Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Bien comprendre l'Ultra HD, la 4K, et les normes THX, Dolby, DTS, Auro 3D

Dolby Atmos Cinéma et Homecinéma

Message » 27 Aoû 2017 3:06

Merci à tous
Bon, je me monte mon pc la semaine prochaine donc je vous direz ce qu'il en ai avec des périphériques compatible hdcp et hdmi 2.0b...
Sinon, pour ceux qui sont intéressé, Leawo est un super lecteur bluray mais seulement compatible bitstream 7.1, léger et facile à prendre en main, payant autrefois mais maintenant gratuit. Pas comme Kodi avec lequel je n'arrive même pas à lire un bluray... alors le régler en bitstream...
Sinon en logiciel payant, c'est quoi le meilleur logiciel lecteur bluray compatible bitstream dolby atmos, facile à prendre en main et léger?
Merci encore!!!
Bibi3184
 
Messages: 10
Inscription: 30 Juil 2017 21:23
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Aoû 2017 3:06

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Aoû 2017 15:16

MarcMAME a écrit:
burne a écrit:J'ai vraiment l'impression que l'on ne parle pas de la même chose.

Je pense que tu ne comprends pas que tu ne pourras jamais faire transiter 18Gbps de data à travers un appareil qui n'est prévu que pour supporter 10Gbps max.

Ta démonstration ne tient pas trop la route.© Je t'ai mis le copyright, en tant que pro, j’espère que tu apprécieras. ;)
Blague à part, si l'ampli est capable de jouer le son et d'envoyer la vidéo UHD converti en 1080P, c'est bien qu'il arrive non seulement à le déchiffrer mais aussi à le faire transiter comme tu le dis.
A ce compte là techniquement rien n'aurait empêché de se dire: "tiens je sais pas décoder nativement donc au lieu de convertir, je fais demi tour et je laisse passer le signal, le tout tel quel d'une prise à l'autre, à l'aide de pistes parallèles switchable etc."
Ca c'est que l'on appel un vrai passthrough, je rappel que depuis toujours il n'y a que 19 broches au hdmi.
Mais comme bizness as usual...

HDMI qui par ailleurs à eu 12 versions différentes depuis ses débuts, ce qui fait en moyenne 1 version par an! Comme obsolescence programmé ça pose là quand même.


MarcMAME a écrit:Le mode bitstream en HDMI n'est pas qu'un vulgaire bypass mécanique.

Il est certain que beaucoup l'on découvert à leur dépend, moi y compris, nombre s'en plaignent en magasin mais aussi certains sur le net.
Les docs des matériels ne sont pas clair du tout et laisse penser le contraire concernant ce passthrough.
Il y aurait peut être matière à mieux informer le consommateur dans les docs. Le staff relation pro à l'air de s'ennuyer à coup de Gif, peut être pourrait-il en toucher un mot aux fabricants?

Après si tout le monde est d'accord pour se faire entuber chaque année, n'en parlons plus.
burne
 
Messages: 2079
Inscription: 30 Juin 2002 13:35
Localisation: MARS
  • offline

Message » 28 Aoû 2017 19:56

burne a écrit:Blague à part, si l'ampli est capable de jouer le son et d'envoyer la vidéo UHD converti en 1080P, c'est bien qu'il arrive non seulement à le déchiffrer mais aussi à le faire transiter comme tu le dis.

A ma connaissance, aucun ampli non UHD n'est capable de faire un downscale de l'UHD en HD.
Si c'est le cas chez toi, c'est ton lecteur UHD qui effectue cette conversion en interne au préalable, pas l'ampli.



burne a écrit:Ca c'est que l'on appel un vrai passthrough, je rappel que depuis toujours il n'y a que 19 broches au hdmi.

Certes, mais on est quand même passé d'un bus cadencé à 165MHz à 600MHz aujourd'hui.
C'est comme les bus PCI des ordinateurs qui ont gardé la même connectique au fil des révisions.
Il existe toujours une compatibilité descendante mais jamais montante.
MarcMAME
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 4438
Inscription: 14 Nov 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 28 Aoû 2017 20:56

Bibi3184 a écrit:Merci à tous
Bon, je me monte mon pc la semaine prochaine donc je vous direz ce qu'il en ai avec des périphériques compatible hdcp et hdmi 2.0b...
Sinon, pour ceux qui sont intéressé, Leawo est un super lecteur bluray mais seulement compatible bitstream 7.1, léger et facile à prendre en main, payant autrefois mais maintenant gratuit. Pas comme Kodi avec lequel je n'arrive même pas à lire un bluray... alors le régler en bitstream...
Sinon en logiciel payant, c'est quoi le meilleur logiciel lecteur bluray compatible bitstream dolby atmos, facile à prendre en main et léger?
Merci encore!!!

Tu peux ptet essaye une version beta de vlc ou mpc-hc
Mais le gratuit sous windows j’ai un doute, pour le decoder il faut payer des licences a dolby donc il te faut un player qui fasse du bitstream en hdmi ou optique
MFDS
 
Messages: 388
Inscription: 22 Déc 2014 12:29
  • offline

Message » 02 Sep 2017 15:48

MarcMAME a écrit:A ma connaissance, aucun ampli non UHD n'est capable de faire un downscale de l'UHD en HD.
Si c'est le cas chez toi, c'est ton lecteur UHD qui effectue cette conversion en interne au préalable, pas l'ampli.

C'est parce-que le lecteur et l'ampli dialoguent préalablement pour savoir qui peut faire quoi.(et même plus loin pour l'Arc avec son retour audio)
Il y a d'ailleurs plusieurs dialogues que ce soit l'EDID via le DDC ou le HDCP qui suit. Le problème c'est que ces protocoles obligent à passer par ce système là pour pouvoir transiter.
Et comme il y a des limites au TMDS puisqu'il est hardware et que tu es obligé de passer par là, tu es bloqué en cas d'augmentation de vitesse ou de ligne.(le signal passe par ces puces avant de sortir vers l'autre prise HDMI)
Rien n’empêchait techniquement en cas de non compatibilité, de laisser passer le signal tel un vrai passthrough et ce via des pistes parallèles switcheable.(En bref il manque une vrai multiprise péritel numérique)
Ainsi tant que l'on reste en 19 broches, tu pourrais avoir n'importe quoi ou presque qui transite, ça fonctionnerait comme une simple multiprise mécanique.(ex: Lecteur vers entrée hdmi 1 de l'ampli, switché vers sortie hdmi passthrough("mécanique") 2 pour la vidéo vers le téléviseur)
C'est pour la même raison qu'un vieux câble HDMI 1.2 peut envoyer du HDMI 2.0 en signal natif UHD alors que la bande passante est beaucoup plus élevé.

Cette histoire de prise a d'ailleurs été un gros débat pour le HDMI 2.1. La compatibilité est présente si tu ne dépasses pas par exemple le 4K60hz, ainsi tu peux garder les câbles existant(en théorie)
L'idée étant à priori d'utiliser une sorte de multiplexage pour faire passer un 4eme TMDS avec l'Horloge, afin de garder les 19 broches plutôt que de faire comme le DVI.(le hdmi à depuis toujours 3 TMDS)
Mais ça va engendrer des problèmes supplémentaires de connections d'autant que la fréquence à encore doublé. Il va y avoir en plus des problèmes avec les câbles long, il y a le même type de soucis avec l'un des clones qu'est le display port, baisse par rapport au débit initialement prévu pour avoir des câbles plus long.
Pareil avec le nouvel USB, on double le débit mais limité à 1M(encore plus fort).
A mon avis l'avenir sera plutôt au Pam ou à l'optique hybride, il serait curieux de voir comment ils vont articuler ça pour brider à nouveaux les possibilités comme ils l'ont fait avec le HDMI.
burne
 
Messages: 2079
Inscription: 30 Juin 2002 13:35
Localisation: MARS
  • offline

Message » 12 Sep 2017 16:33

Fabio_30 a écrit:Bonjour à tous,

Je suis passé en 5.1.2 hier. (2 canaux supplémentaires avant) hauts. Voici mon ressenti :

Premier essai sur Kong skull island. Excellent, une ampleur plus prononcée. La piste atmos est redoutable.

Essais sur pistes DTS et DD standard et HD. Je préfère le mode digital surround au dts neural dans tous les cas ! Je trouve l'ampleur plus prononcée et le grave mieux géré. On est bien entendu en deçà du rendu de l'atmos, mais l'apport des deux canaux supplémentaires se fait sentir. La gestion de ces derniers semble pas mal en l'absence d'encodage atmos.
Je pense utiliser ce mode en permanence en l'absence de piste atmos. C'est encore mieux en activant en plus le mode ehancer du Yamaha.


Finalement, après de multiples visionnages de films, j'utilise uniquement le mode Digital surround sur les pistes 2.0. Sur des pistes 5.1, ça ajoute un écho qui gâche tout de même le naturel de la bande son.

Conclusion, je reste en utilisation 5.1.2 avec le mode DSP aventure activé. Les deux enceintes supplémentaires apportent une meilleure ampleur sur le devant de la scène sonore. J'aime beaucoup le rendu dans ce mode, et je trouve celui-ci bien plus naturel que le Digital Surround.

Sur une bande son encodée en atmos, c'est terrible. C'est bizarre, mais je trouve que tout est meilleur. J'ai regardé Conjuring 2 dernièrement en atmos, et cela m'a définitivement convaincu du bien fondé du 5.1.2.
Fabio_30
 
Messages: 276
Inscription: 10 Avr 2008 19:13
Localisation: 30
  • offline

Message » 17 Sep 2017 10:38

Moi sur mon YAMAHA je suis toujours en STRAIGHT.
LEPIRATE
 
Messages: 3343
Inscription: 13 Nov 2013 7:54
Localisation: SOUS LE SOLEIL DE LA CORSE DU SUD
  • offline

Message » 18 Sep 2017 9:32

Fabio_30 a écrit:
Fabio_30 a écrit:Bonjour à tous,

Je suis passé en 5.1.2 hier. (2 canaux supplémentaires avant) hauts. Voici mon ressenti :

Premier essai sur Kong skull island. Excellent, une ampleur plus prononcée. La piste atmos est redoutable.

Essais sur pistes DTS et DD standard et HD. Je préfère le mode digital surround au dts neural dans tous les cas ! Je trouve l'ampleur plus prononcée et le grave mieux géré. On est bien entendu en deçà du rendu de l'atmos, mais l'apport des deux canaux supplémentaires se fait sentir. La gestion de ces derniers semble pas mal en l'absence d'encodage atmos.
Je pense utiliser ce mode en permanence en l'absence de piste atmos. C'est encore mieux en activant en plus le mode ehancer du Yamaha.


Finalement, après de multiples visionnages de films, j'utilise uniquement le mode Digital surround sur les pistes 2.0. Sur des pistes 5.1, ça ajoute un écho qui gâche tout de même le naturel de la bande son.

Conclusion, je reste en utilisation 5.1.2 avec le mode DSP aventure activé. Les deux enceintes supplémentaires apportent une meilleure ampleur sur le devant de la scène sonore. J'aime beaucoup le rendu dans ce mode, et je trouve celui-ci bien plus naturel que le Digital Surround.

Sur une bande son encodée en atmos, c'est terrible. C'est bizarre, mais je trouve que tout est meilleur. J'ai regardé Conjuring 2 dernièrement en atmos, et cela m'a définitivement convaincu du bien fondé du 5.1.2.


Ce format ne cessera donc jamais de diviser. Étonnant ces écarts de points de vue...

Ce week-end je recevais un étranger chez moi pour vendre une enceinte centrale... un oeil neuf... une oreille surtout. On s'habitue vite à la qualité qu'on possède de sorte qu'on finit par ne plus être étonné.

La salle dédiée n'étant pas terminée la démo se fait dans mon salon dédié à la télévision au sous-sol... le gars est assez impressionné par ce qu'il voit, le téléviseur 70" lui parait immense, il découvre les enceintes frontales qui sont le format au dessus des siennes (c'est pas difficile en même temps, avec des 920.1 qui sont le format au dessus de 99% des enceintes du marché... à part les BW Nautilus :lol: ).
Je lui montre quelques extraits de films, on s'arrête sur "Jurrassic World" dont le début permet de mettre en relief les qualités de la centrale (la coquille de l’œuf qui se brise très distinctement audible sur cette enceinte d'une qualité incomparable avec le reste de la production, présent sans être projeté, défini sans être perçant.....). Il est resté scotché comme si c'était la première fois qu'il découvrait le film, des yeux d'enfants pour un passionné.

Puis il finit par se demander pourquoi avec une telle armada de matériel je ne suis pas équipé en Atmos, je lui ai expliqué que la pièce a été refaite en partant de zéro dans du béton et qu'il était simple d'intégrer le nombre de HP que je voulais, prévoir les réservations pour des enceintes supplémentaires et tirer les cables correspondants.
Je lui ai dit que j'avais testé l'Atmos et que je ne voyais pas la valeur ajoutée du dispositif et que j'avais préféré un 5.1

Il se trouve que mon ami chez qui j'ai pu le tester était présent également... il est en 7.1.4 et finalement il a lâché du bout des lèvres que l'Atmos n'était pas non plus selon lui d'un apport qualitatif absolument indiscutable...
Bien évidemment je n'ai rien d'autre pour étayer ses dires que le fait de pouvoir soutenir que je l'ai entendu l'admettre.
Je me dis que je n'aurais pas voulu, comme lui, investir 5000€ dans un dispositif sonore (préampli Atmos, ampli supplémentaire pour les enceintes Atmos et enfin enceintes Atmos dédiées), pour finalement me dire que c'est pas si probant ou nécessaire que ça au film.

Drôle de format...
chicken run
 
Messages: 2627
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 18 Sep 2017 10:00

Juste le retour de mon cote par rapports aux demos.

Sur une dizaine de personnes non technophiles juste passées voire un film (amis, famille, collègues), sur des films Atmos comme Gravity ou Mad Max, je fais la bascule entre 7.1 classique et 7.1.4 Atmos, et dans 100% des cas on me dit préférer le 7.1.4 Atmos.

Après, le gain perçu et obtenu justifie t-il l'investissement matériel supérieur et les travaux, le débat reste ouvert ...
Son 9.2.4 (proc. 7.1.4): Marantz 7009 + Lexicon CX-7 / Monitor Audio Gold GX (300+C350+S12+S2+S2) [9 bas dont 4 surrounds] + moniteurs Bose 101 [4 hauts] / Klipsch R 115 + Sydney AR12
Video UHD: Panasonic UB700 + Epson 9300
(Détails de ma pièce dédiée)
Avatar de l’utilisateur
pasender
Staff Relations PROs
Staff Relations PROs
 
Messages: 2686
Inscription: 01 Avr 2004 10:41
  • offline

Message » 18 Sep 2017 10:10

C'est d'autant plus couteux vu le nombre de BR qui sortent dans ce format (le sujet des BR atmos en recense moins d'une centaine sur 3 ans)
Dawid
 
Messages: 17321
Inscription: 07 Sep 2000 2:00
Localisation: Bordeaux

Message » 18 Sep 2017 10:26

Après, le gain perçu et obtenu justifie t-il l'investissement matériel supérieur et les travaux, le débat reste ouvert ...
Le débat restera toujours ouvert de toute façon, puisque c'est parfaitement subjectif, tant du point de vue qualitatif que financier.
Et ça concerne tous les loisirs, de toute façon.

Le passage à l'Atmos m'a coûté quelques milliers d'euros, matos (préampli, bloc de puissance, enceintes) et travaux.
Est-ce que ça valait le "coût" par rapport au plaisir apporté ?
En fait, j'en sais rien et je vais pas me creuser la tête pour savoir, puisque cet argent ne m'a pas manqué pour faire autre chose, pour moi ou ma famille.
A partir de là, y'a pas de mal à se faire plaisir. :wink:
Fafa
 
Messages: 71089
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 18 Sep 2017 11:24

Dawid a écrit:C'est d'autant plus couteux vu le nombre de BR qui sortent dans ce format (le sujet des BR atmos en recense moins d'une centaine sur 3 ans)


Le sujet recensant les BD Atmos n'est plus à jour depuis un moment déjà. Il en existe plus de 150 et ceci sans compter les BD UHD.
evangelion77
 
Messages: 2626
Inscription: 19 Oct 2010 23:15
Localisation: Lacanau beach
  • offline

Message » 18 Sep 2017 15:05

OK merci pour les précisions ;)
Dawid
 
Messages: 17321
Inscription: 07 Sep 2000 2:00
Localisation: Bordeaux

Message » 20 Sep 2017 11:46

Au temps du DVD, Dolby avec le Dolby Digital avait un quasi-monopole des bandes son. Les pistes DTS constituaient des exceptions sur lesquelles se ruaient tous les passionnés conscients de l’apport de ce format concurrent. Souvenez des éditions DTS de Taxi, du Soldat Ryan ou encore de la version longue de la trilogie du Seigneur des Anneaux…

Avec l’arrivée du BR, le constat s’est inversé, DTS avec le DTS-HD a supplanté Dolby et là aussi, tous les home-cinéphiles ont admis la supériorité de la dynamique et de la clarté du message sonore.
Un chassé-croisé donc, qui vit une sorte de troisième épisode avec une nouvelle offensive de Dolby, mais cette fois ci via un artifice, l’atmos, sur le BR et simultanément l’UHD BR, le plus souvent sur la VO pour ce dernier support…. DTS court désormais derrière Dolby avec son option équivalente baptisée DTS X…

J’omets volontairement d’évoquer les épisodes des voies ou « voix » parallèles du 6 et 7.1 habillées d’acronymes divers et variés que ce soit chez l’un ou chez l’autre ces dix dernières années.
Chaque évolution sonore a engendré espoir, frustration et parfois déception, mais toujours des débats acharnés entre amateurs éclairés. Défenseurs contre opposants, arguments techniques contre financiers, pour aboutir peut être au débat le plus accroché, certains penseront stérile, sur le Dolby Atmos. L’intensité de ce débat cristallise peut être avant tout l’essoufflement des supporters d’un marché qui n’a cessé de s’auto-affaiblir en complexifiant à l’extrême un concept pour espérer en maximaliser les dividendes.

Les analyses de GKF révèlent que ces années d’évolution aboutissent au constat suivant fin 2016 : « le marché audio-vidéo de salon fait pâle figure. Les platines DVD passent en dessous du cap du million, soit un recul de 11% sur un an. Les fabricants espèrent se refaire en 2017 grâce au développement du format ultra haute définition (UHD). Le Home Cinéma continue à reculer, perdant 30% et passant sous la barre des 100.000 pièces en 2016, alors que les barres de son sont le seul produit en croissance dans ce segment (+4% à 540.000 pièces) ».

Finalement les choix techniques de standard audio comme le Dolby Digital, DTS sur le DVD et le DTS HD sur le BR n’ont pas fait débat, la qualité de ces formats s’imposait d’elle-même. Le développement de ce loisir s’appuyait sur ces piliers fondateurs. Autant l’adjonction des compléments auditifs, 6, 7.1, 9.1, 11.2, atmos, DTS X n’ont jamais produit le même consensus et ont contribué à faire renoncer le public.
Des professionnels expérimentés sont régulièrement intervenus pour nous expliquer la véracité du message sonore, et la complexité d’y adjoindre des effets destinés à amplifier sa perception, avec en filigrane le message subliminal que le mieux peut être aussi l’ennemi du bien. Ou, comme je l’ai parfois moi-même souligné, le gain plus ou moins perceptible a un coût qui lui est bien réel. Un peu à l’image d’une courbe exponentielle ou à partir d’une hauteur, l’amélioration nécessite un surcoût important pour une progression minime.

Les passionnés dans tous les domaines cherchent bien souvent l’optimisation ou à se rapprocher d’une forme de perfection, je peux comprendre cette démarche, moins le discours qui consiste à affirmer que sans elle point de salut. Des solutions et des alternatives techniques pour des coûts moindres et une efficience supérieure ont été ici même explicités comme la possibilité d’organiser son espace suround via un réseau d’enceintes.

Je reste persuadé que le potentiel technique de tous les supports successifs n’a que très rarement été utilisé au maximum de ses possibilités, tant en audio qu’en vidéo d’ailleurs. Une démarche qui aurait été cohérente avec le niveau d’exigence et des attentes des home-cinéphiles. Elle aurait contribué à pérenniser ce marché. Cette approche de pleine exploitation n’a pas été retenue, contrairement aux choix marketing de rajouter et surtout de vendre des améliorations techniques plus ou moins convaincantes, comme autant de rajouts de couches et d’artifices sur un message sonore sous exploité. Là encore l’illustration du choix entre une approche responsable d’éditions matures et celle mercantile qui consiste à revendre plusieurs fois le même film en lui adjoignant des artifices techniques successifs, source d’investissements matériels répétés.

Cet axe est en train d’atteindre désormais avec l’UHD-BR son paroxysme, la production est orientée vers la maximalisation des profits autour d’œuvres dont l’édition unique est mondiale, avec un soutien clairement affiché sur la VO qui bénéfice seule d’une attention technique particulière.
Au final, nous sommes à l’automne 2017 et les ventes d’UHD ne décollent pas en France. Fin 2016, pour mémoire, 7500 platines, 73 titres pour 60 000 exemplaires vendus. A peine plus de 800 ventes par titre en moyenne… Et ce n’est pas ventes actuelles des TV qui vont soutenir ce développement. Fin août 2017, les ventes sont moitié moins importantes qu’en 2016, ce qui promet d’ailleurs de belles remises à venir sur le stock qu’il va convenir d’écouler rapidement.

« Decomplexifier » le support et ne pas noyer le consommateur dans une jungle d’acronymes techniques apparaît comme une urgence évidente.
precigou
 
Messages: 260
Inscription: 28 Déc 2007 22:50
  • offline

Message » 20 Sep 2017 18:09

Eh bien pour que l'UHD décolle ils savent se qu'ils ont a faire... il faut commencer par arréter la production des DVD !!!
joebil
 
Messages: 596
Inscription: 04 Juin 2006 12:55
Localisation: Nord
  • offline


Retourner vers Normes

 
  • Articles en relation
    Dernier message