BE HCFR : DILA JVC X35

Home-Cinéma, Tests et Bancs d'Essais — publié le 6 janvier 2013
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

 II.         Avis subjectif sur la qualité d’image projetée

Ce JVC X35 est une belle surprise, l’image est plaisante à regarder. En sortie de carton ce X35 ravira sans aucun doute son nouveau propriétaire. Le premier constat est qu’il y a beaucoup moins de bruits vidéo que sur le X30. Le deuxième constat est que l’image est plus nette et plus précise que son prédécesseur et ce avec ses réglages d’accentuation de la netteté positionnés sur « 0 ». D’ailleurs si l’on pousse trop ces réglages le bruit vidéo réapparait (réglage au-delà de 15).

JVC-X35-14

 

JVC-X35-15

 

JVC-X35-16

La mise en place soignée des panneaux lors de la construction permet d’obtenir de meilleures convergences. De plus l’optique est de bonne qualité, le réglage motorisé du focus permet d’obtenir de la précision. Résultat l’image est plus nette mettant en valeur les petits détails.

JVC reste le champion de la faible fuite lumineuse sans user d’artifice de contraste dynamique. Les noirs sont profonds et denses avec un réglage gamma d’usine permettant d’avoir une assez bonne lisibilité dans les scènes sombres.

Les saturations sont un peu agressives à l’œil quand le mode large de l’espace couleur est enclenché. Il suffit de sélectionner le mode standard pour bénéficier de plus de cohérence à l’écran. La température couleur n’est pas juste et ce sur tout les modes proposés (cinéma, film, animation…). Cependant visuellement le meilleur mode est le mode naturel (avec tout de même une dérive verte sur les blancs).

Il suffit de projeter des scènes de montagnes enneigées pour s’en rendre compte. La neige n’est pas complètement blanche, mais l’image reste flatteuse.

La fluidité dans les travellings est satisfaisante, rien ne parait désagréable à l’œil. Les différents niveaux  d’interpolations d’image se serait également améliorés selon certains mais cela ne me séduit vraiment pas même en mode bas.

Pour la 3D malheureusement j’ai eu un modèle pour ce test n’ayant pas eu la mise à jour JVC (n° de série  157… et 167 …). Cependant je vais tout de même donner mon avis car j’ai pu calibrer le JVC X35 bénéficiant de la bonne mise à jour lors de la journée porte ouverte de IACONO. Le constat fut unanime, les effets ghosting ont été fortement diminués ! Il n’a pas totalement disparu mais il est suffisamment discret pour se faire oublier lors de la projection d’un film. Pour contrer le manque de luminosité due au processus de filtre des lunettes, les réglages colorimétriques sont poussés sur le vert. Visuellement parlant ce n’est pas bon, l’image parait bien trop verdâtre.

Le JVC X35 calibré délivre une image 2D remarquable ! Grâce à la qualité d’action des réglages disponibles du X35, l’image est homogène, avec de belles couleurs nuancées, les noirs restent profond avec une lisibilité accrue et subtiles des détails dans les scènes sombres. La sensation de profondeur de champs est accentuée et les effets 3D sur les images 2D sont bien présents. Vraiment une très belle image ! Pour la 3D calibrée les couleurs sont plus justes mais on perd beaucoup de luminosité (ce qui permet en même temps de rendre moins visible les effets ghostings).

 

Précédente Suivante
Tags: , , , ,