Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Tout ce qui concerne les oeuvres ne rentrant pas dans les catégories d'oeuvres audiovisuelles, y compris les échanges sur vos créations personnelles.

[C] Making of d'une prise de son de batterie

Message » 17 Déc 2012 23:20

Histoire de compléter un peu cette partie du forum, qui est un peu vide actuellement, mais j'espère que ça va s'arranger, je vais essayer de vous raconter comment s'est réalisé un enregistrement de batterie auquel j'ai participé.

Le but est multiple :
- Montrer comment on fait un enregistrement
- Montrer comment on mixe
- Par extension comment se fabrique le son d'un CD
- Partager cette expérience et en discuter avec vous ;-)

Notez que je suis loin d'être omniscient en terme d'enregistrement et la méthode que je vous présente là n'en est qu'une parmi tant d'autres. Loin de moi l'idée de vous gouroutiser ou de vous dire : "c'est comme ça qu'il faut faire", en matière de prise de son il n'y a jamais une seule manière de faire de toute façon.

Un bon ami à moi, leader du groupe de Métal The Acolyts, m'a proposé de participer à l'enregistrement de la batterie pour la démo d'un de leur morceau (Insanity Darkness Metal). J'avais déjà enregistré le groupe en live, mais ils avaient besoin d'une démo propre pour présenter leur travail, celles déjà existantes utilisant des batteries virtuelles et le live dans une toute petite salle n'avait pas la qualité sonore adéquate.
IMGP8318s.jpg
Les Acolyts en concert

Je suis donc arrivé à leur studio de répétition avec mon matos sous le bras. L’exiguïté du lieu (2 mètres sur 4,5 je dirais) ne permet pas d'enregistrer tout le monde en même temps proprement, chaque instrument ou voix doit donc être enregistrés individuellement, et l'ensemble sera assemblé ensuite lors du mixage.
Là on ne s'attarde donc que sur la batterie, le local étant petit et pas forcément exceptionnel sur le plan sonore on part sur une prise de son multimicro où chaque fut, tom, cymbale va avoir son propre propre micro, ou presque comme on le verra plus loin.

D'un point de vue matériel j'ai à ma disposition une RME UFX, qui est une carte son, ou interface audio comme on dit, "semi pro" qui permet de connecter jusqu'à 12 sources analogiques, et bien plus en numérique. Elle dispose sur 4 de ces entrées d'un préamplificateur micro, ce qui va être un peu "short" dans notre cas. Elle a de plus 2 sorties casques (de très bonne facture) qui permettent de monitorer le résultat et pour le batteur d'avoir le rythme du morceau sur lequel il doit se caler. Bien qu'elle permette avec les derniers firmwares d'enregistrer de manière autonome en branchant directement un disque dur USB, la RME est reliée ici à mon PC portable en USB 2, n'ayant pas de prise Firewire sur celui-ci malheureusement. Le portable est muni de 4Go mémoire vive "seulement" et d'un core I7 4 coeurs (8 threads) à 1.73Ghz. Le disque dur, interne, est composé de deux disques de 500Go reliés en raid pour faire 1Tera. J'ai capturé les 9 pistes simultanément en 24bits/96Khz et ni l'USB 2, ni la relativement faible quantité de mémoire vive ne s'est avérée être un problème. J'aurais pu le faire en 24/192 sans problème à mon avis mais ça fait des fichiers beaucoup plus lourd à manipuler ensuite, et vu ce qu'on avait à faire le 96Khz est sans doute bien suffisant. La comparaison entre les 2 formats attendra un autre jour, désolé :D

Niveau logiciel le PC tourne sous Windows 7 64 bits et j'utilise la DAW (Digital Audio Workstation, ou station audio numérique en bon Français) Reaper de Cockos, qui a le bon goût d'être complète, fonctionnelle, pas chère et simple de fonctionnement. J'ai essayé pas mal de solutions gratuites avant de passer sous Reaper et je ne regrette pas l'investissement. Audacity à titre d'exemple est bien moins souple, surtout quand, comme c'est le cas ici, il y a plus de 2 micros à capturer. Et enfin il tourne aussi bien sous MacOS que sous Windows et ayant les deux c'est un avantage non négligeable. Windows permet donc aussi de faire de la musique, eh oui désolé les Macophile, vous n'avez plus le monopole :P

Pour les micros je suis équipé de 2 micros de mesure omnidirectionnels The T.Bone MM1, sans doute des copies des Berhinger ECM8000, de 2 cardioïdes T.Bone SC140 et de 2 cardioïdes Prodipe A1. Rien d'extravagant donc niveau tarif (ça reste cher mais comparé à du Neumann ou même du Schoeps...), et ils sonnent tous très bien à mes oreilles, après avoir fait des tests sur un piano sur lequel j'ai l'habitude de (mal) jouer je n'ai pas grand chose à leur reprocher. Les Prodipe sont un peu peu plus chaleureux que les T.Bone SC140 dans le bas, pour le reste ils sont similaires, ce qui confirme les courbes de réponses données pour les deux. J'avais testé aussi au préalable les micros de mesure pour l'enregistrement et ils sont eux aussi très propres, rien à redire.

Sur place il y avait deux micros voix, des Shure SM58 (ou equivalent, cardioïdes) et une petite table de mixage de marque inconnue avec 2 pré amplis micros (les autres fonctionnalités de celle-ci ne seront pas utilisées).
Si vous faites le calcul on se retrouve donc avec 8 micros, seulement 6 préamp micro, et 9 pistes en tout. On a donc un problème arithmétique alors explication !
- La 9ème piste est l'enregistrement d'un trigger (celui-ci si je ne dit pas de bêtise http://www.roland.co.uk/products/productdetails.aspx?p=997&c=65), il permet de générer un son de grosse caisse (électronique) à chaque coup de pédale. Cela permet en théorie d'avoir un son bien propre et la sonorité qu'on désire puisque plusieurs types de son de batteries différentes sont disponibles. En pratique le son obtenu n'était pas terrible terrible et j'ai préféré conserver l'original.
- Les Shure SM58 sont polyvalents et costauds, et ils peuvent être utilisés sans préamp micro au besoin, même si le niveau est alors faible. Mais comme du niveau on en a beaucoup ce n'est pas vraiment un problème ici !

En parlant de niveau sachez qu'une batterie ça fait beaucoup beaucoup de bruit, qui plus est dans une petite pièce comme celle où on était : se protéger les oreilles avec des bouchons est indispensable si on ne veut pas s'abimer les tympans, et même avec la pression acoustique est violente, et je ne parle pas que des oreilles, tout le corps la ressent !

J'ai parlé de micros omnidirectionnels et de micros cardioïdes (http://fr.wikipedia.org/wiki/Microphone) il faut peut-être que j'explique un peu ce point :
- un micro omnidirectionnel capte le son de la même manière quelque soit la position de la source sonore : en gros vous pouvez en théorie placer le micro dans n'importe quel sens si la cellule est au même endroit le son sera identique. Et réciproquement, en supposant que l'environnement ne rentre pas en jeu, une même source à égale distance du micro, quelle soit à gauche, devant, derrière ou à droite donnera le même son à l'enregistrement.
- un micro cardioïde a un diagramme de directivité en forme de cœur (d'où son nom), c'est à dire qu'il capte parfaitement les sons qui viennent de face, mais peu voire pas du tout les sons qui viennent de derrière et moyennement sur les côtés. L'avantage est donc que, de part cette directivité du micro, le son d'un instrument sera moins pollué par son environnement que si on utilisait un omni pour la même prise.
- A titre d'information il existe des micros hyper cardioïdes qui sont encore plus directifs, quand on souhaite vraiment isoler un élément, et aussi des micros avec des diagrammes en huit, utilisés sur les prises de son dites "MS". Plus plein d'autres variantes histoire que le preneur de son ne s'ennuie jamais :D
DSC00741.JPG
L'enregistrement (désolé pour la qualité de la photo...)

Nous voilà donc avec 8 micros qu'il va falloir placer de manière réfléchie, ce qui n'est pas forcément évident :
- Nos deux omnis captant tout ce qu'il se passe ils seront parfaits pour prendre la batterie dans son ensemble ainsi que la maigre acoustique de la salle. La piste stéréo ainsi obtenue servira de référentiel pour le mixage. Au niveau placement le premier était à l'arrière droite du batteur et le second à son avant gauche de l'autre côté de la batterie, cela permet d'obtenir une stéréo pas trop moche, c'est une technique que j'ai piquée sur un tutoriel sur le net :P Ils sont placés en hauteur, trop bas par effet de masquage ils n'auraient essentiellement capté que ce qui était proche d'eux.
- Les cardios les plus "fins", c'est à dire les prodipes et les Sc140 ont été placés sur les éléments qui, après délibération avec le batteur, ont été jugés les plus importants : les prodipes ont été dévolus aux toms et la "ride china" (cymballe) et la charley (http://fr.wikipedia.org/wiki/Batterie_%28musique%29) aux T.Bone. Pour cette dernière il faut faire attention à ne pas placer le micro dans l'alignement des deux cymbales qui la composent car lorsque les deux se rejoignent cela provoque un souffle qui peut-être capté par le micro ! Pour les toms les micros on été placés à 45° par rapport à la surface de ceux-ci et à quelques centimètres seulement.
- Reste nos deux SM, l'un s'est retrouvé devant la grosse caisse, à son embouchure, et l'autre sur le Snare (caisse claire)
- Malheureusement on était en manque de matos mais si on avait pu on aurait collé un micro sur le tom basse également.

On a pas cherché à réinventer la roue, c'est un "setup" assez classique. Notez néanmoins que plein de choses peuvent être changées : rien que pour la prise de la grosse caisse il doit y avoir des dizaines et des dizaines de techniques différentes ! (A l'intérieur ou à l'extérieur de la caisse, plus ou moins proche, avec deux micros...). Multipliez ça par le nombre d'éléments de la batterie, les différents micros, et pour un type de micro particuliers les différentes marques et vous comprendrez sans difficulté pour la prise de son de batterie est un éternel sujet de discussion :D
On a aussi composé avec ce qu'on avait à notre disposition, avec plus ou moins de matériels on aurait fait évidemment autrement. On dit qu'en photographie le bon appareil photo est celui que vous avez sous la main, et il en va de même pour les micros : il faut mieux capter un son avec un micro, même s'il n'est pas adapté, que ne rien capter du tout, et on a en ce sens pas hésité à détourner les Shure de leur fonction principale.
On a également pas hésité à utiliser les atténuateurs qui équipent certains micros, le niveau étant vraiment élevé il fallait mieux utiliser ceux-ci, même si les puristes les trouveraient de mauvaise qualité, que de faire saturer la prise.

Après une grosse demie journée d'enregistrement (installation/désinstallation comprise pour un morceau de 5 minutes...) il est temps de passer au mixage ! Il y a pour moi 3 grosses étapes dans celui-ci :
- le réglage du niveau
- le réglage du panoramique (balance stéréo ou positionnement des éléments dans l'espace si vous préférez)
- l’égalisation et/ou l'ajout d'effet (compression/écho/autre.).

Pour moi les trois sont étroitement liées donc je ne pense pas qu'il y ait un ordre particulier à respecter, par contre le dernier point n'a rien d'obligatoire, et si vous avez fait une prise de son minimaliste, un couple ORTF par exemple, vous pouvez même vous passer des 2 premières. Comme ici nous bossons sur 8 micros différents il va bien falloir retrousser nos manches :D

Par respect pour mes voisins j'ai mixé la plus grande part du temps au casque (AKG HD242), et j'ai vérifié ensuite que le résultat n'était pas trop laid sur mon système HiFi. Ce n'est pas très recommandé de mixer au casque, mais bon quand on ne peut pas faire autrement...

Le réglage de panoramique s'effectue via une simple réglette pour chaque voix, exprimée en pourcentage : plus vous poussez le curseur vers une extrémité et plus le son proviendra de l'enceinte à cette extrémité. En laissant à 0 le son est reproduit avec autant d'intensité par les deux enceintes. On peut représenter ça sous cette forme : L100%----------0----------100%R
J'ai commencé par la paire d'omni devant me donner l'ambiance et la base de la stéréo sur laquelle je vais pouvoir m'appuyer pour mixer le reste. Je ne me suis pas fatigué, j'ai calé la balance à 100% à gauche pour le micro gauche et 100% à droite pour le droit, c'est à dire qu'aucun son du micro de gauche ne se retrouvera sur le canal droit et inversement. Je note au passage que le kick de batterie n'est pas forcément centré dans cette configuration, mais comme son volume va au final être faible comparé à la piste dédiée à celui-ci, et qui elle sera calée bien au centre, ce n'est pas très grave.
Comme la grosse caisse je place la caisse claire en plein milieu, même si en pratique elle se situe légèrement sur la droite (à gauche du batteur). Les deux ne jouent pas trop sur les mêmes fréquences donc on devrait garder de la lisibilité.
Les toms gauche et droit sont proches du centre, donc 50% gauche pour le premier et 50% droit pour le second, ce qui veut dire que 75% du son du tom gauche sera reproduit par l'enceinte gauche et 25% par l'enceinte droite et réciproquement. Le son devrait donc venir d'un point situé à mi distance entre votre enceinte et le point lui-même à mi distance entre les enceintes (là où en HC on met la centrale ;-) )
Enfin viennent la Charley et la Ride China, comme ce sont des éléments qui rayonnent beaucoup je les ai placées à 100%, respectivement à droite et à gauche (donc en accord avec le son de la prise omni).

Pour le niveau je ne fais rien pour l'instant, je les avais dégrossis avant la prise de son : avant l'enregistrement j'ai vérifié que le niveau ne dépassait pas la limite que je m'étais fixée, disons -3db ( pour rappel 0db étant le volume max sans saturation). Une fois ça vérifié je diminue de 6db encore le niveau d'enregistrement car on est jamais à l’abri d'un pic éventuel, et on a ainsi un peu de marge. Comme on est en 24 bits même si le niveau n'atteint jamais le 0db (et donc sa résolution théorique maximale) la perte de donnée est minimale. Donc à part un "fine tuning" nécessaire les niveaux ne sont pas trop moches et j'ai déjà une bonne idée du rendu après ce dégrossissage.

Mais voilà y'a un hic : la prise de son de la grosse caisse, autrement dit du kick, n'est pas terrible, la faute sans doute à l'absence de préampli (le niveau est resté très faible). Et le trigger qui aurait du être notre solution de secours est bien pire, manquant totalement de vie et de naturel. Je suis donc contraint, malgré ma mentalité idiophile, d'appliquer une petite égalisation dessus pour sauver les meubles. Je n'y suis pas allé de main morte : j'ai boosté avec allégresse les basses fréquences et j'ai tronqué violemment les hautes qui parasitaient le message. Ci-dessous une capture d'écran de ce que ça donne:
eqbatterie.png
Égalisation de la piste de batterie dans Reaper

Pour tout vous dire le résultat est un peu caricatural et j'aurais sans doute du avoir la main plus légère. C'est un question de goût aussi.
En dehors ce ça je n'ai touché à rien d'autre, je n'ai pas égalisé la remonté des micros dans l'aigu par exemple, je n'ai pas ajouté de compression pour que ça sonne bien dans un auto radio. Une approche puriste et audiophile comme il faut :P

Maintenant que j'avais obtenu à peu près le son que je voulais j'ai pu me pencher sur les niveaux, j'ai fait les corrections suivantes :
Voix / Gain (en dB)
Ambiance 1 / 0
Ambiance 2 / 0
Kick / 10
Snare / 4,5
Hi tom1/3,5
Hi tom 2 /3,5
charley / -6
ride china /0

Évidemment il faut veiller à ce que le volume général de toute les pistes cumulées ne dépasse jamais 0db, sinon ça sature ou clic !
Et voilà ! J'ai ensuite gentiment demandé à Reaper de me générer une piste stéréo de l'ensemble.

Je vous prépare des extraits audio pour illustrer un peu tout ça :wink:
Dernière édition par ccc le 18 Déc 2012 9:01, édité 2 fois.
ccc.
Pro-Fabricant.
Pro-Fabricant.
 
Messages: 3009
Inscription: 05 Mar 2003 22:16
Localisation: Paris

Annonce

Message par Google » 17 Déc 2012 23:20

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Déc 2012 23:46

Avec l'autorisation des Acolyts je peux donc vous proposer un extrait d'une trentaine de seconde de la prise de son ! 8)

Vous trouverez à cette adresse : http://mr.ccc.perso.sfr.fr/AcolytsBatterie/
le même extrait pour chacune des voix de l'enregistrement, cela vous permettra d'abord de vous rendre compte à quoi ressemble le matériau de base et ensuite pourquoi pas de vous essayer vous même aux joies du mixage ! :D Je serais ravi que quelqu'un en propose un meilleur que le mien :ohmg:

Il y a aussi un extrait en Flac 24bits/96Khz de ma version du mixage. Il n'y a pas de compression je vous recommande donc de pousser le son très fort pour en profiter vraiment.
Attention ! Ce n'est pas compressé, donc il va falloir plus tourner le volume que d'habitude et donc si votre ampli est maigrichon il y a un petit risque que votre système grille. Ne venez pas me dire que je ne vous avais pas prévenu ! :oldy:

Une petite analyse sous Audacity pour montrer que la batterie a pas mal d'énergie au dessus de 20 Khz, et donc que le 96khz est justifié :
batterieidmspectre.jpg
Spectre des 5 minutes de la batterie d'IDM


Je remercie les Acolyts pour m'avoir autorisé à utiliser leur musique et à créer ce post !
Site officiel
Reverbnation
Facebook où vous trouverez d'autres photos de la prise de son
Image
ccc.
Pro-Fabricant.
Pro-Fabricant.
 
Messages: 3009
Inscription: 05 Mar 2003 22:16
Localisation: Paris

Message » 18 Déc 2012 11:37

Super intéressant, merci pour cet article !! :P
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/association/
ogobert.
Administrateur Asso
Administrateur Asso
 
Messages: 46934
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 19 Déc 2012 16:17

Excellent ce topic :P
***************************************************************************
* Abonnez vous à votre groupe régional : "Résidents de ..........." *
***************************************************************************
Syntaxeror.
Administrateur Forum Rencontres & Site
Administrateur Forum Rencontres & Site
 
Messages: 9930
Inscription: 13 Juin 2003 22:03
Localisation: Nice

Message » 02 Jan 2013 10:49

ogobert a écrit:Super intéressant, merci pour cet article !! :P

Syntaxeror a écrit:Excellent ce topic :P

Article c'est peut-être un peu exagéré mais merci !
Que pensez-vous de la prise ? Avez vous fait des tests de mixages vous même avec les extraits que j'ai mis à disposition ?
C'est réalisable avec audacity par exemple et pour les adorateurs de la pomme Garage Band, qui je crois est livré en standard, doit aussi le permettre, il faudra juste convertir les fichiers .ogg en un format reconnu par le soft ;-)
ccc.
Pro-Fabricant.
Pro-Fabricant.
 
Messages: 3009
Inscription: 05 Mar 2003 22:16
Localisation: Paris

Message » 08 Jan 2013 5:50

Merci d'avoir pris le temps de nous faire partager cette article qui est très bien expliquer
et pour ma part super intéressant.
Quand je mix sur mon PC la nuit, j'utilise obligatoirement un casque.
Et le lendemain quand je passe le mixage sur les enceintes, ben... tout est à refaire :evil:
Le son du casque n'as rien à voir avec les enceintes, du moins avec le mien je perçois moins bien les basses fréquences.
Et le lendemain boooooom !
VP: Benq W710ST Lecteur BR: Samsung BD-D6500 Decodeur: SFR Evolution Ampli: Yamaha RX-V673 Enceintes: Pack 5.0 Jamo S506 HCS3 Câbles: NorStone CL250 Classic Sub: Yamaha YST SW030
Casques sans fil:
Philips SHC5102 autres: Buttkicker BK Kit4, Logitech Harmony One Plus
Pluto.
 
Messages: 90
Inscription: 14 Déc 2012 4:27
Localisation: Codognan
  • offline

Message » 10 Jan 2013 15:20

Pluto a écrit:Merci d'avoir pris le temps de nous faire partager cette article qui est très bien expliquer
et pour ma part super intéressant.
Quand je mix sur mon PC la nuit, j'utilise obligatoirement un casque.
Et le lendemain quand je passe le mixage sur les enceintes, ben... tout est à refaire :evil:
Le son du casque n'as rien à voir avec les enceintes, du moins avec le mien je perçois moins bien les basses fréquences.
Et le lendemain boooooom !


Oui le mix 100% au casque est un piège selon moi, même s'il permet de dégrossir le travail (et de travailler sans gêner autour).
Dans l'idéal il faudrait pouvoir tester le rendu sur un maximum de systèmes différents pour déceler le moindre déséquilibre ou avoir un système calibré et traité acoustiquement.
Par contre, et je sais qu'il y en a qui font ça, je ne mixerai jamais pour un système spécifique, par exemple "il faut que ça passe bien sur un autoradio", à l'heure où la plupart des électroniques ont des égaliseurs ou des fonctions "loudness" je ne vois pas l’intérêt de perdre en qualité parce que quelqu'un n'arrive pas à entendre correctement la piste à 130Km/h sur l'autoroute.
ccc.
Pro-Fabricant.
Pro-Fabricant.
 
Messages: 3009
Inscription: 05 Mar 2003 22:16
Localisation: Paris

Message » 11 Jan 2013 13:00

Absolument !
De plus ce genre de mixage dénature totalement ce qu'ont à voulue faire.
A une époque , des amis justement me demander de pousser les aigues et les basses pour que ça fasse boom boom.
Je l'avait fait mais c'était vraiment pas terrible; en revanche eux ils se régalés :)
Alors j'ai fait un sample de 4 secondes qui ne contient que des basses et des aigues.
un bon drooloop rien de plus compliquer. Et je l'ai graver en boucle sur un CD en entier.
Je n'ai jamais eu autant de succès hahahahaha :D boom tsss boom boom tsss tsss :p
En revanche je n’adhère pas à ce genre de truc :evil:
Mais bon c'était les années 90 ;)
Heureusement tout à évolué depuis... :grad:
VP: Benq W710ST Lecteur BR: Samsung BD-D6500 Decodeur: SFR Evolution Ampli: Yamaha RX-V673 Enceintes: Pack 5.0 Jamo S506 HCS3 Câbles: NorStone CL250 Classic Sub: Yamaha YST SW030
Casques sans fil:
Philips SHC5102 autres: Buttkicker BK Kit4, Logitech Harmony One Plus
Pluto.
 
Messages: 90
Inscription: 14 Déc 2012 4:27
Localisation: Codognan
  • offline


Retourner vers Art, Littérature & Créations

 
  • Articles en relation
    Dernier message