Modérateurs: Staff Son, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: hung, maxitonic et 21 invités

Les amplificateurs de puissance : blocs mono et 2 canaux

Message » 17 Juin 2012 16:57

Bonjour à tous,

Un premier compte rendu à chaud après une première (longue) écoute des blocs mono Lavardin MAP 15.

Quelques explications préalables:

Je suis passé d'un ensemble Audio Research SP 9 et D70 qui m'ont ravi pendant des années jusqu'au moment ou j'ai entendu un IT Lavardin à l'Atelier de l'Audiophile à Montpellier. En quête d'absolu, je trouve un ensemble C62 et bloc stéréo AP150 qui me met sur le c.l lorsque je les intègre dans ma config.
Puis je découvre que Lavardin à concocté un IT15 que j'ai aussi la chance d'écouter dans cette même honorable maison dédiée à la musique reproduite et je réalise que l'IT15 est meilleur que l'association C62+AP150.
Meilleur est un raccourci car en fait l'IT15 paraît encore plus pèchu avec une plus grande impression subjective de puissance et d'aisance, une plus grande fluidité avec la même signature sonore , à savoir, pas de signature mais une absolue transparence et neutralité.
Une chose est sûre, chaque vinyle sonne différemment selon la qualité de l'enregistrement, du pressage, etc..

Dès lors, dilemme, un IT 15 ou des blocs mono MAP?
Réponse de Lavardin: sur commande spécifique, on vous fait des MAP15, Le meilleur des deux mondes et le summum de notre technologie!

10 jours plus tard, je viens de les installer en lieu et place de l'AP 150 et convie un ami à faire les premières écoutes.
Je souhaitais ainsi vous en faire profiter.
Deux sources, la LP12 version ultime (Ekos SE, Radikal, Urika) montée avec une lyra Argo i qui fait des merveilles en terme de définition et de recul du bruit de surface et tuner Magnum Dynalab 106T avec un étage de sortie à triode (le T), calé sur France Musique avec antenne extèrieure dédiée.

1ères constatations: la signature sonore est la même avec une transparence accrue.
Une aisance tranquille, une absence de stress et une sensation de puissance carrément indécente.

Disques écoutés:

JAZZ

- "Somethin'Else" Cannonball Adderley avec Miles Davis, Hank Jones, Sam Jones et Art Blakey Blue note BST 81595
L'acidité de la trompette de Miles n'agresse pas et le sax de Cannonball est suave à souhait. On entend la vibration de l'anche du sax de Cannonball la scène est ultra stable avec les deux cuivres à gauche et la basse sur la droite avec la batterie quelques pas en retrait.
On est dans la salle sans avoir à faire le moindre effort.

- "Full House" Wes Montgomery recorded live at Tsubo, Berkeley California Riverside OJC-106 avec Johnny Griffin au sax tenor, Wynton Kelly piano, Paul Cambers à la basse, Jimmy Cobb à la batterie.
L'impression dominante est la présence et le naturel. la Gibson L5 de Wes sonne plus acoustique que je n'ai l'habitude de l'entendre.
Je reconnais le grain de cette guitare mythique que j'ai gardé pendant de nombreuses années.
Tout est clair et aisé, fluide, avec des transitoires très nettes. Les applaudissements sont flagrants de réalisme et non pas comme souvent un vague bruit de fond plus ou moins inaudible.

- Diana Krall "All for you" a dedication to Nat King Cole trio. double LP audiophile 1996 Verve.
"Boulevard of broken dreams" est d'une beauté transcendante. Sa voix est d'une chaleur et d'une douceur abosolue.Pas la moindre trace de sifflante. Le piano et Diana sont dans la pièce.

CLASSIQUE

- JS Bach Nathan Milstein "Sonaten & partitas" coffret 3 disques DGG 2709 047
Encore une fois, ce qui prédomine c'est le naturel, et le timbre très acoustique de l'instrument.
On change évidemment de monde et de signature sonore.
A volume réaliste, on est à même de deviner le volume de la pièce ou s'est réalisé l'enregistrement.
Il y a une matière et un poids charnel. On sent physiquement la tension du crin de l'archet sur les cordes.
La musique coule et les aigus filent sans dureté.
L'électronique s'efface au profit du timbre acoustique de l'instrument.
A l'écoute de ce disque on comprend pourquoi certains disent que JS Bach est la preuve de l'existence de D...

- Tchaikovsky "Violin concerto" Heifetz, Reiner,Chicago Symphony RCA Living Stereo pressage anglais LSC-2129
Le commentaire de Charles O'Connnell est daté de 1958.
Un disque qui vous coupe le souffle et vous donne des frissons.
La puissance du CSO vous transporte et l'on veut seulement fermer les yeux et que cela ne s'arrête pas.

- enregistrement sur disque dur ,il y a une semaine en direct sur France Musique à partir du Magnum 106 T de la 7ème de Dvorak avec le National de France et Sir Colin Davis avec le YAMAHA.
On entend la salle, les souffles, les bruits annexes et cela rajoute au réalisme.
La dynamique nous cloue au canapé. On est tenté de passer les bornes de la décence en terme de puissance et de pousser le bouchon encore plus loin.
Passé un seuil rarement atteint on parvient à un niveau quasi réaliste avec un volume proche de la salle de concert.
Aucune dureté, la musique file sans sifflantes ni saturation ni effet métallique de quelque manière que ce soit.
Encore une fois, j'ai conscience de me répéter, mais c'est le timbre acoustique de l'orchestre qui ressort avec un naturel confondant.
Je n'ai jamais eu l'impression si nette de musique vivante à partir de musique en boîte.

FOLK-ROCK-POP

Quelques morceaux en vrac,

ZZ Top "la Grange"
Pink Floyd "The Wall" avec le morceaux sur l'hélicoptère et le coup de grosse caisse et le "Hey You!"
Neil Young divers morceaux tirés de Harvest, After the gold rush,
JJ Cale, Naturally avec "Call me the Breeze"
Lou Reed, "You Pale Blue eyes" "Take a walk on the wild side"
Leonard Cohen "Chelsea Hotel n° 2"
CSN&Y "Guinnevere"
Creedence Clearwater revival "Cosmos factory" I heard it through the grape wine

et bien d'autres...

La pêche sans limite.
Les 802 n'ont jamais été tenues par une poigne de fer aussi ferme.Pas une once de dureté ou de disto, un lisibilité du message absolue.
Mes oreilles bourdonnent encore. hautement addictif!

Conclusion:

L'électronique s'efface TOTALEMENT au profit de la source amont.
Chaque disque es tun monde sonore en lui même. Aucune coloration n'est reproduite de disques en disques.
Une impression de facilité dans la retransmission qui se joue de tous les pièges.
Le respect des timbres, du rythme et de la réalité de la scène sonore (placement des musiciens dans l'espace.)

Les deux Alain de l'Atelier qui les ont écouté hier soir (jusqu'à tard) et ce matin m'ont confié qu'ils ne connaissaient rien qui puisse être considéré comme meilleur comme amplis.
Du coup, il ont un AP 150 à vendre.

Analogiquement et très cordialement,

JLV, Montpellier
Linn LP12 (ekos SE-Keel- Radikal-Urika), Lyra Etna, Magnum Dynalab MD 106T,
pré Audiophile Technologie "Théorème 4.s" amp Coda TSX- CARDAS Golden Cross-
BW 802 sur Dynaris, câbles Argent-OFC-Téflon PTFE 5 000 vinyles choyés...
JLV.
 
Messages: 23
Inscription: 01 Mar 2012 19:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Juin 2012 16:57

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Juin 2012 18:58

Salut JLV et merci à toi de nous faire partager ton bonheur.
Je n'ai pas vu de CR concernant l'IT15 et toi tu nous parles déjà des blocs issus de cette machine. :wink:
Je serai vraiment curieux d'écouter du Lavardin avec de la patate dans le grave.
Ces blocs doivent etre au poil.

Sur mes LV ce doit-être du lourd. :P
Sonos - ProSOA - PS Audio PWD MKII - Thorens TD-125 MKII/Grado Sonata - Art Audio VP1 MKII - Aloia ST 13.01 - Living Voice Avatar II
Gort'h.
 
Messages: 10253
Inscription: 25 Juin 2004 13:36
Localisation: 65000
  • offline

Message » 17 Juin 2012 20:56

Bonsoir Gort'h,

L'IT 15 est une édition limitée d el'IT pour célébrer les 15 ans de cet ampli.C'est un IT mais sur vitaminé encore plus rapide et acceptant des transitoires impressionnantes.
A écouter sans modération.
C'est à mon avis le meilleur intégré que j'ai pu avoir l'occasion d'écouter sans considération de technique (tube,SS, Classe A etc..), de prix ou de puissance.
En le googelisant tu devrais trouver sans problème des CR.
Les blocs mono me laissent sans voix.
Outre l'impression de puissance infinie ( malgré leurs maigres 50 watts...) c'est leur neutralité qui fait que chaque disque est différent du précédent, de même qu'un grande qualité de timbre des instruments.
En fait la technique qui s'efface au profit de l'émotion musicale.

Il y a une blague qui circule dans les milieux audiophiles en GB, selon laquelle c'est grace à Lavardin que BW arrive à vendre sa série 800 :D
C'est vrai que j'ai l'impression que je me retrouve avec des enceintes d'une rapidité de réponse incroyable alors que ce n'était certainement pas leur qualité première. (malgré l'ensemble Audio research précédent)

Je suis sûr que tes LV adoreraient.

Cordialement,

JLV
Linn LP12 (ekos SE-Keel- Radikal-Urika), Lyra Etna, Magnum Dynalab MD 106T,
pré Audiophile Technologie "Théorème 4.s" amp Coda TSX- CARDAS Golden Cross-
BW 802 sur Dynaris, câbles Argent-OFC-Téflon PTFE 5 000 vinyles choyés...
JLV.
 
Messages: 23
Inscription: 01 Mar 2012 19:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 19 Juin 2012 18:04

beau témoignage :wink:

une petite photo de ces belles bêtes ?

Bien cordialement

Marc
Home Audio Selection.
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 2566
Inscription: 05 Sep 2006 21:01
Localisation: 2 points d'écoutes sur le Sud-Ouest (périphérie TOULOUSE et BORDEAUX)
  • offline

Message » 20 Juin 2012 17:42

Merci Marc,

Je ferai peut être des photos ce week end.
Encore faut il que je puisse les poster car je crois qu'il faut les faire héberger et mettre le lien URL, et on ne peut pas les poster directememnt à partir de son disque dur?

Très cordialement,

JLV
Linn LP12 (ekos SE-Keel- Radikal-Urika), Lyra Etna, Magnum Dynalab MD 106T,
pré Audiophile Technologie "Théorème 4.s" amp Coda TSX- CARDAS Golden Cross-
BW 802 sur Dynaris, câbles Argent-OFC-Téflon PTFE 5 000 vinyles choyés...
JLV.
 
Messages: 23
Inscription: 01 Mar 2012 19:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 20 Juin 2012 22:34

Je suis curieux sur ces produits LAVARDIN. Alain C. m'en parle de temps a autre.

Par contre, dire que ce sont les meilleurs amplis du monde toute catégorie confondues... cela me semble vraiment pousser le bouchon un peu trop loin. :ane:

Changer de monde sonore de disques en disques (d'autant plus sur des vinyles) est une qualité minimale pour un vrai ampli haut de gamme. N'importe quel ampli digne de ce nom sait le faire. mais je reconnais que certains appareils apportent de belles colorations, n'en déplaise a ceux qui pensent que tous les amplis bien fabriqués sonnent pareil.

PS: les amplis ARC ont des qualités indéniables (timbres superbes, image sonore en 3D, sensation d'air palpable), mais ils sont en général un peu 'lents' sur les attaques de notes, surtout sur du Jazz.
Wilson Audio / Accuphase Class A / préampli SHINDO Monbrison / NAIM NAT01 / dCS Puccini et Mac Mini / Vinyle en devenir... / cables artisanaux et Echole HP / meuble A-V Molteni PAB
laurenta.
 
Messages: 1966
Inscription: 04 Oct 2007 14:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline

Message » 21 Juin 2012 16:52

Bonsoir Laurenta,

Je n'ai jamais affirmé que c'était les meilleurs amplis au monde :D ,mais les meilleurs que j'ai entendus.( et j'en ai écouté des dizaines en 40 ans de passion audiophile)
Vous pouvez demander aux deux Alain et vous verrez ce qu'ils en disent (alors qu'ils sont concepteurs d'amplis haut de gamme.)
Quant aux ARC, je ne partage pas votre point de vue car justement un de leurs points forts étaient la dynamique et la vitesse d'attaque mais par contre, une véritable coloration que l'on dévouvre lorsque l'on s'en sépare..

Je me suis détaché des marques, de la notoriété et ne suis allé vers Lavardin qu'en raison des écoutes que j'ai pu en faire.
Il faut écouter un IT 15 ou des blocs monos MAP15 pour se faire une idée.

Très cordialement,

JLV
Linn LP12 (ekos SE-Keel- Radikal-Urika), Lyra Etna, Magnum Dynalab MD 106T,
pré Audiophile Technologie "Théorème 4.s" amp Coda TSX- CARDAS Golden Cross-
BW 802 sur Dynaris, câbles Argent-OFC-Téflon PTFE 5 000 vinyles choyés...
JLV.
 
Messages: 23
Inscription: 01 Mar 2012 19:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 21 Juin 2012 17:41

On ne sera pas d'accord sur les ARC, cher JLV. :oops: Ce n'est pas grave, y'a bien pire dans la vie... :zen:

Par contre, j'aimerais bien écouter ces LAVARDIN chez moi. Cela pourrait être intéressant.
Wilson Audio / Accuphase Class A / préampli SHINDO Monbrison / NAIM NAT01 / dCS Puccini et Mac Mini / Vinyle en devenir... / cables artisanaux et Echole HP / meuble A-V Molteni PAB
laurenta.
 
Messages: 1966
Inscription: 04 Oct 2007 14:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline

Message » 21 Juin 2012 19:51

Cher Laurenta,

En effet, cela a peu d'importance.
Je vois en tout état de cause que vous avez un excellent goût en matière de choix de votre matériel.
ATM1 et Montbrison, NAT01, LP12, DCS, etc..
Rien que de l'exceptionnel.
Je pense que vous ne seriez ni dépaysé ni frustré par l'ensemble Lavardin car il est d'une transparence et d'une vivacité qui doit être assez proche dans l'esprit à votre ensemble ATM Shindo.
J'ai eu l'occasion de les écoutes chez Choukr.. dnas le 15ème (pour le matériel Shindo) y compris une Verdier-Shindo et c'était sublime.

J'avoue que Je n'écoute pas de CD e tn'en ai pas acheté depuis au moins 15 ans.
Le seule sources sont des LP et le Dynalab.(J'adorerais comparer le MD106T au NAT01.) Le Yamaha ne me sert qu'à enregistrer sur son disque dur les concerts en direct. (environ 200 heures de capacité en qualité CD 44 Mgh et 16bits je crois)

J'habite dans le sud et si vous habitez la capitale de la Bretagne (Rennes) cela va être un peu dur pour faire un essai des blocs mono.

Très cordialement,

JLV

Très cordialement,
Linn LP12 (ekos SE-Keel- Radikal-Urika), Lyra Etna, Magnum Dynalab MD 106T,
pré Audiophile Technologie "Théorème 4.s" amp Coda TSX- CARDAS Golden Cross-
BW 802 sur Dynaris, câbles Argent-OFC-Téflon PTFE 5 000 vinyles choyés...
JLV.
 
Messages: 23
Inscription: 01 Mar 2012 19:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 21 Juin 2012 20:01

Oui JLV, effectivement je suis bien loin du Sud...

Peut être que A.C., à Paris pourra un jour me faire une démo, dans son magasin.

Depuis 2 ans ce sont mes amplis CELLO qui drivent les Wilson. L'Air Tight est maintenant vendu et va bientôt partir au soleil des iles.

J'adore les tres belles platines vinyles. J'ai un ami qui possède une VPI Super Scout Master et c'est vraiment quelque chose! Bien au dela de la Linn.

Sinon le NAT 01 se repose un peu depuis un bon bout de temps. Je vais le remettre en place pour les concerts de l'été.

Et vive la Fête de la Musique ce soir; j'y vais de ce pas. ;)
Wilson Audio / Accuphase Class A / préampli SHINDO Monbrison / NAIM NAT01 / dCS Puccini et Mac Mini / Vinyle en devenir... / cables artisanaux et Echole HP / meuble A-V Molteni PAB
laurenta.
 
Messages: 1966
Inscription: 04 Oct 2007 14:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline

Message » 21 Juin 2012 23:16

Au delà d'une Linn dans sa config la plus aboutie?
J'aimerai entendre cela.
J'ai écouté la Kuzma chez Rémi (Analog collector) avec un Dartzeel et c'était bien mais l'association avec ses enceintes (je crois qq chose comme Audio verity?) ne m'a pas convaincu.
Aux US (je suis addict du site Audio Asylum et plus particulièrement Vinyl Asylum) les VPI ont vraiment la cote.
Le prochain upgrade sera certainement une Lyra Atlas.
C'est votre cellule qui est une Shunyata ou un pré phono? (en plus de la Supex) Quelle sont ses caractéristiques?

J'adore la Lyra qui s'associe parfaitement avec le pré Urika.

Très cordialement,

Jean-Luc
Linn LP12 (ekos SE-Keel- Radikal-Urika), Lyra Etna, Magnum Dynalab MD 106T,
pré Audiophile Technologie "Théorème 4.s" amp Coda TSX- CARDAS Golden Cross-
BW 802 sur Dynaris, câbles Argent-OFC-Téflon PTFE 5 000 vinyles choyés...
JLV.
 
Messages: 23
Inscription: 01 Mar 2012 19:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 12 Juil 2012 6:08

Salut Jlv , si tu as la possibilitè de contacter Aigle 4 dis lui donc de nous rejoindre ici sur le bleu...je pense QU il sera mieux accueilli ici...à la suite de ce qui s est passè j ai moi mène changé de crèmerie :wink: .

Christophe alias Aristide. :mdr:
atlantiquegm3.
Pro-Fabricant.
Pro-Fabricant.
 
Messages: 144
Inscription: 25 Fév 2011 8:42
  • offline

Message » 25 Juil 2012 20:06

@Aristide,

Je suis en contact avec Eagle4 quotidiennement.
Il vient de passer à la LP12 (bras Akito, cellule Addikt)
Je lui ferai passer ton message.

Je suis parti du "vert" et n'y remettrai plus les pieds-yeux :D
La suite du post sur lavardin est est désolant de médiocrité.

Très cordialement,

JLV
Linn LP12 (ekos SE-Keel- Radikal-Urika), Lyra Etna, Magnum Dynalab MD 106T,
pré Audiophile Technologie "Théorème 4.s" amp Coda TSX- CARDAS Golden Cross-
BW 802 sur Dynaris, câbles Argent-OFC-Téflon PTFE 5 000 vinyles choyés...
JLV.
 
Messages: 23
Inscription: 01 Mar 2012 19:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 25 Juil 2012 23:03

atlantiquegm3 a écrit:Salut Jlv , si tu as la possibilitè de contacter Aigle 4 dis lui donc de nous rejoindre ici sur le bleu...je pense QU il sera mieux accueilli ici...à la suite de ce qui s est passè j ai moi mène changé de crèmerie :wink: .

Christophe alias Aristide. :mdr:

@Aristide,

Je suis en contact avec Eagle4 quotidiennement.
Il vient de passer à la LP12 (bras Akito, cellule Addikt)
Je lui ferai passer ton message.

Je suis parti du "vert" et n'y remettrai plus les pieds-yeux :D
La suite du post sur lavardin est est désolant de médiocrité.

Très cordialement,

JLV


Bonsoir à tous,

Merci pour la proposition d'accueil Aristide.
JLV a transmis l'info, me voici.

Le forum ls3-5a m'a permis de faire une belle rencontre, JLV.
Depuis quelques semaines nous échangeons quotidiennement. Il m'a conseillé et décidé à investir dans une platine tourne-disque Linn Sondek LP12.

Si vous m'aviez dit au mois de mai 2012 que je rachèterai un lecteur pour mes vinyles, je vous aurais ri au nez.

Et pourtant, j'ai sauté le pas et suis en voie de réconciliation avec les galettes noires.

Il faut que je me procure les ingrédients de la solution de nettoyage made in "JLV" et commencer le lavage des mes vinyles pour éviter ce qui m'insupporte le
plus avec les vinyles, ce sont les plocs, cracs et les boum hue quand j'écoute Dutronc. ;=)

Le couple Lavardin - Lecontoure m'a fait redécouvrir la musique enregistrée. Un son naturel pas trafiqué, enfin pas coloré et je suis en chemin pour oublier
toute la partie technique des machines, voire les lois de l'électricité en ce qui concerne les câbles.

Je vis depuis le mois de mai 2012, une révolution culturelle audio. Mes oreilles me remercient tous les jours, car l'émotion est arrivée avec ces matériels.

Ce qui m'a donné l'envie de créer un sujet sur le forum précité où je me suis fait copieusement étriller, mais je ne regrette pas. Certains ont eu peur de la sincérité d'un propos et les anti Lavardin s'en sont donné à coeur joie.

J'appelais ceux qui ont écouté ou qui possède ces matériels à échanger, et ce sont les opposants qui ont déversé leur fiel sur leur clavier.

Ceci m'interpelle, comment peut-on passer du temps à lire un topic qui ne vous correspond pas ?

Bizarre la nature humaine ?

Enfin, la page est tournée.

Aigle4
Aigle 4.
 
Messages: 31
Inscription: 24 Mai 2009 12:06
  • offline

Message » 03 Aoû 2012 22:15

Merci Aigle4 pour ces mots gentils.

Le plaisir de la rencontre est partagé.

Pour changer un peu de sujet, je vous conseille le double LP "Tonny Bennet Duets II" qui est carrément génial, aussi bien sur le plan technique que musical. Un enregistrement parfait et des chansons crooner à souhait avec les plus grandes et grands de la chanson.
4 faces de bonheur.

Bien à vous,

JLV
Linn LP12 (ekos SE-Keel- Radikal-Urika), Lyra Etna, Magnum Dynalab MD 106T,
pré Audiophile Technologie "Théorème 4.s" amp Coda TSX- CARDAS Golden Cross-
BW 802 sur Dynaris, câbles Argent-OFC-Téflon PTFE 5 000 vinyles choyés...
JLV.
 
Messages: 23
Inscription: 01 Mar 2012 19:51
Localisation: Montpellier
  • offline


Retourner vers Amplificateurs de puissance Haute-Fidélité