Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

Différences entre PCM et DSD

Message » 10 Avr 2013 19:11

Lucus a écrit:
ThierryNK a écrit:
Lucus a écrit:
dinosaure 77 a écrit:
C'est du grand n'importe quoi...
Les fichiers DFF et DSF ne sont pas protégés en copie, juste un peu long à copier de par leur taille. Pourquoi ne vous renseignez-vous pas avant d'affirmer de telles contre-vérités ?


Tu es bien sûr de ce que tu avances ? Un fichier DSD non converti en PCM serait copiable indéfiniment ?
Si c'est le cas, cela m'étonnerais fortement alors que ce support se démocratise et que l'on trouve beaucoup de choix dans les années à venir...


:o :o

Quelles différences avec les PCM vendus en ligne?

Et oui, c'est copiable, ter repetita, au moins ter...



OK, donc à mon avis c'est mort d'avance...Jamais l'industrie n'investira dans ce format. Ca restera un truc confidentiel pour audiophile fortuné (et non mélomane...) comme le SACD.
Pour moi une raison de plus d'investir dans le PCM. Payer 5000euro un lumin pour lire 20 titres DSD... :cry: ca fait chere la lecture, je préfere aller au cinéma...


je n'ai pas une boule de cristal pour lire l'avenir, mais à mon humble avis, je ne pense pas que le DSD sous forme de fichiers DSD va justement rester qque chose de définitivement confidentiel.
Justement pas comme le SACD qui était protégé en copie, et qui en plus a été commercialisé / vendu avec des abérrations hallucinantes (présenté comme un réel atout en multicanal alors que personne ne pouvait s'équiper en conséquence et disposer les enceintes comme il faut ... et aussi car la plupart des lecteurs commercialisés qui sont sortis par la suite ont été des plateformes multiformats qui en fait ne lisaient pas les SACD en DSD natif)
donc on verra, mais vu le nombre exponentiel de marques qui sortent des DACs compatibles lecture DSD natif via USB, j'ai bon espoir que l'offre s'étende grandement dans les proches années à venir.
Par contre, je pense que cela n'aura d'intérêt que pour les audiophiles, car lire un fichier DSD natif sur une install destinée à lire du MP3 ... aucun intérêt.

Cdlt
AudioPhil33
 
Messages: 252
Inscription: 19 Mar 2013 2:01
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Avr 2013 19:11

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Avr 2013 19:17

Effectivement, à suivre donc...C'est d'ailleur marrant de voir que la partie "hard" parait en avance sur le soft...D'abord les lecteurs, ensuite la musique
Par contre tu t'imagines bien que le fichier DSD non protégé va très rapidement etre partagé dans le petit monde de l'audiophilie entre tous les acteurs, comme l'est actuellement la copie complete de disques durs de 1terraB avec 1000 CDs dessus... Je ne suis pas sûr de la rentabilité du business plan pour les sites de téléchargement, d'ou mon scepticisme...
Dernière édition par Lucus le 10 Avr 2013 20:00, édité 1 fois.
Lucus
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1181
Inscription: 14 Jan 2006 19:58
Localisation: Entre la Seine et le Rhône
  • offline

Message » 10 Avr 2013 19:25

Lucus a écrit:Effectivement, à suivre donc...C'est d'ailleur marrant de voir que la partie "hard" parait en avance sur le soft...D'abord les lecteurs, ensuite la musique
Par contre tu t'imagines bien que le fichier DSD non protégé va très rapidement etre partagé dans le petit monde de l'audiophilie entre tous les acteurs, comme l'est actuellement la copie complete de disques durs de 1terraB avec 1000 CDs dessus... Je ne suis pas sûr de la rentabilité du business plan pour les sites de téléchargement, d'ou mon septicisme...


certes mais justement comme la copie est déjà qque chose d'implanté avec les CD / fichiers PCM, s'ils ne font rien pour diversifier l'offre c'est la mort assurée à long terme non ?
comme tjrs, les 1ers qui auront acheté / téléchargé bcp de fichiers DSD auront payé pour les autres ... :D s'ils veulent partager :mdr:
AudioPhil33
 
Messages: 252
Inscription: 19 Mar 2013 2:01
  • offline

Message » 10 Avr 2013 19:38

palm a écrit:
Ca a sans doute deja ete cite mais me vient en tete cette publi :
Audibility of a CD-Standard A/DA/A Loop Inserted into High-Resolution Audio Playback : http://www.aes.org/e-lib/browse.cfm?elib=14195

Pio ou Denis ont peut-etre des elements plus recents mais pour ceux qui ont fait ces tests, les differences entre version CD et version HD viennent avant tout du mastering. Ils n'etaient pas capables d'entendre l'insertion d'une boucle AD/DA en 16/44.1 sur du signal HD.
Sauf sur des plages tests avec un signal tres faible (avec un fort gain en amplification derriere, permettant de deceler le bruit de quantification)

Je ne dis pas que les fichiers "haute definition" ne servent a rien, mais en tout cas les differences doivent etre assez subtiles.
Alors distinguer DSD et PCM en 30sec j'avoue etre surpris :)


Intéressant le résumé de la publication. Aurais-tu plus d'information sur le matériel utilisé, principalement sur la partie "décodage des pistes"?

L'Histoire ne s'est pas arrêtée en 2007, la lecture dématétialisée ne me semble avoir atteint la performance des Drives CD que depuis assez peu de temps, en 16/44, sans parler de HD, et à DAC identique. Et les jitter de toutes sortes entre décodage, transport et DAC sont de nature à bousiller les (éventuels) apports d'un passage en HD.
On voit aussi les efforts des uns et des autres, par procédés anti-jitter comme Vincent Brient, ou par intégration poussée entre décodage et DAC chez d'autres. Ne peut-on pas alors légitiment se demander si en 2007 on ne testait pas plus les parties décodage et transport que CD/HD?

Dans l'autre sens, je me demande comment on peut ne pas entendre de différences, aujourd'hui, entre un 24/44 et 16/44, le 16/44 etant obtenu à partir du 24/44, sur des configurations où le jitter est maitrisé et minimal, et avec des préamplis qui ne bouffent pas toute la matière. J'admets volontiers que, sur les systèmes que j'ai pu écouter, l'apport de 44-->88 ou 96 reste plus difficile à démontrer, et au-delà, je n'ai jamais entendu de différences.
Je pensais comme apparemment la majorité des intervenants, que le DSD ne faisait pas mieux qu'un passage 16 --> 24, jusqu'à de que j'écoute ce satané Lumin. :wtf: :love:


Pour commenter les dernières réponses, et à titre personnel, cela fait plusieurs années que j'achète des SACD, sans avoir gardé de platine SACD. 350 albums, ce n'est pas 20. Et Carpe Diem.
Un autre Business Model est de proposer d'autres méthodes de rip de SACD. Je suis stupéfait du nombre de SACD qui sort chaque jour (il suffit de s'abonner au flux d'infos de sa-cd.net). Quand au piratage, les fichiers DSD étant volumineux, cela ralentit le trafic :mdr:

Amitiés
Thierry
Thierry
ThierryNK
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1331
Inscription: 03 Juin 2012 12:48
Localisation: Saint Maur (94)

Message » 10 Avr 2013 19:51

palm a écrit:Je ne dis pas que les fichiers "haute definition" ne servent a rien, mais en tout cas les differences doivent etre assez subtiles.
Alors distinguer DSD et PCM en 30sec j'avoue etre surpris :)


Outre les différences de mastering, on a vu plus haut plusieurs fois cité l'architecture NOS pour les DACs. Cela peut parfaitement expliquer une différence à l'avantage du DSD, car un DAC NOS altère les hautes fréquences de façon audible. C'est une architecture par nature impropre à la conversion PCM. Un peu comme les amplis à tubes pour les enceintes à basse impédance.
Dès lors, si on compare une source en PCM et en DSD sur un tel DAC, seule la lecture DSD sera correcte.
Pio2001
 
Messages: 5898
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 10 Avr 2013 21:14

DaveStarWalker a écrit:Salut Raouf :wink:,

Tu sais que j'ai du delta sigma, resamplé chez moi, soit donc l'inverse absolu du Totaldac et autres NOS, et que j'en suis très content donc :wink:. D'ailleurs, notre ami commun Patrick l'avais trouvé très bonne ma source et j'espère aussi que cela va te plaire quand tu vas passer :D

Mais c'est vrai que là ces plusieurs écoutes d'affilée, well, ça me fait gamberger :idee:

Sinon, pour le Totaldac, on ne parle "que" du A1. Le D1 ou je ne sais en full symétrie réelle ça doit être quelque chose. Mais c'est clair que la note finale fait très mal :(

Enfin, globalement, je suis d'accord avec tes remarques. C'est le résultat final qui compte, et seulement cela. Les querelles de chapelle, franchement, ça n'intéresse que ceux que cela intéresse :ko:

David :wink:



:o Purée Dave ! Y a que toi pour pouvoir plagier de cette façon :
- tu ne plagies pas la lettre mais l'esprit !

Voilà bien une sentence que j'aurais pu aimée écrire...
:mdr:
Bien sûr que ça n'est pas raisonnable ! Mais en HI-FI est-ce le but ? Mario RICCI.
Je ris très peu mais j'apprécie beaucoup l'humour.
yijing
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 12622
Inscription: 08 Mai 2005 23:56
Localisation: Paris 15
  • offline

Message » 10 Avr 2013 22:00

Pio2001 a écrit:Outre les différences de mastering, on a vu plus haut plusieurs fois cité l'architecture NOS pour les DACs. Cela peut parfaitement expliquer une différence à l'avantage du DSD, car un DAC NOS altère les hautes fréquences de façon audible. C'est une architecture par nature impropre à la conversion PCM. Un peu comme les amplis à tubes pour les enceintes à basse impédance.
Dès lors, si on compare une source en PCM et en DSD sur un tel DAC, seule la lecture DSD sera correcte.


Comment un DAC NOS fait du DSD ? :wtf:

Pour moi le DSD c'était comme un modulateur sigma delta?
D'ou mon interrogation lorsque je lis que le DSD est supérieur, et sur le même fil qu'un DAC R2R est préférable :wtf:
palm
 
Messages: 5731
Inscription: 30 Nov 2003 1:34
Localisation: Nord
  • offline

Message » 10 Avr 2013 23:24

Pio2001 a écrit:
palm a écrit:Je ne dis pas que les fichiers "haute definition" ne servent a rien, mais en tout cas les differences doivent etre assez subtiles.
Alors distinguer DSD et PCM en 30sec j'avoue etre surpris :)


Outre les différences de mastering, on a vu plus haut plusieurs fois cité l'architecture NOS pour les DACs. Cela peut parfaitement expliquer une différence à l'avantage du DSD, car un DAC NOS altère les hautes fréquences de façon audible. C'est une architecture par nature impropre à la conversion PCM. Un peu comme les amplis à tubes pour les enceintes à basse impédance.
Dès lors, si on compare une source en PCM et en DSD sur un tel DAC, seule la lecture DSD sera correcte.


Il y a tout un chapitre la dessus pour le total Dac (cf site et forum) pour info donc veillez à ne pas trop généraliser ;)
Alors oui il y a le lumin mais si ce n'est que pour écouter du DSD en revoir ma bibliothèque !
katergo
 
Messages: 100
Inscription: 11 Nov 2006 11:07
Localisation: Grenoble
  • offline

Message » 11 Avr 2013 0:27

ThierryNK a écrit:
Les SACD sont rippables avec une PS3, sans enfreindre aucune loi.

Amitiés


En es-tu certain ?

Si AudioPhil33 écrit ceci

c'est les SACD (disques) qui sauf via de très rares méthodes comme celle expliquée par Thierry, ne sont pas copiables via les sorties numériques des lecteurs du fait de protections.


La question à se poser est la suivante : la loi n'interdit pas la copie, elle interdit en revanche l'utilisation et la mise à disposition de moyens permettant de faire sauter les protections installées par les producteurs d'enregistrements.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 11 Avr 2013 1:12

haskil a écrit:
ThierryNK a écrit:
Les SACD sont rippables avec une PS3, sans enfreindre aucune loi.

Amitiés


En es-tu certain ?


Vis à vis du rip de SACD, j'ai le droit de sauvegarder mes achats, et je paie une taxe sur la copie privée, non?

Vis à vis du Firmware ouvert de PS3, je perds la garantie du matériel.

Tu as quelque chose de précis en tête? Ou c'est juste pour me terroriser? :wink: Parce que là, j'ai été obligé de prendre un calmant :ko: :zen:

Amitiés
Thierry
ThierryNK
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1331
Inscription: 03 Juin 2012 12:48
Localisation: Saint Maur (94)

Message » 11 Avr 2013 2:15

La "copie privée" est une exception qui n'autorise pas le contournement des systèmes de protection des œuvres :grad:

:ko:
saveriancouty
 
Messages: 1730
Inscription: 18 Sep 2005 22:05
  • offline

Message » 11 Avr 2013 2:35

saveriancouty a écrit:La "copie privée" est une exception qui n'autorise pas le contournement des systèmes de protection des œuvres :grad:

:ko:


Définition (volontairement?)tronquée.

Exception au droit d'auteur.

C'est un DROIT obtenu en échange de la taxe instaurée sur les supports numériques.

Tout système de protection s'opposant à ce droit devient léonin, et le contournement de mesures illégales en devient licite.

Cette exception au droit d’auteur a été maintenue lors de la transposition en droit français de la directive européenne du 22 mai 2001 sur l’harmonisation de certains aspects du droit d’auteur et des droits voisins dans la société de l’information (loi nº 2006-961 du 1er août 2006, dite « DADVSI »). A cette occasion, la possibilité de copie privée depuis la source télévisuelle a été garantie (art. L 331-11 du CPI), de même que la possibilité pour les titulaires de droits de mettre en place des mesures techniques de protection permettant la limitation du nombre de copies (art. L 331-9 du CPI). Dans ce cas, ils doivent prendre cependant « les dispositions utiles pour que leur mise en œuvre ne prive pas les bénéficiaires des exceptions visées à l’article L. 331-8 du CPI de leur exercice effectif », ce qui vise notamment les bénéficiaires de l’exception pour copie privée. Il appartient à l’Autorité de Régulation des Mesures Techniques [devenue l’HADOPI depuis la loi n° 2009-669 "Création & Internet" du 12 juin 2009] de se prononcer en cas de « différend portant sur les restrictions que les mesures techniques de protection définies à l’article L. 331-5 apportent au bénéfice desdites exceptions » (art. L 331-13 du CPI).

Bonne nuit :zen:
Thierry
ThierryNK
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1331
Inscription: 03 Juin 2012 12:48
Localisation: Saint Maur (94)

Message » 11 Avr 2013 3:25

Ah? :wtf:

J'en étais resté au funeste arrêté "Mulholland Drive"... Le droit aurait-il évolué dans le bon sens depuis? Il me semblait au contraire que la loi HADOPI renforce la protection des dispositifs anti-copie, au détriment des droits des usagers...

Mais j'avoue (shame on me) que tout ce bazar est si abscons que j'ai cessé de m'y intéresser de près.

Je pense, de fait, vivre dans l'illégalité numérique. :adieu:
saveriancouty
 
Messages: 1730
Inscription: 18 Sep 2005 22:05
  • offline

Message » 11 Avr 2013 8:54

palm a écrit:
Pio2001 a écrit:Outre les différences de mastering, on a vu plus haut plusieurs fois cité l'architecture NOS pour les DACs. Cela peut parfaitement expliquer une différence à l'avantage du DSD, car un DAC NOS altère les hautes fréquences de façon audible. C'est une architecture par nature impropre à la conversion PCM. Un peu comme les amplis à tubes pour les enceintes à basse impédance.
Dès lors, si on compare une source en PCM et en DSD sur un tel DAC, seule la lecture DSD sera correcte.


Comment un DAC NOS fait du DSD ? :wtf:

Pour moi le DSD c'était comme un modulateur sigma delta?
D'ou mon interrogation lorsque je lis que le DSD est supérieur, et sur le même fil qu'un DAC R2R est préférable :wtf:


R2R = PCM. Point final.

Et effectivement, à part un reformatage du signal DSD en PCM, je ne vois pas comment un NOS de ce type peut faire du DSD. Exemple : MSB Diamond.

A noter d'aileurs que ce reformatage est aussi utilisé par certaines marques tel Audioaéro, qui reformate systématiquement le DSD voire le DXD (leurs HDG acceptent ces codages, et ceci pour les 2 types existants, comme le DSD, en 64 ou 128fs) en PCM. D'après eux, le rapport signal bruit est amélioré, notamment pour les hautes fréquences, la distorsion harmonique abaissée, et le résultat auditif meilleur (ça ça n'engage qu'eux, perso, pas d'avis... :wink: )

Ensuite, rapport à la remarque, juste, de Pio, il existe des parades pour les NOS (dans le cas de l'exmple cité en LADDER R2R). Lire par exemple : http://www.totaldac.com/principes.htm :wink:

David :wink:
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 11 Avr 2013 9:28

DaveStarWalker a écrit:A noter d'aileurs que ce reformatage est aussi utilisé par certaines marques tel Audioaéro, qui reformate systématiquement le DSD voire le DXD (leurs HDG acceptent ces codages, et ceci pour les 2 types existants, comme le DSD, en 64 ou 128fs) en PCM. D'après eux, le rapport signal bruit est amélioré, notamment pour les hautes fréquences, la distorsion harmonique abaissée, et le résultat auditif meilleur (ça ça n'engage qu'eux, perso, pas d'avis... :wink: )
:


Ce qui retire de fait tout intérêt au DSD, dans ce cas autant lire directement du PCM, et ne pas s'embêter avec ces formats pas toujours très bien pris en charge par les différents players...A ce compte là, autant enregistrer en PCM au studio tant qu'on y est.
ça ressemble quand même à du f... de gueule cet argument, il devraient juste dure qu'ils ne gèrent pas le DSD, ce qui ne pose pas de problème, mais là...
raouf
 
Messages: 1453
Inscription: 26 Oct 2008 22:20
Localisation: Montrouge
  • offline


Retourner vers Source dématérialisée et DAC