Modérateurs: Staff Image, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Vasco01 et 29 invités

Tout sur les projecteurs vidéo à matrices ( LCD, DMD, DILA, ... ) 1080i/1080P

HFR: James Cameron parle des technologies de videoprojection

Message » 26 Avr 2012 10:40

Le HFR devenant de plus en plus d'actualité, et les démos s'enchaînant un peu de partout, je fais un petit réveil de post :

Apparement, et c'est bien compréhensible, le HFR ne semble pas faire l'unanimité des personnes ayant vus les démos.

On a un gros retour sur ce forum concernant la démo de 10 min du futur Bilbo le Hobbit :

http://www.film-tech.com/ubb/f16/t001095.html

Pour certains, le résultat est tout simplement horrible à voir... Mais la réalité est probablement beaucoup plus complexe et j'ai bien aimé cette analyse :

I am at CinemaCon and saw the 10 minutes of The Hobbit. I am left with several different reactions.

1. As a movie, The Hobbit looks like everything we could have asked for and more. Whether it's at 24fps or 48fps, I am very excited to see the movie.

2. The visual effect of the high frame rate is every thing I was led to expect. The action/fighting sequences look very smooth. Even when the camera was relatively tight on the action, my eyes didn't feel confused by the choppy effect created by action which is moving faster than 24 fps.

The effect was especially stunning when the camera was focused on long/wide shots of scenery. There were several sweeping pans of The Misty Mountains which were breathtaking.

3. The 3D effect at 48fps is drastically improved. Depth is more apparent and the picture is sharp and smooth. I did not notice any ghosting or fuzziness. I suspect that many people who have been turned off by 3D at 24fps would like it better at 48fps.

4. As others have said, I was turned off by the video - or too realistic - look of 48fps in most cases. In many instances I couldn't quite decide if it felt more like watching a stage play or if everything just felt artificial.

Stepping back and trying to look at it objectively, I think what turned me off was that 48fps is simply a different experience. When we watch something on a movie screen, we expect it to have a certain look that goes with 24fps projection. I can't say that there was actually anything wrong with the footage, just that it had a different look than what I'm used to.

Since this is the first example of hfr content I've seen, I am left with questions.
-Can the video, or artificial, look be toned down or eliminated in post production?
-Can 24fps and 48fps be effectively used within the same movie so we can get the benefit of smoother action (would 24fps double flash be the same as standard 24fps)?
-How would CG animated movies look at 48fps?
-Will the general public have a different reaction than people who watch many movies in theatres.

I am curious to know how Warner Brothers will respond to this less than enthusiastic response to this major tent pole.


Mon sentiment est que le HFR est une nouvelle techno qui demande clairement à être maîtrisée (taux de motion blur, postprocessing) afin de générer une transition acceptable et agréable pour le spectateur.
Emmanuel Piat.
 
Messages: 9262
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Avr 2012 10:40

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Avr 2012 13:29

Visiblement les critiques associées à ce premier visionnage ont été très négatives. Le reproche principal étant une image "trop vidéo" et "pas assez cinéma".

Un exemple de réaction "grand public" :
http://www.moviehole.net/201253950the-hobbit-footage-sucks-cinemacon-audience-react-negatively-to-sneak-peek
by the end of the presentation, I wasn’t sure I wanted to watch the entire movie in this new 48fps format. This is definitely not what I expected to say. Ultimately, it just didn’t look cinematic and it sort of looked like HD TV. Perhaps shooting at 48fps and then projecting at 24fps will solve my issues. Who knows.”
” The entirety of CinemaCon has been buzzing since seeing The Hobbit about how bad, or how awkward, it looked. 48FPS is a big change, a drastic change from the 80 years of 24FPS footage, that we’re used to, and it will take a while to get into it. But I noticed problems where it seemed like movement was running at double the speed as the rest of the footage, even though it was all in sync. It was odd, even awkward, and a bit weird to see, and a bit weird to get into. But was it just unfinished, raw footage? Will it look better finished by December?”
etc...

Pour l'instant, difficile de savoir s'il s'agit de "vieux grincheux formatés par l'ancien standard industriel qui refusent le changement" ou s'il y a un vrai problème, tant que l'on a pas pu voir la bête.

En tout cas, cela semble indiquer que l'on ne peut pas "balancer du 48ips" au public et espérer que cela fonctionne. Par contre, le concept de filmer en 48 ips pour que cela ressemble à du 24ips me semble assez... comment dire... limité.

(La vache, un topic que j'ai créé remonté par Emmanuel Piat ! 4 ans après ! C'est le début de la gloire... ou pas)
Supercastor.
 
Messages: 88
Inscription: 12 Fév 2006 23:24
Localisation: Orléans
  • offline

Message » 26 Avr 2012 13:55

Il va falloir trouver le bon "dosage", en gros inventer l'image cinéma qui sied au 48 fps. Les 1ers films vont essuyer les plâtres mais vont aussi permettre de mettre en place les chaînes de post-traitement qui seront nécessaires. C'est assez classique en fait. Il a fallu faire la même chose lors du passage de l'argentique au numérique, lors de l'intégration des FX pour leur donner un rendu pelloche, etc.

Ce qui m'amuse, c'est que finalement, on se rend compte que même dans la technique, le cinéma n'est qu'une interprétation de la réalité et que si on se rapproche trop de la réalité, certaines personnes décrochent.
Emmanuel Piat.
 
Messages: 9262
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 26 Avr 2012 13:59

Je ne suis pas sûr que ce soit représentatif du grand public... Aujourd'hui, la plupart des TV sort avec une interpolation de mouvements activé, et il me semble que ça ne dérange pas la plupart de leurs utilisateurs...
Calibration professionnelle : bons-plans-en-cours/bp-permanent-kazyua-calibration-video-t30034790.html
Plus de services disponibles sur mon site Internet, merci pour votre visite.
kazuya.
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 16893
Inscription: 19 Oct 2004 16:37
Localisation: Région Parisienne

Message » 26 Avr 2012 14:03

L'autre truc que je trouve drôle c'est l'aspect conventionnel du "rendu cinéma".

Tout un univers esthétique s'est construit autour du 24 ips et des "défauts" sont devenus des "qualité artistiques" (comme le flou dans le mouvement de caméra). Dès lors il devient difficile de briser cette convention artistique.

De mon point de vue ce n'est pas tant l'aspect "réaliste" du 48 ips qui pose problème, que les décennies d'ancien standard qui ont formaté la conception de l'image cinéma dans l'esprit du public.

Sans doute que les 48ips natives auront une vision différente de la notre de l'image cinéma.
Supercastor.
 
Messages: 88
Inscription: 12 Fév 2006 23:24
Localisation: Orléans
  • offline

Message » 26 Avr 2012 14:03

TV et cinéma ... Vaste question. Est-ce que les gens ont envie de voir au ciné une TV géante, où est-ce qu'ils ont envie de voir autre chose ? ...

En ce qui me concerne, j'ai bcp de mal à supporter l'image des TV :lol:

D'ailleurs je n'ai plus de TV. Et dès que j'en vois une chez des amis, beurk...
Emmanuel Piat.
 
Messages: 9262
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 26 Avr 2012 14:05

kazuya a écrit:Je ne suis pas sûr que ce soit représentatif du grand public... Aujourd'hui, la plupart des TV sort avec une interpolation de mouvements activé, et il me semble que ça ne dérange pas la plupart de leurs utilisateurs...


Le "grand public" non, mais nous...? :-?
viewtopic.php?f=31&t=29959144&start=60
Pioneer Kuro KRP-600A / B&W 804S - HTM3S - 805S / Velodyne DD15 / Anthem MRX-710 / Atoll IN200 / Marantz SA-15S1
Pioneer BDP-LX91 / PS3 / PS4 / Xbox 360 / Xbox One / Wii U / Belkin PF50
Night Stranger.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2381
Inscription: 30 Oct 2007 20:13
Localisation: Bas-Rhin

Message » 26 Avr 2012 14:07

kazuya a écrit:Je ne suis pas sûr que ce soit représentatif du grand public... Aujourd'hui, la plupart des TV sort avec une interpolation de mouvements activé, et il me semble que ça ne dérange pas la plupart de leurs utilisateurs...
Des membres de ma famille, que l'on peut qualifier très respectueusement de "grand public", ne supportent absolument pas les traitement d'augmentation de la netteté des mouvements.

Ceci dit, sans ma brillante intervention consistant à appuyer successivement sur quatre touches de la télécommande, ils seraient sans doute encore à regarder leur film en "400 Hz"... et ils s'y seraient peut-être habitués.
Supercastor.
 
Messages: 88
Inscription: 12 Fév 2006 23:24
Localisation: Orléans
  • offline

Message » 26 Avr 2012 14:12

Night Stranger a écrit:
kazuya a écrit:Je ne suis pas sûr que ce soit représentatif du grand public... Aujourd'hui, la plupart des TV sort avec une interpolation de mouvements activé, et il me semble que ça ne dérange pas la plupart de leurs utilisateurs...


Le "grand public" non, mais nous...? :-?
viewtopic.php?f=31&t=29959144&start=60


Je ne sais pas !
Je déteste le motion flow mais je n'aime pas non plus le manque de fluidité du 24img/sec ! :lol:
Je ne vois pas pourquoi doubler le nombre d'images captées par seconde serait à tel point dénaturant...
Calibration professionnelle : bons-plans-en-cours/bp-permanent-kazyua-calibration-video-t30034790.html
Plus de services disponibles sur mon site Internet, merci pour votre visite.
kazuya.
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 16893
Inscription: 19 Oct 2004 16:37
Localisation: Région Parisienne

Message » 26 Avr 2012 14:18

comme le flou dans le mouvement de caméra). Dès lors il devient difficile de briser cette convention artistique.

De mon point de vue ce n'est pas tant l'aspect "réaliste" du 48 ips qui pose problème, que les décennies d'ancien standard qui ont formaté la conception de l'image cinéma dans l'esprit du public.


C'est je pense plus compliqué que cela.

Déjà je suis très surpris que les soit disant spécialistes du "cinéma du futur" ne parle pas du comportement de l'oeil et du cerveau qui est derrière.

Si tu affiches alternativement et assez rapidement 2 points séparés par une distance AB très proche, le cerveau invente un mouvement qui n'existe pas et qui fait qu'on voit le point se déplacer de A vers B et vis-versa. Autrement dit, le cerveau crée du mouvement assez similaire à un motion blur !

Par ailleurs, on sait que l'oeil se déplace par saccade même lorsqu'on demande aux gens d'essayer de faire un panoramique fluide. Et malgré ce déplacement par saccade de la pupille, l'individu voit un mouvement fluide qui est en fait entièrement reconstruit par le cerveau qui invente les images intermédiaire. Donc le cerveau travaille énormément et AMHA le 1er truc à faire est de le perturber au minimum dans son travail si on veut un rendu perçu comme agréable ou naturel par le spectateur.

Si ça se trouve, le 48 fps qui "mâche" tout le travail intermédiaire du cerveau empêche le cerveau de travailler comme il aimerait le faire en créant des images intermédiaires, ce qui engendre au final une gêne et une image perçue comme non naturelle (aspect "vidéo" qui correspond aussi à un rendu spécifique). C'est une supposition bien sûr...
Dernière édition par Emmanuel Piat le 26 Avr 2012 14:26, édité 3 fois.
Emmanuel Piat.
 
Messages: 9262
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 26 Avr 2012 14:19

Le 48 ips implique de repenser certaines conventions de mise en scène, de même que la stéréoscopie.
Il a fallu attendre Hugo Cabret pour avoir un exemple de mise en scène véritablement stéréoscopique (sans compte Avatar).

Je pense qu'il faudra aussi plusieurs années pour que les metteurs en scène changent de méthodes et adaptent les décors, les maquillages, les lumières, les cadrages et les mouvements de caméra à leur nouveau joujou.
Par exemple les mouvements de caméra pourront être plus rapides, mais les gros plans risquent d'être plus difficiles à réaliser (image trop détaillée).


Reste effectivement de voir l'effet sur une "vraie" projection test : avec du "grand public" dedans.
Supercastor.
 
Messages: 88
Inscription: 12 Fév 2006 23:24
Localisation: Orléans
  • offline

Message » 26 Avr 2012 14:41

Emmanuel Piat a écrit:Par ailleurs, on sait que l'oeil se déplace par saccade même lorsqu'on demande aux gens d'essayer de faire un panoramique fluide. Et malgré ce déplacement par saccade de la pupille, l'individu voit un mouvement fluide qui est en fait entièrement reconstruit par le cerveau qui invente les images intermédiaire. Donc le cerveau travaille énormément et AMHA le 1er truc à faire est de le perturber au minimum dans son travail si on veut un rendu perçu comme agréable ou naturel par le spectateur.
Certes, on voit bien les pupilles d'un voyageur se déplacer lorsque le train entre en gare.

Ceci dit, c'est peut-être encore plus compliqué. Lorsqu'on étudie le fonctionnement de l'oeil, on constate qu'il est particulièrement plastique :
- un batteur de base ball va avoir une vision spécialisée dans la détection du mouvement rapide et va squizer le cortex supérieur pour laisser la gestion de la détection du mouvement par son cervelet. Un pilote de chasse fait plus ou moins la même chose.
- un boxeur va rester de longues minutes les yeux ouverts sous la douche pour lutter contre le réflexe de clignement et ne pas fermer les yeux quand son adversaire lui enverra un coup. Avoir une vision sans cligner des yeux doit assez nettement changer la perception.
- Un chasseur va acquérir sans doute une vision sensible au mouvement.

Tout cela pour dire que le couple oeil/cerveau s'adapte à ce qu'il voit et adopte des stratégies d'analyse en fonction des situations (puisque le boxeur doit bien cligner des yeux en dehors du match).
On peut alors faire l'hypothèse que si les spectateurs ont été biberonnés dès l'enfance à : "24ips=cinéma" et "50ips=video", la rupture de la convention pose un problème de traitement au cerveau qui enclenche les filtres 24 ips alors qu'on lui envoie du 48ips.
Mais on peut aussi supposer que le cerveau est capable de s'adapter à ce nouveau standard, par accommodation, à force de projections.
Ce serait bien de trouver des papiers sérieux sur le sujet.
Supercastor.
 
Messages: 88
Inscription: 12 Fév 2006 23:24
Localisation: Orléans
  • offline

Technologie HFR (High Frame Rate, fréquence d’image élevée)

Message » 30 Avr 2012 14:36

Explication en Fr.(source Christie): http://www.christiedigital.co.uk/TechPa ... French.pdf
Fichiers joints
Christie-High-Frame-Rate-Technology-Overview-French.pdf
(1.76 Mio) Téléchargé 13 fois
Idematoa.
 
Messages: 11554
Inscription: 10 Déc 2006 13:59
  • offline

Message » 30 Avr 2012 21:13

La phrase suivante extraite du pdf rejoint qq remarques faites plus haut :

L’expérience et les normes de production et de projection de films HFR sont encore limitées. Christie® travaille avec plusieurs groupes de recherche pour examiner l’utilisation de la technologie HFR dans le cinéma et participer à l’élaboration de bonnes pratiques pour l’industrie.
Emmanuel Piat.
 
Messages: 9262
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 30 Avr 2012 21:17

Je remets ici un post que j'avais fait sur le topic du projo RED :

voici un retour sur une démo comparative au NAB de différents fps sur du matos Christie, le tout en 3D avec Cameron à la barre (ce comparo est aussi évoqué ds le pdf de Christie) :

http://www.hometheater.com/content/nab- ... te-3d-demo
Emmanuel Piat.
 
Messages: 9262
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline


Retourner vers Projecteurs Full HD