Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Pour toute demande d info sur un ampli integré ( Préampli + Ampli en 1 seul appareil ) HomeCinéma ( pour ce qui concerne l'audio )

CR : Comparaison entre preamps Rotel Rsp-1066 et 1068

Message » 16 Sep 2004 9:48

ajds a écrit:
ultra150 a écrit:Enfin, à tout seigneur tout honneur, tu ne veux pas lancer un post des heureux propriétaire de RSP1068? :wink:


On va peut être attendre qu'on soit plus de 2 :lol:


C'est bon alors parce que depuis lundi nous sommes 3 :lol:

Actuellement mon travail ne me laisse guère de temps, ni pour participer au forum, ni pour écouter et régler correctement le 1068... mais globalement je dirais que je me retrouve un peu dans les impressions d'ultra150.
Faut dire qu'avec le même préampli, le même ampli et les mêmes enceintes... pas étonnant qu'il y ait des similitudes à l'écoute :wink:

Ce que je peux d'ores et déjà dire :
- le paramétrage est complet (cf. posts de ajds !)
- un point négatif : l'afficheur est déplorable, notamment les informations concernant les canaux en services (illisibles, ou diode allumée alors que le canal n'est pas en service…)
- le son est transcendé par rapport à l'utilisation de la partie préampli de mon Sony strdb 930 et c'est bien là l'essentiel !!!

Quant à l'achat : effectué chez Iacono di Cacito, une boutique sur Nimes(30) fort sympathique !

Steph
Steph38
 
Messages: 248
Inscription: 10 Mai 2003 13:57
Localisation: Gard
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Sep 2004 9:48

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Sep 2004 10:23

Steph38 a écrit:- un point négatif : l'afficheur est déplorable, notamment les informations concernant les canaux en services (illisibles, ou diode allumée alors que le canal n'est pas en service…)


idem pour le 1066. Franchement sur un appareil de ce prix, c'est la-men-ta-ble.
Autant j'admets qu'il peut être difficile de produire un appareil musical, autant il n'y a aucun droit à l'erreur pour l'affichage sur un préampli à 1500€. Au pire ils n'ont qu'à copier ce que proposent certains constructeurs sur des intégrés à 400€ :roll:
mcarre1
 
Messages: 5987
Inscription: 24 Mai 2003 22:14
Localisation: 06
  • offline

Message » 16 Sep 2004 14:11

C'est currieux, moi je trouve au contraire que l'affichage est un des points forts de ces rotels !

Mis à part l'affichage des icones de config HP qui affichent les HP déclarés présents au lieu de ceux en fonctionnement, le reste est quand même très bien, notamment :
- grand chiffres biens lisibles (la plupart des autres productions ont des chiffres plus petits)
- le volume clairement lisible (regardez la taille d'un volume Denon par ex ;) )
- l'affichage du taux d'échantillonnage (rare)
- sur le 1068 : affichage simultané de la source, du mode surround, du volume et du taux d'échantillonnage
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 16 Sep 2004 14:39

Steph38 a écrit:
ajds a écrit:
ultra150 a écrit:Enfin, à tout seigneur tout honneur, tu ne veux pas lancer un post des heureux propriétaire de RSP1068? :wink:


On va peut être attendre qu'on soit plus de 2 :lol:


C'est bon alors parce que depuis lundi nous sommes 3 :lol:


Euh... 4 :mdr:
joeydmaio
 
Messages: 574
Inscription: 02 Sep 2002 11:24

Message » 16 Sep 2004 14:53

ajds a écrit:...Mis à part l'affichage des icones de config HP qui affichent les HP déclarés présents au lieu de ceux en fonctionnement, ...

C'est bien cet affichage de la config que je trouve débile. Je sais exactement ce que j'ai configuré. Il serait tellement plus utile de voir quel signal est reçu! (ce que j'avais sur mon p'tit yam.)
Ils auraient même pu différencier:
- l'icone (du) des canaux couverts par le signal
de
- l'icone (du) des canaux rajoutés par le DSP en service (le cas échéant).
Ca, ça aurait été top, mais je n'en demande pas tant.


Mais il y a aussi le fait qu'ils auraient dû permettre d'utiliser cet afficheur pour qu'on puisse se passer de l'OSD.
1.Quand on n'écoute que de la musique on ne peut pas changer les paramètres sans allumer la TV.
2. Et quand on regarde un film on ne peut pas non plus car c'est très génant (encore une fois avec mon p'tit yam, je pouvais tout changer sans que personne ne soit géné).

Sorti de ça, effectivement, c'est lisible, et le bleu s'accorde avec mon lecteur. :roll:


PS: d'autres trucs que je n'ai pas digérés non plus:
Pourquoi ne peut-on pas déclarer la centrale arrière en Large dès lors que les Surrounds sont déclarés en Small?
Pourquoi le choix des distances des HPs est-il aussi restreint?
L'obligation de garder la touche de télécommande appuyée une bonne seconde pour changer de source. Ajoutez à ça le temps étonnament long pour que le signal arrive, et la comparaison instantanée de deux sources devient un cauchemar.

Aucun de ces problèmes sur certains intégrés d'entrée de gamme :(

J'espère que certains points ont été corrigés avec le 1068.
mcarre1
 
Messages: 5987
Inscription: 24 Mai 2003 22:14
Localisation: 06
  • offline

Message » 16 Sep 2004 15:31

Sur le 1068, la reconnaissance des flux est un peu plus rapide. Le 1066 n'est pas particulièrement lent dans ce domaine par rapport aux autres appareils de décodage équivalent, en effet plus on ajoute de décodages possibles plus la reconnaissance prends du temps.

Pour la déclaration de l'enceinte centrale arrière en large quand les surround sont en small, je n'ai pas testé, mais bon ca doit être plutot rare comme config :lol:

Pour ce qui est de l'aspect fonctionnel de ces préamps (1066/1068/1098) et de biens d'autres preamps HC, il faut garder une chose à l'esprit et être bien conscient d'un fait avéré avant d'acheter cette catégorie d'appareil : les fonctionnalités et l'ergonomie générale sont souvent inférieures à celles des intégrés grand public traditionnels. Il suffit de voir l'aspect totalement minimaliste d'un Vincent SAV-C1, d'un Naim AV2 ou même encore du Bryston SP 1.7 qui vaut 4 fois le prix d'un 1068 ...

Les Rotels sont d'ailleurs, plutot bien placés en fonctionnalité par rapport aux preamps HC en général, c'est ce qui fait un peu leur intérêt : la qualité sonore d'un élément séparé avec des fonctions et une ergonomie qui sont presque au niveau d'un intégré de prix équivalent. Parfois elles sont même supérieures, comme le triple crossover, mais ca reste anecdotique.

En conclusion, avant d'acheter un preamp aujourd'hui, il est indispensable de fixer vos priorités. Si c'est plutot l'aspect fonctionnel qui vous intéresse, prenez plutot un intégré utilisable en preampli du genre un Denon 3805 ou un Yamaha 2400, vous aurez ainsi l'égalisation automatique, une ergonomie et un niveau fonctionnel général plus importants. Si c'est la qualité sonore avant tout, les preamps restent généralement meilleurs, bien qu'on puisse toujours avoir des surprises à ce niveau. Ensuite tout est histoire de compromis car on ne peut malheureusement pas tout avoir ;)
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 16 Sep 2004 20:05

ajds a écrit:Pour ce qui est de l'aspect fonctionnel de ces préamps (1066/1068/1098) et de biens d'autres preamps HC, il faut garder une chose à l'esprit et être bien conscient d'un fait avéré avant d'acheter cette catégorie d'appareil : les fonctionnalités et l'ergonomie générale sont souvent inférieures à celles des intégrés grand public traditionnels. Il suffit de voir l'aspect totalement minimaliste d'un Vincent SAV-C1, d'un Naim AV2 ou même encore du Bryston SP 1.7 qui vaut 4 fois le prix d'un 1068 ...


Ceci est un fait, tu n'as pas tort ajds, mais cela ne justifie, ou n'excuse, pas tout !

Pourquoi un appareil de ce tarif, avec un paramétrage et un logiciel évolués, fait moins bien -en terme d'affichage- qu'un intégré qui coute à peine le 1/4 du prix ?
Réponse a : un appareil idiophile doit être en éléments séparées
Réponse b : un appareil idiophile doit être dépouillé
Réponse c : l'ergonomie d'un appareil idiophile doit être pensée par un chimpanzé
Réponse d : la conception d'un appareil idiophile doit partir de zéro sans bénéficier des expériences passées

Comme souvent si un produit est bien conçu ça semble louche, et il met du temps pour acquerir de la notoriété.
Si en plus il n'est pas cher... alors il ne se vendra jamais !!!
Steph38
 
Messages: 248
Inscription: 10 Mai 2003 13:57
Localisation: Gard
  • offline

Message » 16 Sep 2004 20:25

Steph38 a écrit:Ceci est un fait, tu n'as pas tort ajds, mais cela ne justifie, ou n'excuse, pas tout !

Pourquoi un appareil de ce tarif, avec un paramétrage et un logiciel évolués, fait moins bien -en terme d'affichage- qu'un intégré qui coute à peine le 1/4 du prix ?
Réponse a : un appareil idiophile doit être en éléments séparées
Réponse b : un appareil idiophile doit être dépouillé
Réponse c : l'ergonomie d'un appareil idiophile doit être pensée par un chimpanzé
Réponse d : la conception d'un appareil idiophile doit partir de zéro sans bénéficier des expériences passées

Comme souvent si un produit est bien conçu ça semble louche, et il met du temps pour acquerir de la notoriété.
Si en plus il n'est pas cher... alors il ne se vendra jamais !!!


La réponse est f : la conception d'un appareil audiophile est orientée qualité d'écoute.

L'industrie AV ne fait pas dans la philantropie.
Pour qu'une société survive et puisse vous proposer des produits elle doit être rentable, ca parait évident mais il semble parfois utile de le rappeler ...
Concevoir, produire et commercialiser un appareil suit un ensemble d'étapes.
En gros et pour résumer :

1) Etude de l'appareil d'un point de vue théorique. Les fonctions attendues, le budget et le postionnement produit sont donnés par le service marketing. A partir de la, les ingénieurs en déduisent un certain nombre de choses, dont la qualité des composants, le temps à consacrer au design ect

2) Fabrication d'un ou plusieurs prototypes. Tests fonctionnels, tests de fiabilité, tests d'écoute

3) Retour à l'étape 1 si l'étape 2 n'est pas satisfaisante. Le nombre de boucles doit rester comptatible avec l'aspect rentabilité et notamment le retour sur investissement attendu, c'est à dire le nombre d'appareils vendus en relation avec la marge et le cout de R&D

4) Validation et mise en production.

Partant de la, il y a plusieurs approches. Ce qui coute le plus cher dans une entreprise de ce genre, c'est le salaire des gens. Hors, à cout de R&D et marge fixes, les niveaux de leviers ne sont pas légion, en gros :
- soit l'entreprise dépense plus d'argent à peaufiner l'aspect comestique et fonctionnel
- soit l'entrerpise dépense plus d'argent à peaufiner l'aspect qualité d'écoute
Tout dépends du positionnement marketing et de la cible client.

Un grand instrustriel japonnais va plutot cibler le marché de masse, il va donc particulièrement soigner l'aspect fonctionnel, cosmétique, et performances papier. 90% de clients ne vont de toutes manières pas écouter, ils achètent sur catalogue ou se fient aux conseils du revendeur ...

Une entreprise comme Rotel ou encore Cambridge, qui a ont positionnement de marché de niche, va plutot privilégier la qualité d'écoute et donc dépenser plus d'argent sur la partie "écoute du proto/retour sur en conception" quite à ce que l'appareils aie des lacunes fonctionnelles voire des disfonctionnements.

Au final, à prix fixé, on ne peut pas tout avoir, c'est à vous de choisir ce qui est le plus important pour vous, c'est pourtant bien simple 8)

Enfin si, on peut tout avoir, mais ca veut dire €€€€€€€€€€€€€€ :P
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 17 Sep 2004 13:54

Mwouai..... m'enfin bon... certains trucs me laissent tout de même perplexe.

Je ne regrette en rien mon achat et, tu l'auras compris, la qualité de l'afficheur n'était pas dans mes priorités.
Cela dit, pour en revenir aux icones de config HP, je ne vois vraiment pas pourquoi un affichage lisible aurait engendré un "surcout".
Quel surcout aurait été amené par des icones intelligemment regroupés, plutot qu'une série de lettres :
fl fc fr sl sr cb sbl sbr sw sb alignées en rang d'oignons, illisibles même à 20cm de l'afficheur, et qui n'apporte aucune info quant au signal reçu ?!
Très franchement, ce type d'info n'étant pas capital, j'aurai préféré ne rien avoir.
Steph38
 
Messages: 248
Inscription: 10 Mai 2003 13:57
Localisation: Gard
  • offline

Message » 21 Sep 2004 15:21

Le test du Rsp-1068 de la revue américaine Stereophile guide to hometheater viens d'être mis en ligne :D

http://www.guidetohometheater.com/surro ... index.html

L'auteur compare le 1068 au 1066 et ses impressions rejoignent totalement les miennes.
En conclusion, il déclare que le 1068 est très proche du Primare SP 31.7 en termes de qualité sonore. Un très beau compliment quand on sait que le SP 31.7 vaut deux fois et demi le prix du 1068 ;)
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 21 Sep 2004 15:41

remarque, concernant le 1066, Home Entertainment may 03 disait: "within a hair's breadth of the performance of Meridian and TAG McLaren products"
mcarre1
 
Messages: 5987
Inscription: 24 Mai 2003 22:14
Localisation: 06
  • offline

Message » 17 Juil 2007 18:20

détérage de post... :mdr:



personne d autres avec le recul pour un cr ou une comparaison du 1068 par rapport au 1066 ?

qui depuis 2004 est passé du 1066 au 1068...?

quelles sont les améliorations ou pertes que vous avez constatées en hifi ou en hc....?



a+
zebulons69
 
Messages: 8130
Inscription: 18 Juil 2002 21:51
Localisation: LYON, Vallée d'Azergues
  • offline

Message » 18 Juil 2007 8:40

Salut à tous,

Juste pour nourrir un peu ce post sans trop polluer, moi je suis passé d'un 1066 à un RSP 985 THX, et bien :o
C'est un déluge qui me tombe dessus en HC, va comprendre...une sensation de puissance tout de suite s'est fait sentir ! La pièce est remplie par la scène sonore !
En hifi, c'est aussi un pré-amp étonnant, un vieux pré-amp pourtant, pas très joli, mais avec de sérieuses qualité audio, enfin c'est mon avis.
Le 1066 quant à lui n'était pas forcément mauvais, mais retenait plus les choses, était moins dynamique sur les bandes son des films, correct pas contre sur les concerts en DTS, pas trop mal même.
Côté hifi, toujours ce manque de quelque chose, ça ouvre moins, le son est un peu étriqué, on attend qu'il se passe un truc mais qui n'arrive pas...
Pour finir sur le 1066, il avait remplacé un intégré Denon à l'epoque, et bien se fut quand même un choc dans le bon sens évidement ! Le Denon était vraiment à la ramasse...
Voilà, j'espère n'avoir pas trop été HS....
David
DavPit
 
Messages: 716
Inscription: 24 Jan 2003 15:54
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 18 Juil 2007 12:14

+1 pour le RSP-985 Thx... ( Bizarre y a que lui qui a eu l'estampille THX d'ailleurs... :lol: )

Non serieusement le RSP-985 est apparement une ref dans la gamme rotel avec le 1098!
Gil2b du forum peut aussi vous le confirmer, Ronan et bien d'autres...


Cherchez un RSP-985 d'occasion et vous ne serez pas deçu...

@+ Ced. :wink:
ced
 
Messages: 3021
Inscription: 23 Oct 2000 2:00
Localisation: Var (83330)
  • offline

Message » 18 Juil 2007 13:31

ajds a écrit:
Steph38 a écrit:Ceci est un fait, tu n'as pas tort ajds, mais cela ne justifie, ou n'excuse, pas tout !
[...]Si en plus il n'est pas cher... alors il ne se vendra jamais !!!


La réponse est f : la conception d'un appareil audiophile est orientée qualité d'écoute.
[...]
L'industrie AV ne fait pas dans la philantropie.
Une entreprise comme Rotel ou encore Cambridge, qui a ont positionnement de marché de niche, va plutot privilégier la qualité d'écoute et donc dépenser plus d'argent sur la partie "écoute du proto/retour sur en conception" quite à ce que l'appareils aie des lacunes fonctionnelles voire des disfonctionnements.
Enfin si, on peut tout avoir, mais ca veut dire €€€€€€€€€€€€€€ :P

Je suis globalement d'accord avec toi, le positionnement général induit pas mal de choses.

Cela dit, même les constructeurs "audiophiles" font du marketing (quoiqu'ils nous chantent par ailleurs), et ils prennent aussi en compte dans leur mix un certain snobisme audiophile bien résumé par Steph38 : pour être BON, un appareil doit aussi être spartiate voire se foutre carrément du monde sur certains détails. C'est précisément ce qui permettra à son propriétaire de renifler avec hauteur et commisération, contre l'objection du plouc qui pense "fonctionnalité".

Pour prendre une analogie dans le culinaire : il est de bon ton, ici où là, de mettre dans l'assiette des parts microscopiques, parce que, hein, nous, on n'est pas des boeufs...

Bien sûr, au final, l'appareil peut être réellement un vrai régal à l'écoute, au même titre que le centimètre cube de ragout de foie gras au gingembre dans sa nage de bettraves à la canelle (pure invention de ma part, faut-il le préciser...).
Ampli Denon X4000, 5 blocs mono Marantz MA500, Boston (VR-M80 (x2), Micro130 (x2), MicroCenter), Caisson passif Cabasse + Rotel RMB100, BD Samsung, SACD Sony, PCHC assemblé, TVHD LG 55LX9500, Rega Planar3, Magnum FT100
Avatar de l’utilisateur
jpu017
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1118
Inscription: 23 Aoû 2006 17:38
Localisation: Paris 18
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés HomeCinéma

 
  • Articles en relation
    Dernier message