Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Tous sur les casques et écouteurs

Casques qui valent bien plus que ce qu'ils coûtent !

Message » 17 Avr 2017 19:54

Winchestermann a écrit:Oui mais la question est de savoir si le casque a une molette pour le volume. :hein:


Yes ! Mais, seulement sur quelques exemplaires de la série spéciale - Lucky Bag -. :P
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 18441
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Avr 2017 19:54

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Avr 2017 13:29

Bonjour,

Kinden B8 arrivé tout à l'heure. Une fois ouverte la boîte de forme plutôt ovoïde dans lequel il a voyagé, il apparaît tel qu'on le voit sur les photos mises à disposition ici et là. Comme tout a déjà été dit sur le niveau de fabrication qui est beaucoup plus impressionnant que son prix de vente, ainsi que sur les accessoires qui l'accompagnent. Je n'en rajouterai donc pas sur ce sujet.

Dans son état absolument neuf, le B8 n'a rien montré qui puisse être vraiment critiquable pendant l'écoute d'une première volée des courts extraits de certains des fichiers dont je me sers pendant mes essais.

Le B8 est maintenant parti pour une bonne trentaine d'heures de rodage sur un Sansa Clip Sport.

Quant à la mise en garde effectuée par Nono au sujet des problèmes que pourraient rencontrer certaines personnes en raison de la petitesse de leur tête. Je signale que le B8 tient parfaitement sur la mienne (casque moto 57/58) tel qu'il est sorti de son étui de rangement. C'est à dire avec le réglage de l'arceau au minimum. Et, qu'il s'agit donc d'un casque qui est plutôt destiné aux têtes de taille M, L et +.


Bon week-end.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 18441
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 21 Avr 2017 18:27

hello André !

hâte de lire ton CR sur le B8 !

il peut bien tenir au début mais a force, je pense que l'arceau ce détend , donc a suivre !

une house? moi j'ai eu la boite de transport plus un range IEM ! comme vendu pour 20€ sur Amazon !

bonne écoute :wink:
Sédentaire : Fostex T50RP MK3 modé pads / LAKE PEOPLE G103 / AUDIOPHONICS U-Sabre / JRiver !
Nomade : HIDIZS AP100 / AGPtEK H1 / Kinden B8 / AUGLAMOUR R8 !
Nono
 
Messages: 23269
Inscription: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en Beauce !
  • offline

Message » 21 Avr 2017 20:08

Bonsoir,

Le B8 reçu est exactement identique à celui qui est présenté par le vendeur. Je viens d'ailleurs d'apporter des précisions sur ce que j'avais nommé être une housse et qu'il est effectivement préférable d'appeler boîte de rangement.
J'ajoute, que le petit étui carré siglé Kinden se trouvait également dans la boîte.
Je m'en sers pour le moment pour ranger des embouts de différentes tailles destinés aux IEM K3003i.

Avant d'aller au dodo, j'interromprai le rodage pendant quelques minutes et je le relancerai jusqu'à l'échéance des dix huit heures, pour une première écoute, qu'il atteindra demain matin pour une petite séance d'écoute.

Ce que je peux déjà dire des quelques rares fois qu'il est passé sur ma tête. C'est que le Kinden paraît d'un port très confortable.


Bon week-end.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 18441
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 22 Avr 2017 10:39

hello les hommes

cool on va lire un nouveau CR sur cet extraterrestre de B8 !
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25166
Inscription: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 23 Avr 2017 7:46

Bonjour,

Probablement, si une nuit supplémentaire de rodage l'a fait évoluer comme je l'espère.

Parce que si je n'avais absolument rien trouver à critiquer sur la qualité de fabrication et le confort. A l'issue de presque trente heure de rodage et l'écoute d'hier soir avec une trentaine d'extraits musicaux. La tendance était plutôt celle d'un retour à l'expéditeur :oops: et je n'aurais pas échangé mon Bearbizz EB-660 contre dix B8 hier soir. :wink:

Cependant, comme il fait beau et qu'il n'y aura pas encore beaucoup de monde. J'emmène le B8 en balade.




Bon dimanche.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 18441
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 23 Avr 2017 9:13

:o a ce point ! dix 660 contre un B8 :o
Sédentaire : Fostex T50RP MK3 modé pads / LAKE PEOPLE G103 / AUDIOPHONICS U-Sabre / JRiver !
Nomade : HIDIZS AP100 / AGPtEK H1 / Kinden B8 / AUGLAMOUR R8 !
Nono
 
Messages: 23269
Inscription: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en Beauce !
  • offline

Message » 23 Avr 2017 11:16

Bonjour,

Même si je n'échangerais toujours pas mon Bearbizz contre quelques B8. :wink: Le travail nocturne du rodage a amélioré nombre de points très critiquables hier, puisque j'ai constaté que certaines améliorations ont même été assez spectaculaires une fois quarante cinq heures au compteur.

Je peux déjà signaler que le B8 s'est parfaitement maintenu sur ma tête, malgré un bon petit vent du large, pendant les deux séances de marche matinales à un rythme soutenu.

Un autre bon point pour le B8: si quelqu'un doute encore de l'utilité du rodage des casques et qu'il pense qu'il ne peut s'agir que d'un effet psycho-acoustique: il faut qu'il achète ce Kinden. :wink:

Bon allez, c'est bien beau tous ces exercices d'écoute mais ça n'entretient pas la forme de celui qui les fait. Aussi, petit CR après ceux qui devront être effectués avec une fourchette.


Bonne journée.


PS: comme la profondeur de l'ensemble coques en bois/oreillettes ne le rend pas particulièrement discret et que la destination du B8 est plutôt sédentaire. Des écoutes sur l'ampli de casque Creek me paraissent obligatoires.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 18441
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 23 Avr 2017 17:08

Bonsoir,

En deux parties bien distinctes en raison des importantes différences constatées entre le premier essai et celui qui lui a succédé et après avoir à nouveau souligné que nous devons toujours rester modestes et prudents à l'issue de ce genre d'exercice parce que ce que nous aimons peut ne pas convenir à d'autres. Voici mon évaluation du Kinden B8 sur le plan sonore.

ESSAI 1:

Comme le B8 venait de franchir la vingt-septième de rodage et que je n'avais pas écouté de musique cet après-midi en balade en raison d'un mistral assez fort. Je me suis donc lancé dans l'écoute de quelques-uns des extraits musicaux que j'ai tout à fait bien dans l'oreille puisqu'ils avaient déjà servi à évaluer les IEM AKG K3003i il y a quelques jours.

Lorsque je dis quelques extraits musicaux, il s'agit en vérité d'une trentaine de presque tous les genres confondus à l'exception notable du Métal et du Rap. Je pense qu'ils devraient donc me permettre de me forger un premier avis sur ce beau casque.

Cependant, avant de commencer l'excercice des écoutes de musique, je me suis d'abord lancé dans celui de la vérification de la qualité de fabrication du B8.

Sur ce point, il n'y a absolument rien à redire sur ce qui a déjà été écrit. C'est très bien fabriqué et je n'ai constaté aucun défaut d'assemblage ou de quelque autre nature sur l'exemplaire qui m'a été livré.
Parce que leur teinte plus sombre et aspect brillant pourraient laisser penser qu'il pourrait s'agir d'un matériau de synthèse et si mon neveu m'avait demandé si les coques du Bearbizz étaient en bois. Je ne pense pas que la même question pourrait être posée à propos de celles du B8 également en acajou.
Quant aux coussinets de ce même casque, ils ont un aspect moins cheap, plus mat et un toucher un peu plus doux que ceux du EB-660.

Pour cette partie de la comparaison, ma préférence va donc au B8 dont le câble est asymétrique alors que celui du Bearbizz se branche dans l'une et l'autre de ses oreillettes.

En revanche, si le câble du B8 est un peu plus long que celui de son cousin, il a le léger inconvénient de générer parfois quelques bruits de frottement qu'on ne retrouve pas avec celui du EB-660.

Question confort, les deux casques chinois ne me posent pas de problème. Pas aussi rapidement et aussi longtemps que d'habitude, mais sans toutefois qu'il bouge, j'ai quand même tenté quelques pas avec le Kinden sur la tête.

Le Kinden B8 n'ayant pas encore franchi la barrière des trente heures de rodage et comme j'avais constaté que le comportement du Bearbizz EB-660 s'était nettement amélioré à partir de ce premier cap. Je vais donc me contenter de signaler les quelques caractéristiques qui me paraissent les différencier avant d'aller un peu plus loin dans les écoutes.

Tout d'abord, la tendance générale est plus claire sur le B8 que sur le EB-660. Puis, ce qui paraît logique parce que les dimensions des coques et des coussinets sont plus grandes et plus profondes, la scène sonore du B8 l'est également par rapport à celle du EB-660.

D'autant plus qu'ils m'ont paru beaucoup moins bien intégrés à l'ensemble du message sonore qui parvient jusqu'à l'oreille, les aigus du Kinden pétillent beaucoup plus mais ont un côté très artificiel que n'ont pas ceux de celui à l'aune duquel je l'évalue aujourd'hui, puisque les siens sont plus justes, sans qu'il soit quand même possible d'affirmer qu'ils le sont vraiment lorsqu'on les confronte aux casques de référence. En tous cas, les aigus du Bearbizz ne sont jamais désagréables.

Quant au grave et au médium. Si je trouve le grave de même niveau, j'accorderais un net avantage au Bearbizz concernant le médium parce que je trouve celui du B8 trop en retrait par rapport au reste de la bande passante (certainement la conséquence d'une partie de ce qu'on perçoit dans l'aigu).
J'ajoute qu'il y a un manque flagrant de netteté sur les voix et instruments acoustiques. Tout cela semble un peu trembloter.

A ce stade de la mise en jambe des membranes, le timbre des voix et des instruments acoustiques est très éloigné de sa richesse habituelle.

ESSAI 2.

Après quarante-cinq heures au compteur, le Kinden B8 a énormément évolué. Le grave s'est ouvert et il a gagné en netteté, impact et, surtout, texture. L'aigu s'est légèrement adouci, mais garde son caractère artificiel. S'il ne s'est pas (encore ?) hissé au niveau des deux autres sections des fréquences, le médium a toutefois franchi un palier qui en réduit un peu la distance.

Parce que les voix manquent de corps (voix de tête) et de richesse harmonique. Que le violon paraît avoir été équipé de cordes beaucoup plus minces. A ce moment de l'essai, je ne pourrais qu'inviter ceux qui écoutent beaucoup de voix et d'instruments à cordes d'aller chercher ailleurs le casque qu'ils recherchent.

En revanche, comme j'avais utilisé le B8 ce matin en balade ( y compris sur les blocs de rochers d'une jetée portuaire) et le Bearbizz cet après-midi dans les mêmes conditions. Je peux signaler que j'avais vu juste en estimant que la présence de coques et d'oreillettes plus larges et profondes sur le B8 devrait lui assurer des graves et une scène sonore de meilleure qualité que sur l'autre.
Aussi, après avoir réécouté tous les extraits musicaux dont je m'étais servi pour tester les IEM AKG K3003i, je ne pourrai certainement pas critiquer le RQP de ce casque qui est très bon.
Sa déclamation est claire, nette et désormais intelligible, tandis que le EB-660 est plus sombre et un peu moins précis dans le grave (encore la dimension des coques ). Néanmoins, son discours manque d'équilibre et si je devais citer ses défauts principaux, je dirais que son aigu est bien trop mince, artificiel et parfois désagréable, alors qu'au même moment, celui du Bearbizz, loin d'être parfait, est plus doux et jamais agressif.

Parce qu'il faut quand même en venir à la concurrence et en l'espèce au Focal Spirit Professional qui s'est parfois aventuré sous la barre des 100€.

Côté confort ça peut se discuter et je trouve même que les deux casques chinois serrent moins la tête tout en maintenant une bonne isolation.
Cependant, en terme de qualité sonore, le franco/chinois conserve l'avantage que lui donnent son bien meilleur équilibre général, sa bien meilleure justesse de timbres, son souci de véracité concernant la taille de ce qu'il doit reproduire et ses capacités d'extraction des détails supérieures.


Bonne soirée.



NB: à nouveau branché sur un Sansa Clip Sport, comme il est encore là, le B8 est parti pour atteindre la centaine d'heures de rodage.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 18441
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 23 Avr 2017 19:30

merci André pour ce CR très détaillé comme tu sais le faire :bravo:

drivers de 50mm pour le B8 ! :wink: n’écoutant pas de violon avec , je ne sais quoi en pensé sur les cordes de celui ci :lol:
Sédentaire : Fostex T50RP MK3 modé pads / LAKE PEOPLE G103 / AUDIOPHONICS U-Sabre / JRiver !
Nomade : HIDIZS AP100 / AGPtEK H1 / Kinden B8 / AUGLAMOUR R8 !
Nono
 
Messages: 23269
Inscription: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en Beauce !
  • offline

Message » 23 Avr 2017 19:59

Merci Bruno. :thks:

Tu l'avais certainement vérifié, ce B8 est désarmant, je l'ai même trouvé très décevant avant qu'il n'atteigne la cinquantaine d'heures de rodage.


Bonne soirée.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 18441
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 24 Avr 2017 20:16

Bonsoir,

ESSAI 3.

Bien que très occupé depuis quelques jours, j'ai cependant poursuivi le rodage du Kinden B8 et bien m'en a pris. Parce que l'écoute que je viens de faire vient de démontrer que ce que je pressentais est encore pire que ce que je pensais puisque je ne l'avais jamais constaté à ce point sur un casque ou même des enceintes. Puisque je peux désormais affirmer qu'il est inutile et imprudent d'évaluer ce casque tant qu'il n'aura pas un minimum de soixante-douze heures dans les membranes.

Car, si l'évolution que j'avais entendue entre le premier essai et le second avait provoqué de très intéressantes évolutions. Celle que je viens de constater entre le deuxième essai et le troisième est bien plus belle encore.

Equilibre général en net progrès. Aigu parfois toujours trop brillant mais désormais beaucoup moins fatigant et artificiel. J'ai même pu écouter le violon de Stéphane Grappelli avec beaucoup de plaisir dans - Flamingo -. Ainsi d'ailleurs, que le début du Stabat Mater de Steffani sans aucun déplaisir.
Tous les morceaux qui comportaient du piano ont montré que celui-ci a perdu sa sécheresse initiale, qu'il est enfin équilibré et qu'on a désormais accès à la note fondamentale et à ses harmoniques. Qu'on a enfin retrouvé complétement un piano dont on n'entendais jusqu'alors généralement que le clavier.
Pareil pour la voix de Régine Crespin dans ses légendaires nuits d'été de Berlioz et plus particulièrement - La villanelle -. Elle enfin souple, riche et ne provient plus seulement que de sa bouche.

Que ce soit en compagnie de Vincent Lagrost (bien que sa flûte chante un peu trop haut) ou de Voce Ventu, j'ai enfin retrouvé le vrai Koto de Mieko Miyazaki. J'ai même pu écouter le violon de Carmignola du CD Concerto Veniziano.
Real Hero de la BOF Drive passe comme une formalité en montrant impact, précision et texture.
La voix de Jacques Brel dans - Jojo - des Marquises est plus juste et mieux dimensionnée.

Fly away de Corrinne May retrouve tout son charme et sa séduction. La clarinette de Maxim Saury (Passavant) et le Steinway qui l'accompagnent sont comparables à celui des bons casques. Malgré quelques sifflantes de-ci-de-là devenues beaucoup moins gênantes, on retrouve Patricia Barber devant un - Cafe blue - (blue mountain from Jamaïca ?) qui a retrouvé son parfum.
Même Igor Kirkwood qui a officié à l'enregistrement du CD d'Arvo Pärt - The Deer's cry - (Diapason d'or et enregistrement de référence) ne devrait pas être déçu du résultat.
Rokia Traoré (Déli), Canteloube (La délaissado), Sara K, Ballaké Sissoko et Vincent Segal également retrouvés. Tout comme la voix du présentateur qui annonce le nom des musiciens qui vont accompagner le pianiste Bill Evans lors d'un Festival de jazz de Montreux.

Ayant réécouté le premier mouvement du 12e quatuor à cordes de Beethoven par les Alban Berg, je suis en mesure d'inviter Nono à tenter du violon et des instruments à cordes. :wink:

En deux mots comme en mille, le B8 a pris beaucoup de temps pour révéler ce dont il est capable. Une fois bien rodé, son excellent RQP et ses performances confortent sa place dans cette rubrique, puisque c'est véritablement un casque qui vaut bien plus que ce qu'il coûte.

Mais, que j'ai eu peur de m'être trompé ! :P


Bonne soirée.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 18441
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 24 Avr 2017 20:24

Merci pour ton CR! :bravo:

N.B. tu veux dire l'album Deer's cry?

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
dub
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 28074
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
  • offline

Message » 24 Avr 2017 20:37

hello ,

Re merci André pour ton tome 3 !

il avait été mentionné je ne sais ou, qu'il lui fallait pas mal de temps de rodage ! driver en cause ? béryllium ?

content qu'il te plaise et tu me rassure a son sujet ! pour le violon , un jour peut être ! :lol: :lol:
Sédentaire : Fostex T50RP MK3 modé pads / LAKE PEOPLE G103 / AUDIOPHONICS U-Sabre / JRiver !
Nomade : HIDIZS AP100 / AGPtEK H1 / Kinden B8 / AUGLAMOUR R8 !
Nono
 
Messages: 23269
Inscription: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en Beauce !
  • offline

Message » 25 Avr 2017 6:05

André Le maître du suspense :bravo:
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25166
Inscription: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline



Retourner vers Casques et écouteurs nomades

 
  • Articles en relation
    Dernier message