Modérateurs: Staff Image, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tout ce qui touche à l'évolution de la HD

Ultra HD , 4K , 8K , on en parle ? (Synthése pages 18 et 19)

Message » 05 Fév 2013 9:30

sylvio50 a écrit:Bon, désolé JOJO54 :mdr:


Des fous , vos êtes des fous , savants mais fous quand même !!! :mdr: :mdr: :mdr:
Tout plein de matos avec pleins de câbles partout !!!
JOJO54.
 
Messages: 3411
Inscription: 11 Mai 2005 19:57
Localisation: Sud-Ouest...
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Fév 2013 9:30

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Fév 2013 9:36

Donc, avec mes 4 m de recul, je pourrais viser un écran de plus de 3 m de diagonale en 4K-8K ... Et bien, je vais devoir faire de la place pour caser un monstre pareil :mdr:
TV : SONY KDL-65HX950 - HC : 2.1 SONY BDV-NF720
JV : Wii + PS3 Slim 320 Go
En cours : Popcorn Hour A-400 ou Zappiti Player + 2 x HDMI AlienCable Sunrise
fastitr.
 
Messages: 296
Inscription: 22 Mai 2011 12:28
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 05 Fév 2013 14:02

sylvio50 a écrit:Il y a 1 lien que j'avais mis en page 4 http://www.nhk.or.jp/strl/english/aboutstrl1/r1-1-1.htm qui est intéressant (et qui est passé inaperçu). Il montre que selon les tests effectué par la NHK, la distance de vue préféré été de 1,25 fois la diagonale de l'image quelque soit la définition de l'image et que le réalisme ou la sensation du réalisme été maximal à 0,75 x D aussi bien en 4K qu'en 8K (0,75 x D revient au même que 1,5 x H pour un format 16/9).

On peut noter que le 4K été presque aussi réaliste que le format 2K pour une distance de 1,5 x D (3 x H) avec une note de sensation de réalisme d'environ 5/10 aussi bien pour le 4K que le 8K.

C'est vrai que ce lien a l'avantage de résumer les tests faits de manière assez concise. On peut en conclure que la résolution perçue n'est peut être pas le critère unique à considérer.
Je pense que tu as voulu dire "le 4k est presque aussi réaliste que le 8k" (plutot que le 2K).

En prenant ta méthode de calcul, je vois que la distance idéale pour la resolution 4K serait de 1,6 H(auteur) et 0,8H en 8K. Sur les courbes, on voit que les sensations de présence et de réalisme sont au maximum à 1,5 H. Du coup, le 4K cumule à cette distance les trois avantages de réalisme, presence et resolution, alors que le 8k n'y est pas optimal pour ce dernier point.
Le 4K pourrait alors être le meilleur compromis à domicile. A tempérer quand même par le fait que la distance préférée moyenne est plus 2,5 H que 1,5.

On voit aussi que le choix du 120 Hz comme fréquence d'image ne sature pas encore le systeme visuel : au delà, l'effet augmente moins vite, mais il augmente. on pourrait alors se demander s'il ne faudrait pas viser du 4K à 240 ou 300 Hz plutot que du 8K à 120 Hz.
Dernière édition par gammaburst le 05 Fév 2013 23:22, édité 1 fois.
gammaburst.
 
Messages: 549
Inscription: 08 Avr 2003 13:20
  • offline

Message » 05 Fév 2013 14:10

sylvio50 a écrit: En se mettant à la bonne distance de l'écran, l'image doit être de couleur 100% uni. Il ne doit y avoir qu'une seul couleur (mélange homogène de 2 couleurs).

Tiens c'est interessant ça, je n'y avais jamais vu qu'un modèle de calcul théorique. Mais afficher un damier de pixels noirs et blancs pour mesurer réellement la distance optimale, je n'ai jamais essayé. A faire rapidement, merci pour l'idée.
gammaburst.
 
Messages: 549
Inscription: 08 Avr 2003 13:20
  • offline

Message » 06 Fév 2013 19:23

gammaburst a écrit:
sylvio50 a écrit: En se mettant à la bonne distance de l'écran, l'image doit être de couleur 100% uni. Il ne doit y avoir qu'une seul couleur (mélange homogène de 2 couleurs).

Tiens c'est interessant ça, je n'y avais jamais vu qu'un modèle de calcul théorique. Mais afficher un damier de pixels noirs et blancs pour mesurer réellement la distance optimale, je n'ai jamais essayé. A faire rapidement, merci pour l'idée.

Je pense que la "bonne" distance est celle ou l'on distingue encore les deux couleurs si elles sont "suffisamment" contrastés (sinon on perd de l'information).
Panasonic 55ST50 :: Panasonic BDT500 :: Sherwood R-963RT :: Sherwood V-768 :: 5 Diva16 + Omega 300
Solstice.
 
Messages: 45
Inscription: 17 Déc 2003 1:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Fév 2013 21:25

Justement, tu ne devrai pas pouvoir dissocier 1 pixel d'un autre. Les pixels doivent former un tout.
Si tu distingue les pixels blanc des pixels noir lorsqu'ils sont espacés d'1 seul pixel maximum, ça veut dire que tu vois les pixels de la dalle tout simplement (de manière unitaire).
Pour ne pas distinguer chaque pixel indépendant, il faut s'écarter d'une distance minimum de sorte que les pixels fusionnent entre eux. Mais sinon, oui, il y a une perte d'information, puisque tu ne vois pas chaque pixel très précisément. Pour voir chaque pixel, il faudrai se mettre effectivement à quelques cm de la dalle ou mieux encore, regarder la dalle avec une loupe et là, oui, il y aura toutes les informations.
Pour voir vraiment bien les pixels blanc ou noir, plus tu es près et mieux, mais ce n'est pas le but recherché.

En gros, sur l'image n°1 ici, tu verras chaque détails de chaque pixel, avec leurs couleurs de manière unitaire et sur l'image n°2, tu ne verras pas les pixels eux-même de manière indépendante, mais tu les verras comme un ensemble. Même si la 1ère image est plus "détaillée", il n'empêche que la 2ème image est la bonne.

Image n°1:
Image


Image n°2:
Image

P.S.: Les 2 images sont exactement les mêmes, sauf que l'une d'elle a subi un zoom sans perte, ni gain d'informations, ni changement utilisant un redimensionnement avec traitement.

Je ne sais pas si c'est un bonne exemple, j'avoue.

Mais en gros, il ne faut pas être trop près (pas en dessous de grosso modo 1,6 x D), sinon, tu vois les pixels de manière isolé, ni trop loin (en dessous de disons 3,2 x D ou du moins pas trop au dessus de 1,6 x D), sinon, effectivement, il y a perte d'information et une définition d'image plus petite donnerai dans ce cas le même résultat.


gammaburst a écrit:En prenant ta méthode de calcul, je vois que la distance idéale pour la resolution 4K serait de 1,6 H(auteur) et 0,8H en 8K. Sur les courbes, on voit que les sensations de présence et de réalisme sont au maximum à 1,5 H. Du coup, le 4K cumule à cette distance les trois avantages de réalisme, presence et resolution, alors que le 8k n'y est pas optimal pour ce dernier point.
Le 4K pourrait alors être le meilleur compromis à domicile. A tempérer quand même par le fait que la distance préférée moyenne est plus 2,5 H que 1,5.

On voit aussi que le choix du 120 Hz comme fréquence d'image ne sature pas encore le systeme visuel : au delà, l'effet augmente moins vite, mais il augmente. on pourrait alors se demander s'il ne faudrait pas viser du 4K à 240 ou 300 Hz plutot que du 8K à 120 Hz.

C'est aussi ce que je pense. "At home", le 4K sera largement suffisant pour 99,9% des gens, le 8K est vraiment là pour atteindre une sorte de perfection sur les écrans immense et qui peut le plus, peut le moins. Mais le 120 Hz serai déjà bien...mais le 300 Hz serai surement proche d'un idéal, c'est sûr.
4K @ 300 Hz ou 8K @ 120 Hz ? C'est sûr qu'à domicile, le 4K @ 300 Hz serai plus bénéfique je pense. Surtout que comme tu l'as dis, avec les derniers codec qui compressent aussi bien en spatiale qu'en temporelle, la redondance des images sur les hautes cadences ferai que le passage de 120 Hz @ 300 Hz n'engendrerai un débit supérieur que pour les scènes d'images qui en auraient réellement besoin.


Sinon, ce n'est pas vraiment "ma" méthode de calcul mais la méthode que tout le monde utilise en principe (ça concorde par exemple avec les chiffres de la NHK et même ceux qu'à donné Fyper dans le post en page 5 http://isthisretina.com/ par exemple et bien d'autres sites je pense)

Voici quelques calculs sur Google que tu peux comparer avec le site http://isthisretina.com/ qui concorderont:
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distance de vue relative (en fonction du format, de la définition et du pouvoir de séparation considéré), en x * D(iagonale):

http://www.google.fr/search?hl=fr&sourc ... Bd6YUs27_0

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Angle de vision sur le plan Horizontal (en fonction de la définition en largeur et du pouvoir de séparation considéré), en Degrés :

http://www.google.fr/search?hl=fr&sourc ... GyJOifAUdI

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Angle de vision sur le plan Vertical (en fonction de la définition en Hauteur et du pouvoir de séparation considéré), en Degrés :

http://www.google.fr/search?hl=fr&sourc ... gZqgBk6AbI

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La résolution de l'écran (exemple avec 40", 16/9, 1080p), en ppp :

http://www.google.fr/search?hl=fr&sourc ... cpRN4wiR4I

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La distance de vue (en fonction de la résolution de l'écran et du pouvoir de séparation considéré), en cm :

Exemple avec 55 ppp:
http://www.google.fr/search?hl=fr&sourc ... ydOcbtPVOU

Ou plus simplement D = 8732 / ppp = 8732 / 55 = 159 cm, marche avec un pouvoir de séparation de 1/60°.

Le chiffre 8732 est calculé ici (en fonction du pouvoir de séparation considéré uniquement) :
http://www.google.fr/search?hl=fr&sourc ... BjTtGQZowY

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les chiffres concordent.
Dernière édition par sylvio50 le 15 Fév 2013 18:07, édité 2 fois.
sylvio50.
 
Messages: 179
Inscription: 22 Juin 2010 1:06
  • offline

Message » 07 Fév 2013 14:13

Cette question de ce qu'on doit voir à la limite optimale me parait interessante, et j'avoue que je n'ai pas une idée très tranchée sur la question.

Je me dis qu'en "2K", les 1920 points horizontaux correspondent à l'echantillonage d'une sinusoide qui comporterait 1920/2 = 960 cycles sur la largeur de l'écran, et que c'est la fréquence maximale qu'une telle chaine de transmission échantillonée doit être autorisée à passer. Par conséquent, on devrait quand même bien voir l'alternance du blanc et du noir, mais avec une transition douce progressive de l'un à l'autre.

D'un autre côté, on sait que pour cela il faudrait des filtres passe-bas optiques analogiques parfaits au niveau de la caméra et de l'affichage, des filtres qui couperaient instantanément à la fréquence limite sans perturber celles qui sont avant. Ce n'est pas vraiment possible, et il faut donc recourir au suréchantillonage. Autrement dit, pour afficher la qualité maximale que le 2k permet, il faut travailler à plus de 2k à la capture et à la restitution (la transmission intermédiaire pouvant elle être en vrai 2k). Ce serait une des justifications possibles du 4K, même si sans doute une résoluton intermédiaire eut été suffisante.

Du coup, puisqu'on n'a pas cela actuellement, cela veut dire que les fréquences les plus hautes comme notre 960 cycles peuvent être soit atténuées (perte de contraste -> on vire au gris) soit perturbées par de l'aliasing, et ça peut provoquer un certain brouillage qui rendrait les points indistincts. Mais il faudrait creuser la question, en considérant qu'ici, sur une mire générée numériquement, la question du comportement du filtre caméra ne se pose pas, et que par contre comme l'echantillonage représente une fréquence pure et ses harmoniques , donc tres localisés, le repliement de spectre (aliasing) n'est pas forcement destructeur, mais par contre rajoute une information non presente à l'origine (l'origine étant la sinusoide à 960 cycles). Il faut aussi rajouter par dessus l'effet filtrant de la résolution limitée de l'oeil. Si on considère des pixels jointifs, c'est aussi comme si on avait un bloqueur à la restitution (c'est à dire un dispositif qui maintient la valeur de l'echantillon constante en sortie jusqu'à l'arrivée de l'echantillon suivant), et ceci constitue aussi un filtre passe-bas, donc qui aide à se rapprocher de la sinusoide idéale non perturbée.

A vue de nez, je dirais que si repliement du spectre il y a (on est exactement à 2f) il donne une superposition exacte sur la frequence fondamentale, et que le filtre passe bas bloqueur + oeil éliminera les harmoniques suivantes, et qu'on ne devrait donc pas être loin de la vraie sinusoide à 960 cycles (mais ça ne marche que sur ce cas tres particulier du damier ou des lignes). Donc je parierais sur des alternances blanches et noires visibles mais avec des transitions douces (ce qui peut aussi affecter le contraste).

(a noter que j'ai un petit doute sur le spectre de phase: si à 2f la raie positive du spectre de base et la raie négative du premier spectre répliqué par l'échantillonage sont en opposition, elles vont s'annuler, et comme les sinusoides oscillent autour du gris moyen (composante continue),il ne resterait plus que cela à voir) Edit: apres calcul, la phase vaut zéro, pas d'annulation ,tout est cohérent. :D
Dernière édition par gammaburst le 09 Fév 2013 0:44, édité 3 fois.
gammaburst.
 
Messages: 549
Inscription: 08 Avr 2003 13:20
  • offline

Message » 07 Fév 2013 14:57

J'ai mal à la tête , savez pas une aspirine ? :ko:
Tout plein de matos avec pleins de câbles partout !!!
JOJO54.
 
Messages: 3411
Inscription: 11 Mai 2005 19:57
Localisation: Sud-Ouest...
  • offline

Message » 07 Fév 2013 14:57

JOJO54 a écrit:J'ai mal à la tête , savez pas une aspirine ? :ko:


J' osais pas le dire :ko:
TV : SONY KDL-65HX950 - HC : 2.1 SONY BDV-NF720
JV : Wii + PS3 Slim 320 Go
En cours : Popcorn Hour A-400 ou Zappiti Player + 2 x HDMI AlienCable Sunrise
fastitr.
 
Messages: 296
Inscription: 22 Mai 2011 12:28
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 07 Fév 2013 23:13

Mes excuses, en me relisant, je reconnais que j'ai exagéré : j'ai tapé comme je refléchissais, et en m'appuyant sur des croquis que j'avais en tête, mais qu'il eut fallu reproduire.

Mais en recollant les morceaux ma supposition se raméne à :

- l'image la plus fine que peut reproduire un systeme 2k (1920x1080) est telle que, lorsque l'on mesure la luminosité en se deplaçant de gauche à droite le long d'une ligne, on voit que son évolution est représentée par une sinusoide dont les pics sont le blanc le plus lumineux et les creux le noir le plus sombre, et il y a 960 de ces alternances blanc/ noir le long de la ligne .Pareil le long d'une verticale, sauf qu'il n'y a plus que 540 alternances (ça forme donc un damier avec des transitions progressives du noir au blanc plutot que des carrés bien marqués).

- comme la partie vraiment blanche n'est qu'une partie étroite au sommet, et le noir une partie etroite au fond du creux, les noirs sont moins noirs et les blancs moins blancs qu'avec les beaux pixels carrés, les tons se rapprochent du gris, le contraste diminue, ce qui affaiblit aussi l'acuité visuelle

- je dirais donc que la distance optimale doit être atteinte en reculant au moment où les choses commencent à bien virer au gris, mais où on distingue encore tout juste une structure. Si on voit de beaux carrés noirs et blanc, c'est trop près. C'est l'acuité limitée de l'oeil qui va jouer le role de filtre pour faire disparaitre les carrés.

La disparition de la belle structure carrée ne correspond pas à une perte d'information, mais à l'élimination d'une information artificielle rajoutée par la structure locale de l'affichage, et qui ne peut exister dans une image réelle provenant de la chaine de transmission.
Dernière édition par gammaburst le 09 Fév 2013 0:43, édité 3 fois.
gammaburst.
 
Messages: 549
Inscription: 08 Avr 2003 13:20
  • offline

Message » 07 Fév 2013 23:48

Pour revenir sur un détail technique, j'ai dit que l'effet "bloqueur" devait aider à filtrer les carrés, c'est inexact.

Dans la théorie de l'échantillonage, pour le son par exemple, les echantillons idéaux devraient correspondre à des mesures instantanées de l'amplitude du son donc infiniment courtes.

Dans le cas d'une image, les échantillons idéaux ne seraient pas des carrés, mais des points mathématiques situés au centre des emplacements des carrés, et concentrant toute l'energie lumineuse du pixel.
L'image serait alors constituée d'une matrice de points lumineux disjoints, séparés par du noir absolu.

L'effet du bloqueur consiste en fait à transformer ces points en carrés jointifs, ce qui est une première étape de lissage de l'image reproduite, et ça s'arrête là. Le passage de ce signal carré à une sinusoîde repose donc ensuite entièrement sur le filtrage resultant de l'acuité limitée de l'oeil.

En pratique, cet effet de bloquage a lieu au moment où l'on prend dans le signal numérique reçu la valeur numérique du pixel, qui est censée représenter un échantillon ponctuel, et ou on l'affiche dans le pixel physique de l'écran, qui est un carré par construction. Le fait que le capteur de la caméra utilise lui-même des pixels carrés et non des points n'y change rien, on peut calculer l'effet de l'imperfection du capteur (également un bloqueur), et remonter aux valeurs pontuelles (enfin peut être pas parfaitement, mes souvenirs sont flous sur ce point).
gammaburst.
 
Messages: 549
Inscription: 08 Avr 2003 13:20
  • offline

Message » 08 Fév 2013 0:56

Allez, un petit dernier avant de se coucher...

Pour reprendre un peu le sujet du 4K utilisé pour faire du meilleur 2K discuté au début du topic, je dirais: oui, upscaler du 2k en 4K va aussi produire un meilleur 2K. Ca correspond à la théorie du suréchantillonnage.
L'interêt de ce cas et qu'il permet de conserver la même taille d'écran qu'en 2K.

Dans le principe, on capture avec une caméra 4K. Celle ci ne sera pas capable de restituer vraiment les détails les plus fins du 4K du fait de l'imperfection du filtrage passe bas analogique effectué par l'optique, mais par contre aucun problème pour les détails les plus extrêmes du 2K.

Apres numérisation, on applique un filtre numérique "parfait" pour ne conserver que du 1920x1080, qu'on transmet par les canaux habituels.

Le signal aboutit dans une salle de réception configurée comme pour du 2K (taille d'écran, distance de vision), mais la matrice d'affichage est en 4K. On upscale le signal 2K et on l'affiche en 4K.

La structure de l'afficheur disparait alors completement, car trés en dessous de l'acuité visuelle (et non plus juste à la limite de voir les pixels), ne surnage que l'information réelle du signal 1080p, disponible jusqu'à ses détails théoriques les plus fins.

En toute rigueur, cela ne fonctionne bien que si la transmission du 2K se fait avec une compression sans pertes. Dans un système pratique, les pertes ne permettraient pas d'atteindre tout à fait la limite ultime du format.
gammaburst.
 
Messages: 549
Inscription: 08 Avr 2003 13:20
  • offline

Message » 08 Fév 2013 1:34

Euh, pas tout à fait le dernier finalement, le precédent m'a fait penser à quelque chose.

Sylvio50, il y a peut être un problème avec les courbes de ton lien:
http://www.nhk.or.jp/strl/english/aboutstrl1/r1-1-1.htm

Il n'y a pas de détails sur la façon dont les essais ont été réalisés, en particulier, est-ce qu'ils ont utilisé une caméra 8K et un écran 8K pour tous les essais, en faisant simplement un downscale en 4k et en 2K à partir de cette source 8K, puis à nouveau un upscale 8K pour l'affichage ?

Si oui, cela veux dire que leur conclusions portent sur du 4k et du 2K parfaits, car suréchantillonés.

Comme le meilleur capteur disponible ne fait "que" 33M pixel, le 8k n'était pas surechantilloné donc pas à son maximum théorique, et sa courbe pourrait donc à terme s'écarter du 4K dans la direction du haut

Mais surtout le 4K que nous aurons dans nos salons ne sera pas suréchantilloné, lui, il sera capté par des caméras 4K et affiché par des écrans 4K. Du coup il pourrait être redescendre plus bas par rapport aux performances du 8K que les courbes ne le suggèrent. On ne pourra peut être plus dire qu'il est presque aussi bon que le 8K.
gammaburst.
 
Messages: 549
Inscription: 08 Avr 2003 13:20
  • offline

Message » 09 Fév 2013 3:26

Bon je pense etre à peu près stabilisé dans mon raisonnement.

Au bout du compte, il faut se dire que le fichier image proposé par Sylvio50 sous l'étiquette approximative "DamierBlancNoir.png" ne contient pas vraiment de damier, pas au sens d'un échiquier avec de beaux grands carrés noir ou blancs.
Il faut plutot le considérer comme une suite d'amplitudes d'échantillons idéaux, c'est à dire parfaitements ponctuels, issus de l'échantillonnage théorique d'une image dont la courbe de luminosité est telle que, lorsque l'on parcourt une ligne horizontale, elle passe du noir blanc au noir et inversement selon une courbe sinusoidale (et non carrée) qui comprend 960 alternances dans toute la largeur de l'image, et de même 540 alternances selon une verticale parcourant toute la hauteur de l'image. Il y a donc la structure périodique d'un damier, mais avec un passage continu et progressif du noir au blanc et inversement, plutot que des saut brusques d'un carré à un autre.

Une chaine de transmission 2K est conçue pour pouvoir effectivement reproduire une telle image, même si elle constitue la limite extrême de ses possibilités. Par conséquent, on doit bel et bien distinguer ces variations de luminosité à la distance optimale, sous réserve que le contraste reste suffisant pour l'oeil humain, travaillant là à la limite de son acuité.

Pour rentrer beaucoup dans le détail (partie indigeste, reservée à ceux qui se posent les mêmes questions), si on se concentre sur ce qui se passe le long d'une ligne, la sinusoide en question n'est plus caractérisée par une fréquence en Hertz, donc en cycles par seconde mais par une fréquence spatiale, exprimée par exemple en cycles par largeur d'ecran (disons cpl). A ceci près, les notions classiques de traitement du signal restent valides. On dira donc que la sinusoide a une frequence f=960 cpl, et les échantillons representé dans le fichier sont capturés à une frequence d'echantillonnage de F = 2 f = 1920 cpl (donc juste à la limite de Nyquist / Shannon).

En fait, si on décide qu'on démarre avec un pixel blanc à gauche, on peut considérer que la suite de valeurs correspondant à la ligne représente une courbe en cosinus.
Dans ces conditions, la representation spectrale dite "bilatérale" de ce signal est un spectre symétrique par rapport à la fr&quence nulle (le continu) et comportant deux raies d'amplitude moitié par rapport à la cosinusoide d'origine, de déphasage nul, une située à -f et l'autre à +f. Ce spectre a donc une largeur de 2f = F.

Sans rentrer dans la théorie, l'echantillonage a pour effet de créer des copies additionnelles du spectre de base, centrées sur +F, + 2F, +3F, et pareil dans la partie négative. Comme F vaut exactement 2f, ces spectres se touchent, et la raie supérieure d'un spectre vient se superposer exactement à la raie inférieure du spectre suivant. Comme les sinusoides sont en phase elle s'additionnent pour redonner l'amplitude du signal d'origine. Au bout du compte on a un spectre infini qui comporte une raie en f, 3f, 5f donc tous les harmoniques impairs, de même en négatif. Seule la raie centrale du zéro est à 1/2, composante continue de la courbe, toutes les autres sont à 1 (si 1 est l'amplitude du signal d'origine). Ceci est donc le spectre du signal échantilloné contenu dans le fichier.

Quand le televiseur y lit ces valeurs d'échantillons ponctuels et s'en sert pour remplir des pixels physiques carrés, il se comporte comme un "bloqueur d'ordre 0" (en se déplaçant le long de la ligne, j'applique la valeur de l'échantillon et je bloque/maintient la luminosité à ce niveau sur toute la largeur du pixel jusqu'à ce que j'atteigne le bord du pixel suivant, là je prends l'echantillon suivant, et ainsi de suite). Le bloqueur agit comme un filtre dont la forme est un sin(x)/x (un sinus cardinal) , qui va venir atténuer un peu la première raie, plus la seconde et de plus en plus vers les fréquences élevées. Les atténuations successives de ces harmoniques impairs seront telles que, comme par hasard, on reconstituera la décomposition en série de Fourier d'un signal carré correspondant au damier cette fois bien réél présent à l'écran, et que ce dernier a créé abusivement à partir du contenu du fichier (contenu qui, répétons-le, ne repésente pas un tel damier bien carré mais plutot un damier sinusoidal).

Dans une image, les fréquence spatiales élevées représentent les détails fins. Lorsque l'on s'éloigne on distingue de moins en moins ces détails, donc on peut considérer que l'oeil se comporte comme un filtre passe-bas dont la fréquence de coupure est d'autant plus basse qu'on est loin. Autrement dit, en prenant de la distance, on va progressivement atténuer au point de les rendre invisibles toutes les harmoniques, dèjà affaiblies par le bloqueur. A la fin ne restera plus que les raie situés en -f et +f, ainsi que la composante continue. On aura ainsi retrouvé le signal d'origine dont le fichier contient la représentation echantillonnée, c'est à dire la fameuse cosinusoide. Et c'est bien cela qu'il faudrait voir.

EDIT: le boulot n'est pas tout à fait fini: En s'éloignant, la sinusoide finale apparait dés qu'on a éliminé l'harmonique située en 3 f. Ca marche parce que le spectre n'est constitué que d'une raie tous les 2 f, et rien entre. Pour une image normale, il y aurait de l'information entre les deux qu'il faudrait aussi éliminer. On doit donc en fait se placer juste derrière la raie fondamentale en 1 f. On voit alors qu'il suffit de s'éloigner encore un tout petit peu pour qu'elle disparaisse aussi et du coup il ne reste plus que la composante continue c'est à dire du gris. On ne fait donc pas une grosse erreur en se repérant sur l'apparition du gris uniforme.

Arrivé à ce point, je dois être cohérent avec ce que j'ai dit sur le suréchantillonage. Le contenu du fichier correspond à un échantillonage parfait, comme si la caméra travaillait en 4K pour filmer une image 2K. Mais par contre, si je l'affiche sur mon ecran actuel 2K donc pas surechantillonné je dois appliquer un filtre passe-bas (avec mon oeil et la distance) de manière à couper tout ce qui est au dessus de 960 cpl. Comme cette coupure ne peut etre idéalement abrupte ,ce sera une pente progressive aboutissant à 0 justement sur cette fréquence de 960 cpl. Par conséquent, cette dernière sera elle aussi supprimée. ce qui fait qu'il ne reste plus que le gris.

Et donc, après tout ces calculs, je trouve que Sylvio50 avait raison dés le début : il faut reculer jusquà ce qu'on voie du gris uniforme, et se placer à l'endroit de la transition entre une structure tout juste visible, et le gris.
Mais au moins maintenant je comprends pourquoi c'est vrai.

Re-Edit: en disant qu'il suffit de s'eloigner un tout petit petit peu pour passer de 1 f au gris, je commets encore l'erreur de considérer un filtre avec une pente abrupte. En vérité, le filtre oeil + distance doit avoir une atténuation progressive, donc en reculant par rapport au point où on filtre juste à 1f, on va voir la cosinusoide s'atténuer progressivement et disparaitre, sur une distance qui dépendra de la pente du filtre.
Dernière édition par gammaburst le 10 Fév 2013 15:13, édité 5 fois.
gammaburst.
 
Messages: 549
Inscription: 08 Avr 2003 13:20
  • offline

Message » 09 Fév 2013 15:26

Hé, les gars, revenez ! Ca y est, j'ai fini de ronger mon os, la théorie est complète.

Il ne me reste plus qu'à passer à la pratique, mais c'est un peu galère, car il faut déconnecter le PC fixe et le déplacer pour le relier au projecteur qui est dans une autre pièce.
Il y a bien le moniteur du PC lui-même , mais ça fait des distances trop courtes sur lesquelles il est facile de faire une erreur importante.
gammaburst.
 
Messages: 549
Inscription: 08 Avr 2003 13:20
  • offline


Retourner vers Vers l'ultra HD

 
  • Articles en relation
    Dernier message