Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: angelopardi, Google Adsense [Bot] et 32 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Re: Se rapprocher du réalisme sonore

Message » 22 Sep 2013 18:37

NOIR a écrit:pourquoi un mal ?

Une enceinte à pavillon est tout à fait capable de réalisme sonore .



0ui c'est çertain. C'est une expérience a faire avec le tout pavillon.
C'est aussi une façon efficace d'approcher le rendement des instruments musiques..
Cependant cela peut aussi dépasser largement un niveau normale de réalisme.
Le porte voix pour manifester et fait pour ça. :wink:
wuwei
 
Messages: 2796
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Sep 2013 18:37

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Sep 2013 7:39

holggerson a écrit:En somme, un mal contre bien en matière de naturel. On peut aussi se prémunir des réflexions gênantes grâce au traitement de la pièce. Pourquoi faire supporter à l'enceinte ce qui pourrait être obtenu par d'autres moyens ?


Une enceinte est faite pour être utilisé par le plus grand nombre parmis lesquel un tout petit nombre fait du traitement acoustique.
Sauf exception comme mes K+H O300 à directivité contrôlée. Qui d'après mes maigres capacités en mesures / audition assurent un sweet spot assez large (3 places) mais n'autorisent guère de différence de hauteur entres les auditeurs (15 cm maxi).
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Message » 23 Sep 2013 7:46

haskil a écrit:
dinococus a écrit:Se rapprocher du réaliste sonore :wtf: :hehe:

Se rapprocher du réalisme sonore :

- A la façon audiophile ?
- A la façon acoustique ?


Oui, Noir a raison : pas de trollage SVP ?

Il n'y a qu'une façon de s'en approcher et elle est contenue dans la question posée : réalisme.



réalisme sonore du clavecin, du piano, du sacre du printemps ?

Soyons sérieux, un moment. Le seul moyen est une piéce qui permette d'écouter à niveau réelle, à dynamique réelle, à sensation réelle en faisant fi de toute préférence subjective.
Ce n'est pas une question audiophile (enceintes, électronique, cable, source) mais architecturo-acoustique.

Vous avez le trollificatif facile messieurs.
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Message » 23 Sep 2013 10:16

Tu trolles simplement parce que tu ton discours tel qu'il est présenté n'amène rien si ce n'est une probable polémique.

Et puisque tu sais que le réalisme sonore provient d'un problème architecturo-acoustique écris plutôt tes connaissances et tes arguments ici au lieu de te contenter d'une simple phrase opposant deux points de vues.
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 23 Sep 2013 10:28

Je ne sais pas si certains ont le "trolmachintruc" facile mais tu me sembles aller un peu vite en besogne...
Audiophile : celui qui s'intéresse de près à l'audio. A ma connaissance l'audio regroupe un certain nombre de sujets dont le matériel et l'acoustique...
Je ne comprends pas l'intérêt de faire une dichotomie ici...
Par ailleurs, je ne pense pas qu'on puisse atteindre le réalisme par le fait d'une seule salle traitée acoustiquement. Tu peux essayer d’utiliser une mini-chaîne dans une grande pièce parfaitement traitée en poussant le potard à fond pour obtenir un résultat réaliste, et effectivement, tu obtiendras bien la mesure réelle de la distorsion engendrée par la seule chaîne. C'est un tout, et c'est la base même du métier de la haute fidélité, concevoir des appareils capables de reproduire un enregistrement avec le taux de distorsion le plus faible possible, distorsion qui, comme son nom l'indique, déforme la réalité et nous éloigne du réalisme sonore...
Messian
 
Messages: 824
Inscription: 06 Déc 2012 16:00
  • offline

Message » 23 Sep 2013 10:30

Donc ce sera à l'audiophile, a coup d'ampli et de cablo machin chose.

Amusez vous bien.
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Message » 23 Sep 2013 12:58

Messian a écrit:Par ailleurs, je ne pense pas qu'on puisse atteindre le réalisme par le fait d'une seule salle traitée acoustiquement. Tu peux essayer d’utiliser une mini-chaîne dans une grande pièce parfaitement traitée en poussant le potard à fond pour obtenir un résultat réaliste, et effectivement, tu obtiendras bien la mesure réelle de la distorsion engendrée par la seule chaîne. C'est un tout, et c'est la base même du métier de la haute fidélité, concevoir des appareils capables de reproduire un enregistrement avec le taux de distorsion le plus faible possible, distorsion qui, comme son nom l'indique, déforme la réalité et nous éloigne du réalisme sonore...


Bien sûr que le réalisme découle d'un tout, mais les problèmes liés à ce tout n'ont pas le même niveau de difficulté. :wink:

La pièce est un problème très délicat en raison des compétences mis en jeux et des contraintes domestiques propres à chacun. L'importance de la marge de manoeuvre dans la salle, orientera le choix de l'enceinte, qui au niveau matériel est le plus crucial et de loin. Une fois opéré, il ne sera guère compliqué de trouver un ampli correctement dimensionné pour aller avec et il ne me parait pas utile d'évoquer les câbles et la source dont le choix est une formalité. En matière électronique, le dernier problème sérieux réside dans la solution de correction à adopter. Elle sera plus ou moins sophistiquée selon la manière dont le traitement de la pièce est envisagé et selon le système d'enceintes choisi.

Pour moi, le traitement de la pièce, l'enceinte et les solutions de correction electronique sont donc les trois thèmes à privilégier si l'on souhaite avancer dans cette discussion sur la reproduction sonore réaliste.
holggerson
 
Messages: 1020
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

Message » 23 Sep 2013 22:04

holggerson a écrit:

Pour moi, le traitement de la pièce, l'enceinte et les solutions de correction electronique sont donc les trois thèmes à privilégier si l'on souhaite avancer dans cette discussion sur la reproduction sonore réaliste.


Dans ce que j'ai lu et sans vouloir faire le rabat joie Le traitement de la pièce est possible et facile pour les fréquences au dessus de 500hz mais quasi impossible serieusement en dessous de 300hz sans changer profondément les proportions et materiaux du local.
C'est donc un projet d'architecte et bureau d'étude acoustique...
Les enceintes qu'on peut trouver en sonorisation sont faites pour le réalisme sonore si on souhaite écouter une batterie à 3m et
La correction acoustique n'était elle pas réservée plus particulièrement au preneur de son ?
wuwei
 
Messages: 2796
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 23 Sep 2013 22:27

On peut façilement traité une pièce de taille modeste de 200/300hz a 20khz...et même avec 2 mains gauche cela reste simple en diy, et économique!

Le traitement passif affranchissant des réflexions primaires trop précoces temporellement permet alors une meilleur liberté de déplacement des enceintes pour trouver un emplacement correct pour le grave/bas médium (dans une pièce non traitée on peut être confronter au problème délicat d'un emplacement et pincement idéal pour le médium/aigu et mauvais pour le grave, et vice versa)

Une petite correction active supplémentaire si nécessaire pour le grave/bas médium permettra de découvrir des nuances de timbre auparavant masquées par "LE SON DE LA PIÈCE"

Tout cela demande un minimum de connaissances et d'investissement personnel en faisant soit même par plaisir de comprendre/économie...sinon les professionnels sont la pour ça.

Pour le réalisme sonore d'un point de vue dynamique SPL et faible distorsion l'enceinte est l'élément principal avec la pièce, comment parler de dynamique réaliste si l'enceinte n'en est pas capable et la pièce trop réverbérante et mal insonorisée?
Pour moi cela implique évidemment un volume d'écoute réaliste...mais comme on ne sait pas a quel volume le signal source a été enregistré cela reste bien souvent une appréciation personnelle.
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 6924
Inscription: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 24 Sep 2013 18:11

holggerson a écrit:
Messian a écrit:Par ailleurs, je ne pense pas qu'on puisse atteindre le réalisme par le fait d'une seule salle traitée acoustiquement. Tu peux essayer d’utiliser une mini-chaîne dans une grande pièce parfaitement traitée en poussant le potard à fond pour obtenir un résultat réaliste, et effectivement, tu obtiendras bien la mesure réelle de la distorsion engendrée par la seule chaîne. C'est un tout, et c'est la base même du métier de la haute fidélité, concevoir des appareils capables de reproduire un enregistrement avec le taux de distorsion le plus faible possible, distorsion qui, comme son nom l'indique, déforme la réalité et nous éloigne du réalisme sonore...


Bien sûr que le réalisme découle d'un tout, mais les problèmes liés à ce tout n'ont pas le même niveau de difficulté. :wink:

La pièce est un problème très délicat en raison des compétences mis en jeux et des contraintes domestiques propres à chacun. L'importance de la marge de manoeuvre dans la salle, orientera le choix de l'enceinte, qui au niveau matériel est le plus crucial et de loin. Une fois opéré, il ne sera guère compliqué de trouver un ampli correctement dimensionné pour aller avec et il ne me parait pas utile d'évoquer les câbles et la source dont le choix est une formalité. En matière électronique, le dernier problème sérieux réside dans la solution de correction à adopter. Elle sera plus ou moins sophistiquée selon la manière dont le traitement de la pièce est envisagé et selon le système d'enceintes choisi.

Pour moi, le traitement de la pièce, l'enceinte et les solutions de correction electronique sont donc les trois thèmes à privilégier si l'on souhaite avancer dans cette discussion sur la reproduction sonore réaliste.


je laisse à l'appréciation de chacun le niveau de difficulté des différentes étapes vers une écoute de qualité, ce qui me paraît dépendre avant tout des compétences que l'on peut avoir ou ne pas posséder. Mais ce qui me paraît certain, c'est que chaque étape vers une écoute de qualité est importante, aussi importante que la précédente ou que la suivante. Chaque amélioration laisse apparaître avec plus d'acuité les défauts de ce qui précède ou de ce qui suit. Le traitement du local peut mettre en lumière les éventuelles insuffisances des enceintes, le remplacement des enceintes démontrer la piètre prestation des amplis, de bons ampli mettre en lumière la pauvreté des sources, ect....La source (numérique comme chez moi) ou les sources par cd ou analogiques (comme chez d'autres) sont évidemment essentielles puisque elles sont à l'origine de la restitution musicale. Mais il ne sert pas à grand chose de posséder une ou plusieurs sources de très haute volée si le reste de l'installation ne peut suivre. Tout est effectivement dans tout.

J'ai utilisé à dessein comme cible à atteindre une écoute de qualité plutôt qu'une écoute réaliste qui me paraît une expression porteuse de malentendus car donnant dans l'illusion. En effet, comment apprécier si une restitution musicale est réaliste puisque on ne peut entendre que la restitution et pas l'original ? Il n'y a donc pas de rapport certain avec la réalité si ce n'est avec l'imagination de ce qui serait la réalité. Chacun a entendu un piano, un concert de jazz ou symphonique, un quatuor à cordes, mais jamais (sauf exception rarissime) le piano, la cession ou le concert (souvent en studio sans publique) qui ont été enregistrés et que l'on reproduit chez soi. L'acoustique de votre salle d'écoute, quel que soit le traitement qui la bonifie, ne sera jamais celle du lieu d'enregistrement et vos oreilles ne seront jamais placées à l'endroit des micros, heureusement d'ailleurs pour la bonne santé de vos tympans. Ce qui fait la véracité d'une restitution, ce n'est donc pas quelle soit réaliste mais qu'elle corresponde à l'image sonore que vous vous faites de la réalité, image très personnelle et qui est plus qualitative que réaliste. Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 245
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 24 Sep 2013 18:38

Le réalisme sonore, c'est quand les instrumentistes et chanteurs ont des dimensions réalistes. Par exemple, il ne faut pas que la bouche de la chanteuse fasse 3 mètres de large :hehe:
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5732
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 24 Sep 2013 19:17

Donc en terme de dB ?

Après certains lieux d'enregistrement ont tendance à amplifier les sons (Eglise, théâtre) et c'est voulu dès conception du bâtiment, mais je comprends qu'on ne peut réellement placer le curseur au bon endroit dans ces cas de prises de son.
Doit on considérer l'auditeur en face du groupe ou en plein centre de l'auditoire..?
:zen:
drew
 
Messages: 707
Inscription: 06 Oct 2010 17:31
Localisation: Yvelines (78)
  • offline

Message » 24 Sep 2013 20:22

Mahler a écrit:C'est quoi un réaliste sonore ?

Le réalisme sonore, en hifi domestique, est avant tout son réalisme à soi. Complexe et sujet à discussions.

Pourrait on plutôt parler de "mise en œuvre subjective et/ou objective de sa chaîne hifi pour tendre vers une restitution fidèle à l'enregistrement" ? Ou un truc comme ça ? :D

Je me permets de reprendre la question de Malher en l’alourdissant un peu car je ne saisi pas bien le débat :
C'est quoi l'hypothèse de départ : "réalisme sonore"
C'est le concert tel qu'il a été perçu par un spectateur dans un point de la salle ?
De la perception de celui qui qui a fait l'enregistrement de ce même concert ?
D'un niveau de reproduction ?
La fidélité à un enregistrement ? dans ce cas on vise plutôt la neutralité... non ?
La fidélité de tel ou tel instrument (ou de plusieurs) dans tel contexte : un lieu, traité (activement ou passivement) ou pas ?
Pourriez-vous me préciser ce que vous entendez par "réalisme sonore" ?
Merci
Sergio
Sergioredshoes
 
Messages: 5465
Inscription: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Message » 24 Sep 2013 20:28

e réalisme sonore, c'est quand les instrumentistes et chanteurs ont des dimensions réalistes. Par exemple, il ne faut pas que la bouche de la chanteuse fasse 3 mètres de large :hehe:


Avoir dans sa famille quelqu'un(e) qui sait chanter permet d'apprécier la dimension réelle d'une voix dans le local. C'est loin d'un tout petit filet timidement centré entre les enceintes.

GG
GG14
 
Messages: 731
Inscription: 21 Nov 2011 14:45
  • offline

Message » 24 Sep 2013 21:25

Sergioredshoes a écrit:Pourriez-vous me préciser ce que vous entendez par "réalisme sonore" ?
Merci
Sergio


:idee: C'est quand on ne sait plus si c'est l'ochestre ou les enceintes qui jouent..
wuwei
 
Messages: 2796
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message