Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Herve71 et 14 invités

Les installations Home-Cinéma dédiées de la communauté HCFR

A lire avant de réaliser une salle HC

Message » 17 Mai 2010 14:23

Bonjour à tous,

Avant d'entamer votre projet de salle HC, nous vous conseillons vivement la lecture de ce topic : Jean-Pierre Lafont, ingénieur acousticien, nous y initie à l'isolation, la correction et l'agencement des home-cinémas (projection) dans les pièces dédiées.

Bonne lecture !
Adhérez à l'association pour que le site progresse : http://www.homecinema-fr.com/asso.php/
Avatar de l’utilisateur
frahlt
Administrateur de l'Association
Administrateur de l'Association
 
Messages: 20894
Inscription: 05 Mai 2006 4:29
Localisation: Entre Saumur, Bourgueil, Chinon... et La Défense
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Mai 2010 14:23

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Mar 2016 19:46

Je tennais à vous remercier! Très utile (comme ça j'éviterais de recevoir les gendarmes chez moi tous les weekends :lol:
VeroNik
 
Messages: 1
Inscription: 04 Mar 2016 21:44
  • offline

Message » 24 Mai 2017 23:48

Très utile ce topic, je projetais depuis lgtps de me confectionner une petite salle HC, je vais pouvoir m'y mettre, avec tous vos conseils.
Maxime26
 
Messages: 1
Inscription: 24 Mai 2017 23:45

Message » 22 Juin 2017 11:08

très intéressant merci beaucoup!!
alexisbe
 
Messages: 5
Inscription: 20 Juin 2017 9:23
  • offline

Message » 30 Juil 2017 19:24

Super merci :bravo:
sissoune13
 
Messages: 1
Inscription: 30 Juil 2017 19:14
Localisation: Marseille

Message » 02 Oct 2017 16:39

merci
lynxuz
 
Messages: 3
Inscription: 01 Oct 2017 22:20
  • online

Message » 27 Déc 2017 3:25

Very good info!
dabwolf
 
Messages: 2
Inscription: 27 Déc 2017 3:19
  • offline

Message » 25 Fév 2018 14:26

Bonjour a tous! Je debute sur ce forum mais ce topic est effectivement tres interessant! Merci du partage!
Matveii
 
Messages: 5
Inscription: 25 Fév 2018 14:18
Localisation: rue greffulhe 75008 paris
  • offline

Message » 27 Fév 2018 7:15

Bonjour,

je suis nouvelle et je suis déjà contente merci pour l' infos :bravo:
Violette69
 
Messages: 5
Inscription: 26 Fév 2018 17:13
  • offline

Message » 13 Mar 2018 12:33

Comme l’a dit Morpheus, « il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin ». C’est le constat que j’ai fait pendant et au terme de ces derniers mois qui m’ont conduit, à l’occasion d’un changement de logement, à convertir mes 24 dernières années de home cinéphile dans une pièce à vivre vers ma première salle dédiée.

L’occasion de mettre en pratique toute la bibliographie étudiée depuis deux décennies en essayant de tenir compte de l’expérience de ceux qui ont déjà réalisé cette démarche et des conseils ici de plusieurs professionnels reconnus.

Autant dire, à mon échelle, réaliser une synthèse d’un sujet devenu très complexe pour marier l’image et le son. Comment savoir placer le curseur entre le home-cinéphile que je suis, cinéphile avant tout et le home cinéphile 2.0, davantage geek et technophile que la doctrine commerciale de ces cinq dernières années essaie de créer.

Fallait-il repartir des fondamentaux ou répondre aux sirènes de la 4K et de l’Atmos grand public dans cette pièce de 7m par 3.35m avec un plafond à 2.50m sur la moitié de la longueur de la pièce puis à 2.94m ?! Malgré les années de pratique et d’échange dans ce domaine, pas toujours facile d’arrêter ses propres choix au moment de sauter le pas, d’autant moins dans un département qui ne possède pas une métropole qui abriterait des professionnels du sujet. Il y en avait, mais à l’instar de la presse spécialisée, ils ont été balayés par la diversité des genres dans le multimédia et les certitudes acquises par chacun sur le net qui les ont condamné un jour à devenir dispensables. Des disparitions regrettables. Toutefois, en cherchant bien, j’ai fini par trouver une enseigne animée par une équipe motivée pour aider les passionnées à réaliser leurs rêves de cinéma à domicile.

Certains penseront qu’avec mon parti pris d’un home cinéma conservateur et archaïque comme mes posts ont souvent été qualifiés, leur tâche n’a pas dû être simple. Conscient de ce que je suis, j’ai cherché à mettre à l’épreuve mes propres convictions en poussant leur porte. Armé des plans de la maison et de la pièce ciblée, j’ai ouvertement tendue une perche pour qu’on me vende du 4K et de l’Atmos dans mes 22 m² ! Le professionnel avec qui j’ai échangé n’a pas cédé à la facilité mercantile du chant de mes (fausses) sirènes.

Nous avons longuement échangé au travers d’essais et de démonstrations dans le show-room du magasin. Très rapidement, il a orienté mes efforts et mes ressources davantage vers le travail sur la pièce plutôt que dans des électroniques onéreuses et bardées des derniers logos en vogue. Alors que je lui demandais ce que pourrait apporter telle ou telle électronique, lui me ramenait inlassablement vers les fondamentaux d’une pièce correctement préparée et traitée acoustiquement plutôt que de consommer le budget dans les derniers artifices. Et plus nous parlions, plus je me faisais l’avocat du diable, plus il faisait preuve de pédagogie.

Quand il m’a eu ainsi convaincu que la satisfaction s’obtiendrait sans dépense inutile et qu’il n’attendait ma reconnaissance qu’au travers d’une fidélité à venir pour mes prochains achats, j’ai su alors que ma vision du home cinéma n’était pas encore totalement désuète. Sur cette base, la salle a donc bénéficié d’un traitement dans les angles, sur les murs latéraux. L’image est matérialisée en full HD et la partie sonore est en 5.1 sans « exhausteur » de son. Une base simple et éprouvée mise en application avec sérieux. Pas de course aux bits, aux nits, aux canaux, aux enceintes, aux acronymes en façade des électroniques.

Le résultat est à la hauteur de mes attentes, homogène avec le contenu de ma DVD/BRthèque qui reste parfaitement et durablement exploitable. Cet aspect cinéma constitue la priorité, l’axiome dans mon cahier des charges, ne pas me priver d’une édition DVD ou BR au prétexte d’un traitement ingrat par un algorithmique audio et/ou vidéo d’une technologie actuellement en vogue. Choisir de regarder un film dans de bonnes conditions pour ce qu’il est en tant qu’œuvre, et non uniquement sur la base de critères techniques audio-visuels, comme par exemple Alamo, Abyss, Strange days, Point Break, etc. la liste pourrait être longue.

Au terme de ce projet, j’ai la sensation que les home-cinéphiles se sont scindés en deux groupes. Ceux dont je fais partie, qui pensent qu’à partir d’un moment, le mieux est l’ennemi du bien. Qui conservent leurs matériels performants, éprouvés, sans céder aux phénomènes de modes, des « électrophiles » conservateurs en quelque sorte. Et ceux, d’obédience peut être plus proche de l’univers informatique à travers la convergence des médias, habitués à un taux de renouvellement matériel élevé, basé sur le rythme de l’évolution des gammes, dont l’approche davantage tournée vers la surexpression du réel, peut sélectionner pour eux les films qui répondent aux nouvelles définitions de résolution, d’espace colorimétrique et sonore. Je crains que pour cette seconde catégorie, le nirvana ne se trouve dans les casques de réalité virtuelle, un peu dans la lignée du thriller futuriste Strange Days en 1996.

Dans mon approche, je retrouve le plaisir de m’asseoir face à un écran en toile dans un environnement visuel et sonore qui correspond à ma madeleine de Proust et qui est en phase avec l’idée que je me fais du cinéma à domicile. Je m’inquiète du possible oubli d’œuvres qui ne passeront pas la barre de la conversion aux derniers codecs qui parfois dénaturent ce qu’ils veulent souligner, en rendant par exemple visible des effets spéciaux jusqu’alors bien intégrés.

Comme JP Lafont l’a si souvent écrit sur ce forum, nul besoin de dépenser des sommes astronomiques pour cela et même si toute somme, à l’échelle de chacun peut être importante, elle sera toujours mieux employée à satisfaire les fondamentaux que les professionnels prennent ici le temps de nous expliquer plutôt qu’à nourrir les affres du marketing audio/visuels. Le fond avant la forme, une façon de penser que l’industrie du home cinéma a cherché à réformer ces dernières années dans l’intérêt de la hausse tendancielle de son taux de profit. Notamment avec la promotion de la 4K qui ramène ce loisir davantage vers le salon sur de grands écrans plats, plus simple à mettre en œuvre mais aux images, qui si elles sont belles d’un point de vue télévisuel, ne rende pas au cinéma l’authenticité et l’identité qu’il est en droit d’attendre. J’applique par ailleurs le même constat à l’audio et j’ironise déjà en imaginant comment le marketing nous ventera un jour l’intérêt de mettre des enceintes dans le sol pour entendre le bruit des pas des personnages qui se déplacent.
Bien que toujours coûteux, ce plaisir est devenu plus abordable qu’à mes débuts au milieu des années 90, pour un résultat bien meilleur et quelque peu plus simple à déployer chez soi. Sur ces aspects, les bienfaits du progrès sont indéniables mais où s’arrête le progrès et où commence la mauvaise idée ? Un loisir qui peut toutefois rester toujours hors de prix pour ceux qui veulent explorer les derniers sentiers à peine défrichés.

Mon incursion dans l’univers de la salle dédiée n’aurait pu être possible sans l’aide bénévole de bricoleurs de la famille ou de l’expérience de professionnels à des instants spécifiques de l’installation, je n’aurai pas eu le même résultat ni le même plaisir de savoir ce qu’il y avait comme difficultés sur ce chemin désormais arpenté. Et c’est bien aussi parfois de comprendre que le plaisir est autant dans le voyage que dans la destination.
precigou
 
Messages: 280
Inscription: 28 Déc 2007 22:50
  • offline

Message » 17 Mar 2018 20:47

Bonsoir,

Comment fait on pour commencer un nouveau sujet ?

Merci
filmacreation
 
Messages: 2
Inscription: 16 Mar 2018 19:13
  • offline

Message » 18 Mar 2018 10:59

precigou a écrit:Comme l’a dit Morpheus, « il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin ». C’est le constat que j’ai fait pendant et au terme de ces derniers mois qui m’ont conduit, à l’occasion d’un changement de logement, à convertir mes 24 dernières années de home cinéphile dans une pièce à vivre vers ma première salle dédiée.

....

Mon incursion dans l’univers de la salle dédiée n’aurait pu être possible sans l’aide bénévole de bricoleurs de la famille ou de l’expérience de professionnels à des instants spécifiques de l’installation, je n’aurai pas eu le même résultat ni le même plaisir de savoir ce qu’il y avait comme difficultés sur ce chemin désormais arpenté. Et c’est bien aussi parfois de comprendre que le plaisir est autant dans le voyage que dans la destination.


Voila qui fait bien plaisir à lire.

:D
Driggs
 
Messages: 774
Inscription: 22 Sep 2003 20:34
Localisation: Cherbourg

Message » 18 Mar 2018 13:22

filmacreation a écrit:Bonsoir,

Comment fait on pour commencer un nouveau sujet ?

Merci


On sélectionne le forum sur lequel on veut ouvrir un sujet et on clique sur "Nouveau".

:D
Driggs
 
Messages: 774
Inscription: 22 Sep 2003 20:34
Localisation: Cherbourg


Retourner vers Installations HC dédiées

 
  • Articles en relation
    Dernier message