Le grand retour du disque vinyle

News — publié le 29 janvier 2015

Un come-back qu’on attendait pas !

Le bon vieux vinyl 33 tours s’offre une deuxième jeunesse : plus de  515.000 disques ont été vendus en 2014 en France, soit 2% du marché, contre à peine 1,1% en 2013.  Certains professionnels du secteur, très optimistes, estiment qu’il pourrait même représenter jusqu’à  10% du marché d’ici quelques années.

l_03887782

Et pourquoi pas, après tout ?

Les ventes montrent  une progression constante depuis 2006. Au niveau mondial, il s’est vendu presque 9 millions d’albums en 2014.

Le disque vinyle le plus vendu en 2014 au Royaume-Uni est “Random Access Memories” des français Daft Punk.

Des « pointures » sortent leurs nouveautés dans ce format. On peut citer :
-          David Bowie, avec la sortie de “The Next Day”, son premier album original depuis dix ans ( le précédent, « Reality » date de 2003 ),
-          le groupe de rock Artic Monkeys, avec « AM », 5 fois disque de platine
-          Black Sabbath, avec « 13 », le premier du groupe au complet depuis 1978 ( et  « Never Say Die » )

GIBERT-dISQUAIRE

Les majors, Universal Music en tête se sont lancées dans la réédition de leurs fonds de catalogues dans ce format ( probablement aussi parce que  c’est celui qui leur offre les meilleures marges, la musique dématérialisée ne nourrit pas son homme… ).

Des grandes surfaces spécialisées telles que la FNAC et Cultura ont recréé au sein de leurs rayons des espaces importants dédiés aux 33 tours et plus réjouissant encore, un nouveau disquaire ouvre en France tous les trois mois.

Le vinyle n’est plus un simple phénomène de mode. D’autant que les éditeurs ont souvent la bonne idée d’associer à la vente du disque vinyle physique la mise à disposition d’un code de téléchargement de la version numérique, alliant ainsi l’esthétique de l’objet et la praticité de la dématérialisation.

mpo

Le plus grave problème pour le vinyle aujourd’hui est la production : il ne reste que peu de presses en service et leurs capacités sont limitées.

United Record Pressing est le plus gros fabricant américain. En 2014, il a produit en moyenne entre 30.000 et 40.000 disques  vinyles par jour  en tournant  24/24 6 jours sur 7. Et URP a annoncé qu’il comptait acquérir de nouvelles presses en vue de doubler sa production.

Il y a 5 fabricants en Europe et une petite dizaine d’usines de pressage.

En France, l’entreprise la plus importante est MPO (Moulages Plastiques de l’Ouest)  qui produit  en moyenne le même nombre de disques par jour ( 30 à 40 K ) mais avec une cadence de production de 7 jours sur 7.

Les imprimantes 3D pourraient constituer à terme une solution, mais la technique semble balbutiante malgré quelques expériences prometteuses : http://www.instructables.com/id/3D-Printed-Record/

 

 

 

Tags: