Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

Flac VS lecteur cd

Message » 13 Aoû 2013 9:20

C'était du 24/48 (une invention d'Alesis, je crois, qui sortait aussi un gros enregistreur multipiste qui utilisait des cassettes ressemblant à des VHS), très bon format qui donnait de bon résultats - évidemment, rendu obsolète par les supports informatiques.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Aoû 2013 9:20

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Aoû 2013 10:36

stale25 a écrit:En fait le reel probleme est la.Je suis de la generation lorsque les convertisseurs meme haut de gamme avec.ddive de plusieurs milliers d'euros n'atteignaient pas le niveau de musicalite tres analogique du disque noir malgre l'effort des fabriquants.Le traitement num a ensuite fait un reel bon en avant avec la multiplication des formats.On tendait vers cette fluidite appreciable.Ce qui est tout de meme surprenant et les redacteurs de revues audio trouvaient des qualites aux formats oublies comme le sacd et dvd audio surclassant le cd traditionnel.Le disque noir etait roi et de qualite tres superieure.J'ai a l'epoque possede un enregistreur dat, sur que beaucoup ne savent pas ce que c'est,et la copie realisee de quelques plages de disque a l'epoque n'etait pas en faveur du numerique.J'ai revendu il y a quelques mois ma cellule mm rega exact,ce qui me coupe du vinyle pour un moment..Je suis donc passe au cd avec lecture sur rega planet2,qui me satisfaitpleinement.J'ai bien une delta66 dans le carton et je vais bien finir par la monter dans un pc..Pour avoir mieux aujourd'hui dans quelle carte son devrais investir,300 euros max?



Je suis de la génération qui a connu les versions mono et stéréo du même LP et le passage à la gravure universelle... de la génération qui a vu l'apparition de la cassette en 1963... de la génération qui a connu les deux systèmes de quadriphonie.... de la génération qui a vu arriver le CD avec soulagement et a acheté un lecteur dès la première génération : qualité nettement meilleure que le microsillon, inusable, et incroyablement moins fragile que le microsillon... en tant que discophile et mélomane collectionneur, j'avais plusieurs milliers de LP...

Dès le début du CD, quand le CD bénéficiait d'une bonne prise de son, ce support démontrait des qualités de fluidité, précision, propreté du son, confort d'écoute très largement supérieur à ce que donnait une platine LP de haut niveau, muni d'une cellule du même acabit...
Le problème est que tous les CD, loin de là, bénéficièrent d'une bonne qualité de prise de son et post-production... mais les bons étaient déjà incroyablement bons... et l'on oublie les mauvais LP... qui étaient légions...

Le CD est la meilleure chose qui soit arrivée en hifi, à la musique enregistrée, après la stéréophonie... et le numérique est la meilleure chose qui soit arrivée à la hifi depuis l'introduction de l'élecricité dans le processus d'enregistrement et de lecture. Aujourd'hui, pour un prix très raisonnable, grâce au numérique, on peut accéder à une qualité de restitution dont les hifistes rêvaient sans le croire au cours des années 1960 et 1970...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 13 Aoû 2013 10:47

J'ai utilisé le format DCC pendant un moment, sorti par Philips. Mon Régisseur général ne jurait que par cela.

C'etait comme le DAT une cassette numérique.

Son seul avantage était la comptabilité avec les cassettes analogiques, car pour le reste bof bof !
Le DCC n'a jamais trouvé son public car c'était un produit ni fait pour le grand public (à l'époque c'était le CD) ni pour les pros (les boitiers étaient des formats salon contrairement au DAT qui était portable, et avec une finition plastique vraiment pas terrible.
Fronts: Mk sound M5, Surrounds: The Box PA12, caisson: Mk Sound Sb8, Préamp: Marantz 7701, Amplis: T.Amp E400
Meep
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7777
Inscription: 13 Oct 2005 14:17
Localisation: A droite en sortant de l'ascenseur
  • offline

Message » 13 Aoû 2013 10:57

Il y a eu aussi quelques DCC en format baladeur. A l'époque, j'avais préféré le MD (baladeur et salon), que j'ai encore comme source annexe, d'ailleurs…

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 13 Aoû 2013 11:10

haskil a écrit:
Le CD est la meilleure chose qui soit arrivée en hifi, à la musique enregistrée, après la stéréophonie... et le numérique est la meilleure chose qui soit arrivée à la hifi depuis l'introduction de l'élecricité dans le processus d'enregistrement et de lecture. Aujourd'hui, pour un prix très raisonnable, grâce au numérique, on peut accéder à une qualité de restitution dont les hifistes rêvaient sans le croire au cours des années 1960 et 1970...


Bonjour Haskil,

Dois-je regretter le lecteur de CD à 2000 Francs de mes parents des années 1996 (diapason d'or) que je leur avais choisi à l'époque ?
Lecteur de CD Marantz cd-67mk2 SE
Ou, d'après toi, depuis près de 20 ans, l'évolution du numérique aurait elle continué à faire des progrès significativement ... audibles ? (toujours pour l'écoute d'un simple CD)

http://www.tnt-audio.com/clinica/cd67.html

Image
eric65
 
Messages: 3746
Inscription: 29 Sep 2010 12:38
  • offline

Message » 13 Aoû 2013 11:13

Nous utilisions beaucoup le MD, mais en source de lecture uniquement (pour les tops musiques et effets sur les pièces de théatre car à l'époque le temps de réaction du MD surpassait trés nettement celui du CD).
En revanche son taux de compression était trop fort pour espérer l'utiliser convenablement en enregistrement.

J'ai encore en mémoire mes premières régies avec le Revox B77, le Clac! de chaque top son était mémorable, mais quelle belle pièce !
Fronts: Mk sound M5, Surrounds: The Box PA12, caisson: Mk Sound Sb8, Préamp: Marantz 7701, Amplis: T.Amp E400
Meep
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7777
Inscription: 13 Oct 2005 14:17
Localisation: A droite en sortant de l'ascenseur
  • offline

Message » 13 Aoû 2013 12:15

eric65 a écrit:
haskil a écrit:
Le CD est la meilleure chose qui soit arrivée en hifi, à la musique enregistrée, après la stéréophonie... et le numérique est la meilleure chose qui soit arrivée à la hifi depuis l'introduction de l'élecricité dans le processus d'enregistrement et de lecture. Aujourd'hui, pour un prix très raisonnable, grâce au numérique, on peut accéder à une qualité de restitution dont les hifistes rêvaient sans le croire au cours des années 1960 et 1970...


Bonjour Haskil,

Dois-je regretter le lecteur de CD à 2000 Francs de mes parents des années 1996 (diapason d'or) que je leur avais choisi à l'époque ?
Lecteur de CD Marantz cd-67mk2 SE
Ou, d'après toi, depuis près de 20 ans, l'évolution du numérique aurait elle continué à faire des progrès significativement ... audibles ? (toujours pour l'écoute d'un simple CD)

http://www.tnt-audio.com/clinica/cd67.html

Image


Il n'y a rien à regretter : la technique numérique suit la même pente que bien d'autres techniques : au fil du temps, ça devient mieux ou reste aussi bien, mais pour moins cher.

Le SA-CD, quoi qu'on en pense par ailleurs, est une belle illustration : le DSD est beaucoup plus simple à convertir que le PCM du CD. Sans opération mathématique compliquée, on atteint des taux de distorsion harmonique et d'intermodulation, des niveaux de bruits, extrêmement bas, qui coûtaient une fortune à atteindre à partir d'un CD (quand on y arrivait !). Les mesures de la revue italienne Audioreview sont édifiantes à consulter : passer du mode CD au mode SA-CD sur un lecteur hybride et les résultats objectifs font un bon stupéfiant.

Toutefois, il faut rester prudent : faire passer des vessies pour des lanternes semble être devenu courant depuis que le CD est démocratisée. Beaucoup de marque font payer très chers des objets qui n'en valent objectivement pas le prix. C'est la rançon de la baisse du coût du numérique. Comme les performances sont pratiquement à coup sûr là sans avoir à faire beaucoup d'efforts (on peut se contenter d'appliquer de façon compétente les recommandations des fondeurs de puce ou des fabricants de mécanique de lecture sans faire preuve d'imagination), des fabricants de matériel hifi osent mettre sur le marché des lecteurs dont la seule sophistication est un prix savamment outré pour faire accroire l'idée qu'ils sont exceptionnels. L'acheteur doit donc savoir faire preuve de discernement, seul ou avec l'aide d'une presse d'aide à la consommation compétente, pour ne pas se laisser porter à acheter une 407 recarossée au prix d'une Rolls-Royce.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 13 Aoû 2013 12:43

Meep a écrit:J'ai utilisé le format DCC pendant un moment, sorti par Philips. Mon Régisseur général ne jurait que par cela.

C'etait comme le DAT une cassette numérique.

Son seul avantage était la comptabilité avec les cassettes analogiques, car pour le reste bof bof !
Le DCC n'a jamais trouvé son public car c'était un produit ni fait pour le grand public (à l'époque c'était le CD) ni pour les pros (les boitiers étaient des formats salon contrairement au DAT qui était portable, et avec une finition plastique vraiment pas terrible.

j'ai eu un DCC enregistreur portable (mais pas pro) le DCC 170 philips
Mais le dcc c'était du "MP3" avant la lettre, le Minidisc Sony aussi d'ailleurs ...
j_yves
 
Messages: 4200
Inscription: 18 Oct 2002 14:21
  • offline

Message » 13 Aoû 2013 13:43

Juste une question existe il des enregistreurs dignes de ce nom sur support sd hc pour salon en 24bits avec convertisseurs dedies.Ceci juste pour remplacer mon teac md8 qui est plus proche du mp3 que du son recherche.C'est vrai qu'en rempacant de la k7,un naka zx7 avec lequel j'ai passe d'excellents moments d'ecoute.Pas de nostalgie,le numerique est bien la et vive le progres.
stale25
 
Messages: 1131
Inscription: 09 Mai 2010 16:32
  • offline

Message » 13 Aoû 2013 14:09

Dans l'ordre quantitatif du moins bon au meilleur:
DCC digital compact cassette : compression PASC (Precision Adaptive Sub-band Coding) proche du MPEG-1 (taux de compression 4x)
MD mini disc: compression ATRAC (Adaptive Transform Acoustic Coding): cette technique utilisait deux notions de psychoacoustique. le seuil d'audibilité et le masking audiotemporel.
DAT digital audio tape: PCM
Fronts: Mk sound M5, Surrounds: The Box PA12, caisson: Mk Sound Sb8, Préamp: Marantz 7701, Amplis: T.Amp E400
Meep
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7777
Inscription: 13 Oct 2005 14:17
Localisation: A droite en sortant de l'ascenseur
  • offline

Message » 13 Aoû 2013 15:08

Scytales a écrit:
eric65 a écrit:
haskil a écrit:
Le CD est la meilleure chose qui soit arrivée en hifi, à la musique enregistrée, après la stéréophonie... et le numérique est la meilleure chose qui soit arrivée à la hifi depuis l'introduction de l'élecricité dans le processus d'enregistrement et de lecture. Aujourd'hui, pour un prix très raisonnable, grâce au numérique, on peut accéder à une qualité de restitution dont les hifistes rêvaient sans le croire au cours des années 1960 et 1970...


Bonjour Haskil,

Dois-je regretter le lecteur de CD à 2000 Francs de mes parents des années 1996 (diapason d'or) que je leur avais choisi à l'époque ?
Lecteur de CD Marantz cd-67mk2 SE
Ou, d'après toi, depuis près de 20 ans, l'évolution du numérique aurait elle continué à faire des progrès significativement ... audibles ? (toujours pour l'écoute d'un simple CD)

http://www.tnt-audio.com/clinica/cd67.html

Image


Il n'y a rien à regretter : la technique numérique suit la même pente que bien d'autres techniques : au fil du temps, ça devient mieux ou reste aussi bien, mais pour moins cher.
...
Toutefois, il faut rester prudent : faire passer des vessies pour des lanternes semble être devenu courant depuis que le CD est démocratisée. Beaucoup de marque font payer très chers des objets qui n'en valent objectivement pas le prix. C'est la rançon de la baisse du coût du numérique. Comme les performances sont pratiquement à coup sûr là sans avoir à faire beaucoup d'efforts (on peut se contenter d'appliquer de façon compétente les recommandations des fondeurs de puce ou des fabricants de mécanique de lecture sans faire preuve d'imagination), des fabricants de matériel hifi osent mettre sur le marché des lecteurs dont la seule sophistication est un prix savamment outré pour faire accroire l'idée qu'ils sont exceptionnels. L'acheteur doit donc savoir faire preuve de discernement, seul ou avec l'aide d'un presse d'aide à la consommation compétente, pour ne pas se laisser porter à acheter une 407 recarossée au prix d'une Rolls-Royce.


Je ne sais pas,

17 ans après, pour en rester aux lecteurs de CD (pas de SACD), aurais-je l'assurance que ce lecteur de CD Marantz 6004 SILVER GOLD (de dernière génération) d'un prix similaire à celui de mes parents (lecteur de CD Marantz cd-67mk2 SE) (2000 francs en 1996), même en tenant compte de l'inflation, sera aussi bon que celui de mes parents, sans compter ma source actuelle (uniquement lectrice de CD) recarrossée en alu (pour ne pas rouiller) mais quand même un peu moins chère que le prix d'une Rolls (j'ai eu une remise) :wink:

http://www.darty.com/nav/achat/hifi_vid ... _gold.html
Image
eric65
 
Messages: 3746
Inscription: 29 Sep 2010 12:38
  • offline

Message » 13 Aoû 2013 18:16

Scytales a écrit:
eric65 a écrit:
haskil a écrit:
Le CD est la meilleure chose qui soit arrivée en hifi, à la musique enregistrée, après la stéréophonie... et le numérique est la meilleure chose qui soit arrivée à la hifi depuis l'introduction de l'élecricité dans le processus d'enregistrement et de lecture. Aujourd'hui, pour un prix très raisonnable, grâce au numérique, on peut accéder à une qualité de restitution dont les hifistes rêvaient sans le croire au cours des années 1960 et 1970...


Bonjour Haskil,

Dois-je regretter le lecteur de CD à 2000 Francs de mes parents des années 1996 (diapason d'or) que je leur avais choisi à l'époque ?
Lecteur de CD Marantz cd-67mk2 SE
Ou, d'après toi, depuis près de 20 ans, l'évolution du numérique aurait elle continué à faire des progrès significativement ... audibles ? (toujours pour l'écoute d'un simple CD)

http://www.tnt-audio.com/clinica/cd67.html

Image


Il n'y a rien à regretter : la technique numérique suit la même pente que bien d'autres techniques : au fil du temps, ça devient mieux ou reste aussi bien, mais pour moins cher.

Le SA-CD, quoi qu'on en pense par ailleurs, est une belle illustration : le DSD est beaucoup plus simple à convertir que le PCM du CD. Sans opération mathématique compliquée, on atteint des taux de distorsion harmonique et d'intermodulation, des niveaux de bruits, extrêmement bas, qui coûtaient une fortune à atteindre à partir d'un CD (quand on y arrivait !). Les mesures de la revue italienne Audioreview sont édifiantes à consulter : passer du mode CD au mode SA-CD sur un lecteur hybride et les résultats objectifs font un bon stupéfiant.

Toutefois, il faut rester prudent : faire passer des vessies pour des lanternes semble être devenu courant depuis que le CD est démocratisée. Beaucoup de marque font payer très chers des objets qui n'en valent objectivement pas le prix. C'est la rançon de la baisse du coût du numérique. Comme les performances sont pratiquement à coup sûr là sans avoir à faire beaucoup d'efforts (on peut se contenter d'appliquer de façon compétente les recommandations des fondeurs de puce ou des fabricants de mécanique de lecture sans faire preuve d'imagination), des fabricants de matériel hifi osent mettre sur le marché des lecteurs dont la seule sophistication est un prix savamment outré pour faire accroire l'idée qu'ils sont exceptionnels. L'acheteur doit donc savoir faire preuve de discernement, seul ou avec l'aide d'un presse d'aide à la consommation compétente, pour ne pas se laisser porter à acheter une 407 recarossée au prix d'une Rolls-Royce.


S'il faut rester prudent, il ne faut pas oublier que les défauts objectifs de la lecture du microsillon en terme de distorsion harmonique, de diaphonie de l'extrême-grave à l'extrême-aigu, de reproduction de la stéréophonie, de rapport signal/bruit, et de bande passante sont largement supérieurs à ceux d'un CD lu par un lecteur CD qui, donc, le surclasse.

Un lecteur dans lequel on glisse un CD bien enregistré donne donc des résultats supérieurs à ce que donne la lecture d'un LP par les moyens habituels : cellule, bras, platine, préamplificateur RIAA mettant en oeuvre des moyens assez considérables en terme de coût et de réglages.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 14 Aoû 2013 9:41

eric65 a écrit:Image


Magnifique !! :love:
Vive le(s) vieux .
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline

Message » 14 Aoû 2013 10:06

fargo a écrit:
eric65 a écrit:Image


Magnifique !! :love:
Vive le(s) vieux .


Le pire, c'est que ce "vieux" lecteur de CD Marantz de mes parents, d'une autre époque (de l'époque du franc :wink: ), marche toujours très bien actuellement avec un petit intégré et des enceintes Triangle Comètes. Ma mère, pianiste aime bien écouter en CD les œuvres qu'elle joue au piano, seule ou à plusieurs avec son petit groupe de musiciens amateurs.
eric65
 
Messages: 3746
Inscription: 29 Sep 2010 12:38
  • offline

Message » 14 Aoû 2013 11:00

8)
J'ai exactement le même : Marantz cd 67 se et un Arcam alpha 5+ , toujours fringants . :love:
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline



Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message