Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: darkobiwan et 18 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

Doc de synthése sur la dématérialisation

Message » 02 Sep 2011 14:56

C'est clair qu'on peut pas dire que le CD soit le support de l'avenir ;)
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Sep 2011 14:56

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Doc de synthése sur la dématérialisation

Message » 02 Sep 2011 15:07

Il va durer 40 ans environ, c'est pas si mal ! :)
As with amplifiers, you cannot judge a CD player by analyzing its specifications. (Ken Ishiwata)
Avatar de l’utilisateur
Themisto
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4367
Inscription: 16 Mai 2008 14:02
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 02 Sep 2011 21:56

ogobert a écrit:C'est clair qu'on peut pas dire que le CD soit le support de l'avenir ;)

Non seulement, ce n'est pas le support de l'avenir, mais de plus, je crois qu'on est nombreux à avoir déjà ripé notre CDthèque.

Même si ce n'est pas encore fini en ce qui me concerne... J'ai capitulé par lassitude autour de 250 CD, il y a deux ans... estimant avoir extrait the best of. :wink: Je continue à me faire un CD de temps en temps, mais c'est laborieux.
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 04 Sep 2011 8:01

Themisto a écrit:Il va durer 40 ans environ, c'est pas si mal ! :)


Le Microsillon Longue durée en vinyle 33 tours a duré de 1948 (Premier LP : Messe des couvents et des Paroisses de Couperin publiée par L'Oiseau-Lyre) à "aujourd'hui", en fait jusqu'à 1988 ou les ventes du CD ont dépassé celles du LP. Soit 40 ans.

Le CD a déjà 30 ans : le Premier date de 1982. Sera-t-il là dans 10 ans ? Il me semble que oui : la différence fondamentale avec le LP, c'est que le CD reste beaucoup plus longtemps en état parfait de lecture que le microsillon...d'où un marché de l'occasion bien plus important que ne l'était celui du LP. Le CD-R, s'est moins certain, beaucoup moins certain, en revanche. Ses ventes s'effondreront bien plus vite. C'est déjà le cas. La première victime de la dématérialisation : c'est le CD-R.

La prochaine étape, c'est la préservation simple de sa collection de musique en un lieu qui soit à l'abri des vissicitudes de l'erreur humaine, des catastrophes domestiques ou naturelles, du vol... il est plus facile d'emporter 8 000 albums rippés en flac qu'une pile de 30 CD... tout comme il est plus facile de les mettre à l'abri (8 mètres par 2 mètres pour les étagères contenant 8000 albums : un livre de poche le HDD), encore faut-il que les solutions grand public et simples existent : or, il n'y en a pas. Et quand je vois les choses proposées, il y a du pain sur la planche. Pour le moment, la seule solution consiste en un recopiage pur et simple sur des HDD inertes (connectés le temps du recopiage) stockés en un lieu différent de celui où l'on vit. Pas pratique mais sécurité assurée : sauf en cas de météorite qui tombe sur notre tête.

Avant que le Clouding ne soit sur...

Le rêve des producteurs de musique est que nous n'achetions rien et payions la lecture... le monde selon Apple... dont en fait rêve les autres.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49553
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 04 Sep 2011 8:27

haskil a écrit:Le rêve des producteurs de musique est que nous n'achetions rien et payions la lecture... le monde selon Apple... dont en fait rêve les autres.


sans doute

mais: vu le nombre de CD qui passent sur le marché de l'occasion — entre le marcket d'à-ma-zone, priceminitruc etc, il y a de quoi continuer à acheter des CD et à les dématérialiser pour l'écoute pendant des années……

du coup, je peux te dire que le jour où j'en passerai par un paiement à la consommation et pas à la propriété pour des disques………

A part ça, les copies de sauvegardes restent un problème. J'ai eu mi août un problème de disque — alors le temps de resortir la sauvegarde, de tout recopier etc……
Et puis, si la sauvegarde est branchée en permanence, elle n'est pas plus protégée que l'autre; si elle ne l'est pas, pas moyen de sauvegarder son tout nouveau rippage facilement.
En fait, il faudrait avoir une part de disque accessible par internet — mais à titre privé. Les requins de ce type d'industrie sont en train de confisquer le monopole de ces choses là pour rançonner à leur aise qui ils voudront.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 04 Sep 2011 8:50

haskil a écrit:Le CD a déjà 30 ans : le Premier date de 1982. Sera-t-il là dans 10 ans ? Il me semble que oui : la différence fondamentale avec le LP, c'est que le CD reste beaucoup plus longtemps en état parfait de lecture que le microsillon...d'où un marché de l'occasion bien plus important que ne l'était celui du LP. Le CD-R, s'est moins certain, beaucoup moins certain, en revanche. Ses ventes s'effondreront bien plus vite. C'est déjà le cas. La première victime de la dématérialisation : c'est le CD-R.

Je pense, comme toi, que le CD se maintiendra plus longtemps que le microsillon en raison de sa résistance à l'usure, mais aussi de son aspect pratique (taille réduite, absence de nettoyage régulier). Mais je suis convaincu qu'il sera un vecteur complétement marginal d'ici 10 ans, remplacé par le fichier informatique (pour les passionnés) et par le streaming (pour le plus grand nombre).

Tu as raison de souligner le problème de conservation. En dehors de la disparition accidentelle, il faut penser aussi à la dégradation due au temps, qui ne milite pas en faveur du CD si j'en juge par mon expérience.

Depuis 3-4 ans, je commence à avoir des CD pressés inutilisables sans raison apparente. Pour l'instant, j'en suis à 4 remplacements (sur 1000 à 1500 CD). Bizarrement, ce ne sont pas les plus vieux (le + vieux date de 1985), mais des CD achetés dans les années 90, et 3 sur les 4 étaient des CD Deutsche Grammophon. Quant aux CD-R, pour l'instant, ils résistent bien au temps, les plus vieux datent de 1999. Une bonne partie sont des repiquages de quelques cassettes. J'avais conservé les cassettes au cas où, car elles durent plus de 30 ans si elles ne sont pas utilisées et bien stockées (la plus vieille date de 1972 et était encore en parfait état, il y a 2 ans !), mais je vais jeter les CD-R - et les cassettes d'origine - après les avoir ripés sur disque dur.

L'avantage des disques durs, qu'ils soient chez soi ou dans un "nuage", c'est que la préservation des données se fait "naturellement" dans le cadre de sauvegardes générales et du renouvellement régulier du matériel. La musique étant peu volumineuse par rapport à la taille des disques durs depuis 7-8 ans, les sauvegardes ne posent pas les problèmes de coût et de temps que posent les films en HD.
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 04 Sep 2011 9:10

dub a écrit:du coup, je peux te dire que le jour où j'en passerai par un paiement à la consommation et pas à la propriété pour des disques………

A part ça, les copies de sauvegardes restent un problème.

En fait, il faudrait avoir une part de disque accessible par internet — mais à titre privé.

Il y a un vieux réseau, Usenet, que certains utilisent à la fois pour résoudre le problème du paiement et celui de la sauvegarde (la rétention étant devenue illimitée). :wink:
Image
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 04 Sep 2011 9:38

Ce n'est pas simplement qu'un problème de sauvegarde, malheureusement.
Le problème de la musique dématérialisée domestique est la durée de vie ridicule des supports... :cry: Entre la durée de vie des DD, des interfaces (combien reste pour SATA?), des ordinateurs etc : il n'y a pas un pour rattraper l'autre. :hein: Comparé à ça, le CD semple éternel, c'est dire !

Bref: on dit que l'avantage du numérique est la copie parfaite, mais en fait il s'agit pas "d'un avantage" mais d'une nécessite impérative de préservation: pas de copie -> mort assurée. J'ai aussi des cassettes de 1972 (40 ans, donc), et j'ai calculé que pour maintenir ma bibliothèque pendant 40 ans, il me faudra les copier environ 20 fois, changer le serveur 5 fois minimum sans même parler des sauvegardes.

Parfois je me dis que cet "avantage de la copie" (au vu des durées de vie mentionnées) est juste les murs de la prison dans laquelle je me suis enfermé. :zen:
As with amplifiers, you cannot judge a CD player by analyzing its specifications. (Ken Ishiwata)
Avatar de l’utilisateur
Themisto
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4367
Inscription: 16 Mai 2008 14:02
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 04 Sep 2011 10:02

Themisto a écrit:Ce n'est pas simplement qu'un problème de sauvegarde, malheureusement.
Le problème de la musique dématérialisée domestique est la durée de vie ridicule des supports... :cry: Entre la durée de vie des DD, des interfaces (combien reste pour SATA?), des ordinateurs etc : il n'y a pas un pour rattraper l'autre. :hein: Comparé à ça, le CD semple éternel, c'est dire !

La durée de vie commerciale d'une technologie de stockage ou d'interface est en moyenne de 10-12 ans (entre sa 1ère commercialisation et l'arrêt de celle-ci). C'est loin d'être ridicule ! Quant à la durée de vie physique des matériels, elle est encore plus longue (un DD peut largement dépasser les 10 ans s'il est peu utilisé). Ne pas confondre obsolescence et durée de vie !

A l'heure actuelle, copier l'intégralité d'une discothèque de 1000 CD ripée en flac prend environ 1h (1000 x 650 x 60% = 390 000 Mo, 390 000 Mo / 100 Mo/s = 3 900 s = 65 mn). Et l'amélioration constante des performances ne fera que réduire cette durée. Idem pour le coût : un DD de 500 Go suffit pour 1000 CD et ne coûte que 35-40 €. A ce prix, on peut se payer 2 DD de sauvegarde sans se ruiner. Il faut relativiser le problème !
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 04 Sep 2011 10:31

gailuron a écrit:
Themisto a écrit:Ce n'est pas simplement qu'un problème de sauvegarde, malheureusement.
Le problème de la musique dématérialisée domestique est la durée de vie ridicule des supports... :cry: Entre la durée de vie des DD, des interfaces (combien reste pour SATA?), des ordinateurs etc : il n'y a pas un pour rattraper l'autre. :hein: Comparé à ça, le CD semple éternel, c'est dire !

La durée de vie commerciale d'une technologie de stockage ou d'interface est en moyenne de 10-12 ans (entre sa 1ère commercialisation et l'arrêt de celle-ci). C'est loin d'être ridicule ! Quant à la durée de vie physique des matériels, elle est encore plus longue (un DD peut largement dépasser les 10 ans s'il est peu utilisé). Ne pas confondre obsolescence et durée de vie !

A l'heure actuelle, copier l'intégralité d'une discothèque de 1000 CD ripée en flac prend environ 1h (1000 x 650 x 60% = 390 000 Mo, 390 000 Mo / 100 Mo/s = 3 900 s = 65 mn). Et l'amélioration constante des performances ne fera que réduire cette durée. Idem pour le coût : un DD de 500 Go suffit pour 1000 CD et ne coûte que 35-40 €. A ce prix, on peut se payer 2 DD de sauvegarde sans se ruiner. Il faut relativiser le problème !

Ce n'est pas une question de prix, tu as mal compris ce que je dis plus haut. :wink:

Les disques de sauvegarde en 40 ans va falloir les renouveler 4 ou 5 fois minimum. Si tu trouves qu'une durée de vie de 10 ans est acceptable, eh bien, pas moi ! :mdr:
Et le jour où tu essaieras de brancher un disque que tu n'as pas utilisé pendant dix ans, tu viendras m'en parler : on pleurera ensemble. :ko:
As with amplifiers, you cannot judge a CD player by analyzing its specifications. (Ken Ishiwata)
Avatar de l’utilisateur
Themisto
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4367
Inscription: 16 Mai 2008 14:02
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 04 Sep 2011 17:32

Themisto a écrit:Et le jour où tu essaieras de brancher un disque que tu n'as pas utilisé pendant dix ans, tu viendras m'en parler : on pleurera ensemble. :ko:

Si tu ne touches pas à ton disque pendant 10 ans, tu as surtout un gros souci qui n'a rien à voir avec ton disque dur :
- soit tu n'as pas acheté de musique depuis 10 ans !
- soit tu ne fais jamais de sauvegarde !
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 04 Sep 2011 19:13

gailuron a écrit:
Themisto a écrit:Et le jour où tu essaieras de brancher un disque que tu n'as pas utilisé pendant dix ans, tu viendras m'en parler : on pleurera ensemble. :ko:

Si tu ne touches pas à ton disque pendant 10 ans, tu as surtout un gros souci qui n'a rien à voir avec ton disque dur :
- soit tu n'as pas acheté de musique depuis 10 ans !
- soit tu ne fais jamais de sauvegarde !

C'est bien ce que je disais donc : la copie est une nécessité pour la durée de vie des disques, pas un "avantage". :wink:

Parce que, si je dis que je vais faire une sauvegarde de ce que j'ai actuellement pour ne sauvegarder à part que les additions (parce que ce qu j'ai actuellement, sera toujours là dans 10 ans, toujours inchangé) et le garder 10 ans au chaud : eh bien, j'ai tout faux ! :mdr:
As with amplifiers, you cannot judge a CD player by analyzing its specifications. (Ken Ishiwata)
Avatar de l’utilisateur
Themisto
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4367
Inscription: 16 Mai 2008 14:02
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 04 Sep 2011 19:24

d'un autre côté: les disques durs évolueront — SSD etc — et du coup, on les changera plus souvent que tous les 10 ans :idee: :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 04 Sep 2011 19:54

Themisto a écrit:C'est bien ce que je disais donc : la copie est une nécessité pour la durée de vie des disques, pas un "avantage". :wink:

Ce n'est pas une nécessité. Statistiquement, le taux de panne sur les disques durs (hors nouveaux modèles dans les 3 premiers mois de leur commercialisation) est inférieur à 2%. Guère différent des défaillances de lecture sur CD pressé ! Ce qui change, c'est qu'une discothèque peut tenir sur un seul support physique. Ce qui change, ce n'est pas la probabilité, mais l'enjeu de la perte. Mais comme dans plus de 80% des cas, les données sur un disque en panne sont récupérables par un service spécialisé, il nous reste un risque final négligeable de moins de 0,4%. Ce n'est finalement qu'une question de coût, même pas une nécessité technique.

Si tu es nul en informatique ou flemmard et que ton budget peut supporter un éventuel sinistre de 1000 euros (coût approximatif d'une récupération de disque), laisse tomber les sauvegardes ! De toute façon, tu ne le faisais pas avec les CD malgré les risques de vol, d'incendie... :D

Parce que, si je dis que je vais faire une sauvegarde de ce que j'ai actuellement pour ne sauvegarder à part que les additions (parce que ce qu j'ai actuellement, sera toujours là dans 10 ans, toujours inchangé) et le garder 10 ans au chaud : eh bien, j'ai tout faux ! :mdr:

Parfaitement possible, mais totalement idiot sur le plan méthodologique. La sécurité, ça se vérifie de temps en temps ! Surtout quand ça ne prend qu'une heure pour 1000 CD. :wink:
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 10 Sep 2011 16:52

dub a écrit:
haskil a écrit:Le rêve des producteurs de musique est que nous n'achetions rien et payions la lecture... le monde selon Apple... dont en fait rêve les autres.


sans doute

mais: vu le nombre de CD qui passent sur le marché de l'occasion — entre le marcket d'à-ma-zone, priceminitruc etc, il y a de quoi continuer à acheter des CD et à les dématérialiser pour l'écoute pendant des années……

du coup, je peux te dire que le jour où j'en passerai par un paiement à la consommation et pas à la propriété pour des disques………

A part ça, les copies de sauvegardes restent un problème. J'ai eu mi août un problème de disque — alors le temps de resortir la sauvegarde, de tout recopier etc……
Et puis, si la sauvegarde est branchée en permanence, elle n'est pas plus protégée que l'autre; si elle ne l'est pas, pas moyen de sauvegarder son tout nouveau rippage facilement.
En fait, il faudrait avoir une part de disque accessible par internet — mais à titre privé. Les requins de ce type d'industrie sont en train de confisquer le monopole de ces choses là pour rançonner à leur aise qui ils voudront.

Cdlt :wink:


Oui, c'est que je disais aussi un peu avant ton quote :

"Le CD a déjà 30 ans : le Premier date de 1982. Sera-t-il là dans 10 ans ? Il me semble que oui : la différence fondamentale avec le LP, c'est que le CD reste beaucoup plus longtemps en état parfait de lecture que le microsillon...d'où un marché de l'occasion bien plus important que ne l'était celui du LP. Le CD-R, s'est moins certain, beaucoup moins certain, en revanche. Ses ventes s'effondreront bien plus vite. C'est déjà le cas. La première victime de la dématérialisation : c'est le CD-R. "

Ils voudraient, mais ils sont un peu coincés... :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49553
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online


Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message