scène supplémentaire sur le Blu-Ray pour en être certain.

Les bonus:
"Double victory": c'est un très bon documentaire dans lequel témoignent les vrais "Red Tails". On a droit à de vraies images d'archives des combats des pilotes, j'en ai encore le frisson. À l'évocation des brimades qu'ils ont subies de la part des autres pilotes blancs, certains d'entre eux essaient de contenir leurs larmes. Presque 60 ans après, ils ne comprennent toujours pas le manque de reconnaissance et l'absence de confraternité dans leur camp. Moi non plus d'ailleurs. (en HD)
Interviews de Lucas, Hemingway, des acteurs et Blanchard (compositeur de la musique): ce sont 4 clips de 5 min en moyenne, de la promo pour le film. (en HD)
Movie Magic: petit reportage de moins de 10min sur les effets spéciaux avec le fameux avant/après. (en HD)

Image

Le BD: Une certification THX, hum...
Avant de certifier un film du beau label THX, le labo THX vérifie le DVD ou le Blu-Ray. Il examine le film image par image en s'assurant qu'il respecte les normes. Si c'est un vieux film, alors il veille à ce que le transfert numérique soit réalisé à partir du meilleur matériel disponible à ce jour.

Et là, je dis que Sieur Lucas se moque un peu de nous. Quand je vois le résultat en projection sur un écran de 2.4 de base, je suis très sceptique mais alors très très sceptique. L'utilisation de reflex Canon 5D et 7D pour filmer les pilotes dans leur cockpit est pour le moins fâcheuse. Les images sont sensiblement en retrait au niveau de la définition par rapport au reste du film. Et comme on est souvent dans le cockpit, ce n'est pas un défaut en mode mineur.
Pour la photographie, le réalisme l'emporte sur le confort visuel. Le contraste est moyen dans les scènes peu éclairées à cause du contexte (abris militaires ou prisons).
Les couleurs sont conformes, pas d'extravagance style Marvel. Une bonne fluidité des images soutient l'action dans les airs avec constance. L'intégration des effets spéciaux est tout à fait remarquable. ILM n'est pas le seul responsable, une maison de prod tchèque y a contribué pour 1/3. Pour un film si récent, Lucasfilm et la Fox font le minimum.
Pas de quoi crier au scandale certes. Ma note de "3b" est sévère car "qui aime bien châtie bien", non mais...

La piste audio anglaise en DTS-HD MA 5.1 est bonne en terme de dynamisme sans atteindre les sommets rêvés.
La certification THX a tendance à brider un peu le volume de sortie de l'ampli et c'est dommage.
La spatialisation des effets est une totale réussite. C'est un spectacle sonore pour les 6 enceintes.
Les dialogues ne sont pas directifs, ils suivent très bien la position des personnages à l'écran.
Un défaut important, en ce qui me concerne: c'est l'utilisation abusive de postsynchronisation (dialogues ajouté en postprod). On dirait un film très mal doublé, étonnant pour une VO. J'estime qu'on doit être dans les 15% de postsynchro. La musique, "williamesque", couvre un peu trop l'action à mon humble avis.
Le caisson réagit efficacement aux explosions. Il tutoie gentiment les infras en faisant trembler tout ce qui se trouve sur son passage, spectateur compris.
kepassa.
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 06 Juin 2012 1:26

Auprès de moi toujours (Never let me go)(FR)

Image

Configuration---> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre-----------> Anticipation, Science-fiction, Romance, Drame
Durée-----------> 1h44
Zone------------> B
Editeur---------> Fox
Langues--------> Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS 5.1
Sous-titres-----> Français
Images--------->Image
Son------------->Image
Scénario------->Image
Plaisir Ciné---->Image

Image

Réalisé par Mark Romanek

Résumé: "Bienvenue à Hailsham"
En 1952, une grande découverte en médecine change radicalement la destinée humaine. L'espérance de vie atteint très rapidement les 100 ans. Dans le pensionnat de Hailsham (littéralement: faire pleuvoir la honte), les enfants suivent une éducation insolite. Ils vivent en vase clos, déconnectés du reste du monde. Le savoir est transmis sans tenir compte de leur âge. Ils forment un ensemble homogène avec un registre émotionnel stéréotypé. Tommy, Kathy et Ruth sont trois enfants qui se démarquent des autres. Spécialement Kathy. Elle semble perturbée par le fonctionnement de Hailsham. Elle veut lever le voile sur les secrets qu'enferme ce pensionnat...

Le film: L'ombre de Kubrick
Romanek est un fan absolu de Kubrick et il le revendique. On lui doit les clips de Kravitz ("Are you gonna go my way") et bien d'autres. On les reconnait facilement. Ils reprennent souvent les décors de la station orbitale de "2001, l’odyssée de l'espace" filmés par un objectif fisheye.
Pour "Never let me go" (Auprès de moi toujours), on sent que l'ombre de "Barry Lyndon" plane sur le film. L'esthétique des 2 films présentent des similarités: des plans longs, une lumière subtile, des images couleur pastel, des paysages filmés comme de vrais tableaux. C'est un film qui rend le spectateur intelligent. Je ne peux pas vous en dire plus car je risque de vous révéler l'intrigue et de vous gâcher le plaisir...

Le BD: Difficile de faire mieux
Le transfert HD est une totale réussite au niveau de l'image. Le film a un bel aspect cinéma avec un grain que j'affectionne particulièrement. Le contraste est léger comme pour souligner qu'on se situe dans le passé.
La perspective est superbe. Le piqué est poussé à son paroxysme. Il y a des plans qui sont dignes des tableaux du grand maître Constable. Magnifique.
La piste audio anglaise DTS-HD MA 5.1 accompagne discrètement l'univers rétro de "Never let me go". Elle renforce sensiblement le sentiment de malaise qu'on éprouve tout au long du film.

Avis ultime: Du beau et grand cinéma
kepassa.
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 06 Juin 2012 1:27

Marie-Antoinette(FR)

Image

Configuration-----> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre-------------> Historique
Durée-------------> 2h02
Zone--------------> B
Editeur-----------> Pathé
Langues----------> Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres-------> Français
Encodage---------> VC1
Fréquence 24p---> 24.00 au lieu de 23.976
Images----------->Image
Son--------------->Image
Scénario--------->Image
Plaisir Ciné------>Image

Image

Réalisé par Sofia Coppola

Résumé: "L'autrichienne"
La future Reine arrive à Versailles. Elle découvre le protocole et le décorum de la monarchie française alors qu'elle est encore une adolescente. Son mariage avec Louis le Dauphin doit concrétiser l'alliance entre la France et l'Autriche. Mais son rôle le plus important, pour elle et sa famille, est d'assurer une descendance aux Bourbon en quête d'un Dauphin.

Le film: Des américains à Versailles
Sofia Coppola prend quelques libertés avec l'histoire de France. Elle a écrit le scénario en s'inspirant du livre d'Antonia Fraser "Marie-Antoinette". Kirsten Dunst est beaucoup plus glamour que la vraie Reine. Elle ne semble pas vieillir dans ce film qui couvre 23 années de sa vie. Champagne, jeux et pâtisseries agrémentent la vie insouciante de la souveraine. Coppola dépeint un couple royal apolitique et commettant des fautes à cause de leur jeunesse. Elle est bienveillante à leur égard. La réalisatrice américaine pense peut-être qu'elle a une dette vis-à-vis du couple qui aida et finança la guerre d'indépendance de son pays. Je n'adhère pas du tout à cette vision romantique des choses. En 1789, on mourait de faim. Il est vrai que la raison principale était une grande sécheresse. Mais ce fut la souffrance de trop pour un peuple qui ne se reconnaissait plus en ses monarques dirigeants.

Le BD: Un transfert HD qui date
Les éditeurs ont pas mal progressé depuis 2 ans (pas tous malheureusement). En 2012, le transfert HD n'est plus aussi convaincant qu'à sa sortie en 2011. Le piqué de l'image n'est pas optimum. Ce défaut est compensé par une bonne compression. Les couleurs sont vives. Le contraste conserve le rendu naturel. La scène du sacre dans la cathédrale est magnifique. Il y a quelques plans flous, essentiellement en extérieur. La netteté de l'image est vraiment décevante par moment.
La piste audio anglaise DTS-HD MA 5.1 fait la part belle à la musique contemporaine et classique.
Il y a une bonne dynamique. Les voix sont naturelles. Elles suivent les personnages à l'image. Ce qui est appréciable pour une projection sur grand écran. Il y a peu d'effets de spatialisation (excepté pour les passages musicaux). L'essentiel de la scène sonore se situe au niveau des enceintes "avant".

Avis ultime: Une Marie-Antoinette de rêve
kepassa.
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline


Retourner vers Blu-ray & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message