Modérateurs: Staff Juridique, Staff Relations PROs • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Forum dédié à vos recherches d'un magasin (commerçants, fabricants, SAV, etc.) ou d'un site distribuant un matériel, ainsi qu'à vos interrogations sur les services (garantie, livraison, port, etc.).
Avant de poster, penser à consulter l'annuaire !

Conseils pour ouvrir un magasin hifi

Message » 25 Juin 2008 9:45

SALONE a écrit: de Russes dans le sud, qui claquent un pognon fou dans de grosses villas...
il faut donc trouver une jolie commerciale qui a été élevée à la vodka :wink:



Mais enfin...bon... en même temps, en terme de "goûts", difficile de leur imposer quoi que ce soit et on n'est assez loin, parfois de la sobriété... il faudra peut être renoncer à tes principe architecturaux ;-)
Julien Homecineson
 
Messages: 6157
Inscription: 09 Nov 2003 16:43
Localisation: Gironde-Bordeaux

Annonce

Message par Google » 25 Juin 2008 9:45

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Déc 2009 16:06

Je remonte ce fil car depuis nos derniers échanges (déjà 18 mois) la gestation arrive à son terme, et je vais mettre au monde d'ici peu, une nouvelle enseigne orientée intégration, afin de garder un lien avec ma société d'architecture.

J'ai une question:
Au niveau de votre investissement matériel pour votre "boutique" quelle est la part (%) d'apport personnel que vous avez investi par rapport à l'emprunt sollicité auprès des banques ? (je ne parle pas du capital social, mais uniquement du matériel exposé)

@+
Manu
SALONE
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1198
Inscription: 18 Juin 2003 17:57
Localisation: 06

Message » 12 Déc 2009 16:55

Il n'y a pas, je pense, de règle en la matière.
Personnellement: 100% (pas d'emprunt).
Non pas que j'avais des sous, mais j'ai commencé avec peu de matériel, et je ne me suis pas payé pendant très longtemps pour augmenter le matériel en démo.
C'est, je crois, la définition de l'autofinancement.

En tout cas, jamais de dettes.
C'est ce que permet le fait de garder une activité concomitante.

Bonne chance, bon démarrage, bon développement, et bonne gestion ! :wink:
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7403
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 12 Déc 2009 17:01

Les banques ne finançant pas le stock, et le matériel d'exposition étant assimilé à du stock par les-dites banques, pour ma part l'apport fut de 100%...
Herve Mediatone
 
Messages: 25
Inscription: 05 Sep 2009 14:21
  • offline

Message » 12 Déc 2009 17:51

Merci pour votre retour, c'est bien ce qu'il me semblait, même si j'ai déjà eu un retour favorable d'une première banque (pour le matériel d'exposition, en effet facilement assimilable à du stock).
Et tu as raison Xavier, moi non plus je n'aime pas commencer avec des dettes.

Aujourd'hui le plus dur pour moi est de faire le bon choix initial pour le matériel à proposer à l'écoute, en essayant d'optimiser l'enveloppe financière.
Quand on est passionné on a envie de tout avoir tout de suite :wink:

L'autre point délicat dans mon cas mais gérable dans l'absolu, (c'est aussi l'expérience que tu as Xavier) c'est la gestion du temps entre deux activités, et la seule solution au départ, semble être la notion d'écoutes sur RDV.
SALONE
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1198
Inscription: 18 Juin 2003 17:57
Localisation: 06

Message » 13 Déc 2009 0:53

je viens de survoler le sujet, (rapidement):lol:
pour les banques, si le projet tiens la route, que le prévisionnel est fait par un expert comptable (et bien fait avec un chiffre de première année catastrofique) , que tu est motivé, que la présentation de ton dossier est exemplaire, que tu as tout verrouillé (présentation des produits, ambiance accueil, concept, rentabilité, marges, délais, etc...) et que tu as presque aucune concurence dans le département (ce qui est mon cas) elles peuvent suivre. considérant le matériel de démo comme stock, mais sachant que ce stock est résident pour la démo (je sais c'est pas tres clair :lol: ). après tu peux avoir l'appuis de centres de gestion, ou de france initiative (si le secteur de la hifi ou de l'integration n'est pas bouché dans ton département).
Pour moi apport perso 10% le reste financé par la banque et des fonds nationnaux.
Il faut creuser auprès de partenaires régionnaux et départemantaux.
quand on crée une boite c'est pour durer et les premières années sont les plus difficiles, autant les assurer, et partir sur le pire pour obtenir le meilleur :roll:
Ceci dit je viens d'ouvrir dans le loir et cher comme magasin de HIFI, et pour l'instant le résultat est plutot bon, mais on en reparlera dans 10 ans. :mdr: :mdr: :mdr:
dbacoustique
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 33
Inscription: 01 Déc 2009 19:24
Localisation: blois 41

Message » 13 Déc 2009 10:11

Bonjour dbacoustique,
ton retour est intéressant, 10% parait très bas, par chez moi on me demande un minimum de 50% et encore, mais c'est vrai que le contexte n'est pas le même d'un département à un autre, voir d'une ville à une autre, tu fais bien de mettre ce point en avant. L'analyse de l'activité locale, et de la concurrence est très importante.
SALONE
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1198
Inscription: 18 Juin 2003 17:57
Localisation: 06

Message » 14 Jan 2010 23:09

Après un mois et demi d'ouverture, dans les prévisions, une trésorerie solide d'avance (a priori (et je m'en doutais :mdr: ) 6 bons mois pour du milieu de gamme sont nécessaires :lol: )
dbacoustique
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 33
Inscription: 01 Déc 2009 19:24
Localisation: blois 41

Message » 15 Jan 2010 8:52

Oui, une bonne trésorerie de départ pour le fonctionnement en plus de budget matériel.
SALONE
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1198
Inscription: 18 Juin 2003 17:57
Localisation: 06

Message » 07 Mar 2010 10:01

Bonjour Dodou 78 et Salone.

Je ne sais pas si finalement vous avez pu ouvrir votre magasin mais si vous l'avez fait entre temps vous constaterez que la crise étant survenue : 2009 a été pire que 2008 (date du premier post) que 2010 sera pire que 2009; que la visibilité est au jour le jour.
Je crois qu'il faut du courage ou ... une bonne dose d'inconscience pour se lancer dans la création aujourd'hui d'un magasin en dur ou sur le web.
Je ne dis pas que les places soient toutes prises mais le ticket d'entrée est de plus en plus élevé.
Pour ma part, j'ai eu de la chance, beaucoup de chance et j'ai ouvert mon affaire au bon moment.

Les clés du succès ? pour moi :
- ne pas avoir besoin d'argent pour vivre sur son affaire; plus facile à réaliser après une vie de travail qu'à 20 ans.
- ne pas confondre passion et business, en d'autres termes ne pas se" faire plaisir" mais "sentir" le marché.
- beaucoup mais alors beaucoup de travail, faire tout tout seul du moins dans les premières années.
- par la suite savoir s'entourer; trouver de bons collaborateurs n'est pas évident.j'ai eu par exemple du coulage en magasin par des vendeurs indélicats.
- de la chance et encore de la chance tel que : ne pas avoir d'impayés, un cambriolage, un proccès, un redressement fiscal et j'en oublie ...
- un optimisme à toute épreuve, une bonne résistance au stress; il y aura des déconvenues.

Il faut bien sur pondérer ces réserves car l'important est de ne pas avoir un cumul de tout ces péripéties en même temps; le reste se gère au jour le jour.

Si malgré tout vous pensez qu'il vaut mieux avoir des remords que des regrets, foncez quand même.
poprock-homecinesolutions
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 2599
Inscription: 01 Nov 2001 2:00
Localisation: Compiegne 60200

Message » 10 Mar 2010 14:15

Petit conseil
Evitez de distribuer des marques ou produits qui sont aussi distribuées par des péteurs de prix.
Sinon, vous ferez le boulot (en démo, heures d'écoutes, ..., CR, conseils, présentations, réponses à des mails, discussions au téléphone, ...) et les "clients" iront ensuite chez ces délicats vendeurs qui vous tondent la laine sur le dos, en récoltant le fruit de votre travail, ou vous contraignent soit à vous aligner sur les bas prix proposés, et donc avoir des marges insuffisantes à votre survie économique, soit à voir les clients faire affaire ailleurs, avec le même résultat.

Ces enseignes imposent des prix bas au marché, et les marges qu'il vous est possible de faire sont incompatibles avec l'équilibre économique et la qualité de service (suivi de commande, disponibilité, gestion du SAV, temps d'écoute et de conseil,...).
C'est la pratique de telles propositions qui au final conduit à la désertification du tissus de magasins un peu partout en France.
S'aligner sur les prix très bas, c'est avoir des marges insuffisantes, et ne pas s'aligner, c'est avoir une bonne partie de la clientèle qui disparait.
Les prix pratiqués par certains ne permettent pas de dégager plus de 10% de marge. Du coup, pas assez de rentrées pour un magasin qui ne travaille pas dans le volume, mais dans le service et la qualité.

Donc fuyez ces marques bradées, pour ne pas faire le travail pour le bénéfice d'autres, et pour votre survie d'activité.
C'est dommage, car ça écarte de modèles de qualité, mais l'essentiel est d'avoir les moyens de sa politique, c'est à dire avoir de quoi assurer la simple existence de sa structure (sans même parler de bénéfice par les temps qui courent).
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7403
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 10 Mar 2010 19:09

On a l'impression que tu as été échaudé.
Nad?

Ronan avait eu un problème similaire, je pense, à une époque où j'avais remarqué qu'il distribuait plusieurs marques en commun avec Cobra.
Il avait d'ailleurs décidé d'arrêter certains produits Marantz, qui nécessitaient d'investir dans du matériel de démo et dans la connaissance du produit, mais se retrouvaient bradés à 50% dans des enseignes qui font du volume, 10 mois à peine après la parution du test dans une revue. :-?
Paull
 
Messages: 8679
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 10 Mar 2010 21:25

Bonjour les pros :wink:

Je n'ai toujours pas enregistré ma future société, étant pointilleux, je peaufine encore et encore avant de me lancer, ceci dit la marque est déposée et les noms de domaine sur le net aussi...
Vos retours d'avis toujours très réalistes me confortent dans mon choix d'ouvrir une enseigne :mdr:
Car je partage entièrement votre vision même si le tableau n'est pas rose, et mon approche tient compte de vos remarques pertinentes mais je reste optimiste (c'est ma nature)

Dans mon métier premier (l'architecture) la notion de confrérie existe, dans le sens ou entre archi nous sommes plutôt solidaires (en tout cas dans ma région) on ne se tire "pas trop" dans les pattes, et l'on peut collaborer assez facilement.
Qu'en est-il dans le milieu de l'audio, est-ce que l'aspect commercial domine tellement que l'entente n'est pas terrible, et chacun reste dans son coin ?
les collaborations ou les partages d'avis et conseils entre confrères, existent ils dans l'ensemble ?
En bref quel est l'état d'esprit de la profession ?
SALONE
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1198
Inscription: 18 Juin 2003 17:57
Localisation: 06

Message » 10 Mar 2010 22:30

Arrête de faire le faux naïf ;)
en quelques années sur le bleu, tu as du lire comme moi qu il existe quelques coups bas.

Bien sûr, il ne faut pas généraliser. Et j'imagine qu un G. Gay, ou un grand x, ne sont pas des méchants. Mais cela reste du commerce, de la vente. Si tu te laisses manger par ton concurrent, il ne se privera pas. Et encore moins si les clients ne sont pas abondants.
Paull
 
Messages: 8679
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 10 Mar 2010 22:37

bon ok, je vais préparer mes armes :mdr:
SALONE
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1198
Inscription: 18 Juin 2003 17:57
Localisation: 06


Retourner vers Recherche d'enseigne et généralités

 
  • Articles en relation
    Dernier message