Le dancing Home-Cinéma

Installations — publié le 2 mars 2005
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)
© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes . (Mars 2005)
La salle de home-cinéma que nous visitons ce soir ce situe dans une magnifique propriété, nichée dans une petite rue tranquille au milieu des bois, quelque part dans l’ouest de la région parisienne… C’est la résidence principale de M. et Mme C., une superbe et vaste maison qu’ils ont achetée il y a quelques années alors qu’elle était en cours de finition … et qu’ils ont donc entrepris de finir décorer à leur goût. M. C a du reste récemment décidé de « souffler un peu » après une vie professionnelle bien remplie, et de prendre une « semi retraite »… semi car il continue à garder un œil sur ses affaires. Chef d’entreprise et responsable de plusieurs sociétés, il a aussi été musicien. Il a ainsi participé aux riches heures du fameux Golf Drouot et de ses fameux tremplins… c’était dans les années 60.

Soirées dansantes entre amis…

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant

M. C est resté un grand amateur de soirées dansantes entre amis. Il avait d’ailleurs fait aménager une véritable boite de nuit dans son ancienne habitation. C’est dans ce but qu’il lui est venu l’idée d’aménager cette vaste pièce à l’étage, juste sous les toits, et qui correspond à toute une aile de la maison, la plus longue : soit près de douze mètres de long, et huit de large : il y avait vraiment de quoi faire ! Il a, pour mener à bien ce projet et pour être certain d’obtenir un résultat optimum, utilisé les services d’une décoratrice (voir encadré), qui a aussi assuré le rôle de maître d’œuvre de ce vaste chantier, et à laquelle M. et Mme C. ont donné « carte blanche ». Peintres, électriciens, menuisiers, se sont succédés…

A PROPOS DE …
AUDIO PROJECTION
Créé il y a à peine 18 mois par un pur passionné de home-cinéma qui avait précédemment fait ses armes chez SOFT ADS, le magasin et installateur Audio Projection est le rendez-vous incontournable de tous les fanatiques de home-cinéma du grand ouest parisien !
Contact :
AUDIO PROJECTION (Gilles Cheviller)
CC Le Sémaphore
45 RN10
78310 COIGNIERES
Tel : 01 30 49 07 75
Françoise BILLON
Cette décoratrice indépendante et habituée de ce type de projet haut de gamme, a réellement jouée ici le rôle de maître d’oeuvre : elle a conçu et « créé le décor », puis animé les divers corps de métiers, négocié les meilleurs tarifs pour le mobilier, et surtout livré au final la pièce « clés en main » à ses propriétaires ! Elle s’est ensuite elle même chargée de toutes les finitions (rideaux, teinte et cire du parquet et des boiseries, etc …)
Contact :
Françoise BILLON
56, Route de Versailles
78430 LOUVECIENNES
Tél . 06 16 60 92 92

Après avoir supprimé quelques cloisons, il a fallu « décaisser » le plafond au niveau de la poste de danse, pour donner du volume et réaliser un éclairage indirect. De multiples niches ont été aménagées sur les cotés de la salle, là aussi pour intégrer de multiples éclairages, des bibelots, des étagères pour ranger CD et DVD… et tout le matériel électronique du système home-cinéma. Un somptueux parquet ciré (en acajou massif !) est posé au sol, et les murs, notamment celui du fond, ont reçu une très belle patine en trompe-l’œil imitant parfaitement les veines du bois. Superbe !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue arrière

La difficulté était de réussir à rester dans les tons jaunes, marron et or, utilisés pour tout le reste de la décoration de la maison. Le résultat final dépasse les espérances des heureux propriétaires : une exceptionnelle harmonie de formes, de matières, de couleurs et d’éclairages, qui confèrent à cet espace polyvalent une ambiance chaleureuse et conviviale, propice au visionnage des films tout comme aux nuits dansantes endiablées au son des vieux standards du rock n’ roll ! Polyvalence est en effet le maître mot de cette installation. En effet, car l’installation audio-vidéo n’est ici qu’un accessoire, essentiel certes, car la priorité a été donnée ici au bar, aux tables basses et aux fauteuils qui lui font face et surtout …à la piste de danse ! Regarder des films sur DVD, mais aussi écouter de la musique, danser devant les images d’un vieux clip d’Elvis Presley  …ou simplement bavarder entre amis : voilà quelques unes des activités ( bien agréables !) auxquelles on peut se consacrer dans cet endroit extraordinaire.

Le haut de gamme de chez Mosscade pour le son…

L’installation de M.C. :
Salle dédiée d’environ 100 m2 (12 m x 8 m)
Sources :
Lecteur de CD Marantz
Magnétoscope hifi-stéréo Thomson
Lecteur/enregistreur de cassettes audio Technics
Lecteur de DVD Harman-Kardon DVD30
Amplificateur intégré:
Harman-Kardon AVR 5550
Enceintes :
Frontales : Mosscade 508 (x2)
Centrale: Mosscade 518 (x1)
Surrounds latérales: Mosscade 526 (x2)
Surrounds arrières : Mosscade 502 (x2)
Diffuseur vidéo :
Vidéoprojecteur NEC HT-1000
Ecran :
Avance Vidéo électrique 2m34 de base
Divers :
Télécommande Marantz RC 3200
Câblage Real Cable
Coût total de cette installation :
environ 15000 € hors travaux d’aménagement et de décoration

L’installation home-cinéma à proprement parler est simple mais efficace. Elle est conçue, pour la partie audio, autour d’un gros intégré Harman-Kardon AVR 5550. Cet ampli-tuner 7 canaux développe 7×70 W sous 8 Ohms, tous les canaux en service. Il est bien sûr doté des décodages Dolby Digital EX et DTS ES, et du fameux « Logic 7 », un DSP développé à l’origine par Lexicon et qui fait notamment merveille pour restituer sur 7 canaux des sources stéréo. M.C. y relie directement la sortie audio de son ordinateur portable, sur lequel il a stocke ses compilations de morceaux de rock …. Une pression sur une touche … et c’est parti pour plusieurs heures de musiques non stop !

Cliquez pour voir une version plus grande...
la centrale Mosscade 518

Posé juste au dessus de l’intégré Harman-Kardon, on découvre l’unique source (outre une ancienne platine cassette audio et une platine tourne-disques) de cette installation : c’est un lecteur de DVD, qui lit aussi les DVD-Audio, de marque Harman-Kardon, référence DVD-30. Ce lecteur peut aussi lire les compilations de fichiers audio sur CD-R en MP3 ou en WMA, une fonctionnalité là encore bien utile ici ! Sept enceintes acoustiques sont disposées dans cette pièce. Elles sont toutes de marque Mosscade, et constituent un pack cohérent et homogène : l’ensemble « Ciné 508 », le haut de gamme du constructeur. En principales, nous découvrons une paire de 508, deux solides colonnes 3 voies / 5 haut-parleurs, qui ont la particularité d’intégrer chacune un amplificateur de 150 W RMS qui alimente un caisson de graves intégré constitué par un haut-parleur de 21 cm actif et un second haut-parleur passif également de 21 cm de diamètre. …un type de charge très efficace et utilisée avec bonheur par le constructeur, notamment au sein de ses fameux caissons Titan .

Cliquez pour voir une version plus grande...
l’ensemble des électroniques, au coté de l’ordinateur sur lequel sont compilées les séquences musicales

Un transducteur de bas médium de 17 cm à membrane en fibre de verre, un médium à membrane papier et un tweeter à dôme tissu de 25 mm et amorce de pavillon, viennent compléter cette très belle enceinte. La centrale, référence 518, reprend les mêmes haut-parleurs de grave-médium (un 10cm de diamètre à membrane pulpe de cellulose) et d’aigu (tweeter à dôme tissu de 25mm). : parfait pour la cohérence tonale ! Enfin les quatre surrounds sont, pour les latérales, des dipolaires Mosscade référence 525, assurant une couverture sonore large et diffuse, et des petites « bibliothèques » référence 502 pour les « surrounds back », sur lesquelles on retrouve les même tweeters à dôme tissu qu’au sein des enceintes principales.

LIEN INTERNET
La gamme des enceintes Mosscade est sur Internet. Retrouvez y notamment la série 500 et les fameux caissons Titan :

Enfin le projecteur : fixé sur une poutre au plafond, il est très discret, et se remarque à peine. Il s’agit d’un NEC HT-1000, un modèle empruntant la technologie DLP et qui a longtemps été une référence (il le reste encore !) dans le domaine. Ce projecteur particulièrement compact, il intègre notamment un DMD de format 4:3 et de résolution XGA (1024×768), une roue chromatique six segments, un traitement vidéo Faroudja DCDI et un iris variable pour optimiser le contraste de l’image. Il est aussi compatible avec les sources haute définition 720p et 1080i : une caractéristique qui devient de plus en plus essentielle ! Le HT-1000 projette ici une image de 2m34 de base sur un écran à enroulement électrique de marque Avance Vidéo.

© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes . (Mars 2005)

Nos impressions :

Une autre approche du home-cinéma…

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue de l’arrière de la salle depuis la partie HC

Confortablement installé dans l’un des petits fauteuils de cuir noir qui font face à l’écran, nous avons entrepris le visionnage de nos extraits de films habituels. Répétons le : le point fort de cette installation, ce n’est pas le matériel mis en oeuvre qui, bien qu’il soit de qualité, ne constitue pas le « top du top » en la matière, que ce soit au niveau audio que vidéo. C’est bien évidemment l’ambiance, le décor, et surtout le fait que le visionnage de films sur grand écran ne constitue qu’une des nombreuses activités auxquelles on peut se livrer dans cette pièce, qui se veut avant tout une pièce de vie, de convivialité, et de réception entre amis.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Le coin bar

Elle se rapproche d’ailleurs beaucoup, dans son principe, du concept des fameux « Sports Bar » particulièrement populaires dans les pays anglo-saxon, un lieu où on aime de retrouver pour boire une verre, aller et venir, jouer au billard ou aux fléchettes (darts), tandis que passe en boucle, sur des nombreuses TV ou des larges écrans de projection, des matches de hocket ou de base-ball. M. C. ne voulait absolument pas, par exemple, d’une « salle de cinéma en miniature » (un véritable « home-theater », comme nous en visitons le plus souvent) dans lequel on « s’isole pour regarder un film, et ce bien qu’il ait largement la place d’en créer un dans le sous-sol de sa maison. Sur le plan technique, nous avons été ravis de la qualité de l’image délivrée par le projecteur NEC, aux couleurs riches et réalises, à l’excellent contraste, suffisamment lumineuse pour visionner un film avec quelques lumières allumées dans la pièce mais, bien sûr, le rendu est encore meilleur toute lumières éteintes. L’image, bien que faisant près de 2m40 de base, nous a semblée « petite » (toute proportion gardées naturellement !) dans cette salle immense de près de dix mètres de large ! On ne ressent pas véritablement une « immersion » dans l’image.

Cliquez pour voir une version plus grande...
une enceintes surround latérale Mosscade 526

Sur nos extraits favoris, notamment sur la scène de poursuite de « Star Wars : Episode 2 – L’attaque de clones », le système Mosscade Ciné 508 nous est apparu très convaincant, avec des basses appuyées, des dialogues clairs et intelligibles, des effets arrières bien ressentis. La pièce nous a semblée cependant très claire acoustiquement : finalement assez peu meublée par rapport au vaste volume disponible et ne bénéficiant d’aucun traitement acoustique particulier, le son, notamment celui de la partie frontale, avait parfois tendance à se « perdre un peu », à être quelque peu confus…Par ailleurs, la position des enceintes avant, très (trop) écartés par rapport à l’écran, occasionnait un certain décalage « psychologique » entre son et image. L’ensemble en tous cas était particulièrement plaisant, le but ici néant pas la recherche de performances visuelles ou sonores dans le but de se rapprocher des sensations d’une vraie salle de cinéma, mais plutôt une fois encore d’apporter bon son et grande image au sein d’une vaste pièce à vivre, confortable et conviviale. Et, sur ce point, c’est une réussite totale !