Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Discussion sur les préamplis décodeurs HomeCinéma

Emotiva XMC-1 préamp HD XLR avec DiracLive..tant attendu

Message » 02 Aoû 2017 8:24

Pour la correction au dessus de 5 KHz, je pense que Anthem sait ce qu'il fait. Le Dirac permet de corriger tout ce que l'on veut. Mais est-ce que nos mesures sont fiables au delà de 5 KHz, je ne le crois pas. C'est souvent le gros point faible de nos corrections "maison", la qualité des mesures. Avec un Umik-1 calibré, un process en 9 points bien bordé par le Dirac, les résultats du Dirac sont fiables : se répètent à l'identique facilement et sont concordants avec ce que me donne REW. Mais au delà de 10 KHz, la mesure chute plus que la réalité AMHA et de façon variable à chaque mesure...
Oppo BDP-105EU - JVC DLA-X55 - Ciné-Screen 4K - Emotiva XMC-1 - 3 x Focal Twin6 Be / 2 x SR 1000 Be (HPA D604) / 2 x Solo6 Be / 2 x Subs DIY (Beyma 18LX60 v1 - HPA A5000) / EarthQuake Q10B (HPA D500) - Câbles DIY et Tweaks divers
Le P'Tit Rex de SYLEX
Avatar de l’utilisateur
SYLEX
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 19288
Inscription: 11 Oct 2002 13:47
Localisation: Angers
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Aoû 2017 8:24

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Aoû 2017 11:29

Anthem explique que la limite vient du micro lui même qui perd en précision au delà des 5 kHz.
Je pense aussi que l'ARC manque de ressource DSP car une correction précise aux hautes fréquences implique de nombreux filtres (nombreux pas en as de filtres FIR). Les amplitudes sont certes faibles, mais il y a de nombreux incidents. Souvent la correction ne se justifie pas car corriger un incident de faible amplitude n'apporte rien. Mais cela implique un bon tweeter et une pièce sans incidence aux hautes fréquences.

Dans l'absolu même sans correction il est bon de pouvoir appliquer un roll-off aux hautes fréquences afin de coller aux impératifs de la pièce.
Le mieux étant alors d'intervenir sur la courbe de correction cible qui appliquera une inflexion à la réponse en fréquence.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
 
Messages: 28995
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 02 Aoû 2017 11:35

jacko a écrit:
haskil a écrit:Il est extraordinairement musical en utilisation stéréo comme préampli d'une chaine de très haut niveau.


J'ai entendu bien mieux dans ce contexte pour pas forcément plus cher.
C'est un bon préampli, musical pour du matos HC mais loin d'être extraordinaire.


Chacun son goût et ses références de comparaison. ça ne se discute pas.
haskil
 
Messages: 49528
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Aoû 2017 11:41

Certaines mesures prouvent qu'un appareil est plus adapté à certaines destination et cela n'est ni subjectif ni sujet à débat.

Après je concède que l'on peut préférer un appareil au profit d'un autre et cela quel qu’en soit les raisons.
Mais dans ce cas il faut pondérer l'argument et préciser qu'il s'agit d'un avis personnel et non d'une conclusion collégiale.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
 
Messages: 28995
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 02 Aoû 2017 11:50

Haskil écrit : Diraclive est plus efficace [que l'YPAO et les systèmes automatiques] car il permet d'éditer les courbes cibles et annonce plus clairement ce qu'il fait... mais son utilisation est donc plus complexe.


Jaco répond : DiracLive n'est en rien complexe si ce n'est l'étape d'étalonnage du micro mais qui est parfaitement balisée par un tutoriel pas à pas affiché durant toutes les étapes de calibrage.

La complexité est liée à la compréhension des mesures qui permettent d'établir les courbes cibles personnalisée mais cela est vrai aussi avec Trinnov, Audyssey Pro et ARC dans une moindre mesure.

YPAO est effectivement un système efficace mais qui part d'un handicap commun à presque tous les systèmes d'autocalibrage : un micro très moyen dont on ne connait pas la précision et dont l'étalonnage est au mieux un appairage avec l'ampli et sur un lot et non individuel (cas d'Audyssey non pro, de Acu EQ, MCACC etc.)



Dirac Live est donc plus complexe qu'un système automatique, ce que j'écrivais. Et il est aussi plus efficace que les systèmes automatiques.

J'utilise un TACT depuis quelques années : mesures mono point, moins performant que Diraclive aujourd'hui, nécessitant lui aussi d'intégrer l'étalonnage du micro utilisé, et permettant lui aussi d'éditer des courbes cibles. Et pour avoir vu l'interface du Diraclive : de grands progrès d'ergonomie ont été faits en 10 ans... en plus des performances améliorées. Mais cela nécessite un peu d'investissements : et c'est bien.

Bien évidemment, le micro livré avec les intégrés HC n'est en plus pas calibré. Mais sauf accident, toujours possible, j'imagine assez bien que les micros livrés ont des tolérances de fab qui les rendent utilisables pour ce qu'ils doivent faire de façon correcte.
haskil
 
Messages: 49528
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Aoû 2017 11:52

jacko a écrit:Certaines mesures prouvent qu'un appareil est plus adapté à certaines destination et cela n'est ni subjectif ni sujet à débat.

Après je concède que l'on peut préférer un appareil au profit d'un autre et cela quel qu’en soit les raisons.
Mais dans ce cas il faut pondérer l'argument et préciser qu'il s'agit d'un avis personnel et non d'une conclusion collégiale.


Les mesures de la partie préamplificatrice en stéréo d'un intégré HC de haut de gamme sont en tout point comparables à celle d'un préamplificateur stéréo intégrant un DAC. Pas de problème de ce point de vue là.
haskil
 
Messages: 49528
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Aoû 2017 11:56

jacko a écrit:Anthem explique que la limite vient du micro lui même qui perd en précision au delà des 5 kHz.
Je pense aussi que l'ARC manque de ressource DSP car une correction précise aux hautes fréquences implique de nombreux filtres (nombreux pas en as de filtres FIR). Les amplitudes sont certes faibles, mais il y a de nombreux incidents. Souvent la correction ne se justifie pas car corriger un incident de faible amplitude n'apporte rien. Mais cela implique un bon tweeter et une pièce sans incidence aux hautes fréquences.

Dans l'absolu même sans correction il est bon de pouvoir appliquer un roll-off aux hautes fréquences afin de coller aux impératifs de la pièce.
Le mieux étant alors d'intervenir sur la courbe de correction cible qui appliquera une inflexion à la réponse en fréquence.


C'est exactement ce qu'explique un ingénieur de chez anthem lors d'un entretien :

[Audioholics: ARC comes with a calibrated, serialized, USB microphone. Are there any limitations with the microphone's measurements or does it measure accurately from 20Hz - 20kHz?

Nick Platsis: It is reliable up to 5 kHz. After that it starts becoming too directional with increasing frequency. Maximum correction range for MRX receivers is 5 kHz. This is the normally recommended setting, and the default, in all versions of ARC and is user adjustable down to 200 Hz. In AVM/D it can be set as high as 20 kHz, but effectiveness of correction at these upper frequencies often depends on whether the tweeters (and mic) are at ear level. A listening test is the best way to find out.


http://www.audioholics.com/room-acousti ... -interview
Source ; PCHC Jriver MC22; Enceintes : Tannoy Definition et Kef ; Amplification Marantz
Avatar de l’utilisateur
vindermere
Staff Installations
Staff Installations
 
Messages: 5859
Inscription: 06 Déc 2006 19:26
  • offline

Message » 02 Aoû 2017 12:20

jacko a écrit:Un Audyssey XT32 pro est plus compliqué à mettre en oeuvre qu'un ARC mais plus performant.

Je n'ai jamais eu le kit pro entre les mains mais sur les mêmes enceintes, j'ai eu un anthem et un marantz avec audissey XT32 et à mes oreilles avantage au système ARC. Audissey a un effet castrateur sur la dynamique que n'a pas l'ARC (souvent relevé sur avsforum par ceux qui passent d'audissey à ARC) et la fusion du caisson avec les frontales était supérieure avec l'ARC. D'ailleurs, je ne vais pas tarder à revenir chez anthem :hehe: . J'arrête là car c'est le topic du XMC1 :D : .
Source ; PCHC Jriver MC22; Enceintes : Tannoy Definition et Kef ; Amplification Marantz
Avatar de l’utilisateur
vindermere
Staff Installations
Staff Installations
 
Messages: 5859
Inscription: 06 Déc 2006 19:26
  • offline

Message » 02 Aoû 2017 15:25

haskil a écrit:
jacko a écrit:Certaines mesures prouvent qu'un appareil est plus adapté à certaines destination et cela n'est ni subjectif ni sujet à débat.

Après je concède que l'on peut préférer un appareil au profit d'un autre et cela quel qu’en soit les raisons.
Mais dans ce cas il faut pondérer l'argument et préciser qu'il s'agit d'un avis personnel et non d'une conclusion collégiale.


Les mesures de la partie préamplificatrice en stéréo d'un intégré HC de haut de gamme sont en tout point comparables à celle d'un préamplificateur stéréo intégrant un DAC. Pas de problème de ce point de vue là.


Rarement celle d'un processeur HC sur les critères les plus importants en entrée analogique (ADC rarement bon ou de résolution élevé) ou comme DAC sédentaire.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
 
Messages: 28995
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 02 Aoû 2017 15:35

haskil a écrit:
Dirac Live est donc plus complexe qu'un système automatique, ce que j'écrivais. Et il est aussi plus efficace que les systèmes automatiques.

Tout système sur lequel il faut une intervention manuelle est forcément plus complexe qu'un système qui n'en a pas besoin ou ne le permet pas.
Dans tous les cas la complexité relative des différents DiracLive n'en font pas un système qui n'est pas accessible ou trop difficile pour un dilettante ou une personne sans expérience préalable.


J'utilise un TACT depuis quelques années : mesures mono point, moins performant que Diraclive aujourd'hui, nécessitant lui aussi d'intégrer l'étalonnage du micro utilisé, et permettant lui aussi d'éditer des courbes cibles.

A comparer avec ce que propose Peter Lyngdorf dans ce cas car les évolutions sont non seulement intéressantes mais très performantes.

Et pour avoir vu l'interface du Diraclive : de grands progrès d'ergonomie ont été faits en 10 ans... en plus des performances améliorées. Mais cela nécessite un peu d'investissements : et c'est bien.

Investissement en temps d'apprentissage ? Non car toutes les versions DiracLive dispose d'un tutoriel pas à pas affiché à chaque étape. Il suffit de lire et de suivre avec rigueur les indications. Investissement pécuniaire ? Pas forcément, certains appareils sont livré en standard avec une licence FULL et un micro calibré (Arcam il me semble)

Bien évidemment, le micro livré avec les intégrés HC n'est en plus pas calibré.

Si, ils le sont par lot. Raison pour laquelle Audyssey ne conseil pas l'usage d'un micro de provenance tiers même si l'appareil le permet (cas de certains anciens Denon). Les appareils appairés aux micros disposent d'un fichier de calibrage.

Mais sauf accident, toujours possible, j'imagine assez bien que les micros livrés ont des tolérances de fab qui les rendent utilisables pour ce qu'ils doivent faire de façon correcte.

Ca va dépendre du contexte, parfois le système est totalement dysfonctionnel
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
 
Messages: 28995
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 02 Aoû 2017 15:37

vindermere a écrit:
jacko a écrit:Un Audyssey XT32 pro est plus compliqué à mettre en oeuvre qu'un ARC mais plus performant.

Je n'ai jamais eu le kit pro entre les mains mais sur les mêmes enceintes, j'ai eu un anthem et un marantz avec audissey XT32 et à mes oreilles avantage au système ARC. Audissey a un effet castrateur sur la dynamique que n'a pas l'ARC (souvent relevé sur avsforum par ceux qui passent d'audissey à ARC) et la fusion du caisson avec les frontales était supérieure avec l'ARC. D'ailleurs, je ne vais pas tarder à revenir chez anthem :hehe: . J'arrête là car c'est le topic du XMC1 :D : .


Un Audyssey Pro permet de tout faire à condition d'avoir la réponse en fréquence des enceintes (mesures avec REW).

Le micro calibré est bien entendu un gros avantage.
En fait un XT (non 32) Pro dépasse en performance un XT32 (non pro)
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
 
Messages: 28995
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 02 Aoû 2017 16:53

Haskil écrit : Dirac Live est donc plus complexe qu'un système automatique, ce que j'écrivais. Et il est aussi plus efficace que les systèmes automatiques.

Jacko répond : Tout système sur lequel il faut une intervention manuelle est forcément plus complexe qu'un système qui n'en a pas besoin ou ne le permet pas.

C'est précisément ce que je disais. L'automatisme ne peut pas tout. Même s'il a fait des progrès énormes.
Jacko répond : Dans tous les cas la complexité relative des différents DiracLive n'en font pas un système qui n'est pas accessible ou trop difficile pour un dilettante ou une personne sans expérience préalable.

Pour un dilettante, pris dans la seconde acception du terme : sans doute que si. Dans la première acception : aussi je le crains. Il faut s'investir.
Pour une personne sans expérience préalable, mais qui se renseigne, voire se fait aider par des forumeurs qui ont de l'expérience et qui fait les choses d'une façon raisonnée : c'est accessible, sans aucun doute. En 17 ans de forums, on va vu des passions naître et des compétences se forger dans ce domaine. Et HCFR a été formidable pour ça.

Haskil écrit : J'utilise un TACT depuis quelques années : mesures mono point, moins performant que Diraclive aujourd'hui, nécessitant lui aussi d'intégrer l'étalonnage du micro utilisé, et permettant lui aussi d'éditer des courbes cibles.

Jacko répond : A comparer avec ce que propose Peter Lyngdorf dans ce cas car les évolutions sont non seulement intéressantes mais très performantes.

Je connais. Ce n'est pas intéressant financièrement car elles induisent de changer de matériel. (Je suis en train de voir s'il serait possible d'intégrer Diraclive dans le DSP du Tact... Par ailleurs, quelque chose me dit que DiracLive et le Lyngdorf du temps des tous premiers appareils ... sous étiquette NAD (Philippe Muller en a un offert par Peter Lyngdorf alors proprio de NAD : tu te souviendras peut-être de la série NAD argentée) se parlaient beaucoup... Ensuite Lyngdorf a créé une autre société TACT qui a été ensuite partagée en deux entre Europe et Etats-Unis... a fermé ses portes... sauf le bout propriété de Lyngdorf qui est reparti sous son nom sans changer l'esthétique des produits... mais quelque chose me dit que Diraclive et Lyngdorf se parlent. Nous verrons bien)
Haskil écrit : Et pour avoir vu l'interface du Diraclive : de grands progrès d'ergonomie ont été faits en 10 ans... en plus des performances améliorées. Mais cela nécessite un peu d'investissements : et c'est bien.

Jacko répond : Investissement en temps d'apprentissage ? Non car toutes les versions DiracLive dispose d'un tutoriel pas à pas affiché à chaque étape. Il suffit de lire et de suivre avec rigueur les indications. Investissement pécuniaire ? Pas forcément, certains appareils sont livré en standard avec une licence FULL et un micro calibré (Arcam il me semble)

Investissement personnel : si un peu quand même, par rapport - puisque c'est par comparaison eux - aux calibrages automatiques. Il faut savoir ce que l'on fait, dès qu'il est question de courbes cibles et d'applications des corrections. Et je trouve ça bien, car c'est une source de progrès dans la compréhension de ce qui se passe dans l'interaction enceintes-pièces. Le pas à pas du Diraclive est autrement plus simple que l'interface du TACT des temps déjà anciens.
L'investissement financier n'est pas énorme : la pleine licence DiracLive, si l'on fait cela avec un ordinateur et pas un appareil des marques qui intègrent Diraclive, ne coute pas très cher : 389 euros la version stéréo et 650 euros la version muticanale pour plateforme PC ou Mac.
Ou 250 euros si l'on a déjà un 2HD DDRC 24 de Minidsp et que l'on acquiert juste l'upgrade stéréo. Ou 450 dollars si l'on prend d'un coup le DDRC 24 avec Diraclive.
Et bien sur avec le micro Umik-1 de MiniDSP pour 75 euros. Qui est calibré à l'unité et livré avec son fichier.

Haskil écrit : Bien évidemment, le micro livré avec les intégrés HC n'est en plus pas calibré.

Jacko répond : Si, ils le sont par lot. Raison pour laquelle Audyssey ne conseil pas l'usage d'un micro de provenance tiers même si l'appareil le permet (cas de certains anciens Denon). Les appareils appairés aux micros disposent d'un fichier de calibrage.

Calibré par lots : disons que l'on prend au hasard des micros dans le même lot de production et qu'on les calibre individuellement : s'ils tiennent les spef. On valide tout le lot.
Mon frère a fait calibrer des micros Beringher pour faire des mesures en extérieur et situations risquées (vu le prix des micros de mesure qu'il fait utiliser normalement Earthworks à pas loin de 1000 euros le bout et B&K il y a parfois des réglages de sono en plein air qui font courir des risques aux micros) : ils ont été étonnés de voir qu'ils tenaient les spefs de façon on ne peut plus correctes d'un exemplaire l'autre. Les tolérances de fabrications ont fait des progrès.

Haskil écrit : Mais sauf accident, toujours possible, j'imagine assez bien que les micros livrés ont des tolérances de fab qui les rendent utilisables pour ce qu'ils doivent faire de façon correcte.

Jacko répond : Ca va dépendre du contexte, parfois le système est totalement dysfonctionnel

SI un micro est dans les choux, pour une raison où un autre : choc ou panne - j'ai connu ça en plein enregistrement à la radio pour un concert mi sonorisé mi acoustique naturelle au studio 105 -, là tout déconne... Et dans notre cas, si les impulsions captées par le micro sont erratiques tout devient dysfonctionnel.
Haskil écrit : Les mesures de la partie préamplificatrice en stéréo d'un intégré HC de haut de gamme sont en tout point comparables à celle d'un préamplificateur stéréo intégrant un DAC. Pas de problème de ce point de vue là.

Jacko répond : Rarement celle d'un processeur HC sur les critères les plus importants en entrée analogique (ADC rarement bon ou de résolution élevé) ou comme DAC sédentaire.

Pour qui craindrait que la numérisation des sources numériques soit mal faite, il faudra vérifier de quelle façon elles sont faites : mais généralement c'est en 24/96. Ce qui est remarquable. Mais il faut vérifier au cas par cas. Mais pour qui utilise les entrées numérique les entrées sont qualitativement remarquables : des mesures existent. Et travaillent en 24/96 sans difficultés aucune et même plus.

Pour en revenir au Emotiva XMC-1 avec DiracLive : il a l'air d'avoir tout ce qu'il faut pour être excellent. Y compris un prix assez raisonnable.
haskil
 
Messages: 49528
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 03 Aoû 2017 9:29

haskil a écrit:Pour en revenir au Emotiva XMC-1 avec DiracLive : il a l'air d'avoir tout ce qu'il faut pour être excellent. Y compris un prix assez raisonnable.


On le sait depuis sa sortie ... tout comme la quasi majorité des produits de la marque.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
 
Messages: 28995
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 03 Aoû 2017 10:12

jacko a écrit:
haskil a écrit:Pour en revenir au Emotiva XMC-1 avec DiracLive : il a l'air d'avoir tout ce qu'il faut pour être excellent. Y compris un prix assez raisonnable.


On le sait depuis sa sortie ... tout comme la quasi majorité des produits de la marque.


Avec un peu de recul, l'XMC-1 est un très bon produit musical, la correction Dirac est très efficace et très complète par rapport à ce que j'ai pu tester jusqu'à présent (YPAO, Audyssey, ARC), mais en HC j'ai connu mieux et pour moins cher. Si je me fie aux commentaires des forums outre-Atlantique, l'Anthem AVM60 semble très proche des prestations de l'Emotiva, semble-t-il un poil moins musical et avec une correction moins complète mais avec une meilleure gestion de la centrale et de meilleures prestation en HC.

En conclusion, je vais surement tenter l'AVM60, mais c'est vraiment par défaut et totalement par curiosité. Je crois que c'est l'idée de mettre 3k€ dans un produit (XMC-1 ou AVM60) qui ne fait qu'un peu mieux que le Yamaha 5100 qui me freine, il devrait pourtant y avoir un bond significatif vu la différence tarifaire ! :hein: Donc pas vraiment d'accord sur le fait que le prix soit assez raisonnable, c'est quand même 2,63 SMIC :oops:

vindermere a écrit:
jacko a écrit:Un Audyssey XT32 pro est plus compliqué à mettre en oeuvre qu'un ARC mais plus performant.

Je n'ai jamais eu le kit pro entre les mains mais sur les mêmes enceintes, j'ai eu un anthem et un marantz avec audissey XT32 et à mes oreilles avantage au système ARC. Audissey a un effet castrateur sur la dynamique que n'a pas l'ARC (souvent relevé sur avsforum par ceux qui passent d'audissey à ARC) et la fusion du caisson avec les frontales était supérieure avec l'ARC. D'ailleurs, je ne vais pas tarder à revenir chez anthem :hehe: . J'arrête là car c'est le topic du XMC1 :D : .

J'ai la même expérience de l'Audyssey, mais peut-être que je n'avais pas assez l'expérience pour bien le mettre en œuvre.

Tu vas reprendre quel produit Anthem ?
Dernière édition par Rugbystick le 03 Aoû 2017 10:19, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Rugbystick
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8621
Inscription: 13 Jan 2007 14:50
Localisation: Angevin d'adoption, Nantais pour l'éternité !
  • offline

Message » 03 Aoû 2017 10:18

Lorsque je parlais de la fusion parfaite opérée entre les frontales et le caisson par l'ARC, il ne s'agissait pas que de mon ressenti. Le très sérieux site http://hometheaterhifi.com qui a testé l'ARC avec de nombreuses mesures l'a également relevé :
Before the Anthem ARC, I had never heard a system with a subwoofer that had not been degraded in the crossover area. To me, this degradation from other room correction systems I have had access to, was far more significant than the extension of the bottom end. I am not the only one who appears to have come to this conclusion
http://hometheaterhifi.com/reviews/audi ... subwoofer/

@Rugbystick, je vais me contenter d'un intégré, surement le 720. Sinon d'accord avec toi, 3k€ c'est énorme pour un processeur mais en hifi et en HC, on est habitué à de tels tarifs (qui vont en augmentant :( ) qu'on n'est même plus choqué lorsqu'on annonce de tels chiffres. Le gap avec le Yamaha tu l'auras grâce à l'ARC ou Dirac mais sans égalisation, je doute fort que le AVM60 ou l'XMC1 soient très au dessus du Yamaha. Pourquoi au fait ne pas considérer les nouveaux Arcam avec Dirac ?
Source ; PCHC Jriver MC22; Enceintes : Tannoy Definition et Kef ; Amplification Marantz
Avatar de l’utilisateur
vindermere
Staff Installations
Staff Installations
 
Messages: 5859
Inscription: 06 Déc 2006 19:26
  • offline


Retourner vers Préamplis Décodeurs HomeCinéma

 
  • Articles en relation
    Dernier message