Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: sebbs et 5 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

CR d'écoute des ROSITA et Zardoz de DB systems

Message » 14 Mar 2012 23:28

Il n'existe aucun rapport entre le format numérique retenu et le sujet enregistré. Les sources de bruit sont infinies et les micros ne savent même pas si ce sont des instruments et combien ils sont.
Le format numérique tient compte du spectre qu'un individu peut entendre et de la dynamique possible. Avec 96dB de dynamique, le 16 bits est déjà très largement dimensionné.
Pour information, un disque de musique rock fortement compressé fait souvent moins de 10dB de dynamique. Il y a de la marge.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Annonce

Message par Google » 14 Mar 2012 23:28

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Mar 2012 23:29

Bonsoir mr Muller merci de votre réponse personnel.
Pouvez-vous être plus explicite sur votre dernière phrase : Pour ce qui concerne le poids du fichier HD, plus de la moitié ne sert à rien.
Merci d'avance
nicr54
 
Messages: 160
Inscription: 19 Fév 2008 11:21
Localisation: JURA
  • offline

Message » 14 Mar 2012 23:59

Philippe Muller a écrit:Il n'existe aucun rapport entre le format numérique retenu et le sujet enregistré. Les sources de bruit sont infinies et les micros ne savent même pas si ce sont des instruments et combien ils sont.
Le format numérique tient compte du spectre qu'un individu peut entendre et de la dynamique possible. Avec 96dB de dynamique, le 16 bits est déjà très largement dimensionné.
Pour information, un disque de musique rock fortement compressé fait souvent moins de 10dB de dynamique. Il y a de la marge.


Merci
Je cherchai un rapport avec la quantité d'infos que peut supporter le 16/44, d'où l'idée que du symphonique serait plus fréquemment limité par ce format qu'1 trio de jazz ou rock en live.
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 6780
Inscription: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 15 Mar 2012 0:04

Quoi que vous aurez enregistré, du bruit de fond ou du son très puissant, vous occuperez toujours le même espace. Cet espace est défini par le format numérique.

C'est un peu comme si vous aviez des cases à remplir. Pleines ou vides, ce sont les cases qui tiennent la place. En haute-définition, on dispose de plus de cases qu'en basse définition mais si votre son tient dans une seule case, il n'en demandera pas davantage et le reste sera constitué de cases vides. En HD, vous pouvez donc explorer des secteurs sonores délaissés par la définition plus basse mais pas mal de des secteurs concernent des informations qui ne sont pas perceptibles ou qui sont inexistantes. Leur suppression est donc sans effet sur l'écoute.

Le 44/16 suffit à l'immense majorité de nos besoins, le reste étant soit vide soit rempli de choses que nous ne pouvons entendre.

J'ai fait de mon mieux pour imager le phénomène de façon simpliste. J'espère vous avoir aidé.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 15 Mar 2012 0:10

baratoustra a écrit:
Philippe Muller a écrit:Il n'existe aucun rapport entre le format numérique retenu et le sujet enregistré. Les sources de bruit sont infinies et les micros ne savent même pas si ce sont des instruments et combien ils sont.
Le format numérique tient compte du spectre qu'un individu peut entendre et de la dynamique possible. Avec 96dB de dynamique, le 16 bits est déjà très largement dimensionné.
Pour information, un disque de musique rock fortement compressé fait souvent moins de 10dB de dynamique. Il y a de la marge.


Merci
Je cherchai un rapport avec la quantité d'infos que peut supporter le 16/44, d'où l'idée que du symphonique serait plus fréquemment limité par ce format qu'1 trio de jazz ou rock en live.


Non, il n'y en a pas de façon aussi directe. On pourrait penser que l'orchestre symphonique remplira plus de cases que le petit orchestre mais ce n'est pas nécessairement vrai. A la limite, un concert de verres en cristal enregistrés de près, risque de prendre plus de place qu'un concert de grosse caisse jouée à fond et capté de plus loin. C'est une question de spectre sonore et de variations de niveau (dynamique).
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 15 Mar 2012 0:20

Ok

Je comprends bien la métaphore des cases de 6db par bit...c'est la manière de les remplir ( et de les vidées lors d'une atténuation numérique du volume) qui me pose des questions(d'ignorant).

Merci pour vos réponses.
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 6780
Inscription: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 15 Mar 2012 7:32

Bonjour mr Muller, quand est t'il de la qualitée du AAC remasterisé par iTunes par rapport au format cd? Certain disent ici que c'est un format avec perte et là rien à redire, mais d'autres ont l'impression de perdre en qualité d'écoute.Quand est t'il vraiment?
debusis
 
Messages: 177
Inscription: 06 Juil 2007 20:32
  • offline

Message » 15 Mar 2012 8:03

Autre chose, on entend ici et là que plusieurs albums master provenant du site kobuz seraient en faite que des 16 bit à la base et serai upsamplé avec une de leur machine. Peut on recontituer se qui a etait perdu? Y a t il un intérêt pour l'écoute?
debusis
 
Messages: 177
Inscription: 06 Juil 2007 20:32
  • offline

Message » 15 Mar 2012 8:46

debusis a écrit:Autre chose, on entend ici et là que plusieurs albums master provenant du site kobuz seraient en faite que des 16 bit à la base et serai upsamplé avec une de leur machine. Peut on recontituer se qui a etait perdu? Y a t il un intérêt pour l'écoute?


Qui dit des choses pareilles ?

Quobuz vend des fichiers qui sont fournis par les éditeurs eux-mêmes. Quobbuz n'upsample pas les enregistrements qui lui sont fournis dans un autre format, quobuz n'étant pas une officine jouant avec les droits des producteurs et des artistes. Et Quobuz ne risque pas de le faire : c'est le procès assuré immédiatement par Universal, EMI, Harmonia Mundi, etc. Il faudrait donc imaginer si cela était le cas (qu'on trouve un fichier upsamplé sur le site verndu comme de la vraie HD) qu'il ait été fourni par la maison de disques elle même à ce distributeur... qui serait lésé et pourrait en retour faire un procès à l'éditeur qui lui aurait fourni un produit ne correspondant pas à son contenu réel tel que décrit sur ce site de vente...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 15 Mar 2012 8:53

debusis a écrit:Autre chose, on entend ici et là que plusieurs albums master provenant du site kobuz seraient en faite que des 16 bit à la base et serai upsamplé avec une de leur machine. Peut on recontituer se qui a etait perdu? Y a t il un intérêt pour l'écoute?

Ça c'est le discours des vendeurs de solutions à base d'Airplay qui nous expliquent pourquoi ça ne sert à rien que ledit AirPlay puisse passer autre chose que du 16/44
Gort'h
 
Messages: 10401
Inscription: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 15 Mar 2012 8:55

haskil a écrit:
debusis a écrit:Autre chose, on entend ici et là que plusieurs albums master provenant du site kobuz seraient en faite que des 16 bit à la base et serai upsamplé avec une de leur machine. Peut on recontituer se qui a etait perdu? Y a t il un intérêt pour l'écoute?


Qui dit des choses pareilles ?

Quobuz vend des fichiers qui sont fournis par les éditeurs eux-mêmes. Quobbuz n'upsample pas les enregistrements qui lui sont fournis dans un autre format, quobuz n'étant pas une officine jouant avec les droits des producteurs et des artistes. Et Quobuz ne risque pas de le faire : c'est le procès assuré immédiatement par Universal, EMI, Harmonia Mundi, etc. Il faudrait donc imaginer si cela était le cas (qu'on trouve un fichier upsamplé sur le site verndu comme de la vraie HD) qu'il ait été fourni par la maison de disques elle même à ce distributeur... qui serait lésé et pourrait en retour faire un procès à l'éditeur qui lui aurait fourni un produit ne correspondant pas à son contenu réel tel que décrit sur ce site de vente...


Dan Bellity a écrit:
[D'un fichier master VRAI 24/96 est il ne reste qu'environ 30% lorsqu'il est devenu un CD 16/44....


Déjà du côté pro, on peut lire ça. le particulier qui n'y connais rien et qui ne veut rien y connaitre sera vite prompt à la suspicion.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 15 Mar 2012 9:11

Philippe Muller a écrit:Généralement, on ne perd rien du tout. La majeure partie des enregistrements entre dans 44.1kHz/16bits. Dans ce cas, le passage de 96/24 à 44/16 ne souffrira d'aucune perte.
C'est notamment le cas des enregistrements analogiques réalisés sur magnétophones et de l'immense majorité des prises de sons réalisées avec des micros.

L'intérêt de 24 bits réside surtout dans la possibilité de conserver une définition correcte des signaux à bas niveaux avant de les compresser sauvagement et donc de les remonter fortement.
Un enregistrement non compressé peut se satisfaire des 16 bits.


Bonjour Philippe,

Et merci pour tous tes propos ci-dessus.

Oui, oser soutenir que le passage d'un master d'enregistrement musical en 24/48, 24/88.1, 24/96, 24/192 ou DSD en 16/44.1 serait destructif d'une telle façon qu'il faudrait mieux en passer par un format compressé avec pertes comme le AAC en 256 dans le format numérique originel, fut-il d'excellente qualité, est intellectuellement peu satisfaisant mais présente un avantage commercial évident : l'achat est plus rapide sur un site de commerce de masse et le client pas rebuté par des longues, longues, longues minutes d'attente s'il n'est pas relié au Net par fibre optique...

Pire oser soutenir que la qualité du CD en 16/44.1 correspond en fait aux pires productions vendues en masse : c'est à dire des enregistrements compressés dynamiquement à mort pour satisfaire à on ne sait trop quel diktat qui pousse les éditeurs à compresser de plus en plus les musiques de variétés, le Rock, même le jazz parfois, comme les radios sur la bande FM le font à leur tour est un peu plus qu'étrange...


Il suffit d'écouter de nombreux CD très bien produits (et il n'en manque vraiment pas dans le domaine de la musique classique, par exemple, vraiment pas !) pour s'apercevoir que le problème majeur de la musique enregistrée commercialisée ne vient ni du support CD (qui écrase en fidélité le LP) ni de son format numérique le 16/44.1. Même si, il n'aurait pas été plus mal que ce soit du 16/48 ... mais comme on le voit, ça ne joue qu'à la marge...

Mais bon, vu les débits qui aujourd'hui, malgré leur disparité, sont meilleurs que ceux des modem d'il y a 10 ans... un bon Flac, un bon Alac ou autre format non compressé permettrait de commercialiser des clones des enregistrements originels des maisons de disques... et qui veut du 24/96 ou plus pourrait en acheter... il le peut d'ailleurs déjà on ne plus plus facilement et légalement... Et ce n'est pas parce que certains margoulins truquent ce qu'ils vendent qu'on doit aligner son opinion sur le sujet à leurs pratiques très largement minoritaires...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 15 Mar 2012 9:40

haskil a écrit:

Désolé, il y a arnaque intellectuelle : celle de faire croire qu'un fichier compressé avec pertes est meilleur que le clone du fichier originel compressé sans pertes...

Un 24/96 len AAC 256 mastered for Itunes ne peut pas être meilleur que le fichier originel dont il est issu ou que le fichier compressé sans pertes issu du même fichier originel...

C'est donc un pas en arrière évident... Et il est très simple à comprendre... il s'appelle marché de masse.


En fait tu es surement de bonne foi mais tu ne dois pas avoir le matériel qu'il faut pour appréhender les nuances.
Ni peut-être l'ouverture d'esprit mais c'est une autre question.
Je préfère de loin la réaction de Philippe Muller qui se pose la question et qui en bon pro va faire une approche. Toi tu ne répètes que ce que TON bon sens te dicte et tu tranches.
On va encore dire que je fais de la retape mais y a t il un audiophile crédible à tes yeux qui habite ma région à qui je puisse mettre les oreilles face à ce que j'écoute?

Je peux le recevoir le WE, le Dimanche et il fera tout seul un compte rendu, que puis-proposer de mieux?

Cela vaut pour tous les objecteurs. Je suis à disposition.

Dan
Dan Bellity
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 331
Inscription: 26 Juin 2006 11:06
Localisation: Grasse

Message » 15 Mar 2012 9:44

Franchement, je ne vois pas comment un fichier compressé avec pertes pourrait être meilleur que le même sans perte ?

Il y a peut être un truc technique derrière ça . J'aimerai bien savoir lequel ?
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 15 Mar 2012 9:48

Dan Bellity a écrit:On va encore dire que je fais de la retape mais y a t il un audiophile crédible à tes yeux qui habite ma région à qui je puisse mettre les oreilles face à ce que j'écoute?
Dan


Je vous lis avec délectation depuis des années, vous vous moquez du monde ?

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline



Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message