Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

Discussions générales qui ne rentrent dans aucune autre catégorie

Les formats audio HD

Message » 08 Nov 2008 13:20

fafa.dudu a écrit:Cool.
Mais il ne serait pas impossible, qu'à l'image du SACD, un nouveau type de disque sorte et soit compatible CD standard et Blu-Ray haute qualité.
Suffit de faire deux couches. :wink:

Pour illustrer ce que l'on peut obtenir de simple CD et ce que, personellement, j'attends d'un support qui serait compatible avec les lecteurs CD, DVD et BluRay
j'ai choisi de vous parler de six CD.
On me demande parfois les références que j'écoute. J'ai choisi six voix de femmes qui m'émeuvent particulièrement, dans six cultures différentes. Ces six albums sont magiques. Les prises de son sont de première ordre avec un remarquable respect des voix et des timbres des instruments de musique.
- Cassandra Wilson, Jacky Terrasson, "Rendez-Vous" chez Blue Note : écoutez l'interpretation des feuilles mortes (Automn leaves, plage 5) ...
- Rokia Traoré, "Bowmboy" chez Label Bleu : l'album qui a fait connaître Rokia, Kélé Mandi (plage 8 ) est quasiment a capella, un grand moment d'émotion.
- Silvana Deluigi, "Loca" chez Inakustik : toute la culture argentine, Maquillaje (plage 6), toute la sensualité du tango.
- Rebecca Pidgeon, "Four Marys" chez Chesky records : bienvenu chez les Celtes, the cruel mither et the gypsy laddies, deux plages totalement a capella.
- Susheela Raman, "Salt Rain" chez Narada World : magnifique mix de culture tamoul (Inde du sud) et occidentale, Kamakshi (plage 9) est boulversant. Une mélodie assez monocorde et grave et la voix de Susheela qui apparait comme une flamme au milieu de l'orchestre, facinant.
- Barbara, "Femme Piano" chez Mercury : j'ai déjà cité ce double album, un choix parmi tant d'autres, "au bois de saint Amant" (Disc1, plage 7). La voix est toujours vivante devant vous ...
Toutes ces prises de son sont exceptionelles. Avec elles je juge d'une chaîne en trois minutes. Elles font plus, elles servent l'émotion transmise par de magnifiques artistes. Chair de poule assurée, et plus si affinité, au moins pour moi. je ne sais pas si ces albums sont encore trouvables mais il fixent le summum que l'on peut attendre du classique CD 16/44100. Il faut remarquer que pour "en venir à bout" on a intérêt a avoir une chaîne équilibrée, pas forcément très chère. Il faut être particulièrement attentif au choix de la source et les transducteurs. Vous remarquerez, seul l'album "Femme Piano" est commercialisé par une major ... :oops:

Qu'attendre de ce futur support universel ? Qu'il fasse gagner, avec le PCM 24 bits, sur le médium aigu. Le SACD a montré que c'était dans l'absence de crispation de ce secteur (velouté et gestion des sifflantes) que l'on pouvait gagner en humanité des voix et en respect des timbres. Souhaitons que des lecteurs de bon niveau et à prix accessible, comme l'était les Philips CD 720 ... 723 en leur temps, soient proposés pour que tous puissent constater le progrès.
Dernière édition par JACBRU le 09 Nov 2008 2:48, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3030
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Nov 2008 13:20

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Nov 2008 13:35

A priori dans le forum hifi, ils penchent juste pour un cd "mieux gravé" mais toujours en 16/44,1...

Donc une grosse annonce marketing pour contrer les XRCD ou autre SHM CD...

Ils feraient déjà bien leur boulot pour les cd que ce serait déjà pas mal :evil: (et puis qu'ils continuent de soutenir le sacd aussi :( )
Membre de l'association pour l'hégémonie du Sacd multicanal

Au moins 6 mois que je ne regarde plus les PA : aurai je enfin trouvé un système qui me satisfait?
Avatar de l’utilisateur
domin
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3297
Inscription: 11 Oct 2002 10:20
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 09 Nov 2008 11:24

domin a écrit:A priori dans le forum hifi, ils penchent juste pour un cd "mieux gravé" mais toujours en 16/44,1...
Ils feraient déjà bien leur boulot pour les cd que ce serait déjà pas mal :evil: (et puis qu'ils continuent de soutenir le SACD aussi :( )

Dans ce cas on ne voit pas bien l'intérêt du nouveau format. Simplement améliorer le "tracking" (la lecture) du "sillon" par les lecteurs de CD. C'est vrai que l'erreur de lecture est peut être la principales cause de dureté dans le rendu subjectif des lecteurs CD. C'était très sensible au lancement du format. Le Philips CD 732 a montré que l'on pouvait faire musical et pas cher. N'oublions pas que, sur ce point, ce lecteurs CD est meilleur que la plupart des lecteurs DVD et BR du marché! Il faut remettre les choses à leur place. Actuellement, ce gain de tracking ne serait perceptible que sur des chaînes de très bon niveau, et encore. Pour le reste les CDs se lisent sans problème sur les lecteurs de DVD ou de BluRay.
Quel est l'intérêt de Sony ? N'oublions pas que cette société produit des contenus et des supports. Elle veux probablement contrer la baisse inexorable des ventes CD Audio et relancer le marché des lecteurs son. Si j'en crois ce que j'ai lu, ils comptent sur le marché mélomane (enfin !) et veulent le faire grandir. Le SACD avait cet objectif mais il a le défaut de revenir trop cher à produire (injouable contre les formats audio compressés). Il leur faut donc un support qui ne dépasse pas les coûts de fabrication du CD.
Il faut aussi que les consommateurs y trouvent un intérêt. Pour cela, outre l'universalité de lecture, il faut que, sur les nouveaux lecteurs audio, on puisse "sortir" un format HD (donc PCM 24/96 puisque le DSD a du mal à « s'universaliser » dans les studios pro et semi-pro pour des raisons bassement budgétaires). On sait qu'il est possible de lire un même fichier sous plusieurs formats. Par exemple, les CD codés HDCD peuvent être lus sous 16 bits sur des lecteurs standards et 20 bits pour des lecteurs équipés du décodeur adéquat. Soyons imaginatifs. Le nouveau support doit être lu par des rayons rouge (lecteurs CD ou DVD) ou des rayons bleus. Par contre, la « finesse de lecture » du red beam n'est pas celle du blu. Il pourrait, « mécaniquement » ne lire qu'une partie du codage, celle correspondant à 16 bits. Par contre, seuls des lecteurs son exclusifs « nouvelle génération » seraient capables de lire les 8 bits supplémentaires. Du coup on récupère un format HD pour les mélomanes qui ont envie de se ré-équiper en nouveaux lecteurs pour profiter pleinement des bienfaits « HD ».
Mais, il y a plus, Sony veut protéger la lecture HD et éviter qu'elle soit copiable. Le 16 bits resterait copiable et compressable a volo, ce qui ne devrait pas être le cas du signal HD. On peut imaginer que les bits non accessibles par les lecteurs CD actuels soient aussi utilisés pour mettre en place un codage anticopie. On pourrait faire comme pour l'image du BluRay disc, les lecteurs intégreront probablement un déverrouillage matériel. Sony est très fort pour cela, ils ont bien protégé la couche DSD des SACD et les utilisateurs de mémoires, lecteurs MP3 ou lecteurs enregistreurs de MD Sony sont très performants pour em...der le client honnête.
Ce n'est peut être qu'élucubration de ma part, l'avenir nous le dira, mais c'est aussi une analyse stratégique, je crois, crédible. En tous cas elle répond à tous les objectifs potentiels de Sony. Il reste à faire ce que l'on n'a pas fait pour le SACD, élargir le marché, donc convaincre le maximum de consommateurs que le son HD a un intérêt. On l'a bien fait pour l'image.

domin a écrit:Donc une grosse annonce marketing pour contrer les XRCD ou autre SHM CD...

Bien sûr, et ça "urgeait" au point qu'ils ont besoin d'un effet d'annonce rapide pour un format qu'ils n'ont pas finalisé, au moins au niveau des brevets et protections juridiques. D'où le flou.

Bon dimanche à tous.
Avatar de l’utilisateur
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3030
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Message » 09 Nov 2008 14:49

A ma connaissance, le nouveau format Blu-spec CD n'est que la transposition du SACD au Blu-Ray. C'est à dire avec une couche purement CD et une couche Blu-Ray. Même si la technologie employé n'est pas encore dévoilée, c'est le principe retenu.
MarcMAME
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 4440
Inscription: 14 Nov 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 09 Nov 2008 15:58

MarcMAME a écrit:A ma connaissance, le nouveau format Blu-spec CD n'est que la transposition du SACD au Blu-Ray. C'est à dire avec une couche purement CD et une couche Blu-Ray. Même si la technologie employé n'est pas encore dévoilée, c'est le principe retenu.

Ah ! Intéressant... Et tu as des billes autres que l'annonce officielle de Sony ? Tu n'as besoin de griller tes sources, réponds juste "oui" ou "non". :mdr:
Ampli Denon X4000, 5 blocs mono Marantz MA500, Boston (VR-M80 (x2), Micro130 (x2), MicroCenter), Caisson passif Cabasse + Rotel RMB100, BD Samsung, SACD Sony, PCHC assemblé, TVHD LG 55LX9500, Rega Planar3, Magnum FT100
Avatar de l’utilisateur
jpu017
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1119
Inscription: 23 Aoû 2006 17:38
Localisation: Paris 18
  • offline

Message » 09 Nov 2008 18:12

C'est ce que j'en comprend de ses communiqués de presse.
Tu as le droit d'être en désaccord avec moi mais je ne vois pas comment il peut en être autrement.
MarcMAME
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 4440
Inscription: 14 Nov 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 09 Nov 2008 23:50

MarcMAME a écrit:A ma connaissance, le nouveau format Blu-spec CD n'est que la transposition du SACD au Blu-Ray. C'est à dire avec une couche purement CD et une couche Blu-Ray. Même si la technologie employé n'est pas encore dévoilée, c'est le principe retenu.

Ce n'est pas ce que j'ai avancé. Il peut y avoir une autre solution avec une seule couche, ce qui permettrait une production à moindre coût, le SACD s'étant révélé cher à la production. Certaines communications expliquent que techniquement, "des pores supplémentaires gravés en surface permettent d’éliminer des imperfections afin de délivrer au final une meilleure qualité audio". Je crois qu'ils peuvent jouer sur la différence de précision de lecture des rayons rouge et bleu. S'il y avait une couche PCM 16/44100 et une couche PCM 24/???? , disons 96kHz, il n'y aurait pas besoin de tant de secret dans l'annonce. Simplement remplacer une ou deux couches DSD par une couche PCM ne mérite pas tant de flou, les technologies étant connues. Je m'amuse un peu, on verra bien qui a raison, nous le saurons lorsque les brevets seront valides.
Avatar de l’utilisateur
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3030
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Message » 10 Nov 2008 1:31

MarcMAME a écrit:C'est ce que j'en comprend de ses communiqués de presse.
Tu as le droit d'être en désaccord avec moi mais je ne vois pas comment il peut en être autrement.

Te fâche pas ! On n'a pas la mm lecture du communiqué, mais il n'y avait aucun sarcasme dans ma contrib'.
Ampli Denon X4000, 5 blocs mono Marantz MA500, Boston (VR-M80 (x2), Micro130 (x2), MicroCenter), Caisson passif Cabasse + Rotel RMB100, BD Samsung, SACD Sony, PCHC assemblé, TVHD LG 55LX9500, Rega Planar3, Magnum FT100
Avatar de l’utilisateur
jpu017
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1119
Inscription: 23 Aoû 2006 17:38
Localisation: Paris 18
  • offline

Message » 10 Nov 2008 11:58

jpu017 a écrit:
MarcMAME a écrit:C'est ce que j'en comprend de ses communiqués de presse.
Tu as le droit d'être en désaccord avec moi mais je ne vois pas comment il peut en être autrement.

Te fâche pas ! On n'a pas la mm lecture du communiqué, mais il n'y avait aucun sarcasme dans ma contrib'.

Oui, restons calme. nous n'en sommes qu'à des suppositions, ce sera intéressant de voir qui d'entre nous a raison lorsque le "bébé" sera présenté. Nous faisons là un forum d'analyse comme doivent (devraient) le faire en interne les sociétés concurrentes de Sony. Amusons nous un peu.

Il était important de « surfer » sur la vague HD-BluRay et profiter de leurs avantages. La concurrence s'apprêtant à faire des déclarations dans ce sens, Sony a probablement été contraint d'avancer l'annonce de son concept Blu-Spec CD pour leur « damer le pion ». Nous le verrons concrètement de quoi il s'agit lorsque les brevets seront définitivement enregistrés.
En attendant le but est de contrer la chute de vente des CD et la concurrence des formats compressés téléchargés. C'est un coup de poker de la part de Sony. Soit la stratégie marche et les ventes de CDs (en l'occurrence son successeur puisque il ambitionne de le remplacer) remontent, soit la guerre est pratiquement terminée. Le premier qui lance les dés (bien qu'il n'y en ait pas au poker), surtout s'il a gagné la bataille des rayons bleus est en bonne place pour gagner celle des Cds. Certains pensent que c'est un combat d'arrière garde, perdu, renoncent à la compatibilité des lecteurs de CD et proposent directement un format sur mémoire solide.
Quels atouts avancer ? Bien sûr la compatibilité avec les lecteurs CD actuels et un léger gain de qualité dans ces conditions. Mais aussi la possibilité d'obtenir un son HD avec de nouveaux lecteurs spécifiques audio (compatibles CD / Blu-Spec CD et peut être SACD) et un prix de vente comparable au CD. Il ne faut pas tenir compte des prix avancés pour les 60 premiers albums commercialisés. C'est le prix d'une nouvelle technologie. J'ai payé très chers mes premiers CD au moment du lancement. Ils ne sont d'ailleurs pas mauvais à l'écoute sur le lecteurs actuels.
Une chose est à peu près sûre, exit le multicanal. On se retrouve dans le cas de figure de la quadro(quadra)phonie SQ ou QS des années soixante dix qui avait fait un flop retentissant. On ne parlais pas de WAF mais l'idée était dans la troisième dimension. En tous cas les récents lecteurs CD/SACD moyenne et haut de gamme font l'impasse sur le multicanal, dommage.

Un petit truc :idee: pour ceux qui regretteraient les possibilités du multicanal audio. Dans les années soixante dix Hafler proposait un boitier passif qui permettait, avec une matrice A+B / A-B de récupérer un signal « surround » en profitant des fronts d'ondes réfléchis et déphasés. Il est très facile de fabriquer de tels boitiers et les effets « surround » sont naturels et très intéressants à partir de prises de son stéréo pas trop traficotées. J'avais de remarquables résultats à partir des transmissions en direct de France Musique. Je vais peut-être les ressortir pour voir. C'est d'ailleurs sur cette matrice que le premier Dolby-Surround est né. (j'ai réalisé deux boîtiers pour mes enfants qui pouvaient ainsi profiter des effets surround des films qu'ils visionnaient à partir de leur magnétoscope HiFi Stéréo et leur simple ampli intégré !)
Dernière édition par JACBRU le 10 Nov 2008 17:34, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3030
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Message » 10 Nov 2008 15:59

JACBRU a écrit: [...] Un petit truc :idee: pour ceux qui regretteraient les possibilités du multicanal audio. Dans les années soixante dix Hafler proposait un boitier passif qui permettait, avec une matrice A+B / A-B de récupérer un signal « surround » en profitant des fronts d'ondes réfléchis et déphasés. Il est très facile de fabriquer de tels boitiers (j'en ai réalisés deux) et les effets « surround »sont naturels et très intéressants à partir de prises de son stéréo pas trop traficotées. J'avais de remarquables résultats à partir des transmissions en direct de France Musique. Je vais peut-être les ressortir pour voir. C'est d'ailleurs sur cette matrice que le premier Dolby-Surround est né.

Ah ça, le matriçage ne date pas d'hier ! Il date même d'avant-guerre : le premier film à bande son quadriphonique était le "Fantasia" de Disney (1938, si je me souviens bien).
Je me souviens aussi que Thomson, à une époque plus récente (sans doute les années 70, comme tu dis), a incorporé des tels circuits dans ses schémas et a vendu le concept sous le nom d'"ambiophonie".
Et la génération de voies arrière est aussi la recette de base de tous les "effets DSP" des amplis AV. Plus ou moins heureux, selon les cas... Certains effets DSP Yamaha ne sont pas trop caricaturaux.
Maintenant, la trouvaille de Dolby était plutôt d'utiliser ce truc d'une manière différente de feu la quadriphonie et de ses deux canaux arrière gauche et arrière droit : Dolby matriçait pour caser un canal central et un seul canal arrière. Pendant toute l'ère du Dolby Pro Logic (nom commercial du bidule, ce n'est pas bien vieux !), les amplis AV ont dupliqué bestialement cet unique canal arrière sur les deux voies arrière physiques.
Ampli Denon X4000, 5 blocs mono Marantz MA500, Boston (VR-M80 (x2), Micro130 (x2), MicroCenter), Caisson passif Cabasse + Rotel RMB100, BD Samsung, SACD Sony, PCHC assemblé, TVHD LG 55LX9500, Rega Planar3, Magnum FT100
Avatar de l’utilisateur
jpu017
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1119
Inscription: 23 Aoû 2006 17:38
Localisation: Paris 18
  • offline

Message » 10 Nov 2008 17:26

jpu017 a écrit:
JACBRU a écrit: [...] Un petit truc :idee: pour ceux qui regretteraient les possibilités du multicanal audio. Dans les années soixante dix Hafler proposait un boitier passif qui permettait, avec une matrice A+B / A-B de récupérer un signal « surround » en profitant des fronts d'ondes réfléchis et déphasés. Il est très facile de fabriquer de tels boitiers (j'en ai réalisés deux) et les effets « surround »sont naturels et très intéressants à partir de prises de son stéréo pas trop traficotées. J'avais de remarquables résultats à partir des transmissions en direct de France Musique. Je vais peut-être les ressortir pour voir. C'est d'ailleurs sur cette matrice que le premier Dolby-Surround est né.

Ah ça, le matriçage ne date pas d'hier ! Il date même d'avant-guerre : le premier film à bande son quadriphonique était le "Fantasia" de Disney (1938, si je me souviens bien).
Je me souviens aussi que Thomson, à une époque plus récente (sans doute les années 70, comme tu dis), a incorporé des tels circuits dans ses schémas et a vendu le concept sous le nom d'"ambiophonie".
Et la génération de voies arrière est aussi la recette de base de tous les "effets DSP" des amplis AV. Plus ou moins heureux, selon les cas... Certains effets DSP Yamaha ne sont pas trop caricaturaux.
Maintenant, la trouvaille de Dolby était plutôt d'utiliser ce truc d'une manière différente de feu la quadriphonie et de ses deux canaux arrière gauche et arrière droit : Dolby matriçait pour caser un canal central et un seul canal arrière. Pendant toute l'ère du Dolby Pro Logic (nom commercial du bidule, ce n'est pas bien vieux !), les amplis AV ont dupliqué bestialement cet unique canal arrière sur les deux voies arrière physiques.

Oui, comme quoi on n'a pas inventé grand chose. Tout était connu en acoustique avant la deuxième guerre mondiale.
Avatar de l’utilisateur
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3030
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Message » 11 Nov 2008 0:42

jpu017 a écrit:
MarcMAME a écrit:C'est ce que j'en comprend de ses communiqués de presse.
Tu as le droit d'être en désaccord avec moi mais je ne vois pas comment il peut en être autrement.

Te fâche pas ! On n'a pas la mm lecture du communiqué, mais il n'y avait aucun sarcasme dans ma contrib'.
Je ne me fache pas, je précise... :wink:
D'autre sources laissent d'ailleurs à penser que ce ne serait que du flan.
En fait uniquement une méthode de fabrication des matrices de CD (issue du Blu-Ray) permettant une meilleure qualité au pressage et donc potentiellement moins d'erreurs de lecture et d'interpolation.
Au final, ça reste un CD et rien qu'un CD et donc rien d'autre que du 44,1/16bit
MarcMAME
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 4440
Inscription: 14 Nov 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Nov 2008 1:29

jpu017 a écrit:Ah ça, le matriçage ne date pas d'hier ! Il date même d'avant-guerre : le premier film à bande son quadriphonique était le "Fantasia" de Disney (1938, si je me souviens bien).
Fantasia est sorti en salle en 1941 plus précisément mais en.... mono !
En fait, à part quelques happy few qui ont pu le voir dans les 2 uniques salles équipées au monde avec le système "Fantasound" et uniquement lors de l'avant première de ce film, personne n'a pu voir ce film en multicanal avant 1956.
A noter également que ce n'est pas un matriçage mais des pistes discrètes et que le système original Fantasound ne disposait que de 3 pistes audio, la 4ème piste étant réservé à la synchronisation.

A ma connaissance, le principe du matricage sonore a vu le jour avec Dolby en 1974 (en tout cas au cinéma). Ce ne serait donc pas si lointain que ça....


Maintenant, la trouvaille de Dolby était plutôt d'utiliser ce truc d'une manière différente de feu la quadriphonie et de ses deux canaux arrière gauche et arrière droit : Dolby matriçait pour caser un canal central et un seul canal arrière. Pendant toute l'ère du Dolby Pro Logic (nom commercial du bidule, ce n'est pas bien vieux !), les amplis AV ont dupliqué bestialement cet unique canal arrière sur les deux voies arrière physiques.
Ce n'est pas à proprement parlé un canal arrière, c'est un canal surround et la nuance est importante.
Sa fonction est l'immersion, pas la localisation, c'est pour cette raison que même si la source est monophonique, elle doit être répartie sur un nombre suffisant d'enceintes autour des spectateurs (on peut en compter facilement plus d'une vingtaine dans une grande salle de cinéma) et pas uniquement derrière.
Le principe reste le même avec les canaux surrounds en stéréo des procédés 5+1 (ou 6+1) que l'on connaît aujourd'hui.
MarcMAME
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 4440
Inscription: 14 Nov 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Nov 2008 10:47

MarcMAME a écrit:
jpu017 a écrit:A ma connaissance, le principe du matricage sonore a vu le jour avec Dolby en 1974 (en tout cas au cinéma). Ce ne serait donc pas si lointain que ça.....
Maintenant, la trouvaille de Dolby était plutôt d'utiliser ce truc d'une manière différente de feu la quadriphonie et de ses deux canaux arrière gauche et arrière droit : Dolby matriçait pour caser un canal central et un seul canal arrière. Pendant toute l'ère du Dolby Pro Logic (nom commercial du bidule, ce n'est pas bien vieux !), les amplis AV ont dupliqué bestialement cet unique canal arrière sur les deux voies arrière physiques.
Ce n'est pas à proprement parlé un canal arrière, c'est un canal surround et la nuance est importante.

Le matriçage A+B /A-B, très facile à réaliser, est bien antérieur au Dolby. En fait la matrice permet effectivement de "sortir" un canal central avant (A-B) et un canal central arrière (A+B). Dès l'origine on pouvait installer deux enceintes derrière les auditeurs. Les labos Dolby n'ont fait qu'en reprendre le principe en améliorant la séparation des canaux. L'intervention était du domaine analogique avec le Dolby surroud (j'ai possédé un décodeur Marantz dans les années 80). Plus tard, certains décodeurs pro-Logic "deuxième génération" ont numérisé le signal pour le traiter et augmenter la séparation des canaux (c'était le cas de mon décodeur Sherwood).
Sa fonction est l'immersion, pas la localisation, c'est pour cette raison que même si la source est monophonique, elle doit être répartie sur un nombre suffisant d'enceintes autour des spectateurs (on peut en compter facilement plus d'une vingtaine dans une grande salle de cinéma) et pas uniquement derrière.
Le principe reste le même avec les canaux surrounds en stéréo des procédés 5+1 (ou 6+1) que l'on connaît aujourd'hui.

On notera que seul le Blu-Ray disc permet le vrai 7.1 discret avec les DD et DTS HD ou même en PCM non compressé. Ce qui n'était pas le cas du DD EX et du DTS ES. Est-ce bien utile dans nos locaux d'habitation par rapport à du 6.1 bien exploité, si tant est que le WAF ne veille pas.
Par ailleurs, il y a toujours une certaine antinomie entre le multicanal HC et HiFi. Si les films et les les concerts live se contentent d'immersion, la musique demande une localisation plus précise en trois dimensions, si possible. Toutes les expérimentations dans ce cadre font appel à 5 canaux discrets, sur 120° pour la pentaphonie proposé par Cabasse, ou mainenant par B&W. Des travaux de l'IRCAM proposaient des placements de sources sonores encore plus incompatibles avec le HC. Cette ambiguité est cause d'effets très surprenants, parfois bizarres à l'écoute de certains SACD multicanaux. D'où ce retour à la bonne vieille stéréo qui, bien configurée, peut donner des effets naturels de localisation surprenants.
Avatar de l’utilisateur
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3030
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Message » 12 Nov 2008 12:42

JACBRU a écrit:Le matriçage A+B /A-B, très facile à réaliser, est bien antérieur au Dolby. En fait la matrice permet effectivement de "sortir" un canal central avant (A-B) et un canal central arrière (A+B). Dès l'origine on pouvait installer deux enceintes derrière les auditeurs. Les labos Dolby n'ont fait qu'en reprendre le principe en améliorant la séparation des canaux.
Le matriçage LtRt du Dolby Surround est bien plus complexe que ça. Il induit des fonctions de filtrage, retard et rotation de phase entre autres.
Le procédé Surround n'est pas l'apanage de Dolby, on plaçait des enceintes à l'extérieur de l'écran depuis en effet fort longtemps mais à ma connaissance aucun de ces systèmes n'utilisait un procédé de matriçage, c'était du discret optique ou magnétique.
L'invention de Dolby a permis d'intégrer, au moindre coût, 4 canaux audio dans 2 pistes optique matricée dans le peu d'espace disponible à l'époque sur les copies 35mm.
Tous les autres systèmes nécessitaient soit un lecteur séparé (avec les problèmes de synchro que l'on peut imaginer facilement), soit l'ajout d'une bande magnétique collée sur chaque copie avec un coût de revient très élevé.



On notera que seul le Blu-Ray disc permet le vrai 7.1 discret avec les DD et DTS HD ou même en PCM non compressé. Ce qui n'était pas le cas du DD EX et du DTS ES. Est-ce bien utile dans nos locaux d'habitation par rapport à du 6.1 bien exploité, si tant est que le WAF ne veille pas.
Ne pas confondre le fait qu'un outil permette de faire une chose avec la réalité de cette chose. Ce n'est pas parce que le BR permet le 7.1 que l'on va faire du 7.1 !
Déjà que le 6.1 (EX & ES) n'est pas un format qui a vraiment pris au cinéma, je te laisse imaginer l'intérêt de la profession pour le 7.1 :wink:
Exception faite des quelques bizarreries expérimentales (et du SDDS) qui confirment la règle, il n'existe aucun film mixé nativement en 7.1 et je doute qu'il en existe avant assez longtemps, si jamais.
Le 7.1 n'est qu'un argument marketing des fabricants auprès du grand public qui fait sourire l'industrie du cinéma...



Par ailleurs, il y a toujours une certaine antinomie entre le multicanal HC et HiFi. Si les films et les les concerts live se contentent d'immersion, la musique demande une localisation plus précise en trois dimensions, si possible. Toutes les expérimentations dans ce cadre font appel à 5 canaux discrets, sur 120° pour la pentaphonie proposé par Cabasse, ou mainenant par B&W. Des travaux de l'IRCAM proposaient des placements de sources sonores encore plus incompatibles avec le HC. Cette ambiguité est cause d'effets très surprenants, parfois bizarres à l'écoute de certains SACD multicanaux. D'où ce retour à la bonne vieille stéréo qui, bien configurée, peut donner des effets naturels de localisation surprenants.
Le monde du cinéma est extrêmement normé ce qui n'est pas le cas de la musique où n'importe qui peut faire à peu près ce qu'il veut. Ce qui veut dire que ça se prête aussi mieux à l'expérimentation mais si le monde de la musique veut imposer et démocratiser le multicanal chez monsieur tout le monde il faudra impérativement le rendre compatible avec les normes existantes au cinéma car personne n'acceptera l'obligation de 2 systèmes dédiés.
MarcMAME
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 4440
Inscription: 14 Nov 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline



Retourner vers Général Audio HomeCinéma

 
  • Articles en relation
    Dernier message