Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Bien comprendre l'Ultra HD, la 4K, et les normes THX, Dolby, DTS, Auro 3D

Les principaux défauts liés à la projection MAJ le 28/12/13

Message » 18 Aoû 2004 18:21

Bonjour,
Ce fil existe pour permettre à tous les passionnés débutants ou plus expérimentés de s'y retrouver plus facilement dans tous ces problèmes techniques qui entachent la reproduction de nos sources VIDEO.

Ces défauts ne sont pas nécessairement visibles. Ils dépendent de chaque diffuseur vidéo, et son propre à un modèle, à une technologie et ne sont pas présents systématiquement.
Cete filière se veut être une forme de glossaire illustré, pour mieux comprendre certains sujets de discussions abordés dans le domaine de la vidéo et du home cinéma.

Edition effectuée par Thebe le 12 janvier 2014 pour y insérer une mise à jour effectuée par SAFE le 28 décembre 2013 dans le sujet Artefact en HD et 3D : post177930590.html#p177930590.
Un grand merci à lui. Pour mémoire le premier message initié par Franck est maintenu : il est inséré ci-dessous après la synthèse de Safe dans le deuxième message (celui d'Allucinema) :

Synthèse de SAFE :

Tous les amoureux d’images, que ce soit sur TV ou vidéo projecteur et quel que soit la qualité de leur système vidéo, sont confrontés à des phénomènes parasite qui viennent dégrader la qualité de leur expérience visuelle. Après l’ultra HD, je vous propose de décrire les artéfacts les plus courants en vidéo, d’en expliquer les causes et de fournir des exemples imagés, voir animés.

*****************
** Généralités : **
*****************

Commençons par définir un artéfact : un artéfact est un effet (lat. factum) artificiel (lat. ars, artis ).

Dans une image vidéo, un artéfact est un élément indésirable et/ou défectueux et indépendant des réglages. Les artefacts les plus communs en vidéo analogique ont trait à la couleur et/ou la luminance. En télévision numérique, TNT, ou Satellite on utilise aussi le vocable artéfact pour décrire un quelconque phénomène visuel anormal, mosaïque, pixellisation, gels, …

Voici une liste des artefacts vidéos les plus répandus classés par familles ( liste non exhaustive ) :

• Artéfacts liés à la captation vidéo :
• Facteur de Flare ( Lens Flare )
• Flou lumineux ( Blooming Effect )
• Noir bouchés, blanc brûlé ( à la captation )
• Moiré ( et Maze Artifact )
• Bruit vidéo

Artéfacts ou défauts liés à l’optique ( d’un vidéo projecteur / du matériel de captation vidéo ) :
• Distorsion ( en barillet, en coussinet )
• Aberration chromatique
• Vignetage

Artéfacts liés au traitement vidéo :
• Pavé de pixel ( Macro Blocking )
• Effet escalier ( Aliasing )
• Effet Gibbs ( Mosquito Noise )
• Effet Gibbs ( Ringing Effect )
• Halo de contour lié au Edge Enhancement
• Flickering Effect
• Blurring Effect
• Effet de peigne
• Chroma Upsampling Error ( CUE )
• Interlaced Chroma Problem ( ICP )
• Effet de masque ( Pixel Cropping )

Artéfacts ou défauts liés à diffusion vidéo :
• Overscan
• Noir bouchés, blanc brûlé ( à la diffusion )
• Pixel mort
• Poussières
• Défaut de convergence des matrices
• Grille de matrice visible ( Screendor )
• Clouding
• Dirty Screen Effect ( DSE )
• Effet de postérisation ( Banding )
• Solarisation
• Dérive colorimétrique ( Shading )
• Effet arc-en-ciel ( AEC ou Rainbow Effect )
• Motion dithering
• Scanline artéfact ( “Peek a boo” Effect )
• Tearing
• Judder
• Soap Opéra Effect ( lié à l’interpolation d’image )

Remarques :
Nous ne traiterons pas des artéfacts liés à la diffusion par satellite ( pixellisation, gel d’image ). Nous ne détaillerons pas non plus les différents types d’un même artéfact dans le détail ( de nombreux types de bruits et de Banding existent et nécessitent un article à eux seuls ).

Il est intéressant de constater que chaque élément de la chaîne de production visuelle ( captation, post production et production, diffusion ) comporte ses propres effets indésirables et qu’il est compliqué pour le diffuseur de déjouer/corriger tous ces phénomènes à la fois.

Ces défauts ne sont pas nécessairement visibles. Ils dépendent de chaque diffuseur vidéo, et sont propre à un modèle, à une technologie et ne sont pas présents systématiquement. Nous essaierons d’être le plus précis possible dans nos descriptions.


************************************
** Artéfacts liés à la captation vidéo : **
************************************


Facteur de Flare ( Lens Flare )

Description du phénomène :
Le Lens Flare se produit lorsqu’une image inclue une source de lumière intense. Le facteur de Flare est une aberration optique due à une diffusion parasite de la lumière à l’intérieur d’un objectif. Cette diffusion entraine une baisse générale du contraste de l’image obtenue. Les objectifs les plus touchés par ce phénomène sont le plus souvent ceux dont la formule optique comprend le plus de lentilles, chaque lentille offrant une nouvelle possibilité de diffusion de la lumière. Les traitements antireflets sont l’un des moyens utilisés pour lutter contre ce phénomène avec les objectifs modernes.

Exemple statique :
Image Image

Voici un zoom de la première image :

Image

Vidéo :
Voici des extraits du film Star Trek ou le Lens Flare est voulu ( et ajouté en post production ) par le réalisateur J.J Abrams :
http://www.collegehumor.com/video/68905 ... -star-trek


Flou lumineux ( Blooming Effect )

Description du phénomène :
Lorsqu’une caméra numérique capture une séquence comprenant une transition abrupte du lumineux au sombre, cette transition devient floue, la lumière débordant dans la zone obscure. Ceci est dû à la taille limitée de l’ouverture de l’objectif qui produit une diffraction, chaque point lumineux devenant un disque d’Airy. Pour qu’un diffuseur rende le flou lumineux correctement, il doit disposer d’un grand contraste dynamique.

Exemple statique :
Image

Vidéo :
Regarder la séquence vidéo entre 30s et 50s, les effets de Blooming ( volontaire ) sont flagrants :
http://blip.tv/aetutsplus/lens-whacking ... al-5978538


Noir bouchés, blanc brûlés ( à la captation )

Description du phénomène :
Cramer les blancs est une expression pour indiquer une surexposition d’une zone de l’image à tel point qu’une ou plusieurs couches RVB sortent de la dynamique du capteur au moment de la captation. La conséquence est qu’il est impossible de trouver un quelconque détail dans la zone de l’image surexposée qui est retranscrite par un aplat blanc. Les informations de détails sont irrémédiablement perdues à la captation. Boucher les noirs est le phénomène similaire en sous exposant une zone de l’image sombre.

Exemple statique :
Exemple d’image ou les blancs sont cramés : le cœur des feux d’artifice n’a plus aucun détail visible.

Image

Exemple d’image ou les noirs sont bouchés et les blanc cramés ! :
Image


Moiré ( et Maze Artifact )

Description du phénomène :
D’une manière générale, le Moiré se produit lorsque deux motifs se superposent et se traduisent par un troisième motif. En captation numérique, ces artefacts se produisent lorsque la fréquence des détails d’une scène dépasse la résolution du capteur de la caméra numérique. Lorsque les détails de la scène ne peuvent pas être correctement captés par un pixel ou un autre, des valeurs erronées de luminance ou de chrominance peuvent être enregistrées.

Plus la résolution du capteur de la caméra numérique est importante et moins l’effet de Moiré est visible à l’écran.

Le phénomène le plus visible de Moiré est celui que l’on nomme moiré des couleurs. L’autre phénomène moins visible de Moiré est l’artefact Maze ( ou artefact de labyrinthe ) : il se produit souvent lorsque il y’a des lignes parallèles qui ne tombent pas précisément sur un pixel du capteur de la caméra numérique. Le capteur doit alors « deviner » à ce qui est juste, ce qui peut entraîner des erreurs. Ces erreurs peuvent prendre la forme de connexion entre les lignes parallèles, d’où le nom « labyrinthe » donné à cet effet.

Exemple statique:
Voici deux exemples de Moiré :

Image Image

Voici un exemple d’artefact Maze :

Image

Vidéo :
Voici un GIF animé à 10im/s d’une vidéo prise avec un Canon 7D et mettant en évidence un Moiré :

Image


Bruit vidéo

Description du phénomène :

Le bruit est un terme issu du domaine de l’acoustique et désigne un signal parasite. Que ce soit pour le son ou pour l’image, le principe est identique : sur tout signal de base vient s’adjoindre un ensemble d’informations parasites aléatoires. Si le niveau du signal est suffisant, la proportion de bruit dans le signal utile (le fameux rapport signal/bruit) reste insignifiante. Par contre, si le niveau de bruit prend le pied sur l’information principale, le bruit sera présent.

Sur une image comme pour la vidéo, le bruit est particulièrement visible dans les zones sombres. Pourquoi ? Simplement car le capteur perçoit moins de lumière et dispose donc de moins d’informations électriques. Si le signal diminue, la proportion de bruit augmentera. La solution : éclairer.

De la même manière, la sensibilité influe sur la qualité de l’image car le capteur n’est pas nativement apte à supporter de hautes sensibilités. Plus on augmente la sensibilité et plus la mesure de la lumière sera approximative, donc plus le signal sera amplifié, tout comme le bruit par la même occasion.

En vidéo, à la captation, on recense généralement le « fixed pattern noise », le « random noise » et le « banding noise ». Le bruit de moustique ( Mosquito Noise ) lié à la compression MPEG sera traité plus loin.

Exemple statique :
Image

Vidéo :
Cette vidéo en anglais vous expliquera tout sur le bruit vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=ijCaCFqc_MA


**************************************************************************************
** Artéfacts ou défauts liés à l’optique ( d’un vidéo projecteur / du matériel de prise de vue ) : **
**************************************************************************************

L’optique est importante puisqu’elle conditionne le piqué de l’image (netteté et définition), sa géométrie et son uniformité au niveau de la luminosité et de la colorimétrie. Voici les trois défauts majeurs généralement relevés, liés à la conception de ces optiques :


Distorsion ( en barillet, en coussinet )

Description du phénomène :
En optique, la distorsion est une aberration géométrique apparaissant quand les conditions menant à l’approximation de Gauss ne sont plus respectées. La distorsion se manifeste le plus visiblement sur les lignes droites : une grille imagée par un système à forte distorsion aura une forme dite en « barillet », la grille est bombée vers l’extérieur, ou en « coussinet », la grille image ayant l’air déformée vers l’intérieur.

Exemple statique :
A gauche distorsion en barillet, à droite distorsion en coussinet :

Image Image

Vidéo :
Voici une vidéo comparative, de deux caméras portatives bien connues, en matière de distorsion d’image ( hero3 = distorsion en coussinet, hero2 = distorsion en barillet ) :

https://www.youtube.com/watch?v=D42GUKgFzKA


Aberration chromatique

Description du phénomène :
Une aberration chromatique est une aberration optique qui produit une image floue et aux contours irisés. Elle résulte de la décomposition de la lumière blanche en plusieurs bandes de couleurs. Le phénomène est particulièrement visible en périphérie de l’image si une optique de mauvaises qualité a été utilisée.

Exemple statique :
Dans l’exemple ci-dessous, le phénomène a volontairement été amplifié en ajoutant un objectif grand angulaire sur le même appareil photo avant la deuxième prise de vue. On observe notamment une frange bleue sur le côté droit du toit du bâtiment :

Image

Vidéo :
Voici une courte séquence vidéo montrant des aberrations chromatiques, notamment autour des carreaux bleus au fond de la piscine :

https://www.youtube.com/watch?v=lYMBH3oVdEQ


Vignetage

Description du phénomène :
Le vignettage est l’assombrissement de la périphérie (coins sombres) d’une image provoqué soit par une mauvaise qualité d’objectif, soit par l’utilisation d’un objectif dont le cercle-image ne couvre pas totalement le format du film ou tout simplement par un pare-soleil ou un filtre mal adapté à la longueur focale de l’objectif.

Exemple statique :
Effet de vignettage particulièrement visible sur le fond du ciel :

Image

Vidéo :
Une courte vidéo montrant du vignetage à la prise de vue ( voir les coins d’image ).

https://www.youtube.com/watch?v=BwaIrz5Z2vc


************************************
** Artéfacts liés au traitement vidéo : **
************************************


Pavé de pixel ( Macro Blocking )

Description du phénomène :
L'artefact dit de Blocking se traduit par des blocs artificiels dans l'image. Parfois référencé sous le nom de macro-blocking, il produit une image dont la structure des blocs encodés devient visible.

En poussant les limites de l'encodeur, les blocs sont trop moyennés et apparaissent sous la forme d'un gros pixel. D'un bloc à un autre, la moyenne calculée peut varier et créer ainsi des bords bien délimités entre les blocs.
Cet effet devient encore plus prononcé quand il y a des mouvements rapides de caméra.

Lié à la compression MPEG, ce phénomène affiche certaines parties de l'image sous forme de pavé de pixels de tailles et couleurs différentes, plutôt que par une zone uniforme et lisse.

Exemple statique :
Image

Quelques Blu-Ray encodés en MPEG 2 font apparaître du Macro Blocking ( Terminator 2 ) :

Image

Image

Vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=fZ9t5Wkcx5M


Effet escalier ( Aliasing Effect )

Description du phénomène :
Reproduction incorrecte des lignes obliques qui au lieu d'être une ligne continue est une succession de petites droites, d'où l'appellation "marches d'escalier". Défaut typique lié à la fois à la présence d'un signal entrelacé ou bien au mauvais désentrelacement du circuit vidéo progressif et une définition faible sur les produits matriciels.

C'est un phénomène graphique qui se déroule lorsque l'on essaye d'afficher une image sur un endroit de l'écran alors que la résolution est trop basse pour que les détails apparaissent correctement. Les bords de certains éléments graphiques sont en dent de scie et une espèce de moirage (de fines lignes parallèles) peut, en plus, dégrader la qualité globale de l'image.

Pour limiter ce problème, des traitements d'anti-aliasing peuvent être nécessaire. L'anti-aliasing est une technique qui lisse les surfaces de différentes couleurs en mélangeant les bords et les surfaces de différentes couleurs, c'est-à-dire, en mélangeant les pixels qui se touchent pour que le rendu soit meilleur (il peut toutefois y avoir un petit effet de flou). Ceci évite ou atténue les "effets d'escalier" sur le contour de certaines surfaces.

Exemple statique :
Aliasing ( effet exagéré en vue de démonstration ) :

Image

Moiré et aliasing mixé :

Image

Vidéo :

Explication sur l’aliasing dans les jeux vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=nYIC7fVrCn0


Effet Gibbs ( Mosquito Noise )

Description du phénomène :
Le Mosquito Noise, encore appelé Effet Gibb, est un effet parasite des compressions MPEG. Il se caractérise par un effet de flou chatoyant au niveau des contours des objets, accompagné de défauts de couleurs des pixels environnants et qui ressemble à des moustiques grouillant autour de l'objet.

Le bruit du moustique ressort plus sur des objets artificiels (générés par ordinateur) ou sur des lettres avec un fond uni (défilement du générique de fin par exemple). Plus l’image affichée est grande et plus le bruit de moustique est visible.

Exemple statique :
Image

Image

Zoom sur des sous titres affecté par le bruit de moustique :

Image


Effet Gibbs ( Ringing Effect )

Description du phénomène :
Dans le traitement d'image numérique en particulier, l’effet de Ringing génère des artefacts qui apparaissent comme des signaux parasites près des transitions nettes dans un signal vidéo. Visuellement, ils apparaissent comme des bandes ou des «fantômes» près des bords ou encore comme des échos.

Le ringing effect est l’une des deux instances de l’effet Gibbs avec le Mosquito Effect. La principale cause de ringing est due à un signal trop compressé.

Exemple statique :
Image

Effet grossie pour une meilleure visualisation du phénomène :

Image


Halo de contour lié au Edge Enhancement

Description du phénomène :
Un halo est un phénomène optique (cercle ou taches de lumières apparaissant autour du soleil, de la lune ou d'une source de lumière puissante). En vidéo, un effet similaire apparaît lorsque l’on utilise un traitement numérique des détails ( appelé « Edge Enhancement » ) trop poussé.

L’Edge Enhancement renforce artificiellement les contours des objets par un halo de couleur plus clair tout autour afin de renforcer une sensation de relief. Il s'agit donc d'un artifice vidéo pour renforcer la netteté d'une image par l'utilisation d'un filtre, qui n'existe pas à l'origine. Le phénomène de Halo de contour en est la conséquence.

Le halo de contour se rapproche du phénomène de Ringing mais ces phénomènes ont une cause est différente.

Exemple statique :
En haut l’image originale, en bas traitée avec Edge Enhancement avec halo de contour :

Image

A gauche l’image originale ( film Galdiator ), à droite traitée avec Edge Enhancement mais sans halo de contour :

Image

Vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=viqvsODrLho


Flickering Effect

Description du phénomène :
Cet artéfact s'illustre par le papillotement ou scintillement (flicker en anglais) de lignes ( verticales ou horizontales ) ou de blocs d’images, rendant la vidéo instable.

Lié au Inlop Filtering (utilisation de filtre dans le décodeur et l'encodeur), le block flickering s’illustre par des blocs qui papillotent (forte différence de contraste temporel) d'une image à l'autre, effet temporel lié à la suite d'image dans le temps.

Exemple statique :
Line Flickering :

Image

Luma Flickering :

Image

Block Flickering :

Image

Vidéo :
Phénomène visible sur un jeu vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=6hzS3yylTEg

Autre jeu vidéo, regarder dans la zone de la maison verte et rouge en haut à gauche de l’image :

http://www.youtube.com/watch?v=mn57t5p_QZ8

Autre jeux, autre problème de flickering :

http://www.youtube.com/watch?v=zG8v1P850ak


Blurring Effect

Description du phénomène :
Déformation de la totalité de l'image, caractérisée par une forte réduction de la netteté des contours et une perte des détails spatiaux.

Exemple statique :
Image

Vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=mdg5Xh-NkkU


Effet de peigne

Description du phénomène :
Défaut lié au mauvais désentrelacement des trames vidéo (passage d'un signal vidéo entrelacé à un signal vidéo progressif), qui fait apparaître momentanément à l'écran les lignes impaires et paires. L’effet de peigne se démarque souvent sur les mouvements rapides d’une vidéo entrelacée.

Exemple statique :
Image

Détail d’un vidéo entrelacée illustrant l’effet de peigne :

Image

Vidéo :
Voici une séquence vidéo enregistrée en progressif :

http://www.youtube.com/watch?v=OnnyhVSjGws#t=17

Voici la même vidéo en entrelacée :

http://www.youtube.com/watch?v=kizj1CgSFso#t=13


Chroma Upsampling error ( CUE )

Description du phénomène :
Dans un DVD, la résolution de 576 lignes par 720 points n'est valable que pour le noir et blanc. Les sujets de couleur vive ont une définition deux fois inférieure : 360x288. Cela vient du fait que le signal n'est pas décomposé en couleurs primaires (RVB, ou RGB en anglais), mais en Luminance-Chrominance 1-Chrominance 2 (YUV). La luminance (image en noir et blanc) a une définition de 720x576, et les chrominances ont une définition de 360x288, ce qui permet de comprimer la vidéo d'avantage.

Or une grossière erreur s'est glissée dans de nombreux décodeurs MPEG : les lignes de chrominance sont interverties deux à deux. Au lieu d'afficher la ligne numéro 1, puis la 3, 5, 7, 9, 11 etc … (puisque la chrominance contient deux fois moins de lignes que l'image), le décodeur affiche dans l'ordre les lignes 3, 1, 7, 5, 11, 9 etc.

Résultat, les couleurs souffrent d'un important effet de peigne et il existe encore quelque rares lecteurs de DVD sur le marché souffrant de ce défaut.

Exemple statique :
Image


Interlaced Chroma Problem ( ICP )

Description du phénomène :
Le phénomène ICP est le petit frère du Chroma Upsampling Error (CUE) a ceci près que l'ICP concerne les vidéos uniquement (source entrelacée, donc pas les films) et le CUE concerne aussi les films !

L'ICP est propre aux sources entrelacées codée en YUV 4:2:0 ce qui fait descendre la résolution de chroma de 480 lignes à 120 lignes, au lieu de 240 lignes sur les sources film ou vidéo (donc entrelacée) codées en progressif ... et vouloir désentrelacer 2 1/2 images qui ne font pas partie de la même image initiale, quand on les a codé en 4:2:0 entrelacée, donne obligatoirement des problèmes: l'ICP.

L'ICP ne peut pas se résoudre "naturellement" et aussi facilement que CUE. Des algorithmes peuvent quand même en atténuer les effets.

Exemple statique :
Image


Effet de masque ( Pixel Cropping )

Description du phénomène :
Le blanking est une mise au noir (ou tout autre couleur) pour masquer les bords de l'image (le but est d'éviter de voir d'éventuels parasites sur des parties de l'image manquantes, comme les bandes noires des films en cinémascope par exemple). Il ne faut pas confondre blanking et overscan, qui est un zoom. S'il existe une ligne parasite en bas de l'image, il est impossible de la supprimer par simple overscan quand on projette un film en 16/9 sur un écran 4/3. Il faut faire un peu de blanking en bas pour cela.

Plus subtilement le "pixel-cropping" produit des bandes noires sur les bords de l'image alors que l'overscan n'utilise qu'une partie de la source dans l'affichage.

Certains diffuseurs et certaines sources permettent des réglages de blanking, paramétrables, pour masquer à volonté une partie des lignes verticales

Exemple statique :
Image

Vidéo :
Exemple de pixel cropping :
http://vimeo.com/12260470


*******************************************
** Artéfacts ou défauts liés à diffusion vidéo : **
*******************************************


Overscan

Description du phénomène :
Les premiers téléviseurs avaient une zone affichable qui variait d’un modèle à l’autre pour tenir compte des tolérances de fabrication. De ce fait, les producteurs de télévision ne pouvaient être certain où se situeraient les bords visibles de l'image. Pour faire face à cela, ils ont défini une zone appelée Overscan. Ainsi, pendant longtemps, une partie de l'image a été masquée volontairement, de l'ordre de 4-5% en général. Cela se traduit ainsi à l'image diffusée par une partie manquante tout autour du cadre vidéo.

Pour une image en full HD ( Blu-Ray ou TNT HD ), l’Overscan est indésirable car le mapping de pixel ( destination géographique sur l’écran de chaque pixel encodé d’une image ) n’est plus égal à 1 pixel encodé = 1 pixel de la matrice. Cela oblige le scaler interne du diffuseur à « remapper » les pixels encodés pour les faire correspondre aux pixels disponibles sur la matrice et génère des problèmes de netteté notamment pour les vidéo projecteurs. Des mires vidéo existent en nombre pour mesurer le taux d'Overscan de votre diffuseur et la majorité des diffuseurs récents permette de régler la valeur d’Overscan.

Exemple statique :
Image

Vidéo :
Aller directement à 14mn10s sur cette vidéo en anglais :

https://www.youtube.com/watch?v=GOtZ_5kKTO8


Noirs bouchés, blancs brûlés ( à la diffusion )

Description du phénomène :
Il s'agit à la base d'un défaut de colorimétrie. Plus généralement il s'agit de l'incapacité de certains vidéo projecteurs à retranscrire la totalité de l’échelle de gris.

Tout d'abord, il existe deux types de problèmes avec le noir et le blanc :
- Il y a le véritable Clipping numérique. En termes simples, ce sont des couleurs plus blanc que blanc, ou plus noir que noir. Cela se produit généralement dès qu'on touche aux réglages de lumière et de contraste d'un appareil numérique.
- Ensuite, on appelle couramment blanc brûlé, ou noir bouché, un défaut de luminosité d'un appareil qui ressemble à du véritable Clipping, mais qui n'en est pas forcément.

Pour les blanc brûlés, il y a un manque manifeste de détails dans les scènes très lumineuse. A contrario, les noirs bouchés désignent un manque cruel de détails dans les scènes sombre. Globalement, un meilleur équilibre entre les réglage de contraste (balance des blancs) et luminosité (balance des noirs) permet d'atténuer le problème. Ensuite, chaque technologie permet d'obtenir de plus ou moins bons résultats. Il n'y a pas de règle générale à appliquer, parce que ces réglages n'ont pas le même effet d'un constructeur à l'autre. On peut noter en passant que ce qu'on appelle le gamma est un réglage de luminosité ayant la propriété de ne jamais brûler les blancs, ni boucher les noirs.


Pixel mort

Description du phénomène :
Un pixel mort est un pixel défaillant n'affichant plus ou étant bloqué en permanence sur une même couleur. Chaque pixel "mort" se traduit généralement par un point coloré, noir ou blanc fixe à l'écran ce qui peut dans certains cas s'avérer très désagréable.

pixel chaud = pixel qui n'est pas mort, il marche mais mal: il ne s'éteint pas complètement, en gros sa luminosité est plus forte que la moyenne.
pixel froid = c'est l'inverse, il marche mal et ne s'allume pas complètement, sa luminosité est plus faible que la moyenne.

Exemple statique :
Image

Image


Poussières

Description du phénomène :
Présence à l'écran de tâches colorées de formes généralement circulaires (vertes ou bleues généralement) et diffuses, de taille plutôt réduite (de 2 à 20cm en moyenne), visibles essentiellement sur les zones très sombres. La netteté de ces tâches varie selon la mise au point effectuée, et est due à la présence de poussières sur les matrices, le plus souvent LCD. Les optiques scellées de certains projecteurs est une garantie supplémentaire contre ce désagrément.

Les vidéoprojecteurs de technologie LCD sont les plus exposés à ce problème de par la complexité du système LCD qu’ils intègrent. Dans ce cas précis, la défaillance du bloc cristaux liquides qui contient les pixels se traduit par une forte luminosité venant de certains pixels. Ces derniers engendrent les points blancs fixes visibles à l’écran.

Pour les vidéoprojecteurs de technologie DLP, il faut toujours assurer que le filtre soit propre sinon lorsque le problème se présente, il se pourrait aussi que la poussière, faute d’entretien du vidéo projecteur, ait envahi la puce DLP.

Exemple statique :
Une belle tache blanches visiblement projetées par un vidéo projecteur LCD :

Image

Une belle tâche bleue :

Image


Défaut de convergence des matrices

Description du phénomène :
Sur vidéos projecteur exploitant les technologies Tri- LCD, SXRD, Tri-DLP, D-ILA, on peut constater parfois une dérive de l'alignement des matrices. Elle est due à la dilatation des matériaux sous l'effet de la température. Le décalage peut varier de 0, 1/2 ou 1 pixel. Un défaut de convergence peut très bien être un défaut de l'optique ( voir la section distorsion en coussinet et en barillet ).

Dans tous les cas, il y a chevauchement des couleurs. Les couleurs bavent, l'image est imprécise.

Exemple statique :
Voici la conséquence d’un mauvais alignement de matrice :

Image

Voici ce que donne un mauvais alignement de la matrice verte sur la mire de réglage d’un vidéoprojecteur :

Image


Grille de matrice visible ( Screendor )

Description du phénomène :
Perception du quadrillage de l'image, formée par l'ensemble des pixels (points) des projecteurs matriciels.
Appelé aussi "effet moustiquaire" ce phénomène s'illustre par le fait de voir la matrice d'un vidéoprojecteur ( Tri-LCD, DLP, SXRD, D-ILA ) c'est à dire un quadrillage de l'image constitué par les pixels. Cela se voit si le spectateur est trop près de l'image. Le "screendor" est dû à la technologie employée par les projecteurs matriciels et plus particulièrement Tri-LCD, qui utilisent 3 matrices de pixels. C’est l'espacement entre chaque pixel qui peut être perçu dès que l'on s'approche de trop de l'écran. Plus la résolution de la matrice est élevée, moins l'effet sera perceptible car les pixels sont plus nombreux à taille égale, donc plus petits, donc l'espacement entre chaque pixel est réduit d'autant.

Exemple statique :
Image

Image

Vidéo :
Cette vidéo compare le Screendoor visible sur un projecteur LCD et DLP ( 2mn48s ) :

https://www.youtube.com/watch?v=AHGz_t460YY


Clouding

Description du phénomène :
Le Clouding est un défaut pouvant toucher les dalles des TV LCD. Ce défaut se traduit par une luminosité non uniforme sur certaines zones. Généralement des formes de "nuages" sont visibles dans les zones sombres des images. Le Clouding n'est pas toujours gênant. Dans certains cas, en jouant avec les réglages de rétro éclairage, de luminosité et de contraste de la TV, il peut être atténué. Les causes peuvent être diverses :
- un mauvais assemblage.
- un problème de réglage des circuits de commande.
- une différence de taille des pixels dans une zone de la dalle.
Si le "clouding" de votre TV LCD constitue une gêne importante alors il est recommandé de se rapprocher du constructeur pour trouver une solution commerciale.

Exemple statique :
Image

Vidéo :
Clouding particulièrement visible à l’allumage :

https://www.youtube.com/watch?v=MB_4-IcLX5E

Autre exemple :

https://www.youtube.com/watch?v=DZ4-s7pOqMc


Dirty Screen Effect ( DSE )

Description du phénomène :
Cet artefact ne se produit que sur les écrans TV et plus particulièrement sur les écrans plasmas. Des stries verticales de couleur gris pâle peuvent être vu quand il y’a une prise de vue panoramique à travers un arrière-plan relativement clair ( si l’arrière-plan est à peu près uniforme en couleur ). Les stries verticales qui apparaissent sont uniformes en largeur, et semblent espacées régulièrement les unes des autres. Ce phénomène peut-être causé par une application inégale de filtre anti résidus à l’intérieur de l’écran ( cas le plus courant, et nécessitant le remplacement du panneau ).

Exemple statique :
Image

Vidéo :
Voici un exemple de DSE :

http://www.youtube.com/watch?v=LGhh4IkAtPM


Effet de postérisation ( Banding Effect )

Description du phénomène :
La postérisation apparaît lorsque, dans une vidéo, une gradation continue est remplacée par un nombre plus réduit de couleurs. Cela donne lieu à des coupures abruptes de couleurs. La postérisation indésirable peut être due à une profondeur de couleurs insuffisante pour échantillonner une gradation visuellement continue des couleurs. Il en résulte des variations de couleur discontinues, visibles sous la forme de bandes.

On constate souvent sur des téléviseurs le phénomène de Vertical Banding, c’est-à-dire la présence de fines bandes ou lignes verticales apparentes sur certains plans pendant la projection, particulièrement sur les scènes claires et uniformes (nuages, fumées, eau).

Exemple statique :
Image

Image

Phénomène de Banding ( non vertical ) visible sur la partie droite de cette image :

Image

Vidéo :
Explication en Anglais du Banding :

https://www.youtube.com/watch?v=_yzYtAsrKPA

Vertical Banding mis en évidence sur un téléviseur :

https://www.youtube.com/watch?v=kV5iv5TIT-M



Solarisation

Description du phénomène :
La solarisation est un défaut d'image caractérisé par l'affichage de couleurs "mal" nuancées. Les dégradés de certaines couleurs sont décomposés en différentes zones visibles au lieu d'avoir un aspect lisse. Une source de mauvaise qualité ou un problème de l'électronique d'affichage du diffuseur peut être à l'origine de ces phénomènes.

Pour lutter contre les phénomènes de solarisation, les fabricants proposent des TV équipées de dalles capables d'afficher des couleurs codées sur 10 bits et des traitements vidéo permettant de coder les couleurs avec plus de précision. Ce défaut est proche du phénomène de postérisation ( banding ).

Exemple statique :
Image

Image de gauche normale, à droite solarisée sous photoshop :

Image Image

Vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=Xk5x_nQ0ZoA

Voici la vidéo d’un barbecue bien solarisé ! :

http://www.youtube.com/watch?v=1-rI40QETSM


Dérive colorimétrique ( Shading )

Description du phénomène :
Le Shading se traduit par la présence de zones à dominante vertes ou rouge ou jaune dans certaines parties de la zone projetée, particulièrement les coins. Il est facile à mettre en évidence avec des mires de couleurs primaires et blanche ou grise.

Le shading n’est pas directement lié à la technologie des LCD mais aux miroirs, lentilles et prismes. Ainsi, lors du transport, les miroirs peuvent légèrement bouger. Le Shading apparait ... simplement parce que les transporteurs n’ont pas pris toutes les précautions. Pour corriger ce dernier, on ouvre le projecteur, on règle les miroirs, et le Shading disparait.

Exemple statique :
Quelques exemples de Shading visibles sur mire d’échelle de gris :

Image

Image

Image



Effet arc-en-ciel ( AEC ou Rainbow Effect )

Description du phénomène :
Principal inconvénient de la technologie mono DLP, le phénomène se matérialise par un effet visuel désagréable pour certaines personnes sensibles (persistance rétinienne individuelle notamment). Cet effet se matérialise par des traînées de couleurs ou des flashes colorés sur des scènes à fort contraste, en noir et blanc et sur les sous-titres.

75% de personnes se disent être sensibles aux effets AEC et 65% trouvent que c’est un frein dans le processus d'achat d'un projecteur. La différence de vote entre les deux sondages est intéressante. Les 10% d'écart indiquent qu'une partie des sondés, sensible aux AEC, est tout de même prête à les supporter ou du moins ne les trouve pas suffisamment gênants pour arrêter un achat.

Exemple statique :
Image

Vidéo :
Voici un petite vidéo de 2Mo à télécharger montrant les arcs en ciels qu’une personne sensible à cet effet voit sur un vidéo projecteur de type DLP :

http://franckhc.free.fr/AEC1.mpg




Motion dithering

Description du phénomène :
Il s'agit là d'un problème d'image qui met un certain temps à se stabiliser au cours d'un travelling. Le motion dithering artefact est cette déformation, une dégradation de l'image au niveau des contours qui intervient lorsque la caméra bouge rapidement ou qu'un sujet se déplace rapidement latéralement. Il s'agit donc de flou ou de traînées sur les mouvements rapides, les images en mouvement (visible particulièrement sur les travellings et les gros plans en mouvement).

Ce problème est souvent lié à un adressage pas assez rapide (mémoire) de la matrice DLP.

Vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=lB13Cud1yec


Scanline artéfact ( “Peek a boo” Effect )

Description du phénomène :
La majorité des matrices fonctionnent en mode entrelacé rapide (qui n'a aucun rapport avec l'entrelacement du signal vidéo). Or, il se peut que l'électronique induit un voltage inversé une ligne sur deux, ce qui se traduit par des échelles et une sorte de scintillement quand on regarde la matrice de près pendant un scrolling horizontal ou vertical. C'est très rapide (beaucoup plus que l'entrelacement vidéo), donc quasiment imperceptible, mais il est bel et bien là sur la quasi-totalité des Tri LCD.

Exemple statique :
Image

Exemple dynamique :
Faites dérouler cette page avec votre souris tout en regardant cette image :

Image



Tearing

Description du phénomène :
L'artefact se produit lorsque le flux vidéo envoyé au diffuseur n'est pas en phase avec le rafraîchissement permis par le diffuseur de l'écran. Dans ce cas, la ligne de déchirure se déplace à une vitesse proportionnelle à la différence de rafraîchissement.

Cet artefact peut aussi se produire en cas de désynchronisation du diffuseur même si la fréquence entre la source et le diffuseur est cohérente. Dans ce cas, la ligne de déchirure est situé à un emplacement fixe.

Cet artéfact peut se produire avec toutes les technologies d'affichage ainsi que sur les cartes vidéo PC.

Exemple statique :
Image

Vidéo :
Voici une séquence filmé mettant en scène le phénomène de tearing :

http://www.youtube.com/watch?v=87Ba1wE_ibw


Judder

Description du phénomène :
Un nombre important de diffuseurs du marché ne sont pas parfaitement compatibles avec les disques Haute Définition "Blu-ray disc" car les films sont encodés uniquement en 24 im/s alors que la fréquence de ces diffuseurs est généralement 50/60Hz.

Ce mécanisme a pour conséquence insidieuse d'entraîner de grosses saccades surtout visibles lors des travellings et comparable à l'effet stroboscopique. Les objets semblent sauter d'une position à une autre plutôt qu'avoir un mouvement continu et fluide.

La vitesse d'obturation de l'objectif d'une caméra "traditionnelle" de cinéma diminue cet effet puisque l'image est souvent floue avec un temps d'exposition de l'ordre de 1/2 fois la période d'image (la période est l'inverse de la fréquence, ici, 1/24s par image, ce qui donne un temps d'exposition de 1/48 s ); A l'inverse, les caméra "numérique" ont souvent un temps d'exposition très court, qui donne une image plus nette mais un effet de judder plus prononcé.

Pour nos téléviseurs non compatibles 24hz, 24 n'étant pas un multiple de 50 ou 60, un procédé de mise à niveau doit être opéré : le 3:2 Pull down. Le 3:2 Judder est une forme particulière de judder liée au mécanisme de 3:2 pulldown.

Exemple statique :
Image

Vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=wXTsF_cScKA


Soap Opera Effect ( lié à l’interpolation d’image )

Description du phénomène :
L’effet « soap opéra » est le jargon utilisé par les consommateurs pour décrire un effet visuel dû à l’activation d’un système d’interpolation d’image un peu trop performant à leur goût sur un diffuseur. Cette technologie permet d’afficher le contenu vidéo à un taux de rafraîchissement plus élevé que la source d'origine.

L'objectif de l'interpolation d'images est de donner au spectateur une vidéo plus réaliste en fluidifiant les films à 24im/s et enlever toutes saccades. Certain spectateurs pensent que l'image est trop réaliste et que cette technologie transforme notre perception d'un film à l'image de ce que l'on ressent lorsque l'on regarde une série TV ou un clip vidéo.

Exemple statique :
Principe de l’interpolation d’image :

Image

Vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=B_dE6HPIAJM
Dernière édition par FRANCKC le 17 Mar 2007 10:13, édité 61 fois.
TV 4K 65" Samsung UE65F9000/projo PTAE700/Ampli HC Yamaha DSP-Z7/Klipsch RF82+RC62 et JAMO CLASSIC8/sub Velodyne CHT10R/PCHC/Bluray Sony S350/DVD YBA YM501/Laserdisc/Graveur LG7800H/Mediacenter HDX1000
Avatar de l’utilisateur
FRANCKC
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 14467
Inscription: 27 Mar 2002 2:00
Localisation: AJACCIO

Annonce

Message par Google » 18 Aoû 2004 18:21

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Aoû 2004 18:23

Là, chapeau !!! :o :wink:

Message initial de FranckC :



1- Défaut de Convergences (TT, LCD, rétros TT)
Description du phénomène:
Sur le LCD, on peut constater parfois une dérive de l'alignement des matrices. Elle est due à la dilatation des matériaux sous l'effet de la température. Le décalage peut arier de 0, 1/2 ou 1 pixel.
Sur les TT (Tritubes), il s'agit d'un mauvais alignement des 3 tubes de couleurs Rouge, Vert, Bleu, qu'il est souvent facile de corriger en réglant correctement les convergences des 3 tubes.
Dans tous les cas, il y a chevauchement des couleurs. Les couleurs bavent, l'image est imprécise.

Illustration du défaut :
Sur LCD:
viewtopic.php?p=167810577#167810577" onclick="window.open(this.href);return false;
Sur TT:
http://careddu.franck.free.fr/zenith-12 ... gence.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
Comment régler les convergences sur les TT:
viewtopic.php?p=166997686#166997686" onclick="window.open(this.href);return false;
Etalonner un moniteur :
http://perso.club-internet.fr/pierre.so ... oni-01.htm" onclick="window.open(this.href);return false;


2- Vertical Banding ou VB (LCD)
Description du phénomène:
Présence de fines bandes ou lignes verticales apparentes sur certains plans pendant la projection, particulièrement sur les scènes claires (nuages, fumées, eau)

Illustration du défaut :
1- un peu exagéré mais parlant car animé
http://hem.passagen.se/jonasbj/vb/VB.htm" onclick="window.open(this.href);return false;

>>en haut ,il y a du vertical banding
>>en bas , pas de vertical banding

2- Moins exagéré
http://www3.ns.sympatico.ca/n1dcmc78/screen.htm" onclick="window.open(this.href);return false;
http://perso.numericable.fr/~laguill2/b ... poster.jpg" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
viewtopic.php?t=29751000" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?p=167740677#167740677" onclick="window.open(this.href);return false;


3- Effet de grille ou Screendor (LCD, DLP)
Description du phénomène:
Perception du quadrillage de l'image, formée par l'ensemble des pixels (points) des projecteurs matriciels.
Apellé aussi "effet moustiquaire" ce phénomène s'iilustre par le fait de voir la matrice d'un vidéoprojecteur Tri-LCD, c'est à dire un quadrillage de l'image constitué par les pixels. Cela se voit si le spectateur est trop près de l'image.Le "screendor" est dû à la technologie employée par les projecteurs matriciels et plus particulièrement Tri-LCD, qui utilisent 3 matrices de pixels. Cet l'espacement entre chaque pixel qui peut être perçu dès que l'on s'approche de trop de l'écran. Plus la résolution de la matrice est élevée, moins l'effet sera perceptible car les pixels sont plus nombreux à taille égale, donc plus petits, donc l'espacement entre chaque pixel est réduit d'autant.

Illustration du défaut :
http://franckhc.free.fr/comparoScreendor.htm" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.hardwareanalysis.com/content/article/1645.6/" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
http://www.avsforum.com/avs-vb/showthre ... adid=95686" onclick="window.open(this.href);return false;


4-Pixel mort (LCD, DLP)
Description du phénomène:
Chaque pixel "mort" se traduit généralement par un point coloré, noir ou blanc fixe à l'écran ce qui peut dans certains cas s'avérer très désagréable.
Variantes: pixel chaud/pixel froid
pixel chaud = pixel qui n'est pas mort, il marche mais mal: il ne s'éteint pas complètement, en gros sa luminosité est plus forte que la moyenne.
pixel froid = c'est l'inverse, il marche mal et ne s'allume pas complètement, sa luminosité est plus faible que la moyenne.

Illustration du défaut :
http://franckhc.free.fr/comparoPixelMort.htm" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?p=167666535#167666535" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?p=168243779#168243779" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
viewtopic.php?p=167689634#167689634" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?t=29727073" onclick="window.open(this.href);return false;


5- Poussières (taches) (DLP,LCD)
Description du phénomène:
Présence à l'écran de tâches colorées de formes généralement circulaires (vertes ou bleues généralement) et diffuses, de taille plutôt réduite (de 2 à 20cm en moyenne), visibles essentiellement sur les zones très sombres. La netteté de ces tâches varie selon la mise au point effectuée, et est due à la présence de poussières sur les matrices, le plus souvent LCD. Les optiques scellées de certains projecteurs est une garantie supplémentaire contre ce désagrément.

Illustration du défaut :
http://www.myhometheater.homestead.com/ ... clean.html" onclick="window.open(this.href);return false;
http://bonnin85.free.fr/Z1/Net_119_1910.jpg" onclick="window.open(this.href);return false;
http://perso.wanadoo.fr/freqresplot/ecran/tache.jpg" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
Comment remédier aux poussières - mode d'emploi: http://franckhc.free.fr/comparoIsolation.htm" onclick="window.open(this.href);return false;


6- Effet "Arc-en-ciel" ou AEC ou "Rainbow Effect" (DLP)
Description du phénomène:
Principal inconvénient de la technologie DLP, le phénomène se matérialise par un effet visuel désagréable pour certaines personnes sensibles (persistance rétinienne individuelle notamment). Cet effet se matérialise par des traînées de couleurs ou des flashes colorés sur des scènes à fort contraste, en noir et blanc et sur les sous-titres.

Illustration du défaut :
http://franckhc.free.fr/AEC1.mpg" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?p=167304627#167304627" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
viewtopic.php?p=167595897#167595897" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.3dchips-fr.com/forum/showthr ... adid=65487" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?p=168407083#168407083" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?t=29723380" onclick="window.open(this.href);return false;


7- Motion Dithering Artifact (DLP)
Description du phénomène:
Le motion dithering artefact est cette déformation, une dégradation de l'image au niveau des contours qui intervient lorsque la caméra bouge rapidement ou qu'un sujet se déplace rapidement latéralement. Il s'agit donc de flou ou de traînées sur les mouvements rapides, les images en mouvement (visible particulièrement sur les travelling et les gros plans en mouvement). Problème souvent lié à un adressage pas assez rapide (mémoire) de la matrice DLP.

Illustration du défaut :
<pas d'illustration pour le moment>

Liens complémentaires :
http://www.displaymate.com/motion.html" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.dvp.co.il/samples.html" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.tout-savoir.net/lexique.php? ... &code=2312" onclick="window.open(this.href);return false;


8-Edge Enhancement ou EE (toutes techno)
Description du phénomène:
Il s'agit de renforcer artificiellement les contours des objets par un halo de couleur plus clair tout autour afin de renforcer une sensation de relief.
Il s'agit donc d'un artifice video pour renforcer la netteté d'une image par l'utilisation d'un filtre, qui n'existe pas à l'origine.

Illustration du défaut :
http://www.michaeldvd.com.au/Articles/V ... ement.html" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.videophile.info/Guide_EE/Page_01.htm" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
viewtopic.php?t=29659476" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?t=29695620" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.videophile.info/Editorials/S ... age_01.htm" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.dvdanime.net/articleview.php ... nhancement" onclick="window.open(this.href);return false;


9- Scanline Artefact ou "peek a boo" (LCD)
Description du phénomène:
La majorité des matrices fonctionnent en mode entrelacé rapide (qui n'a aucun rapport avec l'entrelacement du signal vidéo). Or, il se peut que l'électronique induit un voltage inversé une ligne sur deux , ce qui se traduit par des échelles et une sorte de scintillement quand on regarde la matrice de près pendant un scrolling horizontal ou vertical. C'est très rapide (beaucoup plus que l'entrelacement video), donc quasiment imperceptible, mais il est bel et bien là sur la quasi totalité des TriLCD

Illustration du défaut :
http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... nlines.jpg" onclick="window.open(this.href);return false;
Attention : Ce sont les lignes verdâtres sur la moitié basse de l'image, et non l'effet de peigne en haut ! Il faudrait couper le haut de l'image pour éviter toute confusion.

Liens complémentaires :
La technologie LCD: http://www.techmind.org/lcd/index.html" onclick="window.open(this.href);return false;
Image de test : viewtopic.php?t=29708980&postdays=0&postorder=asc&start=840#168215384" onclick="window.open(this.href);return false;

10- Blancs brûlés et noirs bouchés (toutes techno)
Description du phénomène:
Il s'agit à la base d'un défaut de colorimétrie. Plus généralement il s'agit de l'incapacité de certains projos à retranscrire la totalité de range video Black - White.
Pour les blanc brûlés, il y a un manque manifeste de détails dans les scènes très lumineuse. A contrario, les noirs bouchés désignent un manque cruel de détails dans les scènes sombre. Globalement, un meilleur équilibre entre les réglage de contraste (balance des blancs) et luminosité (balance des noirs) permet d'atténuer le problème. Ensuite, chaque technologie permet d'obtenir de plus ou moins bons résultats encore.

Tout d'abord, il existe deux types de problèmes avec le noir et le blanc.
Il y a le véritable clipping numérique. En termes simples, ce sont des couleurs plus blanc que blanc, ou plus noir que noir. Cela se produit généralement dès qu'on touche aux règlages de lumière et de contraste d'un appareil numérique.
Ensuite, on appelle couramment blanc brûlé, ou noir bouché, un défaut de luminosité d'un appareil qui ressemble à du véritable clipping, mais qui n'en est pas forcément.

Se problème se règle avec les réglages de contraste et de lumière. Il n'y a pas de règle générale à appliquer, parce que ces réglages n'ont pas le même effet d'un constructeur à l'autre. On peut noter en passant que ce qu'on appelle le gamma est un réglage de luminosité ayant la propriété de ne jamais brûler les blancs, ni boucher les noirs.

Illustration du défaut :

1. Exemples de blanc brûlé
EXEMPLE 1:
Original:
http://careddu.franck.free.fr/blancclip01.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;
Blanc brûlé par PowerDVD 5 en activant la préselection "Lumineux" :
http://careddu.franck.free.fr/blancclip02.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;

Tous les détails des petits personnages sont devenus blancs.

2. Exemples de noir bouché
EXEMPLE 1:
Original:
http://careddu.franck.free.fr/noirclip01.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;
Noir bouché spécialement pour l'exemple :
http://careddu.franck.free.fr/noirclip02.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;

[nota: Attention, votre moniteur doit être parfaitement calibré pour apprécier la différence.]

EXEMPLE 2:
Si ce n'est pas le cas, voici une version éclaircie du bouchage de noir :
Original éclairci :
http://careddu.franck.free.fr/noirclip03.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;
Noir bouché spécialement pour l'exemple, éclairci :
http://careddu.franck.free.fr/noirclip04.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;

Tout l'arrière plan, à gauche, a été transformé en noir.

EXEMPLE 3:
viewtopic.php?p=168419423#168419423" onclick="window.open(this.href);return false;

EXEMPLE 4 :
http://perso.numericable.fr/~laguill2/p ... iveaux.jpg" onclick="window.open(this.href);return false;

à la fois blancs brûlés et noirs bouchés.


3. Exemple de blanc brûlé et noir bouché au sens large

Image d'origine :
http://careddu.franck.free.fr/gammas03.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;
Photo d'un écran cathodique, luminosité OK :
http://careddu.franck.free.fr/gammas01.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;
Photo d'un projecteur LCD, blanc brûlé, noir bouché :
http://careddu.franck.free.fr/gammas02.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;

Ici, sur le projecteur, le blanc paraît brûlé, sur le front du personnage, et le noir semble bouché, parce qu'on ne distingue pas les rayons de lumière de l'image originale devant le tronc d'arbre, à droite du personnage. Pourtant, ce projecteur passe sans problème les mires de tests pour noir et blanc. Donc techniquement, il ne brûle pas le blanc, et ne bouche pas le noir. Il souffre de ce qu'on appelle une courbe de gamma (ou courbe de teinte, ou gamma tracking) en "S".

Liens complémentaires :
  • 1- Ces défauts peuvent être facilement dépistés à l'aide de mires.
    Les mires de MLill : viewtopic.php?t=23118000" onclick="window.open(this.href);return false;
  • 2- Vous pouvez en voir un exemple mesuré dans l'excellent banc d'essai de l'Hitachi TX100 réalisé par Cine4Home, dans la section 3.5 viewtopic.php?p=168227747" onclick="window.open(this.href);return false;
    La courbe a une forme de S, alors qu'elle devrait suivre les pointillés. C'est dommage, les images sont trop petites pour voir les pointillés, mais ils ont presque la forme de la courbe en creux du réglage "défaut 1" illustré en plus grand.
  • 3- Lien en anglais avec explications sur le clipping, et mires de noir et de blanc : http://www.avsforum.com/avs-vb/showthre ... did=339768" onclick="window.open(this.href);return false;
  • 4- Réglages en images: viewtopic.php?p=169334396#169334396" onclick="window.open(this.href);return false;

11- Effet "d'escalier" de "crenelage" ou Aliasing (toutes techno)
Description du phénomène:
Reproduction incorrecte des lignes obliques qui au lieu d'être une ligne continue est une successions de petites droites, d'où l'appellation "marches d'escalier". Défaut typique lié à la fois à la présence d'un signal entrelacé ou bien au mauvais désentrelacement du circuit vidéo progressif et une définition faible sur les produits matriciels.

C'est un phénomène graphique qui se déroule lorsque l'on essaye d'afficher une image sur un endroit de l'écran alors que la résolution est trop basse pour que les détails apparaisent correctement. Les bords de certains éléments graphiques sont en dent de scie et une espèce de moirage (de fines lignes parallèles) peut, en plus, dégrader la qualité globale de l'image.

Pour limiter ce problème, des traitement d'anti-aliasing peuvent être nécessaire.
L'anti-aliasing est une technique qui lisse les surfaces de différentes couleurs en mélangeant les bords et les surfaces de différentes couleurs, c'est-à-dire, en mélangeant les pixels qui se touchent pour que le rendu soit meilleur (il peut toutefois y avoir un petit effet de flou). Ceci évite ou atténue les "effets d'escalier" sur le contour de certaines surfaces.

Illustration du défaut :
http://www.gamesnhardware.com/previews/ ... page2.html" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.michaeldvd.com.au/Articles/V ... asing.html" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :


12- Dérives colorimétriques ou "shading" (LCD)
Description du phénomène:
Présence de zones à dominante vertes ou rouge ou jaune dans certaines parties de la zone projetée, particulièrement les coins.
Mis en évidence avec des mires de couleurs primaires et blanche ou grise.

Illustration du défaut :
viewtopic.php?p=167335309#167335309" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
http://www.salvechris.de/html/hitachi_100.html#shading" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?p=168569656#168569656" onclick="window.open(this.href);return false;

13- Effet de peigne (toutes techno)
Description du phénomène:
Défaut lié au mauvais désentrelacement des trames vidéo (passage d'un signal vidéo entrelacé à un signal vidéo progressif), qui fait apparaître momentanément à l'écran les lignes impaires et paires.

Illustration du défaut :
http://www.dvforever.com/article.php3?id_article=90" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.100fps.com/" onclick="window.open(this.href);return false;
download.php?id=16337" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
http://www.presence-pc.com/tests/PC-Hom ... ion-308/4/" onclick="window.open(this.href);return false;

14- Chroma Upsampling Error, ou CUE, ou Chroma bug (toutes techno)
Description du phénomène:
Dans un DVD, la résolution de 576 lignes par 720 points n'est valable que pour le noir et blanc. Les sujets de couleur vive ont une définition deux fois inférieure : 360x288. Cela vient du fait que le signal n'est pas décomposé en couleurs primaires (RVB, ou RGB en anglais), mais en Luminance-Chrominance 1-Chrominance 2 (YUV). La luminance (image en noir et blanc) a une définition de 720x576, et les chrominances ont une définition de 360x288, ce qui permet de comprimer la vidéo d'avantage.
Or une grossière erreur s'est glissée dans de nombreux décodeurs Mpeg : les lignes de chrominance sont interverties deux à deux. Au d'afficher la ligne numéro 1, puis la 3, 5, 7, 9, 11 etc (puisque la chrominance contient deux fois moins de lignes que l'image), le décodeur affiche dans l'ordre les lignes 3, 1, 7, 5, 11, 9 etc.
Résultat, les couleurs souffrent d'un important effet de peigne.
Malheureusement, il existe encore de nombreux lecteurs de DVD sur le marché souffrant de ce défaut.

Lien avec illustration du défaut :
http://128.121.62.219/volume_8_2/dvd-be ... -2001.html" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
http://members.aol.com/ajaynejr/vidbug2.htm" onclick="window.open(this.href);return false;


15- Solarisation (toutes techno)
Description du phénomène:
Effet de solarisation sur une image (réduction à 16 couleurs en masquant les poids faibles des composantes RVB de la palette) "
le résultat en vidéo, est une perception d'image sans profondeur et avec des couleurs qui semble marquée par des dégradés visibles.
Ce défaut est proche du phénomène de postérisation.

Lien avec illustration du défaut :
viewtopic.php?p=168377990#168377990" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.michaeldvd.com.au/Articles/V ... ation.html" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
viewtopic.php?t=29747240&postdays=0&postorder=asc&highlight=solarisation&start=465" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.dvdanime.net/articleview.php ... terization" onclick="window.open(this.href);return false;


16- Tearing (toutes techno)
Description du phénomène:
Effet de déchirement de l'image suite à un manque de fluidité pour une fréquence de rafraichissement donnée et un flux vidéo donné (DVD PAL ou NTSC prr exemple).
Un outil comme les logiciels "juddertest" et "reclock" permettent de le tester par exemple.

Lien avec illustration du défaut :
http://careddu.franck.free.fr/tearing.jpeg" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
viewtopic.php?t=29712206" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?p=167682646#167682646" onclick="window.open(this.href);return false;


17- Débordement de lumière ou "Light Spill' (DLP)
Description du phénomène:
débordement de lumière lié au masquage d'une partie de la matrice sur les projo dual-mode)

Lien avec illustration du défaut :

Liens complémentaires :
viewtopic.php?p=168373694#168373694" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?p=167150047&highlight=light+spill#167150047" onclick="window.open(this.href);return false;


18- "Pavé de pixels" ou "Macro Blocking' (DLP/LCD)
Description du phénomène:
Lié à la compression MPEG, affichage de certaines parties de l'image sous forme de pavé de pixels de tailles et couleurs différentes, plutôt que par une zone uniforme et lisse.

Lien avec illustration du défaut :
http://www.michaeldvd.com.au/Articles/V ... cking.html" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.dvdanime.net/articleview.php ... roblocking" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
viewtopic.php?p=168517274#168517274" onclick="window.open(this.href);return false;


19- Interlaced Chroma Problem ou ICP (DLP/LCD)
Description du phénomène:
Le phénomène ICP est le petit frère du Chroma Upsampling Error (CUE)
Une difference mise en évidence dans le lien donné par Bastien entre ICP et CUE est que l'ICP concerne les video uniquement (source entrelacée, donc pas les films) et le CUE concerne aussi les films !

L'ICP est propre au source entrelacée codée en entrelacée en 4:2:0 ce qui fait descendre la résolution de chroma de 480 lignes à 120 lignes, au lieu de 240 lignes sur les sources film ou vidéo (donc entrelacée) codées en progressif.
et vouloir désentrelacer 2 1/2 images qui ne font pas partie de la meme image initiale, quand on les a codé en 4:2:0 entrelacée, donne obligatoirement des problemes: l'ICP.

Alors que le CUE peut se rattraper, car l'algorithme de désentralecement n'a pas bien affecter le chroma aux bonnes lignes en ne prennant pas correctement en compte le flag "progressif":
Si le signal initiale est entrelacé et codé en progressif: il faut d'abord désentrelacer l'image puis upsampler de 4:2:0 à 4:2:2 indépendament les deux 1/2 images. Ensuite seulement recombiner les images (si besoin ... )
Si le signal initiale est progressif, codé en progressif: il faut interpoler de 4:2:0 en 4:2:2 sur l'image complete (et ne pas découper l'image). Ensuite seulement entrelacer l'image en 2 (si besoin ... mais il y a toujours besoin ...)

L'ICP ne peut pas se résoudre "naturellement" et aussi facilement que CUE. Des algos peuvent quand même atténuer les effets.
Deux problèmes bien differents.

Lien avec illustration du défaut :
http://www.hometheaterhifi.com/volume_8 ... -2001.html" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
viewtopic.php?p=168283980#168283980" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?p=168456140#168456140" onclick="window.open(this.href);return false;


20- Overscan (toutes techno)
Description du phénomène:
Les images vidéo excèdent généralement la taille de l'écran physique. Le bord de l'image peut ou ne peut être montré, pour tolérer des variations des réglages des différents diffuseurs vidéo, et notamment les TV, qui laissent apparaitre des distorsions vidéo selons les réglages.
Aussi, une partie de l'image est masquée volontaire, de l'ordre de 4-5% en général. Mais parfosi, ce pourcentage est plus élevé, allant jusqu'à 13%, ce qui devient une véritable amputation d'une partie de l'image.
Cela se traduit ainsi à l'image diffusée par une partie manquante tout autour du cadre vidéo.

A noter que les moniteurs professionnels sont capables de montrer l'image visuelle entière comprenant le secteur overscan.
Des mires vidéo existent en nombre pour mesurer le taux d'overscan de votre diffuseur.

Lien avec illustration du défaut :
http://www.mastersofcinema.org/reviews/ ... beyond.htm" onclick="window.open(this.href);return false;
http://scanline.ca/overscan/" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.dvdanime.net/articleview.php?id=44#overscan" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
viewtopic.php?p=167279106#167279106" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.videoessentials.com/D_Theater_signals13.php" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.acs.ucalgary.ca/~tstronds/no ... rscan.html" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?t=29759459" onclick="window.open(this.href);return false;
viewtopic.php?p=168410331#168410331" onclick="window.open(this.href);return false;


21- Blanking ou Pixel-Cropping ou "effet de masque" (toutes techno)
Description du phénomène:
Le blanking est une mise au noir (ou tout autre couleur) pour masquer les bords de l'image (le but est d'éviter de voir d'éventuels parasites sur des parties de l'image manquantes, comme les bandes noires des films en cinémascope par exemple). Il ne faut pas confonfre blanking et overscan, qui est un zoom. S'il existe une ligne parasite en bas de l'image, il est impossible de la supprimer par simple overscan quand on projette un film en 16/9 sur un écran 4/3. Il faut faire un peu de blanking en bas pour cela.

Plus subtilement le "pixel-cropping" produit des bandes noires sur les bords de l'image alors que l'overscan n'utilise qu'une partie de la source dans l'affichage.

Certains diffuseurs et certaines sources permettent des réglages de blanking, paramétrables, pour masquer à volonté une partie des lignes verticales


Lien avec illustration du défaut :
viewtopic.php?p=168465903#168465903" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
http://passionoric.oric.org/fr/junior/hjrgpu2.htm" onclick="window.open(this.href);return false;


22- JUDDER(diffuseurs matriciels)
Description du phénomène:
Peut être le saviez vous déjà mais vous n'en aviez cure, mais il semble qu'un nombre important de TV LCD / Plasma du marché ne soient pas parfaitement compatibles avec les disques Haute Définition "BluRay disc" et "HD-DVD" à venir. En effet, les films sont encodés uniquement en 24 fps alors que la fréquence de ces diffuseurs matriciels est généralement 50/60Hz. 24 n'étant pas un multiple de 50 ou 60, un procédé de mise à niveau doit être opéré : le 3:2 Pulldown.

Ce mécanisme a pour conséquence insidieuse d'entraîner de grosses saccades surtout visibles lors des travellings.

Il est utile pour tous les acheteurs de ces produits de vérifier que le TV LCD / Plasma de leur rêve accepte le 48Hz voire le 72 Hz, sous peine de dire adieu la fluidité lors des films HD.

Lien avec illustration du défaut :

Liens complémentaires :
http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?p=170348053#170348053
http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?t=29816314


23- CLOUDING (TV LCD)
Description du phénomène:
Apparition de zones ressemblant à des tâches colorées, souvent dans les zones sombres.
Défaut du produit en général.

Clouding vient de cloud en anglais qui veut dire nuage.

Le "clouding" est un phénomène lié à des problèmes d'unformité du rétro-éclairage (utilisé surtout sur les TV LCD) qui donne des formes plus claires dans l'écran. (en forme de nuage...)

Lien avec illustration du défaut :
Image

Liens complémentaires :
http://www.avsforum.com/avs-vb/showthread.php?t=748779&page=7&pp=30


24- Effet de moirage (ou moiré)
Description du phénomène:
Il s'agit la plupart du temps d'un effet désagréable à l'oeil lié à la superposition de 2 trames, qui produit une interférence, faisant apparaitre des lignes scintillantes intermittentes.

C'est la variation brusque de couleur qui produit cet effet.

Lien avec illustration du défaut :
Image
http://tecfa.unige.ch/themes/FAQ-FL/sca ... moire.html" onclick="window.open(this.href);return false;

http://perso.orange.fr/bernard.langelli ... /moire.htm" onclick="window.open(this.href);return false;

http://perso.orange.fr/therese.eveillea ... irages.htm" onclick="window.open(this.href);return false;

Liens complémentaires :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Moir%C3%A9 ... ntraste%29" onclick="window.open(this.href);return false;




99- LIENS DIVERS GENERAUX:

http://www.animemusicvideos.org/guides/ ... tqual.html" onclick="window.open(this.href);return false;



Bonnes lectures :wink:

FC
allucinéma
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 16270
Inscription: 19 Juin 2002 18:15
Localisation: - France -
  • offline

Message » 18 Aoû 2004 18:23

Ce post ne demande qu'à être complété/enrichi/corrigé si vous le souhaitez bien sûr. Il appartient à tous :wink:

Il est une forme de réponse à une demande récente de mettre en post-it celui dédié plus spécifiquement au Vertical Banding. Il me semblait utile de l'étendre.

Cordialement

FC
TV 4K 65" Samsung UE65F9000/projo PTAE700/Ampli HC Yamaha DSP-Z7/Klipsch RF82+RC62 et JAMO CLASSIC8/sub Velodyne CHT10R/PCHC/Bluray Sony S350/DVD YBA YM501/Laserdisc/Graveur LG7800H/Mediacenter HDX1000
Avatar de l’utilisateur
FRANCKC
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 14467
Inscription: 27 Mar 2002 2:00
Localisation: AJACCIO

Message » 18 Aoû 2004 18:25

Grillé par Gilles dans le commentaire :lol:

A vous de jouer :D
TV 4K 65" Samsung UE65F9000/projo PTAE700/Ampli HC Yamaha DSP-Z7/Klipsch RF82+RC62 et JAMO CLASSIC8/sub Velodyne CHT10R/PCHC/Bluray Sony S350/DVD YBA YM501/Laserdisc/Graveur LG7800H/Mediacenter HDX1000
Avatar de l’utilisateur
FRANCKC
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 14467
Inscription: 27 Mar 2002 2:00
Localisation: AJACCIO

Message » 18 Aoû 2004 18:42

+1 avec allucinéma

Très beau boulot :D
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 18 Aoû 2004 18:54

bravo!!!
philb
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2465
Inscription: 04 Juin 2001 2:00
Localisation: 33
  • offline

Message » 18 Aoû 2004 19:21

trés trés bien 8)
bravo Franck :wink:

@++ :wink:
cobaltnoss
 
Messages: 5262
Inscription: 13 Juil 2003 14:50
  • offline

Message » 18 Aoû 2004 21:11

Super intéressant surtout pour un novice comme moi :wink: :wink:


tu pourais preque le metre en post it non????

encore bravo

bye klissos
klissos
 
Messages: 388
Inscription: 09 Aoû 2004 16:14
Localisation: Lausanne Suisse

Message » 19 Aoû 2004 1:56

Défauts de convergence LCD

Cette image montre que ce qu'on prend pour un défaut de convergence peut très bien être une défaut de l'optique.

http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... panels.jpg

Voyez la croix verte. Elle apparaît ainsi à gauche d'une image décalée à gauche avec lens shift. C'est du vert numérique pur (PC->DVI->Sanyo Z2), donc seul le panneau vert projette cette image. Or elle comporte une large bavure sur la gauche. Ce n'est pas le panneau qui est désaligné (il ne peut pas se désaligner avec lui même), mais l'optique qui provoque cet effet lorsque le lens shift devient important. Les trois couleurs sont affectées de la même façon.

Sur la croix de gauche, la ligne verticale est blanche. On voit que les bavures viennent à 50 % d'un réel défaut de convergence, et à 50 % des défauts de l'optique.


Scanline artefact (alias "peek a boo", parce qu'il apparaît sans crier gare sur les lents déplacements verticaux).

L'explication est incorrecte, l'ensemble de la matrice est bien mis à jour de façon progressive, et non entrelacée, mais le voltage est inversé une ligne sur deux (on peut se demander pourquoi diable avoir choisi un système aussi horrible, alors que les panneaux LCD de grande taille sont inversés de façon quasi invisible, en alternant les points et non les lignes : http://www.techmind.org/lcd/index.html )

Illustration (instantané) : http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... nlines.jpg

Attention : Ce sont les lignes verdâtres sur la moitié basse de l'image, et non l'effet de peigne en haut ! Il faudrait couper le haut de l'image pour éviter toute confusion.

Image test : http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... #168215384

C'est plus lent que de l'entrelacement vidéo, car cela se déplace à 60 lignes par secondes, mais sur les lignes de la matrice au lieu des lignes de la source, qui sont plus nombreuses. Cela se règle comme le vertical banding (les deux semblent liés, sur le Sanyo Z2 en tout cas).
C'est plus visible quand le projecteur n'est pas tout à fait chaud, et cela s'estompe au bout de 15 minutes.
C'est très souvent confondu avec le screendoor (Ouah ! j'ai vu du screendoor à 4 mètres !!).

Poussières (tâches)...

"taches" (=plaf !), et non "tâches" (=ho hisse !) :wink:
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 19 Aoû 2004 1:57

Demain, un exemple dévastateur de blancs bouchés.
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 19 Aoû 2004 7:02

ça c'est de l'information.

Mais c'est vrai que j'attends un exemple de blanc brulé et de noirs bouchés, mais c'est super.

Merci Franck, cà c'est du travail :P :P :P
Thebe
 
Messages: 16358
Inscription: 01 Déc 2002 8:04
Localisation: voir WWW

Message » 19 Aoû 2004 8:51

EXCELLENTISSIME !...
captain
 
Messages: 4822
Inscription: 28 Mar 2003 12:03
Localisation: Hauts de France :-)
  • offline

Message » 19 Aoû 2004 9:21

Mise à jour du 1er fil grâce aux compléments de Pio2001.

EDIT: pour klissos, ce fil est en POST-IT (http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... t=29742067)
TV 4K 65" Samsung UE65F9000/projo PTAE700/Ampli HC Yamaha DSP-Z7/Klipsch RF82+RC62 et JAMO CLASSIC8/sub Velodyne CHT10R/PCHC/Bluray Sony S350/DVD YBA YM501/Laserdisc/Graveur LG7800H/Mediacenter HDX1000
Avatar de l’utilisateur
FRANCKC
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 14467
Inscription: 27 Mar 2002 2:00
Localisation: AJACCIO

Message » 19 Aoû 2004 9:51

Bravo Franck

Je sais enfin ce qu'est l' "EE" :wink:
Avatar de l’utilisateur
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25383
Inscription: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 19 Aoû 2004 22:32

En fait, c'est aussi bien de laisser l'image des scanlines en entier. A l'origine, je l'avait prise pour illustrer la différence entre le screendoor, l'effet de peigne, et les scanlines, parce qu'un utlisateur n'arrivait pas à identifier d'où venaient ces lignes horizontales sur son image ( http://www.avsforum.com/avs-vb/showthre ... ost3482049 ).

Il y a au moins quatre type de défauts provoquant des lignes horizontales.
-L'effet de peigne (combing effect)
-Le screendoor (screendoor)
-Les scanlines (ou peek-a-boo scanlines)
-Le chroma bug (Chroma bug, ou Chroma Upsampling Error, ou CUE).

Les trois premiers sont décrits plus haut, et on peut les voir tous les trois dans l'image "scanlines.jpg" qui illustre le défaut des scanlines.
Le plus fin est le screendoor, c'est la grille qui compose l'image.
Deux fois plus grand, l'effet scanline apparaît sous formes de lignes verdâtres dans le bas de l'image.
Deux fois et demi plus grand que le screendoor, l'effet de peigne, que l'on voit en haut, au niveau du personnage.
On n'a pas d'illustration du chroma bug, qui est deux fois plus gros que l'effet de peigne, mais en voici déjà un résumé :

Chroma Upsampling Error, ou CUE, ou Chroma bug (Lecteurs de DVD)

Dans un DVD, la résolution de 576 lignes par 720 points n'est valable que pour le noir et blanc. Les sujets de couleur vive ont une définition deux fois inférieure : 360x288. Cela vient du fait que le signal n'est pas décomposé en couleurs primaires (RVB, ou RGB en anglais), mais en Luminance-Chrominance 1-Chrominance 2 (YUV). La luminance (image en noir et blanc) a une définition de 720x576, et les chrominances ont une définition de 360x288, ce qui permet de comprimer la vidéo d'avantage.
Or une grossière erreur s'est glissée dans de nombreux décodeurs Mpeg : les lignes de chrominance sont interverties deux à deux. Au d'afficher la ligne numéro 1, puis la 3, 5, 7, 9, 11 etc (puisque la chrominance contient deux fois moins de lignes que l'image), le décodeur affiche dans l'ordre les lignes 3, 1, 7, 5, 11, 9 etc.
Résultat, les couleurs souffrent d'un important effet de peigne.
Malheureusement, il existe encore de nombreux lecteurs de DVD sur le marché souffrant de ce défaut.

Lien avec illustration du défaut (anglais)
http://128.121.62.219/volume_8_2/dvd-be ... -2001.html

Comparaison des différents effets de ligne

Effet de peigne : ne se produit que sur les DVD d'origine entrelacée, uniquement sur les sujets en mouvement, et seulement si aucun désentrelaçeur ne fonctionne. Reste visible lors d'un arret sur image. Très visible depuis la distance de visionnage.
Screendoor : Grille immobile permanente. Très fine, normalement invisible depuis la distance de visionnage.
Scanlines : Lignes horizontales qui se déplacent verticalement en permanence. Visibles depuis la distance de visionnage.
Chroma bug : Lignes horizontales affectant les bords des sujets colorés. Contrairement à l'effet de peigne, il reste visible si le sujet est immobile. N'existe pas sur des images en noir et blanc. Enorme, très visible depuis la distance de visionnage.


Enfin, voici les exemples de "Blanc brûlés" et de "noirs bouchés".

Note : pour mettre à jour le message d'origine, serait-il possible d'héberger les images chez Home-Cinema-fr.com, afin d'éviter que tout le trafic n'atterisse dans mes pages perso ?

Tout d'abord, il existe deux types de problèmes avec le noir et le blanc.
Il y a le véritable clipping numérique. En termes simples, ce sont des couleurs plus blanc que blanc, ou plus noir que noir. Cela se produit généralement dès qu'on touche aux règlages de lumière et de contraste d'un appareil numérique.

Exemple de blanc brûlé

Original :
http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... clip01.jpg
Blanc brûlé par PowerDVD 5 en activant la préselection "Lumineux" :
http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... clip02.jpg

Tous les détails des petits personnages sont devenus blancs.

Exemple de noir bouché

Original :
http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... clip01.jpg
Noir bouché spécialement pour l'exemple :
http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... clip02.jpg

Attention, votre moniteur doit être parfaitement calibré pour apprécier la différence. Si ce n'est pas le cas, voici une version éclaircie du bouchage de noir :

Original éclairci :
http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... clip03.jpg
Noir bouché spécialement pour l'exemple, éclairci :
http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... clip04.jpg

Tout l'arrière plan, à gauche, a été transformé en noir.

Ces défauts peuvent être facilement dépistés à l'aide de mires. Je n'en ai pas trouvé de très bonnes en français, mais ce sont des nuances de noir et de blanc semblables à celles qu'on peut voir dans les mires de MLill : http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... t=23118000. Je vous laisse en chercher de bons exemples.
Se problème se règle avec les réglages de contraste et de lumière. Il n'y a pas de règle générale à appliquer, parce que ces réglages n'ont pas le même effet d'un constructeur à l'autre. On peut noter en passant que ce qu'on appelle le gamma est un réglage de luminosité ayant la propriété de ne jamais brûler les blancs, ni boucher les noirs.

Deuxièmement, on appelle couramment blanc brûlé, ou noir bouché, un défaut de luminosité d'un appareil qui ressemble à du véritable clipping, mais qui n'en est pas forcément.

Exemple de blanc brûlé et noir bouché au sens large

Photo d'un écran cathodique, luminosité OK :
http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... mmas01.jpg
Photo d'un projecteur LCD, blanc brûlé, noir bouché :
http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... mmas02.jpg
Image d'origine :
http://perso.numericable.fr/laguill2/sa ... mmas03.jpg



Ici, sur le projecteur, le blanc paraît brûlé, sur le front du personnage, et le noir semble bouché, parce qu'on ne distingue pas les rayons de lumière de l'image originale devant le tronc d'arbre, à droite du personnage. Pourtant, ce projecteur passe sans problème les mires de tests pour noir et blanc. Donc techniquement, il ne brûle pas le blanc, et ne bouche pas le noir. Il souffre de ce qu'on appelle une courbe de gamma (ou courbe de teinte, ou gamma tracking) en "S".
Vous pouvez en voir un exemple mesuré dans l'excellent banc d'essai de l'Hitachi TX100 réalisé par Cine4Home, dans la section 3.5 http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... =168227747
La courbe a une forme de S, alors qu'elle devrait suivre les pointillés. C'est dommage, les images sont trop petites pour voir les pointillés, mais ils ont presque la forme de la courbe en creux du réglage "défaut 1" illustré en plus grand.

Félicitons au passage Cine4Home pour toutes ces mesures, qui, on le voit, sont très utiles quand on sait les déchiffrer. En vidéo, contrairement à l'audio, il est assez facile de faire correspondre ce que l'on mesure avec ce que l'on voit.
Si vous voulez vous familiariser avec tous ces réglages, le meilleur moyen est d'ouvrir une image dans Photoshop ou Corel PhotoPaint (celui-ci affiche les histogrammes en temps réel) et de jouer à changer le gamma, les blancs, les noirs et tout le reste. Il n'y a rien de tel.
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline


Retourner vers Normes