Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: ROL333 et 9 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

DAC DAC DAC... on essaye de récapituler ?

Message » 09 Jan 2015 19:14

Denis31 a écrit:Justement parce que nous sommes des êtres humains et pas des machines, ce qui nous en distingue (entre autres) est notre subjectivité.
Subjectivité qui induit des biais sur l'évaluation que l'on peut faire de la réalité (les faits). Ce n'est pas négociable, on ne peut pas se dire "tiens, pour comparer ces deux sources aujourd'hui, je ne vais pas tenir compte du prix, ni du look" ... c'est juste impossible. C'est juste ce qui nous distingue de la machine.
Et ce n'est pas en prenant son temps pour la comparaison, ou en "faisant confiance à ses perceptions" (ça veut dire quoi ?) que ça améliore la situation. Cette impossibilité de jugement objectif nous est consubstantielle.
Alors après, libre à vous de nier tout ça... mais c'est l'état de l'art en sciences humaines, philosophie, études des perceptions, et même perception du son. Désolé.

"Prendre son temps pour la comparaison" est suffisant pour mémoriser un passage p.ex., en répétant l'écoute, comme tout un chacun. La répétition affine l'écoute, l' "objective" et permet d'être certain de ce que l'on entend, à tel point comme le dit gfx que le moindre petit changement dans le système sera entendu (ressenti) d'une façon ou d'une autre, immédiatement ou dans la durée.

Un événement qui ne se déroule qu'une fois sera mal mémorisé et le témoignage qui le relatera pas forcément fiable (une scène de crime p.ex.). Mais exercée dans la répétition la mémoire est parfaitement fiable. L'écoute audio hifi dans la vie courante qui permet, à l'infini si l'on peut dire, la répétition rend son témoignage et sa conceptualisation fiable.

Croire, et répéter à l'envi sans jamais le prouver, que l'on ne puisse en aucun cas objectiver la perception d'un son confine au subjectivisme militant (ou superstition), car en contradiction fondamentale avec l'expérience empirique (les innombrables témoignages d'écoute sur les forums hifi p.ex.).
http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1895.htm
Le peuple doit combattre pour sa loi comme pour ses remparts (Héraclite).
padcost
 
Messages: 755
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Jan 2015 19:14

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Jan 2015 20:14

padcost a écrit:...à tel point comme le dit gfx que le moindre petit changement dans le système sera entendu (ressenti) d'une façon ou d'une autre, immédiatement ou dans la durée.



Euh oui... enfin je dis juste le contraire... je dis justement que certaine choses semblent m’échapper quand je fais mes tests et je me rends compte longtemps après que d'une manière générale certaines impressions que j'avais auparavant ne sont plus les mêmes. C'est essentiellement d'une perte de qualité dont il est question ici, quand cela arrive !

Exemple : je théorise sur le fait que si je mettais tel système absorbant sous mes enceintes, l’écoute serait meilleur. Hop, je remplace le support et l’écoute ne semble pas spécialement différente. Mais voila, au bout de quelques semaine je me rends compte que l’écoute est devenu assez monotone et moins vivante. Sur le moment c’était presque impossible de s'en rendre compte mais a la longue c’était devenu évident.
Rockport Mira, Player Naim UnitiQute / ChromeCast Audio, Dac Audio Synthesis Dax Decade
Pre Jeff Rowland Concerto + model 102 (upgrade ASC300)
Mogami 2549, Cardas Golden Cross, Van Den Hul 102Mk3, Wireworld Starlight 7, Vibex, Supra, Isotek
Gfx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2594
Inscription: 02 Fév 2006 14:46
Localisation: Paris 15eme
  • offline

Message » 09 Jan 2015 22:54

Arg, je me débats dans les problèmes de driver de ce Nuforce DAC 100 sur windows 7.... Ca "craque" dans les enceintes de façon aléatoire lors de la lecture quand je connecte le pc en usb sur le dac, typique d'un problème de driver, j'avais déjà eu ça avec le mytek....Pfff pas de solution pour l'instant (si quelqu'un sait ou on cherche...)

C'est quand les DAC plug and play en usb ? :roll:
DD sur Freebox NAS /SMSL AD 18/ Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
autrichon gris
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 6195
Inscription: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 10 Jan 2015 10:49

Mahler a écrit:Déjà, faudrait généraliser les comparaisons avec alignement des niveaux sonores (sauf enceintes). Mais en pratique c'est pas simple (et pas très fun).


Qu'il soit impératif d'aligner au millième de poil près les niveaux sonores pour une comparaison en laboratoire chez un fabricant, c'est compréhensible, mais dans des conditions de comparaison domestiques (chez soi) ce n'est pas une obligation. L'écoute hifi chez soi n'a absolument rien de technique ou de "scientifique". Dans la vie de tous les jours, on passe son temps à distinguer des sons, à les comparer instantanément, et à les reconnaître sans qu'il soit besoin d'arrêter le temps pour les mettre précisément au même niveau de pression acoustique.

Comparer à l'écoute deux amplis ou quoi que ce soi d'autre demande seulement une écoute répétitive avec un brin de méthode (ajuster les niveaux approximativement suffit amplement, ou les varier), de laquelle se dégagera inévitablement à un moment ou un autre les différences si elles existent. L'expérience empirique, à condition de ne pas être sourd et/ou perturbé du bulbe (hallucinations chez certains, comme préciser plus haut), montre que les biais de quelque nature qu'ils soient finissent toujours par s'estomper et disparaître, et la réalité prendre toute sa place.

C'est la vie...
Le peuple doit combattre pour sa loi comme pour ses remparts (Héraclite).
padcost
 
Messages: 755
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

L'importance des niveaux d'écoute pour comparaisons d'électr

Message » 10 Jan 2015 11:24

padcost a écrit:Comparer à l'écoute deux amplis ou quoi que ce soi d'autre demande seulement une écoute répétitive avec un brin de méthode (ajuster les niveaux approximativement suffit amplement, ou les varier)


Non justement, en effet une variation infime du niveau d'amplis en comparaison (de l'ordre du quart de décibels) peut faussement donner l'impression qu'un ampli est meilleur qu'un autre.

Une expérience simple peut être réalisé : "comparer" le son de deux amplis identiques...

Une comparaison auditive sérieuse d'ampli reste un test suffisamment difficile pour ne pas la compliquer en comparant deux amplis pas au même niveau.

Le 1/10 de dB ou le 1/5 de dB suffit pour la précision. :idee:
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6190
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 10 Jan 2015 12:04

Igor Kirkwood a écrit:
padcost a écrit:Comparer à l'écoute deux amplis ou quoi que ce soi d'autre demande seulement une écoute répétitive avec un brin de méthode (ajuster les niveaux approximativement suffit amplement, ou les varier)


Non justement, en effet une variation infime du niveau d'amplis en comparaison (de l'ordre du quart de décibels) peut faussement donner l'impression qu'un ampli est meilleur qu'un autre.

Une expérience simple peut être réalisé : "comparer" le son de deux amplis identiques...

Une comparaison auditive sérieuse d'ampli reste un test suffisamment difficile pour ne pas la compliquer en comparant deux amplis pas au même niveau.

Le 1/10 de dB ou le 1/5 de dB suffit pour la précision. :idee:


Non. Comparer deux amplis à l'écoute n'est pas un test difficile. C'est toi qui le prétends, mais tes arguments, en contradiction avec l'expérience empirique banale, ne sont pas convaincants. Ce n'est pas plus difficile de comparer le son de deux amplis que d'autres sons dans la vie courante...
Le peuple doit combattre pour sa loi comme pour ses remparts (Héraclite).
padcost
 
Messages: 755
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 10 Jan 2015 13:06

L'article cité n'a pas grand chose à voir avec le problème qui nous préoccupe... Mémoriser un son est facilité par sa répétition, oui on s'en doutait un peu.
Le cœur du pb est la subjectivité dans l'évaluation du son mémorisé, que l'évaluation soit comparative ou absolue d'ailleurs.
L'expérience empirique banale, elle montre aussi que lorsque les auditeurs ne savent pas ce qu'ils écoutent ils sont dans l'immense majorité des cas incapables de différencier deux appareils.
D'autre part si on s'amuse à compiler des évaluations subjectives du même appareil (ou association, ou quoi que ce soit d'autre de comparable à l'oreille) faites par des auditeurs différents dans des circonstances distantes, on s'aperçoit qu'elles sont très souvent totalement décorellées. (Alors qu'un groupe d'auditeurs qui discutent finissent généralement par tomber d'accord).
C'est à dire que l'expérience empirique prise dans son ensemble démontre surtout que les a-priori du sujet sont le facteur prépondérant qui détermine le résultat d'une écoute comparative (quand ce ne sont pas les biais techniques comme les différences de niveaux...).

Mais ce débat a déjà eu lieu un nombre incalculable de fois !
SO-Audio: une façon neuve de concevoir notre passion commune

C'est dur d'être aimé par des cons...
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4486
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 10 Jan 2015 13:09

....Ce n'est pas plus difficile de comparer le son de deux amplis que d'autres sons dans la vie courante...

Et bien je t'invite à faire une expérience, puisque la théorie dans ce domaine tourne invariablement au débat sans fin, chacun ne comprenant pas forcément les arguments des autres: mets les amplis à comparer derrière un rideau, arranges-toi pour que le niveau d'écoute ne soit pas corrélé à l'ampli écouté, randomise la série d'essais, et reviens-nous dire ce qu'il en est.
SO-Audio: une façon neuve de concevoir notre passion commune

C'est dur d'être aimé par des cons...
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4486
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 10 Jan 2015 18:52

Denis31 a écrit:L'article cité n'a pas grand chose à voir avec le problème qui nous préoccupe... Mémoriser un son est facilité par sa répétition, oui on s'en doutait un peu.

L'étude ne montre pas seulement que "mémoriser un son est facilité par sa répétition", mais que l'oreille est particulièrement performante et fiable lorsqu'il s'agit de différencier des sons. Ce qui corrobore ce que tout audiophile-mélomane conséquent avait déjà pu constater. Ce point fondamental, la fiabilité de l'oreille humaine, a toujours été contesté sur les forums sans la moindre preuve par ceux qui se sont autoproclamés "objectivistes" sur les forums audiiophiles.
Le cœur du pb est la subjectivité dans l'évaluation du son mémorisé, que l'évaluation soit comparative ou absolue d'ailleurs.

Mais pas du tout ! Le cœur du problème c'est la fiabilité de la mémoire humaine. Qu'elle soit subjective ou objective est secondaire. La mémoire auditive est fiable : voilà qu'il suffit. D'autant qu'elle s'exercera dans la répétition, ce qui correspond en tout point à la pratique audiophile et/ou mélomane.
L'expérience empirique banale, elle montre aussi que lorsque les auditeurs ne savent pas ce qu'ils écoutent ils sont dans l'immense majorité des cas incapables de différencier deux appareils.

Mais c'est le problème de l'auditeur ! Libre à lui de chercher à s'améliorer ou non. Tout test à l'aveugle réussi (ABX p.ex.) renforce la thèse de la fiabilité de l'oreille humaine. C'est un fait. Un test à l'aveugle échoué ne fournit aucune autre information que son échec. Tu ne peux en tirer aucune conclusion.
D'autre part si on s'amuse à compiler des évaluations subjectives du même appareil (ou association, ou quoi que ce soit d'autre de comparable à l'oreille) faites par des auditeurs différents dans des circonstances distantes, on s'aperçoit qu'elles sont très souvent totalement décorellées. (Alors qu'un groupe d'auditeurs qui discutent finissent généralement par tomber d'accord).
C'est à dire que l'expérience empirique prise dans son ensemble démontre surtout que les a-priori du sujet sont le facteur prépondérant qui détermine le résultat d'une écoute comparative (quand ce ne sont pas les biais techniques comme les différences de niveaux...).

Les apriori du sujet sont les problèmes du sujet. Libre à lui de les résoudre ou non.
Le peuple doit combattre pour sa loi comme pour ses remparts (Héraclite).
padcost
 
Messages: 755
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 11 Jan 2015 0:11

[Mode Modo On]
Tu commences à tourner en rond et à polluer tous les fils avec ta prose.
Je t'ai déjà demandé de parler de ça sur le fil que tu as créé.
RdL
Staff son
[Mode Modo Off]
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 8122
Inscription: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline

Message » 11 Jan 2015 8:56

Il n'est pas facile de se faire une opinion sur la "fidélité" d'un DAC car ce qu'on entend est le résultat de toutes les compensations (et pollutions éventuelles) intervenant entre tous les élements et appareils du système.

Par ex s'il manque d'"air" (extremes aigus) ca ne vient pas forcément du dac mais d'un mauvais choix de cables interconnects ou hp's(l'emploi de fil de litz dans les aigus peut changer complètement la donne)....si on trouve que les consonnes passent mal, du ccchhh au ssss,en passant par bb,tttt,kkk,ppffff...ca peut fort bien avoir pour cause une pollution du secteur qu'il faut traiter par filtration (Schaffner par ex),.... si l'équilibre grave aigu fait apparaitre une "tonale" dans le haut grave, je suggère de revoir le cable secteur du dac et de réduire nettement sa section, ...si les médium-aigus sont "trop en avant" procurant un son agressif,il faut revoir l'ensemble mais en particulier la liaison digitale entre drive et dac....etc...

De plus, comme je l'ai déjà dit, mais celà mérite répétition, les défauts divers que l'on note à l'écoute sont, selon mon expérience, consécutifs en priorité à la nature du signal AES ou SPDIF entrant dans le DAC,puisque moyennant certains traitements modifiant le spectre de jitter, on change tout du résultat sans meme toucher au DAC.

Il y a notemment de très fortes différences selon les cables digitaux signal ,et les cables digitaux d'horloge (quand on emploie une horloge externe).

Enfin, il va de soi que la liaison analogique DAC-AMPLI a une très forte influence sur le son obtenu,et il est souvent possible de l'optimiser.

En conclusion, avant de porter un jugement sur un DAC, il faut etre prudent et méticuleux, mais SURTOUT il faut d'abord optimiser l'installation et en tirer le maximum,ce qui en général change la donne et peut montrer qu'un DAC qu'on croyait "moyen" ou "moins bon qu'un DAC hdg beaucoup plus cher", s'avère excellent car il permet d'obtenir in fine un son fin et analogique.
Duntech Prince/Ayon Triton II-Primaluna prologue4-Classdaudio SDS470/Tascam CDRW2000-Bryston BCD1-Marantz PMD340/WEISS DAC2-TC Elec BMC2-Horloge MUTEC MC3-ASRC Z-SYS Z3src/Technics SL1200mk2-DL103R-PS AudioGCPH-TC Elec DB MAX/Magnum Dyn./Siltech&Litz
maxitonic
 
Messages: 1185
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

11 février 2014

Message » 11 Jan 2015 11:00

:thks:




padcost a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:
Non justement, en effet une variation infime du niveau d'amplis en comparaison (de l'ordre du quart de décibels) peut faussement donner l'impression qu'un ampli est meilleur qu'un autre.

Une expérience simple peut être réalisé : "comparer" le son de deux amplis identiques...

Une comparaison auditive sérieuse d'ampli reste un test suffisamment difficile pour ne pas la compliquer en comparant deux amplis pas au même niveau.

Le 1/10 de dB ou le 1/5 de dB suffit pour la précision. :idee:


Non. Comparer deux amplis à l'écoute n'est pas un test difficile. C'est toi qui le prétends, mais tes arguments, en contradiction avec l'expérience empirique banale, ne sont pas convaincants. Ce n'est pas plus difficile de comparer le son de deux amplis que d'autres sons dans la vie courante...


cf voir certaines erreurs commises par, peut être les plus fines oreilles de Paris, à l'époque des tests comparatifs à la revue Diapason


cables-haute-fidelite/diapason-32-cables-de-modulation-t29910187-180.html
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6190
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 11 Jan 2015 12:39

roland_de_lassus a écrit:[Mode Modo On]
Tu commences à tourner en rond et à polluer tous les fils avec ta prose.
Je t'ai déjà demandé de parler de ça sur le fil que tu as créé.
RdL
Staff son
[Mode Modo Off]

Ok, j'arrête là également. De toutes façons seules des expériences permettent d'avancer.
SO-Audio: une façon neuve de concevoir notre passion commune

C'est dur d'être aimé par des cons...
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4486
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 14 Jan 2015 23:23

maxitonic a écrit:Il n'est pas facile de se faire une opinion sur la "fidélité" d'un DAC car ce qu'on entend est le résultat de toutes les compensations (et pollutions éventuelles) intervenant entre tous les élements et appareils du système.

Par ex s'il manque d'"air" (extremes aigus) ca ne vient pas forcément du dac mais d'un mauvais choix de cables interconnects ou hp's(l'emploi de fil de litz dans les aigus peut changer complètement la donne)....si on trouve que les consonnes passent mal, du ccchhh au ssss,en passant par bb,tttt,kkk,ppffff...ca peut fort bien avoir pour cause une pollution du secteur qu'il faut traiter par filtration (Schaffner par ex),.... si l'équilibre grave aigu fait apparaitre une "tonale" dans le haut grave, je suggère de revoir le cable secteur du dac et de réduire nettement sa section, ...si les médium-aigus sont "trop en avant" procurant un son agressif,il faut revoir l'ensemble mais en particulier la liaison digitale entre drive et dac....etc...

De plus, comme je l'ai déjà dit, mais celà mérite répétition, les défauts divers que l'on note à l'écoute sont, selon mon expérience, consécutifs en priorité à la nature du signal AES ou SPDIF entrant dans le DAC,puisque moyennant certains traitements modifiant le spectre de jitter, on change tout du résultat sans meme toucher au DAC.

Il y a notemment de très fortes différences selon les cables digitaux signal ,et les cables digitaux d'horloge (quand on emploie une horloge externe).

Enfin, il va de soi que la liaison analogique DAC-AMPLI a une très forte influence sur le son obtenu,et il est souvent possible de l'optimiser.

En conclusion, avant de porter un jugement sur un DAC, il faut etre prudent et méticuleux, mais SURTOUT il faut d'abord optimiser l'installation et en tirer le maximum,ce qui en général change la donne et peut montrer qu'un DAC qu'on croyait "moyen" ou "moins bon qu'un DAC hdg beaucoup plus cher", s'avère excellent car il permet d'obtenir in fine un son fin et analogique.


Je ne peux qu'approuver :
Rien qu'en changeant les cables de modulation entre le DAC et l'ampli (gain principal) et le remplacement d'un cable USB d'imprimante (en sortie de mon Mac mini) par un cable optique de bonne qualité (van den hul) ou avec un cable coaxial + hiface Evo 2, c'est le jour et la nuit !
Mon DAC acheté en 2010 est le musical fidelity M1 (sans usb asyncrhone contrairement à la version actuelle)
korman
 
Messages: 49
Inscription: 14 Oct 2005 0:21
Localisation: paris 12
  • offline

Message » 19 Avr 2015 20:59

Je viens vous présenter un petit dernier le ZuperDAC , perso vue le tarif il est déjà en commande :ane:


Entre Ce que je pense, Ce que je veux écrire, Ce que j'écris, Ce que vous lisez, Ce que vous comprenez... il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même..
Gandalflux
 
Messages: 44025
Inscription: 07 Avr 2008 23:03
Localisation: Luxembourg
  • offline



Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message